Ligue Féminine 2 | Page 2 | FFBB

Ligue Féminine 2

Ligue Féminine 2 - Finales
Un final en apothéose au Colisée
Après deux premières manches à suspense, Chartres et Toulouse se retrouveront samedi à 20H00 en Eure-et-Loir pour mettre fin aux Finales LF2 2024 et déterminer qui des Bluelights ou des Pionnières rej...
"On a montré un autre visage"
Revenu dans la série grâce à une deuxième mi-temps mémorable au Petit Palais des Sports Compans Caffarelli, le Toulouse Métropole Basket a remis les compteurs à zéro et compte...
Une deuxième manche décisive
Après les échecs de 2017 et de 2023 en finale de Ligue Féminine 2, le C’Chartres Basket Féminin a désormais les cartes en main pour accéder pour la première fois de l’histoire...
"On sait que le plus dur reste à venir"
Avec une victoire à zéro dans la série face à Toulouse, Chartres a réussi à conserver l'avantage de jouer à domicile pour s'approcher un peu plus du rêve des Bluelights. Elise Marié, capitaine de la formation eurélienne, s'est confié sur l'affrontement de samedi dernier...
La première manche pour Chartres
Pour son retour en finale de Ligue Féminine 2, le C’Chartres Basket Féminine s’offre une démonstration de caractère pour tenir en échec Toulouse (74-66) devant plus de 3500 personnes. Désormais, le gr...
Une place dans l’élite en jeu
Ce soir, les Finales de Ligue Féminine 2 s’ouvriront entre le C’Chartres Basket...
« Les filles sont programmées depuis le premier jour »
« On est prêt à en découdre »
Qualification en finale validée pour Toulouse et Chartres

Pages

Un pas important vers le maintien pour Nice

Corps: 

Voiron – Nice : 64-72 / Voir le replay

Carlier, Yale, Mbuyamba, Mantelin … Autant dire que le PVBC partait au combat dans un duel des promus privé de nombreuses armes importantes. L’occasion pour Quentin Buffard de miser sur la jeunesse à l’image de Rose Laure (11 points à 100%). Malgré tout, la partie démarre à l’avantage des iséroises avant que la machine s’inverse brutalement. Pénalisé par les pertes de balles que Nice utilisera très clairement à son avantage (31 ballons perdus pour 31 point encaissés), Voiron voit le groupe azuréen revenir et repasser en tête dans le sillage du duo Cammas – Timera (20 points chacune). Fabienne Constant aura tout tenté (19 points, 18 rebonds) pour garder les siennes à flots mais en vain. Le promu niçois revient donc dans la course aux playoffs par la grande porte. Maintenant, les deux dernières journées seront décisives concernant sa survie d’autant que la saison régulière se terminera sur une choc en apothéose face à Feytiat.

Montbrison – Pôle France : 74-65 / Voir le replay

Une victoire solide côté BCMF pour s’alléger l’esprit avant les playoffs. Bien que Cléante (15 points, 4 interceptions), Guillet (12 points) et Angloma (14 points) auront fait en sorte de porter les pensionnaires de l’INSEP, s’offrant même la tête en entame de deuxième quart. Mais le second au classement de Ligue Féminine 2 a vite remis les choses au clair au point de faire le break dans l’ultime acte. Une belle victoire dans son chaudron où Ysaline Saulnier (11 points) se sera illustrée face à son ancienne formation.

Chartres – Illkirch-Graffenstaden : 63-51/ Voir le replay

L’histoire avec la Halle Jean Cochet s’est terminée de la plus belle des manières pour le C’Chartres Basket Féminin. Dominantes sans équivoque face à la SIG après une première mi-temps de mise en route, les Bluelights ont sorti les barbelés pour bloquer les alsaciennes au retour des vestiaires. Une stratégie qui fera grimper l’écart jusqu’à 20 unités (29’). Célia Cardenal, comme à son habitude (14 points, 3 interceptions), aura tenté de porter les sienne mais une nouvelle désillusion s’abat sur les joueuses de Fabien Kaerle.

Aulnoye – Feytiat : 55-48 / Voir le replay

Ce ne sera très certainement pas la plus belle sortie du leader (58 points marqués à 32,3% au tir) mais la victoire et la première place sont validées pour les Félines d’Aulnoye. Bien que Feytiat ait réussi à revenir au retour des vestiaires grâce à Chelsie Hall et Aïda Sow, Aulnoye a gardé le cap dans un match difficile dans l’adresse. Enjolvy (21 points) et Devillers (17 points) guideront les leurs à la victoire, le tout orchestrée par Hélène Jakovljevic (5 points, 9 rebonds, 9 passes) avec un grosse travail de sape.

Toulouse – Reims : 90-65 / Voir le replay

C’est fait, le Champagne Basket Féminin est désormais complétement dos au mur. Très largement dominé collectivement par le groupe de Xavier Noguera (8 joueuses entre 8 et 16 points, 29 passes décisives, 49,2% au tir), les rémoises n’ont rien pu faire. Seule Seehia Ridard (22 points, 5 points) s’illustre. Désormais, Reims n’aura pas d’autre choix que de remporter les deux prochains chocs face à Montbrison et le Pôle France pour espérer rester dans la division. Sinon, direction la Nationale Féminine 1.

Mondeville – La Tronche-Meylan : 74-69

La tension est montée en flèche dans l’ancien Palais des Sports de Caen. Délocalisée pour l’occasion, l’USO Mondeville Basket s’est donné du mal pour se défaire du groupe isérois de Clément Sanchez. Portant le premier coup par l’intermédiaire d’un Lucile Jérôme insolente de réussite (19 points, 9 rebonds), les locales s’envoleront au score progressivement après avoir été mené en ouverture. Poussant jusqu’à 14 unités d’avance dans le dernier quart (33’), Mondeville subira un retour tonitruant par la suite. Un 15-0 emmené par Jade Philipps (17 points, 8 rebonds) et Oumou Diarisso (19 points, 13 rebonds) qui permettra à la Tronche-Meylan de s’emparer de la tête du match (68-69, 38’). Prechtel, toujours aussi dominante (20 points, 11 rebonds), plantera illico presto une banderille qui validera la victoire des siennes.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°20
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 19. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Profitant des erreurs d’un Pays Voironnais Basket Club privé de nombreuses joueuses majeures, le Cavigal Nice Basket 06 récupère la 8ème place au classement et s’éloigne enfin de la zone rouge. Même si Feytiat et Reims restent encore en capacité de faire bouger les choses, le promu a frappé un grand coup.
crédit: 
Juliette Servant/FFBB
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Reims, Nice et Feytiat en danger

Corps: 

Aulnoye pour Feytiat, Toulouse pour le Champagne Basket Féminin et Voiron pour Nice, sans mentionner la prochaine journée qui s’annonce du même acabit. La compétition entre les trois protagonistes risque d’être très difficile, d’autant que Reims et Nice comptent un point de retard sur les feytiacoises qui pèsera sûrement lourd lorsqu’il sera l’heure de faire les comptes.

Dans le reste de la division, Montbrison accueillera le Pôle France à domicile en espérant retrouver du rythme avant l’entame des playoffs. Côté Normandie, Mondeville quittera la Halle Bérégovoy le temps d’une soirée pour s’emparer de l’ancien Palais des Sports de Caen pour affronter la Tronche-Meylan. Un match important pour espérer accrocher la 5ème place en cas de défaite de Voiron. Pour finir, Chartres fera jouera une dernière fois à la Halle Jean Cochet face à la SIG avant de découvrir officiellement sa nouvelle salle : le Colisée.

Le programme de la journée n°20 :

AS Aulnoye Basket – Feytiat Basket 87 (18H00 I Diffusé sur Facebook)
Toulouse Métropole Basket – Champagne Basket Féminin (20H00 I Diffusé sur YouTube)
USO Mondeville Basket – BC La Tronche-Meylan (20H00 I Non diffusé)
BC Montbrison Féminin – Pôle France Basketball (20H00 I Diffusé sur YouTube)
C’Chartres Basket Féminin – S. Illkirch-Graffenstaden (20H00 I Diffusé sur Chartres TV)
Pays Voironnais Basket – Cavigal Nice Basket 06 (20H00 I Diffusé sur YouTube)
 

Retrouvez dès à présent en complément du site Internet lf2.ffbb.com, l'ensemble de l'actualité, des highlights et des coulisses de la Ligue Féminine 2 sur :

- Facebook (https://www.facebook.com/liguefemininedebasket)
- X (https://twitter.com/basketlfb/media)
- Instagram (https://www.instagram.com/basketlfb/?hl=fr)
- TikTok (https://www.tiktok.com/@basketlfb)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°20
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Vendredi, 15. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Le sort de la SIG étant officiellement scellé en direction de l’étage inférieur et la Tronche-Meylan en sécurité à la 7ème place, une des trois formations précédemment citées prendra la direction de la NF1 à l’issue des trois dernières journées. L’opération sauvetage s’annonce d’autant plus difficile avec un calendrier loin d’être clément.
crédit: 
Teddy Picaudé - Champagne Basket Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

La métronome Jakovljevic assure

Corps: 

Après avoir connu timidement les parquets de l'élite entre Villeneuve d'Ascq et Landerneau, Hélène Jakovljevic avait fait le choix de redecendre d'un étage lors de la saison 2020-2021 du côté de Toulouse. Deux saisons et un titre de championne de LF2 plus tard, la meneuse débarque à Aulnoye toujours dans la même optique. Et depuis son arrivée dans le bastion ordiste, c'est l'explosion. Déjà la saison passée, elle double son apport statistique par rapport sa dernière année toulousaine dans une aventure qui s'arrêtera en quarts de finale face au futur champion. Désormais, la meneuse qui fait lever les salles par son sens si spectaculaire de la passe dicte sa loi à son poste et à la division sous les couleurs des Félines. Chef d'orchestre du collectif de Mickaël Petipa qui règne en leader incontesté sur la Ligue Féminine 2, Jakovljevic étonne de sa part sa facilité, son contrôle et sa capacité à distribuer la balle à la bonne personne au bon moment. Un talent qui se reflète clairement avec son titre honorifique de meilleure passeuse de la division (8,7 passes de moyenne), loin devant la concurrence.

Souvent statistiquement dans l'ombre de Mariama Daramy, Fleurs Devillers ou encore Astou Gaye, c'est elle qui a crevé l'écran pour s'imposer autoritairement en prolongation contre Voiron : 14 points à 7/9 au tir, 4 rebonds, 11 passes et 3 interceptions pour 27 d'évaluation. Une performance qui n'étonne pas vu le talent affirmé de celle qui aime "mettre en valeur ses coéquipières, régaler tout le monde".

A ce rythme-là, il y a fort à parier que l'étage supérieur risque de lui faire du pied vu la saison énorme qu'elle réalise aussi bien statistiquement que collectivement.

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°19
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 12. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Encore une fois en complète maîtrise pour contrer Voiron en prolongation, la meneuse d'Aulnoye confirme une nouvelle fois que la saison 2023-2024 est celle de l'affirmation pour elle.
crédit: 
ASA Aulnoye Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Fin de partie pour la SIG, Chartres met la pression sur Montbrison

Corps: 

Feytiat – Chartres : 61-88 / Voir le replay

Il n’y aura pas eu photo longtemps à la salle Roger Couderc. Après un quart-temps de résistance, Feytiat a progressivement abdiqué face à des Euréliennes collectivement en place. Clarisse Legrand (14 points, 5 rebonds, 4 passes, 3 interceptions) en tête de gondole, suivie par cinq autres joueuses à plus de 9 points (51,5% de réussite au tir au global), n’aura laissé aucune chance aux joueuses de Cyril Sicsic. Un faux-pas qui fait mal à trois journées de la fin de la saison régulière, mettant en danger Feytiat, suivi par Nice et Reims qui ne pointe plus qu’à un point de retard.

Nice – Illkirch-Graffenstaden : 59-46

Même si trois journées restent à jouer, les espoirs d’Illkirch-Graffenstaden de continuer pour une cinquième saison consécutive LF2 ne sont plus. Défaites dans un choc déterminant, la SIG n’a pas pesé à Nice, mené de bout en bout, hormis un petit passage en tête durant l’entame. Au contraire, le Cavigal Nice Basket 06, lui, revient dans la course au maintien, profitant de l’occasion pour mettre Reims dans son dos. Un dossier à suivre de près car le calendrier ne sera pas des plus cléments pour les Niss’Angels pour terminer la saison régulière.

Montbrison – Toulouse : 68-66 / Voir le replay

Depuis quelques semaines, la domination de Montbrison est moins palpable qu’à la fin de l’année 2023. Poussé à de nombreuses reprises dans ses retranchements, le club ligérien, privé d’Emma Villa-Gomis, a failli déchanter une fois de plus face à une équipe de Toulouse ambitieuse. Malgré trois occasion de prendre le large, le collectif montbrisonnais s’est vu rattrapé par Binta Drame (12 points, 9 rebonds, 7 passes) et les siennes. La faute à des balles perdues et une utilisation trop gourmande du tir derrière l’arc. Profitant de ces moments pour revenir à hauteur, Toulouse repassera devant avant un money-time disputé. Kendall Cooper, inscrivant 5 points consécutifs, remettra les siennes à flots en entame du dernier acte forçant les Pionnières à encore courir derrière. Mais la menace de Toulouse planera jusqu’à la dernière seconde. Dean, grâce à une action à quatre points relance les débats à une minute de la fin (65-64, 39’). S’en suivra soixante secondes irrespirables, où Montbrison laissera trois points sur la ligne des lancers-francs qui auraient pu coûter très cher.

