Johanna Tayeau

3x3
Le 3x3 mixte à l'honneur au Parrainage 2019-2020 des Pôles Espoirs Île-de-France
Les filles du CDFAS d’Eaubonne et les garçons du CREPS de Châtenay-Malabry se sont réunis le 4 décembre dernier pour un Open Start 3x3 mixte organisé à l’occasion du Parrainage de la promotion 2019-20...
Roche Vendée n'a pas abdiqué
Avec une seule victoire lors de la phase aller, les Vendéennes auraient pu baisser la tête. Mais la semaine dernière dernière, les partenaires de Johanna Tayeau ont battu Mond...
La perf de la journée 12
La douzième journée a rendu son verdict et Bourges a pris seul la place de leader en dominant Villeneuve d'Ascq. Au niveau des performances, c'est Michelle Plouffe q...

Le 3x3 mixte à l'honneur au Parrainage 2019-2020 des Pôles Espoirs Île-de-France

Corps: 

L’événement a rassemblé d’un côté les jeunes espoirs féminins du CDFAS d’Eaubonne, qui a accueilli notamment Olivia Epoupa (56 sélections en équipe de France), Diandra Tchatchouang (67 sélections) et Sarah Michel (60 sélections), et de l’autre les jeunes espoirs masculins du CREPS de Châtenay-Malabry, qui a vu passer Evan Fournier (69 sélections), Mouhammadou Jaiteh (22 sélections) et Ali Traoré (56 sélections). Un rassemblement mis en valeur cette année par l’organisation d’un tournoi 3x3 mixte.

Outre la facilité d'organiser ce genre de tournoi, pour Philippe Caballo, Vice-Président de la Ligue Île-de-France, cela permet aux filles et aux garçons de se voir et de jouer ensemble. "C'est plus pour le plaisir que pour la performance", ajoute-t-il. Un plaisir qui se perçoit depuis les tribunes selon une mère venue assister au tournoi : "On voit que les jeunes se font plaisir".

Encore peu souvent organisés, les tournois mixtes montrent que ce n’est pas le genre qui dicte la qualité d’un match. "Le fait de jouer avec des filles ne change rien au jeu", nous témoigne un des polistes du CREPS. Même si, côté filles, l’avis est plus nuancé : "Au début, les garçons ont dû mal à nous passer le ballon mais, au fur et à mesure, ça va mieux.", nous confient deux jeunes joueuses du CDFAS.

Lancé il y a 18 ans, le Parrainage a fait venir des grandes figures du basket : Evan Fournier, Richard Dacoury, Makan Dioumassy, Laurent Sciarra, Hervé Dubuisson… Selon Philippe Caballo, cette démarche a été initiée pour inspirer les jeunes et c’est une bonne chose pour le Président de la Ligue, Christian Auger. "Depuis 2 ans, nous faisons un parrainage groupé des deux Pôles qui n’existait pas avant pour le Pôle Espoir féminin." raconte-t-il. Cette année, Johanna Tayeau et Moustapha Sonko sont nommés marraine et parrain, succédant ainsi à Alice Nayo et Lahaou Konaté.

"Je suis très honorée d’être marraine du Pôle féminin cette année." exprime Johanna Tayeau. Ancienne poliste du CDFAS d’Eaubonne de 2002 à 2004, elle y a remporté deux fois le titre de Championne de France UNSS et une fois celui de Vice-Championne de France des Ligues. "C’était des années exceptionnelles. Ici, on apprend beaucoup de valeurs et des principes que j’ai encore maintenant. Donc les filles, profitez-en !" adresse-t-elle à la promotion actuelle. Depuis, elle s’est bâti un beau palmarès en 5x5 (Championne de France NF1 en 2009, Championne de France LF2 en 2017…), avant de s’attaquer au 3x3 en rejoignant l’équipe de France avec qui elle a remporté la médaille d’or aux Jeux européens et la médaille de bronze au Championnat du monde. Elle nous raconte : "Avant, je ne connaissais pas du tout le 3x3. J’ai commencé à m’y intéresser car tout le monde en parlait. On faisait du 3x3 en club mais c’était pour travailler des systèmes, donc je n’étais pas familière avec les règles spécifiques du 3x3. C’est le fait d’avoir pratiqué cette discipline qui m’a beaucoup plu. C’est un jeu libre, très physique où on enchaine les actions."

