Equipes de France jeunes

Moussa d’Amérique

Corps: 

Alors que les différents championnats sont à l’arrêt pour lutter contre le COVID 19, la FFBB vous propose de découvrir quelques-uns des meilleurs prospects français. On poursuit notre tour d’horizon avec Moussa Diabate, international U18 l’été dernier.

A l’été 2018, Bernard Faure, l’entraîneur de l’Equipe de France U16, attendait avec curiosité le retour sur nos rivages de Moussa Diabate, exilé depuis deux ans aux Etats-Unis, pour l’Euro U16. Avec les Bleuets, le jeune homme marque les esprits : 11,1 points et 10,3 rebonds de moyenne dont une partition monumentale en quarts de finale face à la Serbie avec 16 points et 17 rebonds. A l’été 2019, Lamine Kébé, l’entraîneur de l’Equipe de France U18, attendait avec curiosité le retour sur nos rivages de Moussa Diabate exilé depuis trois ans aux Etats-Unis, pour l’Euro U18. Avec les Bleuets, le jeune homme marque les esprits : 13,1 points, 11,1 rebonds de moyenne et un découpage en règle de la Grèce en phase de poule avec 14 points et 20 rebonds.

La fuite

En deux compétitions internationales, Moussa Diabate a balayé les doutes concernant son évolution loin des structures de formation du basket français. L’ancien joueur de la Saint-Charles Charenton fait partie des tous meilleurs prospects mondiaux de sa classe d’âge. Ses qualités athlétiques sont époustouflantes, son niveau d’intensité spectaculaire et sa marge de progression encore bien réelle, lui qui compte à peine plus de six ans de basket dans les jambes. "S’il n’a pas de pépins, il sera drafté, j’en suis persuadé", tranche sans hésitation Lamine Kébé. Son départ en novembre 2016 avait beaucoup fait parler dans le tout petit monde des formateurs du basket francilien. Diabate a alors 14 ans et débute sa deuxième saison en U15 France avec la Saint-Charles Charenton. Son duo avec Daniel Batcho fait saliver les spécialistes. L’équipe du Val de Marne enchaîne les victoires mais après cinq journées et alors qu’il est attendu avec l’Ile de France au Camp Inter Zones au Temple sur Lot, le Parisien disparaît. Les dirigeants de Charenton n’auront plus de nouvelles de leur pépite, orientée par un intermédiaire vers le lycée de Montverde en Floride. Un dépaysement total pour un joueur aussi jeune. Et si la destination est prestigieuse, l’établissement ayant vu passer des stars comme Ben Simmons ou D’Angelo Russell, l’adaptation s’avère particulièrement ardue. "J’ai eu des moments de prise de conscience qui ont été très importants dans ce que je fais aujourd’hui", estime Moussa Diabate. "A Montverde, après deux mois c’était terriblement difficile. Je devais m’habituer à un nouveau jeu. Je ne comprenais rien, je ne parlais pas anglais. Je n’étais même pas dans l’équipe 1. J’étais loin. Je me demandais ce que je faisais là."

Malgré l’envie de trouver rapidement un billet retour, Diabate s’appuie sur sa foi et son talent pour s’accrocher et gravir les échelons. Depuis, il a changé chaque année d’institution et figure désormais dans le top 10 des joueurs de high school du pays. Michigan, Kentucky ou Florida sont sur les rangs pour l’accueillir. Théoriquement en 2021. Mais le prospect pourrait choisir de "reclassifier" pour débuter sa carrière universitaire dès la rentrée prochaine plutôt que de faire une ultime année de high school, où le niveau d’opposition et d’exigence collective est à géométrie variable. "Lors de ma deuxième saison je tombais parfois contre des petits qui ne savaient pas sauter et à peine jouer. C’est pour cela que j’ai changé." A DME Academy puis IMG Academy, Diabate s’impose et en impose, intégrant tous les codes d’un basket centré sur l’individu. "C’est un vrai business. Les qualités individuelles priment sur le basket d’équipe. Surtout en AAU (ndlr : circuit parallèle au championnat disputé l’été). C’est du cirque parfois. En France si tu es le plus fort de ton équipe et que tu perds tous les matches, personne ne te regardera. Les Européens ont une meilleure approche. Ce qui compte c’est ce que tu montres sur le terrain, pas les vidéos sur Youtube."



