Equipes de France jeunes | FFBB

Equipes de France jeunes

Une victoire au buzzer

Corps: 

Pour son quart de finale de l’EuroBasket 2024, la France retrouvait sur son chemin l’Espagne, qui l’avait défaite un an plus tôt en finale de la Coupe du Monde U19. Privée de certains des cadres de la campagne 2023, comme Alexandre Sarr, Zaccharie Risacher et Melvin Ajinça, l’Equipe de France pouvait s’appuyer sur une ossature déjà performante l’été dernier avec six joueurs qui avaient participé à la finale (Zacharie Perrin, Noah Penda, Alexandre Bouzidi, Lucas Fischer, Romain-Thomas Parmentelot et Halvine Dzellat-Diakeno). L’occasion pour les Bleuets de prendre leur revanche et d’envoyer un message au reste du plateau. Côté Espagnol, huit joueurs présents l’été dernier étaient à nouveau alignés sur le parquet, dont le trio Rafael Villar - Jordi Rodriguez – Izan Almansa qui avait fait beaucoup de mal aux Français avec 49 points à eux trois sur les 73 de l’Espagne en finale.

Entre ces deux équipes qui se connaissent bien, c’était finalement les nouveaux venus qui ouvraient le feu en premier côté espagnol : Aday Mara (12 points, 9 rebonds) et ses 2,20 m posaient des problèmes dans la raquette, tandis que Sediq Garuba (6 points, 2 rebonds, 2 interceptions), le frère d’Usman Garuba, faisait montre d’une énergie débordantes dans les premiers instants de la rencontre. Sur un tir primé de Sergio De Larrea, l’Espagne faisait un petit break, 10-17. Temps-mort de Guillaume Vizade qui remettait les Bleuets sur les bons rails. Roman Domon (18 points, 5 rebonds) et Zacharie Perrin (20 points, 10 rebonds) posaient des problèmes à la défense ibérique et relançaient la France, qui égalisait à une minute de la fin du quart-temps, 19-19. Sur un trois points de David Gomez, l’Espagne reprenait un peu d’air, 19-22 à la fin du premier quart-temps.

Dans les premiers instants du deuxième quart-temps, l’Equipe de France refaisait rapidement son retard, grâce à la bonne activité de Domon et Perrin, mais n’arrivait pas à passer devant. La circulation de balle tricolore s’enrayait et les Bleuets n’arrivaient pas à développer le jeu rapide qui fait habituellement leur force (seulement 11 points sur contre-attaque). L’Espagne se constituait à nouveau un matelas de sécurité sous l’impulsion de Jordi Rodriguez (12 points) et Izan Almansa (14 points) pour rentrer aux vestiaires avec huit points d’avance, 32-40.

En manque criant de réussite (22/61 au tir), les Bleuets grignotaient progressivement leur retard sur la ligne des lancers-francs (23/33) en continuant d’agresser une défense espagnole de plus en plus en difficulté pour contenir le jeu français. A l’entame de la dernière période, l’Equipe de France conservait toutes ses chances avec seulement deux points de débours, 52-54. Zacharie Perrin décidait de prendre le match à son compte en inscrivant 8 des 9 premiers points des Bleuets dans le dernier quart-temps. Les deux équipes se rendaient coup pour coup avant qu’Izan Almansa ne donne un dernier avantage à l’Espagne, 71-72 à huit seconde de la fin du match. Temps-mort Guillaume Vizade. Sur la remise en jeu, Noah Penda décochait au buzzer une flèche à neuf mètre qui venait se planter droit dans le cœur des Espagnols. Le banc Français exultait pour l’upset du tournoi avec une victoire au buzzer contre l’une des toutes meilleures équipes du plateau, 74-72. Direction les demi-finales samedi face au vainqueur du match Grèce-Lituanie.

Toutes les statistiques de la rencontre France-Espagne.

Surtitre: 
EuroBasket U20 masculins 2024
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 18. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Deux des meilleures équipes du tournoi s’affrontaient dès les quarts de finale pour un remake de la finale de la Coupe du Monde U19 2023. La rencontre entre la France et l’Espagne tenait toutes ses promesses avec une victoire au buzzer des Français sur un exploit longue distance de Noah Penda, le héros de la soirée, 74-72. Direction les demi-finale samedi face au vainqueur du match Grèce - Lituanie.
crédit: 
Crédits : FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

En route vers les quarts

Corps: 

Défaites lors de leur dernière sortie face au Canada, les Bleuettes débutaient bien ce huitième de finale, prenant rapidement l'avantage (4-10, 6'). Mais cet écart était de courte durée. À la fin du premier quart-temps, les Françaises menaient de 3 unités (18-15), mais les Croates montaient en régime. Emmenée par Olivia Vukosa (20 points, 12 rebonds) et Lena Bilic (18 points, 6 rebonds, 5 passes), la Croatie mettait en difficulté une défense française en peine. Bousculées, les Françaises commettaient de nombreuses fautes et étaient en panne totale d'adresse derrière l'arc (5/22), mais pouvaient compter sur leur meilleure scoreuse Justine Loubens (17 points, 10 rebonds et 4 passes) pour rester en vie à la pause (37-32).

Au retour des vestiaires, le collectif français affichait un meilleur visage défensivement, rendant la tâche beaucoup plus compliquée à leurs adversaires, qui ne marquaient que 10 points dans le 3ème quart-temps. Les Françaises en profitaient pour reprendre les commandes de la partie (47-48).

Au terme d'un stressant mano à mano, les championnes en titre étaient menées de 3 points à 1 minute 30 de la fin (59-56). Mais les joueuses d'Arnaud Guppillotte faisaient preuve de sang-froid dans le money time, à l'image d'Emma Broliron (13 points), qui inscrivait un énorme tir à 3 points pour offrir la victoire à son équipe (59-63, score final).

Les Bleuettes décrochent leur billet pour les quarts de finale du Mondial et affronteront une vaillante équipe italienne, encore invaincue dans cette compétition.

Toutes les statistiques de la rencontre Croatie - France.

 

La suite des phrases finales :

Vendredi 19 juillet      Quarts de finale contre l'Italie à 21h

Samedi 20 juillet         Demi-finales

Lundi 22 juillet            Finale

Surtitre: 
Coupe du Monde U17 féminine 2024
Date d’écriture: 
Jeudi, 18. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Bousculées tout le match, les Bleuettes ont fait preuve de caractère pour renverser la Croatie et s'imposer 63 à 59.
crédit: 
© FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une victoire sérieuse

Corps: 

Les choses sérieuses commençaient ce mercredi pour l’Equipe de France U20 de Guillaume Vizade avec le début des phases finales face à l’Allemagne en huitième de finale de l’EuroBasket U20. Après trois matchs de poule pour se régler, c’était "do or die" désormais dans une partie de tableau pas franchement simple avec un possible croisement rapide contre l’Espagne, meilleure attaque et meilleure défense du tournoi.

Mais pour cela, il fallait déjà venir à bout de l’Allemagne, troisième du groupe B, derrière Israël et l’Italie. Les Français prenaient le match par le mauvais bout en encaissant d’entrée un 5-0, avant de réagir. Les Bleuets multipliaient les mauvais choix et faisaient preuve de maladresse. Comme souvent depuis le début de la compétition, l’entrée de Roman Domon (21 points, 3 rebonds, 2 passes et 4 interceptions) faisait du bien, avec 5 points d’affilée, et relançait les Français, qui limitaient les dégâts à la fin du premier quart-temps, 20-23.

L’ailier de Gravelines, en feu dans ce début de rencontre, continuait son chantier et permettait aux Bleuets de recoller au score avant que Zacharie Perrin (19 points, 8 rebonds, 4 passes), bien servie par Alexandre Bouzidi (13 points, 4 rebonds, 9 passes et 5 interceptions), ne fasse passer la France devant au score, 28-27, après un peu plus de deux minutes de jeu dans le quart-temps. Complétement dépassés, les Allemands passaient trois minutes sans marquer et voyaient les joueurs Tricolores s’envoler pour compter jusqu’à 14 points d’avance, 41-27. Un peu plus permissifs en défense, les Français baissaient d’intensité et se faisaient punir à trois point par des Allemands complètement remis dans le match avec un 16-5 qui envoyait les deux équipes aux vestiaires quasiment dos à dos, 46-43 pour la France.

 Les Allemands poursuivaient leur effort en deuxième période et égalisaient sur un dunk de Martin Kalu (12 points), 51-51 après trois minutes de jeu. C’est le moment que choisissait Romain-Thomas Parmentelot (11 points, à 2/2 à trois points, et 5 passes) pour sortir de sa boite et envoyer deux missiles à trois points qui redonnaient de l’air aux Bleuets. C’était ensuite au tour du duo Perrin-Bouzidi de faire sauter le couvercle. Une défense de zone agressive, qui n’hésitait pas à envoyer les Allemands maladroits sur la ligne (3/9) et qui permettait surtout de voler des ballons (19 interceptions), mettait l’équipe d’Allemagne KO. Les rebonds offensifs (13) donnaient des secondes chances aux Français qui en profitaient pour creuser l’écart, 76-58 à la fin du troisième quart-temps.

La digue avait sauté et les Allemands étaient dépassés. Dominants au rebonds les Bleuets interdisaient toute seconde chance et en profitaient pour lancer des contre-attaques. L’intensité mise en défense par les joueurs de Guillaume Vizade faisait complétement déjouer les Allemands qui multipliaient les pertes balles (26) et offraient autant de paniers faciles aux Français, avec 32 points marqués sur balles perdues.

La France déroulait et s’offrait finalement une large victoire, 103-78. Qualifiés pour les quarts de finale, les Bleuets attendent désormais de voir qui de l’Espagne ou du Monténégro se dressera sur leur chemin. Meilleure attaque et meilleure défense de la phase de poule, l’hypothèse espagnole est la plus probable et fera figure de gros test pour cette génération 2004.

Toutes les statistiques du match France - Allemagne.

Prochain match :

Jeudi 18 juillet - Quart de finale : France - vainqueur Espagne/Monténégro

Le replay de France - Allemagne

 

Surtitre: 
EuroBasket U20 masculins 2024
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 17. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Après une phase de poule de réglages, l'Equipe de France U20 masculine n'avait plus le droit à l'erreur à l'heure d'attaquer la phase finale. Mission accomplie face à une équipe allemande qui aura résisté une mi-temps avant de totalement s'effondrer face à l'intensité imprimée par les Bleuets. Victoire sérieuse, 103-78, qui permet de se mettre en confiance avant un quart de finale difficile ce jeudi à 13h00, très probablement contre l'Espagne.
crédit: 
Crédits : FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les Bleuettes s'inclinent face au Canada

Corps: 

Après deux victoires éclatantes en début de compétition, l'équipe de France U17 d'Arnaud Guppillotte se préparait à affronter un adversaire de taille : le Canada. Avec un parcours similaire et des victoires écrasantes, ce duel promettait une belle opposition pour la première place du groupe D de la Coupe du Monde U17 2024.

