Vous êtes ici

Coupe de France masculine

"Ça va être de la folie"

Presse Sports
Propos recueillis par Sylvain Bourdois Chupin - 02/05/2015
Le Portel est représentatif des villes du Nord où les supporters jouent pleinement leur rôle au sein de leur club. L’un d’entre eux, Philippe Duhamel (au premier rang sur la photo), nous raconte l’épopée porteloise.
Quel regard portez-vous sur le parcours du Portel cette saison en Coupe France ?
D’abord il y a eu Le Mans à Berck, c’était extraordinaire. Ensuite, il y a eu Le Havre, puis l’ASVEL et enfin Limoges c’est l’apothéose. On n’y croyait pas du tout,  à la mi-temps face à Limoges on perdait de 9 points. Après tout s’est enchainé, c’était extraordinaire. Ça fait chaud au cœur. C’était électrique, c’était incroyable, c’est simple je n’ai jamais connu ça. C’est la plus belle émotion que j’ai eu depuis que je suis au club. Nous sommes le petit poucet, une équipe de Pro B, une ville de 10 000 habitants et il y a 8 mois on était SDF, nous n’avions plus de salle.

Quel rôle a joué le public lors de ces victoires ?
Le public au Portel, c’est le sixième homme. Nous sommes 900 abonnés à peu près dans une salle qui fait 1400 places, je vous laisse imaginer l’ambiance.

Comment ça se passe les soirs de match au Portel ?
Nous arrivons une heure avant le début de la rentre, nous nous retrouvons tous ensemble à la buvette, c’est vraiment un truc familial. La fête c’est sur le terrain mais aussi dans les tribunes. Nous nous connaissons quasiment tous, Le Portel, c’est une petite ville. On chante avec les musiciens, dit « les musicos », ils donnent le tempo et puis nous on chante et c’est parti. Toutes les tribunes chantent c’est unique.

Cette ambiance sera la même à Paris pour la Finale ? 
Nous avons 850 places mais il y a eu plus de 2000 demandes. Ça va être de la folie, nous allons tous nous déguiser.
 

Basket: ESSM Le Portel, l'Histoire est en marche! par freding59