Landerneau

LFB - Bilan 2019-2020
Landerneau toujours plus haut
Notre bilan 2019-2020 des clubs de Ligue Féminine se poursuit avec le huitième épisode consacré à Landerneau. Pour sa deuxième saison dans l'élite, le club breton se mêlait à la lutte pour une pl...
Battre le fer tant qu'il est chaud
Vainqueur samedi dernier après une longue disette, Roche Vendée repart au combat ce mercredi avec un déplacement à Landerneau pour le compte d'un match avancé de la 17ème...
Tarbes défiera Bourges
Vainqueur du Petit Poucet toulousain, Bourges a été la première équipe du plateau de Clermont-Ferrand à se qualifier. Les Tango ont été rejoint un peu plus tard dans la soirée...
A deux marches de la finale
Samedi et dimanche, Clermont-Ferrand et Vannes vont vibrer au rythme de la Coupe de France féminine avec les plateaux des quarts et demi-finales. Parmi les 8 équipes encore en lice, deux décrocheront leur billet pour la finale du 25 avril (Paris - AccorHotels Arena).
Landerneau hissé haut
Vainqueur de Tarbes, et profitant des défaites de Basket Landes (à Charleville-Mézières) et Roche Vendée (à Villeneuve d'Ascq), le club breton prend de la hauteur au classement et se hisse au pie...
Landerneau refait le coup
Pour la deuxième saison de suite, Landerneau a dominé Lattes Montpellier à la Ci...
Finir 2019 avec le sourire
Bruner MVP de la J6
Bourges vainqueur sans trembler

Pages

Landerneau toujours plus haut

Corps: 

A l'image des spots publicitaires d'une chaîne de télévision au début des années 90, Landerneau est le petit club qui monte. "On est en plein dans nos objectifs, on avait l'espoir de faire mieux que la saison passée ce qui équivalait à au moins une sixième place et donc une qualification européenne. A l'arrêt du championnat on était cinquième ce qui nous a permis d'obtenir cette qualification. C'est historique pour le club" explique Stéphane Leite, entraîneur du LBB depuis 2014. Pourtant, la saison avait mal démarré puisqu'après un mois de compétition, la formation finistérienne n'avait gagné qu'un match sur quatre. Trois victoires de rang en novembre puis une série de cinq début 2020, notamment contre des concurrents directs comme Basket Landes et Charleville-Mézières, ont placé les Bretonnes dans la lutte pour la quatrième place. "On est satisfaits de ça même si la fin de saison me laisse amer et notamment la défaite à Nantes" concède le coach.

"On avait à coeur d'avoir une équipe plus stable que par le passé en conservant quelques joueuses. On a eu des gens pros, ça c'est important. Et aussi des gens prêts. Ashley Bruner a été décisive sur le rebond, l'intensité défensive. Taylor Wurtz a su mettre les tirs quand il fallait, il y a l'expérience de Virgnie Brémont et Kalu, remarquable pour sa première saison LFB" explique Leite. On ne peut que donner raison au technicien breton quand il évoque Ezinne Kalu. Quatrième meilleure marqueuse du championnat (15.5 pts), la Nigériane a crevé l'écran au même titre que ses compatriotes Promise Amukamara (Charnay) et Evelyn Akhator (Charleville-Mézières) avec qui elle a décroché le titre de champion d'Afrique en août 2019.

Leite et ses joueuses ont fait le boulot avec un bilan positif en Ligue Féminine (9v-7d). "On aurait voulu fêter ça sur le terrain, tout le monde est parti. On avait tous un objectif, on y est arrivé. On s'est tous mis en ordre de marche pour la saison prochaine et quand on se retrouvera, on va porter un toast mais ça ne sera pas la même chose. Il n'y a pas la même saveur" regrette le coach. Mais replonge rapidement dans son obsession de "continuer à évoluer". "On se posait la question d'être capable de pérenniser ce projet. Le club se structure et l'année prochaine on le verra d'autant plus sur la structuration interne" promet-il. Cette volonté de vouloir toujours faire mieux, il se l'applique également et l'arrivée de l'Eurocoupe en Bretagne coche une nouvelle case dans son plan de carrière : "Coacher en coupe d'Europe est quelque chose qui me faisait envie. Je suis content de le faire, qui plus est avec Landerneau".