Un sentiment de revanche

Pour Diabate, la question ne se pose plus. Tous les regards des scouts sont portés sur son physique longiligne de 4/3. Et ses prestations lors des deux Euros jeunes qu’il a disputés ont confirmé son immense talent dans un contexte très éloigné de sa réalité américaine. "Les compétitions internationales m’ont vraiment aidé sur mon jeu", estime-t-il. "Mais si j’étais resté aux Etats-Unis j’aurais aussi développé mon basket. C’était surtout une question personnelle. J’aime la compétition. Quand on me parlait d’Ousmane Garuba (ndlr : pivot de l’Espagne U18 déjà vu en Euroleague avec le Real Madrid), je voulais voir par moi-même. Et puis faire la préparation à l’INSEP ça voulait dire vraiment quelque chose. Je trouve qu’on m’a regardé de haut. On m’a sous-estimé."

"Celui qui n’avait pu intégrer le pôle espoirs d’Ile de France en a gardé un souvenir amer qui a sans doute guidé ses envies d’ailleurs. "Au début je ne voulais plus revenir en France. Je voulais couper les ponts. Pour grandir… et par vengeance.Désormais apaisé et remarquablement lucide sur son environnement, Diabate a puisé dans deux univers pour devenir un monstre de polyvalence. "J’étais très curieux quand il est arrivé au stage. Et sans a priori", note Lamine Kébé. "Au bout de 15 minutes d’entraînement on a su qu’il serait dans l’équipe et avec un rôle important. Il dégageait un énorme enthousiasme et une grande motivation. Il est vite devenu un leader vocal malgré le fait qu’il avait un an de moins et qu’il évoluait avec des joueurs qu’il ne connaissait pas forcément. Il a eu des difficultés pour se mettre à niveau tactiquement. Mais il a fait beaucoup d’efforts, il posait énormément de questions et était en demande régulièrement de l’évaluation de ses performances. Je n’ai pas ressenti cette idée de revanche chez lui mais une détermination constante. L’envie de montrer qu’il est le plus fort. Mais pas contre les autres, une motivation très positive."

Leader naturel, Diabate, qui vient de fêter ses 18 ans, s’est vu fixer deux axes de développement par son entraîneur en Equipe de France. Son tir extérieur tout d’abord, avec la volonté de développer un tir à trois-points indispensable dans le basket moderne. Son sens du jeu ensuite avec une attention particulière portée au spacing et aux placements sur le terrain. Parti sur un coup de tête, le jeune homme a eu la volonté et la chance de ne pas sombrer loin de chez lui, alors que de nombreux autres succombent aux sirènes américaines pour revenir en manque de repères et de débouchés. Les siens sont plus clairs et se résument en trois lettres : NBA.

Surtitre: 
Prospects
Auteur: 
par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Vendredi, 27. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Après avoir quitté la France à 14 ans, Moussa Diabate (2,08 m, 18 ans) est devenu un des meilleurs joueurs de high-school aux Etats-Unis. Courtisé par les plus prestigieuses universités américaines, l’ancien de la Saint-Charles Charenton ne devrait pas attendre longtemps avant de se présenter à la draft.
crédit: 
FIBA

La tête et les jambes

Corps: 

Alors que les différents championnats sont à l’arrêt pour lutter contre le COVID 19, la FFBB vous propose de découvrir quelques-uns des meilleurs prospects français. On poursuit notre tour d’horizon avec Maxime Raynaud, international U16 l’été dernier.

