Diandra Tchatchouang | FFBB

Diandra Tchatchouang

Que sont-ils devenus ?
Diandra Tchatchouang, une femme investie
L'ex-internationale (107 sélections), Diandra Tchatchouang était de passage la semaine dernière à la fédération à Paris pour effectuer le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de Fra...
Les récompenses fédérales 2021
Cette année, à l’occasion du dîner de Gala de l’Assemblée Générale de la Fédération Française de BasketBall, qui s’est déroulée à Pau (64), samedi 16 octobre 2021, le présiden...
Tchatchouang fête ses 30 ans en bleu
L'ailière des Bleues Diandra Tchatchouang a fêté ses 30 ans ce lundi. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses coéquipières en bleu avaient prévu une jou...
Le 93 dans le cœur
Un engagement sans faille pour son département d'origine, le 93, avec des actions sociales pour la jeunesse. Portrait de l'ailière des Bleues, Diandra Tchatchouang, la Seine-Saint-Denis dans le cœur.
Comment ça va Diandra Tchatchouang ?
Quelques jours après la fin du confinement, nous avons posé quelques questions à Diandra Tchatchouang. À 28 ans, la joueuse originaire de Seine-Saint-Denis se définit comme une sportive et femme engag...
L'heure de la confirmation
Leader du groupe B avec Fenerbahce et Schio, Lattes Montpellier, qui reste sur u...
Premier choc entre cadors
En salle d'embarquement
Objectif Euroligue

Pages

Diandra Tchatchouang, une femme investie

Corps: 

La Coupe de France c'est ton dernier trophée remporté en Club en 2021 ?
Cela fait toujours plaisir de gagner mais celle-ci était quand même particulière avec les stades, les salles vides, ça fait quand même bizarre de jouer dans une Accor Arena vide, même si on a quand même savouré la victoire et la Coupe.

Dernier titre en club avant de gagner la médaille de bronze aux JO ?
Une dernière année finalement, que ça soit en club ou en Equipe de France, qui s'est très bien terminée. Des souvenirs inoubliables aussi bien en club qu'en Equipe de France. Et la Coupe de France, c'est une compétition que l'on aime bien. Tu gagnes ou tu rentres à la maison, on adore cette sensation.

Aujourd'hui tu as raccroché tes baskets, que fais-tu maintenant ?
Je suis cheffe de projet en charge du développement par le sport pour les filles avec l'Agence Nationale du Sport et Nike. C'est un challenge pour faire en sorte que les filles soient de plus en plus nombreuses à pratiquer le sport. C'est toujours aussi passionnant, c'est un travail au quotidien sur le terrain.

Tu es également investie dans le projet de la future équipe féminine du Paris Basketball. Quel est ton rôle ?
C'est un projet qui me tient à coeur depuis le départ. J'étais honoré quand on m'a proposé de participer à la Commission au tour de ce projet. C'est vrai qu'en tant que Parisienne, je me dis que quelques années en arrière j'aurai aimé pouvoir avoir cette équipe féminine au plus haut niveau à Paris pour aller voir les matches. On n'y est pas encore avec le Paris BasketBall mais c'est tout ce qu'on leur souhaite et je trouve que c'est une superbe initiative.

Diandra Tchatchouang en bref
Née le 14 juin 1991 à Villepinte (93)

Ailière
107 sélections et 535 points en Équipe de France de 2012 à 2021
- 1 Jeux Olympiques
- 2 Championnats du Monde
- 4 Championnats d’Europe

Carrière :
1999-2004 : La Courneuve
2003-2005 : Pôle espoirs Ile-de-France
2005-2009 : Pôle France
2009-2011 : Maryland (NCAA)
2011-2012 : Montpellier
2012-2013 : Perpignan
2013-2018 : Bourges
2018-2022 : Montpellier

Palmarès en Equipe de France :
Médaille de bronze aux JO 2021
Médaille d’argent à l’Euro 2013, 2015, 2017, 2021
Championne d'Europe U16 2007
Médaille d'argent à l'Euro U16 2005

Palmarès en club :
Eurocoupe : 2016
Championne de France : 2015, 2018
Coupe de France : 2014, 2017, 2018, 2021
Match des champions LFB : 2014, 2015

Distinctions individuelles :
MVP de l’Euro U16 : 2007
Meilleur cinq des freshmen de l'ACC (2010)
Meilleur cinq académique de l'ACC (2010)
Chevalier de l’ordre du mérite : 2021
Trophée du Club des Internationaux : 2022

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Que sont-ils devenus ?
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Octobre 2023
Vignette: 
Chapeau: 
L'ex-internationale (107 sélections), Diandra Tchatchouang était de passage la semaine dernière à la fédération à Paris pour effectuer le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de France féminine, on en a profité pour lui poser quelques questions sur son actualité.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Les récompenses fédérales 2021

Corps: 

Retenus par différentes obligations Valérie Garnier (ex-entraîneur de l’Équipe de France féminine) et Vincent Collet (entraîneur de l’Équipe de France masculine) ne pouvaient pas être présents à Pau lors de cette soirée de Gala. Ils ont néanmoins été très longuement salués et applaudis par l’assistance au moment de recevoir le Trophée Robert Busnel-Yvan Mainini, la plus haute distinction fédérale.

Quelques instants auparavant, à l’occasion de la remise des Coqs de la FFBB, Dominique Juillot, ancien président de l’Elan Chalon, Nando De Colo et Diandra Tchatchouang, tous les deux médaillés aux Jeux de Tokyo et ayant un dévouement sans faille au maillot bleu, ont été décorés du Coq d’Or de la FFBB. Si le joueur du Fenerbahçe ne pouvait être présent à Pau, l’internationale aux 107 sélections, était, elle, bien présente pour recevoir cette distinction, tout comme l’ancien Président du club Champion de France en 2012 et 2017, devant les représentants des clubs français.

Les Coqs 2021 de la FFBB

  • Coqs d’Or : Dominique JUILLOT (ancien président Elan Chalon), Nando DE COLO (joueur international), Diandra TCHATCHOUANG (joueuse internationale)
  • Coqs d’Argent : Jacques COMMERES (Directeur du Pôle Haut Niveau), Daniel HERBLINE (Président LR Normandie)
  • Coqs de Bronze : Jean BAFFERT (Secrétaire Général CD 73), Anne LUCIANI (Présidente LR Corse), Robert JAUNIER (ancien Président du CD 64), Rolande DARNAL (Présidente LR Guyane), Bernard DANNEL (Membre du Comité Directeur Fédéral, Vice-Président du CD 62).

 

Historique du Trophée Robert Busnel – Yvan Mainini et ex médaille Robert Busnel

2020 - Cathy Giscou

2019 - Alain Béral

2018 - Le Centre Fédéral du Basket-Ball (CFBB)

2017 - Gaëlle Skrela

2016 - Mickaël Gélabale et Florent Pietrus

2015 - Patrick Beesley

2014 - Sandrine Gruda

2013 - Céline Dumerc

2012 - Boris Diaw

2011 - Yvan Mainini

2010 - Tony Parker

2009 - René Le Goff

2008 - Jacques Perrier et Chantal Julien

2007 - Christian Baltzer

2006 - Jacques Dorgambide

2005 - André Buffière

2004 - Jean-Claude Bois

2003 - Alain Pelletier

2002 - Alain Jardel

2001 - Jean-Pierre de Vincenzi

2000 - André Vacheresse

1999 - Pierre Seillant

1998 - Jacques Huguet

1997 - Gérard Bosc

1996 - Jean Bayle Lespitau

1995 - Raymond Baude

1994 - Jackie Chazalon

1993 - René David

1992 - Guy Marie

1991 - Georges Blondelle

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Assemblée Générale FFBB
Auteur: 
Service de presse FFBB
Date d’écriture: 
Dimanche, 17. Octobre 2021
Vignette: 
Dominique Juillot et Diandra Tchatchouang ont reçu un Coq d'Or de la FFBB des mains de Jean-Pierre Siutat
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Cette année, à l’occasion du dîner de Gala de l’Assemblée Générale de la Fédération Française de BasketBall, qui s’est déroulée à Pau (64), samedi 16 octobre 2021, le président de la FFBB, Monsieur Jean-Pierre SIUTAT, a remis de nombreuses et prestigieuses récompenses à des personnalités du basket français. Valérie Garnier et Vincent Collet ont tous les deux été décorés de la plus haute distinction de la FFBB, le Trophée Robert Busnel-Yvan Mainini.
crédit: 
Julien Bacot / FFBB
Pour Newsletter: 

Tchatchouang fête ses 30 ans en bleu

Surtitre: 
La Minute Inside
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 15. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'ailière des Bleues Diandra Tchatchouang a fêté ses 30 ans ce lundi. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses coéquipières en bleu avaient prévu une journée plutôt animée et pleine de surprises.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/zqeFHzDsrkQ" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Le 93 dans le cœur

Corps: 

Les Bleues, autrement. À quelques semaines de l'EuroBasket Women 2021, dont le 1er tour se déroulera à Strasbourg du 17 au 23 juin prochain, découvrez une série de portraits des joueuses de l'Equipe de France féminine.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Mars 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Un engagement sans faille pour son département d'origine, le 93, avec des actions sociales pour la jeunesse. Portrait de l'ailière des Bleues, Diandra Tchatchouang, la Seine-Saint-Denis dans le cœur.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/7wzp8zXr-gU" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Comment ça va Diandra Tchatchouang ?

