Vous êtes ici

Pôle Espoirs masculins IDF

Dubuisson et Jaiteh, parrains de la promotion 2013-2014

29/11/2013
Initié dès la création du pôle Île-de-France par Gaëtan Le Brigant, le parrainage est reconduit chaque saison. Pour les 15 ans du pôle, les parrains sont Hervé Dubuisson, l'’ailier qui détient le record de sélections et de points marqués en bleu, et Mouhammadou Jaiteh, le pivot de Nanterre, MVP français et meilleure progression du championnat de Pro B avec Boulogne-sur-Mer la saison dernière.
Quels parrains pour les jeunes joueurs du pôle ! Hervé Dubuisson et Mouhammadou Jaiteh rejoignent Maxime Dorigo, Michel Rat, Antoine Rigaudeau et Richard Dacoury pour ne citer qu’eux au club des parrains.
 
Eric Goffic, conseiller technique fédéral, explique l’importance d’un tel parrainage, « L’idée force est de parler de l’histoire et de la culture du basket. Avec les parrains il y a un lien entre les générations ».
 
L’Amicale des Internationaux, qui a pour mission de mobiliser les Internationaux pour témoigner de la culture basket en lien avec les générations actuelles, est invitée à cette manifestation.
 
Maël Lebrun (ailier à Orléans) et Evan Fournier (ailier à Denver) sont passés par le pôle Île-de-France. «Un joueur, qui est passé par le pôle, peut devenir professionnel. Les exemples de Maël et Evan montrent aux jeunes du pôle que c’est possible». Le rôle des parrains est de transmettre aux jeunes, de témoigner et de leur parler du chemin qu’il reste à parcourir.
 
 
Libérez-vous le mercredi 4 décembre pour assister, au Creps de Châtenay-Malabry, à la rencontre entre les joueurs du pôle Île-de-France et les cadets région de Nanterre à 17h30. Suivront ensuite la présentation des parrains et la signature du certificat de parrainage.
 
«C’est ouvert à tous, c’est convivial et sympa», souligne Eric Goffic, ex-joueur du Stade Français, qui a préparé la manifestation avec Dominique Allard, responsable du pôle.
 
Vous pouvez voir la vidéo de présentation du parrainage de la saison 2011-2012 avec Richard Dacoury et Maël Lebrun  en cliquant ICI