Vous êtes ici

Challenge National de l'Administration Pénitentiaire

Une parenthèse à Coubertin

Sylvain Bourdois Chupin et Gabin Vallet - 24/05/2018
Le Challenge National de l'Administration Pénitentiaire s'est déroulé aujourd'hui au Stade Pierre de Coubertin de Paris. Un moment privilégié de partage et de convivialité pour les 78 participants à ce tournoi 3x3 qui va bien au-delà de la performance sportive. Pour la petite histoire, c'est Fleury 1 qui a remporté le tournoi.

Les maisons d'arrêt de Nanterre, Nevers, Meaux, Chauconin, Orléans, Fleury Merogis, Reau, Béziers, Lons le Saulnier, Osny, Metz, Liancourt et Bois d'Arcy ont pris part aujourd'hui à la 9e édition du Challenge National de l'Administration Pénitentiaire. Un seul objectif pour les 19 équipes (composées de 4 joueurs dont 3 détenus et 1 membre du personnel pénitentiaire) : succéder à Nantes, vainqueur en 2017.

"Cette journée est l'occasion pour les 78 participants accueillis dans ce cadre prestigieux de se confronter au monde libre/extérieur et de faire des rencontres avec des personnes du milieu non pénitencier comme des bénévoles, des familles, des civils..." précise Gwendal Helary, Directeur Pénitenciaire de l'Insertion et de la Formation à la DAP (Direction de l'Administration Pénitenciaire).

Ce challenge s'inscrit également pleinement dans la politique du basket pour tous porté par la FFBB comme le souligne Jean Meurisse, élu à la Ligue Nord Pas de Calais de Basket : "Le basket pénitenciaire a toute son importance, les échanges entre la ligue et les établissements pénitenciaires sont nombreux tout au long de l'année pour répondre à une demande tant de l'administration que des détenus de pratiquer notre sport."

L'Administration Pénitentiaire est conscient que ce Challenge n'est qu'une parenthèse mais qui n'est pas négligeable selon Gwendal Helary : "Ce tournoi ne représente pas LA réinsertion en soi. En revanche, c'est un pas pour eux et un moment fort qui leur permet de se sentir important."  Avant d'enchainer : "Au dela de la permission et du fait de sortir de la prison, ce challenge leur permet également de prouver au personnel ainsi qu'au instances pénitenciaires qu'ils sont en capacité de respecter ce contrat."

Une analyse que partage la FFBB comme le dit Jean Meurisse : "Je suis convaincu que ce challenge est une vraie possibilité pour les détenus de s'exprimer, que ce soit par la sortie de prison mais également par les entraînements que ceux-ci effectuent avec leurs animateurs tout au long de l'année dans les établissements. Il s'agit vraiment d'un événement important à leurs yeux qui leur permet notamment de se fixer un objectif, de travailler pour quelque chose ce qu'ils n'ont pas l'occasion de faire tous les jours. Leur permettre de venir ici à Coubertin et de s'affronter dans un autre cadre que celui habituel est un réel aboutissement."

Gwendal Helary conclut : "Bien évidemment, les valeurs du sport que sont l'échange, le vivre ensemble et la tolérance leur permettent de sortir de leur quotidien." C'est là le but de ce challenge, bien avant le résultat sportif.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'