Tony Parker

Paris 2024
Viens défier Tony Parker sur un match de Basket 3X3 !
Le Club Paris 2024 est lancé. Pour vivre des expériences incroyables et écrire l'histoire des J.O. de Paris 2024, rejoins le Club et essaie de défier Tony Parker ce dimanche 26 juillet dans un ma...
Merci Tony
Tony Parker a annoncé hier soir la fin de sa carrière de joueur. Pendant de longues années, Tony Parker a été le leader de l'Equipe de France qu'il a emmené jusqu...
Êtes vous prêts pour les finales 2019 ?
A quelques semaines des finales de la Coupe de France, le show se prépare. Les équipes s'organisent, les supporters se chauffent la voix et vous, êtes vous prêts ? Découv...
Tony Parker nommé ambassadeur éducation Paris 2024
A l'occasion de la visite spéciale de la commission de suivi du CIO aujourd'hui à Paris, l'ancien meneur de l'Equipe de France, Tony Parker, a été nommé "Ambassadeur Education" des Jeux Olympiques de Paris 2024 pour promouvoir les valeurs du sport et des Jeux...
Un CGB exceptionnel pour 110 enfants avec GRDF
Ce samedi 24 juin 2017 à Charenton-le-Pont (94), GRDF (Gaz Réseau Distribution France) et la Fédération Française de BasketBall (FFBB) ont organisé un Centre Génération Basket (CGB) exceptionnel pour...
Saison terminée pour Tony Parker
Blessé lors du deuxième match contre Houston, Tony Parker ne refoulera plus le...
Parker hisse les Spurs en demi-finale de conférence
Les Spurs et le Jazz prennent l'avantage
Parker et les Spurs confirment

Pages

Première manche pour San Antonio

Corps: 

Le double tenant du titre NBA Miami et sa star LeBron James ont été asphyxiés par San Antonio 110 à 95 lors du premier match de la finale 2014, dans une ambiance étouffante.

Les retrouvailles entre les Spurs et le Heat, un an après la finale 2013 au scénario rocambolesque en faveur de Miami, s'annonçaient explosives.

Elles ont surtout été étouffantes: l'issue de la rencontre a en effet été longtemps indécise et la température dans la salle des Spurs a grimpé jusqu'à 32°C en raison d'une climatisation défaillante.

Les deux équipes sont restées dos à dos jusqu'à la fin de la 3e période: San Antonio a bouclé la première période avec six points d'avance (26-20), puis Miami a refait petit à petit son retard pour passer en tête et compter jusque cinq points d'avance (75-70).

Mais dans la dernière période, à l'image de son colosse LeBron James, victime de crampes et au bord de l'asphixie, le Heat s'est effondré.

Danny Green, fine gachette des Spurs au mental friable, s'est chargé de donner le coup de grâce avec onze points, dont trois paniers à trois points, qui ont achevé le champion en titre.

Impuissant et humilié, "King James", ramené plus tôt sur le banc par ses coéquipiers, n'a même pas voulu suivre la fin de la rencontre et a regagné son vestiaire en boîtant.

Le quadruple MVP a été pourtant le meilleur marqueur de ce match avec 25 points et 6 rebonds. Ses partenaires du "Big Three" ont répondu présent avec 18 points pour Chris Bosh et 19 pour Dwyane Wade.

Mais le banc du Heat a eu un rendement faible, à l'exception notable de Ray Allen. Le héros de la finale 2013 dont le panier à trois points avait empêché le sacre de San Antonio lors du match N.6, Ray Allen, a inscrit 16 points.

Comme tout au long de la saison débutée en octobre, les joueurs de Gregg Popovich ont fait une démonstration de leur force collective.

Tim Duncan, 38 ans, a inscrit 21 points, Tony Parker, finalement opérationnel malgré une cheville douloureuse, en a ajouté 19 et Manu Ginobili 16.

Mais plus encore que par l'adresse à trois points (52% contre 41,4%) ou par le défi physique remporté à la surprise générale par les "trentenaires" de San Antonio, la différence entre les deux équipes s'explique par la richesse du banc des Spurs, incarné par Boris Diaw. Le Français n'a marqué que 2 points, mais a pris 10 rebonds et fait six passes décisives en 33 minutes pour une évaluation de +30 !

"C'est clair que la chaleur a joué un rôle dans cette rencontre, on était épuisé en fin de match", a souligné Duncan qui convoite un cinquième titre NBA.