Astrophysicien ou joueur NBA. Maxime Raynaud hésite encore. "Je ne veux me fermer aucune porte", acquiescet-il dans un sourire. "Les deux sont des rêves et je travaille à pouvoir conserver ce choix le plus longtemps possible." L’échange peut paraître lunaire mais prend tout son sens avec ce jeune homme de 16 ans, aussi à l’aise sur les parquets que sur les bancs de l’école. Une situation qui fait de Raynaud un cas à part dans le concert des meilleurs prospects français.

À l’heure où tous ses partenaires de jeu en Équipe de France ont rejoint le Pôle France ou un centre de formation, il a choisi de rester fidèle à son club de la Saint-Charles Charenton en U18 France. Une différence qui pourrait pénaliser Raynaud, médaillé d’argent l’été dernier avec les U16, conscient du challenge à relever. "Je me suis dit qu’un fossé énorme allait se creuser et que je ne serais pas en mesure de le combler", remarque-t-il en évoquant ses trois entraînements hebdomadaires là ou d’autres s’entraînent une à deux fois par jour. "Mais avec Charenton nous avons mis au point une organisation qui me permet de progresser tout en poursuivant dans mon lycée. Aujourd’hui j’en suis très content." Dominateur dans le championnat de France U18 (17,5 pts de moyenne) il sait toutefois que le niveau d’opposition est très éloigné de celui qu’il a pu observer lors du stage de l’Équipe de France U17 à l’INSEP début janvier.

Face à Victor Wembanyama (2,18 m) et Naoll Balfourier (2,15 m), le Parisien a dû s’adapter. "Quand quelqu’un te met deux têtes tu ne peux pas être mou", souffle-t-il, lui qui avait vécu des moments parfois compliqués dans un rôle secondaire avec les U16 à l’Euro (7 minutes de temps de jeu). "Quand tu n’es pas mis en avant comme c’est le cas à Charenton, sur le coup ça fait bizarre. Mais c’est très enrichissant d’apprendre à trouver sa place. Ça a été dur. Avec le recul je suis plus content que malheureux de cette campagne." Un niveau d’analyse remarquable pour un joueur de cet âge, désireux de ne pas se conformer à un cadre bien défini. "D’un point de vue social, pouvoir mêler les deux univers, basket et études, est très intéressant pour mon développement personnel." Car Henri IV n’est pas un lycée comme les autres. Situé dans le 5e arrondissement de Paris l’établissement est connu pour son élitisme et n’avait encore jamais vu passer un OVNI comme Maxime Raynaud au moment de gérer sa demande d’une fin anticipée des cours pour rejoindre la préparation de l’Équipe de France. "Habituellement il s’agit plutôt de demandes qui concernent les arts ou la musique. Pour le sport c’est une première. Mais le lycée est emballé."

À la fin de la saison, le joueur devra à nouveau se pencher sur son mode de fonctionnement et la nécessité de multiplier les entraînements pour continuer à exploiter une mobilité et une vision du jeu assez rares pour un tel gabarit.

Surtitre: 
Prospects
Auteur: 
par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Samedi, 21. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
C’est un profil totalement atypique dans le basket français de jeunes. Maxime Raynaud (2,12 m, 16 ans) a fait le choix de ne pas intégrer un centre de formation ou le Pôle France pour poursuivre sa scolarité au prestigieux Lycée Henri IV, à Paris.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Les U17 masculins également avec le pays hôte

Corps: 

La Coupe du Monde U17 masculine se déroulera du 4 au 12 juillet à Sofia en Bulgarie.

Groupe A : Canada, Australie, Italie, Egypte
Groupe B : Chine, République Dominicaine, France, Bulgarie
Groupe C : Turquie, Corée, Argentine, Espagne
Groupe D : Russie, Etats-Unis, Mali, Japon ou Nouvelle-Zélande

La génération 2003 emmenée par Bernard Faure avait réalisé un brillant parcours l'été dernier à l'Euro, se hissant jusqu'en finale et ramenant la médaille d'argent. Une performance qui peut laisser espérer des chances de médaille mondiale dans quelques mois en Bulgarie.

