Laëtitia Guapo

Interview 3x3
3 questions à Laetitia Guapo
Entretien avec la joueuse française numéro 1 mondial, Laetitia Guapo, qui nous parle de ses débuts dans le 3x3, de son statut de numéro 1 au ranking FIBA et de la Superleague 3x3.
Charnay attendait son heure
Le 10 avril dernier, la saison de Ligue Féminine a été définitivement arrêtée en raison de la pandémie de Covid-19. La LFB vous propose de dresser le bilan des 12 équipes et d...
Reine du 3x3
Impériale en 2019 avec l’Équipe de France 3x3, Laëtitia Guapo est aujourd’hui la meilleure joueuse mondiale selon le ranking FIBA. Alors qu’elle devait prendre part au TQO...
Charleville et Charnay s'avancent
En raison du Tournoi de Qualification Olympique 3x3 qui se déroulera du 18 au 22 mars prochain à Bangalore (Inde), les journées 17 et 18 de Ligue Féminine ont été aménagées pour permettre aux joueuses sélectionnées de participer à l'ensemble des rencontres. Charleville-Mézières - Char...
Charnay olé, Landerneau costaud
Après 5 défaites de rang, le promu Charnay a décroché, devant son public, la première victoire de son histoire en LFB face à Charleville-Mézières. La grosse surprise de la soirée est venue de Vendée o...
Un premier succès attendu
Battus lors des trois dernières journées, le promu Charnay et Villeneuve d'...
Nice doit s'accrocher

3 questions à Laetitia Guapo

Corps: 

Catégorie: 
Surtitre: 
Interview 3x3
Auteur: 
Guillaume Karli/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 3. Juillet 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Entretien avec la joueuse française numéro 1 mondial, Laetitia Guapo, qui nous parle de ses débuts dans le 3x3, de son statut de numéro 1 au ranking FIBA et de la Superleague 3x3.
Pour Newsletter: 

Charnay attendait son heure

Corps: 

Le plus grand défi de la formation charnaysienne aura été réussi lors de l'intersaison, à peine les confettis du titre de champion de France LF2 2019 balayés. Derrière le Président Jean-François Jaillet, le club a mis les bouchées doubles pour être prêt au coup d'envoi. Un dévouement que salue l'entraîneur de Charnay Matthieu Chauvet : "Beaucoup d'efforts ont été faits comme des aménagements considérables au niveau de la salle. Il y a aussi tout le travail des dirigeants et de la municipalité".

Si les débuts des Pinkies en LFB n'ont pas été un succès d'un point de vue comptable (5 défaites), le contenu sur le terrain laissait penser que la formation dirigée par Matthieu Chauvet avait sa place. Lors des quatre premiers matches, l'écart au score n'était que d'un peu mois de 6 points en moyenne et "on gagne notre premier match au mois de novembre ce qui n'est pas si éloigné que ça" indique le technicien. Une première victoire qui coïncide avec l'arrivée de l'Américaine Kristen Mann. La basketteuse-chanteuse a apporté son expérience de la Ligue Féminine (plus de 200 matches joués en 8 saisons) à un groupe qui en manquait cruellement.

Entre le MAIF Open LFB et l'arrêt prématuré du championnat, le CBBS s'est battu contre les équipes de son calibre. Avec l'avantage sur Saint-Amand et les réceptions de Nantes Rezé (J20) et Tarbes (J21) à venir, Charnay semblait en ballottage plutôt favorable. La prudence restait de mise pour Matthieu Chauvet : "On n'a pas fait de pronostics. La fin de saison pouvait être positive mais il fallait gagner les matches sur le parquet. On aurait peut-être démarré les playdowns sans l'épée de Damoclès en étant éventuellement dernier".

Le Covid-19 a brisé l'ambition charnaysienne d'acquérir le maintien sur le terrain. Pour le coach, "cette saison est une satisfaction sur le plan global. On a montré notre faculté à jouer notre place en LFB, sans être ridicule. Les partenaires ont très bien suivi, ils sont plus actifs. Jouer en LFB est un booster par rapport à ça mais on reste dans une petite salle, le point d'amélioration est là sur les saisons futures. Une nouvelle page de l'histoire du club s'est écrite".