Corps: 

Comment ça va Diandra ?
Ça va, ça va. Le retour à la vie presque normale se passe bien même si à mon niveau il n’y a pas trop de changements. Les salles n’étant pas encore disponibles, il n’y pas grand-chose qui a changé pour moi. Je ne suis pas retourné faire les magasins, juste le strict minimum avec les achats de première nécessité. 

C’est vrai que quand on lit ta biographie, on est tout de suite impressionné par ton parcours sportif mais aussi scolaire. Tu as eu la chance de pouvoir allier les deux en NCAA à Maryland et tu es aujourd'hui à Sciences-Po. C’est quoi la recette secrète de Diandra Tchatchouang ?
Il n’y a pas de recette secrète (rires). Je pense que c’est lié à mon éducation. La place des études a toujours été très importante et prioritaire par rapport au basket. Quand j’ai eu mon bac après 4 ans passés au Pôle France BasketBall, je ne me voyais pas passer professionnelle et ne pas pouvoir étudier à côté. C’est pourquoi je me suis orienté vers un cursus universitaire à 18 ans aux États-Unis qui me permettaient de faire les deux. J’avais envie d’allier le côté étude et pouvoir jouer à un niveau compétitif en NCAA. Je pense que c’est toujours important de faire autre chose pour trouver un certain équilibre, c’est aussi pour ça que je suis encore à Sciences Po. C’est aussi un moyen de préparer sa reconversion.

"Sportive et femme engagée"

Tu te considères comme « sportive et femme engagée ». Alors c’est quoi pour toi être une sportive et une femme engagée ? Comment réussir à faire un lien entre les deux ?
C’est s’intéresser à des sujets autres que le sport. Pour ma part, j’essaye de défendre différentes causes en utilisant ma voix d'athlète professionnelle. Ça peut être des injustices homme-femme, d'autres par rapport aux différentes classes sociales.

Tu es membre de la commission d’athlètes Paris 2024 avec ton association « Study Hall 93 ». C’était important pour toi de t’engager auprès des jeunes de La Courneuve ?
Oui car je suis originaire de La Courneuve et de Seine-Saint-Denis. Study Hall c’est mon association qui est née il y a un peu plus de 2 ans maintenant. C’est un dispositif de soutien scolaire qui a pour but d’aider les jeunes sportifs de la ville. C’est aussi une façon d’éloigner les jeunes des mauvaises influences. J'étais à leur place il y a quelques années, quand j’étais encore au collège à La Courneuve et je sais qu’il y a beaucoup de choses qui auraient pu me détourner du droit chemin. Plutôt que d'aller trainer entre la fin des cours et le début de l'entraînement, les jeunes font leurs devoirs pour le lendemain ou pour la semaine.
À la commission des athlètes, mon rôle concerne beaucoup plus la partie Héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. À travers mon association, j’essaye de préparer les jeunes en organisant des stages linguistiques pendant toutes les vacances de façon à ce qu’ils puissent être eux aussi acteurs de ces Jeux Olympiques.

On peut aussi parler de « Take Your Shot », une journée dédiée aux U13 et U15 féminines de La Courneuve…
Lors de la première édition, il y avait à peu près 80 jeunes filles. Aujourd’hui on a une capacité d’accueil de 200 jeunes filles âgées de 11 à 15 ans. C’est une journée qui a un volet sportif mais aussi et surtout éducatif. Les filles viennent pour jouer au basket et l'objectif est de favoriser la pratique féminine. Il y a aussi trois ou quatre personnalités féminines inspirantes (Rokhaya Diallo, Gwladys Épangue, Amy Sibidé...ndlr) qui ont un moment d’échange avec les jeunes filles. C’est l’occasion pour ces jeunes basketteuses de poser des questions, de s’inspirer des parcours d’excellences. Ça donne des idées et le but est qu’elles repartent de cette journée l’esprit plein de bons conseils et d’envie.

"Mon objectif, c'est de montrer à ces jeunes qu'ils n'ont aucune limite"

On sent que c’est vital pour toi d’essayer d’ouvrir de nouveaux horizons pour les jeunes filles de Seine-Saint-Denis ?
Complètement. C’est vrai que j’ai grandi à La Courneuve et je me rend compte que 10/15 ans après, il n’y a pas grand-chose qui a changé. Il y a toujours un frein. On fixe toujours des limites à ces jeunes et mon objectif c’est de leur prouver le contraire. Il faut qu’elles aient des ambitions élevées et qu’elles n’aient pas peur de les afficher.

Tu as créé ton podcast « SuperHumains » très récemment. Le premier épisode est sorti le 22 avril dernier et tu as reçu Aristide Barraud, ancien rugbyman du Stade Français touché par trois balles de Kalashnikov lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Peux-tu nous en dire plus sur le concept ?
C’est un podcast que j’ai lancé il y a quelques semaines. D’ailleurs, le 2e épisode arrive bientôt. Super Humains a pour but de mettre en avant des parcours de vie hors du commun chez les sportifs, pas toujours facile à exprimer. Avec Aristide par exemple, j’ai la chance d’avoir un homme avec un vrai talent de narration donc c’était très agréable à écouter. J’espère que les personnes qui écoutent ses témoignages vont s’en inspirer et se diront que si telle personne à réussi à se relever, moi aussi je peux en faire de même.

L’année prochaine, tu joueras toujours à Lattes-Montpellier. Tu as décidé de prolonger assez tôt, en décembre 2019. C’est un club dans lequel tu te sens bien ?
Je pense que ça confirme l’idée que je me sens bien à Montpellier. C’est un club qui a des objectifs élevés tous les ans, avec une équipe bien construite. Je ne me suis pas trop posé de questions, j’étais à la recherche de stabilité. En décembre quand on m’a proposé de resigner, je n’ai donc pas hésité longtemps.

Finalement c’est aussi le choix de la raison avec l’opportunité de jouer le titre en LFB et d’aller loin en EuroLeague ?
En effet, les objectifs du club sont toujours élevés. On sort d’une saison EuroLeague vraiment riche, même si elle n’a pas pu aller à son terme. En LFB, l’objectif est toujours de gagner le titre. Ça fait 10 ans que le club est installé dans le top 4 du championnat donc il y a certaines attentes.

L'interview complète 

Surtitre: 
ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE
Auteur: 
Clément Daniou (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 18. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Quelques jours après la fin du confinement, nous avons posé quelques questions à Diandra Tchatchouang. À 28 ans, la joueuse originaire de Seine-Saint-Denis se définit comme une sportive et femme engagée. Lors de cet entretien passionnant, elle revient sur la place des études dans sa vie d'athlète professionnelle, son association "Study Hall 93", "Take Your Shot" la journée dédiée aux jeunes joueuses de La Courneuve ou encore son podcast "Super Humains", lancé il y a quelques semaines avec succès.

L'heure de la confirmation

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 7

Après trois victoires d'affilée, Bourges a chuté contre l'ogre Ekateribourg. Rien de choquant pour une formation berruyères qui était privée de plusieurs joueuses (Dabovic, Dubié). En cas de victoire face à Orenburg, les Tango conserveraient un bilan positif.