Surtitre: 
Equipes de France jeunes
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 6. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Egalement placée dans le groupe du pays hôte de la Coupe du Monde U17 (4 au 12 juillet en Bulgarie) tout comme les U17 féminines hier, l'Equipe de France U17 masculine a hérité d'un groupe composé de la Bulgarie, de la Chine et la République Dominicaine.
crédit: 
(Crédit : FIBA)

Les U17 féminines avec le pays hôte

Corps: 

La Coupe du Monde U17 féminine se déroulera du 15 au 23 août à Cluj-Napoca en Roumanie. 

Groupe A: Italie, Canada, Corée, Egypte
Groupe B: Mali, Etats-Unis, Australie, Espagne
Groupe C: Lituanie, Russie, Japon, Chili
Groupe D: Roumanie, France, Chine, Porto Rico

La génération 2003, coachée par Julien Egloff, est arrivée 4ème place de l'Euro U16 2019, et se place en outsider dans la course à la médaille mondiale. 

Surtitre: 
Equipes de France jeunes
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 4. Mars 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le tirage au sort de la Coupe du Monde U17 féminine a eu lieu ce mercredi à Cluj-Napoca (Roumanie). L'Equipe de France U17F a été placée dans le groupe D avec la Roumanie, la Chine et Porto Rico.
crédit: 
(Crédit : FIBA)

U20 Féminine : 20 joueuses convoquées en stage

Corps: 

"Les joueuses arriveront le lundi au Temple-sur-Lot et repartiront le vendredi matin. Pendant ces 3 jours pleins, nous n’aurons pas beaucoup de temps. Donc, je vais surtout m’attarder à bien évaluer les joueuses, à la fois sur le terrain mais aussi en dehors, à m’entretenir avec elles pour évaluer leurs motivations par rapport au projet d’équipe nationale. Je vais le faire en prenant le plus de précaution pour faire une évaluation la plus bienveillante et la plus pertinente possible" confie Jérôme Fournier, l’entraîneur.

L’année passée, plusieurs joueuses convoquées évoluaient – et évoluent toujours – au sein du championnat universitaire américain (NCAA). "Cette année, sur ce premier regroupement, il n’y a pas de joueuses issues des universités américaines car elles sont en plein dans leur saison et ne peuvent donc pas venir nous rejoindre. Je vais lister ces joueuses dans le cadre d’un deuxième rassemblement qui aura lieu en mai car, à cette période-là, elles auront terminé leur saison."

Composition de l'équipe :

 

NOM

Prénom

Taille 
(en mètres)

