Vous êtes ici

Préparation Coupe du Monde 2019

Une base de travail

Julien Bacot/FFBB
05/08/2019
L’Equipe de France a débuté, à Pau, sa série de matches amicaux par une défaite face à la Turquie (69-74)

Thomas Heurtel, Evan Fournier, Nicolas Batum, Adrien Moerman et Rudy Gobert. C’est le cinq majeur cinq étoiles que Vincent Collet a aligné pour lancer la campagne 2019 de l’Equipe de France. Ce qui se fait de mieux en NBA et en Euroleague réuni sous le maillot bleu. Une escouade clinquante mais encore en phase de réglages. Quelques balles échappées, des lancers égarés, des difficultés à suivre le shooteur Mahmutoglu dans ses slaloms entre les écrans en étaient les signes, même si l’adresse d’Adrien Moerman permettait aux Bleus de rester dans le sillage de la Turquie (15-17). En ouvrant son banc, Vincent Collet trouvait un duo Vincent Poirier-Louis Labeyrie séduisant et efficace. Les anciens compères de Levallois initiaient un 7-0 en trois minutes pour clore le quart-temps et virer en tête.

La suite était plus poussive, la France ne parvenant à inscrire qu’un seul panier en six minutes. Une longue disette finalement stoppée par Thomas Heurtel mais qui illustrait les difficultés tricolores à réciter leurs systèmes offensifs. Un côté du terrain qui n’était pas la priorité de Vincent Collet pour cette première sortie. Avec les NBAers Korkmaz et Osman tenus à 4/15 aux tirs les efforts défensifs s’avéraient plutôt convaincants mais quelques balles perdues supplémentaires (11 à la pause) offraient des paniers faciles aux Turcs qui rentraient aux vestiaires avec une longueur d’avance (33-34).

L’Equipe de France faisait ensuite un peu mieux vivre la balle mais au détriment de son intensité défensive. Korkmaz et Osman retrouvaient quelques libertés et le staff technique avait tôt fait de rappeler les spécialistes Gobert et Ntilikina pour changer le ton. Opération réussie et facilitée par la sortie des deux principales menaces d’Ufuk Sarica. Une éclaircie insuffisante pour faire un écart (53-48), le maigre matelas disparaissant aussi vite qu’il était apparu. La faute aux shooteurs turcs, parfaitement mis en valeur par des systèmes bien exécutés et pas assez contestés par des Bleus qui encaissaient un violent 15-3 (56-63). La pluie de tirs de loin ne s’arrêtait plus de tomber. Pas assez pour rafraîchir un Palais des Sports écrasé par la chaleur mais suffisante pour mettre au pas une Equipe de France qui a désormais 48 heures pour recharger les batteries et hausser le ton mercredi soir à Toulouse, contre la Tunisie.

Turquie bat France  74-69

Réactions
Rudy Gobert : "Il y a du bon et du mauvais. C'est une équipe qui joue bien au basket même si ils ont des absents. Ils ont bien bougé la balle. Ils se sont bien sentis et quand tu te sens bien, les tirs rentrent. Nos pertes de balle leur ont permis de prendre confiance. Personnellement je me sens bien. Collectivement on doit trouver notre groove en attaque avec des joueurs qui n'ont pas le même rôle qu'en club. Mais je ne suis pas inquiet."

Vincent Collet : "Je pense que nous avons été globalement dominés. Ils ont été meilleurs et surtout exactement dans ce qu'ils voulaient faire : jouer longtemps, utiliser les écrans. Plusieurs fois les shooteurs sont sortis avec de l'avance alors que nos écrans , de notre côté, étaient insuffisants. C'est un premier match qui nous permet de voir ce qui a été travaillé. En attaque nous devons être plus rigoureux pour utiliser l'espace et trouver par exemple Rudy Gobert près du cercle. Il y avait des efforts mais souvent gâchés par de petites erreurs et un relâchement au rebond offensif. Certaines séquences ont été vraiment bonnes et des joueurs ont montré des choses. Mais collectivement nous devons faire mieux. Le groupe restera inchangé à Lyon et nous ne sommes pas pressés quant à la constitution du groupe. Parfois c'est une bonne chose de se faire piquer d'entrée."

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'