Ligue Féminine

La petite histoire de...
L'ascenseur tarbais
Découvrez les petites histoires qui font la grande histoire de la Ligue Féminine de Basket depuis 1998. Le 18 février 2009 à Colomiers, la malice du coach de Tarbes François Gomez avait décontenancé a...
Plus forte que les blessures
Découvrez les petites histoires qui font la grande histoire de la Ligue Féminine de Basket depuis 1998. A sa sortie du Pôle France en 2015, Ornella Bankolé faisait partie des...
"En pleurs à deux minutes de la fin"
Championne d'Europe avec les Bleues en 2001, Sandra Dijon a illuminé la Ligue Féminine de son sourire et son talent durant 13 saisons (327 matches). Istres, Bourges, Latt...
Pro de la balle et du sifflet
Découvrez les petites histoires qui font la grande histoire de la Ligue Féminine de Basket depuis 1998. Joueuse professionnelle à Mondeville lors du lancement de la LFB, Carole Delauné David est la seule à avoir porté un maillot et une chemise d'arbitre en Ligue Féminine.
"Nous étions comme dans une famille"
Découverte à Tarbes en 2003, Ana Lelas a joué pendant neuf saisons en Ligué Féminine et porté les maillots du TGB, Aix-en-Provence, Mourenx, Bourges et Lattes Montpellier (216 matches joués). Après un...
"Bercy, mon plus gros souvenir"
Arrivée d'Ukraine en 2000 à l'âge de 16 ans pour jouer à Chateauroux (...
Quiz : les meilleures marqueuses de l'histoire
Tous les bilans club par club
"Ma période à Valenciennes a été incroyable"

Pages

Clap de fin pour Salagnac

Corps: 

Internationale tricolore à 42 reprises (230 points inscrits), Paoline Salagnac avait annoncé il y a quelques semaines qu'elle tirerait sa révérence l'issue de la saison. Médaillée d'argent à l'Euro 2015 avec les Bleues, l'arrière du LDLC ASVEL Féminin restera néanmoins aux bords des parquets, puisqu'elle deviendra la nouvelle directrice sportive du club. Triple championne de France (2011, 2015 et 2019), Paoline Salagnac a également remporté l'EuroCup Women avec Bourges en 2016.

Parcours
2000-2007 Clermont-Ferrand
2007-2009 Mondeville
2009-2011 Bourges
2011-2013 Tarbes
2013-2017 Bourges
Depuis 2017 Lyon

Palmarès
Médaillée d'argent à l'Euro 2015
Médaillée d'argent à l'Euro Espoirs en 2004
Médaillée d'argent à l'Euro Juniors en 2002
Vainqueur de l'Eurocoupe en 2016
Championne de France LFB en 2011, 2015 et 2019
Vainqueur de la Coupe de France en 2010, 2014 et 2017
Vainqueur du Match des Champions LFB 2014, 2015 et 2019
Vainqueur du Challenge Round LFB en 2009 et 2013

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 12. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La fin de la saison LFB 2019-2020, annoncée vendredi par le Bureau Fédéral, est aussi marque également la fin de la carrière de Paoline Salagnac (36 ans, 1,76m).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Clap de fin 2019/2020 la dernière d’une longue et belle série!!! Ce n’est certes pas la fin dont j’avais rêvé mais dans le contexte actuel cela est bien dérisoire. La priorité est la santé de tous et notre victoire collective contre le covid19. <br>Une retraite pas ordinaire!!! <a href="https://t.co/i7ImJtArJ5">pic.twitter.com/i7ImJtArJ5</a></p>&mdash; salagnac paoline (@paotte) <a href="https://twitter.com/paotte/status/1249042901864263681?ref_src=twsrc%5Etfw">April 11, 2020</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Arrêt du championnat LFB

Corps: 

Suite à cette décision, le titre de champion ne sera pas attribué et il n’y aura pas de relégation sportive.

En ce qui concerne la saison 2020-2021, la FFBB a obtenu auprès de la FIBA Europe de qualifier :
- 3 équipes en Euroligue : Lyon-ASVEL Féminin, Bourges et Lattes-Montpellier ;
- 5 équipes en Eurocup : Basket Landes, Landerneau, Flammes Carolo, Roche Vendée et Villeneuve d’Ascq.

Le match des Champions prévu en ouverture de la saison 2020-2021 sera remplacé par la Finale de la Coupe de France 2020. Elle se déroulera à Paris et opposera le club de Tango Bourges Basket à celui de LDLC ASVEL féminin.

