Vous êtes ici

Français de NBA

Les Spurs et Parker invaincus à domicile

Tony Parker
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP - 15/01/2016
Les San Antonio Spurs ont préservé leur invincibilité à domicile cette nuit en battant les Cleveland Cavaliers 99 à 95. Lors de cette victoire, les Texans ont pu compter sur un Tony Parker décisif.
Les Spurs ont signé leur 23e victoire consécutive devant leur public cette saison et sont invaincus au AT&T Center depuis le 12 mars 2015 lorsqu'ils s'étaient inclinés face à... Cleveland.
 
La franchise texane est actuellement 2e de la conférence Ouest avec un bilan de 35 victoires en 41 matches et reste la seule à soutenir la comparaison avec le champion en titre et leader Golden State, battu la veille à la surprise générale par Denver.
 
Les Spurs avaient pourtant mal débuté ce choc très attendu entre deux prétendants au titre NBA. Ils ont rapidement été distancés de dix points par LeBron James et ses coéquipiers pour boucler le premier quart-temps sur le score de 32-20.
 
Mais Tony Parker a sonné la révolte dans le 2e quart-temps avec ses douze points pour un total de 24 (11 sur 18 aux tirs). Leur retard qui a culminé à 13 points n'était plus que de six points à la pause (50-44).
 
Grâce à une défense agressive et un banc plus prolofique que celui des Cavaliers, les Spurs sont passés en tête à sept minutes du terme de la 3e période (57-55) avec un panier à trois points de Kawhi Leonard (20 points, 10 rebonds) et n'ont plus été inquiétés. L'autre bleu des Spurs, Boris Diaw a été peu utilisé (2 points, 2 rebonds en 9 minutes).
 
"C'était vraiment un très beau match face à une belle équipe de Cleveland", a souligné Parker, meilleur marqueur de la rencontre avec deux points de plus que LeBron James, deux jours après avoir marqué 31 points face aux Brooklyn Nets.
 
"On a fait du bon boulot", s'est-il félicité.
 
Dans les autres matches, le Orlando Magic d'Evan Fournier (21 points, 8/11 aux tirs, 3 rebonds, 3 passes en 34 minutes) s'est incliné (103-106 a.p.) à Londres face aux Toronto Raptors.
 
Chicago a dû s'employer (115-111 a.p.) pour se défaire de Philadelphie. Les Bulls ont pu compter sur un Jimmy Butler en feu (53 points) et un Joakim Noah retrouvé (6 points, 3/8 aux tirs, 16 rebonds, 8 passes, 2 interceptions en 38 minutes).
 
Utah s'est incliné face à Sacramento (101-103) malgré un Rudy Gobert omniprésent au rebond (2 points, 1/3 aux tirs, 12 rebonds, 2 passes, 2 contres en 29 minutes).