La première mi-temps débutait difficilement pour les Françaises, qui manquaient d'adresse et permettaient aux Canadiennes de prendre rapidement l'avantage (6-0, 3'). Malgré ce départ, les Bleuettes s'accrochaient au score, mais avaient énormément de mal à contenir l'excellente Savannah Swords, qui inscrivait 12 points en 10 minutes, permettant ainsi au Canada de prendre l'avantage (21-13, 10'). Mené de 15 points dans le second quart-temps (33-18, 16'), le collectif tricolore sonnait la révolte. Emmenées par une Justine Loubens étincelante (15 points à la mi-temps), les championnes d'Europe en titre réussissaient à déstabiliser la défense canadienne pour effectuer un important retour au score, n'accusant plus qu'un retard de 5 unités à la pause (35-30, mi-temps).

Au retour des vestiaires, les Bleuettes se faisaient assommer par des Canadiennes intraitables. En panne d'efficacité, même sur des paniers faciles, les Françaises n'arrivaient pas à contenir les offensives de Swords et de ses coéquipières. L'équipe de France voyait son adversaire du soir prendre le large, portant l'écart à 20 points à la fin du troisième quart-temps (58-38, 30'). La tâche semblait de plus en plus difficile pour Ainhoa Risacher et ses coéquipières.

Dans un dernier quart-temps où la messe semblait dite, les Françaises n'ont pas réussi à renverser la tendance. Les Bleuettes s'inclinent 68 à 52 face au Canada, ce qui les place à la 2ème position du groupe D..

Arnaud Guppillote et son équipe affronteront le 3ème de la poule C en 8èmes de finale de cette Coupe du Monde U17 au Mexique.

Toutes les statistiques de la rencontre Canada - France.

 

Les matchs de poule de l'équipe de France U17 :

Taïwan 44-72 France

France 98-52 Egypte

Canada 68-52 France

 

Le programme des phrases finales :

Mercredi 17 juillet      Huitièmes de finale face au 3ème de la Poule C

Vendredi 19 juillet      Quarts de finale

Samedi 20 juillet         Demi-finales

Lundi 22 juillet            Finale

Surtitre: 
Coupe du Monde U17 féminine 2024
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après deux victoires consécutives contre Taïwan et l'Égypte, les Bleuettes d'Arnaud Guppillotte faisaient face à un tout autre type d'adversaire : une équipe du Canada déterminée à terminer 1ère du groupe. Les Championnes d'Europe en titre ont vu leur élan brisé avec cette première défaite 68-52, mais accèdent aux 8èmes de finale.
crédit: 
© FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Match référence

Corps: 

Pour son dernier match de poule, la France affrontait la Grèce, défaite la veille, contre tous les pronostics par la Pologne. Dans un groupe où chaque équipe aborde cette dernière rencontre avec une victoire, c’est la première place qui se joue pour la France, synonyme d’un croisement plus favorable en huitième de finale.

Conscients de l’enjeu les Bleuets attaquaient la rencontre pied au plancher. Intraitables en défense, ils asphyxiaient les Grecs, les poussant à prendre des tirs difficiles au bout du chronomètre. Dominant au rebond, Zacharie Perrin faisait une véritable moisson (5 prises dans le premier quart-temps) qui enclenchait des contre-attaques et des paniers faciles. Les points défilaient sous l’impulsion de Noah Penda (8 points dans la période) et après cinq minutes de jeu les Français avaient fait le break face à une jeune équipe Grecque KO debout, 18-4. Guillaume Vizade faisait tourner l’effectif et le tempo ne faiblissait pas, avec une entrée remarquée de Roman Domon (10 points, 4 rebonds, 2 passes, 4 interceptions) qui claquait un dunk pas loin d’être le poster de la compétition. Mais, après avoir fait le dos rond pendant la tempête qui s’abattait sur eux, les Grecs se remobilisaient et retrouvaient leur adresse longue distance pour revenir dans le match à la fin de la première période, 17-24.

Dans les premières minutes de la deuxième période, les Bleuets retombaient dans leurs travers en insistant à trois points sans réussite (4/21 au final). L’occasion pour les Grecs de continuer à leur remontée et revenir à deux longueurs de la France, 24-22. Guillaume Vizade stoppait l’hémorragie avec un temps-mort, qui se traduisait par un 3 points de Noah Penda (16 points à 100%, 9 rebonds, 2 blocks), bien servi par Zacharie Perrin. Malmenés les Bleuets répondaient aux Grecs, grâce à Alexandre Bouzidi (13 points, 2 passes) qui inscrivait deux tirs primés en fin de période, tandis que Roman Domon était inarrêtable dans la peinture et que Narcisse Ngoy (2 points, 5 rebonds, 3 blocks) plaçait deux blocks précieux pour maintenir l’écart. 40-33 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, la Grèce durcissait le jeu en interdisant tout panier facile, quitte à envoyer les Français sur la ligne (16/32 au final). Les Tricolores ne marquaient plus et les Grecs en profitaient pour passer un un 9-2 qui leur permettait d’égaliser, 42-42, après cinq minutes de jeu. Noah Penda prenait le match à son compte pour remettre les siens sur les bons rails inscrivant 4 points consécutifs avant de céder sa place. Coaching gagnant avec les entrée tranchantes de Maël Hamon, Narcisse Ngoy et Lucas Fischer, qui agressaient la défense Grecque pour reprendre un peu d’air, 53-47. Mais comme souvent depuis le début de la compétition, la France encaissait un tir longue distance dans les dernières secondes de la période qui annulait une partie du travail accompli. 53-50.

Le début de la dernière période était ultra fermé et le score restait figé à 55-52 pendant plus de cinq minutes, avant que Penda ne débloque les compteurs sur un tir à trois points. Roman Domon mettait un contre très important, avant de servir Zacharie Perrin. Malgré tout la Grèce reste au contact et se rapproche dangereusement à une minute de la fin du match sur une pénétration de Evdoxios Kapetakis, 64-62. Le jeu se durcissait et Perrin provoquait un passage en force qui faisait sortir de ses gonds Vangelis Zougris. Faute technique, plus les deux lancers pour Perrin, la France reprennait une marge suffisante pour ne plus être inquiétée dans les dernières secondes de la rencontre.

Une victoire dans la douleur, 68-62, qui offre la première place du groupe A aux Français et un huitième de finale a priori abordable contre le dernier du groupe B composé d’Israël (2-0), Italie (1-1), Allemagne (1-1) et République Tchèque (0-2).

Retrouvez toutes les statistiques, le calendrier et les résultats de l'EuroBasket U20 2024.

 

Surtitre: 
EuroBasket U20 masculins 2024
Auteur: 
Guillaume KARLI / FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 15. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
A l’issue d’un match tendu contre une équipe Grecque très solide, les Bleuets sont restés consistants et concentrés jusqu’au bout pour conserver leur avance tout au long du match et enregistrer une deuxième victoire synonyme de première place du groupe A.
crédit: 
Crédits : FIBA
Pour Newsletter: 
Filtres 3x3: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

De nouveau sur le toit de l’Europe !

Corps: 

Grand classique du basket européen, les Françaises et les Espagnoles se retrouvaient aujourd’hui pour une nouvelle confrontation en finale du championnat d’Europe U20F. Dominantes tout au long de la compétition, les Espagnoles avaient remporté l’ensemble de leurs matchs avec un écart moyen de 47 points. Un statut qu’elles confirment dès les premiers instants de la rencontre. Totalement en confiance, les joueuses de Ruben Burgos délivrent un récital, emmenées par Awa Fam qui inscrit la majorité des points espagnols. Menées de 14 unités (8-22, 7’), la réaction des Tricolores se fait attendre après un temps mort du côté français. Au retour de cet ajustement tactique, Fatoumata Touré stoppe l’accalmie par un panier à 3 points, avant que Daniela Dibanzilua ne suive le même chemin. Les Bleuettes retrouvent des couleurs et recollent progressivement au score en fin de premier quart-temps (20-24, 10’).

Désormais à hauteur de leurs adversaires, les Tricolores jouent les yeux dans les yeux avec les Espagnoles. Un panier de Marine Dursus à la 14ème minute de jeu offre la possibilité aux Françaises de mener au score pour la première fois de la rencontre (29-28, 14’). Extrêmement agressives, les Tricolores se jettent sur tous les ballons et collectivement, les joueuses de Julie Barennes font déjouer les Espagnoles. Par la suite, une réussite à longue distance, suivie d’un ballon volé conclut en layup par Manoe Cisse permettent aux Bleuettes de compter 7 points d’avance dans les dernières minutes du deuxième quart-temps. Un écart qui se stabilisera en faveur des Bleuettes jusqu’à la mi-temps (41-36, 20’)

Le mano à mano se poursuit au retour des vestiaires. Les Espagnoles n’ont pas dit leur dernier mot et retrouvent le jeu qu’elles produisaient en début de match. Un 15-5 infligé par les coéquipières d’Elena Buenavida (18 points) et d’Awa Fam (20 points) vient refroidir les ardeurs françaises au cours de ce troisième quart (46-51, 27’). Néanmoins, rien ne semble arrêter l’équipe de France qui s’accroche pour revenir au score et même reprendre l’avantage. Les Tricolores sont alors à dix minutes d’un nouveau titre de championnes d’Europe (59-53, 30’).

Sans qu’aucune des deux formations n’arrivent à prendre le dessus sur l’autre, les Françaises et les Espagnoles se neutralisent dans ce dernier quart-temps. Emmenées par Manoe Cisse (21 points, 16 d’éval) et Marine Dursus (17 points, 16 d’éval), les Bleuettes assureront le travail jusqu’à la fin du match, tandis que les Espagnols tenteront le tout pour le tout sur les dernières possessions.

Un an après son dernier sacre, l’équipe de France U20F s’impose en finale face à l’Espagne et conserve son titre de championne d’Europe ! Score final : 83-75

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Dimanche, 14. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Au terme d’une finale disputée face à l’Espagne, l’équipe de France U20F est de nouveau sacrée championne d’Europe (83-75). Le cinquième titre dans la catégorie pour les Françaises après 2005, 2009, 2014 et 2023.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Oui

Les Bleuettes enchaînent

Corps: 

Après une victoire écrasante lors de leur premier match hier face à Taïwan (72-44), les Bleuettes devaient confirmer pour poursuivre sur leur lancée face à une équipe égyptienne qui s'était elle, lourdement inclinée lors de son premier match face au Canada (44-95).

Cependant, dans cette rencontre qui voyait pourtant s'affronter deux équipes aux débuts bien différents, les Égyptiennes surprenaient les Françaises lors des premières minutes (2-7, 5'). Bousculées, les joueuses d'Arnaud Guppillotte réagissaient immédiatement. Les championnes d'Europe en titre revenaient rapidement au score et reprenaient les commandes de la rencontre (46-29, mi-temps).

Au retour des vestiaires, le collectif français connaissait sa mission : garder ce rythme pour s'offrir un second succès en autant de match. Les Françaises dominaient les Égyptiennes dans tous les aspects du jeu, notamment en rebonds (50 contre 34). Le collectif français gardait la même intensité jusqu'à la fin, concluant la rencontre par une victoire éclatante 98-52. Les Bleuettes obtiennent leur second succès de la compétition et défieront le Canada mardi.

