Nicolas Batum

Equipe de France masculine
Comment ça va Nicolas Batum ?
On est allé prendre des nouvelles de Nicolas Batum : les conditions de reprise de l'entrainement à Charlotte, son top 3 des Equipes de France, son regard lucide sur cette saison avec les Hornets,...
"Un moment émouvant dans une carrière"
Pour son premier entraînement avec les Charlotte Hornets à Paris, Nicolas Batum est apparu tout sourire auprès des médias. Particulièrement fier de disputer le premier match N...
Êtes vous prêts pour les finales 2019 ?
A quelques semaines des finales de la Coupe de France, le show se prépare. Les équipes s'organisent, les supporters se chauffent la voix et vous, êtes vous prêts ? Découv...
Charlotte et Batum y croient encore
En s'imposant cette nuit 110 à 106 face à Toronto, les Charlotte Hornets et Nicolas Batum entretiennent l'espoir d'une éventuelle qualification pour les playoffs.
Double-Double pour Nicolas Batum
Cette nuit en NBA, Nicolas Batum a joué un rôle très important lors de la victoire des Hornets face aux Suns (106-102). Joffrey Lauvergne avec Chicago et Alexis Ajinça avec New Orleans se sont égaleme...
Batum frôle le triple-double
Cette nuit, Joffrey Lauvergne est le seul français a avoir connu la victoire, po...
Batum et les Hornets renouent avec la victoire
Un Batum complet mais pas de victoire
Batum le plus en vue

Pages

Nouvelle victoire des Hornets de Batum

Corps: 
Dans un match "facile" face à Indiana, Nicolas Batum (9 points, 6 rebonds, 3 contres) et les Hornets n'ont pas eu à forcer leurs talents confirmant ainsi leur bon début de saison. Côté Pacers, Kevin Séraphin n'a joué que 8 minutes, il a dû se contenter de 2 points et 3 rebonds.
 
Appliqué en défense face au phénomène Joel Embiid, Rudy Gobert a réalisé un match plein de sobriété (8 points, 6 rebonds, 3 contres) aidant ainsi sa franchise à enregistrer un large succès (109-84) face aux Sixers de Timothé Luwawu-Cabarrot (2 points, 1 rebonds en 3 minutes). Le rookie tricolore a inscrit cette nuit son premier panier en NBA.
 
 
 
Dernier tricolore victorieux cette nuit, Jofrrey Lauvergne et le Thunder se sont imposés contre Miami (97-85. L'intérieur français a joué 16 minutes cumulant 5 points (2/9 aux tirs), 2 rebonds, 1 interception et 1 contre.
 
Le Magic a pris de plein fouet le réveil des Chicago Bulls. A l'image d'Evan Fournier limité à 13 points (6/12 aux tirs), 2 rebonds et 1 passe, Orlando n'a jamais pu rivaliser s'inclinant finalement 112-80.
 
Autre déroute, celle des Pelicans qui ont subi la foudre d'un Stephen Curry en mode record (13 trois-points inscrits sur le match). En six minutes passées sur le parquet, Alexis Ajinça s'est montré effcicace compilant 4 points et 2 rebonds.  
 
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Mardi, 8. Novembre 2016
Vignette: 
Nicolas Batum - Charlotte Hornets
Chapeau: 
Cette nuit, les Hornets de Nicolas Batum ont déroulé face aux Pacers de Kevin Séraphin. Le Jazz de Rudy Gobert ont surclassé les Sixers de Timothé Luwawu- Carbarrot qui a inscrit ses deux premiers points en carrière lors de cette rencontre.

Batum sauve les Hornets

Corps: 

Auteur cette nuit de 20 points, 7 rebonds et 4 passes, Nicolas Batum s'est montré décisif dans la victoire des Hornets face à Philadelphie. Le Frenchie des 76ers, Timothé Luwawu a dû se contenter de 3 minutes de jeu.