Bizuth sur la scène européenne, Landerneau se veut prudent même si "en tant que compétiteur on va essayer de chercher à sortir des poules". "Ma priorité basket, vu le niveau en LFB qui est très fort, sera de se servir de la coupe d'Europe pour engranger de l'expérience" prévient Leite. Pour mener à bien cette double mission, il pourra compter sur Kalu, Brémont ("elle apportera son intelligence et de la sérénité"), Elodie Naigre ("elle continue à évoluer positivement"), Myriam Djekoundade ou encore l'emblématique Marie Butard, au club depuis 2010. "J'aurais voulu en garder d'autres mais on n'a pas pu le faire" en pensant à l'Américaine Taylor Wurtz ("un crève-coeur") qui quitte le Finistère en raison des contraintes réglementaires de l'Eurocoupe.

Côté arrivées, trois recrues ont été dévoilées. Hortense Limouzin ("elle fera parler d'elle en Ligue Féminine") quitte Saint-Amand et épaulera Brémont à la mène alors que l'ailière roumaine Gabriela Marginean fera son retour en France (vue à Arras en 2011-12). Enfin, l'Allemande Luisa Geiselsöder (20 ans), récemment draftée par Dallas en WNBA (21è position), fait déjà rêver son futur entraîneur : "Il y a un projet qui me plaît vraiment avec cette jeune joueuse, je suis excité de travailler avec elle. Elle a un état d'esprit et une éthique de travail irréprochables".

Landerneau Bretagne Basket (5ème)

Bilan : 9 victoires - 7 défaites
Meilleure marqueuse : Ezinne Kalu (15.5 pts/match)
Meilleure passeuse : Virginie Brémont (4.6 pds/match)
Meilleure rebondeuse : Elodie Naigre (6.0 rbds/match)
Meilleure évaluation : Ezinne Kalu (15.7 /match)

Les autres bilans
Episode 1 - Charnay attendait son heure
Episode 2 - Nantes dans le creux de la vague
Episode 3 - Tarbes restait serein
Episode 4 - Saint-Amand pas maître chez lui
Episode 5 - Villeneuve d'Ascq filait en playoffs
Episode 6 - Roche Vendée s'était relancé
Episode 7 - Charleville-Mézières coupé dans son élan

Catégorie: 
Surtitre: 
LFB - Bilan 2019-2020
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Vendredi, 15. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Notre bilan 2019-2020 des clubs de Ligue Féminine se poursuit avec le huitième épisode consacré à Landerneau. Pour sa deuxième saison dans l'élite, le club breton se mêlait à la lutte pour une place dans le carré de tête.

Battre le fer tant qu'il est chaud

Corps: 

Elle était attendue comme la pluie en pleine sécheresse. La première victoire de Roche Vendée en 2020 est arrivée samedi dernier, après 77 jours de jeûne forcé, face à Lattes Montpellier, un des favoris au titre. Un succès qui permettra peut être aux Vendéennes de faire retomber la pression et retrouver leur jeu du début de saison quand elles avaient pulvérisé Villeneuve d'Ascq au MAIF Open LFB (100-60) puis dominé Bourges.

Entre temps, Landerneau s'est armé et performe depuis le début de l'année (5 victoires consécutives en janvier/février). Si les Bretonnes viennent de chuter à Lyon puis Nantes, elles vont retrouver leur salle de la Cimenterie où elles ont remporté 6 matches sur 8 cette saison en championnat. En course pour terminer dans le top 4, le LBB confirme sur le terrain la solidité de son projet et peut désormais rêver d'Europe.

Ligue Féminine - Journée 17

Mercredi 11 mars
Landerneau - Roche Vendée / 20h - LFB TV

Samedi 14 mars
Lattes Montpellier - Villeneuve d'Ascq / 18h30 - LFB TV
Bourges - Tarbes / 20h - LFB TV

Dimanche 15 mars
Lyon - Nantes Rezé / 15h30 - LFB TV

Mercredi 18 mars
Basket Landes - Saint-Amand / 20h - LFB TV

Déjà joué
Charleville-Mézières - Charnay 80-64

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 17
Date d’écriture: 
Mercredi, 11. Mars 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur samedi dernier après une longue disette, Roche Vendée repart au combat ce mercredi avec un déplacement à Landerneau pour le compte d'un match avancé de la 17ème journée. Une rencontre qui se jouera dans une Cimenterie à capacité réduite en raison de l'épidémie de Covid-19.