Les statistiques de la rencontre à retrouver ICI

La suite du programme de la Coupe du Monde U17 féminine (Mexico– Mexique) :

Mardi 16 juillet            France-Canada

Mercredi 17 juillet      Huitièmes de finale

Vendredi 19 juillet      Quarts de finale

Samedi 20 juillet         Demi-finales

Lundi 22 juillet            Finale

Surtitre: 
Coupe du Monde U17 féminine 2024
Date d’écriture: 
Dimanche, 14. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Sérieuses, les joueuses d'Arnaud Guppillotte dominent l'Égypte et s'offrent leur second succès de la compétition.
crédit: 
© FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une défaite et des enseignements

Corps: 

Pour sa deuxième rencontre de l’EuroBasket U20, l’Equipe de France montait de quelques degrés dans l’adversité face à une Serbie, emmenée par sa jeune pépite du KK Mega Basket, Filip Jovic (16 points contre la Grèce). Le jeune ailier fort Serbe confirmait sa réputation dès le début du match en permettant à la Serbie de prendre les commandes de la rencontre avant que la défense Tricolore ne prenne un premier éclat sur deux tirs longue distance d’Ilija Milijasevic, puis Marko Sarenac, 16-8, après 7 minutes de jeu. Guillaume Vizade pianotait sur son banc et stoppait l’hémorragie grâce notamment au bon passage de Maël Hamon et Roman Domon qui permettait de limiter la casse, 26-16, à la fin de la première période pour la Serbie.

En panne d’adresse, les Bleuets revenaient à leurs fondamentaux avec une intensité défensive retrouvée, qui avait pour effet immédiat d’enrayer le scoring Serbe. Le moment pour Noah Penda de se démultiplier des deux côtés du terrain (12 points, 10 rebonds, 6 passes, 2 contres et 2 interceptions) et de faire briller ses coéquipiers pour que la France revienne à 4 points de la Serbie après 5 minutes de jeu et un chantier de Halvine Dzellat-Diakeno dans la raquette (9 points, 6 rebonds). Les Bleuets maintenaient la cadence pour retourner au vestiaire sur le score de 39-34, en faveur des Serbes.

De retour sur le parquet, Zacharie Perrin (9 points, 8 rebonds), très discret jusqu’à lors, enchaine 5 points d’affilée qui permettent aux Bleuets d’égaliser à 39-39 après un peu plus d’une minutes de jeu. Côté Serbes, Ilija Milijasevic (20 points) continue son récital, mais c’est à Noah Penda d’enchaîner à une série bien servi par Lucas Fischer, pour garder la France dans le match. Avec une adresse enfin retrouvée, les Bleuets font jeu égal avec la Serbie et passent même devant un court instant en fin de troisième quart-temps (55-54), avant de craquer sous les coups de boutoir d’Aleksa Ristic (15 points à 3/4 à 3 points), en feu avec 8 points inscrits à cheval sur les deux périodes.

Les Bleuets retombent dans leur travers en forçant des actions et avec une nouvelle perte d’adresse, ils comptent jusqu’à 10 points de retard en début de quatrième quart-temps, 55-65. Mohamed Diawara (12 points, 4 rebonds, 4 passes) et Roman Domon (5 points) profitent des rotations Serbes pour se montrer et ramènent la France une nouvelle fois à hauteur de la Serbie, 62-65. Mais sur une interception d’Alexandre Bouzidi (4 points, 4 passes, 2 interceptions), Romain-Thomas Parmentelot (9 points) se fait bousculer ratant sa tentative à 3 points. Faute non sifflée sur le joueurs Tricolore, mais contre lui avec une faute technique pour contestation. Les deux équipes sont au coude à coude et Maël Hamon (5 points) et Mohamed Diawara pensent avoir fait le plus dur avec deux tirs primés qui rapprochent les Bleuets à une unité de la Serbie, à moins de 2 minutes de la fin du match, 70-71. Mais Aleksa Ristic encore, Filip Jovic, puis Ilija Milijasevic ôtent tout espoirs aux hommes de Guillaume Vizade qui s’inclinent finalement 72-76.

Une adresse suspecte à trois points (7/21) pendant la majeure partie de la rencontre et un maigre 13/23 aux lancers francs, ont gâché une belle prestation des Bleuets par ailleurs (23 passes, 9 interceptions, 6 contres, 26 fautes provoquées) face à une solide équipe Serbe.

Prochain match de l’Equipe de France contre la Grèce, lundi à 13h00 pour espérer obtenir la meilleure place possible dans le groupe en vue des huitièmes de finale.

Toutes les statistiques de la rencontre France - Serbie.

 

Surtitre: 
EuroBasket U20 masculins 2024
Auteur: 
Guillaume KARLI / FFBB
Date d’écriture: 
Dimanche, 14. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Après une entrée en matière réussi face à l’adversaire le plus faible de la poule, les Bleuets faisaient face à un tout autre client pour leur deuxième match, avec une Serbie déjà remontée après une défaite inaugurale face à la Grèce. Guillaume Vizade et ses joueurs enregistrent une première défaite sur le fil, 72-76, riche en enseignements pour la suite de la compétition.
crédit: 
Crédits : FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les Bleuettes dominent Taiwan

Corps: 

Les Bleuettes d'Arnaud Guppillotte entamaient ce samedi soir à Irapuato (Mexique) leur entrée dans la Coupe du Monde U17 féminine 2024. Dès le coup d’envoi, nos Championnes d'Europe en titre ont imposé leur rythme et leur style de jeu. Avec une défense intraitable et des attaques rapides, elles ont rapidement creusé l'écart. À la fin du premier quart-temps, le score était déjà largement en faveur des Françaises, montrant une nette domination (27-11, 10'). Les joueuses de l'équipe de France ont ensuite connu une légère panne offensive dans le second quart-temps (8-11), mais l'adversaire du soir était maitrisé et toujours à distance à la pause (38-20, 20').

Le collectif français, bien guidé par une brillante Sarah Cissé (18 points et 7 rebonds), a dominé de bout en bout, creusant progressivement l'écart en seconde période. Malgré quelques tentatives de retour de leurs adversaires au troisième quart-temps, les Bleuettes ont maintenu leur avance grâce à une défense solide et une précision redoutable au tir.

Les Bleuettes ont réussi leur entrée en lice et confirment leur supériorité avec cette victoire convaincante 72-44. Les stats de la rencontre 

 

Le programme de la Coupe du Monde U17 (Mexico– Mexique) :

Dimanche 14 juillet     France-Egypte

Mardi 16 juillet            France-Canada

Mercredi 17 juillet      Huitièmes de finale

Vendredi 19 juillet      Quarts de finale

Samedi 20 juillet         Demi-finales

Lundi 22 juillet            Finale

Surtitre: 
Coupe du Monde U17 féminine 2024
Date d’écriture: 
Samedi, 13. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Bleuettes ont commencé leur campagne mondiale de la meilleure des manières en remportant une victoire éclatante contre Taïwan (72-44).
crédit: 
© FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Bis repetita, les U20F sont en finale de l'Euro !

Corps: 

Opposées à une équipe encore invaincue depuis le début du championnat d’Europe, les Bleuettes connaissent un début de match compliqué face à l’Allemagne. Les joueuses de Stefan Möller récitent leur jeu et les Françaises doivent composer avec un manque de réussite au tir (seulement 26 % en fin de premier quart-temps). Emmenées par la meilleure marqueuse de la compétition, Frieda Buhner, ainsi que Nicole Brochlitz (15 points inscrits sur les 20 points de l’Allemagne), les Allemandes font beaucoup de mal aux Tricolores dans les dix premières minutes de la rencontre. Elles sont cependant sanctionnées par les fautes et offrent quelques lancers francs à leurs adversaires, que les Bleuettes n’arrivent pas à convertir (3/8). Dans le dur, les filles de Julie Barennes sont menées au score en fin de premier quart-temps (13-20, 10’).

Par la suite, la défense des Françaises commence enfin à payer et Ysaline Saulnier lance ses coéquipières, en inscrivant 5 points en l’espace de trois possessions. L’agressivité de Manoe Cisse est également récompensée à la suite d’un précieux ballon volé, qu’elle conclut par un layup. Désormais à 1 petit point de leurs homologues Allemandes, les Bleuettes sont totalement relancées (23-24, 14’). Toutefois, les coéquipières de Nicole Brochlitz ne se laissent pas faire et creusent de nouveau un écart suite à quelques erreurs défensives des Tricolores (27-33, 17’). Obligée de constamment courir après le score, l’équipe de France décide de mettre un léger coup d'accélérateur en fin de deuxième quart. Un panier à 3 points au buzzer de Marine Dursus, suivi d’un second 3 points de Daniela Dibanzilua ramènent les Bleuettes à égalité avant la mi-temps (35-35, 20’).

Les Françaises poursuivent sur leur lancée dès les premières minutes de la seconde période de jeu. Extrêmement agressives, les coéquipières de Merveille Lokoka (12 d’éval) récupèrent de précieuses munitions et infligent un 8-0 à leurs adversaires. Les Allemandes ne sont désormais plus en mesure de répondre, forcées à prendre des tirs compliqués en fin de possession. Suite à un temps mort de Stefan Möller, un panier à 3 points de Daniela Dibanzilua vient encore plus accentuer la domination des Bleuettes. C’est finalement après 6 minutes de jeu dans ce troisième quart-temps que l’Allemagne va scorer ses premiers points sur lancers francs. Les Tricolores déroulent et comptent désormais 18 points d’avance (57-39, 30’).

Le momentum change de côté au cours des dix dernières minutes de la rencontre. Toujours portées par Frieda Buhner et Nicole Brochlitz (34 points inscrits à deux), les Allemandes débutent le quatrième quart-temps par un 10-2. Malgré un réajustement tactique de Julie Barennes, les Françaises n’arrivent plus à scorer et multiplient les échecs. Quelques réussites des Bleuettes permettent néanmoins de maintenir l’écart en leur faveur, face à une équipe qui ne réussira pas à rattraper son retard. Score final : 64-55.

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Samedi, 13. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À l’issue d’une demi-finale maîtrisée, les Bleuettes l’emportent face à l’Allemagne sur le score de 64 à 55. Elles disputeront demain à 19H30 la finale du championnat d’Europe U20F et tenteront de conserver leur titre.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Sans pitié

Corps: 

Pour leur premier match de l’EuroBasket U20, les Bleuets de Guillaume Vizade goûtaient d’entrée à la chaude ambiance polonaise à Gdinya dans une salle prête à soutenir son équipe nationale. Loin d’être impressionnés Zacharie Perrin (22 points à 100% au tir, 3 rebonds, 2 passes) avec Alexandre Bouzidi (6 points à 100%, 4 rebonds, 13 passes, 2 interceptions) à la baguette, assumaient tout deux leur statut de leaders de l’équipe et sonnaient la charge dès le coup d’envoi. L’Equipe de France passait un 21-5 en un peu plus de 5 minutes de jeu qui sonnait une première fois les Polonais. Les premières rotations s’effectuaient des deux côtés et la Pologne retrouvait un peu de son adresse portée par Anthony Wrzeszcz (19 points, 6 passes, 3 interceptions), qui enchaînait trois paniers primés de suite pour revenir à hauteur de la France à la fin du premier quart-temps, 26-21.

Répit de courte durée toutefois, l’intensité physique des Bleuets faisaient à nouveau un chantier des deux côtés du terrain et Mohammed Diawara (14 points, 8 rebonds) et Halvine Dzellat-Diakeno (15 points, 8 rebonds)  poussaient sur l’accélérateur pour renvoyer la Pologne dans les cordes, 37-25 après 3 minutes de jeu dans le deuxième quart-temps. Cette fois les changements n’avait pas d’impact sur la qualité du jeu Tricolore et l’écart se creusait inexorablement pour passer la barre des 20 points à la mi-temps, 58-35.