"Mais peu importe le déroulement ou que LeBron (James) n'a pas terminé la rencontre, ce qui compte c'est qu'on aille chercher le titre", a-t-il martelé.

La 2e manche a lieu dimanche, toujours à San Antonio où les Spurs viennent de remporter huit matches de suite, avec un écart minimum de plus 15 points.

Un nouveau record dans l'histoire de la NBA qui ne s'explique pas seulement par un problème d'air conditionné.

Surtitre: 
Finales NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin (FFBB) avec AFP
Date d’écriture: 
Vendredi, 6. Juin 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit, San Antonio a remporté le premier match de la finale NBA 2014 110 à 95 face au double tenant du titre Miami. Les Spurs mènent la série qui se dispute au meilleur des sept matches par une victoire à zéro, avant le match 2 qui aura lieu dimanche, toujours dans leur salle.

"Je jouerai jeudi face au Heat"

Corps: 

Sur son site internet (www.tp9.net), le meneur des Spurs et de l'Equipe de France masculine a tenu à rassurer ses fans : il sera bien présent jeudi pour le premier match de la série face à Lebron James et Miami.

"Je me suis tordu la cheville dans le Game 4 du 1er tour contre Dallas. J’ai continué à jouer avec cette douleur et je me suis à nouveau tordu la cheville dans le Game 4 de la finale de conférence contre Oklahoma City. J’ai serré les dents, je n’ai pas voulu abandonner mes coéquipiers. Mais la douleur était trop vive dans le sixième match, je ne pouvais vraiment plus jouer.

Aujourd’hui, je passe mes journées à me soigner. Mais la bonne nouvelle, c’est que je jouerai le premier match de la finale jeudi face au Heat. Je ne serai peut-être pas à 100% mais je serai là. En 13 ans, j’ai disputé 7 finales de conférences et  j’ai  la chance de disputer ma 5e finale avec les Spurs. C’est vraiment génial. Je continue mon rêve, c’est vraiment un truc de malade".

À quelques jours du début de la série, le Français a exprimé son impatience avant de retrouver le Heat en finale NBA pour la seconde année consécutive.

"On est contents d’être de retour en finale NBA. C’est difficile d’y arriver, voire très rare. J’ai vraiment hâte de commencer. San Antonio-Miami, c’est un peu la finale de rêve. On me parle souvent de notre finale perdue de l’an passé mais en ce qui me concerne, je n’y pense plus. C’est pour ça que cette finale n’a aucun goût de revanche me concernant. C’est une nouvelle saison avec une nouvelle finale. Ce n’est rien d’autre à mes yeux.

Il faut s’attendre à une finale accrochée avec deux très bonnes équipes. A mon avis, ça va jouer à rien du tout. La victoire basculera sur des petits détails."

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 3. Juin 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Sorti sur blessure lors du match 6 face à Oklahoma, Tony Parker a confirmé qu'il serait bien présent jeudi pour le match 1 des Finales NBA face au Heat de Miami.
crédit: 
(Presse Sports/Hahn)

Tout à refaire

Corps: 

Kevin Durant et Russel Westbrook ont repris les choses en main en inscrivant 71 points des 105 points de la Franchise d'Oklahoma City. Décidément, la salle du Thunder ne réussit pas à Tony Parker et ses partenaires qui n'ont jamais trouvé la solution dans cette partie.

Le meneur français n'a pourtant pas ménagé ses efforts en cumulant 14 points, 4 passes, 1 rebond en 26 minutes tout comme Boris Diaw qui signe un joli double-double 14 points et 10 rebonds.

Bonne nouvelle pour les Spurs, le prochain match aura lieu jeudi à San Antonio.

Surtitre: 
Playoffs NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Mercredi, 28. Mai 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Alors que les Spurs menaient la série 2 à 0, à domicile le Thunder a complètement renversé la situation. Cette nuit, Kevin Durant et ses partenaires ont remis les compteurs à zéro en remportant un deuxième succès consécutif (105-92).
crédit: 
Presse Sports

Les Spurs en finale, Parker blessé

Corps: 

La finale NBA opposera, comme en 2013, San Antonio à Miami après la victoire des Spurs dans la finale de conférence Ouest devant Oklahoma City cette nuit. Les Spurs ont remporté le match N.6 dans la salle du Thunder 112 à 107 après une période de prolongation. Les Spurs ont signé leur quatrième victoire dans cette série, contre deux à Oklahoma City.

