Lattes Montpellier

La petite histoire de...Ornella Bankolé
Plus forte que les blessures
Découvrez les petites histoires qui font la grande histoire de la Ligue Féminine de Basket depuis 1998. A sa sortie du Pôle France en 2015, Ornella Bankolé faisait partie des plus grands prospects du...
"En pleurs à deux minutes de la fin"
Championne d'Europe avec les Bleues en 2001, Sandra Dijon a illuminé la Ligue Féminine de son sourire et son talent durant 13 saisons (327 matches). Istres, Bourges, Latt...
"Nous étions comme dans une famille"
Découverte à Tarbes en 2003, Ana Lelas a joué pendant neuf saisons en Ligué Féminine et porté les maillots du TGB, Aix-en-Provence, Mourenx, Bourges et Lattes Montpellier (216...
L'Odyssée de Filip
Internationale française de 5x5 puis de 3x3, Ana Maria Filip (1,94 m, 30 ans) a presque tout connu en Équipe de France. Redoutable dès ses premiers pas dans la nouvelle discipline olympique, elle est vite devenue une véritable leader.
"C'est une autre vie après le basket"
Joueuse emblématique de Lattes Montpellier dont elle a porté le maillot de 2004 à 2017 sans interruption, Gaëlle Skrela (15 saisons LFB, 414 matches joués) vit toujours dans le Sud où elle travaille d...
"Aider les gens dans un projet de vie"
Joueuse emblématique de Ligue Féminine avec 12 saisons et 255 matches à son comp...
"J'ai un Master 1 de Manager Général"
Monroe MVP de la J16
Whitcomb MVP de la J15

Pages

Se remettre dans le bon sens

Corps: 

Playoffs LFB - Finale match 2

Mercredi 8 mai / 19h00 en direct sur RMC Sport
Lyon - Lattes Montpellier

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Si l'adage s'est une nouvelle fois vérifié à l'occasion du match 1 lors duquel Lattes Montpellier a dû faire sans son phare Helena Ciak (indisponible pour toute la finale), les partenaires d'Ornella Bankolé (10pts) ont surtout failli dans l'agressivité. Pourtant, le BLMA avait mis les bons ingrédients en début de rencontre, notamment au niveau de l'adresse, et menait 39-33 à la pause. A l'issue du match, Valéry Demory déplorait les mauvais choix de ses joueuses et aussi les siens en première mi-temps.

Revenues sur le parquet avec un autre visage, les Lionnes du Président Tony Parker, présent en tribunes pour soutenir ses protégées, ont croqué les Gazelles. Le bloc défensif lyonnais prenait le dessus sur une attaque lattoise en grande difficulté (21 points marqués en deuxième mi-temps) et Paoline Salagnac (12pts) se régalait sur le jeu de transition. Une baisse de régime qui agaçait l'entraîneur des Gazelles en conférence de presse : "On s'est fait rentrer dedans, ce n'est pas acceptable sur une finale". Si Ana Dabovic promettait que ses coéquipières allaient "analyser ce qui avait été mal fait et apprendre de ça", Ingrid Tanqueray ne s'enflammait pas plus que ça : "Il faut faire les choses dans l'ordre car rien n'est fini".

Les deux équipes ont rendez-vous mercredi (19h en direct sur RMC Sport) pour le match 2, toujours à Lyon. En cas de victoire, le leader de la saison régulière serait au minimum assuré de revenir dans sa salle pour jouer un match 5. Côté BLMA, la pression serait grande s'il fallait revenir à Lattes en étant mené 2-0. Les Gazelles n'auraient alors aucun joker devant leur public.

Playoffs LFB - Programme de la finale

Match 3 - Mardi 14 mai
Lattes Montpellier - Lyon / 20h45 en direct sur RMC Sport

Match 4 - Jeudi 16 mai (si nécessaire)
Lattes Montpellier - Lyon / 20h45 en direct sur RMC Sport

Match 5 - Jeudi 23 mai (si nécessaire)
Lyon - Lattes Montpellier / 20h45 en direct sur RMC Sport

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Playoffs
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 7. Mai 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Bousculées par Lyon lors du match 1 des finales LFB, les coéquipières d'Alix Duchet, meilleure Gazelle lundi soir avec 14 points, vont devoir hausser leur niveau d'intensité si elles ne veulent pas rentrer chez elles les valises vides. A l'inverse, Lyon peut mettre une pression immense sur le BLMA en cas de deuxième victoire mercredi.