A la rentrée, l'essentiel pour M. Chauvet sera de "garder une ossature, de la stabilité, avec des filles qui ont déjà travaillé avec moi". Mais il ne pourra plus compter sur son leader Laëtitia Guapo, l'une des révélations de la saison LFB et numéro 1 mondial de 3x3, qui s'est engagée avec Bourges où elle découvrira l'Euroligue. "Bien sûr qu'on aurait aimé la garder. Je suis heureux et fier qu'elle aille jouer à Bourges. On n'est pas là pour garder les joueuses, j'attache beaucoup d'importance pour l'épanouissement personnel" confie Chauvet. Pauline Lithard ("elle a fait sa vraie première saison en tant que titulaire et elle a progressé"), Sixtine Macquet, Prescilla Lezin ainsi que l'internationale nigériane Promise Amukamara porteront toujours les couleurs du CBBS. Enfin Romane Jeanneaux, qui a manqué une grande partie de la saison en raison d'une blessure, sera également là puisque le club "a décidé de lui donner une deuxième chance".

Charnay Bourgogne Basket Sud (12ème)

Bilan : 4 victoires - 12 défaites
Meilleure marqueuse : Laëtitia Guapo (12.5 pts/match)
Meilleure passeuse : Laëtitia Guapo (4.0 pds/match)
Meilleure rebondeuse : Laëtitia Guapo (5.8 rbds/match)
Meilleure évaluation : Promise Amukamara (12.6 /match)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Bilan 2019-20
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mardi, 21. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le 10 avril dernier, la saison de Ligue Féminine a été définitivement arrêtée en raison de la pandémie de Covid-19. La LFB vous propose de dresser le bilan des 12 équipes et d'évoquer les perspectives pour la saison prochaine avec un acteur du club. Charnay, le promu, ouvre le bal.

Reine du 3x3

Corps: 

Le 7 décembre dernier Brisco, Youtubeur et influenceur partageait sur le célèbre réseau social une vidéo de 15 minutes le mettant en scène face à Laëtitia Guapo, joueuse de Charnay en LFB et numéro 1 mondiale au ranking FIBA 3x3. Avec plus de 200.000 vues, la vidéo est vite devenue virale dans la planète basket, engendrant de nombreuses réactions. "Je ne savais pas qu'on avait une telle équipe féminine en 3x3. Merci pour la découverte", notait ainsi un internaute. Cette soudaine exposition a permis à la joueuse de se faire un nom auprès d’un public peu habitué à être informé des dernières actualités du basket féminin 3x3. Déterminée à faire parler d’elle et par la même occasion de la pratique qu’elle affectionne tant, la joueuse de 24 ans n’a pas hésité avant de saisir cette opportunité. "J’ai envie d’aider à démocratiser le 3x3. L’expérience avec Brisco a été géniale, je trouvais qu’on avait tous les deux des choses à y gagner. Si je peux inciter d’autres personnes à le faire, ce serait bénéfique pour le 3x3. Dans les commentaires, certaines personnes disaient ne pas savoir que l’Équipe de France 3x3 évoluait à un tel niveau. J’étais un peu étonnée même si quand j’en parle dans un covoiturage par exemple, c’est une tendance qui se confirme. C’est un phénomène qui sera de l’histoire ancienne si on se qualifie pour les Jeux Olympiques de Tokyo."

Un cardio hors normes

Fin 2016, les Équipes de France universitaires féminines et masculines réalisaient un splendide doublé lors des Championnats du Monde en Chine. En inscrivant un shoot bonifié plein de sang-froid en prolongation, l’étudiante en STAPS à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne offrait le titre suprême à son pays. Avec Caroline Hériaud, son actuelle coéquipière, elle formait un duo explosif entre adresse et qualités athlétiques. Cette performance a tout de suite interpellé le sélectionneur Richard Billant, qui ne tardait pas à inviter Laëtitia Guapo à Voiron en juin 2017 afin de disputer un tournoi international. "J’avais fait bonne impression, ça s’était très bien passé mais il avait déjà son équipe donc il m’a dit qu’il me rappellerait." Chose promise, chose due. Quelques mois plus tard, Laëtitia Guapo est contactée par Karim Souchu, entraîneur des Équipes de France et désireux de la faire venir pour la finale du Nations League U23. Son profil l’a tout de suite interpellé. "C’est une joueuse à part parce qu’elle a un gros volume de jeu. Elle défend, elle attaque et physiquement elle est vraiment impressionnante. Je prends toujours en référence le fait qu’elle court le 10.000 mètres en 35 minutes. C’est exceptionnel pour une basketteuse. Son cardio c’est un des gros avantages qu’elle a, en plus d’être agressive. Elle a une grosse marge de progression et son profil est vraiment fait pour le 3x3", juge-t-il. Ayant l’obligation de passer son concours d’EPS au même moment, Guapo est contraint de refuser cette proposition.
Ce n’est finalement qu’en 2019 qu’elle va se mettre à disposition de l’Équipe de France 3x3. L’attente aura été longue mais le résultat en valait la peine. Auréolée de deux médailles internationales et vainqueure des Women’s Series, elle est devenue par la même occasion numéro 1 mondiale au ranking FIBA, devançant ses deux coéquipières Migna Touré et Ana Maria Filip. Ces divers sacres ont étendu la domination sans partage des Françaises sur la scène mondiale mais n’ont paradoxalement pas suffit à les qualifier d’office pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Un comble quand des nations comme la Roumanie ou la Mongolie voyaient leurs noms cités lors de la cérémonie d’annonce le 1er novembre dernier. Un passage par le tournoi de qualification olympique oblige donc les Françaises à patienter avant de connaître leur sort. "On a tout fait pour essayer de se qualifier directement mais le destin en a décidé autrement. L’objectif reste le même. On était toutes déçues mais on y arrivera par tous les moyens."