San Antonio a pourtant été privé de son meneur de jeu français Tony Parker, touché à la cheville gauche, à partir du 3e quart-temps. Mais l'inusable Tim Duncan (19 pts) et surtout Boris Diaw (26 pts) ont compensé son absence et ont mis fin au rêve de Kevin Durant d'offrir à OKC son premier titre NBA. Le meilleur joueur et marqueur de la saison a inscrit 31 points, trois de moins que Russell Westbrook (34 pts).

Mais Oklahoma City a cédé face à la rapidité et l'efficacité du jeu de passes des Spurs qui alignent par ailleurs un banc autrement plus efficace que celui du Thunder qui n'a pas inscrit un seul point. Les Spurs ont fait la différence dans les deux dernières minutes de la 3e période en prenant dix points d'avance. Ils ont laissé le Thunder revenir dans la rencontre et arraché la prolongation, mais Duncan a donné la victoire à son équipe.

"On voulait vraiment cette victoire, on a cru avoir laissé passer notre chance, mais on s'est bien battus", a souligné l'emblématique star de San Antonio. "C'est incroyable de se retrouver en finale un an après cette défaite si difficile à digérer. On a encore quatre victoires à aller chercher et on va le faire cette fois", a-t-il conclu.

En 2013, Miami avait remporté le titre NBA en battant San Antonio par quatre victoires à trois au terme d'une finale palpitante. La finale 2014 débute jeudi à San Antonio.

Surtitre: 
Playoffs NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin (FFBB) avec AFP
Date d’écriture: 
Dimanche, 1. Juin 2014
Vignette: 
Chapeau: 
La nuit aurait pu être parfaite pour les Spurs qui se sont qualifiés pour leur deuxième finale NBA consécutive en battant OKC 112-107 a.p. lors du match 6. Un succès acquit grâce notamment à un très bon Boris Diaw (26 points), mais un Tony Parker blessé.
crédit: 
Presse Sports

Nouvelle démonstration des Spurs

Corps: 

Comme lors du match 1 remporté lundi 122 à 105, les Spurs ont dominé le Thunder dans tous les secteurs.

La rencontre était décidée avant même la fin du 2e quart-temps, période durant laquelle les joueurs de Gregg Popovich ont distancé leurs adversaires de 14 points.

L'écart a grimpé à 29 points à la fin du 3e quart-temps et la 4e période a permis aux deux entraîneurs de faire tourner leur effectif en ménageant leurs stars respectives.

Le meneur français des Spurs Tony Parker a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 22 points en 28 minutes de jeu, en restant l'intégralité du 4e quart-temps sur le banc.

L'autre pilier des Spurs Tim Duncan a réalisé un "double double" (deux catégories statistiques à plus de dix unités) avec 14 points et 12 rebonds.

En face, le Thunder a souffert face à la défense et à l'impact physique des Spurs à l'image de son duo Kevin Durant, élu meilleur joueur de la saison, et Russell Westbrook, seulement 15 points chacun.

Gâce à cette victoire, Tony Parker, Tim Duncan et Manu Ginobili, le trio derrière les trois derniers titres NBA de San Antonio, ont signé ensemble leur 111e victoire en play-offs, plus qu'aucun autre trio, détrônant Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar et Michael Cooper qui s'étaient arrêtés à 110 succès avec les Lakers dans les années 1980.

Surtitre: 
Playoffs NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 22. Mai 2014
Vignette: 
Chapeau: 
San Antonio, impressionnant de facilité, a infligé cette nuit à Oklahoma City une très lourde défaite 112 à 77 lors du match 2 de la finale de la conférence Ouest. Grâce à cette victoire, le trio Duncan-Ginobili-Parker est rentré dans l'Histoire en remportant 111e match en playoffs, un record.

Parker et Diaw débutent par un succès

Corps: 

Le retour de Tony Parker était attendu du côté des Spurs, après sa sortie suite à une blessure à la cuisse lors du match 5 contre Portland. Le meneur des Spurs a été au rendez-vous. Avec 14 points (à 6/12 aux tirs), 3 rebonds, 12 passes et 1 interception en 36 minutes, le métronome de San Antonio a été essentiel dans le succès des siens dans ce premier match de la série contre Oklahoma. Boris Diaw a été performant en sortie de banc. Le capitaine des Bleus inscrit 9 points (à 3/7 aux tirs), 3 rebonds, 3 passes et 1 interception en 20 minutes.