Autre français s'est illustré cette nuit, Rudy Gobert a largement contribué au succès des siens face à Dallas (97-81). Le pivot français a réalisé un nouveau double-double (12 points, 12 rebonds), Boris Diaw n'a pas joué.

Face à Houston, Noah et les Knicks de New York ont connu une soirée bien difficile. Lors de cette défaite (118-99), Noah s'est contenté de 2 rebonds et 4 passes en 18 minutes.

Alexis Ajinça n'est pas rentré en jeu lors de la défaite des Pelicans face à Memphis (93-89 a.p.) et Ian Mahinmi (blessé au genou) n'a pas participé au match entre Washinton et Toronto. Victoire 113-103 pour la franchise canadienne.

Surtitre: 
Français de NBA
Date d’écriture: 
Jeudi, 3. Novembre 2016
Vignette: 
Nicolas Batum
Chapeau: 
En fin de rencontre face à Philadelphie, Nicolas Batum a pris ses responsabilités et a permis aux Hornets de s'imposer 109-93. Avec Utah, Rudy Gobert a signé un nouveau double-double lors de la victoire face à Dallas.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/yq54q5aHNdw" frameborder="0" allowfullscreen></iframe> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/9paJnzN7m78" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Bon départ pour les Hornets de Batum

Corps: 
Face à son grand rival Miami, Orlando s'est incliné cette nuit 96 à 108 malgré un bon Evan Fournier (20 points, 4 rebonds, 4 passes en 39 minutes). Le Français termine meilleur marqueur du match.
 
A Milwaukee, les Hornets ont décroché la victoire 107 à 96. Maldroits (2/9 aux tirs), Nicolas Batum a compensé en cumulant 9 points, 6 rebonds et 7 passes en 34 minutes.
 
Malgré un Anthony Davis stratosphérique (50 points, 16 rebonds, 5 passes), les Pelicans se sont inclinés 102-107 face à Denver. Alexis Ajinça a peu été utilisé (0 pt, 0/2 aux tirs en 11 minutes).   
 
Dans la rencontre Oklahoma City - Philadelphie (103-97), ni Joffrey Lauvergne pour OKC, ni Timothé Luwawu pour Phila  ne sont pas rentrés en jeu.
 
Victoire d'Indiana 130 à 121 face à Dallas mais Kevin Seraphin n'a pas joué.
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 27. Octobre 2016
Vignette: 
Nicoals Batum
Chapeau: 
Cette nuit en NBA, les Français ont connu des fortunes divers. Nicolas Batum, qui s'est montré très polyvalent lors de la victoire des Hornets face à Milwaukee, et Evan Fournier, qui termine meilleur marqueur du match face à Miami, ont été les deux frenchies les plus en vue.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Le Top de la nuit de <a href="https://twitter.com/EvanFourmizz">@EvanFourmizz</a> e <a href="https://twitter.com/nicolas88batum">@nicolas88batum</a> <a href="https://t.co/q8sijvlL6h">pic.twitter.com/q8sijvlL6h</a></p>&mdash; NBA France (@NBAFRANCE) <a href="https://twitter.com/NBAFRANCE/status/791555421307826177">October 27, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

11 tricolores sur la ligne de départ

Corps: 
Alexis Ajinça (La Nouvelle-Orléans)
A 28 ans, le pivot veut s'imposer dans le cinq majeur des Pélicans, son équipe depuis décembre 2013. Il est en concurrence avec Omer Asik pour le rôle de partenaire privilégié de la star Anthony Davis. Durant l'intersaison, Ajinça (14,6 minutes et 6 points en moyenne par match en 2014-15), a travaillé avec un entraîneur d'athlétisme : "Je cours mieux, en gaspillant moins d'énergie", a-t-il assuré.
 