De plus, en cas d’organisation d’un Final 8 de l’Euroligue féminine par la FIBA Europe, la FFBB se portera candidate à son organisation en début de saison afin de poursuivre la promotion du basket féminin et les 3 clubs français y participant.

La FFBB confirme également le maintien de son plan LFB 2024, lié au développement de la ligue féminine et mené en collaboration avec ses clubs.

Catégorie: 
Surtitre: 
Saison 2019-2020
Auteur: 
Service de Presse FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La crise sanitaire mondiale liée au Coronavirus COVID-19 a entraîné la suspension de toutes les activités sportives dès le 13 mars dernier. La prolongation attendue du confinement et la priorité impérieuse donnée à la santé des joueuses, des staffs et du public ont amené la FFBB à prendre la décision d’arrêter le Championnat de Ligue Féminine de Basket – LFB pour cette saison. Cette décision définitive a été prise ce jour, à l’unanimité, par le Bureau Fédéral de la Fédération en accord et concertation avec les clubs de la LFB.

"Je dois performer, ça ne me change pas trop"

Corps: 

Comment vas-tu Jennifer ?
Ca va super bien malgré le contexte. Le travail, les enfants, la vie quoi.

Que deviens-tu ?
Je suis acheteur national dans le génie climatique. C'est un travail axé sur la finance et les négociations de contrats-cadres. J'ai en charge une catégorie particulière et je dois performer. Ca ne me change pas trop en fait. Je ne joue plus au basket depuis l'année dernière. Après ma première grossesse, habitant en Bretagne, j'avais signé pour un an à l'Avenir de Rennes et puis je suis retombée enceinte. J'ai ensuite eu l'opportunité de jouer à Rezé. Le club cherchait une intérieure française, quasi introuvable en début de saison, et je venais d'accoucher donc on s'est dit pourquoi pas avec mon mari. Et ça a duré parce qu'on s'y est senti bien. La mission dépannage a duré trois ans.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
En toute honnêteté ça va être 2 parce qu'on me tient informée. C'est compliqué, ce n'est pas un désintéressement mais j'ai des journées remplies avec la famille, le travail qui prend énormément de temps. J'essaye de suivre parce que j'ai fait partie de la Ligue pendant quelques années mais je ne peux plus dire que je suis à fond.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
En Équipe de France c'est évidemment la médaille olympique, c'est le Graal, quelque chose que l'on vit une fois dans sa vie. Pouvoir le dire c'est juste majestueux. Et puis en LFB, j'ai vraiment apprécié mes trois années à Bourges pour tout le contexte. Evoluer dans un club de grand standing, avec des filles sympas, un club très pro et familial. Dans mes critères, toutes les conditions étaient réunies pour réussir et je pense que c'est ce qu'on a fait.

Et le moins bon ?
C'est le quart de finale au championnat du monde en 2010 contre les Espagnoles. C'était une catastrophe !

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
Oui j'en ai pas mal surtout avec Laetita Kamba. Certaines coéquipières sont devenues des amies. On est toujours en contact, ça fait plaisir.

Son parcours

2003-2005 Centre Fédéral
2005-2007 Valenciennes
2007-2009 Mondeville
2009-2012 Bourges
2012-2013 Villeneuve d'Ascq
2014-2015 Rennes (NF1)
2016-2019 BCSP Rezé (NF1/LF2)

Son palmarès

En Équipe de France (79 sélections A)
Médaillée d'argent aux Jeux Olympiques en 2012
Médaillée de bronze à l'Euro en 2011
Médaillée de bronze à l'Euro Espoirs en 2007
Médaillée de bronze à l'Euro Juniors en 2005

En club
Championne de France LFB en 2007, 2011 et 2012
Vainqueur de la Coupe de France en 2007 et 2010
Vainqueur du Challenge Round LFB en 2009

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Jennifer Digbeu ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Jennifer Digbeu (8 saisons, 202 matches joués) a quitté la Ligue Féminine en 2013, une saison après avoir décroché l'argent aux Jeux Olympiques de Londres avec l'Équipe de France. La longiligne intérieure, passée par Valenciennes, Mondeville, Bourges et Villeneuve d'Ascq, a ensuite joué quatre ans en NF1 et LF2 avant de définitivement ranger ses baskets.