Club

1

CHABRIER

Coralie

1,69

LDLC Asvel Féminin

2

CHERY

Kendra

1,85

Roche Vendée Basket

3

DE FREITAS

Margot

1,88

Toulouse Métropole Basket

4

EWODO

Yohanna

1,82

C' Chartres Basket Féminin

5

FOFANA

Nabala

1,92

Nantes Reze Basket

6

GUENNOC

Ewl

1,74

USO Mondeville Basket

7

HAMAOUI

Jade

1,81

Bourges Basket

8

HILLOTTE

Camille

1,81

C' Chartres Basket Féminin

9

JAKOVLJEVIC

Hélène

1,77

Landerneau Bretagne Basket

10

MACQUET

Sixtine

1,96

Charnay Basket Bourgogne Sud

11

MAHOUTOU

Eve

1,82

Reims Basket Féminin

12

MANALA

Serena

2,02

Basket Lattes Montpellier Association

13

MAVAMBOU

Jessica

1,84

As Aulnoye

14

MEHADJI

Sirine

1,90

Basket Landes

15

MONPIERRE

Océane

1,70

Roche Vendée BC

16

PARDON

Marie

1,78

Tarbes GB

17

SALAUN

Janelle

1,88

Flammes Carolo Basket Ardennes

18

WADOUX

Zoé

1,78

Villeneuve D'Ascq ESB

19

WEMBANYAMA

Eve

1,82

LDLC Asvel Féminin

20

YALE

Olivia

1,78

Reims Basket Féminin

Entraineur : Jérôme Fournier
Adjoints : Virgile Abel et Damien Leroux
 
On retrouve ici des joueuses expérimentées qui ont remporté la médaille de bronze au Championnat d’Europe U18 Féminin en juillet dernier : Ewl Guennoc, Marie Pardon, Yohanna Ewodo, Camille Hillotte, Jade Hamaoui, Janelle Salaun et Eve Mahoutou ; et d’autres qui ont gagné la même médaille au Championnat d’Europe U20 Féminin en août dernier : Nabala Fofana, Serena Manala, Hélène Jakovjlevic et Océane Monpierre.
 
"La particularité de ce groupe est qu’il va se construire autour de deux générations : les joueuses qui sont nées en 2000 et celles qui sont nées en 2001. Donc, on peut imaginer qu’elles vont s’appuyer sur une histoire commune et c’est important" estime Jérôme Fournier. "Je compte sur elles pour qu’elles confirment tout le bien que l’on peut penser d’elles lors de ce stage" ajoute-t-il.
Surtitre: 
Equipe de France Jeune Féminine
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 17. Janvier 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Jérôme Fournier a appelé 20 joueuses à participer au premier stage de préparation et d’évaluation qui se déroulera au Temple-sur-Lot du 3 au 7 février prochain. Ce stage marque le début du processus de sélection pour composer l’équipe qui participera au Championnat d’Europe U20 Féminin à Sopron (en Hongrie) en août prochain.

Premier rassemblement pour les U18 féminines

Corps: 

Inhabituel.  C'est en quelque sorte le premier terme qui vient à l'esprit pour évoquer ce premier rassemblement de l'Équipe de France U18 féminines à l'INSEP. "Ce n’est pas une volonté de ma part, c’est simplement une adaptation aux circonstances du calendrier" explique l'entraîneur Arnaud Guppillotte. "La catégorie U18 rassemble des joueuses qui jouent en Ligue 2, en NF1 mais aussi en LFB. Il y a plusieurs calendriers sportifs à mettre dans la balance pour organiser des stages. Je suis vraiment obligé de m’adapter à ces contraintes."

Et pour cause, avec 18 joueuses sélectionnées venant d'horizons différents, l'opération n'a pas été simple pour l'entraîneur des Bleuettes. Alors qu'il pouvait compter sur la double génération 2001-2002 l'an passé, la Coupe du Monde U17 que disputera l'Équipe de France U17 ne lui donnera plus ce luxe l'été pochain. "À priori non, il n’y aura pas de doublements. Je ferai avec la génération 2002 uniquement sauf accidents ou cascade d’accidents. La génération 2002, ce n’est pas la génération où il y a le plus de talents mais elle est très dense et homogène. Il y a beaucoup de bonnes joueuses et on devrait pouvoir se suffire à nous-mêmes." En effet, Serena Kessler, Aminata Gueye et Emilie Raynaud étaient déjà du voyage en Bosnie-Herzégovine pour l'édition 2019. Ces dernières devraient sans aucun doute jouer les premiers rôles mais Arnaud Guppillotte préfère tempérer la chose. "Je vais bien entendu compter sur elles car elles ont une expérience que les autres n’ont pas. Maintenant, ce n’est pas parce que des joueuses ont participé à un Championnat d’Europe avec un an d’avance qu’elles seront forcément les joueuses majeures de la génération suivante. Elles le seront oui, notamment Serena Kessler et Aminata Gueye parce qu’elles ont déjà un statut en Ligue 2. Après, il y a d’autres joueuses. Je pense à Louise Bussière ou encore Binta Dramé. Ces joueuses auraient déjà pu être dans le groupe l’an dernier mais pour une question de complémentarité ça ne s’était pas fait" explique le technicien.