Au final, la Pologne n’aura fait illusion que l’espace d’un quart-temps avant que la différence de niveau entre les deux équipes n’impose sa logique au déroulé de la rencontre. Dominateurs dans la raquette, les Bleuets dynamitaient le secteur intérieur Polonais avec 53 rebonds collectés, dont 15 offensifs. En ajoutant à ceci 8 interceptions et 5 contres, les Tricolores se rendaient le match facile avec 32 points en contre-attaque. Guillaume Vizade pouvait être satisfait du travail de ses protégés qui faisaient bien tourner le balle (27 passes décisives) pour finalement empocher une très large première victoire, 110-56, en ouverture de compétition, précieuse dans un groupe relevé avec la présence de la Grèce et la Serbie.

Toutes les statistisques du match France - Pologne

 

Surtitre: 
EuroBasket U20 masculins 2024
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Samedi, 13. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Pour leur entrée en lice, les Bleuets de Guillaume Vizade faisaient face à la Pologne, devant son public. Une formalité pour les Tricolores, plusieurs crans au-dessus de leurs adversaires, et une première victoire précieuse, 110-56, dans un groupe relevé avec la Grève et la Serbie.
crédit: 
Crédit : FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les U20 dans le dernier carré

Corps: 

Encore invaincues depuis le début de la compétition, l’équipe de France U20 Féminine donne le ton dès les premiers instants de la rencontre. Jess Mine Zodia (16 points) et Ysaline Saulnier (16 points), déjà très précieuses au scoring, infligent un 8-2 d’entrée. Les Bleuettes s’appuient sur du jeu rapide pour dominer leurs adversaires (16-7, 6’), avant que le coach Turque ne stoppe l’hémorragie par un temps-mort. Au retour de cet ajustement tactique, Elif Istanbulluoglu débute son festival offensif en inscrivant 5 points consécutifs, permettant aux Turques de revenir non-loin des Tricolores. Néanmoins, les filles de Julie Barennes se rassurent après un second temps mort, côté français cette fois-ci, et mènent au score en fin de premier quart-temps (25-14, 10’).

Impactantes dans la raquette, les Bleuettes continuent de dérouler leur jeu proche du cercle et creusent un peu plus l’écart en début de deuxième quart (29-14, 11’). Largement dominée, la Turquie n’a cependant pas encore abandonné l’idée de rejoindre le dernier carré de la compétition. Portées par le duo Istanbulluoglu-Sertoglu en attaque, les rouges durcissent leur défense et obligent les Françaises à shooter à longue distance. Incapables de répondre, les Bleuettes voient leurs adversaires rattraper progressivement leur retard au cours du deuxième et du troisième quart-temps. (39-34, 20’ / 52-50, 30’).

Pour la première fois de la compétition, les tricolores sont en difficulté n’arrivant pas à stopper les Turques, Berfin Sertoglu et Elif Istanbulluoglu, auteures de 46 points en fin de rencontre. Tout au long des dix dernières minutes de jeu, les deux équipes rivalisent les yeux dans les yeux et aucune n’arrive à réellement prendre le dessus sur l’autre. C’est finalement sur deux lancers-francs obtenus à 9 secondes de la fin du match, qu’Adja Kane va permettre au Bleuettes de s’imposer d’un petit point face à la Turquie. (67-66)

Vainqueur de ce quart de finale, l’équipe de France rejoint donc le dernier carré de la compétition et affrontera l’Allemagne demain en demi-finale du championnat d'Europe U20F.

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Inarrêtable, le duo Istanbulluoglu-Sertoglu (46 points) a bien failli coûter la victoire aux Françaises, qui s’imposent à l’issue d’un match compliqué face à la Turquie (67-66). Dans la difficulté, les Bleuettes décrochent leur ticket pour les demi-finales du championnat d’Europe.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une autre histoire

Corps: 

7 victoires en préparation. 7 victoires au championnat d’Europe et une médaille d’or au bout. La génération 2003 a vécu un été de rêve il y a un an. Pour Guillaume Vizade, dont c’était la première expérience comme entraîneur principal chez les jeunes, il est primordial de se détacher de ce scénario idéal pour préparer cette nouvelle campagne. "Je n’ai pas voulu repartir avec le niveau d’exigence, le niveau d’enthousiasme qu’on avait à la fin de la compétition", explique-t-il. "Quand on se quitte c’est avec quelque chose d’abouti. Le danger c’est de penser qu’en revenant on repartira du même point. Mais les individus sont différents. Les projets sont différents. Et l’histoire sera forcément différente."

La catégorie U20 est traditionnellement amputée de ses meilleurs éléments mais cet été, la France a encore franchi un cap dans ce domaine. Sur le papier, Victor Wembanyama, Bilal Coulibaly, Rayan Rupert, Zaccharie Risacher, Alexandre Sarr, Pacôme Dadiet et Melvin Ajinça sont éligibles pour participer à l’Euro. Deux d’entre eux seront aux Jeux Olympiques, un en summer league NBA tandis que les quatre derniers viennent d’être draftés. Une incroyable densité sur la génération 2004-2005 et surtout la nécessité de rester pragmatique à l’heure de construire un effectif. "On retombe dans le réel. Et on cherche à construire la meilleure équipe possible parmi les joueurs sélectionnables", sourit Guillaume Vizade.

Faire table rase d’un passé récent, éviter de fantasmer un futur impossible mais se concentrer sur l’instant présent et les possibilités d’un groupe pour lequel la notion d’"underdog", qui avait guidé son prédécesseur, restera encore bien présente. "Il y a toujours cette mentalité", estime leur coach. "Ces joueurs qui sont là, d’autres leur sont passés devant. Ils ont vu des météorites les doubler." Quelques éléments ont cependant joué des rôles majeurs par le passé en sélection de jeunes tout comme dans le monde professionnel. C’est particulièrement le cas pour Zacharie Perrin, dominateur l’an passé à la Coupe du Monde U19 et qui aurait pu prétendre au trophée de MVP en cas de victoire finale (15,4 pts, 10,9 rbds), tandis que Noah Penda était l’un des joueurs les plus rentables de Pro B avec Vichy (13,6 d’évaluation en 22 minutes).

Les deux hommes, qui apportent une densité athlétique impressionnante, sont attendus comme les leaders d’un groupe où figuraient, dans la pré-sélection, six joueurs médaillés d’argent à la Coupe du Monde U19. Un noyau dur qui offre quelques assurances à Guillaume Vizade. "Ils ont des habitudes, une connaissance de ce qu’est une préparation, une montée en charge. Et ils ont la défaite de la finale de Coupe du Monde en travers de la gorge." Le duo Alexandre Bouzidi-Romain Parmentelot y avait joué un rôle majeur à l’arrière même si la balance semble légèrement pencher du côté de l’intérieur ou des postes 3-4. L’architecture de jeu mise en place lors de la conquête du titre européen par Guillaume Vizade devrait donc largement évoluer, même si un tronc commun aux Équipes de France demeure, tout comme l’état d’esprit général. "On s’adapte aux joueurs disponibles dans la catégorie. Mais on a également essayé d’avoir de la filiation sur des choses immuables, non négociables. Le socle commun est d’abord sur l’aspect défensif. Tenir les duels, mettre la pression sur la balle."

Les premières sorties amicales ont envoyé des messages mitigés au staff. Trop de points encaissés face à la Croatie à Vichy, plusieurs pannes offensives lors d’un tournoi en Espagne ensuite. La marche triomphale de 2023 n’était déjà plus à l’ordre du jour mais les Bleuets disposent cependant de quelques arguments pour performer. "Nous avons de beaux profils qui peuvent s’exprimer", juge Guillaume Vizade qui ne renoncera sans doute pas à son principe de rotations rapides pour apporter un maximum d’intensité sur le terrain. Les retours (Brena-Chemille, Hamon-Crespin) ou les déçus de la campagne U18 2023 conclue au pied du podium (Domon, Diawara, Logué) sont notamment attendus pour amener l’enthousiasme qui bien souvent permet de faire des miracles dans la catégorie.

La sélection

Nom

Prénom

Date de naissance

Taille (cm)

Poste

Club 2023/2024

BOUZIDI

Alexandre

02/02/2004

198

1

CHORALE ROANNE

BRENA--CHEMILLE

Aurèle

14/04/2004

192

1

ETOILE ANGERS BASKET

DIAWARA

Mohamed

29/04/2005

204

1

POITIERS BASKET 86 (PARIS BASKETBALL)

DOMON

Roman

06/10/2005

206

3

BCM GRAVELINES DUNKERQUE

DZELLAT-DIAKENO

Halvine

29/01/2004

208

5/4

LILLE METROPOLE BASKET (ADA BLOIS BASKET 41)

FISCHER

Lucas

01/08/2004

193

2

NANTERRE 92

HAMON CRESPIN

Maël

03/09/2004

206

4

ST CHAMOND BASKET

NGOY

Narcisse

13/07/2004

209

5

CHORALE ROANNE

PARMENTELOT

Romain-Thomas

27/01/2004

190

2

ALM EVREUX (ASVEL BASKET)

PENDA

Noah

07/01/2005

202

3/4

JEANNE D'ARC VICHY-CLERMONT METROPOLE BASKET

PERRIN

Zacharie

30/08/2004

208

4

ANTIBES SHARKS

PIERRE-JUSTIN

Théo

20/01/2005

205

4

CHORALE ROANNE


Entraîneur : Guillaume Vizade
Adjoints : Thomas Andrieux, Bienvenu Kindoki
Assistant vidéo : Jonathan Nebout

 

Championnat d’Europe U20 (Gdynia – Pologne)

Samedi 13 juillet         18:00 - France-Pologne | LIVE
Dimanche 14 juillet     15:30 - France-Serbie | LIVE
Lundi 15 juillet            13:00 - France-Grèce | LIVE
Mercredi 17 juillet        Huitièmes de finale
Jeudi 18 juillet             Quarts de finale
Samedi 19 juillet          Demi-finales
Dimanche 20 juillet      Finale

Toutes les informations, calendrier et résultats sur le site officiel de la compétition

 

 

Surtitre: 
EuroBasket U20 masculins 2024
Auteur: 
Julien Guérineau / FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Un an après le triomphe de la génération 2003, les U20 abordent leur compétition en s’appuyant, en partie, sur un groupe qui a connu une finale mondiale chez les U19.
crédit: 
Crédits : FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Beaucoup de contrôle, un brin de folie

Corps: 

Quand on a 17 ans, l’heure n’est pas vraiment au coup d’œil dans le rétroviseur. Le titre européen décroché l’été dernier est d’ores et déjà rangé au rayon palmarès. "Nous avons parlé de l’Euro pendant dix minutes seulement", commente Arnaud Guppillotte, heureux sélectionneur de cette génération. "Le passé ne doit pas nous intéresser. Seuls le présent et l’avenir comptent. 2024 est une autre aventure, un autre challenge, une autre équipe, d’autres problèmes et d’autres solutions. Nous avons donc discuté dix minutes pour se souvenir d’où nous venions puis l’équipe s’est projetée sur ce qu’elle souhaite accomplir." Pour flécher la bonne direction à ses protégées, le staff tricolore a pris l’habitude de thématiser ses campagnes. "L’année dernière, nos mots d’ordre étaient humilité et ambition", révèle le sélectionneur. "Nous gardons ces mots et nous ajoutons folie et contrôle pour cette campagne." Deux termes qui correspondent parfaitement aux qualités affichées par ce groupe en 2023 au cours d’une compétition où, sans jamais dominer, l’équipe a affiché une sérénité sportive et émotionnelle qui a fait la différence. "Pour rappel, nous avions six blessées majeures, nous avons attaqué la compétition avec les survivantes." Passé par les prolongations en demi-finale contre l’Italie puis un débours de plus de dix unités en finale face à l’Espagne, le groupe a systématiquement trouvé les solutions pour s’imposer, même sur le fil. "Ça témoigne d’une certaine personnalité mais honnêtement, si nous rejouons dix fois la compétition, nous ne la gagnons peut-être qu’une fois. Ceci étant, force est de constater que toutes nos joueuses sont sérieuses et investies."