Nicolas Batum (Charlotte)
"Batman" est très attendu depuis qu'il est devenu cet été le sportif français le mieux payé de l'histoire. Charlotte lui a offert un mirobolant contrat de 120 millions de dollars sur cinq ans après une très prometteuse saison 2015-16, sa première en Caroline du Nord. Après les départs de Jeremy Lin, Al Jefferson et Courtney Lee, les supporters des Hornets sont inquiets, mais Batum, qui disputera à 27 ans sa neuvième saison en NBA, est confiant : "Les gens disent qu'on a perdu en qualité, (mais) on s'est renforcé et on est même meilleur", a-t-il insisté après les arrivées de Marco Belinelli et Roy Hibbert.
 
Boris Diaw (Utah)
Après cinq saisons et un titre NBA à San Antonio, Diaw va découvrir à 34 ans sa cinquième franchise NBA. L'ancien lieutenant de Tony Parker a été recruté pour faire bénéficier une jeune équipe d'Utah et notamment son compatriote Rudy Gobert de son expérience : "Boris a un impact sur le rendement de Rudy, il le calme", s'est félicité Quin Snyder, l'entraîneur du Jazz.
 
Evan Fournier (Orlando)
Les dirigeants d'Orlando,  n'ont aucune réserve sur l'arrière à qui ils ont offert un contrat de 85 millions de dollars sur cinq ans. "On a investi beaucoup sur lui, parce que c'est tout simplement un sacré joueur", a expliqué Frank Vogel, le nouvel entraîneur du Magic. "Je me sens plus fort encore que la saison dernière", a prévenu Fournier, meilleur marqueur français en NBA la saison passée (15,4 pts en moyenne par match).
 
Rudy Gobert (Utah)
Le pivot du Jazz veut enfin, à 24 ans et après trois saisons NBA, découvrir les play-offs. Celui qui est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs de NBA a fait forte impression lors des matches de préparation avec son rendement offensif qui a bondi à 14 points en moyenne par match, contre 9,1 la saison dernière. Sa réussite aux lancers francs a grimpé à 76,3%, contre 58% depuis ses débuts en NBA : "Je me sens en confiance, c'est aussi simple que cela", a-t-il déclaré alors qu'il pourrait signer, d'ici la fin du mois, un nouveau contrat avec le Jazz qu'on annonce sans précédent pour un joueur français.
 
Joffrey Lauvergne (Oklahoma City)
Après 18 mois largement frustrants à Denver, Lauvergne a peut-être trouvé l'équipe qui va lui permettre de s'imposer en NBA. Le pivot a été recruté pour muscler le jeu d'Oklahoma City, orphelin de sa star Kevin Durant parti à Golden State. "C'est un joueur très, très physique, très adroit aussi, il va pouvoir encore s'améliorer", a apprécié Billy Donovan, son entraîneur qui, dès sa première saison à "OKC", avait conduit le Thunder en finale de la conférence Ouest.
 
Timothé Luwawu (Philadelphie)
Seul "rookie" français de la saison, drafté en juin, l'ailier âgé de 21 ans a débarqué dans une franchise qui enchaîne les saisons catastrophiques, mais il pourrait s'offrir du temps de jeu et gagner rapidement en expérience.
 
Ian Mahinmi (Washington)
Devenu titulaire indiscutable la saison dernière à Indiana, Mahinmi a rejoint Washington, mais il lui faudra patienter pour faire ses débuts officiels sous son nouveau maillot. Le pivot, qui a fini la saison 2015-16 avec des moyennes de 9,1 points et 7,2 rebonds par match, s'est blessé au genou gauche et sera indisponible au moins un mois.
 
Joakim Noah (New York Knicks)
Après sept saisons à Chicago, dont une dernière tronquée par une blessure à une épaule, le pivot franco-américain a réalisé un rêve en rejoignant New York, la ville où il a grandi, et les Knicks, l'équipe qui l'a fait rêver enfant. Il a rapidement impressionné Carmelo Anthony, la star des Knicks, avec son énergie et sa rage de vaincre : "C'est un animal en cage : quand il est sur le terrain, le match est différent", a apprécié "Melo".
 