Tarbes défiera Bourges

Corps: 

Coupe de France féminine - Quarts de finale (à Clermont-Ferrand)

Bourges (LFB) - Toulouse MB (LF2) 89-60

Porté par l'adresse de Noémie Brochant, Toulouse joue sa chance sans complexe en début de rencontre (10-10, 5'). Les rotations berruyères, avec notamment Dabovic et Rupert, font leur effet puisque les Tango s'échappent au tableau d'affichage à la faveur d'un 15-0. Après 10 minutes de jeu, le score est de 27 à 15 pour le pensionnaire de LFB. Poussé par son public venu en nombre, Bourges a solidement la main sur le match à l'image d'une Alexia Chartereau bien en jambes (40-21, 15'). Isabelle Strunc puis Noémie Brochant permettent au TMB de réduire un peu l'écart (42-28, 17') mais à mi-parcours, le triple tenant du titre a repris ses aises (55-32).

Bien que dominé, Toulouse ne se laisse pas abattre et peut compter sur l'adresse de Sarah Halejian en attaque (65-39, 25'). Appliqué, Bourges continue d'avancer et passe la barre des 30 points d'avance sur une contre-attaque d'Elodie Godin (71-40, 27' puis 77-44, 30'). Le dernier quart-temps permet à Olivier Lafargue de faire tourner son effectif alors que côté toulousain,  Noémie Brochant saisit sa chance dès qu'elle le peut (81-55, 36'). Sans trembler, Bourges bat Toulouse et se qualifie pour la demi-finale.

Xavier Noguera (entraineur de Toulouse) : "Ca va nous servir car notre équipe est jeune. Elles vont prendre de l'expérience."
Lucie Carlier (joueuse de Toulouse) : "On a eu de belles séquences mais quand Bourges a acceléré, ça s'est compliqué."
Olivier Lafargue (entraîneur de Bourges) : "Il fallait être vigilant. Dès que Toulouse a fatigué, on a fait le trou. Il faudra êre meilleur demain."
Ana Filip (joueuse de Bourges) : "Dans l'ensemble, on a été supérieures. On a respecté l'adversaire."

Landerneau (LFB) - Tarbes (LFB) 69-71

Ashley Bruner et ses partenaires prennent rapidement les devants. Que ce soit en percussion ou à la passe, l'Américaine est dans les bons coups (16-9, 6'). Tarbes a du mal à mettre son jeu en place et la sortie précoce de Marine Fauthoux (2 fautes) n'a pas aidé. Laure Resimont, à la sirène et depuis le parking, permet au TGB de rester dans la course (22-19, 10'). Landerneau repart comme en début de rencontre et oblige François Gomez à rappeler ses joueuses (29-19, 13'). Alors que l'on pensait le LBB lancé, deux tirs lointains remettent les Violettes à l'endroit. Au buzzer, c'est au tour de Virginie Brémont de transpercer le filet de très loin (41-32, 20').

Si dans le jeu, Tarbes est toujours aussi approximatif, le tir à 3 points est lui au rendez-vous. Et quand la connexion Berezhynska-Halvarsson se met en route, le TGB va forcément mieux (44-42, 24'). A 10 minutes du terme, le suspense reste entier entre Bretonnes et Bigourdanes (53-50, 30'). Marine Fauthoux sort de sa boîte avec un 3+1 pour mettre son équipe devant mais Landerneau serre les rangs derrière Ashley Bruner et reprend sa marche. Le final s'annonce haletant (61-55, 34') d'autant que les fautes commencent à peser pour les deux équipes. Tarbes s'accroche grâce à Tima Pouye (68-68, 39'). Louice Halvarsson, de loin et après un système bien exécuté, donne 3 longueurs d'avance au TGB. Le club du Finistère ne s'en relèvera pas.