Voiron – Aulnoye : 79-91 / Voir le replay

Comme Montbrison, Aulnoye a été poussé dans ses retranchements. La faute à un promu qui se serra battu corps et âme pour empêcher un 15ème succès consécutif au leader. Après vingt minutes à jouer au chat et à la souris, les Félines font le break au retour des vestiaires. Daramy, Jakovljevic et Gaye mettent le feu aux poudres pour pousser Aulnoye à s’écarter de Voiron. Mais galvanisées par une salle pleine à craquer, les joueuses de Quentin Buffard inversent la tendance signant un énorme dernier acte pour égaliser à 24 secondes du terme sur une banderille de Chloé Mantelin. Prolongation s’en suit, mais au final c’est bien Aulnoye qui maîtrisera le temps additionnel.

Pôle France – La Tronche-Meylan : 55-80 / Voir le replay

Victoire des iséroises avec la manière dans le Bois de Vincennes. Malgré des débuts équilibrés, un coup de folie offensif de la Tronche-Meylan pliera le match dès le second quart avec 34 points inscrits contre 11 pour les pensionnaires du Pôle France. Côté BCTMF, c’est Oumou Diarisso, de retour là où elle aura réalisé ses premières joutes en LF2 qui s’offre la meilleure copie (14 points, 12 rebonds, 20 d’évaluation). Une victoire importante pour Clément Sanchez et ses joueuses qui permet de s’approcher de plus en plus d’un maintien assuré.

Reims – Mondeville : 77-94 / Voir le replay

Une défaite de plus vient s’ajouter au compteur des Pétillantes et celle-ci fait mal. D’une, parce que le Champagne Basket avait les choses en main pendant plus de 25 minutes et de deux, car désormais, la lutte pour le maintien s’annonce très difficile côte à côte avec Nice et Feytiat. Dépassées dans le troisième quart par les Lionnes de l’USO Mondeville Basket, Aurélie Lopez et ses joueuses ont regardées impuissantes l’écart grimper. Un nouveau trou noir qui les positionne désormais sur un siège éjectable à 10ème place. A contrario, Mondeville réalise une opération coup de poing qui officialise la présence des normandes en playoffs. Un très bonne nouvelle pour le groupe complétement refondu à l’intersaison, dans lequel la jeunesse se sera illustrée à l’image de Sarah-Yvanna Keboum (11 points, 11 rebonds) ou Caroline Germond (18 points).

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°19
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 12. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Après de nombreuses semaines à batailler, le sort d’Illkirch-Graffenstaden est désormais scellé vers une descente en Nationale Féminine 1. Aux antipodes au classement, le groupe de Benoît Marty, intraitable avec Feytiat, enchaîne un quatrième succès de rang à égalité avec le BC Montbrison Féminin qui a bien failli y passer contre Toulouse.
crédit: 
Cavigal Nice Basket 06
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Toulouse et Voiron s’attaquent au duo de tête

Corps: 

La machine toulousaine aura mis du temps à se remettre en selle mais l’ancien pensionnaire de l’élite est enfin de retour sur le devant de la scène. Après avoir enchaîné les succès cinq semaines consécutives, il s’agira d’un véritable test au Gymnase Dubruc face à l’un des concurrents directs des occitanes. Même si le classement pour le moment ne joue pas en leur faveur, les joueuses de Xavier Noguera devront surfer sur l’erreur de parcours du BCMF la semaine dernière à Mondeville. Mais attention, car l’esprit de revanche côté montbrisonnais pourrait faire des étincelles d’autant que Toulouse est l’une des seules équipes à avoir fait chuter le collectif de Corinne Benintendi. Un avant-goût des playoffs plus qu’intéressant. Malgré la défaite la semaine dernière à Chartres, Voiron n’a pas dit son dernier mot et compte bien encore faire bouger les lignes depuis sa 5ème place. L’accueil d’Aulnoye à Chautard est une nouvelle opportunité de le faire mais actuellement invaincues depuis octobre, les Félines seront une immense défi pour le promu. Mais rien n’est impossible à domicile.

Dans le reste des matchs de la division, Illkirch-Graffenstaden jouera sa vie face à Nice. Le promu niçois, dans la même position, que la SIG accueillera les alsaciennes avec le couteau entre les dents. Reims tout comme Feytiat devront aussi s’imposer pour espérer créer un peu de distance avec les deux équipes dans la zone de relégation. Mais le calendrier ne leur sera pas favorable avec l’accueil de Mondeville et Chartres, qui pour le moment, profitent d’un momentum plus que favorable. Enfin, la Tronche-Meylan prendra la direction de l’Île-de-France pour affronter le Pôle France Basketball dans une rencontre qui peut coûter chère aux iséroises en cas de défaite.

Le programme de la journée n°19 :

Vendredi 08 mars 2024

Pôle France Basketball – BC La Tronche-Meylan Féminin (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Pays Voironnais Basket Club – AS Aulnoye Basket (20H00 I Diffusé sur Facebook)
Feytiat Basket 87 – C’Chartres Basket Féminin (20H00 I Diffusé sur YouTube)

Samedi 09 mars 2024

Basket Club Montbrison Féminin – Toulouse Métropole Basket (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Champagne Basket Féminin – USO Mondeville Basket (20H00 I Diffusé sur Facebook)
Cavigal Nice Basket 06 – S.Illkirch-Graffenstaden (20H00 I Diffusé sur Facebook)


Retrouvez dès à présent en complément du site Internet lf2.ffbb.com, l'ensemble de l'actualité, des highlights et des coulisses de la Ligue Féminine 2 sur :

- Facebook (https://www.facebook.com/liguefemininedebasket)
- X (https://twitter.com/basketlfb/media)
- Instagram (https://www.instagram.com/basketlfb/?hl=fr)
- TikTok (https://www.tiktok.com/@basketlfb)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°19
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Vendredi, 8. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Sur une très bonne dynamique depuis cinq journées, le Toulouse Métropole Basket tentera de continuer sur sa lancée en terres ligériennes face à Montbrison. Non loin de là, dans l’Isère, l’étonnant promu accueillera le leader dans son antre en espérant renverser la hiérarchie.
crédit: 
La Fabrique Visuelle - Toulouse Métropole Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

«C’est assez inimaginable »

Corps: 

Comment jugez-vous votre saison jusque-là ?

D’après vous ? J’ai changé neuf joueuses en début de saison : si on nous avait dit qu’à cinq matchs de l’arrivée on serait deuxièmes depuis un bon moment -ce qui paraissait difficile- on aurait directement signé. On va dire une très belle saison jusque-là.

Quelles sont les clés de votre deuxième place au classement ?

Les joueuses ont adhéré au projet que j’ai mis en place. Nous sommes la deuxième meilleure défense de la LF2 et notre groupe est compétiteur, il a envie de gagner. L’alchimie s’est bien passée, des joueuses se sont affirmées, des joueuses qui ne jouaient pas ou peu l’année dernière en LF2 ont répondu présentes, notamment mes étrangères.

Plus aucune joueuse de la saison dernière présente cette année, il était temps du changement ?

Vous savez, Montbrison est l’un des plus petits budgets de Ligue 2, on est confronté chaque année à la même chose. Après, les gens ont envie d’aller voir ailleurs, c’est normal mais ça se joue aussi dans les deux sens. Neuf joueuses c’était beaucoup c’est vrai, c’était peut-être la fin d’un cycle.

Une surprise cette deuxième place après la dixième place la saison passée et pour vous, présente depuis 2012 au club ?

Une surprise amplement méritée. Même si sur les trois premiers matchs nous en avons perdu deux donc je pensais qu’on allait vivre une saison difficile… Puis je pense que les filles ont vraiment compris ce que j’attendais et elles ont répondu présent par rapport à mes attentes donc les autres matchs ont été probants. On a commencé à gagner, ce qui dit confiance, qui dit confiance dit respect des rôles de chacunes et on a engrangé beaucoup de victoires notamment à l’extérieur. De plus nous jouons maintenant dans une nouvelle salle, ce qui amène une dynamique supplémentaire où plus de 1000 personnes viennent à nos matchs. Cela veut dire qu’on fédère autour de nous et ça nous donne un élan plus que sympathique. C’est une belle surprise mais amplement méritée par ce qu’on montre sur le terrain. Avec notre budget on se bat avec nos armes et avec nos moyens même si nous travaillons dans des conditions optimales comme les clubs de très haut-niveau. On s’entraine deux fois par jour, les joueuses sont professionnelles. J’apporte la rigueur du très haut-niveau -que j’ai connu- en Ligue 2, notre façon de travailler y est forcément pour quelque-chose.

Est-ce que le changement de salle, passant du mythique Cherblanc au tout neuf Gymnase Dubruc, a joué dans les résultats ?

Oui, au bout d’un moment on avait besoin de changer. Chaque année le club de Montbrison progresse, aussi bien financièrement que sur les structures, mais on avait atteint un plafond avec Cherblanc même si c’était assez mythique de jouer dans une des plus anciennes salles de France. Ça devenait difficile vers la fin et qui dit nouvel outil de travail dit conditions de travail bien meilleures pour les joueuses et le staff. La nouvelle salle est super belle, on a un panneau géant, les LEDs, ça nous donne une ferveur supplémentaire et un élan nouveau. Moi qui suis là depuis près de 11 ans je sens que la salle ainsi que la nouvelle présidente apportent vraiment quelque chose de plus.

Meilleure évaluation du championnat actuellement, comment peut-on expliquer l’explosion de Kendall Cooper statistiquement cette saison ?

Je ne sais pas, je n’ai pas de réponse. Tout le monde me demande comment j’arrive à la faire jouer ainsi mais c’est naturel pour moi. Il faut sûrement lui poser la question à elle puisque je n’ai pas de réponse. C’est un pari que j’ai fait et que j’ai entièrement tenté, comme j’avais été la seule coach à faire venir une joueuse portugaise en France. Je ne m’interdis rien et avec mon expérience plus rien ne me fait peur ; quand personne ne voulait prendre Kendall j’étais prête à la prendre, je savais où j’allais. Ça fonctionne puisque je sais ce que je fais, qu’elle est contente de ce qu’on fait et les gens s’y retrouvent. C’est une bonne joueuse, une belle personne en plus ce qui est très agréable pour une coach, c’est ma joueuse majeure.

Objectif LFB cette saison ?

Bien sûr ! On a pas de limite, il ne faut pas s’en mettre ! Sincèrement il faut faire du mieux possible. L’objectif fixé en début de saison avec le club était de disputer les Playoffs. Maintenant nous sommes deuxièmes et à l’heure où je vous parle il reste cinq matchs, l’objectif serait de rester deuxièmes. Notre calendrier n’est pas facile, on a peu de marge et on ne domine pas explicitement toutes nos rencontres, ça peut aller vite en quelques défaites de retomber à la quatrième ou cinquième place. C’est d’autant plus valorisant ce sprint final puisque tout le monde se bat pour ne pas descendre en NF1 ou pour une bonne position pour les Playoffs, tous les matchs sont difficiles et si vous regardez les derniers résultats ils se jouent à très peu de chose. On prend match après match et on fera du mieux possible. Il faut garder les pieds sur terre même si ce que l’on fait c’est très beau : neuf joueuses nouvelles avec l’un des plus petits budgets et réussir à rester deuxièmes du championnat un long moment, c’est assez inimaginable.

Aulnoye, leader du championnat, vous a fait défaut deux fois déjà, vous avez vos axes d’amélioration en cas d’affrontement en Playoffs ?

On a perdu de 17 points à l’aller chez nous en tout début de saison, on n’était pas prêtes collectivement. Sur le match retour chez elles, nous n’avons perdu que de 4 points, il y a une petite progression. Premièrement, les Playoffs sont un autre championnat et si on les rejouait il faudrait faire le match parfait, sortir LE match à chaque fois. C’est pareil face à toutes les équipes, il faut jouer avec l’envie de gagner et avec l’ambition de donner le meilleur.

Catégorie: 
Surtitre: 
BasketBall Magazine - Interview
Auteur: 
Gustave Pitet
Date d’écriture: 
Jeudi, 7. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Alors que le club ligérien trônait à la dixième place la saison passée, Montbrison joue désormais dans les hautes sphères de l'antichambre de l'élite. Corinne Benintendi, mythique technicienne sur le banc du BCMF, actuellement deuxième de LF2, revient sur cette surprise « amplement méritée » du championnat.
crédit: 
BC Montbrison Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Daramy de retour en haut de l’affiche

Corps: 

5, 9, 4, 5 d’évaluation… les quatre dernières semaines de compétition se sont avérées difficiles pour l’ancienne pensionnaire du Pôle France. Partie sur un rythme effrénée en début d’exercice, Mariama Daramy s’est affirmée comme l’un des taulières à son poste dans l’antichambre de l’élite, si ce n’est la plus prolifique. Mais ce passage à vide est désormais de l’histoire ancienne. Le Cavigal Nice Basket 06 a subi la foudre de plein fouet samedi soir : 23 points à 75% au tir, 11 rebonds, 5 passes et 1 interception pour 34 d’évaluation.

Un nouveau record en carrière à l’évaluation qui permet d’entrevoir tout le potentiel de cette poste 3, qui vit à seulement 21 ans, sa 5ème saison en Ligue Féminine 2. Avec cette arme à disposition, sans oublier le reste de l’armada nordiste qui s’est offert une 14ème victoire consécutive, difficile de voir comment Aulnoye pourra être stopper cette saison.