Première manche pour Lyon

Corps: 

Playoffs LFB - Finale match 1

Lyon - Lattes Montpellier 71-60

Adresse lointaine pour le BLMA contre jeu collectif côté lyonnais, tels sont les premiers ingrédients du match 1 des finales LFB (8-9, 4'). Le bon passage de Marième Badiane, qui profite de l'absence de Helena Ciak (blessée et incertaine pour le reste de la série) dans la peinture lattoise, oblige Thibaut Petit à rappeler ses joueuses (15-9, 7'). Ornella Bankolé sonne le réveil des Gazelles puis Julie Allemand contre Marielle Amant. Les actions de classe sont légion et le public se régale (20-17, 10').

Gavée de ballons, Marième Badiane continue de briller même loin du cercle. Lattes Montpellier résiste et parvient à prendre les commandes sur la spéciale d'Ana Dabovic. Un panier acrobatique de Bankolé et une contre-attaque d'Alix Duchet confirment le regain de forme des Gazelles (23-29, 15'). La meneuse du BLMA est dans tous les bons coups. Sous pression, Lyon réussit à stopper la fougue adverse et regagne les vestiaires avec 6 points de retard (33-39).

Bankolé et Duchet continuent de porter leur équipe. Malgré la grosse défense des Lyonnaises, Diandra Tchatchouang marque (41-48, 24'). Il faut un triple lointain d'Ingrid Tanqueray pour rallumer la mèche du public local. Michelle Plouffe ramène les siennes au plus près, Lattes Montpellier n'avance plus (47-48, 26'). Le passage à vide des Gazelles, a remis Lyon en selle. Après 30 minutes de jeu, tout reste à faire (50-50).

Le retour aux affaires de Marième Badiane et la vitesse de Pao Salagnac permettent aux joueuses de Valéry Demory de faire un mini break (58-54, 33'). La capitaine lyonnaise valide en attaque les bonnes inspirations défensives de ses partenaires. Lattes Montpellier déjoue comme dans le 3ème QT et Salagnac, en équilibriste, rapproche son équipe de la victoire (64-56, 37'). Alysha Clark, derrière l'arc, valide définitivement le succès lyonnais.

Réactions d'après-match :

Ingrid Tanqueray (Lyon) : "On voulait l'avantage du terrain, on l'a et c'est bien de remporter ce premier match. Il faut faire les choses dans l'ordre. On retient d'abord la grosse défense de la deuxième mi-temps et la solidarité. Rien n'est fini. Lattes Montpellier a des filles avec du caractère et elles savent que ce n'est pas en perdant le premier match que tout est joué."

Valéry Demory (entraîneur de Lyon) : "On a remporté un vrai combat. Cette finale va être très disputée. Contre une équipe de shooteurs, il fallait augmenter l'agressivité. On n'a pas fait les bons choix en première mi-temps, notamment moi. Ca a été rectifié grâce à notre intelligence. Les équipes sont tellement proches que si tu ne mets pas d'énergie, tu es mort."

Thibaut Petit (entraîneur de Lattes Montpellier) : "Notre adresse a baissé en deuxième mi-temps car Lyon a joué très dur, nous pas assez. Il faut être plus physique en attaque. On ne peut pas gagner un match sur l'adresse. L'absence de Helena Ciak nous fait jouer avec de fausses intérieures. Mais peu importe, j'attends autre chose de mon équipe. On s'est fait rentrer dedans, ce n'est pas acceptable sur une finale."

Ana Dabovic (Lattes Montpellier) : "On ne se sent pas bien par rapport à notre jeu, surtout la fin. On était très près à  4-5 minutes de la fin, on va regarder ce que l'on a mal fait dans les dernières minutes. On va apprendre de ça."