"Rendre le sport plus inclusif et équitable"

Corps: 

Comment ça va et ou es-tu en ce moment ?
Je vais bien. J’habite à Montreal et je travaille pour le Comité Olympique canadien.

Qu'as-tu fais depuis que tu as quitté la France ?
Depuis mon retour je me suis impliquée dans le sport ici au Canada. J’ai retrouvé l’hiver, ma famille et mes amis. Je fais du ski et je profite de la neige. Comme bénévole, j’introduis les programmes de basket dans des communautés autochtones dans les régions du nord. Je fais des conférences de motivation dans des écoles et des entreprises. Enfin, je travaille pour le Comité Olympique canadien dans le service des fédérations nationales de sport. Nous avons 55 sports olympiques et panaméricains, dont hiver et été, et je travaille avec eux pour le rendre plus sûr pour les participants, inclusif, équitable pour les femmes, et pour de meilleures organisations.

Suis-tu encore le championnat LFB et une équipe en particulier ?
Je suis les Canadiennes et mes amies qui jouent dans la ligue. Si j’ai la chance de suivre un match, je le fait. Sinon, c’est plutôt des updates dans nos chats Whatsapp.

As-tu des ami(e)s qui jouent toujours en France ?
Yes ! Toutes les Canadiennes, Ana Filip, Romana Hejdova, Kristen Mann et des amis qui sont maintenant des coachs.

Quel est ton meilleur souvenir en LFB ?
Tous les supporters et les enfants dans les clubs où j’ai joué, le soutien pour le basket féminin est incroyable. Les connections avec les partenaires et les bénévoles, surtout à Angers, ont été très spéciales pour moi. Ma deuxième saison à Angers et la saison à Aix-en-Provence avec Bruno Blier où on avait une équipe très amusante sont mes préférées.

Et le pire ?
Les retours en minibus très très long après un mauvais match.

Son parcours en LFB

Jan-Mai 2012 Tarbes
2012-2013 Pays d’Aix
2013-2017 Angers

Son palmarès en LFB

MVP étrangère de LFB en 2015

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Lizanne Murphy ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 8. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En 6 saisons et 125 matches joués, la Canadienne Lizanne Murphy a laissé un souvenir impérissable en Ligue Féminine et notamment à Angers où son talent, son accent et sa bonne humeur ont fait l'unanimité. Désormais retraitée des parquets, elle est retournée dans son pays natal pour y développer le sport.

"Les plus belles années de ma vie"

Corps: 

Comment vas-tu Magali?
On n'a pas vraiment le choix, c'est pour la bonne cause. On se plie aux règles en espérant que la situation se rétablisse vite et qu'il y ait le moins de décès possible. Cette situation rend triste.

Que deviens-tu ?
Je suis cadre technique fédéral pour la Ligue PACA, je suis responsable du pole espoirs masculins secteur Provence. J'y suis depuis 2016, c'est très intéressant, ça me plaît énormément. C'est vraiment ce à quoi je m'attendais. On forme des jeunes, c'est cool.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
8. C'est toujours intéressant de voir les matches, les joueuses même si je n'ai pas connu ou rencontré celles de la nouvelle génération. Je suis toujours passionnée par le basket en général donc il n'y a pas de raison d'arrêter.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
Il y a mes expériences avec l'Équipe de France, le titre de championne d'Europe avec Aix-en-Provence (vainqueur de l'Eurocoupe en 2003), des rencontres humaines, avoir pu cotoyer des cultures différentes, découvrir d'autres personnes, d'autres pays. Ca a été une chance et ça restera les plus belles années de ma vie.

Et le moins bon ?
Ma blessure au ligament croisé en 2002 mais ça a été une force derrière. Quelques mois après j'étais sur les terrains mais sur l'instant ça a été très dur d'accepter la chose, d'imaginer tout le travail à faire pour revenir. Mais ça m'a permis de revenir encore plus forte dans la tête et dans la notion de travail, d'engagement. Dur sur le coup mais positif dans la suite.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
Oui quand je les rencontre. Les dernières en date ce sont Lucienne Berthieu et Loetitia Moussard. Ca fait toujours plaisir de revoir les joueuses et de papoter du bon vieux temps, c'est toujours agréable.