A Fenerbahce, Lyon ne partira pas favori mais tout reste possible puisque la formation turque a été battue à Lattes Montpellier il y a une semaine. Devant son public, le club stambouliote voudra rectifier le tir. Avec un succès, LDLC ASVEL Féminin restera au contact du top 4. Un carré de tête où figure le BLMA qui sera en voyage à Girona. L'occasion pour les Gazelles de croiser l'internationale tricolore Magali Mendy, revenue en Catalogne après une saison à Villeneuve d'Ascq et où elle brille (15.3pts).

Mercredi 11 décembre
Fenerbahce (TUR) - Lyon / 17h30 - FIBA TV
Bourges - Orenburg (RUS) / 20h - FIBA TV

Jeudi 12 décembre
Girona (ESP) - Lattes Montpellier / 20h15 - FIBA TV

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 10. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Leader du groupe B avec Fenerbahce et Schio, Lattes Montpellier, qui reste sur un succès probant contre le club turc, doit désormais s'affirmer comme l'un des patrons. La prochaine étape pour les partenaires de Diandra Tchatchouang sera un déplacement à Girona jeudi. Bourges accueillera Orenbourg au Prado et Lyon sera en déplacement à Istanbul mercredi.

Premier choc entre cadors

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 3

Samedi 12 octobre à 18h30
Lattes Montpellier - Lyon / LFB TV
Vainqueur de ses deux premiers matches, Lattes Montpellier a parfaitement lancé sa saison et la réception de Lyon sera le premier test pour le BLMA. Fort de son succès au Match des Champions et face à Villeneuve d'Ascq mercredi, LDLC ASVEL Féminin veut continuer son bonhomme de chemin avant de débuter, comme les Gazelles, l'Euroligue la semaine prochaine.

Samedi 12 octobre à 20h
Basket Landes - Bourges / LFB TV
Invaincu après deux journées, le club du Sud Ouest s'attaque à un concurrent direct pour le top 4, Bourges. Les Tango ont été battues en milieu de semaine par Roche Vendée et comptent bien se rattraper suite à ce raté à domicile. Côté landais, les recrues semblent bien intégrées à l'image d'Ana Suarez (15pts de moyenne et 21.5 d'évaluation).

Roche Vendée - Charnay / LFB TV
Leader du championnat, le RVBC retrouve son antre des Oudairies où il accueille le promu Charnay. Une équipe bourguignonne qui a joué les yeux dans yeux avec le BLMA puis Saint-Amand mais qui n'a pas encore gagné. Pour les Vendéennes, il faudra confirmer la belle victoire décrochée mercredi à Bourges et asseoir son nouveau statut.

Saint-Amand - Landerneau / LFB TV
Si les Green Girls ont gagné leurs deux premiers matches, le LBB, battu à deux reprises, est en difficulté. Sur le parquet nordiste, les joueuses de Stéphane Leite vont devoir réagir. A l'inverse, Saint-Amand compte bien poursuivre sa belle série avant un programme copieux jusqu'à la trève : BLMA, Charleville, Basket Landes, Roche Vendée, Lyon puis Bourges.

Tarbes - Villeneuve d'Ascq / LFB TV
Vainqueur au MAIF Open LFB puis battu dans les Ardennes, Tarbes est dans une meilleure situation comptable que l'ESBVA-LM, dominée à Paris puis à Lyon mercredi. Entre deux équipes que l'on devrait retrouver à la lutte pour les derniers strapontins en playoffs, le TGB part légèrement favori puisqu'il jouera à domicile.

Dimanche 13 octobre à 15h
Nantes Rezé - Charleville-Mézières / LFB TV
Au même titre que Villeneuve d'Ascq, Nantes Rezé a un début de saison compliqué. Défaites après prolongation au MAIF Open LFB par Saint-Amand, les Déferlantes ont pris la marée face au BLMA mercredi (-34). Tout le contraire des Flammes qui, battues à Paris par Basket Landes, ont parfaitement rectifié le tir dans leur salle contre Tarbes (+19).

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 3
Date d’écriture: 
Vendredi, 11. Octobre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Alors que seulement deux journées ont été jouées, le premier choc de la saison entre prétendants au titre est prévu ce week end. Le remake de la finale des derniers playoffs LFB entre Lattes Montpellier et Lyon lancera les hostilités (samedi à 18h30) puis Basket Landes - Bourges prendra le relai (20h). Tous les matches seront diffusés en direct sur LFB TV.

En salle d'embarquement

Corps: 

Euroligue féminine - Qualifications retour

Lattes Montpellier - Olympiacos (GRE) / 20h en direct sur FIBA TV
Secouées par Jessica Thomas et ses partenaires au match aller, les Gazelles seraient bien inspirées de mieux démarrer la rencontre puisqu'elles étaient menées 48-33 après 24 minutes de jeu. Dans le sillage de Stephanie Mavunga (26pts), le BLMA avait repris les choses en mains pour l'emporter de trois points. On imagine qu'avec une semaine de travail collectif en plus, les automatismes sur le parquet flambant neuf du palais des sports de Lattes seront meilleurs et que la troupe de Thibaut Petit saura verrouiller rapidement sa qualification pour l'Euroligue. Lattes Montpellier intègrerait alors le groupe B en compagnie de Lyon, Schio et Kursk notamment.

Les autres rencontres

Gdynia (POL) - Botas (TUR) / 18h
Aller : Gdynia 88-72

Venise (ITA) - Miskolc (HUN) / 19h30
Aller : Miskolc 85-75

Catégorie: 
Surtitre: 
Euroligue féminine - Qualifications
Date d’écriture: 
Mercredi, 2. Octobre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Vainqueur dans la douleur du match aller sur le parquet de l'Olympiacos (66-63), Lattes Montpellier accueille ce soir l'équipe grecque avec la volonté de sécuriser au plus vite sa place pour la saison régulière d'Euroligue.

Objectif Euroligue

Corps: 

Euroligue féminine - Qualifications aller

Olympiacos (GRE) - Lattes Montpellier - 17h30 / En direct sur FIBA TV 

La saison dernière, la formation grecque de l'Olympiacos était déjà sortie des qualifications en éliminant un habitué de l'Euroligue, Cracovie. Les Gazelles devront donc se méfier d'une équipe qui, sur le papier, ne partira pas favorite. L'effectif grec est alimenté en grande partie par des joueuses de l'équipe nationale (Anna Spyridopoulou, Angeliki Nikolopoulou, Afroditi Kosma, Aikaterina Sotiriou, Jacki Gemelos) et l'Américaine Jessica Thomas (9.8pts par match la saison dernière en Euroligue) a été conservée.

Côté BLMA, la préparation a été difficile et plusieurs joueuses ne sont arrivées que très récemment (Whitcomb le 19 septembre, Gabby Williams et Stephanie Mavunga le 22). Mais il faudra rapidement être opérationnel pour qualifier le club en Euroligue.

Les autres rencontres

Botas (TUR) - Gdynia (POL)
Miskolc (HUN) - Venise (ITA)

Matches retour le 2 octobre

Catégorie: 
Surtitre: 
Euroligue féminine - Qualifications
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 25. Septembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce mercredi à 17h30, les Gazelles du BLMA affrontent l'Olympiacos en qualification d'Euroligue. Les partenaires de Diandra Tchatchouang pourraient faire un grand pas en cas de victoire même s'il restera un match retour à jouer dans une semaine.

Diandra Tchatchouang forfait pour l'Euro 2019

Corps: 

Cadre de l’Équipe de France féminine depuis de nombreuses années (83 sélections), Diandra Tchatchouang restera aux côtés du Groupe France lors des deux matches de préparation face à l’Ukraine à Mont-de-Marsan (10 et 11 juin).