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°18
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Loin de ses standards habituels depuis quelques rencontres, l’ailière des Félines d’Aulnoye a remis le pied à l’étrier avec la manière pour faire plier Nice.
crédit: 
ASA Aulnoye Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Le gros coup pour Mondeville

Corps: 

Mondeville – Montbrison : 70-63 / Voir le replay

L’ogre montbrisonnais a été coupé dans son élan. Seuls Voiron, Toulouse et Aulnoye par deux fois pour le moment avaient réussi à avoir raison de l’équipe de Corinne Benintendi en dix-huit journées. Désormais, Mondeville peut ajouter son nom à la liste. Sur les côtes du 2ème toute la rencontre, le collectif normand a montré que ce qu’il s’était produit contre Aulnoye à la Halle Bérégovoy n’était pas dû au hasard. Malgré quelques envolées au scoring des ligériennes, l’USOM a toujours recollé. Une joute des plus intenses notamment avec le duel des deux intérieures les plus dominantes du championnat : Kendall Cooper (30 points, 9 rebonds) vs Ashten Prechtel (18 points, 18 rebonds). Mais le supplément d’âme d’un chaudron gonflé à bloc poussera Mondeville à inverser la vapeur dans les cinq dernières minutes du match. Lucile Jérôme allume la mèche derrière l’arc bien suivi par Adèle Dréano-Trecant avant que le show Joelly Belleka (21 points, 4 rebonds, 6 passes) ne commence. Une écart minime se créée mais suffisant pour mettre Montbrison en mauvaise posture qui se conclura par une victoire normande.

Toulouse – Pôle France : 82-68 / Voir le replay

La formation de Xavier Noguera a fait respecter la hiérarchie sur ses terres. Profitant d’un bon départ en ouverture de confrontation, l’écart s’est rapidement creusé sous le feu de la doublette Drame – Dean (36 points marqués) à l’extérieure et de l’indéfectible Nicole Enabosi sous les panneaux (14 points, 13 rebonds). Malgré tout, la jeunesse du Pôle France guidée par Stella Colas (16 points, 8 passes) est toujours restée à distance de tir sans pour autant réussir à créer un momentum suffisant pour faire pencher la balance en leur faveur.

Aulnoye – Nice : 78-59 / Voir le replay

Week-end après week-end le scénario se répète. Samedi, un quatorzième succès consécutif est venu s’ajouter au palmarès d’une équipe d’Aulnoye sur une nuage. Létal d’entrée, les joueuses de Mickaël Petipa n’ont laissé aucune chance à Nice (22-5). Mariama Daramy, en véritable poison offensif (23 points, 11 rebonds, 5 passes), aidé très largement par Astou Gaye (21 points) à la marque et Hélène Jakovljevic à la création (11 points, 10 passes), n’a laissé aucune chance au promu.

La Tronche-Meylan – Reims : 79–70 / Voir le replay

Talonné par Feytiat et le Champagne Basket Féminin au classement, c’est un succès ô combien important qu’enregistre le BCMTF. Profitant d’une grosse séquence dans le 2ème quart, la Tronche-Meylan s’est offert une avance intéressante pour voguer vers une victoire à domicile et solidifier sa place en playoffs. Aurore Pautou (19 points, 6 rebonds, 5 passes) aura été précieuse pour son retour sur les parquets.

Chartres – Voiron : 73–65 / Voir le replay

Le promu aux dents longues a failli prendre sa vengeance sur les Bluelights à la Halle Jean Cochet. Crucifiées au buzzer par Emma Peytour à l’aller, le Pays Voironnais Basket Club avait très certainement des envies de vengeance. Dans un vrai combat de boxe où l’avantage basculera de nombreuses fois d’un côté comme de l’autre, c’est Chartres qui fera la différence. Un dernier acte où la paire Marié – Peytour sera décisive pour faire pencher le match en faveur des locales. Une opération couronnée de succès en Eure-et-Loir qui permet de valider le ticket du groupe de Benoit Marty pour les playoffs.    

Illkirch-Graffenstaden – Feytiat : 63-68 / Voir le replay

Un succès important le club de Haute-Vienne dans la course au maintien. En queue de peloton dans la course aux playoffs, Feytiat s’est offert une victoire de choix en terres alsaciennes. Mené par le tandem Chelsie Hall – Aïda Sow, Feytiat inversera la tendance imprégnée en première mi-temps par Illkirch-Graffenstaden dès son retour des vestiaires. Célia Cardenal (22 points) et Bigué Sarr (18 points), trop esseulées à la marque, ne parviendront pas à reprendre la tête de la rencontre. Une nouvelle défaite face à un concurrent direct, qui condamne un peu plus la SIG à une descente en fin de saison même si les espoirs de sauvetages existent toujours.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°18
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Victorieuse au suspense face à Montbrison en déjouant les pronostics, l’USO Mondeville recolle à la 6ème place au classement derrière Voiron. Une surprise qui ouvre l’opportunité pour Chartres de s’offrir une fenêtre de tir pour accrocher le siège de dauphin.
crédit: 
USO Mondeville Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Un mois de mars décisif commence

Corps: 

Cinq rencontres pour se sauver ou faire un coup, la « March Madness » de l’antichambre de l’élite a le pouvoir de rebattre les cartes dans un peloton toujours aussi compact.

En déplacement dans le Nord, la tension sera à son maximum pour Nice face au leader Aulnoye. Pénalisé par la Commission de Contrôle de Gestion, le Cavigal Nice Basket 06 pointe désormais à la 10ème place et donc en potentiel relégable aux côtés de la SIG. Malgré tout, le club de la Côte de d’Azur reste à portée de tir de Reims et Feytiat. Nice jouera donc gros à Aulnoye en tentant d’interrompre la série de 13 victoires consécutives des Félines qui semble désormais innarêtable. En Alsace, le Feytiat Basket 87 et Illkirch-Graffenstaden joueront gros dans un duel sous haute tension. Avec quasiment déjà un pied en NF1, même si tout reste possible, la SIG n’a pas le droit à l’erreur si elle veut continuer l’aventure la saison prochaine. Le collectif de Cyril Sicsic, à la 8ème place, aura aussi la pression du succès sous peine de voir ses poursuivants passer devant. Le Champagne Basket Féminin, toujours en quête de playoffs, mais bloqué par ses résultats, aura à cœur de faire un coup dans l’antre du BC La Tronche-Meylan. Mais la défaite à l’aller des iséroises réveillera très certainement des envies de vengeance, d’autant plus qu’une défaite pourrait mettre en danger la 7ème place du BCTMF.

Juste devant au classement, Mondeville, sur une mauvaise série, croisera le fer avec Montbrison. Les joueuses de Morgan Debrosse devront espérer continuer sur la même dynamique qui avait permis de mettre la pression face au leader la semaine dernière pour faire plier les coéquipières de Justine Soulard. Plus dans le tableau, le Pays Voironnais prendra la direction de l’Eure-et-Loir avec l’espoir de faire flancher Chartres. Un duel excitant entre deux formations en rythme à la recherche du meilleur classement possible en vue des phases finale. Enfin, Toulouse espère mettre les choses au clair avec le Pôle France après le match compliqué à aller.

Le programme de la journée 18 :


Samedi 02 mars 2024
Aulnoye AS  – Cavigal Nice Basket 06  (18H00 I Diffusé sur Facebook)
Toulouse Métropole Basket – Pôle France BasketBall (20H00 | Diffusé sur YouTube)
USO Mondeville – BC Montbrison Féminin (20H00 | Diffusé sur YouTube)
BC La Tronche-Meylan - Champagne Basket Féminin (20H00 | Diffusé sur Facebook via Le Sport Dauphinois)
S. Illkirch-Graffenstaden - Feytiat Basket 87 (20H00 | Diffusé sur YouTube)
C’Chartres Basket Féminin – Pays Voironnais Basket Club  (20H00 | Diffusé sur Chartres TV)


Retrouvez dès à présent en complément du site Internet lf2.ffbb.com, l'ensemble de l'actualité, des highlights et des coulisses de la Ligue Féminine 2 sur :

- Facebook (https://www.facebook.com/liguefemininedebasket)
- X (https://twitter.com/basketlfb/media)
- Instagram (https://www.instagram.com/basketlfb/?hl=fr)
- TikTok (https://www.tiktok.com/@basketlfb)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°18
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Samedi, 2. Mars 2024
Vignette: 
Chapeau: 
La dernière ligne droite de la saison régulière de Ligue Féminine 2 débute ce samedi. La première manche d’un enchaînement de cinq journées qui pourraient faire basculer le destin de la majorité des équipes engagées, dans le bon comme dans le mauvais sens.
crédit: 
BC Montbrison Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

"Distribuer le jeu, c'est ce que j'aime faire"

Corps: 

Vu de l’extérieur, on a l’impression que vous avez trouvé un bel équilibre à Aulnoye…

C’est ma deuxième saison, j’ai la confiance du staff et de mes coéquipières donc les conditions sont réunies pour que je m’épanouisse. À mon arrivée, je voulais retrouver de la confiance car même si ma dernière saison à Toulouse s’est terminée sur un titre, ça n’a pas été toujours facile individuellement. Je cherchais du temps de jeu et comme les résultats suivent, je ne suis pas mécontente d’être venue à Aulnoye.

Vous êtes actuellement la passeuse n°1 du championnat. Considérez-vous que cette quatrième saison en LF2 est la plus aboutie de votre jeune carrière ?

Clairement, tant sur le plan comptable qu’au niveau de mon ressenti sur le terrain. Distribuer le jeu, c’est ce que j’aime faire. Mettre en valeur mes coéquipières, régaler tout le monde, c’est ma force principale. Ça se voit dans les stats donc c’est très bien.

Quitte parfois à vous sacrifier au niveau du scoring ?

Par rapport à la physionomie de l’équipe avec de grosses scoreuses à mes côtés, ce n’est pas un sacrifice de moins scorer. Et quand le panier est ouvert, je n’hésite plus. C’est aussi un cap que j’ai réussi à passer ici.

Vous avez significativement augmenté vos statistiques à la passe (5,2 en 2022-2023 contre 8,2 cette saison). Comment expliquer cette progression ?

Je suis simplement très bien entourée. Deux de mes coéquipières sont dans le top 10 des scoreuses du championnat, nous avons des shooteuses, des driveuses… le danger vient de partout. Sur le terrain, je sais à qui donner la balle et dans quelle position. Nous avons une équipe faite pour courir, c’est simple de lâcher les ballons devant.

Comment s’entraîne-t-on à devenir une meilleure passeuse ?

J’ai toujours regardé beaucoup de basket, surtout l’Euroleague. J’adore Milos Teodosic qui est un génie de la passe. J’essaie de m’inspirer de certains joueurs et ça explique peut-être que je lis mieux certaines situations. En toute honnêteté, j’ai rarement travaillé la passe car ça a toujours été naturel.

Depuis une lourde défaite en ouverture à Toulouse (75-105), votre équipe a enchaîné les victoires. À quel point ce revers inaugural a conditionné la suite de votre saison ?

Cette défaite a fait mal à tout le monde. La préparation avait été compliquée, notre joueuse étrangère est arrivée deux semaines avant le premier match, nous savions que ce n’était pas le niveau réel de notre équipe. Nous ne voulions pas prendre d’autres fessées de ce genre. Nous avons très bien réagi et au fil des semaines, nous avons été rassurées sur notre niveau de jeu. La confiance est contagieuse, nous sommes une équipe totalement différente de celle qui a débuté la saison.

Quelle est la singularité de cette équipe ?

Le danger vient de partout et chaque fois que quelqu’un entre en jeu, le niveau ne baisse pas. Ça déroule et c’est clairement la force de cette équipe. Il y a dix joueuses capables de faire la différence et neuf de ces joueuses sont françaises. C’est une fierté d’être en tête du championnat avec une équipe quasiment 100% française.

Catégorie: 
Surtitre: 
Interview - Basketball Magazine
Auteur: 
Jérémy Barbier
Date d’écriture: 
Mercredi, 28. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Meilleure passeuse du championnat, la meneuse Hélène Jakovljevic (1,77 m, 23 ans) exprime pleinement son sens du jeu à la direction d’une formation qui se bat pour le titre cette saison.
crédit: 
Hervé Sioncke - ASA Aulnoye Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Fabienne Constant fait la leçon aux jeunes

Corps: 

Après de nombreuses années loin des parquets de Ligue Féminine 2, le retour de Fabienne Constant dans l’antichambre de l’élite se fait par la grande porte. Déjà remarquée lors de la deuxième journée sur son chantier face à Reims (30 d’évaluation), l’ancienne joueuse de Nice et Saint-Amand (LFB) montre bien que l’âge n’est qu’un nombre. Avec 5 doubles-doubles au compteurs et six pointes à plus de 20 d’évaluation, l’intérieure voironnaise s’est positionnée en leader naturelle du promu de part ses performances ainsi que son expérience de la division.

Ce déplacement du PVBC en Île-de-France n’a pas fait exception : 23 points à 9/13 au tir, 6 rebonds, 1 passe, 3 interceptions et 0 balle perdue pour 28 d’évaluation en 27 minutes.

Autant dire, une feuille de statistiques bien remplie pour la guadeloupéenne, qui démontre bien son impact dans la raquette iséroise dans un effectif très dense en termes de talents individuels. Actuellement à 5ème place du championnat pour sa première saison en LF2, le promu Voiron doit beaucoup à sa doyenne sur et en dehors du terrain.

