Equipe de France féminine

Description equipe de france feminine

19 joueuses rassemblées

Corps: 

Le Groupe France :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél . Points Club 2020 / 2021
Ornella BANKOLE 17/09/1997 1,81 3 12 10 Roche Vendée BC
Romane BERNIES 27/06/1993 1,7 1 26 70 BLMA
Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1,91 4 50 350 Bourges Basket
Sara CHEVAUGEON 12/02/1993 1,75 3 15 48 LDLC ASVEL Féminin
Helena CIAK 15/12/1989 1,97 5 91 534 LDLC ASVEL Féminin
Clarince DJALDI-TABDI 06/12/1995 1,84 4 - - ESBVA-LM
Alix DUCHET 30/12/1997 1,63 1 16 27 Bourges Basket
Olivia EPOUPA 30/04/1994 1,65 1 89 458 -
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,73 1 16 24 LDLC ASVEL Féminin
Aby GAYE 03/02/1995 1,95 5 13 58 Basket Landes
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,97 4-5 193 2527 Schio (Italie)
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,77 2 75 671 LDLC ASVEL Féminin
Magali MENDY 06/02/1990 1,75 2-3 2 7 Bourges Basket
Sarah MICHEL 10/01/1989 1,8 2 82 372 Bourges Basket
Endy MIYEM 15/05/1988 1,88 4 211 1886 Flammes Carolo
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 5 16 35 Bourges Basket
Tima POUYE 07/04/1999 1,74 1 - - Flammes Carolo
Diandra TCHATCHOUANG 14/01/1991 1,89 3 87 499 BLMA
Valériane VUKOSAVLJEVIC 29/04/1994 1,85 3 103 609 Basket Landes

 

Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) : « Sans compétition ni rassemblement depuis février dernier et le TQO remporté à Bourges, l’Équipe de France féminine avait besoin de se retrouver et de travailler dans le but de performer lors des deux prochaines échéances de l’été 2021 (Euro et JO). C’est pourquoi, nous profitons de cette fenêtre internationale, pour réunir les joueuses du Groupe France à l’INSEP afin de se préparer collectivement, dans la continuité de l’excellente dynamique du TQO, et dans la perspective des futurs rendez-vous ».

Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) : « Après notre qualification pour les J.O. de Tokyo acquise à Bourges en février dernier, la situation sanitaire mondiale nous a freinés dans notre élan de performance, laissant l’Équipe de France féminine au repos le temps d’un été. Mais les prochaines échéances que sont l’Euro 2021 et les Jeux Olympiques de Tokyo vont très rapidement arriver, et il était important de mettre à profit cette semaine de travail en novembre. C’est pour cela que nous avons décidé de réunir un groupe de 19 joueuses à l’INSEP, afin de débuter notre préparation, qui sera composé à la fois des joueuses ayant participé aux dernières compétitions et rencontres internationales, mais aussi de nouveaux visages appelés pour la première fois en sélection (Clarince Djaldi Tabdi, Tima Pouye). »

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 9. Octobre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) et Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont dévoilé la liste des 19 joueuses qui seront rassemblées du 9 au 15 novembre prochain à l’INSEP (Paris). Ce stage doit permettre aux Bleues de commencer à préparer leurs deux grandes échéances internationales de la fin de saison : l’Euro féminin 2021 organisé en France (1er tour à Strasbourg) et en Espagne (17 au 27 juin 2021), et les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août 2021).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Strasbourg, ville hôte du FIBA Women's EuroBasket 2021

Corps: 

Siège de nombreuses institutions européennes et internationales, Strasbourg est une capitale symbolique, qui incarne les valeurs fondamentales de l’Europe. Le sport revêt quant à lui une place importante dans la vie de l’agglomération. La salle du Rhénus Sport, avec ses 6 100 places, sera un écrin parfait capable d’accueillir les meilleures équipes féminines européennes à l’occasion du FIBA Women’s EuroBasket 2021.

Co-organisatrice du FIBA Women’s EuroBasket 2021 avec l’Espagne, la France accueillera, du 17 au 23 juin 2021, une phase de groupe (deux poules) ainsi que deux quarts de finale à Strasbourg. Les deux équipes vainqueurs s’envoleront pour l’Espagne où elles tenteront de décrocher le titre à Valence (du 26 au 27 juin 2021).

