Vous êtes ici

CHAMPIONNAT D’EUROPE FEMININ 2003

Un tirage relevé

20/01/2003
L’Équipe de France féminine entraînée par Alain Jardel connaît désormais son programme pour la phase finale de l’Euro 2003. En Grèce (du 19 au 28 septembre), les filles en Or défendront leur couronne dans un groupe composé de la Pologne, la République tchèque, la Yougoslavie, Israël et la Grèce.

Après avoir mis l’Europe à ses pieds un soir de septembre 2001, l’Équipe de France féminine de Cathy Melain (notre photo) repart en croisade. Pour conquérir à nouveau la couronne continentale, les Bleues, sans Yannick Souvré ni Isabelle Fijalkowski parties en retraite internationale, vont devoir cravacher. Le tirage au sort effectué dimanche à Olympie en Grèce, pays des futures joutes européennes et des Jeux Olympiques 2004, a donné à Alain Jardel de quoi réfléchir. La sélection française est tombée dans le groupe A avec la Pologne, la République tchèque, la Yougoslavie, Israël et la Grèce.

On ne présente pas la Pologne de l’impressionnante Margo Dydek (2.13m). En assurant sa qualification dès son quatrième match de poule, cette équipe a laissé filer ses deux dernières rencontres face à l’Ukraine (58-47) puis contre la Turquie (85-57). Première de son groupe, elle s’appuie sur un collectif bien huilé qui a déjà fait ses preuves, notamment lors de l’Euro 1999 qu’elle a remporté contre la France en finale.

La République tchèque a réalisé un grand chelem lors des éliminatoires du groupe D. La Belgique, la Lituanie et l’Italie ont trépassé sans ciller. S’appuyant sur une belle génération et de nombreuses joueuses de Brno (à la lutte avec Valenciennes en Euroleague), les Tchèques ne seront pas à prendre à la légère. Kamila Vodickova est le fer de lance de cette formation avec 17 points et 9.33 rebonds de moyenne.

La Yougoslavie est également un gros client pour nos Bleues. Cinquième du dernier championnat d’Europe, les équipière de l’Aixoise Lara Mandic (18.3 points de moyenne durant la campagne qualificative) et de la Berruyère Slobodanka Tuvic viendront en Grèce avec des objectifs élevés. Avec 56.6% de réussite au tir, la précision sera un atout non négligeable.

Pour sa troisième participation à la phase finale d’un Championnat d’Europe, Israël voudra montrer les progrès accomplis depuis sa dernière qualification en 1991 (7ème). Sortie deuxième du Groupe A, derrière l’Espagne et devant l’Allemagne et la Roumanie, cette équipe aura à cœur de se montrer sous son meilleur jour.

Le match contre le pays hôte n’aura rien d’une sinécure. La Grèce pourra compter sur le soutien de ses supporters dont on connaît la chaleur traditionnelle. Bien qu’il ne s’agisse que de leur seconde participation à un Championnat d’Europe (10ème en 2001), Maria Samoroukova (15.3 points de moyenne en qualification), la meneuse de Nice Anastasia Kostaki et leur troupe voudront au moins atteindre les quarts de finale.

Le calendrier de la France au premier tour :

19 septembre 2003
France – Israël

20 septembre 2003 :
France – Yougoslavie

21 septembre 2003 :
France – Pologne

23 septembre 2003 :
France – République tchèque

24 septembre 2003 :
France - Grèce

Le Groupe B sera composé de la Russie, l’Espagne, la Belgique, l’Ukraine, la Slovaquie et la Hongrie.
Les quatre premiers de chaque groupe accéderont aux quarts de finale qui auront lieu à Patras.
Rappelons également que les équipes qui termineront aux trois premières places de la compétition obtiendront leur billet pour les Jeux Olympiques qui auront lieu à Athènes en 2004. Si la Grèce se classe parmi ces équipes, la quatrième place finale deviendrait alors qualificative.


Alexandre CARLIER
Service de Presse FFBB