La FFBB et le staff médical des Bleues seront ensuite à la disposition de la joueuse tricolore dans son protocole de soins et de réathlétisation afin qu’elle puisse revenir à son meilleur niveau, en particulier dans la perspective d’une participation au Tournoi de Qualification Olympique pour les J.O. de Tokyo 2020
 

La liste des 16 joueuses :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél Pts Club 2018/2019
Valériane AYAYI 29/04/1994 1,85 3 86 467 USK Prague (Rép Tchèque)
Marième BADIANE 24/11/1994 1,9 4-5 18 26 Lyon ASVEL Féminin
Ornella BANKOLE 17/09/1997 1,81 3 - - BLMA
Romane BERNIES 27/06/1993 1,7 1 23 58 BLMA
Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1,91 4 33 228 Bourges Basket
Sara CHEVAUGEON 12/02/1993 1,75 2 2 9 Flammes Carolo
Helena CIAK 15/12/1989 1,97 5 89 511 BLMA
Olivia EPOUPA 30/04/1994 1,65 1 72 349 Besiktas (Turquie)
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,73 1 - - Tarbes GB
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,94 4-5 183 2369 Schio (Italie)
Bria HARTLEY 30/09/1992 1,76 1-2 2 25 Fenerbahçe (Turquie)
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,77 2 59 498 Bourges Basket
Magali MENDY 06/02/1990 1,75 2 - - Villeneuve d’Ascq
Marie-Michelle MILAPIE 06/02/1996 1,92 4-5 1 2 Basket Landes
Endy MIYEM 15/05/1988 1,88 4 194 1719 BLMA
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 5 - - Bourges Basket
Ingrid TANQUERAY 25/08/1988 1,66 1 20 48 Lyon ASVEL Féminin

 

Joueuses blessées/non-retenues :

Sarah MICHEL 10/01/1989 1,8 2 77 349 Bourges Basket
Diandra TCHATCHOUANG 14/06/1991 1,86 3 83 488 BLMA

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Mont-de-Marsan, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Juin 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Gênée par un problème méniscal au genou gauche, et malgré les soins médicaux et les précautions prises depuis le début de la préparation, l’ailière tricolore Diandra Tchatchouang (1,86m, 28 ans) est contrainte de déclarer forfait pour l’Euro 2019 (27 juin au 7 juillet en Lettonie et en Serbie).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Première manche en Russie

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale aller

Mercredi 3 avril

Orenburg (RUS) - Lattes Montpellier / 16h
Comme toujours dans les matches couperets d'Eurocoupe, il faudra soigner la manche aller pour ne pas hypothéquer ses chances au retour surtout qu'un trophée est au bout de ces deux fois 40 minutes. Les Gazelles auront certes l'avantage du terrain mais il faudra d'abord gérer un délicat déplacement en Russie. Côté Orenburg, le danger viendra principalement de l'axe 1-5 américain composé d'Erica Wheeler et Brionna Jones. Les joueuses de Thibaut Petit sont être dans une grande forme, à l'image de leur demi-finale retour contre Girona la semaine dernière (+29), et prêtes à aller au combat. Pour écrire leur histoire.

Le chiffre : 2
Elles sont deux lattoises à avoir déjà soulevé l'Eurocoupe dans leur carrière. Il s'agit de Diandra Tchatchouang et Helena Ciak, vainqueurs en 2016 lorsqu'elles évoluaient à Bourges. Blessée de longue date, Marielle Amant ne participera pas à la finale 2019 mais elle pourra donner quelques précieux conseils à ses partenaires puisqu'elle en a joué 3 (2011 avec Arras, 2015 et 2016 avec Villeneuve d'Ascq) et gagné une (2015).

Match retour le mercredi 10 avril

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale aller
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 2. Avril 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Ce mercredi (16h), Lattes Montpellier va vivre la première finale européenne de son histoire. Les partenaires de Diandra Tchatchouang se rendent en Russie, à Orenburg, avec l'ambition d'y faire un coup. Avant de recevoir la finale retour, dans une semaine, à Lattes.

Lattes Montpellier prend une option

Corps: 

Eurocoupe féminine - 1/4 finales aller

Charleville-Mézières – Lattes Montpellier 75-91
Bien entrées dans leur match (15-21, 10'), les Gazelles n'ont jamais laissé d'espoir aux Ardennaises qui ont payé leur manque de rotation (29-41 à la pause). Haley Peters (28pts) a tenté de colmater les brèches d'un navire Carolo en difficulté à l'image de sa capitaine Amel Bouderra (0/7 aux tirs). Les 10 joueuses du BLMA ont marqué, Taylor Wurtz (20pts, 6rbds) et Diandra Tchatchouang (18pts) se sont particulièrement illustrées et Ana Dabovic a joué ses premières minutes sous la tunique lattoise.

Jeudi 7 mars
Orenbourg (RUS) – Salamanque (ESP) / 15h - FIBA TV
Lyon – Gérone (ESP) / 20h - FIBA TV
Schio (ITA) – Cukurova (TUR) / 20h30 / 20h30 - FIBA TV

Euroligue féminine - 1/4 finales retour

Vendredi 8 mars

Fenerbahce (TUR) - Prague (CZE) / 17h30 - FIBA TV
Prague mène 1-0

Riga (LAT) - Ekaterinbourg (RUS) / 18h - FIBA TV
Ekaterinbourg mène 1-0

Polkowice (POL) - Kursk (RUS) / 19h - FIBA TV
Kursk mène 1-0

Bourges - Sopron (HUN) / 20h - FIBA TV
Sopron mène 1-0

Belle éventuelle le mercredi 13 mars.

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminine
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 7. Mars 2019
Vignette: 
Chapeau: 
En s'imposant 91-75 sur le parquet de Charleville-Mézières, le BLMA a fait un pas vers les demi-finales de l'Eurocoupe. Lyon, qui reçoit Gérone ce soir, compte bien en faire autant surtout que les Lionnes joueront le match retour à l'extérieur. Vendredi, Bourges sera dans l'obligation de gagner contre Sopron pour décrocher une belle et continuer de rêver au Final Four de l'Euroligue.

"Je me reconnais à travers ces jeunes filles"

Corps: 

Dimanche 9 décembre, le gymnase Béatrice Hess de La Courneuve a vibré au rythme des dribbles de 120 jeunes filles, âgées de 11 à 15 ans et toutes licenciées dans des clubs de Seine-Saint-Denis. Elles ont répondu à l'appel de Diandra Tchatchouang qui organisait la deuxième édition de l'opération Take your shot. Un événement exclusivement féminin.

"J'ai grandi à La Courneuve et j'ai commencé le basket là-bas, j'y ai toujours des attaches. L'organisation étant assez grosse, j'ai la chance de pouvoir compter mes anciens coaches du BC Courneuvien qui gèrent pas mal de choses comme je ne suis pas sur place" . Une initiative appréciée et encouragée par la municipalité : "Le maire et son adjoint au sport sont passés, leur volonté est de voir des jeunes filles s'inscrire dans des clubs de sport. Leur nombre est faible dans le département, le but est de le faire augmenter."

Levée aux aurores en raison d'un match de championnat la veille (gagné contre Saint-Amand), Diandra Tchatchouang n'a pas ménagé ses efforts tout au long de la journée : ateliers basket le matin, échanges et débats après le repas et tournoi 3x3 pour conclure. L'originalité de l'opération réside dans son volet éducatif qui permet aux jeunes filles d'échanger avec Diandra Tchatchouang et ses invitées : "J'essaye de faire venir des personnes qui ne sont pas du monde du sport. Cette année, c'est Amy Sidibé, rappeuse et enseignante, qui est venue. Les filles préparent leurs questions et nous les posent. C'était vraiment libre, sur l'école, les études, notre parcours, nos difficultés. Mais aussi des choses plus personnelles sur notre vie. On a joué le jeu en répondant le plus clairement possible."

Enfant de La Courneuve, Diandra Tchatchouang se reconnaît parfaitement dans ces adolescentes : "On leur a dit que l'on avait commencé comme elles, que l'on était à leur place quelques années en arrière. Il faut se fixer des objectifs et croire en ses rêves, pourquoi elles ne le ferait pas ? Mais en restant lucide, toutes ne seront pas sportive professionnelle ou chanteuse. L'exemple d'Amy est super intéressant. Elle a toujours voulu chanter, rapper et la condition avec ses parents, c'était de faire des études à côté. Une fois qu'elle a eu sa maîtrise, elle a pu se consacrer à la chanson mais être enseignante lui permet de vivre."Diandra Tchatchouang, Irène Ottenhof (Directrice de la LFB), Julien Tuloup (Président Commission féminine CD 93) et Alain Listoire (Président CD 93)

Une journée marathon qui a fait le bonheur de 120 jeunes filles mais aussi de l'organisatrice de Take your shot : "Je pense que les petites ont bien aimé, elles ont posé des questions pertinentes. Certaines veulent revenir l'année prochaine alors qu'elles vont changer de catégorie." D'où une volonté d'améliorer encore l'opération : "C'est un événement qui va évoluer. Pourquoi ne pas le faire deux fois par an avec une session hivernale et une estivale, l'ouvrir à d'autres départements ? C'est une réflexion que nous avons."