Un impact en LFB

Comme d’autres joueuses, ce succès quasi immédiat dans le 3x3 a permis à la carrière de Laëtitia Guapo de prendre un tournant positif. Contrainte de descendre chercher du temps de jeu en LF2 à Roanne puis Reims après deux saisons en bout de banc à Nice, l’actuelle joueuse de Charnay a conscience que cette réussite a permis de lui donner un nouvel élan. "Les très bons résultats permettent d’être mis en avant mais ça m’a surtout aidé à reprendre confiance en moi. Je savais que j’avais des qualités athlétiques mais je me suis rendu compte que je pouvais faire plein d’autres choses sur un terrain." Meilleure scoreuse de son équipe en LFB après 17 journées grâce à ses 12,5 points de moyenne, auxquels s’ajoutent 6 rebonds et 4 passes décisives, Guapo se classe légitimement comme l’une des meilleures joueuses françaises de la division. Sa renommée récente profite même à cette petite commune de 8.000 habitants située en Saône-et-Loire, le Président du club n’hésitant pas à lui afficher son soutien. "C’est une grosse plus-value pour le club", indique-t-elle. "Personne ne connaît Charnay mais pourtant on est en LFB. Même si je dois m’absenter parfois, je sais que mes dirigeants me suivent et sont contents pour moi."
Amenée à revêtir le maillot bleu avec l’Équipe de France 3x3 en pleine saison 5x5, le calendrier de Laëtitia Guapo peut vite devenir surchargé. Cette double casquette ne doit donc pas avoir d’impact sur ses performances et sur sa régularité. "J’ai même été obligée de faire un deal avec mon coach Matthieu Chauvet", sourit-elle. "Pendant le stage avec l’Équipe de France 3x3 à l’INSEP, il m’a envoyé un message et il était un peu énervé. Je manquais à l’appel et c’était aussi le cas de Promise Amukamara qui disputait le TQO 5x5 avec le Nigéria. Il ne pouvait pas faire de jeu tout terrain parce qu’elles n’étaient que huit." Un problème commun à tous les clubs de LFB qui n’empêche pas les joueuses de prendre part aux différentes compétitions. Laëtitia Guapo ne déroge pas à la règle, ayant comme tous sportifs et sportives le rêve de participer aux Jeux Olympiques. Pour Karim Souchu pas de doute, elle s’inscrit même dans la durée. "C’est une des joueuses sur lesquelles on va compter. De nombreuses échéances se profilent dans les mois et années à venir avec les Jeux Olympiques de Tokyo, le Championnat d’Europe en 2021 et Paris 2024. Elle sera à coup sûr une de nos têtes d’affiche." Qu’importe la pratique, l’avenir s’annonce radieux pour Laëtitia Guapo.

Catégorie: 
Surtitre: 
ÉQUIPE DE FRANCE 3X3 FÉMININES
Auteur: 
Clément Daniou
Date d’écriture: 
Jeudi, 9. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Impériale en 2019 avec l’Équipe de France 3x3, Laëtitia Guapo est aujourd’hui la meilleure joueuse mondiale selon le ranking FIBA. Alors qu’elle devait prendre part au TQO à Bangalore (Inde), la situation sanitaire due à l’épidémie de coronavirus la contraint à patienter.