Son parcours

1996-1997 Clermont-Ferrand
1997-1998 Limoges
1998-2001 Mondeville
2001-2004 Aix-en-Provence
2004-2005 Calais
2005-2009 Aix-en-Provence
2009-2011 Challes-les-Eaux
2011-2012 Charleville-Mézières

Son palmarès

En Équipe de France (14 sélections A)
Médaille de bronze au Mondial Espoirs en 2003
Médaille d'argent à l'Euro Juniors en 2002
Médaille de bronze à l'Euro Cadettes en 1999

En club
Vainqueur de l'Eurocoupe en 2003
Vainqueur de la Coupe de France en 1999
Championne de France de N1B en 1993

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Magali Lacroix ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Vendredi, 3. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Retirée des parquets de Ligue Féminine depuis 2012, Magali Lacroix en a vécu le lancement en 1998 lorsqu'elle jouait à Mondeville. L'intérieure a passé la moitié de sa carrière LFB (14 saisons, 347 matches joués) en Provence, à Aix. Une région qu'elle arpente désormais pour son travail de cadre technique pour la Ligue PACA de basket.

"Aider les gens dans un projet de vie"

Corps: 

Comment vas-tu Elodie ?
Ca va bien. Le confinement se passe bien. C'est chargé car il y a deux enfants à la maison, c'est un peu sport. Je suis maîtresse, éducatrice de jeunes enfants (rires).

Que deviens-tu ?
Je suis conseillère en immobilier chez IAD France. J'avais plusieurs idées pour ma reconversion et l'immobilier m'a toujours passionnée. Quand je changeais de club, c'était un plaisir de pouvoir, même en location, trouver une maison. Si tu n'es pas bien chez toi, tu ne peux pas être bien dans ta vie de tous les jours. Mon cocon, même pour 8 mois, était super important. C'est l'endroit où tu peux te ressourcer. J'ai toujours eu un côté casanier, me retrouver au calme chez moi. J'aime l'échange avec les gens, les aider dans un projet de vie. Chaque bien, chaque client est différent ce qui permet de changer d'univers plusieurs fois dans une journée. C'est génial !

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
Je le suis vraiment le championnat donc on va dire 8-9. Je ne suis pas allée voir de match de Ligue Féminine cette année, le basket me manque beaucoup. J'habite toujours à Tarbes, je suis bénévole pour le club des garçons qui joue en NM1 pour garder un pied dans le basket.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
Ca pourrait être le titre de championne d'Europe ma première année avec Valenciennes, c'était fantastique. Il y a aussi Perpignan même si c'est de la Ligue Féminine 2. On a eu des moments très compliqués dans ce club. L'année de LF2 (saison 2013-2014), on est remontées, les filles étaient super soudées, il n'y a pas eu une embrouille de la saison. On s'entendait toutes bien. On avait un seul objectif, gagner. Une année extraodinaire, vraiment. Ca restera un de mes plus beaux souvenirs.

Et le moins bon ?
Clairement c'est quand je me suis blessée au ligament croisé au TGB parce que ma carrière ne s'est pas terminée comme prévue, beaucoup trop rapidement.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
Je dois voir Claire Tomaszewski tous les 15 jours car elle est sur Tarbes. Adja Konteh aussi, on s'envoie des vidéos des enfants. Je suis aussi en contact avec des étrangères. Je suis restée proche d'Abby Bishop et Angie Bjorklund. Bérangère Dinga-Mbomi, Elodie Godin de temps en temps par message, Pauline Krawczyk. Je profite des occasions pour prendre des nouvelles, discuter un moment. On garde un lien.

Son parcours

1999-2002 Centre Fédéral
2002-2004 Valenciennes
2004-2005 Bourges
2005-2009 Lattes Montpellier
2009-2011 Villeneuve d'Ascq
2012-2014 Perpignan (LFB puis LF2)
2014-2015 Roquebrune Cap Martin (NF1)
2015-2017 Tarbes (LF2 puis LFB)
2017 Lyon
2018 Angers (LF2)

Son palmarès

En Équipe de France jeunes
Médaille de bronze au Mondial Espoirs en 2003
Médaille d'argent à l'Euro Juniors en 2002
Médaille de bronze à l'Euro Cadettes en 1999

En club
Vainqueur de l'Euroligue en 2004
Championne de France LFB en 2003 et 2004
Vainqueur de la Coupe de France en 2003
Vainqueur du Tournoi de la Fédération en 2003 et 2004
Vainqueur de l'Open LFB en 2002 et 2003
Championne de France LF2 en 2014 et 2016
MVP du Final Four LF2 en 2014

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Elodie Bertal-Christmann ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 1. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Joueuse emblématique de Ligue Féminine avec 12 saisons et 255 matches à son compteur, Elodie Bertal-Christmann a rangé ses baskets et vit désormais à Tarbes où elle travaille dans l'immobilier. Une reconversion logique selon l'intérieure passée par sept clubs en LFB dont Valenciennes, Lattes Montpellier ou encore Villeneuve d'Ascq.