Avant de s’illustrer brillamment en 5x5 (93 sélections en équipe de France 5x5, Champion de France en 1998, Vice-Champion Olympique en 2000…), Moustapha Sonko a fait partie de la première génération de 3x3 en France : "Le 3x3 était ma spécialité à l’époque. Dans les années 90, j’ai participé aux premiers tournois organisés en France. Le 3x3 avait beaucoup de succès à l’époque. C’était quelque chose que tout le monde pratiquait, surtout dans la région parisienne. Il y avait beaucoup de joueurs, de spécialistes du 3x3 qui, malheureusement, n’ont jamais eu la chance de pouvoir en bénéficier comme maintenant. C’est dommage car quand on voit les structures, les choses qui sont faites aujourd’hui pour le 3x3, nombreux sont ceux qui auraient pu faire carrière."

Michel Rat, ancien joueur de l’équipe de France (81 sélections, médaille de bronze au Championnat d’Europe en 1959…) et présent au Parrainage, se souvient également : "Dans les années 50-60, on jouait au 3x3 et beaucoup en mixte dans les clubs. C’était un moyen de faire la pré-saison. J’étais dans le Paris Université Club où on y jouait beaucoup."

Avec le devenir du 3x3 comme discipline olympique, la mixité se verra peut-être un jour sur les playgrounds internationaux. Mais avant, il faudra compter sur davantage d’initiative comme l’organisation de cet Open Start 3x3 mixte par la Ligue Île-de-France et les Pôles Espoirs d’Île-de-France.

Catégorie: 
Surtitre: 
3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 13. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Les filles du CDFAS d’Eaubonne et les garçons du CREPS de Châtenay-Malabry se sont réunis le 4 décembre dernier pour un Open Start 3x3 mixte organisé à l’occasion du Parrainage de la promotion 2019-2020 des deux Pôles Espoirs. Ils ont ainsi joué sous les yeux de leur famille, des membres des Pôles, de la Ligue Île-de-France, de la FFBB… et de deux grandes figures du basket 3x3 et 5x5 : Johanna Tayeau et Moustapha Sonko, marraine et parrain de cette année.
crédit: 
Ligue Île-de-France de Basketball

Roche Vendée n'a pas abdiqué

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 13

La 13ème journée débute ce vendredi avec Lyon qui reçoit Mondeville au Palais des Sports de Gerland. Pour la troisième fois, l'ASVEL va investir cette salle mythique et espère y briller face à une formation normande qui reste sur une défaite à domicile contre le RVBC.

Samedi, Lattes Montpellier compte bien afficher un visage différent de celui des Ardennes la semaine dernière. Mais face au champion en titre, battu par Bourges lors de la J12, ce ne sera pas simple. De son côté, l'ESBVA-LM compte bien rester dans le sillage du leader et fera tout pour repartir avec le sourire. Même objectif pour Basket Landes, bien installé à la quatrième place. Les partenaires de Céline Dumerc se rendent à Nice où elles espèrent ne pas se faire piéger. Enfin, les Tango retrouvent Tarbes pour une revanche. Le TGB avait battu les Berruyères à l'aller et la troupe de François Gomez débarque dans le Berry sur une vague de cinq victoires consécutives en championnat.

Dimanche, le dernier membre du trio de tête, Charleville-Mézières, fera le déplacement à Saint-Amand-les-Eaux pour le classico. Battues pour la première fois en Eurocoupe jeudi, les coéquipières d'Amel Bouderra chercheront à rebondir afin de consolider leur place sur le podium.