Playoffs LFB - Programme

Match 2 - Mercredi 8 mai
Lyon - Lattes Montpellier / 19h00 en direct sur RMC Sport

Match 3 - Mardi 14 mai
Lattes Montpellier - Lyon / 20h45 en direct sur RMC Sport

Match 4 - Jeudi 16 mai (si nécessaire)
Lattes Montpellier - Lyon / 20h45 en direct sur RMC Sport

Match 5 - Jeudi 23 mai (si nécessaire)
Lyon - Lattes Montpellier / 20h45 en direct sur RMC Sport

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Playoffs
Auteur: 
A Lyon, Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Lundi, 6. Mai 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En s'appuyant sur une défense de fer notamment en deuxième mi-temps, Lyon s'est adjugé la première manche de la finale des playoffs LFB. Marième Badiane (16pts, 7rbds) a su tirer son épingle du jeu pour mettre son équipe sur de bons rails.

Lattes Montpellier est passé à côté

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale retour

Lattes Montpellier - Orenburg (RUS) 57-75 (16-18; 11-17; 12-19; 18-21)
Dans une ambiance brûlante, Orenburg montre dès les premières secondes qu'il est bien venu pour jouer les trouble-fête. La deuxième faute de Helena Ciak (2') et une formation russe très présente au rebond offensif confirment le début de match piano des Gazelles (9-8, 5'). Taylor Wurtz puis Endy Miyem, de loin, lancent un premier assaut (15-8, 7') mais Brionna Jones (12pts dans ce quart-temps) et ses copines y répondent immédiatement (16-18, 10').

A chaque panier lattois, la réponse adverse est quasi instantanée. Symbole de cette guerre des tranchées, le temps mort pris par Thibaut Petit alors que le BLMA ne pointe qu'à -4 (20-24, 14'). Lattes Montpellier semble marquer le pas et Erica Wheeler, en déséquilibre, trouve le cercle au buzzer (23-29, 18'). La fin de la première mi-temps est compliquée pour un BLMA qui subit l'agressivité russe et regagne les vestiaires avec du retard (27-35).

La pause n'a visiblement pas changé les choses côté lattois, Orenburg continue sur sa lancée avec une défense imperméable (27-39, 22'). L'énergie de Romane Bernies et Ornella Bankolé redonne du rythme aux Gazelles qui reviennent (35-41, 24') mais la quatrième faute de Ciak risque de compliquer l'équation pour le BLMA. En manque de réussite et sans sa tour de contrôle, Lattes Montpellier est au bord du K-O (39-54, 30').

Porté par une Ornella Bankolé déchaînée, Lattes Montpellier ne veut pas rendre les armes (46-57, 33'). Sami Whicomb profite du flottement dans le camp russe pour ramener son équipe sous la barre des 10 points (51-60). Wheeler, encore elle, climatise la salle d'un gros shoot dans le corner (53-66, 36'). Les Gazelles jettent leurs dernières forces dans la bataille mais de manière désordonnée. Dominé au rebond (52 dont 18 offensifs pour Orenburg), sans adresse et avec une Helena Ciak ciblée, le BLMA s'incline logiquement dans cette finale retour et voit le trophée lui filer entre les doigts. Rageant !

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale retour
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Avril 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Battu par Orenburg en finale retour de l'Eurocoupe (57-75), le BLMA a vu ses rêves de titre s'envoler malgré l'avantage du terrain et le succès de l'aller. Les partenaires d'Ornella Bankolé (15pts) n'ont jamais réussi à résoudre leur défaillance au rebond et stopper le duo Jones-Wheeler.

Le grand soir pour le BLMA

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale retour

Mercredi 10 avril à 20h45
Lattes Montpellier - Orenburg (RUS) - RMC Sport 4
En Russie il y a une semaine, le combat avait duré 40 minutes. Et si les Gazelles l'avaient globalement dominé (37 minutes devant au score, 0 pour Orenburg), elles n'ont jamais réellement pris l'ascendant et sont donc restées sous la menace des Russes. Solides en défense, les partenaires de Helena Ciak (18pts, 12rbds) ont résisté héroïquement pour ne pas se faire doubler. Symbole d'une finale aller d'une extrême intensité et alors que l'on pensait voir les deux équipes se quitter sur le plus petit des écarts, Samantha Whticomb est sortie du bois pour planter, au buzzer, un missile dont elle seule a le secret. Trois points de plus qui pourraient être d'une grande importance ce soir.