"J'ai un Master 1 de Manager Général"

Corps: 

Comment vas-tu Krissy ?
Ça va plutôt bien, je vis ce confinement avec ma famille dans le Nord.

Que deviens-tu ?
J’ai arrêté après la saison 2014/15 à Aulnoye Aymeries en LF2. J’ai 2 enfants et j’ai travaillé à Arras de 2016 à 2019 en tant que Manager Directrice Sportive en LF2. J’ai eu mon Master 1 Manager Général au CDES de Limoges en novembre 2019 et je termine mon titre professionnel d’assistante comptable en juin. Je suis à la recherche d’un nouveau challenge sportif dans ma région.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
Je suis à 6/10 la LFB. J’essaye de suivre les grosses affiches généralement et les finales.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
Les titres de Coupe de France en 2007 et 2012 sans hésitation car on est sur terrain neutre à Bercy, une salle mythique, et ça se joue sur un match. Il faut être prêt.

Et le moins bon ?
La demi-finale des playoffs perdue en 2008 avec Valenciennes (contre Lattes Montpellier) car cela signifiait la mort du club de l’USVO.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
J’échange encore de temps en temps avec d’anciennes coéquipières mais on parle moins de basket qu'avant. J’essaye de leur apporter mon soutien, de prendre du recul face à certaines situations que l’on peut vivre dans une saison. Je leur dit de profiter au maximum et de préparer doucement la sortie de piste. C’est important pour bien vivre la fin de carrière.

Son parcours en LFB

1998-1999 Rennes
1999-2002 Villeneuve d'Ascq
2002-2004 Lattes Montpellier
2004-2006 Mondeville
2006-2008 Valenciennes
2010-2013 Arras

Son palmarès en LFB

Championne de France LFB en 2007
Vainqueur de la Coupe de France en 2007 et 2012

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Krissy Badé ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Formée en Seine-et-Marne puis passée par le Centre Fédéral, Krissy Badé a débuté sa carrière professionnelle lors de la première saison LFB en 1998 avec Rennes. Elle a ensuite joué pour Villeneuve d'Ascq, Lattes Montpellier, Mondeville, Valenciennes et Arras (12 saisons et 320 matches en Ligue Féminine). Elle est restée attachée au Nord puisqu'elle y vit désormais.

Décision définitive le 10 avril

Corps: 

La Fédération a consulté, tout au long de la semaine : l'ensemble des comités départementaux et ligues régionales, les 52 clubs de Haut Niveau (Ligue Féminine de Basket, Ligue Féminine 2 et Nationale Masculine 1), la Ligue Nationale de Basket et, autour de la Ministre des Sports, l’ensemble du sport professionnel français (football, rugby, basketball, handball, volleyball et cyclisme), la Fédération Internationale, d’autres fédérations de sports collectifs de salle, dont le handball et le volleyball, différents réseaux de collectivités locales, dont l’AMF, l’ANDES et France Urbaine, enfin, à plusieurs reprises, le Ministère des Sports. Suite à cette consultation, la FFBB a pris la décision d'arrêter définitivement toutes les compétitions pour la saison 2019-2020, sauf la Ligue Féminine de Basket.

Au regard des enjeux sportifs et économiques, la Fédération estime nécessaire de tout mettre en oeuvre pour terminer ce championnat ; elle travaillera sur l’ensemble des solutions possibles, liées essentiellement à l’évolution de la crise sanitaire et des mesures gouvernementales qui seront prises. La Fédération décide donc de maintenir la suspension de ce championnat jusqu’au 10 avril 2020, date à laquelle il sera statué définitivement.

Si le championnat ne peut pas reprendre 

Pas de titre de champion, pas de relégation. En cas de poule incomplète, application du ranking fédéral pour faire accéder autant d’équipes de LF2 que nécessaire, sous réserve du respect des obligations liées à l’accession en LFB.