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°17
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 27. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Incontournable dans le collectif de Quentin Buffard cette saison, l’expérimentée intérieure (37 ans - 1,88m) du Pays Voironnais Basket Club a encore un fois tenu les clés du camion en attaque pour s’opposer au Pôle France.
crédit: 
Pays Voironnais Basket Club
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Le Champagne Basket Féminin renoue avec la victoire

Corps: 

Reims – Illkirch-Graffenstaden : 80-57                                

Après plusieurs revers frustrants, le Champagne Basket Féminin s’est offert une belle revanche sur son début d’année compliquée. Propulsées dans le 2ème quart par une grosse séquence avant la mi-temps, les joueuses d’Aurélie Lopez n’ont pas enlevé le pied de l’accélérateur le reste de la rencontre. Quelques tentatives vaines des alsaciennes auront tenté de faire pencher la balance, mais devant son public, Reims n’a pas démérité pour s’offrir son premier succès de l’année 2024. Le duo Williams (18 points, 10 rebonds, 5 passes) - M’Baye (17 points, 11 rebonds) n’aura pas été étranger à cette victoire référence dans la course au maintien.

Pôle France – Voiron : 49-76 / Voir le replay

Logique du classement respectée à l’INSEP. Encaissant un 6-25 dès le début de la rencontre, les joueuses de Cathy Melain ont vu le sort décidé bien tôt. Malgré un retour dans la course dans le quart suivant, le retour des vestiaires sera le même calvaire que subit en entame de match. Fabienne Constant, bourreau de la jeunesse du Pôle France (23 points, 6 rebonds), guidera les siennes vers un succès collectif sans surprises dans le Bois de Vincennes. Un succès qui offre l’opportunité au promu de repartir du bon pied après les dernières défaites sur le fil face à Mondeville et Toulouse.

Toulouse – Nice : 71-66 / Voir le replay

L’équipe de la ville rose va mieux et cela s’en fait directement ressentir dans les résultats avec quatre victoire de rang. Malgré tout, le Cavigal Nice Basket 06 aura fait douter les Pionnières jusqu’au bout du match. Non loin des Toulousaines du début à la fin, s’offrant même le luxe de passer devant à plusieurs reprises, Nice paie sa maladresse et sa difficulté à convertir sur transition malgré les 18 ballons concédés par les locales. Cinq petites unités viennent donc séparées au bout du compte les deux formations dont l’une semble avoir retrouvé des couleurs tandis que l’autre s’enfonce de plus en plus dans les tréfonds du classement.

Mondeville – Aulnoye : 68-70 / Voir le replay

Aulnoye plie mais ne s’effondre jamais. Montbrison avait fait douter les Félines, Reims les avait poussé dans leur retranchements tout comme la Tronche-Meylan mais le leader est toujours debout. Face à Mondeville, le combat fut âpre mais une nouvelle fois, Mickaël Petipa et son groupe sortent la tête haute. Tenant la dragée haute aux normandes en appuyant fortement dans le secteur intérieur (52 points marqués) dans le sillage d’une Bintou Moctar en réussite (18 points, 7 rebonds), Aulnoye a été transpiré dans l’ultime acte. Rattrapé par l’USOM sous l’impulsion de Joelly Belleka (22 points) et la domination d’Ashten Prechtel (14 points, 17 rebonds), le leader s’est fait doubler à deux minutes de la fin après avoir mené toute la rencontre. Mais une série de 12 victoires ne peut pas s’arrêter comme ça. Moctar suivi par Devillers permet aux Félines de reprendre la tête dans le money-time pour s’imposer. Un 13ème succès consécutif à l’arraché pour la formation nordiste.

La Tronche-Meylan – Chartres : 68-80 / Voir le replay

Succès maîtrisé par les Bluelights en déplacement dans l’Isère. Privé d’Aurore Pautou, la Tronche-Meylan a lutté un temps face à Chartres, mené héroïquement par Jade Philipps (36 points, 11 rebonds) avant de prendre un coup d’arrêt dans le 3ème quart. Plus solide collectivement et dans l’adresse, le groupe de Benoît Marty, lui, n’a pas flanché derrière Emma Peytour (18 points), Clarisse Legrand (14 points, 7 rebonds) et le double-double d’Uju Ugoka (15 points, 12 rebonds).

Montbrison – Feytiat : 63-55 / Voir le replay

L’occasion pour Feytiat était rêvée pour sortir de sa spirale de défaites à l’approche de la dernière ligne droite pour valider son ticket en playoffs. En tête du match face à l’impressionnante équipe de Montbrison une majeure partie de la rencontre, Caroline Misset-Villeger (25 points, 5 rebonds, 4 passes) et les siennes y ont cru. Subissant un 13-4 après la mi-temps, l’issue qu’entraînera ce faux-pas viendra entacher la performance qu’avaient réalisé les joueuses de Cyril Sicsic de tenir le BCMF à 25 points marqués à la pause. Outre le rôle prépondérant de Kendall Cooper (24 points, 7 rebonds) dans ce renversement de situation, l’héroïne du jour est la jeune Jade Gaillard (17 points) qui, de ses flèches longues distance, redonnera du rythme aux siennes tout en réchauffant une salle plein à craquer

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°17
Date d’écriture: 
Mardi, 27. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Privées de succès depuis le début de l’année, les Pétillantes ont fait le plein de confiance dans leur mission maintien en ne laissant aucune chance à Illkirch-Graffenstaden. Une performance encourageante pour le collectif rémois à cinq semaines de la fin de saison régulière dans une lutte qui s’annonce difficile avec Feytiat et Nice.
crédit: 
Teddy Picaudé - Champagne Basket Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Statu quo au sommet ?

Corps: 

La SIG ne décolle pas mais elle est passée très près de la victoire lors des deux dernières journées. Champagne Basket est donc prévenu alors que son match à domicile apparaît décisif pour tenter de rattraper Nice et Feytiat, à portée de fusil au classement. D’autant plus que ces deux équipes ont un calendrier compliqué avec des déplacements à Toulouse et Montbrison qui visent, de leur côté, l’avantage du terrain en playoffs.

Pour ne pas se laisser décrocher, Chartres a l’ambition de l’emporter à La Tronche Meylan, qui veut de son côté rester dans le top 8. Le Pays Voironnais reste sur deux revers et veut profiter de son déplacement au Pôle France pour se relancer. Enfin le leader, Aulnoye remet sa série de 12 succès consécutifs en jeu, à Mondeville, une équipe dominée d’une vingtaine de points à l’aller.

Le programme de la journée 17 :
Vendredi 23 février 2024
Champagne Basket Féminin – S. Illkirch-Graffenstaden  (20H00 | Diffusé sur YouTube)
Samedi 24 février 2024
BC Montbrison Féminin – Feytiat Basket 87  (20H00 | Diffusé sur YouTube)
Toulouse Métropole Basket – Cavigal Nice Basket 06  (20H00 | Diffusé sur YouTube)
USO Mondeville – Aulnoye AS  (20H00 | Diffusé sur YouTube)
BC La Tronche-Meylan – C’Chartres Basket Féminin (20H00 | Diffusé sur Facebook via Le Sport Dauphinois)
Pôle France BasketBall – Pays Voironnais Basket Club  (20H00 | Diffusé sur YouTube)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°17
Date d’écriture: 
Vendredi, 23. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
La 17e journée de LF2 débute ce soir avec le duel de bas de tableau entre Champagne Basket et la SIG. Les gros bras, de leur côté, ont l’occasion de creuser l’écart en haut du classement.
crédit: 
USO Mondeville Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Fondren petite géante

Corps: 

Jusqu’où peut-aller Cornelia Fondren ? A 30 ans, la jeune femme évolue pour la quatrième saison consécutive en France. Et ne cesse de progresser. Débarquée à Franconville à la rentrée 2020, le Covid avait retardé son exposition dans l’Hexagone. Depuis, elle a mené le Cavigal à une victoire en Trophée Coupe de France et une accession à la Ligue Féminine 2.

Des questions sur son adaptation au niveau supérieur ? L’ancienne étudiante de Syracuse figure dans le top 10 de la division à l’évaluation et ne touche plus terre depuis les cinq dernières rencontres : 17,0 points, 8,4 rebonds, 5,0 passes et 4,4 interceptions de moyenne.

Samedi, elle a écœuré Mondeville avec une fiche à 20 points, 16 rebonds, 6 passes, 7 interceptions pour 37 d’évaluation. Un apport surréaliste dans la raquette pour une meneuse salué par le coach adverse, Morgan Debrosse, chez nos confrères de www.actu.fr : "C’est elle qui porte l’équipe de Nice cette saison, on le savait. On a essayé de l’arrêter. Elle avait un surplus d’énergie parce que Nice sort le grand jeu à la maison. On aurait dû rivaliser davantage dans le défi physique. Elle a pris le match et elle ne l’a jamais lâché."

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°16
Date d’écriture: 
Lundi, 19. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Il n’y a pas eu photo pour désigner la MVP de la 16e journée de LF2. La meneuse américaine Cornelia Fondren a survolé les débats face à Mondeville, confirmant une nouvelle fois sa capacité à élever son niveau de jeu dans une division qu’elle découvre cette saison.
crédit: 
Cavigal Nice Basket 06
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Aulnoye puissance 12

Corps: 

Aulnoye – La Tronche-Meylan : 63-58 / Voir le replay

Et de douze pour les leaders de la division qui auront néanmoins connu une sacrée frayeur en rentrant aux vestiaires avec neuf points de retard. En souffrance dans la raquette pour contenir Aurore Pautou (25 pts) et Jade Philips (17 rebonds), les Félines ont sorti les barbelés après la pause pour revenir à hauteur à la fin du troisième quart-temps avant de faire la différence dans le money-time. 8 joueuses ont alimenté la marque et la meilleure passeuse de la LF2 n’est pas passée bien loin du triple-double, Hélène Jakovljevic terminant à 14 points, 7 rebonds et 8 passes décisives. Invaincu depuis le 27 octobre, Aulnoye avait lancé sa série victorieuse contre La Tronche-Meylan n’en finit plus aujourd’hui de gagner.

Voiron – Toulouse : 67-69 / Voir le replay

Entre deux équipes à égalité avant la 16e journée, les débats pouvaient être équilibrés. Ils ont pourtant été bien souvent à sens unique mais à tour de rôle. +11 pour Voiron dans le deuxième quart-temps. +15 pour Toulouse dans le troisième. Dix minutes impressionnantes (12-27) qui ont permis aux Toulousaines de se diriger vers un succès maîtrisé. Mais alors que le sort semblait jeté à quatre minutes du buzzer (57-67), les locales se lançaient dans un ultime rush pour venir échouer à deux longueurs seulement. Le duo Nicole Enabosi-Margot De Freitas a cependant dominé les débats en cumulant 35 points et 18 rebonds !

Nice – Mondeville : 78-76

Trois jours après avoir vu la chambre d’appel de la Fédération réduire de quatre à trois points de pénalité la sanction qui pesait sur le Cavigal Nice (le club peut contester cette décision au Tribunal Administratif), les Azuréennes ont remporté un succès qui les éloigne quelque peu de la zone rouge. Le score était encore à égalité à 90 secondes avant deux paniers décisifs de Lena Timera et Cornelia Fondren. Meilleure marqueuse, meilleure rebondeuse et meilleure passeuse de son équipe, l’Américaine a rempli la feuille de stats pour terminer sur une évaluation de 37 !

Illkirch-Graffenstaden – Montbrison : 67-70 / Voir le replay

Le deuxième du classement a largement dû s’employer pour mettre au pas le onzième lors d’une rencontre constamment serrée. Les Strasbourgeoises n’ont jamais renoncé et après avoir laissé échapper une occasion de repasser en tête à une minute de la fin, elles recollaient à -1 quelques secondes plus tard. La balle finissait cependant dans la foulée dans les mains de la meilleure marqueuse de LF2 et Kendall Cooper ne tremblait pas sur la ligne des lancers-francs, comme elle l’avait fait toute la soirée : 10/10 dans l’exercice pour conserver une longueur d’avance sur Chartres.

Chartres – Reims : 73-62 / Voir le replay

Sur ses 12 dernières rencontres, Chartres n’a baissé pavillon qu’à deux reprises face à Aulnoye et Montbrison, les deux équipes qui la devancent encore au soir de la 16e journée. A domicile, face à Champagne Basket, les locales ont fait la différence dans le dernier quart-temps (+8) où leur défense a clairement haussé le ton. Pas très en réussite le CCBF a en revanche dominé sous les panneaux à l’image de Uju Ugoka, 5/13 aux tirs mais 6 rebonds offensifs, 9 fautes provoquées et 20 points au final.

