Vous êtes ici

LFB - Bilan 2019-2020

Lattes Montpellier à la bonne heure

Arnaud Dunikowski - 22/05/2020
Dixième épisode de notre bilan 2019-2020 avec Lattes Montpellier, troisième du championnat lors de l'arrêt définitif le 10 avril dernier.

Finaliste des playoffs et de l'Eurocoupe lors de la saison 2018-2019, Lattes Montpellier sortait d'un exercice plus que réussi. Sur cette lancée, les Gazelles ont réalisé un excellent début de championnat. Avec 6 victoires de rang pour débuter, le BLMA planait sur la Ligue Féminine avant de rentrer dans le rang comme le confime Edwige Lawson-Wade, la Directrice sportive du club héraultais : "On a fait une bonne première partie de saison puis on a eu plus de défaites par la suite, à cause des blessures, un effectif diminué, un calendrier infernal. Ca nous a mis un peu dans le dur mais sportivement, en étant troisième du championnat le plus relevé d'Europe, on est content. Devant nous il y a les grosses cylindrées comme Lyon et Bourges, on est à un point ou deux de ces équipes".

Parmi les blessures, la plus notable fut celle de Stephanie Mavunga lors de la 11ème journée. Débarquée de Krasnoyarsk (RUS), l'Américaine née au Zimbabwe s'est vite rendue indispensable avec des statistiques rarement vues en Ligue Féminine (17.3 points, 11.6 rebonds pour 20.6 d'évaluation en moyenne) dont une pointe à 33pts, 17rbds et 41 d'évaluation à Tarbes le 7 décembre. "C'est sûr qu'elle nous a énormément manqué, elle apportait beaucoup dans tous les compartiments du jeu. On a tout de même réussi à faire des bons matches mais on ne peut pas enlever 20 points et 10 rebonds. Sa blessure nous a fait beaucoup de mal" avoue Lawson-Wade. "On ne s'attendait pas à ce qu'une joueuse prenne le relai. C'est en équipe que ça doit se faire. Elle s'est blessée à un moment où le calendrier était très compliqué donc on ne sait pas ce que l'on aurait fait avec elle" tempère l'ancienne Bleue.

En Euroligue, le BLMA a existé et a longtemps évolué dans le haut du groupe B. Au final, le bilan équilibré (7-7) a été terni par une fin de saison régulière délicate (4 défaites consécutives). Les partenaires de Diandra Tchatchouang ont néanmoins réussi à se qualifier pour les quarts de finale, sur le fil. "C'est une saison historique pour nous. Quand on était deuxième, on se pinçait pour voir si c'était vrai, si l'on ne rêvait pas. On a battu des équipes comme Fenerbahce, Kursk. C'est la grosse satisfaction de la saison" confirme la dirigeante. L'autre bonne nouvelle, selon Edwige Lawson-Wade, se situe dans les tribunes : "On a augmenté l'affluence par match de 30%. On sent un véritable engouement porté par la saison dernière, l'épopée européenne. Cette année avec les gros résultats, les gens sont restés et on sent qu'il y a un nouveau Montpellier en place".

Pour la saison prochaine, l'effectif lattois sera chamboulé. Seulement trois joueuses restent (Bernies, Milapie et Tchatchouang) et six s'en vont dont les étrangères Whitcomb, Williams et Mavunga. Alix Duchet (Bourges), Ornella Bankolé (Roche Vendée) et Laetitia Kamba (retraite) ne porteront plus le maillot du BLMA. "On sent que le championnat est très élevé, on n'a pas encore parlé d'objectifs mais ça sera surement de rester dans le top 4. Le championnat est tellement fort, on va essayer d'être dans le haut du championnat" indique la Directrice sportive des Gazelles.

Côté arrivées, Ana Dabovic et Ana-Maria Filip feront leur retour sur les bords de la Méditerrannée. Après trois saisons réussies du côté de Lyon, la Belge Julie Allemand viendra apporter son leadership à la mène et deux Américaines ont été recrutées. Asia Durr, numéro 2 de la Draft WNBA 2019 et coéquipière de Marine Johannes et Bria Hartley à New York l'été dernier, "sera la scoreuse qui va nous apporter un peu de folie" dévoile Lawson-Wade. Quant à Nia Coffey, "une poste 4 qui peut jouer 3, athlétique, qui défend, prend des rebonds, marque", elle aura la lourde tâche de faire oublier Gabby Williams.

Basket Lattes Montpellier Association (3ème)

Bilan : 11 victoires - 5 défaites
Meilleure marqueuse : Stephanie Mavunga (17.3 pts/match)
Meilleure passeuse : Romane Bernies (3.4 pds/match)
Meilleure rebondeuse : Stephanie Mavunga (11.6 rbds/match)
Meilleure évaluation : Stephanie Mavunga (20.6 /match)

Les autres bilans
Episode 1 - Charnay attendait son heure
Episode 2 - Nantes dans le creux de la vague
Episode 3 - Tarbes restait serein
Episode 4 - Saint-Amand pas maître chez lui
Episode 5 - Villeneuve d'Ascq filait en playoffs
Episode 6 - Roche Vendée s'était relancé
Episode 7 - Charleville-Mézières coupé dans son élan
Episode 8 - Landerneau toujours plus haut
Episode 9 - Basket Landes dans ses standards