Les poules du FIBA Women’s EuroBasket 2021 ainsi que les adversaires des Bleues qui s’affronteront à Strasbourg seront connues à l’issue du tirage au sort qui se déroulera le lundi 8 mars prochain à Valence.

Jean-Pierre Siutat, président de la FFBB :

« J’ai le plaisir de vous annoncer que la FIBA Europe a validé la proposition de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg en tant que ville hôte des rencontres des deux groupes du premier tour et des ¼ de finales du FIBA Women’s EuroBasket 2021. Huit ans après l’EuroBasket 2013, et plus récemment le Tournoi Qualificatif Olympique féminin à Bourges, la FFBB poursuit sa stratégie de développement du basket féminin en organisant sur son territoire une des compétitions internationales majeures.

En effet, l’organisation de cette prestigieuse compétition européenne dans le bel écrin du Rhénus Sport (6 100 places) constitue un formidable levier de développement pour le basket féminin, toujours premier sportif collectif féminin en France. Cet EuroBasket servira de rampe de lancement à l’Équipe de France féminine, actuellement vice-championne d’Europe, pour sa participation aux Jeux Olympiques de Tokyo en juillet 2021. 

Au nom du basket français, je souhaite remercier Strasbourg, sa ville, l’Eurométropole, son club de la SIG, le Département du Bas-Rhin et la Région Grand-Est, ainsi que tous nos partenaires pour leur soutien sans faille, malgré le contexte. Je vous donne rendez-vous à Strasbourg le 17 juin 2021 pour supporter les bleues dans la conquête d’une nouvelle médaille. »

Jeanne Barseghian, Maire de Strasbourg et Pia Imbs, Présidente de l’EuroMétropole de Strasbourg :

« La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg, territoires où le basket-ball suscite un engouement important grâce notamment aux clubs de la SIG et de Souffelweyersheim et qui possèdent un véritable savoir-faire en matière d’événements à dimension internationale, accueilleront le prochain championnat d’Europe de basket féminin. Cette manifestation majeure aura lieu au Rhénus Sport en juin prochain, à un mois des Jeux olympiques de Tokyo.
Cette compétition mettra en lumière les sportives et le sport féminin dans la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg, labellisées Terre de jeux. Nous nous réjouissons d’accueillir les 8 nations participantes à Strasbourg, capitale européenne, et souhaitons à toutes et tous, joueuses et spectateurs, de vivre d’intenses moments sportifs pendant ce bel événement. »

Pour être tenu au courant de toutes les informations billetterie, inscrivez-vous sur : https://billetterie.ffbb.com/fr/node/1723

 

Surtitre: 
FIBA Women's EuroBasket 2021
Auteur: 
Audrey Canlet
Date d’écriture: 
Vendredi, 18. Septembre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À l’occasion de la Conférence de Presse de la Ligue Féminine qui s’est déroulée ce vendredi 18 septembre 2020 à l’Accor Arena, la Fédération Française de BasketBall a annoncé que la ville et l’Eurométropole de Strasbourg accueilleront le Championnat d’Europe féminin ainsi que l’Équipe de France du 17 au 23 juin 2021.
Pour Newsletter: 

Sept internationaux présents au Lab

Corps: 

En plus des deux entraîneurs des Equipes de France A, Valérie Garnier et Vincent Collet, sept internationaux seront présents présents le mardi 25 août prochain à l'occasion du Lab France BasketBall à l'INSEP.
Quatre joueuses de l'Equipe de France féminine feront le déplacement. Il s'agit de Sandrine Gruda (Schio), Endy Miyem (capitaine des Bleues, Charleville-Mézières), Olivia Epoupa et Alexia Chartereau (Bourges).
 Trois joueurs de l'Equipe de France masculine seront également de la partie. Il s'agit de Lahaou Konaté (Metropolitans 92), Axel Toupane et Isaïa Cordinier (Nanterre 92).
Multiples médailés avec les Equipes de France jeunes mais aussi chez les A, ces sept internationaux partager leur expérience et leur vécu auprès des 114 jeunes joueuses et joueurs qui seront présents la semaine prochaine. Des jeunes qui pourront également compter sur la présence de Céline Dumerc et Boris Diaw, respectivement General Manager des Bleues et General Manager adjoint des Bleus.