Feytiat – Pôle France : 67-61 / Voir le replay

Les jeunes pousses ont longtemps flirté avec leur troisième victoire de la saison sur le parquet de Feytiat. Pourtant rapidement débordées (-14 après le premier quart-temps), les joueuses du PFBB ont redressé la barre de manière spectaculaire en signant un différentiel de +15 lors des 20 minutes suivantes. Encore en tête à 4 minutes de la fin elles cédaient face à l’adresse de loin de locales dans les moments chauds. Le prix à payer pour tenter de contenir Aïda Sow près du cercle (17 points, 12 rebonds). Feytiat respire un peu mieux au classement et les sanctions contre Nice place même le club en position de disputer les playoffs.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°16
Date d’écriture: 
Lundi, 19. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
La 16e journée aura été marquée par des rencontres particulièrement serrées puisque cinq des six matches disputés ont été décidés sur un écart égal ou inférieur à six points. Le classement n’a cependant pas été bousculé, les favoris parvenant à s’imposer dans la douleur.
crédit: 
ASA Aulnoye Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

L’étincelle de génie de Sarah Cissé

Corps: 

Rares sont les pensionnaires de l’INSEP qui peuvent se targuer d’avoir été élue MVP sur une journée de Ligue Féminine 2. La dernière en date remonte à la dernière rencontre de la saison dernière où Adja Kané, qui a désormais rejoint les rangs du Landerneau Bretagne Basket (LFB), avait dominé la raquette de Monaco pour offrir la victoire aux siennes.

Samedi, c’est une autre intérieure qui a repris le flambeau. Originaire de Paris et passée par le Pôle Espoirs d’Île-de-France, l’internationale et championne d’Europe U16 vit sa première saison complète sur les parquets de l’antichambre de l’élite. Avec déjà plusieurs sorties intéressantes à son actif (16 points contre Aulnoye et Toulouse ou encore 23 contre Voiron), Sarah Cissé s’est transcendée samedi : 20 points, 11 rebonds, 6 passes, 3 interceptions et 2 contres pour 31 d’évaluation.

Un prestation énorme et complète pour l’intérieur née en 2007 qui risque de faire parler d’elle dans les années à venir si elle continue sur cette trajectoire en championnat comme en sélection tricolore.

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°15
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Auteure d’un dernier quart-temps monstrueux pour permettre au Pôle France d’obtenir son deuxième succès de la saison face à Illkirch-Graffenstaden, la francilienne a démontré tout sa force de caractère en LF2 à seulement 16 ans.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une journée à couper le souffle

Corps: 

Montbrison – Chartres : 60-56 / Voir le replay

Deux équipes pour une seule seconde place, le décor était planté avant la rencontre et l’affrontement n’a pas déçu. Les barbelés étaient de sortie pour un choc de défense à ne pas louper mais dans les premiers instants, c’est Chartres qui prend l’avantage. Cadenassant Kendall Cooper, handicapée par les fautes (17 minutes), la stratégie des Bluelights semble payante pour éliminer la plus grosse menace offensive montbrisonnaise. Mais derrière, la rébellion s’organise. Laura Oliviera, Justine Soulard et Dieynaba Niang prendront le relais pour relancer la machine. Une combinaison qui portera ses fruits pour reprendre les rênes du match. Mais Chartres ne se laissera pas faire s’appuyant sur l’adresse longue distance de Le Seyec, Marié et Peytour. Le couperet tombera pour le CCBF sur deux tirs coup sur coup de Cooper et Soulard dans les deux dernières minutes. Contenant l’ennemi du jour dans le money-time, Corinne Benintendi et son groupe affirme avec aplomb leur place sur le deuxième étage du podium.

Reims – Aulnoye : 64-68 / Voir le replay

Le Champagne Basket Féminin n’est pas passé loin d’un exploit que toute la division lui aurait envié. Faisant le break dans le deuxième quart face à Aulnoye dans le sillage de Seehia Ridard (11 points) et Manoë Cissé (24 points, 4 passes) sous l’impulsion d’un banderille de Danni Williams, Reims colle le leader dos au mur et l’y maintient encore un quart supplémentaire. Mais croire que le travail est fini alors que dix minutes restent encore au chronomètre face aux Félines, c’est une vaste erreur. S’en suit alors une déferlante offensive côté Aulnoye que les Pétillantes ne contiendront pas. Un 29-10 létal qui repositionnera les nordistes en tête. Un sauvetage avec la manière pour une 11ème victoire consécutive pour le leader de la division.

La Tronche-Meylan – Nice : 78-76 / Voir le replay

Mené quasiment toute la rencontre n’est pas forcément signe de victoire et cela la Tronche-Meylan n’est pas passé loin de le comprendre amèrement. Constamment agressé par le promu, réduisant à néant chaque tentative de prendre un écart, le BCMTF emmené par Jade Philipps (24 points, 7 rebonds, 4 passes) réussira à prendre de la distance en deuxième mi-temps. Une avance intéressante mais instable. S’effondrant sur un dernier coup de sang niçois, les locales voient ainsi le Cavigal repasser devant … à 16 secondes de la fin. Un coup de pression monumental. Mais le sang-froid de Tina Jakovina sera le facteur X. Dégainant derrière l’arc pour sauver son équipe, l’ailière-forte slovène offrira la victoire aux siennes à 8 secondes du terme. Cornelia Fondren tentera une ultime transition pour servir Fatoumata Traoré dans le corner mais la balle ne tombera pas dedans. La Tronche-Meylan l’emporte.

Mondeville – Voiron : 67-66 / Voir le replay

Le meilleur moyen de relancer une série, c’est de galvaniser sa salle et son équipe sur une victoire comme celle-ci. Bien que le PVBC ait pris les devants en ouverture de match, Mondeville reprendra le lead sous l’impulsion de Shelby Saint-Juste (19 points, 6 rebonds). Une bataille rangée où l’identité du vainqueur peinera à se déceler avant la dernière minute de la rencontre. Le salut normand viendra de Joelly Belleka qui fendra la défense iséroise pour déposer la balle contre la planche à 54 secondes du terme. Voiron gâchera une précieuse munition en contre-attaque ains que la dernière possession de la rencontre pour repasser devant. Une victoire importante pour l’USOM qui ramène l’ancien pensionnaire de LFB à la cinquième place du classement.

Pôle France – Illkirch-Graffenstaden : 68-67 / Voir le replay

Le piège de l’INSEP s’est refermé sur la SIG samedi soir. Bien que les débuts des alsaciennes laissent pressentir une bonne dynamique pour aller chercher un troisième succès, à l’image de l’écart créée sur la troisième période où le Pôle France n’inscrira que 7 points, l’issue finale est des plus surprenantes. Galvanisées par une jeune Sara Cissé injouable (20 points dont 14 dans le dernier quart, 11 rebonds, 6 passes), les joueuses de Cathy Melain se rebellent. Le tempo s’emballe tandis que la rencontre bascule. Revenu à égalité dans la dernière minute, la combativité des pensionnaires de l’INSEP dans un fin de match tendue faire la différence. Interceptant la balle au milieu de terrain à moins de 10 secondes du terme, Téa Cléante offre aux siennes l’opportunité d’éviter la prolongation. Nell Angloma, se dépassant pour récupérer la balle partie en zone avant, arrivera à obtenir la faute et une passage sur la ligne dans un dernier effort. L’occasion de basculer en tête et de glaner un second succès.

Toulouse – Feytiat : 88-59 / Voir le replay

Alors que le reste de la division a vécu un atmosphère volcanique tant le suspense était présent sur les parquets samedi soir, Toulouse a calmé les choses et repris ses esprits. En contrôle face au Feytiat Basket 87, les Pionnières ne seront restées au contact qu’une mi-temps avant de mettre les voiles. Le trio Drame – Enabosi – Dean (61 points marqués) a fait des miracles offensivement pour se défaire notamment derrière l’arc où la meilleure jeune de Ligue Féminine 2 de la saison dernière s’est offert un récital avec 7 tirs primés. Pour Feytiat, par contre, nouvelle douche froide après Mondeville et la Tronche-Meylan. La seule note positive sera la nouvelle grosse performance d’Amali Montout (24 d’évaluation) qui aura tenté de porter le groupe de Cyril Sicsic sur ses épaules.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°15
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Entre des scénarios rocambolesques et plusieurs fins de rencontres dantesques, il y a de fortes chances pour que la 15ème journée de Ligue Féminine 2 soit la plus serrée pour le moment de la saison 2023-2024. Seul Toulouse n’aura laissé aucune chance à Feytiat à domicile.
crédit: 
BC La Tronche-Meylan Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une place de dauphin est en jeu

Corps: 

Dans la course poursuite dans le haut de tableau, chaque défaite pèse sur les résultats d’autant plus quand le niveau de la division entière est aussi serré. Quasiment irréprochable depuis novembre, l’écart entre Montbrison et Chartres n’a jamais été aussi serré. La faute à Aulnoye qui aura su défaire le club ligérien à un moment crucial. Hasard du calendrier, Chartres tentera d’infliger une seconde lame à Kendall Cooper et ses coéquipières. Stoppé aussi par la formation nordiste il y a trois semaines, le collectif de Benoit Marty est reparti tambour battant et devra espérer surfer sur sa dynamique pour prendre le dessus.

Remis sur les rails la semaine dernière, Toulouse aura à cœur d’enchaîner à domicile. La dynamique de Feytiat, qui s’invitera au Petit Palais des Sports, sera un avantage sur lequel les Pionnières devront insister. Sur la sellette à la 9ème place, tâlonné par Reims, le club de Haute-Vienne doit retrouver le chemin de la victoire, qu’il n’aura trouver qu’à une reprise en sept rencontres. En parlant du Champagne Basket Féminin, c’est un défi de taille qui attend les rémoises. Tout aussi en difficulté de Feytiat, les coéquipières de Danni Williams n’ont toujours renoué avec le succès à domicile depuis le 25 novembre dernier et Aulnoye risque d’obliger Reims à lâcher toutes ses forces dans la bataille.

Du côté de la Normandie, Mondeville cherchera à enchaîner tout comme Voiron. Vainqueur le week-end dernier après une série de deux défaites, l’USOM cherchera à retrouver le rythme qui lui avait permis de se relancer. L’étonnant promu, lui, compte bien enchaîner est se rapprocher encore un peu plus près du podium. Enfin, la Tronche-Meylan tentera reléguer Nice à l’arrière en Isère tandis que le Pôle France accueillera Illkirch-Graffenstaden, bien décidé à reprendre sa série coupée à Toulouse.

Le programme de la journée 4

Samedi 03 février 2024

USO Mondeville - Pays Voironnais Basket Club (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Toulouse Métropole Basket - Feytiat Basket 87 (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Pôle France BasketBall - S. Illkirch-Graffenstaden (20H00 I Diffusé sur YouTube)
BC La Tronche-Meylan - Cavigal Nice Basket 06 (20H00 I Diffusé sur Facebook)
BC Montbrison Féminin - C’Chartres Basket Féminin (20H00 I Diffusé sur YouTube
Champagne Basket Féminin - Aulnoye AS (20H00 I Diffusé sur Facebook

Retrouvez dès à présent en complément du site Internet lf2.ffbb.com, l'ensemble de l'actualité, des highlights et des coulisses de la Ligue Féminine 2 sur :

 

- Facebook (https://www.facebook.com/liguefemininedebasket)
- X (https://twitter.com/basketlfb/media)
- Instagram (https://www.instagram.com/basketlfb/?hl=fr)
- TikTok (https://www.tiktok.com/@basketlfb)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°15
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
A égalité sur la deuxième siège du classement de Ligue Féminine, Chartres et Montbrison joueront gros au gymnase Dubruc. Arrêtées dans leur élan par le leader, les joueuses de Corinne Benintendi devront négocier avec des Bluelights en pleine effervescence.
crédit: 
Marc Franz - C'Chartres Basket Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

L'intensité de Nicole Enabosi fait la différence

Corps: 

L'année dernière, sous les couleurs de Chartres, l'ailière forte avait clairement montré qu'elle figurait parmi les meilleures joueuses dans la division. Désormais sous de nouvelles couleurs avec des chiffres toujours en augmentation (15,1 à l'évaluation en 2022-2023 à 16,4 en 2023-2024), son rendement semble ne pas avoir baissé. Mêlant puissance et mobilité, la double médaillée d'or avec la Nigéria à la Coupe d'Afrique des Nations a encore un étalage de son impact et son intensité à Illkirch-Graffenstaden : 18 points à 14/16 aux lancer-francs, 17 rebonds et 2 interceptions pour 26 d'évaluation.

Le tout en n'inscrivant que deux tirs en 37 minutes. Avec un peu plus d'adresse, il est fort possible qu'Enabosi aurait pu nous offrir l'une des plus grosses performances de la saison. Désormais pièce maîtresse du collectif de Xavier Noguera depuis le départ de Linnea Harper et en pleine confiance, il y a de fortes chances de voir l'intérieure toulousaine gonfler ses chiffres sur les prochaines semaines pour relancer le TMB en direction de son objectif remontée.

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°14
Date d’écriture: 
Lundi, 29. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Intenable au rebond et dans l'agressivité, l'intérieure américano-nigériane s'offre un énorme double-double pour redonner le sourire au Toulouse Métropole Basket.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Derby isérois validé par Voiron, Aulnoye au finish

Corps: 

Voiron – La Tronche-Meylan : 64-55 / Voir le replay

À l’aller, les joueuses de Clément Sanchez avaient joué sur leur expérience de la division prendre au dépourvu le jeune promu voironnais. Mais depuis, le PVBC n’a pas arrêté de monter en puissance semaine après semaine au point de s’afficher dans le haut du tableau en compagnie d’Aulnoye, Montbrison et Chartres. Pendant près de vingt minutes, difficile de départager les deux formations qui repassent l’une après l’autre en tête de la rencontre. La Tronche-Meylan profite du retour des vestiaires pour tenter une échappée, grâce notamment à deux flèches lointaines de Droguet et Philipps. Mais Voiron ne pouvait se permettre de laisser son rival s’imposer dans une salle à guichets fermés. Chloé Mantelin ouvre la voie, Fabienne Constant s’y engouffre, suivi d’Olivia Yale sans oublier Marine Mulumba et Marie-Bernadette Mbuyamba Tshimanga. Un 25-11 s’en suit, scellant le sort de ce derby au profit de Voiron.