Compétitions européennes

Euroligue Féminine (par ordre préférentiel) : Lyon-ASVEL Féminin, Bourges puis Lattes-Montpellier ;
Eurocup Féminine (par ordre préférentiel) : Basket Landes, Landerneau, Flammes Carolo, et si possible Roche Vendée, puis Villeneuve d’Ascq.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine
Date d’écriture: 
Dimanche, 29. Mars 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La crise sanitaire mondiale liée au Coronavirus COVID-19 a entraîné la suspension de toutes les activités sportives dès le 13 mars dernier. Le Premier Ministre venant très récemment de prolonger la période de confinement, la FFBB a pris un certain nombre de décisions concernant ses compétitions. Ayant toujours eu pour objectif de préserver la santé de ses licenciés, la Fédération a pris la décision d’arrêter l’ensemble de ses championnats (départementaux, régionaux et nationaux) et Coupes (Coupe de France notamment) pour la saison en cours. Concernant la Ligue Féminine de Basket, la décision définitive sera prise le 10 avril.

"On a gagné devant une foule en délire"

Corps: 

Comment ça va et où es-tu en ce moment ?
Tout va bien. Je suis retraitée depuis deux saisons maintenant et je vis à Toledo dans l'Ohio. Je suis assistante dans l'équipe de basket à l'Université de Toledo. La première saison s'est bien passée avec un bilan de 21-12 et cette saison se déroulait bien, on s'est qualifié pour les demi-finales de conférence du championnat puis tout s'est arrêté.

Qu'as-tu fais depuis que tu as quitté la France ?
Depuis ma dernière saison à Bourges, j'ai atteint plusieurs buts. Juste après la saison 2015-2016, j'ai joué pour pour l'Équipe de Serbie aux Jeux Olympiques de Rio 2016 où on a gagné la médaille de bronze. Après ça, j'ai pris une saison off pour subir une opération du genou. Je suis revenue en 2017-2018 à Sopron (Hongrie). On a eu une saison réussie avec une deuxième place en Euroligue et le titre de championn de Hongrie. C'est après cette saison que j'ai décidé qu'il était temps de prendre ma retraite puis j'ai accepté ce poste d'assistante à l'Université de Toledo.

Suis-tu encore le championnat et une équipe en particulier ?
Je suis toujours la ligue française. Plus particulièrement les résultats de Bourges et Basket Landes parce que je connais tellement de personnes dans ces clubs.

As-tu des ami(e)s qui jouent toujours en France ?
J'ai beaucoup d'amis qui jouent toujours dans la ligue. Olivier Lafargue a été l'un des entraîneurs pour lequel j'ai le plus aimé joué dans ma carrière donc j'aime regarder son équipe jouer et voir les résultats. Julie Barennes était ma coéquipière à Basket Landes pendant quelques saisons, elle a basculé du côté du coaching et je suis fière du succès qu'elle a eu dans cette transition. Je suis toutes mes anciennes coéquipières qui jouent toujours en LFB.

Quel est ton meilleur souvenir en LFB ?
J'ai quelques bons moments en Ligue Féminine. A Basket Landes, en 2013-2014, on a eu cette série assez folle de 12 victoires de suite en fin de saison régulière qu'on a terminé à la deuxième place. L'alchimie dans cette équipe n'avait rien à voir avec tout ce que j'avais eu comme expériences dans le basket professionnel avant. Et l'année d'après à Basket Landes, on a joué un match de playoffs contre Bourges qu'on a gagné devant une foule en délire à Mont-de-Marsan. Il y a aussi la saison 2015-2016 quand je jouais à Bourges, on a battu Villeneuve d'Ascq et gagné l'Eurocoupe à domicile.

Et le pire ?
Mon pire souvenir c'est en 2015-2016, à Bourges. On a perdu à Montpellier en finale et j'ai fait un match complètement horrible. Un sentiment d'avoir laissé tomber mes coéquiîères et entraineurs sur ce match. Mais j'ai eu beaucoup plus de bons moments que de mauvais en France. J'ai eu la chance de jouer avec et pour des gens tellement incroyables que ça m'a aidée à grandir en tant que basketteuse et personne. J'ai conscience de la valeur du temps que j'ai passé en France. C'est un pays magnifique, avec un bon basket et des gens encore meilleurs. J'espère pouvoir y revenir dans le futur.