 

Le Lab France BasketBall, c'est quoi ?
Le LAB est un rassemblement unique de toutes les Équipes de France de jeunes sous l’égide des entraineurs nationaux dont Valérie Garnier et Vincent Collet. Il se déroulera du lundi 24 au jeudi 27 août 2020 à Paris, dans les installations du « Pôle France BasketBall - Yvan Mainini » basées à l’INSEP. Au total, ce sont plus d’une douzaine d’Équipes de France de basket, féminines, masculines, 5x5 et 3x3 qui seront rassemblées la dernière semaine d’août à l’INSEP. Quatre jours de rassemblement, d’entrainements adaptés à la reprise d’activité, de colloques et d’échanges intergénérationnels entre celles et ceux qui portent, aujourd’hui et demain, les couleurs de la France.

Surtitre: 
Lab France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 20. Août 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Quatre joueuses de l'Equipe de France féminine (Sandrine Gruda, Endy Miyem, Olivia Epoupa et Alexia Charereau) et trois joueurs de l'Equipe de France masculine (Lahaou Konate, Axel Toupane, Isaïa Cordinier) seront présents au Lab France BasketBall mardi 25 août prochain, organisé au Pôle France (INSEP, Paris).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 

Comment ça va Diandra Tchatchouang ?

Corps: 

Comment ça va Diandra ?
Ça va, ça va. Le retour à la vie presque normale se passe bien même si à mon niveau il n’y a pas trop de changements. Les salles n’étant pas encore disponibles, il n’y pas grand-chose qui a changé pour moi. Je ne suis pas retourné faire les magasins, juste le strict minimum avec les achats de première nécessité. 

C’est vrai que quand on lit ta biographie, on est tout de suite impressionné par ton parcours sportif mais aussi scolaire. Tu as eu la chance de pouvoir allier les deux en NCAA à Maryland et tu es aujourd'hui à Sciences-Po. C’est quoi la recette secrète de Diandra Tchatchouang ?
Il n’y a pas de recette secrète (rires). Je pense que c’est lié à mon éducation. La place des études a toujours été très importante et prioritaire par rapport au basket. Quand j’ai eu mon bac après 4 ans passés au Pôle France BasketBall, je ne me voyais pas passer professionnelle et ne pas pouvoir étudier à côté. C’est pourquoi je me suis orienté vers un cursus universitaire à 18 ans aux États-Unis qui me permettaient de faire les deux. J’avais envie d’allier le côté étude et pouvoir jouer à un niveau compétitif en NCAA. Je pense que c’est toujours important de faire autre chose pour trouver un certain équilibre, c’est aussi pour ça que je suis encore à Sciences Po. C’est aussi un moyen de préparer sa reconversion.

"Sportive et femme engagée"

Tu te considères comme « sportive et femme engagée ». Alors c’est quoi pour toi être une sportive et une femme engagée ? Comment réussir à faire un lien entre les deux ?
C’est s’intéresser à des sujets autres que le sport. Pour ma part, j’essaye de défendre différentes causes en utilisant ma voix d'athlète professionnelle. Ça peut être des injustices homme-femme, d'autres par rapport aux différentes classes sociales.

Tu es membre de la commission d’athlètes Paris 2024 avec ton association « Study Hall 93 ». C’était important pour toi de t’engager auprès des jeunes de La Courneuve ?
Oui car je suis originaire de La Courneuve et de Seine-Saint-Denis. Study Hall c’est mon association qui est née il y a un peu plus de 2 ans maintenant. C’est un dispositif de soutien scolaire qui a pour but d’aider les jeunes sportifs de la ville. C’est aussi une façon d’éloigner les jeunes des mauvaises influences. J'étais à leur place il y a quelques années, quand j’étais encore au collège à La Courneuve et je sais qu’il y a beaucoup de choses qui auraient pu me détourner du droit chemin. Plutôt que d'aller trainer entre la fin des cours et le début de l'entraînement, les jeunes font leurs devoirs pour le lendemain ou pour la semaine.
À la commission des athlètes, mon rôle concerne beaucoup plus la partie Héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. À travers mon association, j’essaye de préparer les jeunes en organisant des stages linguistiques pendant toutes les vacances de façon à ce qu’ils puissent être eux aussi acteurs de ces Jeux Olympiques.