Aller : Lattes Montpellier 75-71

Le chiffre : 5
Il s'agit du nombre d'équipes féminines françaises ayant remporté au moins une coupe d'Europe dans l'histoire. Bourges (3 Euroligue, 1 Eurocoupe, 1 Coupe Ronchetti), Valenciennes (2 Euroligue), Villeneuve d'Ascq (1 Eurocoupe), Pays d'Aix (1 Eurocoupe) et Tarbes (1 Coupe Ronchetti) espèrent bien voir Lattes Montpellier les rejoindre dans ce cercle très fermé.

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale retour
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Avril 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Vainqueur de quatre points lors du match aller à Orenbourg, le Basket Lattes Montpellier Association peut devenir la sixième équipe française à soulever une coupe d'Europe. Réponse ce soir à partir de 20h45, en direct sur RMC Sport, pour la finale retour de l'Eurocoupe.

Première bataille pour le BLMA

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale aller

Orenburg (RUS) - Lattes Montpellier 71-75 (22-28; 16-14; 18-17; 15-16)
Parmi les meilleures attaques de la compétition, Lattes Montpellier est logiquement entré avec détermination dans cette finale aller. En s'appuyant sur le trio Helena Ciak - Taylor Wurtz - Diandra Tchatchouang (6pts chacune dans le 1er QT), le BLMA a pris les commandes. Côté Orenburg, Brionna Jones s'est illustrée en permettant à son équipe d'être au contact après 10 minutes (22-28). Le chantier de l'intérieur américaine (10pts à la pause) a un temps perturbé les Gazelles (30-31, 13') avant qu'Ana Dabovic ne sorte de sa boîte pour donner un peu d'air à son équipe (32-42, 17'). Mais un 6-0 russe en fin de quart-temps a sonné comme un avertissement avant de rejoindre les vestiaires (38-42).

Sur sa lancée, Orenburg a rapidement recollé en profitant des largesses défensives lattoises (42-42, 22'). La réaction des Gazelles n'a pas tardé et une belle présence au rebond offensif les a remis dans la bonne direction. Dans la dernière minute, un rush de Wheeler puis un 3pts signé Medvedeva ont préservé le suspense avant le dernier acte (56-59, 30'). Un quatrième quart-temps débuté tambour battant par les deux équipes avec Wheeler et Jones pour Orenburg, Bankolé et Ciak côté BLMA (66-66, 34'). Plusieurs fois, le club russe a eu l'opportunité de passer devant mais la défense des Gazelles a tenu bon durant de longues minutes. Au buzzer, Samantha Whitcomb, plutôt discrète jusque là, a trouvé le cercle de loin offrant quatre points d'avance au BLMA au terme d'une finale aller intense et engagée.

Match retour le mercredi 10 avril (20h45 en direct sur RMC Sport 4)

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale aller
Auteur: 
Arnaud DUNIKOWSKI
Date d’écriture: 
Mercredi, 3. Avril 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Aux commandes de la finale aller pendant 37 minutes, Lattes Montpellier est reparti d'Orenburg avec une très courte avance qui ne pèsera pas grand-chose dans une semaine (75-71). Les Gazelles auront l'avantage de jouer à domicile avec, au bout, la possibilité de soulever le premier trophée européen de leur histoire.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">That’s how you call GAME <a href="https://twitter.com/SamBam32?ref_src=twsrc%5Etfw">@SamBam32</a> !! <a href="https://twitter.com/BasketLMA?ref_src=twsrc%5Etfw">@BasketLMA</a> will return home with a -point advantage! <a href="https://twitter.com/hashtag/EuroCupWomen?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EuroCupWomen</a><a href="https://twitter.com/BasketballAus?ref_src=twsrc%5Etfw">@BasketballAus</a> <a href="https://twitter.com/seattlestorm?ref_src=twsrc%5Etfw">@seattlestorm</a> <a href="https://twitter.com/basketlfb?ref_src=twsrc%5Etfw">@basketlfb</a><br><br> <a href="https://t.co/Kk1sRiJNYs">https://t.co/Kk1sRiJNYs</a> <a href="https://t.co/D4DETsL70D">pic.twitter.com/D4DETsL70D</a></p>&mdash; EuroCup Women (@EuroCupWomen) <a href="https://twitter.com/EuroCupWomen/status/1113469591148044288?ref_src=twsrc%5Etfw">3 avril 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Première manche en Russie

