Vous êtes ici

LF2 - Interview

« Un bon mélange entre jeunesse et expérience »

02/10/2020
©Marc Franz
Principale artisane de la victoire du CCBF la semaine dernière, Kékelly Elanga nous parle de l’équipe de Chartres, des objectifs du groupe et de son état d’esprit face à la situation sanitaire.

Qu’est-ce que tu peux nous dire sur l’équipe de Chartres de cette saison ?
Déjà on est une équipe 100% française, on est une équipe jeune mais avec tout de même quelques joueuses d’expérience donc il y a un bon mélange. On a beaucoup d’envie et de détermination et je pense que c’est ce qui caractérise notre équipe principalement.

Quels vont être les objectifs du groupe cette saison ?
On ne s’est pas donné des objectifs en termes de classement mais plus en termes de performance collective.  On a des objectifs de points marqués, de points encaissés, de rebonds par match, si on arrive à réaliser les chiffres que l’on s’est fixé on va pouvoir atteindre une certaine place au classement. Après oui, on vise les play-offs ça c’est sûr et certain, on vise aussi le haut de tableau, mais nos objectifs n’ont pas été déterminés comme cela.

La semaine dernière vous avez été solide à domicile, il va falloir aller chercher des victoires à l’extérieur pour se détacher ?
Oui c’est essentiel. L’objectif il est le même pour toutes les équipes c’est de ne pas perdre à domicile et aller chercher le plus de victoires possibles à l’extérieur.

Du point de vue d’une joueuse, comment vis-tu la situation avec les risques d’annulation de match ?
C’est assez stressant dans le sens où on ne sait jamais si on va pouvoir jouer le week-end qui arrive. Moi personnellement je me dis que je jouerai ce week-end quand l’arbitre aura lancé la balle pour l’entre-deux. Tant que le coup de sifflet n’a pas été donné, je ne suis pas sûre de jouer. On prend chaque match comme si c’était le dernier. L’année dernière le championnat s’est arrêté subitement, et aujourd’hui on sait très bien que la situation sanitaire reste compliquée surtout pour nous les sportives des sports collectifs en général. Disons que je prends les matchs un à un et je joue chaque rencontre comme si c’était la dernière de la saison.

Vous jouez ce week-end contre Rezé, qui n’a pas joué la première journée. C’est un avantage ?
Pour moi ça reste un avantage car ça fait 2 semaines qu’elles n’ont pas joué. Nous on arrive avec deux matchs dans les jambes (ndlr : Coupe de France + J1) donc avec plus de rythme. Après elles seront peut-être plus fraiches physiquement que nous. Dans tous les cas de notre côté on prépare le match comme si elles avaient joué la semaine dernière. On va tout donner d’autant plus que c’est chez elles et gagner à Nantes c’est très compliqué.