Stéphane Leite (entraîneur de Landerneau) : "On avait tout pour gagner ce soir. Le 16/33 aux lancers-francs c'est catastrophique. La déception est là."
Marie Butard (joueuse de Landerneau) : "On est décues, c'était un objectif du club. La logique n'a pas forcément été respectée ce soir."
François Gomez (entraîneur de Tarbes) : "C'est le basket ! La différence s'est faite sur le sang-froid. C'est bien pour la notoriété du club d'être en demi-finale."
Marine Fauthoux (joueuse de Tarbes) : "On voulait revenir mieux après une mauvais première mi-temps. On a surtout haussé notre niveau physique."

Dimanche 16 février

Demi-finale - 15h30
Bourges - Tarbes

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Auteur: 
A Clermont-Ferrand, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Samedi, 15. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur du Petit Poucet toulousain, Bourges a été la première équipe du plateau de Clermont-Ferrand à se qualifier. Les Tango ont été rejoint un peu plus tard dans la soirée par Tarbes, tombeur de Landerneau dans un final haletant. Les deux équipes se retrouveront dimanche à 15h30 pour une place en finale.

A deux marches de la finale

Corps: 

C'est une enceinte qui fait rêver, l'AccorHotels Arena de Paris accueillera les finales de la Coupe de France 2020 en avril prochain. Pour avoir la chance d'y évoluer, il reste encore deux matches à gagner. Ce week-end à Clermont-Ferrand (63) et Vannes (56), les équipes vainqueurs des plateaux quarts et demi-finale du trophée Joe Jaunay valideront leur participation à la grande fête du basket français dans la prestigieuse arena parisienne.

Le programme des plateaux

A Clermont-Ferrand (Gymnase Honoré et Jeans Fleury)

Samedi 15 février - Quarts de finale

Toulouse MB (LF2) - Bourges (LFB) / 17h00
Entre le Petit Poucet évoluant en LF2 et l'ogre berruyer, 11 fois vainqueur et triple tenant du titre, l'écart sur le papier peut sembler insurmontable pour le TMB. Sauf que les filles de la Ville Rose ne sont pas là par hasard et ont sorti Villeneuve d'Ascq au tour précédant. Côté Tango, la Coupe est un des objectifs majeurs de la saison puisqu'elle offre au vainqueur de la finale un ticket direct pour l'Euroligue.

Landerneau (LFB) - Tarbes (LFB) / 20h00
Pour sa deuxième saison dans l'élite, le club breton continue de franchir les étapes. Quatrième en Ligue Féminine, le LBB sera opposé à Tarbes qui lutte pour éviter les playdowns en championnat (10ème). La Coupe peut permettre aux joueuses de François Gomez de retrouver le sourire, elles qui restent sur trois défaites consécutives en LFB. Cette saison, les deux équipes sont dos à dos avec une victoire chacune (67-60 au MAIF Open LFB pour Tarbes, 76-64 pour Landerneau à domicile au match retour).

Dimanche 16 février - Demi-finale à 15h30

A Vannes (Centre Sportif de Kercado)

Samedi 15 février - Quarts de finale

Roche Vendée (LFB) - Lyon (LFB) / 17h00
Equipe surprise du début de saison, Roche Vendée marque le pas depuis le début de l'année 2020 (7ème au classement, 4 défaites consécutives). Face au leader de Ligue Féminine, la tâche s'annonce compliquée même si sur un match, les Vendéennes peuvent faire un gros coup. Du côté des Lionnes, la victoire début janvier contre le RVBC (82-71) peut donner un avantage psychologique mais Valéry Demory risque de récupérer des joueuses internationales fatiguées de leur TQO (Johannes, Ciak, Allemand).

Lattes Montpellier (LFB) - Basket Landes (LFB) / 20h00
Quadruple vainqueur de l'épreuve (2011, 2013, 2015 et 2016), le BLMA devra passer deux gros obstacles s'il veut retrouver Bercy. Le premier se nomme Basket Landes; quant au second, il s'agira du vainqueur du match entre Roche Vendée et Lyon. Dans la camp landais, on espère pouvoir compter sur la présence de Céline Dumerc, blessée ces dernières semaines. Avec deux effectifs peu concernés par les TQO (1 joueuse dans chaque équipe), les organismes devraient être rechargés pour offrir du spectacle aux spectateurs Bretons.

