Vous êtes ici

Fermeture des gymnases et salles de sport

Un communiqué commun avec le Hand et le Volley

Service de presse FFBB - 30/09/2020
Suite aux dernières décisions gouvernementales pour lutter contre la propagation du virus COVID-19 et en complément du message adressé par les CNOSF et CPSF, nous souhaitons par le présent communiqué de presse rappeler un certain nombre de faits scientifiques et chiffres qui nous pressent à demander au Ministère de la Santé et aux Préfets, de revenir sur leur décision de fermer les salles de sport et gymnases.

Ces dernières années, le Ministère des Sports a multiplié les campagnes de communication affirmant que le sport est un vecteur de bonne santé. Il a d’ailleurs déterminé le « sport santé » comme un axe prioritaire de travail dans les conventions d’objectifs des fédérations sportives. Ainsi, accompagnées par les Ministères des Sports et de la Santé, ces dernières ont su développer une pratique adaptée à différentes populations : personnes âgées, personnes malades, personnes en situation de handicap. Les bienfaits du sport sur la santé de ces populations ont été validés par les plus grands spécialistes du monde médical.

Faire du sport stimule le système immunitaire. Plus les Français auront une pratique sportive régulière plus ils seront aptes à combattre le virus.

Il est donc vital que, tout comme les mineurs, les adolescents, les jeunes adultes et même les vétérans continuent à faire du sport !

Sur le plan épidémiologique, les personnes en danger face au COVID-19 sont à l’opposé de celles qui pratiquent dans les clubs. 

Fermer les gymnases et les salles de sport n’a donc pas de sens.

Le Professeur Jean-François Toussaint, Directeur de l’IRMES, confirme : « Le virus circule mais les chiffres qui nous sont communiqués aujourd’hui sont très précis : pour 27 millions d’entrées dans les salles de sport, seulement 207 cas positifs ont été détectés. Et je tiens à rappeler qu’un cas positif n’est pas automatiquement une personne malade. »

Ainsi, nous regrettons que les décisions ne soient pas prises en fonction de la réalité de la circulation du virus dans les établissements sportifs.

Nous comprenons la volonté du Gouvernement de continuer d’alerter les Français sur la nécessité d’une conduite responsable et respectueuse des gestes barrières et nous soutenons cette politique au quotidien, dans chacune de nos structures.

C’est d’ailleurs dans ce sens que les protocoles sanitaires de chaque fédération, validés par le Ministère des Sports, sont relayés et appliqués dans tous les clubs depuis la reprise des activités sportives à l’issue du confinement.

Ces protocoles précisent les modalités d’une pratique sécurisée sur le plan physiologique mais détaillent également les recommandations sanitaires : gestes barrières, plan de circulation dans les manifestations sportives… Ils sont des outils pédagogiques complémentaires dans la lutte contre la propagation du virus sur notre territoire.

Les décisions prises par le gouvernement à l’encontre des milliers d’associations sportives qui ont déjà beaucoup souffert la saison dernière sont de fait injustifiées.

Les clubs et les salles de sports sont un pan majeur de l’économie avec 64% de Français qui pratiquent une activité physique régulière.

Le sport français ne se relèvera pas de ce nouveau coup d’arrêt.

Il est urgent d’inverser la vision du risque lié à la pratique sportive : le sport renforce nos défenses face au virus et à sa circulation et non l’inverse !

Nous sommes conscients que nous traversons tous une situation difficile, nous devons la surmonter ensemble.

Mais pour une lutte efficace, il est important de continuer à vivre des émotions, à faire du sport et à vivre les émotions du sport.


Eric TANGUY                Joël DELPLANQUE              Jean-Pierre SIUTAT
Président FF Volley      Président FF Handball        Président FF Basket-Ball