Illkirch-Graffenstaden – Toulouse : 61-74 / Voir le replay

La bonne lancée de la SIG a été coupée nette au profit d’un retour de Toulouse sur les bons rails. Après des débuts accrochés en ouverture, les Pionnières menées par Binta Dramé (21 points) et l’agressivité de Nicole Enabosi dans la peinture (16 points dont 14/16 aux lancers-francs, 17 rebonds) s’offrent un éclat pour pointer à dix unités d’avance à la pause. Touchées dans leur orgueil, les alsaciennes mettent les bouchées doubles pour revenir à niveau. Mais Illkirch-Graffenstaden ne résistera pas à l’ultime acte, offrant ainsi un bol d’air frais au Toulouse Métropole Basket.

Feytiat – Mondeville : 69-76 / Voir le replay

L’USOM a réagit au meilleur moment pour s’imposer sur les terres des Diablesses. Menées de huit unités en entame de dernier quart, les joueuses de Morgan Debrosse ont rattrapé les choses en s’engouffrant dans une faille ouverte par Ashten Prechtel, handicapée par les fautes (18 points, 9 rebonds en 21 minutes) mais toujours aussi indispensable. Un 15-0 s’en suit devant une équipe de Feytiat incapable de redresser la barre. Il faudra attendre d’être à moins de quatre minutes du terme pour voir Aida Sow ouvrir la marque. Bien que l’écart soit minime et que tout reste possible pour le Feytiat Basket 87, l’ascendant psychologique pris par Mondeville fait la différence. Joelly Belleka par deux fois ainsi que Prechtel sur la ligne permettront aux normandes de se sauver de ce nouveau piège tandis que leur adversaire du jour continue de sombrer au classement, voyant l’écart avec la 8ème place se creuser un peu plus.

Nice – Reims : 83-73

La difficulté à rester consistant sur 40 minutes du Champagne Basket Féminin vient de coûter une nouvelle rencontre au groupe d’Aurélie Lopez. Malgré des débuts fort encourageants, Nice met les bouchées doubles dans le deuxième quart tandis que les Pétillantes restent sur place. La défense monte d’un cran, mais incapables de retrouver le chemin du panier dans la période suivante, l’écart se creuse inévitablement. Même le baroud d’honneur tenté en fin de match ne suffira pas à éviter une troisième défaite rémoise consécutive. Côté niçois, le duo Fondren – Eijofor (19 points chacun) s’illustre tout comme Lena Timera (15 points, 7 rebonds) et la jeune Lina Fimbo (13 points). Une victoire qui offre au promu une place de choix dans le milieu du tableau.

Aulnoye – Montbrison : 74-70 / Voir le replay

C’était l’affiche qui attirait tous les regards ce week-end dans l’antichambre de l’élite du basket féminin français. Le leader contre son dauphin, Aulnoye contre Montbrison. Deux formations qui, pour le moment, imposent leur loi à la division. Bien qu’on s’attende à un duel serré d’entrée, les Félines surprennent tout le monde avec un 27-12 létal en ouverture. Toute la rencontre, les forces montbrisonnaises tenteront de combler cette différence énorme. Le duo Cooper - Villa Gomis (41 points cumulés) à l’intérieur fera valoir ses droits pour espérer inverser la vapeur. Une bataille sur le long terme qui finira par payer en revenant à une unité à une minute du terme. Mais Devillers inscrira une panier décisif dans le cœur de la raquette pour mettre en danger Montbrison. Enchaînant trop rapidement offensivement, le dauphin du leader grille des munitions au point d’être obligé de stopper le chronomètre en envoyant les Féline sur la ligne. Visée, Jakovljevic inscrira trois de ses quatre tentatives, offrant une dixième victoire consécutive à Aulnoye tout en s’assurant confortablement de rester son trône.

Chartres – Pôle France : 55-32 / Voir le replay

Quand les Bluelights sortent les barbelés, difficile de trouver le chemin du filet. Malheureusement pour le Pôle France, ce déplacement en Eure-et-Loir s’est soldé par une rencontre à sens unique où Chartres, malgré une adresse en berne, a clairement contrôlé son sujet. Maintenues sous le barre des dix unités inscrites par quart tout le match, les pensionnaires de l’INSEP encaissent sûrement leur plus grosse déception de la saison. Côté chartrain, Emma Peytour s’offre une performance intéressante (15 points, 4 passes) mais semble surtout relancé avant le déplacement à Montbrison de la prochaine journée qui pourrait renverser la hiérarchie.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°14
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Lundi, 29. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Dans un gymnase Chautard plein à craquer, le promu a eu sa revanche sur son voisin, la Tronche-Meylan grâce à un dernier quart-temps explosif du PVBC. Plus au nord, le leader de Ligue Féminine 2 sort indemne de l’affrontement de haute volée face à Montbrison en maîtrisant les derniers instants du match
crédit: 
Pays Voironnais Basket Club
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Un choc des titans en prévision à Aulnoye

Corps: 

Dix-sept points d’écart, c’est le lourd tribu qu’avait subi la formation ligérienne lors de sa première rencontre. La stabilité de l’effectif aulnésien lors l’intersaison avait joué en faveur des joueuses de Mickaël Petitpa, qui avait logiquement permis à l’ASA de prendre un départ éclair. Remodelé cet été avec l’arrivée de nombreuses joueuses, Montbrison aura appris de cette défaite amère. A tel point que depuis le 21 octobre dernier, le collectif de Corinne Benintendi ne s’est incliné qu’à une seule reprise en déplacement à Toulouse. Le temps pour Kendall Cooper (18,5 points, 9,5 rebonds, 22,4 d’évaluation) et d’autres de monter au régime, au point de faire oublier la difficile saison dernière. La revanche qui s’annonce à la salle Nelson Mandela sera à suivre de très près.

Dans les autres affiches de la journée, Illkirch-Graffenstaden, après avoir épinglé la Tronche-Meylan et Mondeville, s’attaquera à Toulouse. En mauvaise posture depuis plusieurs semaines, les Pionnières ont l’occasion de reprendre leur destin en main mais seront-elles capables de le faire à l’extérieur ? De la 7ème à la 10ème place, il va y avoir du remue-ménage. Nice accueillera Champagne Basket qui, jouant avec le feu enchaînant les courtes défaites, se trouve actuellement en bien mauvaise posture. L’occasion peut-être pour les sudistes d’oublier la lourde du chute de la semaine dernière afin de s’établir durablement dans le milieu du classement en vue du maintien. Surpris par Chartres puis par la SIG la semaine dernière, Mondeville est en perte de vitesse après relancer sa machine. En déplacement à Feytiat, les normandes auront un coup à jouer pour repartir du bon pied mais les joueuses de Cyril Sicsic, elles aussi en difficulté, ne se laisseront pas faire devant leur public. Du côté de l’Isère, le derby entre Voiron et la Tronche-Meylan agitera la planète basket. Déjà à guichets fermés, l’ambiance s’annonce survolté dans l’antre du PVBC si celle-ci ressemble à celle de l’aller. Actuellement 5ème, la Tronche-Meylan devra se méfier d’un promu qui cherchera à obtenir sa revanche après le scénario de l’aller. Pour finir, Chartres accueillera le Pôle France à la Halle Jean Cochet.

Le programme de la journée 14

Samedi 27 janvier 2024

C’Chartres Basket Féminin - Pôle France BasketBall (20H00 I Diffusé sur Chartres TV)
Cavigal Nice Basket 06 - Champagne Basket Féminin (20H00 I Diffusé sur MyPlay via Facebook)
S. Illkirch-Graffenstaden - Toulouse Métropole Basket (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Feytiat Basket 87 - USO Mondeville (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Pays Voironnais Basket Club - BC La Tronche-Meylan (20H00 I Diffusé sur Facebook)
Aulnoye AS - BC Montbrison Féminin (20H00 I Diffusé sur Facebook

Retrouvez dès à présent en complément du site Internet lf2.ffbb.com, l'ensemble de l'actualité, des highlights et des coulisses de la Ligue Féminine 2 sur :

- Facebook (https://www.facebook.com/liguefemininedebasket)
- X (https://twitter.com/basketlfb/media)
- Instagram (https://www.instagram.com/basketlfb/?hl=fr)
- TikTok (https://www.tiktok.com/@basketlfb)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°14
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Vendredi, 26. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Les deux leaders de Ligue Féminine 2 se retrouveront ce samedi pour une joute de haute volée dans le bastion nordiste des Félines. Défait avec la manière à l’aller, le BC Montbrison Féminin aura une revanche de poids à prendre sur les Félines dans un affrontement qui remodèlera à coup sûr le haut de la hiérarchie.
crédit: 
BC Montbrison Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Le duo Soulard - Cooper étale son talent

Corps: 

Départager plusieurs joueuses pour le titre de MVP de la journée est une chose commune mais le faire au sein de la même formation est rare. Autant la nomination de Kendall Cooper n'est désormais plus une surprise, tant son chantier chaque semaine sur les parquets de Ligue Féminine 2 est impressionnant, mais cette semaine, Justin Soulard vient s'ajouter à la discussion. Depuis son départ de Feytiat à l'inter-saison dernière, la nouvelle capitaine a franchi un nouveau cap tant sur le plan statistiques que sur le leadership. Elle l'avait déjà prouvé à de nombreuses reprises comme contre la SIG ou encore Reims, mais cette fois-ci, c'est avec la manière que celle-ci s'est affirmée : 16 points, 5 rebonds, 9 passes, 4 interceptions pour 30 d'évaluation en 32 minutes de jeu.

Une véritable montée en puissance, qui associée à la nouvelle performance de haut vol de Cooper (24 points, 13 rebonds, 2 passes, 3 interceptions et 1 contre pour 30 d'évaluation), les rend indissociables sur cette 13ème journée.

En ajoutant à cela, les performances d'Emma Villa-Gomis ou encore Laura Oliviera et la constance de Montbrison dans les résultats cette saison, il semblerait que tous les ingrédients soient réunis pour faire de grandes choses. A suivre ...

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°13
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 23. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
La connexion meneuse - pivot de Montbrison a régalé pour venir à bout de Nice à domicile samedi dernier et réalisé une performance assez peu commune pour être soulignée.
crédit: 
BC Montbrison Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Chartres défait la concurrence

Corps: 

Toulouse - Chartres : 65-71 / Voir le replay

A l’aller, le C’Chartres Basket Féminin s’était fait surprendre en fin de match par son ancienne joueuse, Nicole Enabosi, quasiment au buzzer malgré une avance de vingt unités à l’entame du dernier quart.  Malgré tout, les Bluelights ont failli s’offrir une deuxième fois le même scénario. Comptant un écart de dix-sept points avec Chartres à la fin de la troisième période, les Pionnières de Xavier Noguera s’offriront un sursaut d’orgueil pour recoller. Drame et Enabosi imprègneront le rythme, suivi par Toi et Mosengo-Masa pour revenir à trois unités de différence, deux minutes avant le buzzer final. Mais Ugoka et Mahoutou apporteront de précisieuses garanties en fin de match pour prendre une avance nécéssaire pour distancer Toulouse. Grâce à ce 3ème succès consécutif, Chartres rebat les cartes dans la tête du classement de la division, reléguant l'ex-pensionnaire de LFB au milieu de tableau. Avec une 4ème défaite de rang, Toulouse, loin de vivre la vie en rose en ce moment, doit tirer la sonnette d'alarme si la formation occitane ambitionne toujours le titre.

Pôle France - Aulnoye : 48-72 / Voir le replay

Logiquement, les pensionnaires de l’INSEP n’ont pas pesé face au leader. D’entrée, les Félines ont mis les choses au clair. Fleurs Devillers ouvre les compteurs avec 10 points dans le premier quart suivi par toute la formation nordiste. Peinant à construire offensivement face à une collectif huilé mené de main de maître par Hélène Jakovljevic (6 points, 10 rebonds, 14 passes), qui passe à un rien du triple-double, l’issue n’a pas laissé de suspense. Aulnoye continue donc sa marche en avant avec une 9ème victoire consécutive.

Reims - Voiron : 75-82 / Voir le replay

Une nouvelle défaite vient s’ajouter au compteur des Pétillantes, qui viennent d’échouer à quelques petits points du Pays Voironnais. Payant son entrée de match où Voiron aura surnagé face à une équipe pris au dépourvu, le Champagne Basket aura bataillé toute la rencontre pour recoller au score. Difficile de répondre au défi imposé par le promu, où Fabienne Constant (17 points, 15 rebonds), toujours aussi impactante, et les deux anciennes rémoises Chloé Mantelin (14 points) et Olivia Yale (13 points) n’auront laissé que peu de répit aux locales pour trouver du rythme. Une belle opération pour le PVBC qui frappe désormais aux portes du podium.

Mondeville - Illkirch-Graffenstaden : 55-72 / Voir le replay

Il semblerait que la nouvelle année soit celle du renouveau côté alsacien. Déjà victorieuses face à la Tronche-Meylan la semaine dernière, Célia Cardenal et les siennes enchaînent enfin avec leur deuxième succès à l’extérieur. Collées aux normandes pendant une demi-heure, c’est dans l’ultime acte que la SIG fera le break. Célia Cardenal, de nouveau étincelante (23 points, 4 passes) ouvrira la brèche suivie par Kimberley Adonis et Camille Lenglet, pour valider cette nouvelle victoire. Progressivement, même si la marche est haute, Illkirch-Graffenstaden (3V-10D) recolle derrière Reims au classement (5V-8D), en espérant raccrocher le wagon.