On peut aussi parler de « Take Your Shot », une journée dédiée aux U13 et U15 féminines de La Courneuve…
Lors de la première édition, il y avait à peu près 80 jeunes filles. Aujourd’hui on a une capacité d’accueil de 200 jeunes filles âgées de 11 à 15 ans. C’est une journée qui a un volet sportif mais aussi et surtout éducatif. Les filles viennent pour jouer au basket et l'objectif est de favoriser la pratique féminine. Il y a aussi trois ou quatre personnalités féminines inspirantes (Rokhaya Diallo, Gwladys Épangue, Amy Sibidé...ndlr) qui ont un moment d’échange avec les jeunes filles. C’est l’occasion pour ces jeunes basketteuses de poser des questions, de s’inspirer des parcours d’excellences. Ça donne des idées et le but est qu’elles repartent de cette journée l’esprit plein de bons conseils et d’envie.

"Mon objectif, c'est de montrer à ces jeunes qu'ils n'ont aucune limite"

On sent que c’est vital pour toi d’essayer d’ouvrir de nouveaux horizons pour les jeunes filles de Seine-Saint-Denis ?
Complètement. C’est vrai que j’ai grandi à La Courneuve et je me rend compte que 10/15 ans après, il n’y a pas grand-chose qui a changé. Il y a toujours un frein. On fixe toujours des limites à ces jeunes et mon objectif c’est de leur prouver le contraire. Il faut qu’elles aient des ambitions élevées et qu’elles n’aient pas peur de les afficher.

Tu as créé ton podcast « SuperHumains » très récemment. Le premier épisode est sorti le 22 avril dernier et tu as reçu Aristide Barraud, ancien rugbyman du Stade Français touché par trois balles de Kalashnikov lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Peux-tu nous en dire plus sur le concept ?
C’est un podcast que j’ai lancé il y a quelques semaines. D’ailleurs, le 2e épisode arrive bientôt. Super Humains a pour but de mettre en avant des parcours de vie hors du commun chez les sportifs, pas toujours facile à exprimer. Avec Aristide par exemple, j’ai la chance d’avoir un homme avec un vrai talent de narration donc c’était très agréable à écouter. J’espère que les personnes qui écoutent ses témoignages vont s’en inspirer et se diront que si telle personne à réussi à se relever, moi aussi je peux en faire de même.

L’année prochaine, tu joueras toujours à Lattes-Montpellier. Tu as décidé de prolonger assez tôt, en décembre 2019. C’est un club dans lequel tu te sens bien ?
Je pense que ça confirme l’idée que je me sens bien à Montpellier. C’est un club qui a des objectifs élevés tous les ans, avec une équipe bien construite. Je ne me suis pas trop posé de questions, j’étais à la recherche de stabilité. En décembre quand on m’a proposé de resigner, je n’ai donc pas hésité longtemps.

Finalement c’est aussi le choix de la raison avec l’opportunité de jouer le titre en LFB et d’aller loin en EuroLeague ?
En effet, les objectifs du club sont toujours élevés. On sort d’une saison EuroLeague vraiment riche, même si elle n’a pas pu aller à son terme. En LFB, l’objectif est toujours de gagner le titre. Ça fait 10 ans que le club est installé dans le top 4 du championnat donc il y a certaines attentes.

L'interview complète 

Surtitre: 
ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE
Auteur: 
Clément Daniou (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 18. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Quelques jours après la fin du confinement, nous avons posé quelques questions à Diandra Tchatchouang. À 28 ans, la joueuse originaire de Seine-Saint-Denis se définit comme une sportive et femme engagée. Lors de cet entretien passionnant, elle revient sur la place des études dans sa vie d'athlète professionnelle, son association "Study Hall 93", "Take Your Shot" la journée dédiée aux jeunes joueuses de La Courneuve ou encore son podcast "Super Humains", lancé il y a quelques semaines avec succès.

