Vous êtes ici

Coupe du Monde U17 masculins

Une finale mondiale

08/07/2018
Pour la première fois de son histoire, la France sera médaillée dans une Coupe du Monde U17 masculine. Les Bleuets ont mené de bout en bout face à Porto-Rico (78-73) et malgré quelques frayeurs dans le dernier quart-temps, ils disputeront la finale dimanche, en Argentine.

Un trio d’extraterrestres et rien d’autre ? C’est la fausse impression qu’avait pu laisser l’Equipe de France après son quart de finale face à la Turquie. Pour la demi-finale contre Porto-Rico elle a en revanche présenté un visage bien plus complet. Dès les premières secondes, les intérieurs Essomé Miyem et Maxime Carene ont fait des ravages au rebond offensif, offrant un apport offensif près du cercle que les Bleuets n’avaient jamais connu. Et sur le banc, Lamine Kebe trouvait en Crusol, Thirouard-Samson et Gauzin des remplaçants inspirés face aux multiples changements de défense portoricains et leur agressivité.

Désireux de ne pas être en reste, Killian Hayes et Malcom Cazalon se joignaient à la fête. Comme souvent la capacité de l’Equipe de France à se créer du jeu de transition provoquait un éclat. Théo Maledon notamment parvenait à gêner le feu-follet Andre Curbelo, meilleur évaluation de son équipe mais bloqué à 1/6 aux tirs. Les Français se détachaient (39-25) mais quelques oublis défensifs permettaient aux insulaires américains de ne pas sombrer, malgré un ultime buzzer beater du milieu du terrain de Hayes (48-35).

La physionomie de la rencontre ne changeait pas d’un pouce au retour des vestiaires avec toujours l’impact de Carene, le rythme imposé par Maledon et quelques moments d’absences offrant un répit à Porto-Rico. Un répit mais aucune possibilité de recoller, la faiblesse des Français dans les tirs de loin étant compensée par les paniers faciles obtenus sur des interceptions (58-43, 70-54). L'incapacité des troupes de Lamine Kebe à faire mouche loin du cercle finissait cependant par offrir trop de munitions à un adversaire limité dans ses rotations mais redoutablement accrocheur. Sur un rebond offensif de Curbelo, Porto-Rico repassait sous la barre des dix points d'écart (72-63) à quatre minutes du buzzer. Un vent de panique soufflait sur Santa Fe mais Killian Hayes rentrait un tir déterminant à l'approche de la dernière minute puis concluait une contre-attaque lancée par Cazalon.

Pour la première fois de son histoire dans une compétiton masculine, la France montera sur un podium lors d'une Coupe du Monde U17.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'