Dimanche 16 février - Demi-finale / 15h30

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Jeudi, 13. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Samedi et dimanche, Clermont-Ferrand et Vannes vont vibrer au rythme de la Coupe de France féminine avec les plateaux des quarts et demi-finales. Parmi les 8 équipes encore en lice, deux décrocheront leur billet pour la finale du 25 avril (Paris - AccorHotels Arena).

Landerneau hissé haut

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 12

Charleville-Mézières - Basket Landes 76-58 / Revoir le match
Dominées dans le premier quart-temps (13-18, 10'), les Flammes ont réussi à reprendre les commandes à la pause (31-29). Dans le sillage d'Evelyn Akhator, de nouveau indispensable (21pts, 10rbds), le club ardennais est parvenu à augmenter son avance (58-46, 30'). Malgré des rotations limitées, Basket Landes s'est accroché en s'appuyant sur le duo Hejdova-Gaye (15 et 14pts) mais a finalement rendu les armes. Après Roche Vendée, Lattes Montpellier et Bourges, c'est un autre "gros" qui tombe à Charleville-Mézières.

Landerneau - Tarbes 76-64 / Revoir le match
En prenant à la gorge le TGB d'entrée (11-2, 5'), les Bretonnes ont parfaitement lancé la rencontre. Taylor Wurtz (24pts) et Ashley Bruner (13pts, 15rbds) ont porté Landerneau sur leurs épaules, permettant à leur équipe de mener durant l'ensemble de la partie. Tarbes a timidement relancé le suspense sur la fin (70-60, 39') par l'intermédiaire de Tima Pouye (15pts, 10rbds) mais ce n'était qu'un feu de paille. Ce troisième succès de suite permet aux Finistériennes d'intégrer le top 4.

Villeneuve d'Ascq - Roche Vendée 90-81
Vainqueur de 5 de ses 6 derniers matches, l'ESBVA-LM est en train de faire une remontée spectaculaire au classement. Grâce à une attaque de feu (29-20, 10'), les partenaires de Lisa Berkani (22pts) n'ont jamais lâché les commandes. Et même quand Roche Vendée est revenu au plus près (62-60, 30'), s'appuyant sur Bailey et Ngoyisa (19pts chacune), les Guerrières ont trouvé le second souffle qui les a libérées.

Dimanche 19 janvier
Charnay - Lattes Montpellier / 15h30
Bourges - Lyon / 18h - LFB TV

Joué vendredi
Nantes Rezé - Saint-Amand 68-84 / Revoir le match

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 12
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Samedi, 18. Janvier 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur de Tarbes, et profitant des défaites de Basket Landes (à Charleville-Mézières) et Roche Vendée (à Villeneuve d'Ascq), le club breton prend de la hauteur au classement et se hisse au pied du podium. Dimanche, Charnay - Lattes Montpellier (15h30) et le choc Bourges - Lyon (18h) viendront cloturer la 12ème journée.

Landerneau refait le coup

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 11

Charleville-Mézières - Bourges 73-70 / Revoir le match
Rapidement mises sur orbite (29-12, 10') grâce à une Evelyn Akhator dans le bon tempo (19pts, 13rbds), les Flammes ont dominé sans partage durant 30 minutes (65-48). Sauf que Bourges, diminué (Dubié et Dabovic absentes, Eldebrink sortie sur blessure), a frisé le hold up à la faveur d'un dernier quart-temps de folie remporté 22-8. Revenues au plus près à deux minutes du terme (71-70), les partenaires de Marissa Coleman (17pts) n'ont pas pu passer devant dans le money time. Charleville-Mézières a eu très chaud.

Landerneau - Lattes Montpellier 77-72 / Revoir le match
La Cimenterie est-elle maudite pour le BLMA ? Battues la saison dernière en Bretagne, les Gazelles ont de nouveau chuté à Landerneau. Romane Bernies (14pts, 5 passes) et ses copines avaient pourtant pris le match par le bon bout (19-27, 10') mais elles ont perdu le fil minute après minute (61-55, 30'). Dominé à l'intérieur par le trio Naigre-Coulibaly-Bruner (40pts), Lattes Montpellier n'a pas été non plus en mesure de stopper Ezine Kalu (21pts).