Vendredi 26 janvier / 20h30
Lyon - Mondeville

Samedi 27 janvier / 20h00
Roche Vendée - Nantes Rezé (LFB TV)
Lattes Montpellier - Villeneuve d'Ascq (LFB TV)
Nice - Basket Landes (LFB TV)
Bourges - Tarbes (LFB TV)

Dimanche 28 janvier / 15h30
Hainaut Basket - Charleville-Mézières (LFB TV)

Les matches sont à suivre en direct et gratuitement sur www.lfbtv.fr

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 13
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 26. Janvier 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec une seule victoire lors de la phase aller, les Vendéennes auraient pu baisser la tête. Mais la semaine dernière dernière, les partenaires de Johanna Tayeau ont battu Mondeville, un adversaire direct pour les playdowns, et peuvent à nouveau croire en leur maintien. Samedi, le RVBC accueille Nantes Rezé et un succès redistribuerait les cartes dans le bas de tableau.

La perf de la journée 12

Corps: 

#3 - Johanna Tayeau (Roche Vendée)
Le deuxième succès vendéen de la saison porte en partie la patte de l'arrière née en Guadeloupe. Bien aidée par Bernadette Ngoyisa (15pts, 16rbds), Johanna Tayeau s'est montrée adroite de loin (3/4) et ominiprésente dans tous les secteurs du jeu.
20pts, 5rbds, 5 passes et 4 interceptions en 30' - Evaluation : 26
Victoire 81-74 contre Mondeville

#2 - Nayo Raincock-Ekunwe (Nantes Rezé)
Dans un match très important pour le NRB, l'intérieure canadienne a brillé sous les paniers (11/15 à 2pts) et sans oublier de servir ses partenaires. Une ligne de stats bien remplie qui fait le bonheur des Déferlantes face à un concurrent direct.
24pts, 9rbds et 5 passes en 34' - Evaluation : 30
Victoire 66-56 contre Nice

#1 - Michelle Plouffe (Tarbes)
Et de 2 ! Après la journée 8 contre Mondeville, la Canadienne de Tarbes s'est de nouveau illustrée et améliore au passage son évaluation d'une unité. Toujours aussi précieuse, Michelle Plouffe réalise une belle saison à l'image du TGB.
20pts, 13rbds, 5 passes, 4 interceptions et 2 contres en 40' - Evaluation : 33
Victoire 75-58 contre Lyon

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Performance
Date d’écriture: 
Lundi, 22. Janvier 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La douzième journée a rendu son verdict et Bourges a pris seul la place de leader en dominant Villeneuve d'Ascq. Au niveau des performances, c'est Michelle Plouffe qui s'est particulièrement illustrée ce weekend avec Tarbes contre Lyon. Un top 3 à l'accent canadien puisque Nayo Raincock (Nantes Rezé) figure elle aussi sur le podium.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/PerfLFB?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#PerfLFB</a> de la J12 <a href="https://t.co/Y5zI1Wi02y">https://t.co/Y5zI1Wi02y</a><br>Johanna <a href="https://twitter.com/hashtag/Tayeau?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Tayeau</a> - <a href="https://twitter.com/rvbc85?ref_src=twsrc%5Etfw">@rvbc85</a> (Éval : 26) <br> Nayo <a href="https://twitter.com/hashtag/Raincock?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Raincock</a> (<a href="https://twitter.com/nayo_rain?ref_src=twsrc%5Etfw">@nayo_rain</a>) - <a href="https://twitter.com/DeferlantesNRB?ref_src=twsrc%5Etfw">@DeferlantesNRB</a> / <a href="https://twitter.com/CanBball?ref_src=twsrc%5Etfw">@CanBball</a> (Éval : 30) <br> Michelle <a href="https://twitter.com/hashtag/Plouffe?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Plouffe</a> (<a href="https://twitter.com/Plouffey_15?ref_src=twsrc%5Etfw">@Plouffey_15</a>) - <a href="https://twitter.com/hashtag/Tarbes?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Tarbes</a> / <a href="https://twitter.com/CanBball?ref_src=twsrc%5Etfw">@CanBball</a><a href="https://t.co/inX8JMA8A7">pic.twitter.com/inX8JMA8A7</a></p>&mdash; LFB (@basketlfb) <a href="https://twitter.com/basketlfb/status/955378995952046080?ref_src=twsrc%5Etfw">22 janvier 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
S'abonner à RSS - Johanna Tayeau