De son côté Vaciana Gomis, joueuse de Mondeville, faisait également partie du groupe qui a gagné la médaille de bronze l'an dernier. Malheureusement, elle n'avait participé qu'à une infime partie du tournoi, se blessant lors du premier match face à Israël. Encore en phase de rééducation, son retour à la compétition sera obsersé de très près par Arnaud Guppillotte. "Elle est en cours de rééducation actuellement. Elle n’a pas encore repris pour le moment mais ça devrait se faire à moyen terme. J’espère qu’elle reviendra rapidement dans le groupe. Ce serait une vraie plus-value. C’est une joueuse qui a beaucoup de qualités mais qui a eu la malchance de se blesser l’été dernier. J’espère que cette blessure ne sera pas handicapante pour sa carrière ni pour cet été. Nous allons attendre et être patient" conclu t-il.

La composition de l'Équipe de France U18 féminines 

Nom

Prénom

Date de naissance

Club

ASTIER

Pauline

15/02/2002

CERCLE JEAN MACE BOURGES B

BUSSIERE

Louise

07/08/2002

USO MONDEVILLE BASKET

DARAMY

Mariama

11/08/2002

POLE FRANCE BASKET BALL

DETCHARD

Adele

14/02/2002

USO MONDEVILLE BASKET

DIAKITE

Hatoumata

27/06/2002

FLAMMES CAROLO BASKET ARDENNES

DRAME

Binta

16/05/2002

POLE FRANCE BASKET BALL

FARCY

India

31/07/2002

 

BASKET LATTES MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE ASSOCIATION

GUEYE

Aminata

10/07/2002

USO MONDEVILLE BASKET

KESSLER

Serena

25/10/2002

POLE FRANCE BASKET BALL

MASON

Shan marie

06/03/2002

BASKET LANDES

NIARE

Nahan

15/02/2002

USO MONDEVILLE BASKET

POIROT

Shayane

19/07/2002

COTE D'OPALE BASKET CALAIS

RABOT

Garance

04/06/2002

FC LYON ASVEL FEMININ

RAYNAUD

Emilie

26/07/2002

POLE FRANCE BASKET BALL

RICHMOND

Hereata

20/05/2002

ANGERS - UNION FEMININE BASKET 49

SIDA ABEGA

Seehia

09/08/2002

POLE FRANCE BASKET BALL

TOURE

Maye

04/03/2002

CERCLE JEAN MACE BOURGES B

VERGIAT

Clarisse

27/09/2002

FC LYON ASVEL FEMININ

Entraîneur : Arnaud Guppillotte
Assistants : Christophe Pontcharraud, David Morabito
 

Surtitre: 
Équipe de France U18 Féminines
Auteur: 
Clément Daniou/FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 16. Janvier 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Pour ce premier rassemblement de l'année qui se déroule à l'INSEP du 2 au 5 février, Arnaud Guppillotte, l'entraîneur de l'Équipe de France U18 féminines, a convoqué 18 joueuses afin de préparer le Championnat d'Europe qui aura lieu à Héraklion (Grèce) du 4 au 12 juillet prochain. Dans cette liste on retrouve trois joueuses qui avaient déjà participé à la compétition l'an passé avec un an d'avance, Serena Kessler, Aminata Gueye et Emilie Raynaud.