Saint-Amand - Tarbes 77-65 / Revoir le match
Après 5 défaites consécutives à domicile, les Green Girls ont donné le sourire à leurs supporters pour la première fois de la saison à Maurice Hugot. Solides avant (48-39, 20') et après le repos (66-47, 30'), les coéquipières d'Aaryn Ellenberg (23pts, 6 passes) ont parfaitement géré leur avance par la suite. Tarbes a de son côté payé un manque de rotation, notamment pour suppléer Louice Halvarsson (18pts) et Valeriya Berezhynska (7pts) à l'intérieur, et l'absence de Tima Pouye.

Dimanche 12 janvier
Lyon - Charnay / 16h30- LFB TV
Basket Landes - Villeneuve d'Ascq / 16h30 - LFB TV
Nantes Rezé - Roche Vendée / 17h- LFB TV

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 11
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Janvier 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour la deuxième saison de suite, Landerneau a dominé Lattes Montpellier à la Cimenterie. Solides dans la peinture, les Bretonnes ont remporté une victoire de prestige et peuvent regarder vers le haut. Charleville-Mézières a battu Bourges sur le fil après avoir pourtant compté jusqu'à 26 points d'avance. Dimanche, Lyon peut prendre le large en tête du classement en cas de victoire sur Charnay (16h30).

Finir 2019 avec le sourire

Corps: 

Après deux victoires consécutives en championnat, l'ESBVA-LM a concédé un revers problématique en Coupe de France contre Toulouse (LF2) samedi dernier. Pour effacer cet échec, les Guerrières seraient bien inspirées de l'emporter face à Landerneau ce jeudi. A l'inverse, Landerneau a sorti Mondeville (LF2) en Coupe et débarquera dans le Nord avec de la confiance.

Vendredi, c'est un duel de mal classés entre Nantes Rezé et Charnay qui se jouera sur les bords de Loire. Avec un bilan identique (1-7), le NRB et le CBBS voudront éviter de passer les fêtes en tant que lanterne rouge. Une position qui reviendra au vaincu de la rencontre.

Samedi, le choc entre Basket Landes et Lyon cristallisera tous les regards. Le dispositif de diffusion sera amélioré et vous retrouverez aux commentaires Paco Laulhé et Aurélie Bonnan. Avec une victoire de retard sur LDLC ASVEL Féminin, le club landais a la possibilité de recoller à Lyon en cas de succès.

Enfin, la dernière journée de l'année 2019 verra Saint-Amand accueillir Bourges, Charleville-Mézières recevoir Lattes Montpellier et Tarbes se déplacer à Roche Vendée.

Ligue Féminine - Journée 9

Jeudi 19 décembre à 20h
Villeneuve d'Ascq - Landerneau / LFB TV

Vendredi 20 décembre à 20h
Nantes Rezé - Charnay  / LFB TV

Samedi 21 décembre à 19h
Basket Landes - Lyon  / LFB TV (commenté par Paco Laulhé et Aurélie Bonnan)

Samedi 21 décembre à 20h
Saint-Amand - Bourges  / LFB TV
Charleville-Mézières - Lattes Montpellier  / LFB TV
Roche Vendée - Tarbes  / LFB TV

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 9
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 19. Décembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La 9è journée de Ligue Féminine débute ce soir avec un match avancé entre Villeneuve d'Ascq et Landerneau (20h). Pour les 12 clubs, l'objectif sera de finir l'année sur une bonne note avant de partir quelques jours en vacances. Samedi soir, le choc entre Basket Landes et Lyon sera produit, diffusé et commenté en direct sur LFB TV (19h).

Bruner MVP de la J6

Corps: 

#3 - Ezinne Kalu (Landerneau)
Championne d'Afrique en août dernier avec le Nigéria et MVP de la compétition, la meneuse du LBB a rendu chèvre les Tigresses. Son activité incessante, notamment en percussion avec 10 fautes provoquées, l'a envoyé à 13 reprises sur la ligne des lancers-francs où elle n'a pas tremblé (12/13). Et permis aux Bretonnes de glaner un succès de prestige en Vendée.
25pts à 6/11 aux tirs, 4rbds, 2 passes, 4int et 10 fautes provoquées en 40' - Evaluation : 28
Victoire 90-73 contre Roche Vendée