Dans le sillage de l’incontournable Ainhoa Risacher, MVP de l’Euro U16 (11,7 points, 4,7 rebonds et 3,9 passes), la génération ne manque pas de talent. "Nous pouvons déjà affirmer que certaines joueuses intéresseront l’Équipe de France seniors à terme." En attendant, le retour de blessure de joueuses déjà attendues en 2023 a permis au staff d’insuffler une vraie concurrence lors des rassemblements. Malgré les forfaits de Kiara Leno et Lilyana Fontcha, deux cadres de la dernière compétition, Arnaud Guppillotte saluait les intégrations d’Alicia Tournebize, Sarah Cissé, Aminata Diagne, Chloé Rousselière ou encore Sena Sert dans sa pré-sélection. "Sur la ligne arrière, nous comptons sur les mêmes cadres que l’année dernière.  L’étonnante Emma Broliron (9,4 points et 3 passes) - 14 ans seulement l’été dernier - ou la polyvalente Manon Simplot (4,6 points, 4 passes et 3 rebonds), pour ne citer qu’elles, devraient hériter de belles responsabilités. "La hiérarchie va davantage évoluer dans le secteur intérieur."

Une chose est certaine, sous les paniers comme en périphérie, les Bleuettes présentent un visage particulièrement singulier. "L’équipe est immense en taille, très filiforme, atypique. Nous avons tout de même des joueuses listées à 1,97 m, 1,95 m, 1,93 m.... C’est une force car nous couvrons de l’espace et nous touchons beaucoup de ballons. En revanche, nous n’avons pas une densité physique monstrueuse." Face aux nations mondiales plus musclées, les tricolores devront faire preuve de créativité pour éviter de se faire bousculer. Concernant ses adversaires justement, après Taïwan et l’Égypte, la France aura rendez-vous avec le Canada. "Ce sera la première finale de cette Coupe du Monde." Un sans-faute lors de cette première phase serait un atout considérable tant la suite de la compétition promet d’être aussi incertaine que relevée. "Pour les huitièmes, nous croiserons avec la poule des Etats-Unis, de l’Australie et de la Croatie. Peu importe l’adversaire, ce ne sera vraiment pas une sinécure." Galvanisées par leur précédente campagne, les championnes d’Europe se considèrent comme de légitimes prétendantes. "Est-ce que cela suffit de définir le podium comme objectif ?", interroge leur coach. "Disons que qui peut le plus peut le moins. Les filles ont exprimé le désir d’être championnes du monde. Nous avons certains moyens qui laissent penser que nous avons une chance d’y arriver. Toutefois, la marge d’erreur est vraiment infime. L’humilité est de rigueur et je pense que ce groupe saura en faire preuve. Les filles sont très autonomes et restent toujours à l’écoute de nos consignes. Cette campagne a vraiment été co-construite avec l’équipe, charge à elle d’explorer son champ des possibles."

 

Pré-sélection

Joueur                                     Taille        Poste        AdN             Club

Lana Bentoumi                       1,84          4               2007            Asvel Féminin

Liana Bourgeois                      1,78          3               2007            Bourges

Elise Brizard                            1,70          1               2007            Asvel Féminin

Emma Broliron                       1,64          1               2008            Pôle France

Sarah Cisse                              1,88          5-4            2007            Pôle France

Claire Dalstra                          1,97          5               2007            Charnay

Aminata Diagne                      1,93          5               2007            Pôle Frane

Talia Kavoka                            1,65          1               2007            Basket Lattes Montpellier

Justine Loubens                      1,84          3-4            2007            Pôle France

Lana Meilland                         1,77          2               2007            Asvel Féminin

Kathy-Emma Otto                   1,86          4               2008            Pôle France

Maewenn Poilve                     1,77          2               2007            Bourges

Ainhoa Risacher                      1,87          3               2007            Asvel Féminin

Celia Rodriguez                       1,77          2               2007            Tarbes

Chloé Rousselière                   1,78          2-1            2007            Bourges

Sena Sert                                 2,00          2               2007            Roannais Basket

Manon Simplot                       1,64          1               2007            Pôle France

Alicia Tournebize                    1,95          5               2007            Bourges

Entraîneur : Arnaud Guppillotte

Assistants : Priscilla Roger, Christophe Pontcharraud

 

Coupe du Monde U17 (Mexico– Mexique)

Samedi 13 juillet         France-Taipei Chinois

Dimanche 14 juillet     France-Egypte

Mardi 16 juillet            France-Canada

Mercredi 17 juillet      Huitièmes de finale

Vendredi 19 juillet      Quarts de finale

Samedi 20 juillet         Demi-finales

Lundi 22 juillet            Finale

Surtitre: 
Equipe de France U17 Féminine
Auteur: 
Jérémy Barbier
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Championne d’Europe U16 l’été dernier, la génération 2007 se lance à la conquête du monde. L’addition de nouvelles forces vives et le talent indiscutable de ses cadres offrent à cette équipe une belle carte à jouer au Mexique.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Inarrêtables, les Bleuettes poursuivent leur chemin

Corps: 

Les phases finales du Championnat d’Europe débutaient aujourd’hui pour l’équipe de France U20F, opposée au Monténégro en huitième de finale. Face à une équipe largement dominée depuis l’ouverture de la compétition, les Bleuettes devaient poursuivre sur leur bonne lancée pour rejoindre les quarts de finale.

L’entame de match est relativement timide pour les deux formations qui se testent et se rendent coup pour coup. Maladroites à longue distance, les Tricolores cherchent davantage à jouer sur leur secteur intérieur, tandis que les joueuses du Monténégro enchainent à 3 points. Embêtées par l’agressivité des Monténégrines, les Bleuettes n’arrivent pas à prendre le dessus sur leurs adversaires à l’issue des 10 premières minutes de la rencontre (18-19, 10’). Encore au coude-à-coude tout au long du deuxième quart-temps, les Tricolores sont souvent sanctionnées par l’apport offensif de Jelena Bulajic (22 points). C’est à partir de la 19ème minute de jeu que les Françaises vont véritablement lancer la machine. Extrêmement précieuse par son énergie, Manoe Cisse (12 points) dérobe un ballon et conclut en layup, avant d’inscrire un nouveau panier au buzzer. Les Tricolores regagnent les vestiaires avec 9 points d’avance (40-31, 20’). Par la suite, les Françaises sont inarrêtables sur le terrain. Les coéquipières d’Elena Zemoura (14 d’éval) déroulent leur jeu et continuent d'accentuer l’écart. Un 21-8, puis un 20-7 en seconde mi-temps viendra celer le dénouement de la rencontre. Score final : 81-46.

Une victoire collective qui permet aux Bleuettes de se qualifier pour les quarts de finale. Face à la Turquie vendredi, les joueuses de Julie Barennes tenteront de décrocher une place dans le dernier carré de la compétition.

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après une très large victoire face au Monténégro (81-46), les Françaises décrochent leur ticket pour les quarts de finale du Championnat d’Europe U20F.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Direction les huitièmes de finale

Corps: 

Opposées à la Lettonie pour leur dernier match de poule, les Bleuettes se devaient de s’imposer dans cette rencontre pour s’assurer la première place de leur groupe.

Encore en très grande forme ce soir, Marine Dursus (20 d’éval) montre la voie à ses coéquipières en ouvrant le score. Par la suite, les Tricolores alternent entre jeu proche du cercle et longue distance, trouvant facilement le chemin des filets avec un magnifique 3/3 à 3 points en ce début de match. Face à elles, les Lettones peinent à marquer et inscrivent la majorité de leurs points sur des lancers-francs. Un premier écart en faveur des Françaises se crée (15-26, 10’). Toutefois, la tendance va s’inverser au cours du deuxième quart-temps. Quelques erreurs défensives et un manque d’application à la finition coûtent cher aux filles de Julie Barennes, qui voient leur adversaire revenir à seulement 3 petites unités (27-30, 16’). Malgré une présence au rebond, les Bleuettes n’arrivent plus à convertir derrière l’arc de cercle. Un "and one" de Jess-Mine Zodia, suivi d’un 3 points de Marine Dursus viennent redonner un peu d’air aux Françaises avant la mi-temps (31-38, 20’). Au retour des vestiaires, les filles retrouvent de nouveau leur jeu en s’appuyant notamment sur le collectif. Leur agressivité est également récompensée par quelques ballons volés aux Lettones. Davantage en réussite, les Tricolores se détachent progressivement de leur adversaire (47-60, 30’). Un écart qui ne fera que s’accentuer dans les dernières minutes de jeu permettant aux Françaises de conserver la première place de leur groupe. Score final : 57-79.

Avec un bilan de 3 victoires et 0 défaite, l’équipe de France U20F s'apprête désormais à disputer les phases finales de ce championnat d’Europe. Rendez-vous demain à 14h30 pour le huitième de finale face au Monténégro.  

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Mardi, 9. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Nouvelle victoire pour les joueuses de Julie Barennes, qui l’emportent face à la Lettonie (57-79). Premières de leur groupe, elles affronteront le Monténégro en huitième de finale.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Deuxième place au Tournoi de l'Amitié pour les deux sélections françaises

Corps: 

Après deux victoires contre l’Italie (en prolongation) et la Grèce, les féminines ont effectué en finale contre l’Espagne un superbe come-back pour venir échouer à quelques encablures de l’Espagne qui ne doit son salut qu’à une adresse française en berne dans les derniers instants

Chez les masculins, après quatre Tournois de l’Amitié consécutifs remportés et cinq victoires de rang contre l’Espagne, la génération 2009, pourtant privée de nombreux éléments, ont livré une grande finale contre des Espagnols au grand complet en parvenant à mener de 10 points à la 32ème. Le 1 sur 14 à 3 points des Bleuets aura pesé lourd dans le résultat final.

Les résultats de l'Equipe de France U15 Féminine :

  • Italie-France : 71-73 (AP)
  • Grèce-France : 28-56
  • Espagne-France : 38-34

 

Les résultats de l'Equipe de France U15 Masculine :

  • Italie-France : 73-79
  • Grèce-France : 65-78
  • Espagne-France : 71-85

Le classement est identique dans les deux tableaux :

  1. Espagne
  2. France
  3. Italie
  4. Grèce
Surtitre: 
Equipes de France U15
Date d’écriture: 
Lundi, 8. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
C’est dans le Palais des Sports mythique de Varèse que le Tournoi de l’Amitié 2024 s’est terminé sur la deuxième marche du podium pour la génération 2009.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une neuvième place mondiale pour les Bleuets

Corps: 

Cet échec dès l’ouverture des matchs couperets après une phase de poule difficile est évidemment une déception mais les hommes de Lamine Kebé ont terminé le travail des manières, malgré une fin de parcours prématurée.