Le bilan du rassemblement des Équipes de France jeunes à l'INSEP

Corps: 

Ils étaient 73 joueurs à être sélectionnés pour ce premier rassemblement de l'année. 20 chez les U15, 19 chez les U16, 18 chez les U17 et 16 chez les U18. Pour la première fois, ces quatre équipes étaient réunies ensemble pendant deux jours à l'INSEP et l'événement a été une vraie réussite. Au programme : des entraînements, des oppositions entre classes d'âges et un shooting photos. Pour les différents entraîneurs que sont Stanilas Hacquard, Lamine Kebe, Bernard Faure et Frédéric Crapez, ces deux jours auront été d'une grande utilité afin de préparer les échéances futures. En effet, avec le tournoi de l'Amitié, deux Championnats d'Europe et une Coupe du Monde, l'été sera chargé pour les Bleuets.

Équipe de France U15 masculins 

36 joueurs avaient été sélectionnés pour le Camp National qui avait lieu du 18 au 22 décembre dernier à Bourges. Pour ce premier rassemblement de l'année, ils n'étaient plus que 20. Entre entraînements, opposition face à l'Équipe de France U16 et visite des installations de l'INSEP en compagnie des familles, ces deux jours resteront longtemps gravés dans la mémoire de ces jeunes joueurs.

Équipe de France U16 masculins

Bien en jambes tout au long de ces deux jours, la dernière opposition remportée face aux U17 restera un vrai motif de satisfaction pour l'entraîneur Lamine Kebe. Très intense et agressive sur le porteur du ballon, montrant un état d'esprit exemplaire, l'équipe menée par le joueur de l'ASVEL Kymany Houinsou et l'arrière du Pôle France Basket Kilian Malwaya a montré de très belles choses.

Équipe de France U17 masculins

Le retour de la cuvée 2003 à l'INSEP est loin d'être passé inaperçu. Avec 4 joueurs culminant à plus de 2m10 et en présence de l'intérieur de Nanterre Victor Wembanyama (encore 2004), cette équipe a laissé entrevoir tout son potentiel. Après la très belle médaille d'argent obtenue au Championnat d'Europe U16 l'été dernier, c'est la Coupe du Monde qui attend les protégés de Bernard Faure. À Sofia, capitale de la Bulgarie, ces jeunes pousses auront le privilège d'affronter le gratin mondial.

Équipe de France U18 masculins

Sans quelques-uns de ses meilleurs éléments comme Juhann Begarin et Moussa Diabate, respectivement au Paris Basketball en Pro B pour l'un et expatrié à IMG Academy en High School pour l'autre, ces deux jours auront permis à l'entraîneur Frédéric Crapez de procéder à une très large revue d'effectif. L'occasion de revoir Daniel Batcho avec les Bleuets, lui qui n'a plus porté le maillot bleu depuis une blessure lors du Championnat d'Europe U16 en 2018.

Surtitre: 
RASSEMBLEMENT EDF JEUNES MASCULINS
Auteur: 
Clément Daniou
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Janvier 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Pendant deux jours et pour la première fois de l'histoire, les Équipes de France U15, U16, U17 et U18 masculins étaient réunies à l'INSEP. Dans le temple français des sports olympiques, ce grand rassemblement a permis aux différents entraîneurs de procéder à une large revue d'effectif.

20 joueurs retenus en Equipe de France U15

Corps: 

Composition de l'Equipe de France U15

Nom Club Pôle
Théo Audry Chorale Roanne Lyonnais
Tidjan Auguet SPO Rouen Haute Normandie
Mapote Benga Fos Provence  
Matheo Coffi Strasbourg IG Alsace
Pacome Dadiet SC Charenton Ile de France
Felix De Almeida ASVEL Alpes
Mohamed Diawara La Domremy Basket 13 Ile de France
Nolan Guillaume Villemomble Sports Ile de France
Anatole Humeau AL Voiron Basket Alpes
Khadim Kane Grenoble Basket 38 Alpes
Maxim Logue ASVEL Lyonnais
Mervyn Muamba Sud Lyonnais Basket Lyonnais
Noah Penda Levallois SC Ile de France
Théo Pichard Orléans Loiret Centre
Théo Pierre-Justin Adour Dax Basket Aquitaine
Illan Pietrus Strasbourg IG Lorraine
Zaccharie Risacher Union Olympique Demi Lunoise  
Tidjane Salaun SC Charenton Ile de France
Djibril Sinitambirivoutin Levallois SC Ile de France
François Wibaut ASVEL Nord Pas-de-Calais