Tony Parker (San Antonio)
A 34 ans, l'emblématique meneur des Spurs est confronté à un sacré défi alors que son temps de jeu et ses statistiques ont nettement reculé en 2015-16 : il va devoir faire oublier Tim Duncan, parti à la retraite à 40 ans après 19 saisons en NBA. "On ne peut pas remplacer un joueur comme +Timmy+", a-t-il prévenu, tout en se présentant comme le grand frère d'une équipe rajeunie.
 
Kevin Séraphin (Indiana)
Convoité par Barcelone cet été, Séraphin a décidé de rester en NBA : après Washington (2010-15) et les New York Knicks (2015-16), le pivot guyanais a rejoint Indiana où il doit faire oublier son compatriote Ian Mahinmi, parti à Washington.
 
Damien Inglis (New York), Axel Toupane (Denver) et Livio Jean-Charles (San Antonio) ont été "coupés" par leur équipe respective à l'issue de la préparation.
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP
Date d’écriture: 
Mardi, 25. Octobre 2016
Vignette: 
Rudy Gobert
Chapeau: 
La saison NBA 2016-2017 débute ce soir, alors que tous les regards sont tournés vers Golden State et sa nouvelle star Kevin Durant, onze joueurs français sont cette année sur la ligne de départ. Tour d'horizon de leurs attentes personnelles et collectives
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FNicBatum88%2Fvideos%2F10154847253881842%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Renfort de luxe

Corps: 
C’est un renfort de luxe. De grand luxe même. D’une valeur de 120 millions de dollars très précisément. Deux jours après avoir signé son nouveau contrat avec les Charlotte Hornets, Nicolas Batum va pouvoir faire ses débuts avec l’Equipe de France dans la campagne 2016. Depuis le coup d’envoi du rassemblement des Bleus il était en stand-by, présent avec le groupe mais limité à des entraînements sans contact. Le dénouement rapide espéré de ses négociations contractuelles avait poussé le staff tricolore à prendre un risque, celui de ne disputer le TQO qu’avec 11 joueurs jusqu’aux demi-finales, avant de récupérer leur ailier à tout faire. Tout s’est déroulé selon un plan imaginé à l’avance et si la "letter of clearance" de la NBA a mis quelques heures à parvenir à la FFBB, ne lui permettant pas d’aller plus loin que l’échauffement jeudi soir, Batum sera sur le terrain contre la Turquie, probablement dans le cinq de départ. "Si Nicolas rentre de la bonne façon, on sait que sur son apport athlétique il va nous aider dans les deux combats qui nous attendent", se félicite Vincent Collet. "Le danger serait de trop en faire. Mais je lui fais confiance."
 
Pour le joueur c’est une délivrance et la conclusion d’un fol été qu’il avait du mal à imaginer sans Equipe de France, après la conclusion cruelle du dernier EuroBasket : "Je ne voulais pas louper cette échéance. Je suis passé par toutes les émotions avec cette équipe et en étant un cadre du groupe c’était important pour moi d’être présent au TQO. Je me dis également que si j’avais mis mes lancers-francs en demi-finale contre l’Espagne nous n’en serions pas là. On ne le saura jamais. Donc je voulais tout mettre en œuvre, en fonction de mes obligations contractuelles, pour être là très vite." Depuis son arrivée lundi, Batum s’emploie à évacuer la fatigue du voyage Dallas-Tokyo-Manille avec le préparateur physique Frank Kuhn, multipliant les tours de terrain et les sprints pendant que ses coéquipiers terminent leurs concours de shoots. "C’était un très long vol et avec le décalage horaire je suis un peu perdu. Mais j’essaye de m’entraîner physiquement et de pas mal courir. Je me sens bien désormais. Je n’ai pas eu de test, je rentre directement dans le vif du sujet dans un match couperet. Cela va être surtout mental même si j’imagine que je vais un peu galérer pour prendre le rythme." Pour des Bleus qui souffrent depuis le début du TQO au rebond et dans la réussite de loin, l’apport de Batum devrait s’avérer décisif afin de décrocher une qualification olympique, seule conclusion imaginée : "Tout peut arriver mais perdre est un scenario qu’on n’a pas envisagé."
Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE MASCULINE - TQO DE MANILLE 2016
Auteur: 
par Julien Guérineau, à Manille
Date d’écriture: 
Vendredi, 8. Juillet 2016
Vignette: 
Chapeau: 
En civil contre les Philippines, en tenue sur le banc face à la Nouvelle-Zélande, Nicolas Batum sera bien sur le terrain samedi à 15h00 pour la demi-finale du TQO contre la Turquie.
crédit: 
FIBA