Modification du lieu des finales

Corps: 

La France accueillera deux groupes de la première phase ainsi que deux quarts de finale dans une ville qui reste à déterminer. La Fédération espagnole a indiqué que la ville de Valence en Espagne accueillera la phase finale de cette compétition.

Jean-Pierre Siutat (président FFBB) « Comme la FIBA Europe vient de le communiquer, la France organisera bien 2 groupes du premier tour et les ¼ de finales de l’Eurobasket Féminin 2021 (17 juin – 27 juin), l’Espagne, d’un commun accord avec la FFBB, organisera le tour final ; la FEB communiquera sur ce point. C’est bien sûr une chance de pouvoir maintenir cet événement chez nous, malgré Covid-19, et nous nous en réjouissons. En revanche, il n’était plus possible d’accueillir la phase finale comme initialement prévu, la situation sanitaire, le report des élections municipales et d’autres événements majeurs, ne nous permettent plus d’organiser le dernier tour dans les meilleures conditions. Concernant le site du premier tour où joueront l’Équipe de France et 7 autres équipes, nous le communiquerons prochainement. Cet Euro servira également de rampe de lancement à l’Équipe de France et de préparation pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo. »

Surtitre: 
Eurobasket Féminin 2021
Date d’écriture: 
Lundi, 11. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En raison des répercussions de la crise sanitaire actuelle et face à la problématique liée au report des élections municipales en France, la FFBB a proposé de transférer l’organisation de la phase finale de l’Eurobasket féminin 2021 (17-27 juin 2021) à la Fédération espagnole, co-organisatrice de l’évènement. Le bureau de la FIBA Europe a validé ce jour cette proposition.

Trois Françaises à l'honneur

Corps: 

Deux autres joueuses passées par la Ligue Féminine font aussi partie des gagnantes. Il s'agit d'Alina Iagupova (MVP, Fenerbahce) et Emma Meesseman (5 majeur, Ekaterinbourg) qui ont pour point commun d'avoir porté le maillot de Villeneuve d'Ascq : en 2017 pour l'Ukrainienne, titrée avec les Guerrières, et de 2012 à 2014 pour la Belge.

EuroLeague Women Awards* - Le palmarès complet

MVP - Alina Iagupova (Fenerbahce Oznur Kablo)

All-EuroLeague Women First Team
Alina Iagupova (Fenerbahce Oznur Kablo)
Cecilia Zandalasini (Fenerbahce Oznur Kablo)
Alyssa Thomas (ZVVZ USK Praha)
Emma Meesseman (UMMC Ekaterinburg)
Sandrine Gruda (Famila Schio)

All-EuroLeague Women Second Team
Courtney Vandersloot (UMMC Ekaterinburg)
Marine Johannes (LDLC ASVEL Feminin)
Gabby Williams (BLMA)
Brionna Jones (ZVVZ USK Praha)
Brittney Griner (UMMC Ekaterinburg)

Entraîneur de l'année - Victor Lapena (Fenerbahce Oznur Kablo)
Défenseur de l'année - Alyssa Thomas (ZVVZ USK Praha)
Meilleure jeune de l'année - Iliana Rupert (Bourges Basket)

A noter que pour l'Eurocoupe, Julie Barennes (Basket Landes) a été désignée par Paul Nilsen, l'un des rédacteurs officiels du site internet de la FIBA, co-meilleur entraîneur de la saison aux côtés de l'Espagnol Ruben Burgos (Valence).

*Les coaches, médias et fans pouvaient voter.

Surtitre: 
EuroLeague Women Awards
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 6. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Sandrine Gruda (Schio, 5 majeur), Marine Johannes (Lyon, deuxième meilleur 5 majeur) et Iliana Rupert (Bourges, meilleure jeune) ont été récompensées par l'Euroligue pour leur belle saison avec leur club respectif.