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale aller

Mercredi 3 avril

Orenburg (RUS) - Lattes Montpellier / 16h
Comme toujours dans les matches couperets d'Eurocoupe, il faudra soigner la manche aller pour ne pas hypothéquer ses chances au retour surtout qu'un trophée est au bout de ces deux fois 40 minutes. Les Gazelles auront certes l'avantage du terrain mais il faudra d'abord gérer un délicat déplacement en Russie. Côté Orenburg, le danger viendra principalement de l'axe 1-5 américain composé d'Erica Wheeler et Brionna Jones. Les joueuses de Thibaut Petit sont être dans une grande forme, à l'image de leur demi-finale retour contre Girona la semaine dernière (+29), et prêtes à aller au combat. Pour écrire leur histoire.

Le chiffre : 2
Elles sont deux lattoises à avoir déjà soulevé l'Eurocoupe dans leur carrière. Il s'agit de Diandra Tchatchouang et Helena Ciak, vainqueurs en 2016 lorsqu'elles évoluaient à Bourges. Blessée de longue date, Marielle Amant ne participera pas à la finale 2019 mais elle pourra donner quelques précieux conseils à ses partenaires puisqu'elle en a joué 3 (2011 avec Arras, 2015 et 2016 avec Villeneuve d'Ascq) et gagné une (2015).

Match retour le mercredi 10 avril

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale aller
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 2. Avril 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Ce mercredi (16h), Lattes Montpellier va vivre la première finale européenne de son histoire. Les partenaires de Diandra Tchatchouang se rendent en Russie, à Orenburg, avec l'ambition d'y faire un coup. Avant de recevoir la finale retour, dans une semaine, à Lattes.

Une finale bien méritée

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale retour

Lattes Montpellier - Girona (ESP) 98-69
Aux commandes d'entrée de match, Lattes Montpellier s'est appliqué à ne laisser aucune chance à son adversaire (25-17, 10'). L'adresse (10/16 à 3-pts à la pause) des partenaires d'Ornella Bankolé (19pts) a permis aux Gazelles de faire la différence dans le deuxième quart-temps (55-30, 20'). La pause n'a pas coupé les ailes du BLMA qui, au contraire, a accentué son avance (79-46) en s'appuyant sur Endy Miyem (15pts, 6rbds), Ana Dabovic (14pts), Taylor Wurtz (13pts) ou encore Samantha Whitcomb (13pts). A l'abri, les joueuses de Thibaut Petit ont pu savourer pleinement la fin de match et leur qualification pour la finale de l'Eurocoupe.

Lattes Montpellier qualifié 167-135

Orenburg (RUS) - Schio (ITA) 67-62
Orenburg qualifié 134-123

Programme de la finale

Lattes Montpellier est la cinquième équipe française à jouer une finale d'Eurocoupe (Pays d'Aix 2003 & 2006, Arras 2011, Villeneuve d'Ascq 2015 & 2016 et Bourges 2016).

Mercredi 3 avril
Orenburg (RUS) - Lattes Montpellier

Mercredi 10 avril
Lattes Montpellier - Orenburg (RUS)

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 29. Mars 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Contrairement au match aller, Lattes Montpellier n'a pas tremblé et a, devant son public, décroché sa place en finale de l'Eurocoupe. Coriace chez lui, Girona n'a tenu que 10 minutes avant de rendre les armes devant la supériorité des Gazelles. Le BLMA affrontera Orenburg pour le titre les 3 et 10 avril prochains et en ayant l'avantage du terrain.

Le plus dur reste à faire

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale retour

La courte victoire en terre catalane la semaine dernière doit pousser les partenaires d'Endy Miyem à la prudence, surtout en raison du scénario du match qui a vu les Gazelles passer de +18 (57-39, 30') à +1 en même pas 10 minutes. L'essentiel avait finalement été préservé mais le BLMA est prévenu, Girona ne lâchera pas. Devant son public, la formation lattoise doit faire le boulot comme lorsqu'il avait fallu remonter 19 points à Venise en janvier dernier. A la clé, une place en finale de l'Eurocoupe que seuls quatre clubs français ont réussi à atteindre* depuis la création de la compétition en 2003.