Batum et Mahinmi éliminés des Playoffs

Corps: 

Indiana a su bien accrocher cette équipe de Toronto qui jouait chez elle . Mais le public est très important dans un septième match et il a poussé son équipe jusqu'à la victoire dans les dernières secondes (89-84) . Ian Mahinmi (6 points, 4 rebonds) aura été un joueur majeur dans cette série. Le Français termine à 8,1 pts, 5,1 rebonds, 1,1 passes décisives, à 51% de moyenne en sept matchs sur ce premier tour des Playoffs.

Du côté des Hornets, le match s'est joué au retour de la mi-temps. Le Heat, à domicile, s'est retrouvé avec un avantage de 30 points à la fin du troisième quart temps. Nicolas Batum (10 points, 5 rebonds) et son équipe n'ont rien pu faire pour stopper un Miami Heat motivé. Malgré sa blessure, notre Français termine quant à lui la série à 13,4 points, 4,6 rebonds, 2,4 passes décisives en 5 matchs joués.

Tony Parker et Boris Diaw sont les derniers Français encore en course dans ces Playoffs.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Ulysse Chedhomme
Date d’écriture: 
Lundi, 2. Mai 2016
Vignette: 
Nicolas Batum - Charlotte Hornets
Chapeau: 
Les deux équipes de nos Français étaient aux portes du deuxième tour puisque les deux séries se jouaient sur ce septième match. Ian Mahinmi a pu y croire jusqu'au bout, quand Nicolas Batum a du se résigner plus tôt. Les Hornets et les Pacers ont perdu cette nuit et nos deux Français sont éliminés des Playoffs NBA.

Un match 7 pour Batum et Mahinmi

Corps: 

En s'appuyant sur un Ian Mahinmi très présent dans la raquette cumulant 12 points, 4 rebonds, 2 interceptions et 2 contres, les Indiana Pacers sont restés maitres dans leur salle. Toronto et Indiana se retrouveront à nouveau face à face pour le match 7.

Même situation pour les Hornets de Batum qui n'ont résisté à l'expérience du Heat et de son arrière vedette Dwyane Wade. Dimanche, les deux équipes se retrouveront pour le match décisifs. Après avoir joué que 15 minutes et ressenti de nouvelle douleur au pied, Nicolas Batum est incertain pour ce dernier match de la série.

Surtitre: 
Playoffs NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Samedi, 30. Avril 2016
Vignette: 
Ian Mahinmi
Chapeau: 
Cette nuit en NBA, deux joueurs français étaient sur les parquets. Nicolas Batum et les Hornets n'ont pas réussi à mettre fin à la série les opposant au Heat de Dwyane Wade. A l'inverser, Indiana et Mahinmi ont réalisé un match plein poussant les Raptors à disputer un match décisif.

Batum et les Hornets prennent l'avantage

Corps: 
Après cette victoire en Floride, les Hornets sont en position de force pour se qualifier pour les demi-finales de la Conférence Est, stade qu'ils n'ont plus atteint depuis 2002: ils mènent désormais 3 victoires à 2 avant le match 6 à domicile vendredi.
 
Lee a été triplement héroïque en cette fin de rencontre à suspense: alors que Miami menait 88-87, il a pris un rebond offensif capital sur un tir en suspension raté de son coéquipier Kemba Walker, avant de réussir le sien.
 