 

 

Soutenue par de nombreux partenaires, et notamment la Ligue Féminine de Basket et le Comité Départemental de Basket de Seine-Saint-Denis, cette opération a aussi permis aux jeunes filles de repartir avec une dotation complète offerte par l'équipementier de l'internationale tricolore : "Les 120 jeunes filles ont eu droit à ça, ça paraît peu mais pour moi qui ai grandi à La Courneuve, je sais que c'est compliqué pour certains parents d'équiper leurs enfants pour le basket. Ca donne une vraie unité à la journée."

Catégorie: 
Surtitre: 
LFB - Initiatives
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 11. Décembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Pour la deuxième année consécutive, la joueuse de l'Équipe de France et de Lattes Montpellier, Diandra Tchatchouang (83 sélections) a organisé, à La Courneuve (93), l'opération "Take your shot" à destination des jeunes filles U13 et U15.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">J-2 avant la 2ième édition de <a href="https://twitter.com/hashtag/TakeYourShot?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#TakeYourShot</a> ! Hâte <a href="https://twitter.com/hashtag/TakeYourShot2018?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#TakeYourShot2018</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/DreamBig?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#DreamBig</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/MyGirls?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#MyGirls</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/WomenEmpowerment?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#WomenEmpowerment</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/GirlsRock?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#GirlsRock</a> <a href="https://t.co/72vxaNdaOP">pic.twitter.com/72vxaNdaOP</a></p>&mdash; Tchatchouang Diandra (@DiandraTchatch) <a href="https://twitter.com/DiandraTchatch/status/1071044622791704577?ref_src=twsrc%5Etfw">7 décembre 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Conserver la dynamique

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 3

Mercredi 7 novembre

Prague (CZE) - Bourges / 19h00 en direct sur Youtube.com/FIBA
Invaincu au même titre que Prague et Ekaterinbourg, Bourges se déplace sur le terrain du club tchèque où évolue désormais Valériane Ayayi. L'ex-Tango et ses copines ont gagné par deux fois à l'extérieur, dont la dernière à Schio (69-50), et la réception des Berruyères s'annonce comme le choc du groupe A cette semaine.

Charleville-Mézières - Hatay (TUR) / 19h00 en direct sur Youtube.com/FIBA
Battues la semaine dernière à Kursk puis à Bourges en championnat, les Flammes veulent passer à autre chose. Les protégées de Romuald Yernaux reçoivent l'équipe turque de Hatay qui affiche le même bilan qu'elles (1v-1d). L'Américaine Courtney Paris et la Belge Hind Ben Abdelkader, passée par Nice, seront à surveiller de près.

Villeneuve d'Ascq - Schio (ITA) / 20h00 en direct sur Youtube.com/FIBA
En l'emportant la semaine passée à Braine, l'ESBVA-LM a su relever la tête après la large déconvenue en ouverture contre Ekaterinbourg (-48). Sandrine Gruda et ses partenaires débarquent dans le Nord avec deux défaites au compteur. Une situation déjà délicate pour une équipe italienne habituée à de meilleurs résultats.

Eurocoupe féminine - Journée 3

Mercredi 7 novembre

KP Brno (CZE) - Nantes Rezé / 18h00
Revigorées par leur première victoire en championnat dimanche contre Villeneuve d'Ascq, les Déferlantes veulent faire de même en Eurocoupe. Les joueuses de Manu Coeuret sont en déplacement à Brno où le dernier finaliste de la compétition, Venise, est tombé il y a une semaine.

Lattes Montpellier - Cegled (HUN) / 20h00
Impériales jusqu'ici, les Gazelles et Endy Miyem comptent bien conserver leur statut de leader du groupe I. L'équipe hongroise a perdu ses deux premiers matches dont celui de la semaine dernière à Lyon (-14).

Basket Landes - Fribourg (SUI) / 20h00
Céline Dumerc et ses coéquipières doivent rebondir une semaine après leur défaite en Bigorre contre Tarbes. Face à la lanterne rouge du groupe et équipe la moins adroite de l'Eurocoupe, Basket Landes part largement favori.

Tarbes - Wavre Sainte-Catherine (BEL) / 20h00
Leader du groupe J et vainqueur du derby du Sud Ouest mercredi dernier, Tarbes doit confirmer avec la réception de l'équipe belge d'autant plus que les Bigourdanes jouent devant leur public. Et prendre une option sur la qualification.

Jeudi 8 novembre
Keltern (GER) - Lyon / 19h00
Avec une victoire et une défaite, Lyon doit maintenant éviter le piège allemand. En lisière de Forêt Noire, les partenaires de Clarissa Dos Santos chercheront à imiter le BLMA qui s'y est imposé sans contestation la semaine dernière (94-46).

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 7. Novembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Invaincus après deux journées, Bourges, Lattes Montpellier et Tarbes comptent bien poursuivre leur série ce mercredi en Euroligue et Eurocoupe. Les Tango seront à Prague tandis que le BLMA et le TGB recevront respectivement Cegled et Wavre Sainte-Catherine.

Les Bleues prennent leurs marques à Lyon

Corps: 

Après 4 jours de repos suite aux larges succès enregistrés face à l'Italie à Anglet, l'Equipe de France féminine est déjà de retour au boulot cette semaine à Lyon.

"Nous avons commencé à se remettre doucement dans le bain hier matin avec un peu de muscu et du jeu sans opposition, ensuite nous sommes rentrées plus dans le dur" confiait Diandra Tchatchouang lors du point presse organisé aujourd'hui.

Les Bleues poursuivent donc sur leur lancée et cette jeune équipe multiple le travail collectif pour améliorer les automatismes entre les joueuses comme le souligne Marine Johannes : "On a enchainé trois entrainements en deux jours pour continuer à travailler ensemble et s'améliorer collectivement."

Au cours de ces dernières séances d'entrainement, les joueuses de Valérie Garnier n'ont pas ménagé leurs efforts. "On court beaucoup, y'a beaucoup de contacts" précise Diandra Tchatchouang avant d'ajouter : "Le but c'est de se mettre en condition de compétition. A l'entrainement, on se pousse les unes et les autres à aller plus haut, plus vite, plus fort." 

 

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - préparation Coupe du Monde 2018
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin à Lyon
Date d’écriture: 
Mardi, 28. Août 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Arrivées dimanche soir à Lyon pour débuter leur deuxième bloc de préparation à la Coupe du Monde 2018, les joueuses de l'Equipe de France n'ont pas chômé enchaînant les séances d'entrainement et de musculation avec les rendez-vous médiatiques.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">A little <a href="https://twitter.com/hashtag/FIBAWWC2018?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FIBAWWC2018</a> talk with the <a href="https://twitter.com/FIBA?ref_src=twsrc%5Etfw">@fiba</a> this afternoon! <a href="https://twitter.com/hashtag/TeamFrance?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#TeamFrance</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/WorldCup?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#WorldCup</a> <a href="https://twitter.com/FRABasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@FRABasketball</a> <a href="https://t.co/kIdRDCdYQ8">pic.twitter.com/kIdRDCdYQ8</a></p>&mdash; Tchatchouang Diandra (@DiandraTchatch) <a href="https://twitter.com/DiandraTchatch/status/1034460403122819072?ref_src=twsrc%5Etfw">August 28, 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Les Bleues sans Miyem et Tchatchouang contre la Roumanie

Corps: 

En effet, à la suite de la rencontre de l’Équipe de France féminine samedi dernier à Helsinki contre la Finlande, les deux joueuses ont ressenti une gêne à la cuisse pour Endy Miyem et au fessier pour Diandra Tchatchouang.
De retour en France, les deux joueuses tricolores ont passé des examens complémentaires en ce début de semaine à Lille. Ces examens ont révélé une légère élongation à la cuisse droite pour Endy Miyem, et un traumatisme musculaire au fessier pour Diandra Tchatchouang. Ainsi, afin de préserver les joueuses et de ne prendre aucun risque, le staff des Bleues a décidé de laisser les deux joueuses au repos contre la Roumanie ce soir à Villeneuve d’Ascq (20h30). L’Équipe de France féminine évoluera donc avec 11 joueuses pour ce deuxième match des qualifications à l’Euro 2019.