Charleville et Charnay s'avancent

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 17

Dimanche 16 février
Charleville-Mézières - Charnay / 15h30 - LFB TV
Plus en jambes qu'en début de saison, les Flammes accueillent Charnay en match avancé de la 17è journée. Si les partenaires d'Amel Bouderra veulent encore accrocher une place dans le top 4, qui n'est qu'à deux victoires, la victoire contre un mal classé est obligatoire. Côté bourguignon, on comptera sur le duo Laetitia Guapo - Promise Amukamara pour réaliser un bon coup dans les Ardennes.

Mercredi 11 mars
Landerneau - Roche Vendée / 20h00

Samedi 14 mars
Lattes Montpellier - Villeneuve d'Ascq / 18h30
Bourges - Tarbes / 20h00

Dimanche 15 mars
Lyon - Nantes Rezé / 15h30

Mercredi 15 avril
Basket Landes - Saint-Amand / 20h00

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 17
Date d’écriture: 
Vendredi, 14. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En raison du Tournoi de Qualification Olympique 3x3 qui se déroulera du 18 au 22 mars prochain à Bangalore (Inde), les journées 17 et 18 de Ligue Féminine ont été aménagées pour permettre aux joueuses sélectionnées de participer à l'ensemble des rencontres. Charleville-Mézières - Charnay est ainsi programmé ce dimanche dans les Ardennes (15h30).

Charnay olé, Landerneau costaud

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 6

Tarbes - Bourges 58-81 / Revoir le match
Sans forcer, les Tango ont remporté leur duel contre Tarbes. Sérieuses en première mi-temps (27-43), les partenaires d'Ana Dabovic (21pts à 8/9 aux tirs) et Elodie Godin (6pts, 8rbds, 6 passes et 4int) ont pu contrôler le tempo après la pause. Côté TGB, c'est Tima Pouye qui s'est illustrée (14pts, 7 passes, 4int) mais la jeune meneuse n'a rien pu faire face au collectif huilé des Berruyères.

Roche Vendée - Landerneau 73-90 / Revoir le match
Intraitable depuis le MAIF Open LFB, Roche Vendée est tombé sur un os. Un os breton qui, mené à la mi-temps (45-33), a relevé les manches par l'intermédiaire du duo Ahsley Bruner (27pts, 9rbds) - Ezinne Kalu (25pts). Déchaîné, Landerneau a rattrapé son retard (67-63, 30') avant de couler le RVBC dans les 10 dernières minutes avec un 27-7. Caroline Heriaud (16pts, 6 passes) et ses copines, qui ont encaissé 57 points après la pause, ne s'en relèveront pas.

Saint-Amand - Basket Landes 60-67 / Revoir le match
Devant à mi-chemin (35-31), les Green Girls d'Aaryn Elleberg (19pts) ont déjoué après le repos. La faute à une défense landaise qui a montré les muscles avec seulement 5 points laissés aux Nordistes (40-51, 30'). Miranda Ayim (16pts) et ses coéquipières sont sous la menace hennuyère mais le bon 3ème QT associé à la maîtrise du jeu (17 passes décisives et seulement 8 balles perdues) leur a premis de l'emporter pour rester dans le groupe de chasse derrière le BLMA et Lyon.

Villeneuve d'Ascq - Lattes Montpellier 67-81
Bien entré dans son match (12-20, 10'), Lattes Montpellier a réalisé une prestation solide dans le Nord à l'image de l'inévitable Stephanie Mavunga (24pts, 10rbds) et du duo Whitcomb-Williams (15pts chacune). Si le BLMA a cédé un peu de terrain à la mi-temps (31-37), il a ensuite repris ses aises (52-63, 30') pendant que côté villeneuvois, Keisha Hampton (22pts) et Christelle Diallo (15pts) faisaient le forcing pour ramener l'ESBVA-LM. En vain.

Charnay - Charleville-Mézières 81-73 / Revoir le match
Portées par Laetitia Guapo (20pts) et leur recrue Kristen Mann (14pts, 6rbds), les Pinkies ont mis les Flammes à terre. Le CBBS a fait la différence après la pause (38-39, 20') grâce à une défense plus haute (50-40, 30') et les approximations de son adversaire (23 balles perdues). Si Shae Kelley s'est bien adaptée (12pts, 11rbds pour son premier match avec Charleville-Mézières), le collectif ardennais peine toujours à se mettre en place.