Sur la dernière possession de Miami, il a ensuite bloqué Dwyane Wade qui, furieux, a réclamé une faute qui n'a pas été accordée par l'arbitrage.
 
Avec 8 points au total, Lee n'a pourtant pas été le plus en vue de son camp, mené par Marvin Williams (17 points), Al Jefferson et Walker (14 points chacun).
 
Côté Heat, la star Wade a tenu son rang en finissant meilleur marqueur du soir avec 25 points, mais a gaspillé l'ultime tir, à 2,6 secondes du buzzer, qui aurait permis à Miami d'arracher la prolongation.
 
Ce match marquait le retour de l'ailier français de Charlotte Nicolas Batum, forfait les deux précédentes manches en raison d'une blessure à un pied. D'habitude titulaire, il est entré en cours de jeu pour inscrire 8 points en 25 minutes.
 
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP
Date d’écriture: 
Jeudi, 28. Avril 2016
Vignette: 
Nicolas Batum
Chapeau: 
Un panier à trois points de Courtney Lee à 25 secondes de la fin a permis à Charlotte de s'imposer cette nuit à Miami 90-88. Pour son retour de blessure, Nicolas Batum n'a joué que 25 minutes.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/tv3HW7hd0s8" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Batum se blesse et les Hornets perdent

Corps: 

Très mauvaise soirée pour les Hornets qui, après la grosse défaite du premier match (123-91), voulaient se ressaisir et gagner ce match à Miami. Charlotte s'incline à nouveau (115-103) et perd Nicolas Batum au début du quatrième quart-temps suite à une cheville tordue.

Le Français a compilé 9 points, 7 rebonds et 3 passes à un pourcentage très faible (27%), à l'image de son équipe (1/16 à 3 points).

Batum n'est pas revenu dans le match et sa période de convalescence n'est pas encore connue. 

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Ulysse Chedhomme
Date d’écriture: 
Jeudi, 21. Avril 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Les Charlotte Hornets de Nicolas Batum perdent ce deuxième match des Playoffs à Miami et pire encore, le Français a du sortir sur blessure...
crédit: 
Nicolas Batum touché à la cheville - Crédit : PresseSports

Nuit record pour Tony Parker

Corps: 

Cette nuit, Tony Parker est entré un peu plus dans l'histoire grâce à un nouveau record dans la victoire facile (106-74) de son équipe face aux Memphis Grizzlies : il est devenu le cinquième meilleur passeur des Playoffs avec 1064 passes décisives. Memphis n'a jamais vraiment inquiété San Antonio, et Popovich a pu limiter le temps de jeu de ses cadres.

Tony Parker inscrit 15 points et délivre 6 passes en 21 minutes, tandis que Boris Diaw ajoute 4 points, 2 rebonds et 5 passes en 21 minutes également.

De son côté, Ian Mahinmi (1 point, 3 rebonds) voit son équipe s'imposer à Toronto dans ce premier match des Playoffs.

Les Charlotte Hornets de Nicolas Batum, quant à eux, ont été défaits par le Miami Heat. Seul perdant du week-end parmi nos français, il a réalisé cependant un bon match puisqu'il compile (24 pts, 2 rebonds et 1 passe en 40 minutes).

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Ulysse Chedhomme
Date d’écriture: 
Lundi, 18. Avril 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Ce week-end les Playoffs ont débuté en NBA et, cette année, ce n'est pas moins de quatre français qui y participent : Tony Parker et Boris Diaw avec les San Antonio Spurs, Nicolas Batum avec les Charlotte Hornets et Ian Mahinmi avec les Indiana Pacers
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Tony Parker (1,064 career <a href="https://twitter.com/hashtag/NBAPlayoffs?src=hash">#NBAPlayoffs</a> assists) just passed Larry Bird (1,062) for 5th on the all-time Playoffs assists list!</p>&mdash; San Antonio Spurs (@spurs) <a href="https://twitter.com/spurs/status/721877516512665600">18 avril 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Pages

S'abonner à RSS - Nicolas Batum