#2 - Jacinta Monroe (Nantes Rezé)
Dominées pendant 30 minutes (44-60), les Déferlantes ont pu compter sur Jacinta Monroe au scoring. Présente dans tous les secteurs du jeu et très adroite (77% de réussite), l'Américaine à passé le flambeau à sa complice belge Antonia Delaere (19pts) dans le 4ème QT. Mais le sursaut du NRB était trop tardif.
22pts à 10/13 aux tirs, 9rbds, 3 passes et 5int en 39' - Evaluation : 35
Défaite 72-78 contre Lyon

#1 - Ashley Bruner (Landerneau)
Déjà très en vue à Saint-Amand lors des deux dernières saisons, l'intérieure US fait encore mieux en Bretagne. Auteure de son meilleure match depuis le MAIF Open LFB, Bruner a totalement dominé ses adversaires directes (Amant, Ugoka). Et la victoire sur le terrain vendéen permet à Landerneau de prendre ses distances avec les quatre dernières places.
27pts à 9/14 aux tirs, 9rbds, 3 passes et 4int en 38' - Evaluation : 32
Victoire 90-73 contre Roche Vendée

NB : le choix de la MVP se base uniquement sur des critères statistiques (évaluation) et privilégie une joueuse qui a fait gagner son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - MVP
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Lundi, 25. Novembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Landerneau est à l'honneur avec deux joueuses sur le podium des meilleures performances : Ashley Bruner (MVP) et Ezinne Kalu (3ème). Le club breton a réalisé l'exploit de la sixième journée en allant s'imposer sur le terrain de Roche Vendée.

Bourges vainqueur sans trembler

Corps: 

Match pour la 3ème place
Nantes Rezé - Landerneau 71-64

Samedi soir, les Landernéennes avaient quitté la Halle Monconseil la tête basse et seulement 37pts marqués. Elles semblent avoir corrigé le tir : agressivité, jeu de transition efficace (8-15, 5') et une défense de zone qui gène les Déferlantes de Jacinta Monroe. Mariam Haslé (18 ans), sans complexe, permet au LBB de mener les débats (20-26, 10'). Déjà bien réduit (6 joueuses), l'effectif breton perd Marie Butard (entorse). Les Déferlantes trouvent enfin des positions à 3pts et recollent par Antonia Delaere (28-28, 13'). Une égalité qui perdure jusqu'à la pause et un tir lointain de Bruner. Landerneau fait de la résistance (41-41).

Laeticia Famibelle d'un côté, Lisa Dufon de l'autre. C'est la jeunesse qui joue, qui n'hésite pas (48-46, 25'). Contrairement à la première mi-temps, les attaques sont plus brouillonnes, le score évolue peu malgré les efforts des actrices. Les Déferlantes parviennent tout de même à prendre une petite avance (58-48, 30'). Camille Lenglet, indispensable aujourd'hui, se met en évidence; Landerneau est au bord de la rupture (64-50, 32'). Ezinne Kalu ne veut pas lâcher et entretient le suspense (64-57, 34'). Une persévérance qui ne suffira pas, Nantes Rezé s'impose et prend la 3ème place du Pré-Open d'Indre-et-Loire.

Finale
Roche Vendée - Bourges 46-77

Bien décidé à montrer un visage différent de la veille, Bourges est intense dès le départ. Alexia Chartereau montre la voie (8-14, 6'), Roche Vendée ne peut pas suivre et seule Clémentine Samson surnage (9pts en 10'). A la fin du premier quart-temps, les Tango sont à +7 (15-22). Par la vivacité de sa traction arrière Heriaud - Monpierre, le RVBC tente de faire sauter le verrou berruyer. Mais la forteresse Tango ne vacille pas et a même augmenté son avance à la pause (24-38). Les tours jumelles Chartereau - Rupert (17pts pour le duo à la mi-temps) s'éclatent sous les paniers en l'absence de Bernadette Ngoyisa, laissée au repos par Manu Body.