Les 11 joueuses qui affronteront la Roumanie :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sélec. Club 2017/2018
25 Marielle AMANT 09/12/1989 1.91 Intérieure 90 ESB Villeneuve d’Ascq
11 Valériane AYAYI 29/04/1994 1.85 Ailière 65 Tango Bourges Basket
4 Amel BOUDERRA 26/03/1989 1.63 Meneuse 15 Charleville-Mézières
12 Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1.91 Intérieure 12 Tango Bourges Basket
8 Helena CIAK 15/12/1989 1.97 Intérieure 72 Koursk (Russie)
0 Olivia EPOUPA 30/04/1994 1.65 Meneuse 53 Galatasaray (Turquie)
14 Aby GAYE 03/02/1995 1.95 Intérieure 12 Tarbes Gespe Bigorre
7 Sandrine GRUDA 25/06/1987 1.97 Intérieure 162 Lyon ASVEL Féminin
17 Marine JOHANNES 21/01/1995 1.77 Arrière 38 Tango Bourges Basket
10 Sarah MICHEL 10/01/1989 1.80 Ailière 57 Tango Bourges Basket
16 Hhadydia MINTE 16/03/1991 1.87 Ailière 12 Charleville-Mézières

 

Laissées au repos :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sélec. Club 2017/2018
5 Endy MIYEM 15/05/1988 1.88 Intérieure 176 Schio (Italie)
93 Diandra TCHATCHOUANG 14/06/1991 1.86 Ailière 65 Tango Bourges Basket

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Qualifs Euro 2019
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 14. Novembre 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Équipe de France féminine, qui affronte ce mercredi au Palacium à Villeneuve d’Ascq (20h30) la Roumanie pour son deuxième match des qualifications à l’Euro 2019, devra se passer de sa capitaine Endy Miyem (1,88m, 29 ans) et de l’ailière Diandra Tchatchouang (1,86m, 26 ans), préservées par le staff des Bleues.
crédit: 
(Crédit : FIBA)

Trio à Grande Vitesse

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 6

Lyon - Roche Vendée 83-59
Sandrine Gruda avait quitté la LFB sur un titre avec l'USVO, elle a fêté son retour avec 18pts et 11rbds. Haley Peters (21pts, 9rbds) a fait le travail en soutien de l'intérieure tricolore. Le promu Roche Vendée a complètement explosé dans le 2è QT, passant de -1 (22-21, 10') à -24 (50-26 à la pause). L'ASVEL n'a eu qu'à gérer son avance ensuite pour mettre fin à une série de 4 défaites.

Charleville-Mézières - Mondeville 68-35
Inquiétées une mi-temps par une courageuse équipe de Mondeville (21-19), privée de Lisa Berkani, les Flammes ont lâché les chevaux en fin de troisième QT. La cavalerie ardennaise a suivi son chef du soir, Renee Montgomery, qui a fait honneur à son statut de Championne WNBA (19pts). Côté normand, Romana Hejdova (11pts) et Stephanie Talbot (10pts) étaient bien seules. La deuxième mi-temps aura été un long chemin de croix pour l'USOM.

Villeneuve d'Ascq - Tarbes 70-59
A l'inverse des Guerrières, le TGB est bien rentré dans le match (16-25, 10'). L'ESBVA-LM a parfaitement réagi en infligeant un 20-5 aux partenaires de Michelle Plouffe (17pts). La formation nordiste a creusé un peu plus l'écart après la mi-temps grâce à la polyvalence de Jo Leedham (11pts, 5rbds, 4int) et la vista de Brémont (15pts). Aby Gaye, ancienne de maison villeneuvoise, a marqué 12 points pour son retour au Palacium.

Bourges - Nice 100-63
Soirée tranquille pour les filles d'Olivier Lafargue. C'est Marine Johannes qui s'est chargée de mettre les Tango sur la bonne voie (17pts) puis Diandra Tchatchouang a pris le relais après la pause (20pts, 9rbds). Complètement dominé, le Cavigal pourra se satisfaire de la belle prestation d'Alix Duchet (15pts). Les soucis de genou de la meneuse azuréenne semblent désormais derrière elle.

Dimanche 5 novembre
Basket Landes - Nantes Rezé (15h00)
Lattes Montpellier - Hainaut Basket (15h30)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 6
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Samedi, 4. Novembre 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Bourges, Charleville-Mézières et Villeneuve d'Ascq ne quittent plus les rails du succès. Le trio de choc s'est encore imposé ce soir à l'occasion de la sixième journée. Au classement, la locomotive est berruyo-ardennaise, l'ESBVA-LM reste dans le sillage et le wagon Lattes Montpellier, qui joue demain, compte bien rester accroché au convoi.

One Shot avec Diandra Tchatchouang

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 14. Juin 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Elle fête son anniversaire aujourd'hui avec les Bleues à Prague à deux jours de l'EuroBasket Women 2017. Diandra Tchatchouang est dans le dernier épisode de #OneShot.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F1103890839744255%2F&show_text=0&width=400" width="400" height="400" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Bourges et Doazit en mode 3x3

Corps: 

Honneur aux filles: organisé par la Ligue du Centre, le Tournoi Elite U15 a tenu toutes ses promesses. Suite à de jolies confrontations, l'équipe ANA'TEAM (Louna JOUANNET, Marine FRANZ, Sarata KALLO et Katalina MOLEANA) s'est imposée au terme d'un tournoi disputé. Spectatrice de choix, l'internationale française Diandra TCHATCHOUANG a pu remarquer le niveau relevé des joueuses, et leur remettre des récompenses bien méritées.

A Doazit, lors de la Finale Académique d'Aquitaine, les garçons ont eux aussi proposé un très beau spectacle. En finale, l'équipe "CANTAU 64 PB (Dorian BATS, Tristan SUZAN, Romain BOUGUE et Titouan CAZAUBON) l'emporte sur le score serré de 10 à 7 face à la team "EMILE COMBES 33".

Félicitations aux joueurs et joueuses, ainsi qu'aux organisateurs de ces deux tournois.

 

 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Tournois 3x3 du 8 février
Auteur: 
Adrien Dubois
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Février 2017
Vignette: 
Chapeau: 
Deux tournois 3x3 avaient lieu le 8 février dernier. Du côté de Bourges, les filles étaient à l'honneur avec le Tournoi Elite U15, tandis qu'à Doazit, ce sont les garçons qui se sont affrontés à l'occasion de la Finale Académique d'Aquitaine.

La tête et les jambes

Corps: 

Pouvez-vous nous présenter cette formation à SciencesPo ?
Aby Gaye : "Plusieurs diplômes sont proposés. Pour ma part, je passe le certificat préparatoire ce qui équivaut à une Licence. Ca se fait sur plus ou moins trois ans en fonction de la façon dont on suit les cours, sur place ou à distance. A la suite de ce diplôme, je pourrais passer le concours d'entrée pour un Master à SciencesPo."
Diandra Tchatchouang : "Je fais exactement la même formation qu'Aby, le certificat préparatoire."

Pourquoi vous êtes-vous lancées dans cette formation ?
Aby Gaye : "Initialement j'étais inscrite en fac de droit mais il y a peu de soutien pour les sportifs de haut-niveau. A SciencesPo, le diplôme est créé pour nous, c'est bien. L'emploi du temps est aménagé, les profs s'adaptent et on peut passer des cours ou des oraux via Skype. Tout est fait pour nous permettre d'allier sport et études. J'aime tout ce qui touche à la politique et ça me permettra de pouvoir postuler à plusieurs Masters."
Diandra Tchatchouang : "J'avais envie de reprendre mes études avec le métier de journaliste en ligne de mire. Mais faire une école de journalisme à distance est impossible. Aby m'a parlé de SciencesPo. D'un point de vue personnel, c'est un enrichissement au niveau culturel, sur des sujets de la vie courante."