La Tronche-Meylan - Feytiat : 80-56 / Voir le replay

Après la débâcle de la semaine dernière, les iséroises du BCTM se devaient de relever la tête devant leur public pour ouvrir leur compteur en 2024. Même si le début de rencontre est équilibré, Jade Phillips (22 points, 7 rebonds, 4 passes) et les siennes prennent vite le match à leur compte. Déstabilisées offensivement, le collectif de Feytiat concède près de 27 pertes de balle qui ont clairement eu une incidence sur l’échec qui s’en suivra. Déroulant, la Tronche-Meylan sort donc la tête haute de ce match délocalisé et retrouve des couleurs, matérialisé par une 5ème place au classement.


Montbrison - Nice : 84-65 / Voir le replay

La difficulté de faire tomber Montbrison à domicile n’est pas une légende. Nice l’a compris très rapidement. Entre la défense très compacte proposée par Corinne Benintendi et le problème Kendall Cooper (24 points, 13 rebonds, 3 interceptions) à gérer, Nice s’est progressivement laissé dépasser par les évènements. S’appuyant sur les pertes de balle niçoises, Montbrison a fait la différence sur transition et sous les panneaux avec la nouvelle belle performance d’Emma Villa-Gomis (19 points) et surtout la démonstration à la mène de Justine Soulard (16 points, 5 rebonds, 9 passes, 4 interceptions).

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°13
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 23. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Talonnées au classement par Toulouse, les Bluelights de Benoît Marty ont frappé un grand coup dans la ville rose, faisant tomber l’ex-leader à la 6ème place de Ligue Féminine 2.
crédit: 
La Fabrique Visuelle - Toulouse Métropole Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Faux-pas interdit pour Reims, Feytiat et la SIG

Corps: 

Même si la course reste encore très compacte de la 4ème place à la 10ème place, le moindre éclat pourrait créer des écarts difficiles à récupérer. Vainqueur de Reims à domicile la semaine dernière, Feytiat peut profiter du momentum en sa faveur pour aller faire vasciller la Tronche-Meylan sur ces terres. Mais attention, même si les joueuses de Clément Sanchez peinent à retrouver de la stabilité, l’aller avait prouver que le BCTMF a toutes les cartes en main pour s’imposer. Les Pétillantes, elle, retrouveront le complexe René Tys face à Voiron. Malgré le coup d’arrêt de Montbrison la semaine dernière pour le PVBC, Reims aura fort à faire pour contrer le promu pour espérer ouvrir son compteur en cette nouvelle année. Côté alsacien, la SIG devra capitaliser sur la confiance engrangée lors de la dernière journée pour son déplacement à Mondeville. Si les coéquipières de Célia Cardenal veulent continuer d’espérer pouvoir garder leur place en Ligue Féminine 2, la victoire est obligatoire. Mais attention, même les plus grosses cylindrées du championnat comme Toulouse ou Chartres sont tombées à la Halle Bérégovoy face à l’une des meilleures défenses du championnat. La tâche s’annonce donc des plus difficiles face à une formation normande relancée.

Dans les autres rencontres de la journée, la Ville Rose accueillera Chartres, en espérant oublier l’échec du déplacement à Aulnoye. Désormais hors du podium, Xavier Noguera et ses troupes doivent enrailler cette série de trois défaites mais le calendrier ne fera pas de cadeau avec l’arrivée des BlueLights, qui semble avoir trouver leur rythme de croisière. Montbrison, de retour à la maison, aura pour mission de garder son bastion imprenable. Pour le moment, seul Voiron a réussi cet exploit mais l’autre promu, Nice, aura cœur de réitérer l’exploit. Pour finir, Aulnoye prendra la direction du Val de Marne et de l’INSEP. Attention au piège car la salle Nelson Paillou a déjà fait trembler de nombreuses équipes avant les Félines.

Le programme de la journée 13

Vendredi 19 janvier 2024
Pôle France BasketBall - Aulnoye AS (16H00 I Diffusé sur YouTube)
Champagne Basket Féminin - Pays Voironnais Basket Club (20H00 I Diffusé sur Facebook)
USO Mondeville - S. Illkirch-Graffenstaden (20H00 I Diffusé sur YouTube)

Samedi 20 janvier 2024

BC La Tronche-Meylan - Feytiat Basket 87 (20H00 I Diffusé sur Facebook via le Sport Dauphinois)
Toulouse Métropole Basket - C’Chartres Basket Féminin  (20H00 I Diffusé sur YouTube)
BC Montbrison Féminin - Cavigal Nice Basket 06 (20H00 I Diffusé sur YouTube)

Retrouvez dès à présent en complément du site Internet lf2.ffbb.com, l'ensemble de l'actualité, des highlights et des coulisses de la Ligue Féminine 2 sur :

- Facebook (https://www.facebook.com/liguefemininedebasket)
- X (https://twitter.com/basketlfb/media)
- Instagram (https://www.instagram.com/basketlfb/?hl=fr)
- TikTok (https://www.tiktok.com/@basketlfb)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°13
Date d’écriture: 
Vendredi, 19. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Fidèle trio de queue de peloton depuis quelques semaines, les trois formations doivent profiter du mois de janvier pour ne pas se faire distancer au classement. Après des débuts réussis pour le Feytiat Basket 87 et Illkirch-Graffenstaden en 2024 où les deux clubs devront enchaîner, l’heure est à la remobilisation pour le Champagne Basket Féminin pour ne pas couler.
crédit: 
Teddy Picaudé - Champagne Basket Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

L'étincelle toulousaine

Corps: 

De retour en France la saison dernière au terme d’un exil de cinq années aux Etats-Unis, Amandine Toi avait à cœur de prouver qu’elle pouvait immédiatement se réadapter au basket pratiqué sur les parquets de son pays formateur. "C’est un jeu différent de l’université américaine et même si le niveau de la LF2 a évidemment évolué depuis mes années à l’INSEP, il me tardait de voir à quel point j’avais progressé." Pour ses premiers dribbles chez les professionnelles, l’arrière a réussi à intégrer pleinement la rotation d’une équipe de Charnay calibrée pour remporter le championnat. "J’ai pu montrer ce que je pouvais faire", explique celle qui compilait 7,5 points en 20 minutes par match. "Nous avons gagné quasiment toutes nos rencontres et je termine ma première saison avec un titre, c’est plutôt très bien." Au cours de cette grande première, la débutante a laissé entrevoir quelques belles promesses à l’extérieur, un secteur de jeu où elle a dû se réinventer à l’université. Débarquée aux Virginia Cavaliers en 2017, la Française a surmonté deux blessures aux ligaments croisés et autant de saisons blanches avant d’apporter son savoir-faire à l’équipe. "Je ne maitrisais pas encore parfaitement la langue et regarder les autres jouer, c’était super compliqué. Ceci étant, j’ai toujours été dans le groupe et ça m’a permis de comprendre le jeu autrement et de progresser sur d’autres aspects. Je suis véritablement passée de driveuse à shooteuse." Pour polir ce nouveau registre, l’expatriée a pu compter sur la confiance de sa coach et ex-joueuse Tina Thompson, quadruple championne WNBA et double médaillée d’or aux Jeux Olympiques. "Jouer pour une légende, apprendre d’elle au quotidien, c’est clairement le meilleur souvenir de toute cette expérience."

Toulouse récolte aujourd’hui les fruits de ce travail de longue haleine. Passée de la Bourgogne à la ville rose l’été dernier, Amandine Toi s’est engagée pour remplir une mission comparable à celle accomplie à Charnay. "Nous jouons pour monter." Au sein de cet ambitieux projet, l’arrière s’est emparée du rôle de première rotation sur les postes extérieurs. "Je dois apporter des points au relais des scoreuses majeures tout en utilisant mon énergie défensive." Avec un temps de jeu quasi-identique à celui de sa première saison (22 minutes en moyenne), la remplaçante a amélioré son apport (9,4 points) et optimisé ses tickets shoot (47,5% contre 38,6%). "À Charnay, je rentrais avant tout pour mettre mes tirs à trois-points. Cette saison, on m’attend sur un registre plus complet car j’ai davantage la balle entre les mains." Alternant intelligemment entre jeu à mi-distance et shoots derrière l’arc, elle figure dans le top 10 de la LF2 à la réussite longue distance (41,2%, 6e). "L’été dernier, j’ai travaillé mon tir avec un entraîneur personnel aux Etats-Unis afin de pouvoir shooter plus vite et avec de l’opposition. Aujourd’hui, je prends les tirs comme ils viennent." En confiance, l’arrière suit sa propre feuille de route. "J’ai signé deux saisons avec l’objectif de monter puis de rester à Toulouse au niveau supérieur."

Catégorie: 
Surtitre: 
Interview - Basketball Magazine
Auteur: 
Jérémy Barbier
Date d’écriture: 
Jeudi, 18. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Après une saison rookie encourageante sous le maillot de Charnay, l’arrière Amandine Toi (1,78 m, 25 ans) confirme ses qualités de scoreuse dans les rangs de Toulouse, sérieux candidat au titre.
crédit: 
La Fabrique Visuelle - Toulouse Métropole Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Kendall Cooper, le pilier de Montbrison

Corps: 

Elle est lointaine l'époque où l'américaine, passée par l'université de Duke, foulait pour la première fois les parquets français. De débuts timides avec le Cavigal Nice Basket 06, à l'époque où le club du Sud de la France évoluait encore dans l'élite, aux parquets de Calypso avec Calais (LF2) avant de rejoindre Ifs (NF1), Cooper est redescendu de plusieurs étages pour remonter beaucoup plus forte. Menant la division à l'évaluation (21,8) et au scoring (18,1), figurant dans le Top 3 des meilleures rebondeuses et des meilleures contreuses, comment passer à côté du chantier que réalise l'ailière-forte montbrisonnaise. Nommée la semaine dernière après avoir mise à l'épreuve la défense de la Tronche-Meylan, Cooper a récidivé ce week-end : 13 points, 15 rebonds, 5 passes, 4 interceptions et 3 contres.

Une ligne de statistiques bien garnie, reflètant l'impact de son jeu dans le collectif de deuxième de Ligue Féminine 2. Même son scoring est moins élevé qu'à l'accoutumée, l'intérieure montre une capacité incroyable à s'adapter pour exceller dans d'autres domaines. Un véritable couteau suisse qui, pour le moment, emmène Montbrison tout droit vers un retour en playoffs. Mais la phase retour est loin d'être terminée pour l'une des candidates très sérieuses au titre de MVP de la saison 2023-2024.

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°12
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Omniprésente dans tous les secteurs de jeu de l'équipe ligérienne face à Voiron, l'ancienne joueuse de Nice (LFB) et Calais (LF2) continue d'affirmer semaine après semaine sa montée en puissance.
crédit: 
BC Montbrison Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Illkirch-Graffenstaden passe la seconde, Aulnoye sur un nuage

Corps: 

Illkirch-Graffenstaden - La Tronche-Meylan : 77-65 / Voir le replay

Une victoire qui fait bien côté alsacien. Après trois mois de disette depuis leur unique succès face au Pôle France, les joueuses de Fabien Kaerlé respirent un grand coup. Malgré quelques chiffres qui peuvent interroger côté Illkirch-Graffenstaden (27 balles perdues / 37 points encaissés dans le dernier quart), le résultat est là et offre la possibilité au club du Bas-Rhin d’espérer rattraper son retard, même si la tâche s’annonce compliquée avec 3 victoires de retard sur Reims et Feytiat. Par contre, pour le BCTMF, c’est un non-match complet que réalisent les iséroises. Avec seulement 28 points inscrits sur les 30 premières minutes, la Tronche-Meylan s’est totalement perdu. Même le dernier quart exceptionnel pour sauver les meubles, mené par Jade Philipps (29 points, 8 rebonds), ne permettra pas la formation désormais 8ème de revenir à hauteur.

Aulnoye - Toulouse : 91-71 / Voir le replay

La vengeance est un plat qui se mange froid. Pour son déplacement dans la Ville Rose, Aulnoye était reparti avec sa plus lourde défaite de la saison. Pour l’ouverture de la phase retour, les Félines se devaient de marquer le coup face à un sérieux concurrent pour le trône de leader. Toujours aussi constant offensivement, le collectif nordiste a montré aux toulousaines que les choses avaient bien changé depuis leur dernier affrontement. Impertinent d’adresse (55,8%) dans une véritable rencontre d’attaque, le leader a tout de suite pris les devants dans le sillage d’une Mariama Daramy injouable (26 points à 12/15, 5 rebonds, 4 passes). Moins en réussite, Toulouse n’arrivera pas à retrouver du rythme pour combler le fossé.

Feytiat – Reims : 71-68 / Voir le replay

Les Diablesses gardaient un goût amer depuis leur déplacement à René Tys, épinglées au buzzer par Emilie Raynaud. Pour le retour, Feytiat a rendu la monnaie de sa pièce à la formation d’Aurélie Lopes. Mené quasiment toute la rencontre de quelques unités, Amali Montout et les siennes ont surgi au dernier moment pour rafler la mise. D’un hook shot millimétré dans la peinture, l’ancienne pensionnaire du centre de formation de Bourges obtient la faute plus le panier à 40 secondes de la fin de la rencontre. L’opportunité de prendre deux unités d’avance que Caroline Misset-Villeger, en contrôle sur la ligne par la suite, fera grossir d’un point supplémentaire. Une victoire qui fait du bien pour le club de Haute-Vienne, clôturant une série de quatre défaites consécutives.