Son parcours en LFB

2011-2012 Challes-les-Eaux
2012-2013 Lyon
2013-2015 Basket Landes
2015-2016 Bourges

Son palmarès en LFB

Vainqueur du Match des Champions LFB en 2015
MVP étrangère de LFB en 2014

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Danielle Page ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Vendredi, 27. Mars 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
MVP étrangère de LFB en 2014, Danielle Page a marqué les esprits en Ligue Féminine (5 saisons, 144 matches joués). Arrivée en France par Challes-les-Eaux, elle a ensuite connu Lyon, Basket Landes et Bourges. Retraitée des parquets, elle est désormais assistante dans l'équipe féminine des Rockets de l'Université de Toledo.

"Des sentiments forts pour la France"

Corps: 

Comment ça va et où es-tu en ce moment ?
Comme vous le savez peut-être, j'ai pris ma retraite et je suis retournée en Grèce. J'ai commencée ma carrière d'entraîneur. J'étais avec l'Équipe de Grèce féminine U16 comme assistante l'été dernier (12ème sur 16) et maintenant je suis assistante dans une équipe masculine de deuxième division (Maroussi). Ces dernièrs jours, je reste à la maison et suis les consignes pour stopper la propagation du coronavirus.

Qu'as-tu fais depuis que tu as quitté la France ?
Après avoir quitté la France (en 2016), je suis rentrée en Grèce où j'ai joué pour Olympiacos pendant deux saisons. Puis je suis allée en Pologne à Polkowice. Ma dernière saison en tant que joueuse. C'était très intéressant, une bonne saison. Après ça j'ai annoncé ma retraite et maintenant mon but est de continuer en tant qu'entraineur et travailler dur pour atteindre le plus haut niveau.

Suis-tu encore le championnat LFB ?
Oui bien sûr ! Je n'ai jamais arrêté de suivre la Ligue Féminine. Je pense que c'est l'une des meilleures et plus intéressantes ligue d'Europe.

As-tu des amies qui jouent toujours en France ?
Bien sûr ! Tout d'abord ma meilleure amie, Céline Dumerc. Puis Romy (Romane Bernies), Diandra (Tchatchouang), Endy (Miyem), Johanne Gomis, Laetitia Kamba, Pao (Salagnac) et j'en oublie d'autres. Joueuses, entraineurs, kinés...tellement de belles personnes. J'ai passé beaucoup de temps en France et rencontré à peu près toutes les joueuses françaises. J'ai des contacts avec beaucoup d'entre elles.

Quel est ton meilleur et ton pire souvenir en LFB ?
Pour être honnête, je n'ai pas de pire souvenir. Certaines personnes me rappeleront mes blessures au ligament croisé que j'ai eues deux saisons de suite à Bourges mais je ne le prend pas comme ça. En fait j'ai eu de la chance d'être entourée de gens qui m'ont soutenue et facilité les choses en tant qu'étrangère. Mon français n'était pas terrible à cette époque. Je pense spécialement à la kiné de Bourges (Noëlle Matichard) qui m'a aidée pour tout ce dont j'avais besoin, les opérations, le centre de rééducation. Toutes mes coéquipières et le staff étaient là pour moi. Et bien sûr je suis chanceuse d'avoir été opérée par l'un des meilleurs chirurgiens, le Dr. Sonnery-Cottet. Donc je n'ai que des bons souvenirs de la France. Parmi eux, je choisirais la standing ovation des 3000 spectateurs à Bourges quand je suis revenue après ma deuxième blessure. C'est un sentiment que je n'oublierai jamais. En tant qu'étrangère, recevoir tout ce respect et cette reconnaissance des fans est le meilleur sentiment qu'un athlète puisse avoir. C'est incomparable ! J'ai des sentiments forts pour la France et les Français, c'est un peu comme ma deuxième maison.

Son parcours en LFB

2009-2013 Bourges
Fév.-mai 2014 Bourges
Mars-mai 2015 Tarbes
2015-2016 Villeneuve d'Ascq

Son palmarès en LFB

Championne de France LFB en 2011, 2012 et 2013
Vainqueur de la Coupe de France en 2010
Vainqueur du Challenge Round LFB en 2015

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Stella Kaltsidou ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 25. Mars 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec 7 saisons et 136 matches joués en LFB, Styliani "Stella" Kaltsidou est la joueuse grecque la plus marquante de l'histoire de la Ligue Féminine. Arrivée en 2009 à Bourges, elle a également porté les maillots de Tarbes et Villeneuve d'Ascq.

Pages

S'abonner à RSS - Ligue Féminine