Vous êtes ici

Que deviens-tu...Gaëlle Skrela ?

"C'est une autre vie après le basket"

Propos recueillis par Arnaud Dunikowski - 14/04/2020
Joueuse emblématique de Lattes Montpellier dont elle a porté le maillot de 2004 à 2017 sans interruption, Gaëlle Skrela (15 saisons LFB, 414 matches joués) vit toujours dans le Sud où elle travaille dans son cabinet de kinésithérapie.

Comment vas-tu Gaëlle?
Je vais bien, je suis confinée chez moi. Mais bon ça va, on est dans le Sud, dans une maison, il fait beau. Ce n'était pas facile au début mais maintenant ça va.

Que deviens-tu ?
Après ma retraite, je n'ai rien fait pendant 6 mois. Enfin j'en ai profité pour me reposer un peu. Début 2018 j'ai commencé à travailler dans le cabinet de kiné dans lequel je suis associée et je suis tombée enceinte. J'ai eu mon enfant et maintenant j'ai repris à travailler dans mon cabinet.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
J'ai perdu un peu fil avec mon fils qui est né et mon compagnon qui travaille le week-end, je n'ai pas vu beaucoup de matches. Je continue de suivre mes copines et forcément un peu Montpellier parce que c'est juste à côté de chez moi. Le championnat est monté d'un cran physiquement, j'ai vu des joueuses au BLMA notamment...heureusement que j'ai arrêté ! Elles sont impressionnantes. Le championnat s'est encore amélioré, les jeunes arrivent et explosent, les étrangères sont de plus en plus fortes.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
Quand on a été champion de France en 2014 à Bourges. L'année d'avant, on devait gagner et on a perdu. On avait remporté le premier match là-bas et on perd deux fois à domicile. En 2014, on avait une équipe moins forte que l'année précédente et on réussi à gagner à Bourges, la place forte du basket français. C'est un beau souvenir.

Et le moins bon ?
Je pense que c'est la finale perdue en 2013, on gagne à Bourges et on a deux matches chez nous à jouer. Tout était prêt à Montpellier pour faire la fête et on a perdu. C'était difficile.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
Il y en a. Pas mille mais il y en a. Caps (Céline Dumerc), quelques étrangères aussi comme Jenna O'Hea, Kristen Mann. De temps en temps j'ai Sarah Michel, Elodie Godin, Virginie Brémont, des filles avec qui j'ai joué et avec qui s'est bien passé. Je vois aussi un peu les filles du BLMA, Diandra (Tchatchouang), Romane (Bernies). Mais c'est difficile quand tu quittes le monde du basket ta vie change du tout au tout, les rythmes sont différents. C'est une autre vie après le basket.

Son parcours

2000-2004 Toulouse Launaguet Basket (NF1/LFB)
2004-2017 Lattes Montpellier

Son palmarès

En Équipe de France (84 sélections A)
Médaillée d'argent à l'Euro en 2013, 2015 et 2017
Médaillée de bronze au Mondial Espoirs en 2003
Médaillée de bronze à l'Euro Espoirs en 2002
Médaillée de bronze à l'Euro Cadettes en 1999

En club
Championne de France LFB en 2014 et 2016
Vainqueur de la Coupe de France en 2011, 2013, 2015 et 2016
Vainqueur du Match des Champions LFB en 2016
Championne de France NF1 en 2002