Entraineur : Stanislas Hacquard                                

Surtitre: 
Equipe de France U15 masculins
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Lundi, 23. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
A l'issue du Camp National qui s'est déroulé à Bourges, 20 joueurs ont été retenus pour participer au stage de l'Equipe de France U15 du 8 au 10 janvier 2020 à l'INSEP.

France Nord a remporté le Tournoi des Demoiselles

Corps: 

A l'issue de ce tournoi, parfaitement organisé par le Comité Départemental du Cher, la France Nord s'impose et la France Sud termine 3e. De bon augure pour ce millésime lorsque l’on sait que la République Tchèque et l’Allemagne figuraient toutes les deux dans le Top 10 du dernier Championnat d’Europe U16.

Classement final :
1/ France Nord
2/ République Tchèque
3/ France Sud
4/ Allemagne

Surtitre: 
Camp National 2019
Date d’écriture: 
Lundi, 23. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
En marge du camp national qui s'est déroulé à Bourges, les filles ont participé dans la prestigieuse salle du Prado au Tournoi des Demoiselles. Les Tricolores ont disputer trois rencontres de niveau international. La République Tchèque U15 et l’Allemagne ont donné le change aux jeunes françaises qui avaient été réparties dans deux équipes appelées, pour la circonstance, France Nord et France Sud.

Le groupe des U18 pour le stage à l'INSEP

Corps: 

Ce stage se déroulera avec les Equipes de France U15, U16 et U17 masculines.
 

NOM

PRENOM

DATE DE NAISSANCE

TAILLE

(CM)

POSTE

CLUB

AMBROSE

Jared

22/01/2002

204

5

GRAVELINES GRAND FORT BCM

AMSELLEM

Vincent

11/03/2002

192

1-2

OL. ANTIBES BASKET AMA

BATCHO

Daniel

10/01/2002

207

4

POLE FRANCE BASKET BALL

(SAINT CHARLES CHARENTON SAINT MAURICE)

BEAUFORT

Lucas

24/05/2002

190

1-2

S.I. GRAFFENSTADEN

CASTARD

Krisley

14/06/2002

192

2

GRAVELINES GRAND FORT BCM

COSSE

Hugo

19/08/2002

194

3

JL BOURG

DAMASE

Fabien

25/01/2002

200

3

GRAVELINES GRAND FORT BCM

DEMAHIS BALLOU

Rudy

26/02/2002

190

1

POLE FRANCE BASKET BALL

(SPO ROUEN BASKETBALL)

DIBOUNDJE

Quentin

03/05/2002

194

2

ELAN CHALON

FRISCH

Clement

07/01/2002

200

4

S.I. GRAFFENSTADEN

GALIN

Maxime

09/06/2002

202

3

ELAN CHALON

ILVOVSKIY

Maxime

28/03/2002

203

4/5

JL BOURG

LASSERRE

Marc-Olivier

03/05/2002

200

3

ELAN BEARNAIS PAU NORD-EST

MANERLAX

Christopher

09/01/2002

204

4/5

ELAN CHALON

ROLLE

Rodney

17/01/2002

206

5

CHOLET BASKET

TCHICAMBOUD

Jayson

28/01/2002

194

1

S.I. GRAFFENSTADEN

 

Surtitre: 
Equipe de France U18 masculine
Auteur: 
Léo Brabet
Date d’écriture: 
Mardi, 17. Décembre 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Un groupe de 16 joueurs a été sélectionné pour participer au stage de l'Equipe de France U18, qui aura lieu du 8 au 10 janvier 2020 à l'INSEP.

Pages

S'abonner à RSS - Equipes de France jeunes
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'