Vous êtes ici

Coupe de France masculine

Strasbourg dompte Le Portel

Bellenger/IS/FFBB
Sylvain Bourdois Chupin - 03/05/2015
Après avoir éliminé en Coupe de France quatre équipes du top 8 de la Pro A, Le Portel a une nouvelle fois été héroïque. Mais ce soir la SIG, sérieuse et appliquée, à l'image de son capitaine Louis Campbell (MVP de la rencontre), a su éviter le piège tendu par les Nordistes, soutenus à Carpentier par 1300 supporters déchaînés.
Aucun club de Pro B n'a jamais remporté la Coupe de France. Poussés par tout un peuple, les Nordistes ont bien l'intention de changer cela. Ce sont eux, par l'intermédiaire de Donaldson qui lancent les hostilité. La SIG s'appuie sur son secteur intérieur pour répondre à leur vivacité.
 
L'adresse de Mangin et Ross derrière l'arc permet au Portel de poursuivre sur sa lancée (10-8). L'assurance strasbourgeoise finit par payer, Toupane trouve les intervalles et Dragicevic règle la mire. Il faut s'y reprendre à plusieurs fois, mais le Portel s'accroche à l'image de son actif pivot Donalson. Après 10 minutes de jeu, les Nordistes ne sont qu'à un point (20-19).
 
Le capitaine de l'ESSM, Benoit Mangin, tente bien de libérer ses troupes en marquant à trois-points mais Louis Campbell calme rapidement ses ardeurs en marquant trois tirs primés de suite. La SIG mène alors 31-27. Combatif, le duo Rochford-Mangin maintient son équipe au contact avant que Jéremy Leloup n'enchaine les paniers. Strasbourg respire enfin, Toupane et Diot peuvent alors faire le spectacle pour réveiller le camp strasbourgeois et ses 700 supporters présents (48-40, 18').
 
En deuxième mi-temps, l'intensité ne cesse de grimper. Matt Howard se montre autoritaire en attaque pour la SIG et Chathuant entretient le suspense en marquant à trois-points (51-54, 23'). Deux gros shoots de Toupane rassurent la SIG, mais encore une fois, Le Portel réagit et montre que son tableau de chasse (Le Havre, Le Mans, l'ASVEL, Limoges) en Coupe de France n'est pas dû au hasard.
 
Le public donne de la voix, Lacombe à trois-points puis Diot en percussion redonnent un peu d'air à la formation alsacienne (64-57, 28'). Wojciechowski marque derrière l'arc, Le Portel y croit toujours malgré un tir assassin à neuf mètres, au buzzer de Dragicevic. Avant le dernier acte la SIG mène 67 à 60.
 
L'expérience et le sang-froid des Alsaciens finissent par avoir raison de l'enthousiasme des Nordistes pourtant pleins d'envie, à l'image de Donaldson qui s'illustre au contre sur Campbell. Une nouvelle balle perdue par les hommes de Girard est rapidement exploitée par Antoine Diot et bien conclue par Matt Howard. La SIG est à +12 (78-66, 33').
 
Cette fois c'en est trop, les Portelois ne réaliseront pas un nouvel exploit dans cette Coupe de France. La marche est sans doute trop haute. Antoine Diot peut haranguer la foule, la SIG ne s'est pas fait piéger et remporte son deuxième trophée de la saison après la Leaders Cup en février dernier. Score final 87-74.
 
Strasbourg bat Le Portel : 87-74