Au-dessus de la mêlée face à l’Australie vendredi (96-71) où la réaction collective aura été immédiate après l’élimination (6 joueurs à plus de 10 points marqués), les Bleuets remettent le couvert les deux jours suivants. A l’image de leurs aînés, Jonas Boulefaa (20 points, 5 rebonds) et les siens n’ont laissé aucune chance à l’Allemagne samedi (43-91) avant de finir le travail ce dimanche contre l’Argentine (83-65) qui aura été la seule à s’opposer l’espace d’un quart-temps aux tricolores.

Classement final – Coupe du Monde U17 Masculine

  1. Etats-Unis
  2. Italie
  3. Turquie
  4. Nouvelle-Zélande
  5. Lituanie
  6. Porto Rico
  7. Espagne
  8. Canada
  9. France
  10. Argentine
  11. Allemagne
  12. Égypte
  13. Chine
  14. Guinée
  15. Australie
  16. Philippines

 

Pour retrouver toutes les statistiques et les matchs de l'Equipe de France U17 Masculine, rendez-vous sur le site Internet de la compétition.

Surtitre: 
Equipe de France U17 Masculine
Date d’écriture: 
Lundi, 8. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Eliminée en huitièmes de finale par une équipe de Porto Rico héroïque, l’Equipe de France U17 Masculine a survolé les matchs de classement pour clôre sa campagne internationale en surclassant successivement l’Australie, l’Allemagne et l’Argentine.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les Bleuettes déroulent leur jeu

Corps: 

Comme la veille, les débuts français sont marqués par une pression défensive importante de la part des Bleuettes qui se jettent sur l’ensemble des ballons. La défense tout terrain proposée par les joueuses de Julie Barennes leur offre la possibilité de récupérer de précieuses munitions, que les tricolores convertissent aisément derrière l’arc de cercle. Les Françaises, emmenées par Marine Dursus (7 pts à l’issue des 5 premières minutes de la rencontre), commencent à prendre quelques longueurs d’avance (6-15, 5’). Néanmoins, la réaction des Lituaniennes ne se fait pas attendre. Les adversaires des Bleuettes durcissent leur jeu et deux paniers consécutifs de Rusne Augustinaite ramènent les vertes à égalité (15-15, 8’). Derrière, les tricolores débutent un festival offensif à longue distance. De nouveau, Marine Dursus montre la voie en inscrivant deux paniers à 3 points, avant que Rosanne Le Seyec et Lisa Cluzeau ne suivent le même chemin (21-31, 14’). Incapables de répondre, les Lituaniennes rentrent au vestiaire avec 13 points de retard à la mi-temps. Un écart qui gonflera à +17 points en faveur de la France au tout début de la seconde période (30-47, 21’). Quelques réussites individuelles du côté de la Lituanie permettent aux vertes de ralentir l’accalmie au cours du troisième quart-temps (47-54, 39’). Toutefois, les Françaises imposent collectivement leur rythme durant les 10 dernières minutes de jeu en infligeant un 24-6 à des Lituaniennes désarmées. Résultat final : 53-85.

En tête de son groupe, l’équipe de France affrontera la Lettonie mardi à 19H30, également vainqueur de ses deux premiers matchs dans ce championnat d’Europe U20F.

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Dimanche, 7. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après un premier succès hier dans ce championnat d’Europe U20F, les Françaises confirment face à la Lituanie. Une deuxième large victoire en deux jours pour les tricolores (53-85).
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une belle première impression

Corps: 

Opposées à la Slovénie en ouverture de la compétition, les joueuses de Julie Barennes ont maitrisé leur sujet durant l’entièreté de la rencontre. Malgré un début de premier quart-temps marqué par un manque de réussite au tir, les Françaises ont rapidement donné le ton en imposant une grosse intensité défensive à leurs adversaires. Présentes au rebond des deux côtés du terrain, les tricolores ont pris une légère avance de 11 points, avant que les Slovènes ne finissent pas recoller au score à la suite de quelques tirs primés (17-13, 10’). Même scénario au cours du deuxième et du troisième quart-temps durant lesquels l’écart naviguera entre +2 et +11 points en faveur des Françaises (47-40, 30’). Sans jamais douter, les Bleuettes ont définitivement enfoncé le clou lors des dix dernières minutes de la rencontre. Emmenées notamment par Marine Dursus (16 d'éval), Adja Kane (14 d'éval), Rosanne Le Seyec (16 d'éval) et Jess-Mine Zodia (15 d'éval), les filles de Julie Barennes ont déroulé leur jeu face à des Slovènes impuissantes et finissent par s'imposer de 21 points. Score final : 70-49.

Les Bleuettes devront poursuivre sur cette même lancée dès demain face à la Lituanie, pays hôte de la compétition (17H).  

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Samedi, 6. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Venues défendre leur titre, les Bleuettes ont parfaitement débuté le championnat d’Europe U20F en s’imposant sur le score de 70-49 à l’issue de leur premier match face à la Slovénie.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Plus fortes ensemble

Corps: 

Pour sa grande première à la tête d’une Équipe de France jeune, Élise Prodhomme avait réalisé un coup de maître en menant les U20 à une médaille d’or totalement inattendue. Son groupe avait été emmené par la MVP de la compétition, Carla Leite. Un an plus tard la coach a basculé sur le secteur masculin et Leite, comme les deux autres meilleurs éléments de la génération 2004/2005 (Leila Lacan, Dominique Malonga) figurent sur la liste olympique dévoilée par Jean-Aimé Toupane. Des absences habituelles dans une catégorie où les joueuses les plus en vue sont traditionnellement indisponibles. "Ça sera la force du collectif", résume Julie Barennes à l’heure d’évoquer les possibilités de son groupe. L’entraîneur de Basket Landes est la grande nouveauté de l’été et prend pour la première fois en main une équipe nationale. "Il y a une volonté de mettre des coaches professionnelles au contact des jeunes et celle de féminiser les staffs, je coche toutes les cases." Elle a connu d’immenses succès avec les Bleuettes en tant que joueuse (championne d’Europe U16 et U20, cinq médailles internationales au total) et tentera d’impulser sa grinta à une équipe qui pourra se reposer sur des éléments habitués des compétitions internationales.

Une seule championne d’Europe 2023 figurait sur la pré-sélection publiée fin mai. Après des débuts professionnels discrets, Rosanne Le Seyec a franchi un cap en s’établissant comme un élément incontournable (6,5 pts, 4,6 rbds) de Chartres, promu en LFB. A ses côtés, on retrouve huit joueuses demi-finalistes de la Coupe du Monde U19 et quatre finalistes de l’Euro U18. De quoi envisager être compétitif au niveau européen. "La France est forcément attendue donc à nous de trouver un basket où les joueuses pourront exprimer leurs qualités", juge Julie Barennes, qui découvre l’environnement. "Ce n’est pas une catégorie simple. Mais c’est le basket qui me correspond le plus. Quand on joue l’Euroligue c’est compliqué de créer ce qu’on a l’intention de développer l’été. C’était important d’avoir des repères par rapport au jeu et pour moi cela passait par cette catégorie avec des joueuses qui pratiquent un basket d’adulte. Il y aura un peu de découverte. Quand on sait qu’on a des joueuses majeures définies on construit autour d’elles. Ce n’est pas le cas mais je prends cela comme une opportunité. Chacun pourra donc donner ce qu’il peut et la complémentarité permettra de nous sublimer."

Sur le papier, la France ne dispose pas d’une joueuse dominante sur la scène continentale. Comme l’an passé, le staff est allé puiser jusqu’en NF1 pour constituer sa pré-sélection, mais Julie Barennes n’y voit pas le signe d’un ensemble limité en talent." L’an passé on ne s’attendait pas à ce que Leite soit aussi dominante", souligne-t-elle. "Je ne veux pas m’arrêter à la LFB. Le parcours pour les jeunes joueuses françaises peut être très différent." Dans l’élite, elles sont en effet peu nombreuses à véritablement s’exprimer. Néanmoins, la doublette intérieure Jess-Mine Zodia (7,0 pts, 4,8 rbds à Tarbes) – Adja Kane (4,3 pts, 3,8 rbds à Landernau) constitue un socle intéressant dans la raquette. Sur le poste 1, Laura Evrard a bénéficié d’une vingtaine de minutes de temps de jeu à Landernau mais c’est plutôt en LF2 que se trouvent les joueuses avec le plus d’impact. Alors qu’elles formaient un duo détonant au Pôle France, Fatoumata Toure et Manoe Cissé sont désormais des meneuses référencées dans la division tandis que Ramouna Vitta a été un point d’ancrage sous le cercle pour Aulnoye, la meilleure équipe de la saison régulière.

De quoi répondre aux orientations fédérales de défendre fort et se projeter vite, un objectif partagé par Julie Barennes qui souhaitera "aller à l’essentiel" lors d’un premier stage capital à Vichy, qui lui permettra de façonner définitivement son groupe et mettre en place ses principes de jeu. Au-delà du basket, la clé de la réussite pourrait également résider dans l’enthousiasme et l’élan collectif qu’avait affiché les U20 en 2023. "Cela dépend des gens qu’on a dans le groupe", souligne Julie Barennes. "Et c’est indispensable. Peut-être encore plus chez les moins de 20 avec des profils qui jouent peu, qui veulent prouver, se dépasser. Cela peut leur permettre de trouver l’envie et le plaisir d’être là."

 

La sélection

Joueuse                        Taille      Poste     AdN          Club

Manoe Cisse                1,62       1            2004         Champagne Basket Féminin (LF2)

Lisa Cluzeau                 1,75       1-2         2004         USB Damigny Alençon 61 (NF1)

Daniela Dibanzilua      1,72       2            2004         ASA Sceaux (NF1)

Marine Dursus             1,76       2            2005         UF Angers Basket 49

Adja Kane                    1,91       5-4         2004         Landerneau Bretagne Basket

Rosanne Le Seyec        1,98       5            2004         C’Chartres BF (LF2)

Merveille Lokoka         1,87       4            2004         Lattes-Montpellier

Ysaline Saulnier           1,81       2-3         2005         BC Montbrison (LF2)

Fatoumata Touré         1,72       2            2004         Cavigal Nice Basket 06 (LF2)

Ramouna Vitta             1,90       4-5         2005         AS Aulnoye Basket (LF2)

Elena Zemoura            1,84       3            2004         Lattes-Montpellier

Jess Mine Zodia           1,90       5            2004         Tarbes Gespes Bigorre

Entraineur : Julie Barennes

Adjoints : Vincent Joly, Marie-Julie Levant

 

Programme de la phase de poules de l’Euro U20F (Klaipeda, Vilnius – Lituanie)

Samedi 6 juillet           France-Slovénie (12H)

Dimanche 7 juillet       France-Lituanie (17H)

Mardi 9 juillet              France-Lettonie (19H30)

 

Surtitre: 
Equipe de France U20 Féminine
Date d’écriture: 
Vendredi, 5. Juillet 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Un an après son improbable titre européen dans la catégorie, les U20 féminines repartent d’une page blanche ou presque avec un nouveau staff et un ensemble où le collectif primera sur les individualités.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Fin de parcours prématurée

Corps: 

La Coupe du Monde U17 2024 n'aura pas été un long fleuve tranquille pour la génération 2007. Après les échecs des Etats-Unis et de la Chine, le groupe bleu blanc rouge avait montré du mieux hier face à la Guinée mais l'affrontement avec le troisième du Groupe A n'aura eu le résultat escompté.