La domination des Berruyères sur la rencontre est toujours aussi forte. Marielle Amant a beau se démener côté vendéen, elle peine à l'image de sa prestation de la veille (6 balles perdues, -4 d'évaluation). Les partenaires de Sarah Michel passent la barre des 20 unités d'écart (30-51, 25') et atteignent même celle des 30 juste avant le dernier quart-temps (33-63, 30'). La leçon de Tango n'est pas finie pour l'équipe de Roche Vendée qui, avec ses jeunes sur le parquet, continue de couler (36-73, 35'). Sans suspense, Bourges remporte, pour la deuxième année de suite, le Pré-Open LFB de Tours.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pré-Open LFB 2019 - Indre-et-Loire
Auteur: 
A Tours, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Dimanche, 22. Septembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour la deuxième année de suite, Bourges a remporté, à Tours, le Pré-Open d'Indre-et-Loire. Les Tango n'ont eu aucune difficulté à dominer Roche Vendée (77-46). La troisième place est revenue à Nantes Rezé qui s'est défait d'une courageuse formation de Landerneau (71-64).

Roche Vendée - Bourges en finale

Corps: 

Nantes Rezé - Roche Vendée 65-69

Porté par Bernadette Ngoyisa en début de match, Roche Vendée laisse peu à peu Nantes Rezé imposer son rythme. Malgré quelques approximations, logiques en pleine préparation, le NRB mène une grande partie du quart-temps (11-5, 4'). Soana Lucet de loin, un 2+1 de Monpierre puis le bon passage de Kendra Chery (6pts) remettent le RVBC dans le bon sens (14-19, 10'). Les petits gabarits nantais (Aydin, Dufon) se régalent sur jeu rapide ou en transition (32-27, 15'). L'adresse de Soana Lucet et la vista de Caroline Heriaud font du bien aux Vendéennes qui regagnent les vestiaires sur la plus petite des avances (39-40).

Si la première mi-temps a été animée, la deuxième part sur des bases bien moins élevées. La réussite semble fuir les deux équipes qui peinent à trouver le chemin du cercle (48-48, 26'). Un rush vendéen dans les deux dernières minutes du quart-temps les place à nouveau en tête (54-55, 30'). L'avance du RVBC augmente grâce au totem Ngoyisa et l'inévitable Lucet de loin (58-65, 35'). A force d'occasions manquées, Roche Vendée voit les Déferlantes revenir. A une minute du terme, il y'a plus que deux points d'écart (65-67). Deux lancers signés Océane Monpierre scellent le sort du match.

Bourges - Landerneau 46-37

Adroites, les Tango rentrent parfaitement dans la partie (7-0, 3'). La virevoltante Ezinne Kalu, récente championne d'Afrique avec le Nigéria et MVP de la compétition, ramène Landerneau au score (7-7, 6'). En panne sèche après un départ canon, Bourges est derrière le LBB (7-9, 10'). La rencontre peine à décoller et les erreurs s'enchaînent de part et d'autre. Alexia Chartereau débloque la situation avec deux paniers, Kalu fait ficelle de loin pour réveiller les travées bien garnies de la salle Monconseil (18-18, 17'). Bourges finit un peu mieux que son adversaire et mène à la mi-temps (23-18).

La pause n'a pas changé le rythme du match, seuls les éclairs de Butard et Kalu viennent illuminer le parquet (25-24, 24'). Malgré un jeu d'attaque stérile, les Berruyères parviennent à garder le contrôle. A 10 minutes de la fin du match, elles ont 3 points d'avance (31-28, 30'). Ashley Bruner, de loin, maintient le suspense mais Godin puis Chartereau obligent Stéphane Leite à rappeler ses joueuses (40-34, 34'). C'est encore la jeune internationale tricolore qui s'illustre pour mettre son équipe à +10 (44-34). Un matelas qui sera suffisant à Bourges, vainqueur dans la douleur.

Le programme de dimanche - Tours (Halle Monconseil)

14h00 : Nantes Rezé - Landerneau
16h30 : Roche Vendée - Bourges

Suivez les matches en livestats sur live.ffbb.com

Catégorie: 
Surtitre: 
Pré-Open LFB 2019 - Indre-et-Loire
Auteur: 
A Tours, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Samedi, 21. Septembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le vainqueur du Pré-Open LFB 2019 d'Indre-et-Loire sera Roche Vendée ou Bourges. Les Vendéennes ont battu au forceps Nantes Rezé (69-65) et les Tango ont également souffert contre Landerneau (46-37).

Pages

S'abonner à RSS - Landerneau