Clap de fin pour Salagnac

Corps: 

Internationale tricolore à 42 reprises (230 points inscrits), Paoline Salagnac avait annoncé il y a quelques semaines qu'elle tirerait sa révérence l'issue de la saison. Médaillée d'argent à l'Euro 2015 avec les Bleues, l'arrière du LDLC ASVEL Féminin restera néanmoins aux bords des parquets, puisqu'elle deviendra la nouvelle directrice sportive du club. Triple championne de France (2011, 2015 et 2019), Paoline Salagnac a également remporté l'EuroCup Women avec Bourges en 2016.

Parcours
2000-2007 Clermont-Ferrand
2007-2009 Mondeville
2009-2011 Bourges
2011-2013 Tarbes
2013-2017 Bourges
Depuis 2017 Lyon

Palmarès
Médaillée d'argent à l'Euro 2015
Médaillée d'argent à l'Euro Espoirs en 2004
Médaillée d'argent à l'Euro Juniors en 2002
Vainqueur de l'Eurocoupe en 2016
Championne de France LFB en 2011, 2015 et 2019
Vainqueur de la Coupe de France en 2010, 2014 et 2017
Vainqueur du Match des Champions LFB 2014, 2015 et 2019
Vainqueur du Challenge Round LFB en 2009 et 2013

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 12. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La fin de la saison LFB 2019-2020, annoncée vendredi par le Bureau Fédéral, est aussi marque également la fin de la carrière de Paoline Salagnac (36 ans, 1,76m).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Clap de fin 2019/2020 la dernière d’une longue et belle série!!! Ce n’est certes pas la fin dont j’avais rêvé mais dans le contexte actuel cela est bien dérisoire. La priorité est la santé de tous et notre victoire collective contre le covid19. <br>Une retraite pas ordinaire!!! <a href="https://t.co/i7ImJtArJ5">pic.twitter.com/i7ImJtArJ5</a></p>&mdash; salagnac paoline (@paotte) <a href="https://twitter.com/paotte/status/1249042901864263681?ref_src=twsrc%5Etfw">April 11, 2020</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Laetitia Kamba prend sa retraite

Corps: 

La francilienne, qui évoluait cette saison à Lattes-Montpellier, a officialisé ce vendredi la fin de sa carrière de basketteuse professionnelle, après l'annonce ce jour de la fin de la saison LFB 2019-2020. Internationale tricolore à 29 reprises, Laetitia Kamba a notamment participé aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. Elle brille aussi avec l'Equipe de France 3X3 au Mondial en 2012 à Athènes, où elle est sacrée championne du monde avec l'équipe mixte, et médaillée d'argent avec les féminins.

Parcours
2001-2003 Pantin
2003-2004 Bondy
2004-2007 Wasquehal (NF2)
2007-2008 Saint-Amand-les-Eaux
2008-2011 Saint-Amand Hainaut Basket
2011-2013 Mondeville
2013-2016 Villeneuve d'Ascq
2016-2017 Nice
2017-2019 Villeneuve d'Ascq
Depuis 2019 Lattes Montpellier

Palmarès
Championne du Monde 3x3 mixte en 2012
Médaillée d'argent au Mondial 3x3 en 2012
Médaillée de bronze au Mondial U21 en 2007
Médaillée de bronze à l'Euro U20 en 2007
Médaillée de bronze à l'Euro U20 en 2006
Médaillée de bronze à l'Euro U18 en 2005
Vainqueur de l’Eurocoupe en 2015

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À 33 ans, et alors que l'on a appris ce vendredi que la saison 2019-2021 ne reprendrait pas, Laetita Kamba (1,97m, 33 ans) a annoncé qu'elle mettait un terme à sa carrière de basketteuse.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Quiz : Les meilleures marqueuses françaises à la Coupe du Monde

Corps: 

Auteur: 
FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Dans l'histoire, l'Équipe de France féminine a participé à 10 reprises à la Coupe du Monde, remportant la médaille de bronze en 1953. Saurez-vous retrouver les meilleures marqueuses françaises ?

Quiz : Les Françaises en EuroLeague Women

Corps: 

Auteur: 
FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 6. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Elles ont participé à une compétition internationale avec l'Équipe de France féminine (Jeux Olympiques, Championnat du Monde, Championnat d'Europe) depuis 2015 et ont joué cette saison en EuroLeague Women. Qui sont-elles ?

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France féminine