Comme lors des trois épisodes précédents, la mise en route est difficile pour les Bleuets. Soren Bracq tente dans un premier temps de donner l’impulsion côté français après un léger coup de chaud porto-ricain. Mais les hommes de Lamine Kebe peinent à contenir l’agressivité au panier de l’adversaire du jour, permettant à Porto-Rico de tenir le match. Malgré tout, l’opposition reste équilibrée (13-13, 5’). En face, l’équipe d'Eddin Santiago Cordero, clairement dans un rôle d’outsider, se laisse porter par l’euphorie grâce à sa réussite offensive. Cameron Houindo, suivi par Nathan Soliman, joueront des coudes pour rétablir l’égalité (23-23, 10’)

Le duel fait rage sans qu’une équipe n’arrive à tirer son épingle du jeu. Yimga-Moukouri (23 points, 14 rebonds) toujours aussi précieux garde les siens en vie tandis que l’étau défensif porto-ricain met à mal la construction et la montée de la balle française. Felipe Quinones incontrôlable (42 points au final) et Justin Roman (21 points), mènent la vie dure aux tricolores, incapables de se détacher au score. La mi-temps se terminera à l’avantage de Porto-Rico (44-42, 20’).

Au retour des vestiaires, la France prend un éclat fulgurant. Encaissant un 10-0 en l’espace de deux minutes, les Bleuets perdent l’équilibre tandis que Porto Rico prend un ascendant non négligeable. La suite du quart-temps se tiendra sur cette différence où la France n’arrivera pas à combler le creux. Bracq à 3 points pour clôre l’hécatombe (0/12) tentera de lancer une réaction (60-53, 26'), en vain. L’espoir reviendra en fin de période par la défense qui se traduira par deux contre-attaques conclues par Jonas Boulefaa (68-61, 30’).

Mais malheureusement, les efforts français n’enclencheront jamais de dynamique. Revenus à quatre unités à deux reprises, les Bleuets n’arriveront jamais à dépasser cette barre symbolique malgré plusieurs actions laissant place à l’espoir d’une relance. Score final : 91-84

Une fin de parcours amère et brutale après deux participations consécutives en finale lors deux dernières éditions. La compétition n’est pas pour autant terminée avec trois rencontres de classement au programme vendredi, samedi & dimanche.

Surtitre: 
Equipe de France U17 Masculine
Date d’écriture: 
Mercredi, 3. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Double finaliste de la compétition lors des deux dernières édition de la compétition, les Bleuets s'inclinent dès l'ouverture des huitièmes de finale face à Porto-Rico (91-84).
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Une phase de poule terminée sur une bonne note

Corps: 

La réponse des Bleuets devait se faire aujourd’hui après les déconvenues subies face au champion du monde en titre et à la Chine, sous peine de se retrouver d’obtenir un tirage défavorable à l’issue des 1/8èmes de finale de la compétition.

Des deux côtés, les débuts se font à tâtons entre une équipe française en recherche de repères et un groupe guinéen très poussif d’entrée dans l’intensité. En difficulté dans la création, l’Equipe de France tient bon grâce aux travers de la défense très haute et agressive de la formation africaine qui la pousse à de nombreuses reprises sur la ligne. L’adresse des tricolores en entame répond encore aux abonnés absents laissant la place à une certaine euphorie en face que Christopher Ebunangombe calmera d’une flèche lointaine (15-16 , 7’). Derrière un 18-0 français viendra mettre un coup de massue à l’adversaire du jour (33-18, 12’).

Une estocade qui scellera l’espoir de la Guinée qui verra l’écart continuer de grossir au fur et à mesure, pour le plus grand plaisir des Bleuets. Provoquant par leur défense, se gavant des ballons guinéens concédés pour briller sur transition (45 points inscrits à la suite d’une perte de balle), les Bleuets maîtriseront collectivement la rencontre (5 joueurs à plus de 12 points) jusqu’au bout pour décrocher la victoire. Score final : 100-70

De retour sur la seconde marche du groupe, l’Equipe de France U17 Masculine a désormais les yeux tournés vers le bracket final et les matchs couperets qui débuteront dès demain face à Porto-Rico (heure à préciser).

Surtitre: 
Equipe de France U17 Masculine
Date d’écriture: 
Mardi, 2. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Après deux défaites consécutives pour ouvrir sa Coupe du Monde, l’Equipe de France U17 Masculine lance enfin sa compétition en s’imposant face à la Guinée (100-70). Les hommes de Lamine Kebe concluent donc leurs matchs de groupe à la 2ème place du Groupe B derrière les Etats-Unis.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Un bilan contrasté en Espagne pour les U20M

Corps: 

Dans la première rencontre du tournoi, les joueurs de Guillaume Vizade étaient opposés à la Lituanie. Une rencontre disputée, qui s’est néanmoins soldée par une courte défaite des Tricolores sur le score de 57 à 55. En manque de réussite derrière l’arc de cercle (29% à 2 pts), l’apport offensif de Roman Domon (10 points) et Maël Hamon-Crespin (9 points) n’aura malheureusement pas suffi pour aider les Bleuets à remporter ce match. Dès le lendemain, les U20M se devaient de retrouver le chemin de la victoire et c’est chose faite face aux Allemands. A l’issue de cette deuxième rencontre, durant laquelle Théo Pierre-Justin (13 points), Aurèle Brena-Chemille (11 points) et Halvine Dzellat-Diakeno (10 points) se sont particulièrement illustrés, les Tricolores ont su faire la différence pour l’emporter de 20 points, 79 à 59. Pour conclure ce tournoi, un dernier défi attendait les Français. Opposés aux Espagnols dans cette ultime confrontation du week-end, la marche était néanmoins trop haute pour les Bleuets qui se sont de nouveau inclinés 68 à 56. Malgré une belle prestation de Zacharie Perrin et Romain Parmentelot, les hommes de Guillaume Vizade n’auront pas réussi à se défaire de leurs adversaires, emmenés notamment par Sediq Garuba (19 points).

En perspective du Championnat d’Europe à Gdynia (Pologne) du 13 au 21 juillet prochain, les Bleuets vont désormais continuer leur préparation par un stage au Temple-sur-Lot, à l’issue duquel ils affronteront la Belgique à deux reprises.

Surtitre: 
Equipe de France U20 Masculine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Lundi, 1. Juillet 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Après deux victoires en ouverture de la préparation, l’équipe de France U20 Masculine s’est rendue en Andalousie ce week-end pour disputer un tournoi face à la Lituanie, l’Allemagne et l’Espagne. Un bilan contrasté pour les Bleuets qui se sont inclinés une première fois contre leurs homologues Lituaniens, puis une seconde fois face au pays hôte du tournoi.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Deuxième rendez-vous manqué

Corps: 

Après le lourd échec de la veille, l’heure était à la remobilisation pour enfin débloquer le compteur de victoires pour le collectif tricolore face à une équipe sonnée par leur défaite inaugurale face à la Guinée.

Le meneur strasbourgeois Maxence Lemoine, pour démarrer, montrera la voie aux siens. La défense sur l’homme est intense pour ne pas reproduire les erreurs de la veille en se faisant prendre au dépourvu d’entrée. Mais le vent va vite tourner. Whenwei He servant Sihan Huan au alley-oop lancera les hostilités côté chinois permettant aux leurs de prendre l’avantage (7-8, 5’). Mais heureusement, le banc des Bleuets répond à l’appel. Le jeune Hugo Yimga-Moukouri, fera parler son talent et son physique pour rester au contact d’une Chine qui s’est vite acclimaté au jeu proposé par les tricolores (19-19, 10’).

Le retour sur le parquet est clairement à l’avantage français. Infligeant un 10-0 cinglant, les hommes de Lamine Kebe font le plein de confiance (29-19, 12’). La Chine tente de montrer des signes de réveil avec deux gros dunks dans la défense française mais le momentum est tricolore. Yimga-Moukouri continue sa démonstration (15 points, 20 d’évaluation à la mi-temps) tandis que le collectif français s’installe (42-32, 20’).

La reprise à la mi-temps rebattera de nouveau les cartes. L’intensité des joueurs de Xiaoyong Li prend les Bleuets au dépourvu. Aussi vite qu’il a été créée, l’écart disparaît dans le sillage d’une formation chinoise galvanisée (44-48, 26’) remettant les français en position instable. Privés de points pendant 5 minutes après un lay-up en introduction de Yannis Allard, les Bleuets mettront du temps avant de reprendre le fil du match. Heureusement pour eux, le héros du jour, Hugo Yimga-Moukouri enfilera de nouveau sa cape pour remettre le navire bleu blanc rouge à flots (58-56, 30’).

La France démarrera fort son dernier acte en tentant d’imposer son rythme à l’image de Noa Kouakou-Heughe sur une envolée en contre-attaque suivi d’un contre autoritaire. Cependant, l’impulsion recherchée n’arrive pas à relancer la dynamique du 2ème quart-temps. De plus, les Bleuets joueront de malchance dans l’adresse à plusieurs reprises malgré de nombreuses constructions offensives intéressantes. Yimga-Moukouri, de nouveau, remettra la Chine à distance (67-61, 35’) avant que celle-ci ne remette un coup d’accélérateur (67-70, 38’). Les deux dernières minutes seront étouffantes des deux côtés mais l’ultime panier de Boyuan Zhang à 10 secondes de la fin du temps réglementaire viendra mettre un terme aux espoirs français. Score final : 70-73

Désormais, les Bleuets occupent la place de lanterne rouge du Groupe B et devront se remobiliser face à la Guinée mardi (11H00) avant le début des matchs couperets.

 

Surtitre: 
Equipe de France U17 Masculine
Date d’écriture: 
Dimanche, 30. Juin 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Après les Etats-Unis, la France est tombée de nouveau cet après-midi dans le piège de la Chine (70-73) au terme d’un duel houleux. Désormais, les Bleuets occupent la dernière place du Groupe B.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Dans le dur pour l’ouverture

Corps: 

Jouer le champion du monde en titre pour ouvrir la compétition est peut-être le meilleur moyen de rentrer directement dans le vif du sujet. D’entrée, l’armada américaine donne le ton offensivement et défensivement, à un niveau tel que les hommes de Lamine Kebe perdent rapidement pied sur le début de la première période (40-22, 15’). Cameron Boozer (29 points, 12 rebonds) et les siens imposent leur densité physique dans la peinture s’offrant nombres de deuxième chance (18 rebonds offensifs à la mi-temps). Peinant à répliquer, la France est dans le dur avant que Yannis Allard ne redonne foi aux siens. Enchaînant les paniers longue distance et la percussion, le pensionnaire du Pôle France inscrit neuf points consécutifs pour remettre les siens sur les rails (44-35, 17’) , en passant sous la barre des dix points d’écart. Les Etats-Unis répondent immédiatement mais côté tricolore, l’espoir est relancé. Allard continue son show (19 points à la mi-temps) suivi par Lemoine pour rester à portée de tir (55-42, 20’).