Nice - Pôle France : 78-53

Ça enchaîne dans le Sud. Déjà à l’aller, le promu niçois avait maîtrisé son sujet. Même chose au retour. Intraitable en défense avec les jeunes pensionnaires de l’INSEP (20 interceptions) et proche du panier, le collectif d’Alexandre Michailoff a surnagé. Cornelia Fondren (18 points, 6 rebonds, 6 passes, 6 interceptions) et Blessing Eijofor (17 points, 6 rebonds, 4 interceptions) auront tenu les rênes pour Nice.

Chartres - Mondeville : 60-57 / Voir le replay

Une série devait s’arrêter samedi soir et c’est Mondeville qui repart d’Eure-et-Loir, coupé dans son élan. Pourtant, l’issue a mis très longtemps à se dessiner. Au coude à coude pendant les premiers instants de la rencontre, Mondeville prendra le premier éclat avant le retour au vestiaire. La faute à un coup de chaud d’Uju Ugoka (19 points, 7 rebonds). Les normandes répondent aussitôt dans la foulée pour reprendre les rênes d’une unité. La clé de la rencontre viendra de la défense et de la maîtrise des Bluelights dans le dernier quart. Une partie d’échecs que Benoît Marty remportera finalement malgré les efforts de Mondeville et d’Ashten Prechtel (20 points, 19 rebonds) pour recoller.

Voiron - Montbrison : 43-54 / Voir le replay

Le promu isérois avait surpris l’actuel dauphin d’Aulnoye en ouverture du championnat, mais Montbrison a remis les choses d’équerre. Dès l’échauffement, Voiron essuie un premier coup dur avec la blessure au mollet de la MVP en titre, Alexa Middleton. Une perte importante qui pèsera dans l’affrontement du jour. Un duel de tranchée en défense, où chaque panier sera un véritable combat, en témoigne l’adresse générale. Montbrison, mené comme d’habitude par la précieuse Kendall Cooper (13 points, 15 rebonds, 5 passes, 4 interceptions, 3 contres), porte la première estocade. L’écart stagne avant un retour aux affaires de Voiron. Mais c’est bien Montbrison qui terminera le travail avec Cooper & la jeune Emma Villa-Gomis (20 points) à la manœuvre.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°12
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
La SIG, en s’imposant face à une équipe de la Tronche-Meylan en grande difficulté, cède enfin son statut de lanterne rouge du championnat au profit du Pôle France. De l’autre bout du tableau de LF2, les Félines de Mickaël Petitpa prennent une revanche affirmée face à Toulouse après la débâcle de l’aller.
crédit: 
SIG Association
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

L’heure de la revanche

Corps: 

Pour son entrée en compétition en octobre dernier, Aulnoye déjouait complétement en s’inclinant lourdement face à Toulouse, tout juste destitué de l’élite. Désormais, les Félines règnent sur le championnat, enchaînant les succès tandis que les Pionnières suivent à la 3ème place dans l’espoir de retrouver le trône de Ligue Féminine 2. Ce samedi, Mickaël Petipa et ses joueuses ont les cartes en main pour prouver que cette entame ratée est de l’histoire passée mais le Toulouse Métropole Basket aura de nouveaux arguments à faire valoir avec l’arrivée notamment de Japreece Dean, dernièrement passée par Saint-Amand. Montbrison aussi avait fait les frais de cette journée n°1. Surpris par le promu voironnais, les ligériennes n’ont pas tardé à rectifier le tir pour prendre la deuxième place sur le podium. En déplacement dans l’Isère ce samedi, Kendall Cooper et les siennes devront être fermes et ne laisser aucune chance au PVBC qui réalise, à l’image de Feytiat la saison passée, une très bonne arrivée dans la division.

Pour la SIG et le Champagne Basket, la défaite amère à l’aller dans les derniers instants doit encore leur rester en travers de la gorge.  Tandis que le premier se rapproche dangereusement de la Nationale Féminine 1 et que l’autre peine à trouver du rythme pour enchaîner, la réception de la Tronche-Meylan et le déplacement à Feytiat sont l’occasion d’entamer un nouveau cycle.

Entre équipes de série, Mondeville comptera bien continuer la sienne. Bien que Chartres ait été stoppé dans son élan lors de la dernière journée par Aulnoye, les Bluelights en ont assez sous le pied pour repartir très rapidement en avant et faire tomber les Lionnes à la Halle Jena Cochet. Un objectif bien intégré par le collectif de Benoît Marty après la chute sur le sol normand en octobre dernier.

Pour finir, le Pôle France devra effacer de sa mémoire l’écart énorme subit à l’INSEP pour la première de Nice en LF2. Le déplacement dans le Sud sera donc une mission rédemption pour les joueuses de Cathy Melain alors que le Cavigal se doit de s’imposer pour prendre des points importants en vue de la qualification en playoffs, synonyme de maintien.

Le programme de la journée 12

Samedi 13 janvier  2023

Feytiat Basket 87 - Champagne Basket Féminin (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Cavigal Nice Basket 06 - Pôle France BasketBall (20H00 I Diffusé sur MyPlay)
Aulnoye AS - Toulouse Métropole Basket (20H00 I Diffusé sur Facebook)
C’Chartres Basket Féminin - USO Mondeville (20H00 I Diffusé sur Chartres TV)
S. Illkirch-Graffenstaden - BC La Tronche-Meylan (20H00 I Diffusé sur YouTube)
Pays Voironnais Basket Club - BC Montbrison Féminin (20H00 I Diffusé sur Facebook)

Retrouvez dès à présent en complément du site Internet lf2.ffbb.com, l'ensemble de l'actualité, des highlights et des coulisses de la Ligue Féminine 2 sur :

- Facebook (https://www.facebook.com/liguefemininedebasket)
- X (https://twitter.com/basketlfb/media)
- Instagram (https://www.instagram.com/basketlfb/?hl=fr)
- TikTok (https://www.tiktok.com/@basketlfb)

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°12
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Onze journées se sont déjà écoulées en Ligue Féminine 2, le moment d’entamer les matchs retour de la saison régulière est donc arrivée. Plus de trois mois après une entrée en compétition marquée par une défaite, Aulnoye, Chartres, Illkirch-Graffenstaden, Reims, Montbrison et le Pôle France ont l’opportunité de rectifier le tir.
crédit: 
Laurent Blatrix - BC Montbrison Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Cooper domine encore et toujours

Corps: 

Depuis trois saisons, Montbrison multiplie les signatures de choix sur les postes intérieurs : Jaisa Nunn, Nukiya Mayo et désormais Kendall Cooper. Après avoir connu l'élite avec Nice ainsi la LF2 avec Calais, c'est un retour par la grande porte que l'ancienne pensionnaire de l'Université de Duke réalise après plusieurs saisons à Ifs (NF1). Empilant les cartons depuis le début de la saison, il est difficile de trouver une joueuse plus dominante dans la division à l'instant T sur son poste. Points, rebonds, contres ... Cooper est partout et sa sortie contre le BCTMF n'a pas fait exception à la règle : 27 points, 11 rebonds, 2 passes, 3 interceptions et 3 contres pour 30 d'évaluation.

Un omniprésence qui n'est pas étrangère aux résultats au beau fixe de Montbrison après une saison compliquée en 2022-2023. Si la dynamique collective de l'équipe de Corinne Benitendi continue comme cela et que les performances de l'américaine continue sur cette trajectoire, il y a de fortes chances que nosu tenions notre meilleure joueuse de la saison en LF2.

Catégorie: 
Surtitre: 
MVP LF2 - Journée n°11
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Lundi, 8. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Indispensable au collectif montbrisonnais depuis sa signature, l'ancienne meilleure contreuse de NCAA continue d'imposer sa loi à la Ligue Féminine 2 et cette fois-ci, c'est la Tronche-Meylan qui en fait les frais.
crédit: 
BC La Tronche-Meylan Féminin
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Un début d’année héroïque pour Mondeville, Nice et Montbrison

Corps: 

Mondeville – Toulouse : 79-66 / Voir le replay

« Cette équipe n’a pas encore conscience de ce qu’elle peut faire encore » tels étaient les mots de Morgan Debrosse après la victoire des normandes à domicile contre l’armada toulousaine. Empêtrée dans une spirale de défaites il y a encore quelques semaines, Mondeville impressionne par une montée en régime éclair qui lui permet d’enchaîner les succès. Toulouse n’a pas exception malgré son statut. Cinglantes dans le deuxième quart, les Tigresses, menées par Joelly Belleka (24 points, 5 rebonds, 3 passes), s’offrent donc une victoire référence à domicile. Toulouse s’appuyant sur une rotation très réduite, n’aura pas pu revenir dans la rencontre après cet éclat. La Ligue Féminine 2 est prévenue, Mondeville est de retour aux affaires.

La Tronche-Meylan - Montbrison : 59-65 / Voir le replay

Toulouse et Chartres défaits, Montbrison est désormais seul sur la deuxième marche du podium. Mais ce ne fut pas de tout repos pour les ligériennes contre les joueuses de Clément de Sanchez. Dès l’entame de match, la rencontre part sur les chapeaux de roues. L’adresse répond présente côté BCMF, le jeu rapide s’enchaîne permettant à Corinne Benitendi et son équipe de créer un léger écart, avant que l’euphorie se calme. S’en suivra une guerre de tranchée où chaque erreur se paiera cash. La maîtrise de la cheffe d’orchestre Laura Oliviera (15 points, 10 rebonds, 2 passes) et la domination totale de Kendall Cooper dans la raquette (27 points, 11 rebonds, 3 interceptions, 3 contres) seront les facteurs qui feront pencher la balance en faveur du club de la Loire. Côté isérois, Jade Philipps et les siennes auront sûrement des regrets suite à cette défaite avec plus de 17 points concédés sur balle perdue.

Chartres - Aulnoye : 58-64 / Voir le replay

Les Bluelights auront tenté chambouler la hiérarchie mais Aulnoye a gardé la tête froide. Tenu en échec de quelques unités toute la première mi-temps, Chartres a tout verrouillé en deuxième mi-temps pour tenter d’inverser le cours de la rencontre. Manœuvre de Benoit Marty qui portera ses fruits pour revenir à deux petites unités du leader, en limitant les Félines à six points marqués. Un signal d’alerte que les nordistes ne manqueront pas. Bintou Moctar lancera ainsi un dernier run qui scellera le sort du C’Chartres Basket Féminin. Tour à tour, les joueuses de Mickaël Petitpa s’engageront dedans : Jakovljevic suivi de Enjolvy par deux fois longues distances sans oublier la valeur sûre Fleur Devillers (16 points, 4 rebonds). Une manœuvre en contrôle qui permet à Aulnoye de désormais pointer avec deux victoires d’avance sur son dauphin.

Illkirch-Graffenstaden - Voiron : 72-78 / Voir le replay
 

Une fois de plus, la SIG paie cash une baisse de régime fatale au retour des vestiaires. Poussée par sa nouvelle venue de poids en la personne de Marie-Bernadette Mbuyamba (17 points, 6 rebonds) et le trio Yale – Middleton – Constant, Voiron a profité de l’occasion pour mettre les voiles après une première mi-temps rude. Malgré plusieurs de tentatives de raccrocher le wagon sous l’impulsion de Bigué Sarr (20 points, 7 rebonds), les efforts d’Illkirch-Graffenstaden seront vains. Le PVBC signe ainsi un succès positionnant le promu isérois sur la 3ème marche du podium à égalité avec Toulouse et Chartres. Une belle récompense à mi-saison pour un club qui jouait encore en Nationale Féminine 1 la saison passée.


Feytiat – Nice : 80-82 / Voir le replay

Ce choc du bas de tableau était d’une importance capitale pour les deux formations. Du début à la fin, l’affrontement fut à couteaux tirés, poussant même jusqu’à la prolongation. Feytiat, à qui l’adresse de loin aura fait défaut, aura pu compter sur l’apport de ses recrues Aïda Sow (23 points, 12 rebonds) et Chelsie Hall (14 points, 4 rebonds, 6 passes) ainsi que l’énorme double-double d’Amali Montout (17 points, 20 rebonds), Mais le sang-froid fera défaut aux joueuses de Cyril Sicsic en fin de match. Caroline Misset-Villeger, qui avait la balle de match en mains, se fera surprendre par l’aide défensive sur un ultime drive. Une perte s’en suivra, immédiatement convertie sur transition par Fatoumata Touré, scellant le sort du Feytiat Basket 87.

Le résumé de la rencontre entre le Champagne Basket Féminin et le Pôle France BasketBall, jouée en décembre, est à retrouver ici.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Journée n°11
Auteur: 
Thomas Puentes
Date d’écriture: 
Lundi, 8. Janvier 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Tandis que l’USO Mondeville Basket continue d’affirmer sa montée en puissance en maîtrisant Toulouse à domicile, Nice s’offre le plus beau sauvetage de la journée en terrassant Feytiat sur le gong. Pour Montbrison, la belle histoire commencée fin 2023 semble continuer sur les mêmes standards avec un succès remporté avec panache contre la Tronche-Meylan.
crédit: 
USO Mondeville Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Pages

S'abonner à RSS - Ligue Féminine 2