Comment organisez-vous vos journées ?
Aby Gaye : "Je n'ai pas de journée ou semaine type. Je travaille surtout pendant les déplacements, que ce soit dans le bus, l'avion ou les aéroports. Je trouve que c'est plus simple que chez moi."
Diandra Tchatchouang : "Je viens de commencer la formation donc je ne suis pas aussi organisée qu'Aby. Je bosse dans l'avion ou le bus, au lieu d'écouter de la musique ou de me relaxer, parfois à la place de la sieste. Mais ça fait partie de mon quotidien, ce n'est pas contraignant. J'ai aussi demandé quelques conseils à Aby sur le rythme à avoir. Elle est un exemple pour moi."

Comment est-ce perçu par vos coéquipières, le club, le coach ?
Aby Gaye : "Plusieurs de mes coéquipières font aussi des études en parallèle donc ça ne pose pas de problème. Le club me soutient de ce côté, il n'a pas peur que je me disperse et c'est plutôt une bonne chose. Ce n'est pas le cas partout. C'est important pour mon équilibre de faire autre chose en dehors du basket et ça le club le perçoit bien."
Diandra Tchatchouang : "Tout le monde n'est pas au courant. Mais dans la mesure où c'est une formation à distance, je ne rate pas d'entraînement ou de match. Ca ne pose donc aucun problème. Après j'en ai discuté avec quelques coéquipières et on pense que c'est bien de préparer l'avenir tant que l'on peut. Et puis comme le cursus de SciencesPo est intéressant."

Dans quel domaine envisagez-vous d'évoluer après votre carrière ?
Aby Gaye : "Après le basket, j'aimerais travailler dans ce qui touche au développement territorial et économique en Afrique."
Diandra Tchatchouang : "Depuis quelques années je pense au journalisme mais pas forcément dans le sport, je n'ai pas de domaine précis encore, pas d'idée arrêtée. Mais un diplôme à SciencesPo peut intéresser des entreprises c'est sûr."

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Lundi, 16. Janvier 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Aby Gaye (Villeneuve d'Ascq) et Diandra Tchatchouang (Bourges) ont toutes les deux entamé un cursus de formation dédié aux sportifs de haut-niveau à SciencesPo. Comment font-elles pour concilier leur carrière professionnelle de basketteuse et les études ? Comment est-ce perçu par leur entourage ? Les deux joueuses ont bien voulu répondre à nos questions.

Tchatchouang is back

Corps: 

 

Surtitre: 
La Minute Inside
Auteur: 
À Chalon-sur-Saône, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 16. Novembre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Absente du groupe bleu depuis un an pour blessure, Diandra Tchatchouang a effectué son grand retour avec l'Equipe de France sur la fenêtre de qualification à l'Euro 2017 cette semaine à Chalon-sur-Saône.

Les finales du tournoi La Mie Câline ce week-end à Challans

Corps: 

Le plus important tournoi de basket français de la catégorie U15 (13-15 ans) débute ce week-end en Vendée, avec un record de 80 équipes masculines et féminines participantes. Les futures stars du basket y seront peut-être ! Après plus de 100 tournois qualificatifs organisés dans toute la France entre septembre et mai, les 80 équipes U15 qualifiées ont rendez-vous pour se disputer le titre honorifique du tournoi dans trois niveaux de compétition (départemental, régional, national). 

Les participants seront cette année parrainés non pas par un joueur mais par deux tricolores, Diandra TCHATCHOUANG et Mickael GELABALE qui seront présent pour accompagner et encourager les équipes lors de ces finales succédant à Boris DIAW, Nicolas BATUM, Nando DE COLO et Alexis AJINCA. Les deux ambassadeurs ont été séduits par la dimension collective, humaine et sportive du tournoi pour promouvoir le basket auprès des meilleurs joueurs et joueuses U15 français.

Diandra TCHATCHOUANG : « J’ai moi-même participé au tournoi La Mie Câline. C’est un superbe souvenir. Celui d’une belle aventure collective. Je suis très honorée d’avoir été sollicitée pour ce projet et d’être marraine aux cotés de Mickael Gelabale cette année. C’est un grand champion, et un formidable ambassadeur du basket en France. »  

Mickael GELABALE : « Je suis ravi de succéder à ces prestigieux joueurs français et de m’engager aux côtés des jeunes qui participent aux finales du tournoi « La Mie Câline Basket GO ». Je partagerai avec eux ma passion pour le basket en insistant sur le fait qu’ils vivront un moment collectif unique. Ce rendez-vous est avant tout un weekend de fête, comme le veut l’esprit « Coupe de France » que ce tournoi représente pour tous ces U15. »

 

Une fête unique du Basket

Avec plus de 1 000 jeunes basketteurs venus de toute la France, 300 bénévoles, 11 clubs vendéens partenaires, plus de 200 matches, une marraine et un parrain de prestige, le tournoi est avant tout un moment de partage unique autour d'une passion commune. Ces deux jours de phases finales seront placés sous le signe de la convivialité et de la festivité. Différentes animations sont également au programme afin de célébrer la fin du tournoi. Labélisé par la Fédération Française de BasketBall, le tournoi La Mie Câline Basket GO a pour mission principale de favoriser la pratique du basket chez les jeunes, en leur proposant un moment unique festif et convivial.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
La Mie Câline Basket GO
Auteur: 
Déborah Nowominski
Date d’écriture: 
Jeudi, 9. Juin 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Ce week-end, les 11 et 12 juin auront lieu les phases finales de la 19ème édition de la Mie Câline Basket GO à Challans. Diandra TCHATCHOUANG et Mickael GELABALE les nouveaux parrains seront présents auprès des meilleures équipes U15 venues disputer les finales du tournoi.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Les parrains de la 19e édition des finales <a href="https://twitter.com/lamiecaline">@lamiecaline</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Basket?src=hash">#Basket</a> GO seront <a href="https://twitter.com/DiandraTchatch">@DiandraTchatch</a> et <a href="https://twitter.com/Mickaelgelabale">@Mickaelgelabale</a> <a href="https://t.co/fZSSKvk7gR">pic.twitter.com/fZSSKvk7gR</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/740542484099567620">June 8, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Les Tango jouent gros

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 6

Mercredi 2 décembre

Groupe A

Kosice (SVK) - Villeneuve d'Ascq à 17h45
Cinquième de son groupe, l'ESBVA ne devra pas perdre de points sur le parquet slovaque pour rester dans la course aux playoffs. En pleine confiance, les joueuses du Nord, par ailleurs impériales en championnat, restent sur une vitoire de prestige contre Kursk.

Kursk (RUS) - Sopron (HUN)
Galatasaray (TUR) - Salamanque (ESP)
Schio (ITA) - Fenerbahce (TUR) le 03/12

Groupe B

Bourges - Braine (BEL) à 20h35 en direct sur L'Equipe 21
Nouveau venu en Euroligue, Braine (finaliste de l'Eurocoupe 2015 contre Villeneuve d'Ascq) n'a plus le même visage depuis le départ de la star ukrainienne Alina Iagupova (16.7pts). Mais les Castors ont dans leurs rangs la légende du plat pays Ann Wauters qu'il faudra surveiller de près.

Orenburg (RUS) - Cracovie (POL)
Prague (CZE) - Girone (ESP)
Kayseri (TUR) - Ekaterinbourg (RUS) le 03/12

Plus d'informations sur le site de la compétition

Eurocoupe féminine - Journée 4

Invaincus, Nantes Rezé et Basket Landes ont l'opportunité de valider leur place au tour suivant en cas de victoire. Mais l'essentiel pour ces deux équipes est de continuer à enchaîner les succès en vue du classement qui déterminera les affiches des 1/16è de finale. Angers, qui peine en LFB, peut faire un pas vers une qualification. Il faudra pour celà dominer Namur où évoluent quelques joueuses passées par la France (Maja Miljkovic, Astou Traoré, Regina Palusna).

Mercredi 2 décembre à 20h30

Venise (ITA) - Nantes Rezé
Fribourg (SUI) - Basket Landes
Namur (BEL) - Angers

Plus d'informations sur le site de la compétition

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 1. Décembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
En recevant Braine, un concurrent direct pour la 4è place, les Tango vont jouer une partie de leur avenir dans la compétition. Les filles de Valérie Garnier seraient bien inspirées de s'imposer à domicile pour garder le contact avec le Top 4. Villeneuve d'Ascq sera de son côté en déplacement à Kosice. En Eurocoupe, Nantes Rezé, Basket Landes et Angers évolueront à l'extérieur.