Joué vendredi
Nantes Rezé - Lyon 72-78 / Revoir le match

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 6
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Samedi, 23. Novembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après 5 défaites de rang, le promu Charnay a décroché, devant son public, la première victoire de son histoire en LFB face à Charleville-Mézières. La grosse surprise de la soirée est venue de Vendée où Landerneau s'est imposé contre le RVBC. Lattes Montpellier, Basket Landes et Bourges ont gagné.

Un premier succès attendu

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 4

Samedi 19 octobre à 20h00

Charnay - Bourges / LFB TV
8, 5 et 3 points. C'est l'écart en défaveur du CBBS lors des trois premières journées de championnat et qui confirme que l'équipe bourguignonne est au niveau. Il ne manque plus qu'une victoire pour valider tout le travail effectué par les joueuses de Mathieu Chauvet. Samedi, Bourges sera sur le parquet du promu et espère oublier son échec en Euroligue de mercredi.

Saint-Amand - Lattes Montpellier / LFB TV
Leader autoritaire du championnat et toujours invaincu, Lattes Montpellier se rend à Saint-Amand pour poursuivre sa belle série. Une salle Maurice Hugot que Fabrice Fernandes, le coach local, souhaitait rendre plus imprenable mais qui a déjà vu ses locataires s'incliner lors de la journée 3 contre Landerneau.

Tarbes - Nantes Rezé / LFB TV
Fort de son succès la semaine dernière contre Charleville-Mézières, Nantes Rezé se rend en Bigorre avec une confiance retrouvée à l'image du duo Delaere-Monroe. Dans le camp tarbais, on se doit de faire le plein, surtout à domicile, contre un concurrent direct pour le top 8. Entre deux équipes qui laissent les jeunes s'exprimer, le match devrait être animé.

Villeneuve d'Ascq - Charleville-Mézières / LFB TV
Avec trois défaites en autant de rencontres, "la nouvelle page" que veut écrire Rachid Meziane à la tête de l'ESBVA-LM est toujours blanche. Pas épargnée par les coups du sort (Diaby, Montabord), l'équipe nordiste compte sur son premier match à domicile cette saison pour enfin décoller. Les Flammes Carolo sont prévenues, les Guerrières sont prêtes pour le combat.

Dimanche 20 octobre

Roche Vendée - Basket Landes / 15h30 - LFB TV
Invaincu en championnat, Roche Vendée vient de subir la première défaite de sa saison. C'était jeudi soir en Eurocoupe sur le parquet de Fribourg. De retour dans leur chaudron, les partenaires de Caroline Heriaud accueillent Basket Landes, un concurrent direct. En cas de succès en Vendée, les Landaises réaliseraient un beau coup.

Landerneau - Lyon / 16h30 - LFB TV
Après deux défaites en ouverture, les Bretonnes ont corrigé le tir à Saint-Amand la semaine dernière. De leur citadelle de la Cimenterie, elles accueillent le champion en titre, Lyon. Battues à Kursk mercredi, les Lionnes restent sur une défaite à Lattes Montpellier en championnat et comptent bien reprendre leur marche en avant.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 4
Date d’écriture: 
Vendredi, 18. Octobre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Battus lors des trois dernières journées, le promu Charnay et Villeneuve d'Ascq vont devoir batailler pour espérer décrocher un premier succès cette saison. Samedi, les Pinkies recevront Bourges et les Guerrières joueront devant leur public contre Charleville-Mézières. Dimanche, l'opposition entre Roche Vendée et Basket Landes fera office de choc du week-end.

Nice doit s'accrocher

Corps: 

La 16è journée de LFB sera la dernière avant la deuxième fenêtre de qualification à l'Euro féminin 2017 (15 au 25 février). La prochaine journée est prévue le dimanche 28 février.

Programme de la journée 16

Vendredi 12 février à 20h
Lyon - Nantes Rezé

Samedi 13 février à 20h
Lattes Montpellier - Arras
Toulouse - Charleville-Mézières
Mondeville - Hainaut Basket
Bourges - Angers
Basket Landes - Nice, en direct sur Ma Chaîne Sport à 20h30

Dimanche 14 février à 15h
Calais - Villeneuve d'Ascq

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 16
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Février 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec 3 défaites lors de ses 4 derniers matches de championnat, le promu Nice semble être rentré dans le rang après un début de saison plein de promesses. Les filles de Rachid Méziane se rendront à Basket Landes samedi et feront tout pour ne pas se laisser distancer par un adversaire direct pour les playoffs. Le tout devant les caméras de Ma Chaîne Sport qui diffusera la rencontre en direct (20h30).
S'abonner à RSS - Laëtitia Guapo