Les Spurs mènent donc 1-0 en finale de la conférence Ouest contre Oklahoma. Prochain match dans la nuit de mercredi à jeudi.

LA STATISTIQUE DU JOUR
En délivrant 12 passes décisives cette nuit face au Thunder, Tony Parker devient le 10ème meilleur passeur de l'histoire des playoffs NBA : 994 passes en 186 matches.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 20. Mai 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Pour le premier match de la série, San Antonio n'a pas fait de détail face à Oklahoma. Les Spurs l'emportent 122-105, et mènent 1-0 en finale de la conférence Ouest.
crédit: 
Presse Sports

Les Spurs stoppent Portland et Batum

Corps: 

La nuit des Français :

Tony Parker (San Antonio) : 0 point (à 0/2 aux tirs) et 2 rebonds en 10 minutes de jeu.
Boris Diaw (San Antonio) : 5 points (à 2/8 aux tirs), 2 rebonds, 4 passes et 1 contre en 20 minutes de jeu.
Nicolas Batum (Portland) : 10 points (à 3/9 aux tirs), 12 rebonds, 5 passes, 1 interception en 41 minutes de jeu.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 15. Mai 2014
Vignette: 
Chapeau: 
En s'imposant 104 à 82 dans le match 5, San Antonio avec ses deux tricolores (Parker et Diaw) remporte la série 4-1, et élimine Portland et Nicolas Batum des playoffs.
crédit: 
Presse Sports/Hahn

Batum et Portland toujours en vie

Corps: 

Avec 14 points (à 5/11 aux tirs), 14 rebonds, 8 passes, 1 interception et 1 contre en 35 minutes, Nicolas Batum a de nouveau été essentiel dans la victoire de Portland à domicile cette nuit contre San Antonio (92-103). Le Français permet aux siens de revenir à 3-1 dans la série, et de continuer à espérer.

En face, Tony Parker termine le match avec 14 points (à 6/12 aux tirs), 1 passe et 1 interception en 27 minutes, tandis que Boris Diaw compile 12 points (à 6/8 aux tirs), 3 rebonds et 1 interception en 21 minutes de jeu.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 13. Mai 2014
Vignette: 
Chapeau: 
En s'imposant cette nuit dans le match 4 face à San Antonio (92-103), Portland reste en vie dans ces playoffs NBA.
crédit: 
Presse Sports/Dubreuil

Un bon Batum mais les Spurs s'imposent encore

Corps: 

Après une première mi-temps timide, Portland a tout tenté à l'image de Nicolas Batum (20 points, 9 rebonds, 7 passes) pour revenir dans la partie. Mais une nouvelle fois dans cette série la bande à Parker (29 points) s'est montrée intraitable et semble se diriger tranquillement se diriger vers la finale de la conférence ouest.

Surtitre: 
Playoffs NBA
Date d’écriture: 
Dimanche, 11. Mai 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit face aux Blazers, les Spurs ont été fidèle à leur habitude et ont une nouvelle fois dominé les débats 118-103. Portland a bien tenté de réagir grâce notamment à un très bon Nicolas Batum, mais Tony Parker et les Texans n'ont pas cédé.

Parker et Diaw enchaînent face à Batum

Corps: 

Tony Parker a réalisé une belle performance avec les Spurs. Le meneur tricolore termine le match avec 16 points (à 8/19 aux tirs), 5 rebonds, 10 passes et 1 interception en 37 minutes. Boris Diaw a aussi été efficace : 12 points (à 5/6 aux tirs), 4 rebonds et 2 passes en 21 minutes.

En face, Nicolas Batum n'a rien pu faire face au collectif de San Antonio. Le Français inscrit 21 points (à 9/13 aux tirs), 9 rebonds, 2 passes et 1 interception en 44 minutes.

Prochain match à Portland dans la nuit de samedi à dimanche.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 9. Mai 2014
Vignette: 
Chapeau: 
San Antonio fait le break en demi-finale de la conférence Ouest. Après le succès cette nuit face à Portland (97-114), les coéquipiers de Tony Parker et Boris Diaw mènent la série 2-0.
crédit: 
Presse Sports/Hahn

Pages

S'abonner à RSS - Tony Parker