Vous êtes ici

Equipe de France masculine - Préparation TQO 2016

La Serbie s'impose au bout du suspense

Fabrice Canet / FFBB - 25/06/2016
L’Équipe de France effectuait son 3e match de préparation, face à la Serbie à Belgrade ce samedi soir. Elle s’est inclinée de 6 points après prolongation et après avoir livré un très beau combat : 94-88. Les Bleus qui ont montré de très belles choses vont pouvoir tirer des enseignements intéressants avant le dernier match de préparation et avant le TQO, avec une formation désormais presque au complet.

Les Bleus entament dans le bon sens la revanche du match de mardi. Les joueurs de Collet passent un 2-7 en 4 minutes aux Serbes, qui sont maladroits. Tony Parker, bien en jambes en défense, est soutenu par « son » équipier Charles Kahudi. « L’homme », de retour sous le maillot France, impacte la défense Serbe. Boris Diaw sort vite pour 2 fautes et Adrien Moerman prend sa place. Collet essaie de nombreuses combinaisons sur le terrain. Thomas Heurtel ne semble pas inspiré lors de son premier passage mais la France reste devant à la fin du 1er quart. (13-14)

La Serbie, maladroite, fait preuve d’agressivité vers le cercle et obtient des secondes chances sur rebonds offensifs (6 en 1ère mi-temps). Collet continue sa revue d’effectif et les 12 joueurs auront foulés le parquet après seulement 13 minutes de jeu. La France tient le coup 21-20 au quart d’heure de jeu puis repasse devant sur un panier d’Ajinça dans la raquette. Lauvergne (10 points à la pause) continue son travail dans la peinture mais le tandem Simonovic-Raduljica (10 pts également) fonctionne à merveille. Kalinic sauve l’honneur à 3 pts à la pause : 2/10 pour les Serbes rarement habitués à telle disette. Les français restent en tête à la mi-temps (34-36), malgré un faible 1/8 à longue distance.

Au retour des vestiaires, Nando De Colo inscrit un panier primé, suivi par Charles Kahudi  dans la raquette (36-41, 22e). Raduljica et Bogdanovic (3 pts) ramènent immédiatement la Serbie à hauteur : 41-41. Nando De Colo encore lui, cette fois sur contre-attaque, bien servi par « TP », donne 4 petites longueurs d’avance à la France : 45-49, dans un match très serré. Raduljica, omniprésent, tient la maison Serbe. De Colo sort pour 3 fautes (27e). Adrien Moerman bien servi par Diaw redonne 5 points d’avance grâce à un panier à 6,75 m : 53-58 – 29e. Sur un panier au buzzer à 3 pts la Serbie ne craque pas et revient à une longueur : 57-58.

Dans cette 4e période, Collet essaie un 5 expérimental (Diot, Heurtel, Moerman, Piétrus et Ajinça) plutôt en réussite. Les français prennent 6 longueurs d’avance : 58-64 (+ gros écart - 32e). Mais c’était sans compter sur le retour de l’adresse des joueurs de Djordjevic qui passent un 9-0 à la France en 1’30’’ (Nedovic, Teodosic, Bogdanovic  : 67-64 -33e). Le coach français stoppe le jeu par un temps mort. De Colo revient sur le terrain accompagné de Boris Diaw. La France recolle grâce à De Colo et Tillie: 72-71 : 37e, puis Parker donne, sur un tir longue distance, +2 aux Bleus : 72-74 : Il reste 3 minutes. Teodosic redonne l’avantage aux siens à 2 minutes 77-76, mais Parker répond par un flotteur : 77-78. A 48 secondes du terme, servi dans un fauteuil par Parker, De Colo à 3 pts ramène la France à hauteur 81-81. La Serbie aura le dernier ballon, mais Markovic rate le tir de loin pourtant ouvert. Les deux formations se retrouvent en prolongation.

Ces minutes supplémentaires seront fatales aux Tricolores. Peu de réussite dans les tirs, trop de fautes et des lancers-francs donnés, la Serbie creuse l’écart et la France, qui s’est battue jusqu’au bout, ne reviendra pas. Score final : 94-88.

Les Bleus auront malgré tout montré un visage très intéressant et corrigé des détails importants grâce à cette rencontre de haut niveau, à quelques jours du TQO.

La France jouera son dernier match de préparation face au Japon à Rouen, mardi 28 juin à 20h30 au Kindarena, avant de s’envoler pour Manille (Philippines) mercredi, là où tout se jouera.

Vincent Collet (entraîneur de l’Equipe de France) : « Ce qui était intéressant ce soir c’est que nous avons joué un match de très haut niveau. Les deux équipes avaient des intentions plus qu’amicales, dans le sens où il y avait beaucoup d’intensité et des efforts défensifs flagrants, notamment de notre part. Je me souviens du match que nous avions fait ici l’an passé et celui-ci n’a rien à voir. Nous étions, ce soir, beaucoup plus présent et il s’en est fallu de peu pour que l’on s’impose, mais ce n’était pas là l’essentiel. Nous avons beaucoup progressé par rapport à mardi, notamment dans le domaine offensif. Nous avons eu une mobilité qui était vraiment intéressante et j’espère que nous allons conserver ça. Nos 27 passes et la façon de bouger leur a posé beaucoup de problèmes, et nous avons marqué beaucoup de paniers près du cercle. Globalement l’état d’esprit, l’attitude, tout le monde a intégré qu’il fallait se donner en défense, à l’image du cinq de départ et c’est aussi ce qui nous a permis d’être beaucoup plus intense que mardi dernier. On a été consistant pendant 40 minutes excepté peut-être en prolongation où l’on a un peu baissé. Ce soir beaucoup de joueurs ont été plutôt à leur avantage, cela nous donne des enseignements mais ce n’est pas ce que je retiens en premier car globalement on a une idée de ce que l’on veut faire et cela ne fait que renforcer les impressions que l’on a déjà. »

Joffrey Lauvergne : « Ce sont toujours des matches très intéressants lorsque l’on joue contre la Serbie. La France et la Serbie sont des équipes de niveau très similaires et les Serbes sont toujours prêts longtemps avant le début de leurs compétitions, c’est donc très positif pour nous ce soir. Au regard de notre début de préparation on ne peut être que satisfait de ce qu’on fait jusqu’à présent. Il faut continuer à optimiser chaque entraînement pour se préparer du mieux possible mais globalement je pense qu’on peut être satisfait ce soir de ce que nous avons fait. »

Serbie bat France : 94-88 ap (13-14, 21-22, 23-22, 24-23 puis 13-7 )

Serbie : Milos Teodosic 10, Marko Simonovic 5, Nemanja Dangubic NPJ, Bogdan Bogdanovic 13, Stefan Markovic 5, Nikola Kalinic 10, Nemanja Nedovic 16, Stefan Bircevic 3, Miroslav Raduljica 17, Nikola Jokic 10, Vladimir Stimac 5, Rade Zagorac NPJ, Marko Guduric NPJ, Stefan Jovic 0.

Entraîneur : Aleksandar Djordjevic

France : Thomas Heurtel 7, Antoine Diot 1, Joffrey Lauvergne 14, Charles Kahudi 4, Tony Parker 12, Edwin Jackson 2, Florent Pietrus 2, Nando De Colo 16, Boris Diaw 8, Alexis Ajinça 8, Kim Tillie 7, Adrien Moerman 7.

Entraîneur : Vincent Collet