Le basket présent à l'Elysée pour soutenir Paris 2024

Corps: 

Plusieurs personnalités du basket français étaient donc présentes pour cette réception. Parmi elles, on retrouve la récente médaillée d'argent à l'EuroBasket Women 2015, Diandra Tchatchouang (51 sélections), ainsi que la jeune retraitée des parquets, Emmeline N'Dongue (196 sélections). Etaient présents également Yannick Souvré (243 sélections) et Richard Dacoury (160 sélections).

 

 

 

Surtitre: 
Paris 2024
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 15. Juillet 2015
Vignette: 
Chapeau: 
À l'image de nombreux sports, le basket français était également présent à l'Elysée le mardi 14 juillet, lors d'une réception organisée par le Chef de l'Etat afin de poursuivre le mouvement lancé derrière la candidature de la Ville de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques 2024.
crédit: 
(Crédit:@Emmline14)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Le basket est bien représenté pour soutenir <a href="https://twitter.com/Paris2024">@Paris2024</a> à l&#39;<a href="https://twitter.com/Elysee">@Elysee</a> avec <a href="https://twitter.com/DiandraTchatch">@DiandraTchatch</a>, Yannick et <a href="https://twitter.com/RichDac">@RichDac</a> <a href="http://t.co/QgX7UBfWQw">pic.twitter.com/QgX7UBfWQw</a></p>&mdash; Emmeline NDONGUE (@Emmline14) <a href="https://twitter.com/Emmline14/status/621079644310212609">14 Juillet 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Belle soirée avec <a href="https://twitter.com/Emmline14">@Emmline14</a>! <a href="https://twitter.com/hashtag/Paris2024?src=hash">#Paris2024</a> <a href="http://t.co/mOGqqQbisi">pic.twitter.com/mOGqqQbisi</a></p>&mdash; Tchatchouang Diandra (@DiandraTchatch) <a href="https://twitter.com/DiandraTchatch/status/621272037647065088">15 Juillet 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

L'argent avant Rio

Corps: 

Les Bleues ont remporté à l'EuroBasket Women 2015 en Hongrie et Roumanie, la médaille d'argent. Elles ont aussi composté leur ticket pour le Tournoi de Qualification Olympique. Retour sur la compétition des Tricolores en images avec Céline Dumerc, Sandrine Gruda, Endy Miyem, Isabelle Yacoubou, Diandra Tchatchouang et Valérie Garnier.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 2. Juillet 2015
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Retour sur la médaille d'argent remportée par les Françaises à l'EuroBasket Women 2015, entre déceptions, joies et émotions.

La minute inside - "Il faut que ça nous serve de leçon"

Corps: 

Images : Stéphane Latzko-Toth/Canal+

Surtitre: 
Equipe de France féminine - EuroBasket Women 2015
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Samedi, 20. Juin 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Les réactions de Diandra Tchatchouang et Sandrine Gruda après leur première défaite de la compétition : "Il faut que ça nous serve de leçon".

"Il faut concrétiser le bon boulot"

Corps: 

Votre demi-finale a été accrochée. Comment va le groupe ?
Le groupe va bien, nous sommes content de la qualification en finale. La demi-finale a été difficile, on s'y attendait. Le public landais a poussé son équipe et on a fait pas mal d'erreurs. Au Prado on s'est battues pour gagner les deux autres matches, grâce au soutien du public aussi. C'est un suolagement.

Le premier match se jouera à Villenueve d'Ascq où vous avez perdu en championnat. A quoi vous attendez-vous ?
On s'attend à un combat, c'est une finale. Ca va être un gros combat physique mais aussi avec du beau basket. Ca sera difficile, on sera concentrées et prêtes à affronter Villeneuve d'Ascq. On jouera cette finale comme il se doit.

Le titre, qui peut être le 13è pour le club, est l'objectif de cette saison. Ressentez-vous de la pression avant cette finale ?
Pas forcément de la pression. On parle du 13è titre depuis un moment déjà, on a hâte de le décrocher. On a fait une très bonne saison dans l'ensemble et il faut concrétiser ce bon boulot. On a à coeur de remporter ce titre qui nous a échappé l'année dernière.

Est-ce que l'échec de la saison dernière est encore dans les esprits ?
On ne peut pas oublier car c'est une très grosse déception. On a travaillé tout au long de l'année en pensant à cette finale de l'année dernière. Elle était dans un coin de notre tête chaque jour à l'entraînement, elle l'est toujours même. On n'oublie pas une défaite comme celle là. Pour l'oublier, il faudra gagner cette année.

Quelles seront les clés pour battre l'ESBVA ?
Il faudra être présent physiquement, jouer pendant 40 minutes. A Basket Landes la salle était chaude, à Villeneuve d'Ascq ça sera pareil. On jouera contre les filles mais aussi le public. A nous d'être là pendant 40 minutes, de s'engager physiquement. Le mot d'ordre sera le combat physique.
 

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Playoffs
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Jeudi, 23. Avril 2015
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Diandra Tchatchouang, ailière du Tango Bourges Basket, jouera la finale des playoffs LFB à partir de vendredi. La native de Villepinte, qui n'a jamais remporté cette compétition, fait le point à la veille du match aller à Villeneuve d'Ascq.

Bourges sort la tête haute

Corps: 

Euroligue féminine - 1/4 de finale belle

Dynamo Kursk (RUS) - Bourges 88-72
Kursk qualifié 2-1

Fenerbahce (TUR) - Galatasaray (TUR) - 63-52
Fenerbahce qualifié 2-1

Ekaterinbourg (RUS) qualifié 2-0 contre Orenburg (RUS)
Prague (CZE) qualifié 2-0 contre Salamanque (ESP)

Final 4 du 10 au 12 avril 2015 à Prague (République Tchèque)

Tous les résultats de l'Euroligue féminine en cliquant ici

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 12. Mars 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Battu par Kursk lors du match 3 en quart de finale, Bourges ne verra pas le Final Four, contrairement aux deux dernières saisons. Un ton en-dessous physiquement et en panne d'adresse longue distance, les Berruyères se sont accrochées tant qu'elles ont pu.

Bourges tout puissant

Corps: 
Les résultats de la journée 17
 
Bourges - Villeneuve d'Ascq 72-47
Angers - Toulouse 85-80
Hainaut Basket - Charleville-Mézières 54-64
Arras - Calais 87-69
Lattes Montpellier - Tarbes 86-58
Nantes Rezé - Lyon 71-64
Mondeville - Basket Landes 53-85
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 17
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Samedi, 31. Janvier 2015
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Tango ont remporté avec autorité le duel au sommet qui les opposait à Villeneuve d'Ascq (72-47). Même si l'écart final ne reflète pas la physionomie du match, Bourges a su profiter des passages à vide nordistes pour s'imposer. Vainqueur sans forcer de Tarbes, Lattes Montpellier remonte la deuxième place.

Bourges prend le large

Corps: 
Bourges bat Lattes Montpellier 73-48

Ancienne du BLMA, Héléna Ciak (10pts, 9rbds) s'est montrée efficace dans le premier acte pour permettre aux Tango de virer en tête après 10 minutes (20-15). Lattes Montpellier a fait illusion quelques instants grâce à Valériane Ayayi (10pts) et Elodie Godin (11pts, 9rbds) avant de sombrer (57-38, 30'). Ex-Gazelle, Diandra Tchatchouang a fait parler la poudre (17pts) pendant que Paoline Salagnac s'illustrait sur jeu rapide (13pts).
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Match en retard J1
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 23. Décembre 2014
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En dominant Lattes Montpellier ce mardi, Bourges s'est échappé en tête de la Ligue Féminine où le club du Cher compte désormais 2 victoires d'avance sur un quatuor composé d'Arras, Basket Landes, Villeneuve d'Ascq et des Gazelles. Toutes les joueuses sont maintenant en vacances et vous donnent rendez-vous en 2015.

Pages

S'abonner à RSS - Diandra Tchatchouang