Malheureusement, le momentum ne semble pas se poursuivre côté français au retour des vestiaires. Les Américains, eux, appuyant sur transition et sur leur pression tout terrain, gardent les Bleuets à l’arrière. Les tentatives s’enchaînent, en vain, tandis que les USA continuent sur le même rythme. L’écart s’accentuera jusqu’à la fin du match tandis que la France n’arrivera pas à remettre le pied à l’étrier. Score final : 104-81

Avec des cadres en retrait sur ce premier match, les Bleuets devront se remobiliser dès demain face à la Chine à 13H30 pour véritablement se lancer dans la compétition.

Surtitre: 
Equipe de France U17 Masculine
Date d’écriture: 
Samedi, 29. Juin 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Dépassés par l’intensité américaine (104-81), les Bleuets encaissent un premier revers difficile en ouverture de la Coupe du Monde U17 Masculine.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Abondance de biens

Corps: 

Lamine Kebe a dirigé deux Équipes de France jeunes en Coupe du Monde. Les U17 en 2018. Les U19 en 2023. Et à deux reprises, il a disputé la finale de la compétition. Le futur entraîneur d’Orléans sourit à l’évocation d’une logique passe de trois. Le chemin est long avant de pouvoir envisager reproduire pareille performance mais certains parallèles peuvent être établis entre les différentes générations. Une nouvelle fois, les prospects d’envergure pullulent au sein de la sélection et la conciliation des objectifs collectifs et individuels sera au cœur des préoccupations du staff. "L’expérience m’a fait comprendre que c’est à travers l’équipe que les individualités vont briller", expose Kebe. "Il est très important que les mentalités soient tournées vers l’équipe, même avec les plus forts. Il ne faut pas laisser d’ambiguïté et parfois cela peut pousser à se passer de certains joueurs. Ce n’est pas facile avec des jeunes mais les échecs relatifs que j’ai pu vivre étaient liés à cela."

La génération 2007 a obtenu sa qualification après avoir remporté la médaille de bronze l’été dernier à l’Euro U16. Elle avait affiché de belles promesses mais aussi quelques limites dans une compétition où elle avait encaissé 102 points en ouverture contre la Lituanie et laissé ce même adversaire bloqué à 62 unités lors du dernier match ! Les 12 joueurs présents à Skopje en 2023 figurent sur la pré-sélection U17, preuve que l’échelle des valeurs n’a pas été foncièrement bousculé en un an. "Mais la concurrence est de nouveau ouverte", met en garde Lamine Kebe. "J’attends de voir le premier stage. En six jours, on va couper six joueurs et cela va donc être intense. Je pense que la hiérarchie va être bousculée puisque c’est une nouvelle aventure. Mais il est important qu’elle se mette rapidement en place pour que chacun accepte son rôle."

Si le temps de jeu avait été largement réparti l’an dernier, trois éléments s’étaient particulièrement mis en valeur dans le scoring et ont confirmé leur potentiel cette saison. Jonas Boulefaa est un poste 4 moderne dont le mix de taille et d’adresse en font un profil très recherché au plus haut niveau. Akram Naji est l’atout création d’un groupe tandis qu’Hugo Yimga-Moukouri est largement en avance sur les temps de passage attendu à son âge. Le Parisien est un scoreur né qui devrait, sauf blessure, doubler cet été avec l’Euro U16, de même que Cameron Houindo. "Chaque cas est différent", précise leur entraîneur. "La première condition c’est que les joueurs aient envie de le faire. Ensuite c’est un échange avec les entraîneurs, la DTN, la famille, le médical." Le phénomène Nathan Soliman, né en 2009, sera de son côté préservé pour les U17 et évoluera donc avec des joueurs deux ans plus âgés. Une précocité qui le laisse de marbre lui qui évolue 20 minutes par match en Nationale Masculine 1 alors qu’il vient tout juste de fêter ses 15 ans !

Soliman sera bien évidemment suivi à la loupe par tous les scouts de la planète mais l’attention portée aux talents français ne sera pas le juge de paix pour faire partie des 12. "Des meilleurs, on en a plein ! C’est la force de la formation française", image Lamine Kebe, qui souligne que les 20 joueurs en course sont candidats à l’effectif final. "J’ai beaucoup échangé avec Nicolas Absalon sur la personnalité des joueurs. Bien évidemment j’ai vu tous leurs matches mais ce qui m’intéresse c’est ce qu’ils ont produit pendant la saison." En dehors des joueurs du Pôle France qui évoluent en Nationale 1, plusieurs joueurs ont eu l’occasion de se mettre en valeur. Soren Bracq a mené Cholet à un doublé Coupe-championnat. Maxence Lemoine affole les compteurs avec la SIG, Jahel Trefle impose son physique de panzer avec Pau. Et la surprise pourrait venir de l’inconnu Raphaël Alyko dont on suivra avec curiosité l’intégration, lui qui évolue aux Etats-Unis.

Les U17 seront les premiers à débuter l’été des équipes de jeunes et le calendrier les a placés sur la route des Etats-Unis dès le premier match de la Coupe du Monde. Un rendez-vous à double tranchant contre une équipe qui n’a jamais connu la défaite en six éditions. "Il faut anticiper tous les scénarios", analyse lucidement Lamine Kebe tandis que ses joueurs lui ont déjà confié leur certitude de pouvoir bousculer l’ogre américain. Une victoire d’entrée ne garantirait rien pour la suite, pas plus qu’un revers ne remettrait en question la possibilité de décrocher un podium. Le face à face en dira en tout cas beaucoup sur le potentiel des Bleuets dans la compétition.

Programme de la Coupe du Monde U17M pour l'Equipe de France (Du 29 juin au 07 juillet 2024)

Phase de poules :

Samedi 29 juin : Etats-Unis - France (16H30 I YouTube FIBA)
Dimanche 30 juin : France - chine (13H30 I YouTube FIBA)
Mardi 02 juillet : France - Guinée (11H30 I YouTube FIBA)

 

Surtitre: 
Equipe de France Masculine U17
Date d’écriture: 
Vendredi, 28. Juin 2024
Vignette: 
Chapeau: 
L’Équipe de France Masculine U17 reste sur deux podiums consécutifs et la génération 2007, renforcée par quelques éléments plus jeunes et truffée de talent, espère poursuivre la série.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Belle réussite à l’OFAJ pour les U16M

Corps: 

Opposés à trois reprises durant l’OFAJ, le premier face-à-face entre la France et l’Allemagne s’est soldé par une victoire des Bleuets sur le score de 79 à 64. Un match maitrisé de la part des joueurs de Nicolas Absalon, qui ont pu composer avec le bel apport offensif de Nathan Kamta (22 points) et Keny Vado (10 points). Dénouement similaire lors de la deuxième rencontre où les Français se sont imposés de 16 points (77 à 61). Une victoire collective à l’image des quatre joueurs ayant dépassé la barre des 10 points au compteur : Aaron Towo-Nansi (12 points), Boubacar Traore (12 points), Keny Vado (14 points) et Mehdi Chaouad (10 points). Les Français ont finalement conclu l’OFAJ en remportant une nouvelle fois leur match sur le score de 62 à 51, emmenés notamment par Junior Elouma (16 points), Matthys Mahop (13 points) et Marvyn Wade (10 points).

Les U16 Masculins se réuniront de nouveau durant le mois de juillet pour débuter la préparation au championnat d’Europe qui aura lieu à Héraklion (Grèce) du 9 au 17 août 2024.

Surtitre: 
Equipe de France U16 Masculine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Mardi, 25. Juin 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Du 16 au 23 juin, l’équipe de France U16 Masculine s’est réunie en Allemagne afin de prendre part à l’OFAJ (Office Franco-Allemand de la Jeunesse). Face à leurs homologues allemands, les Tricolores sont ressortis victorieux à l’issue des trois confrontations.
crédit: 
Olivier D'almeida
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les U20M débutent leur préparation par deux victoires

Corps: 

En stage de préparation à Vichy depuis le 13 juin, l’équipe de France U20M s’est imposée à deux reprises ce week-end face à la Croatie, d’abord sur le score de 79 à 71 puis 105 à 81. Dans un premier match relativement disputé, les Bleuets ont pu prendre une légère avance au cours du deuxième quart-temps, leur permettant de comptabiliser 13 unités de plus que leurs adversaires à la mi-temps (44-31, 20’). Un écart que les Croates n’arriveront pas à réduire en seconde période malgré quelques tentatives. Même déroulé le lendemain dans une opposition davantage marquée par l’impact offensif des Bleuets. À égalité à l’issue des 10 premières minutes (22-22), le jeu tricolore aura été fatal pour la Croatie durant le deuxième et le troisième quart-temps. À l’image de leur capitaine, Halvine Dzellat-Diakeno (17 points, 20 d’évaluation), les Français ont trouvé la voie pour se défaire facilement de leurs adversaires et s’imposer dans cette seconde opposition.

Les U20M vont désormais poursuivre leur préparation en disputant un tournoi en Espagne, avant de se réunir de nouveau début juillet pour un stage au Temple-sur-Lot.

Surtitre: 
Equipe de France U20 Masculine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Lundi, 24. Juin 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Victorieux à l’issue d’une double confrontation face à la Croatie, les hommes de Guillaume Vizade ont parfaitement débuté leur préparation en vue du championnat d’Europe, qui se déroulera à Gdynia (Pologne) du 13 au 21 juillet prochain.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les U17M survolent le dernier tournoi de préparation

Corps: 

Une semaine avant le championnat du Monde U17M, qui débutera ce samedi 29 juin à Istanbul (Turquie), les Bleuets ont conclu leur stage à Saint-Julien-les-Villas par 3 victoires face à la Grande Bretagne, la Chine et l’Allemagne. Une domination des Français qui se traduit par un écart moyen de 45 points à l’issue des 3 rencontres.

Opposés aux U18 britanniques lors de leur première confrontation du week-end, les tricolores ont rapidement pris le large en infligeant un 35-0 dans le deuxième quart-temps. Un écart qui ne fera que gonfler en faveur des Bleuets, notamment grâce à leur bon travail défensif, et qui leur permettra de s’imposer sur le score de 97 à 38. Même scénario face à la Chine, avec de nouveau une belle prestation défensive des Français, leur permettant de jouer sur la relance et d’inscrire de nombreux paniers faciles. Cette réussite collective se conclut par une victoire 90 à 48 face à un futur adversaire des tricolores lors de la phase de groupes du championnat du Monde. Dans la dernière opposition du tournoi, les Français défiaient l’Allemagne. Une rencontre maitrisée du début à la fin, à l’issue de laquelle les joueurs de Lamine Kebe se sont imposés sur le score de 80 à 43 pour conclure leur dernier tournoi de préparation.

Désormais, les Bleuets vont s’envoler en direction de la Turquie pour disputer le championnat du Monde U17M, qui aura lieu du 29 juin au 7 juillet à Istanbul.

Surtitre: 
Equipe de France U17 Masculine
Auteur: 
Anaïs HUET
Date d’écriture: 
Lundi, 24. Juin 2024
Vignette: 
Chapeau: 
Réunis dans le cadre de la préparation au championnat du Monde U17M, les joueurs de Lamine Kebe ont dominé leurs adversaires lors des derniers matchs de préparation à Saint-Julien-les-Villas.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Pages

S'abonner à RSS - Equipes de France jeunes