*Pays d'Aix (2003, 2006), Arras (2011), Villeneuve d'Ascq (2015, 2016) et Bourges (2016)

Jeudi 28 mars

Schio (ITA) - Orenburg (RUS) / 15h - FIBA TV
Aller : Orenburg 67-61

Lattes Montpellier - Girona (ESP) / 20h - FIBA TV et France TV Sport
Aller : Lattes Montpellier 69-66

Finale les mercredis 3 et 10 avril

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 27. Mars 2019
Vignette: 
Chapeau: 
En ballottage favorable après sa victoire de trois points sur le parquet de Girona la semaine dernière, Lattes Montpellier n'a fait que la moitié du chemin. La fin du match aller en Catalogne a sonné comme une alerte pour le BLMA qui devra rester concentré jusqu'au bout.

Un goût d'inachevé

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale aller

Girona (ESP) - Lattes Montpellier 66-69
Les partenaires de Helena Ciak (10pts, 6rbds) doivent encore se demander comment elles ont pu dilapider une si grosse avance, sur un terrain qui n'avait jamais connu la défaite cette saison. Menées après 10 minutes (19-17), les joueuses sudistes ont réalisé deux quart-temps de haute volée pour mettre Girona et Laia Palau (8pts) dans les cordes (39-57, 30'). Chose rare, aucune Gazelle n'est sortie du lot offensivement (12pts pour Ana Dabovic, meilleure marqueuse) et c'est en équipe que le BLMA a pris le large. Et si le plus dur était fait, encore fallait-il tenir histoire d'envisager sereinement le match retour. Le show Keisha Hampton a alors démarré. L'Américaine (32pts au compteur) en a planté 15 dans le dernier QT et installé le doute dans les têtes lattoises, au fur et à mesure que l'écart se réduisait (45-57, 33' puis 52-60, 36'). Si le score final est resté en faveur des Gazelles, elles sont désormais prévenues qu'il faudra être concentré pendant 40 minutes pour décrocher une place en finale.

Schio (ITA) - Orenburg (RUS) 61-67

Match retour le 28 mars.

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 22. Mars 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Avec 18 points d'avance et 10 minutes à jouer, la messe semblait dite et Lattes Montpellier avait quelques orteils en finale. Mais les Gazelles ont déjoué dans le dernier quart-temps, la faute à une équipe de Girona qui n'a rien lâché malgré l'écart, et le score final (69-66 pour le BLMA) va offrir une manche retour à suspense dans une semaine.

A l'assaut d'une forteresse

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale aller

Outre la légende ibérique Laia Palau, Girona a de solides atouts à faire valoir comme la pivot brésilienne Nadia Colhado et l'Américaine Keisha Hampton, meilleure marqueuse de l'équipe. Surtout, le Pavellon Fontajau est une forteresse imprenable. Cette saison, les joueuses d'Eric Sursis sont invaicues dans leur antre toutes compétitions confondues (6 matches en Eurocoupe, 10 en championnat) et s'y imposer serait une belle performance pour les Gazelles. Si la victoire est un objectif, les partenaires de Helena Ciak devront garder en tête que la qualification se jouera au retour la semaine prochaine et qu'il ne faudra pas prendre un éclat en Catalogne.

L'autre demi-finale opposera deux équipes issues du même groupe d'Euroligue : Schio et Orenburg. La formation italienne comptera comme toujours sur l'apport de Sandrine Gruda à l'intérieur pour creuser le plus gros écart en vue de la deuxième manche. Lors de la dernière journée d'Euroligue, les filles de Pierre Vincent avaient dominé Orenburg au Pala Campagnola (+32) et cet avantage psychologique sera sans doute un plus.

Jeudi 21 mars
Girona (ESP) - Lattes Montpellier / 20h00 - FIBA TV
Schio (ITA) - Orenburg (RUS) / 20h30 - FIBA TV

Match retour le jeudi 28 mars

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 21. Mars 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Meilleure équipe de la première phase, le BLMA joue sa demi-finale aller d'Eurocoupe ce soir à Girona. Le déplacement des Gazelles en Catalogne sera bref puisque seulement 250 kilomètres séparent Lattes de la cité catalane. Il s'annonce surtout compliqué puisque l'équipe où évolue l'ex-Tango Laia Palau est invaincue dans sa salle cette saison.

Pages

S'abonner à RSS - Lattes Montpellier