Equipe de France féminine | FFBB

Equipe de France féminine

Description equipe de france feminine

"Ça nous donne de la confiance"

Corps: 

Quel bilan tirez-vous de ce Tournoi de Qualification Olympique en Chine ?

Ça fait plaisir de repartir avec un bilan de trois victoires en trois matches. On savait que ce tournoi allait être utile pour travailler, avec notamment ce match contre la Chine, pour pouvoir se comparer à elle et voir où nous en étions depuis la Coupe du Monde et notre dernière confrontation. On est contentes de ce qu’on a fait, ça montre qu’on est capable de maintenir un haut niveau de performance, il n’y a plus qu’à reproduire cela à chaque fois.

Le match contre la Chine était en effet le rendez-vous de ce tournoi. Comment analysez-vous ce succès contre cette équipe qui vous avait largement battue lors des deux derniers matches officiels (défaites 71-85 à la Coupe du Monde en septembre 2022, et 70-103 au TQM en février 2022) ?

On savait que ça allait être un match important dans ce tournoi. On est contentes, on savait qu’on allait pouvoir les avoir avec notre intensité physique. Si on les laissait jouer leur basket, chez elles, ça allait être dur. On a su leur rentrer dedans dès le début, pendant 40 minutes. On s’est rendu la tâche facile, on a mené jusqu’à 43 points contre cette équipe vice-championne du Monde il y a moins de deux ans. C’est positif pour la suite.

À cinq mois du rendez-vous planétaire des JO de Paris 2024, cela renforme votre confiance et vos ambitions ?

Forcément, c'est le timing parfait à quelques mois des Jeux de Paris 2024. Quand on voit tout le travail qu’on fait depuis toutes ces années, on sait que ça peut prendre un peu de temps pour porter ses fruits, mais là on a montré qu’on avait réussi à concrétiser cela. Voir ce qu’on est capable de faire avec une équipe presque au complet, à quelques mois des JO, ça nous donne de la confiance. Mais on sait aussi que dans le sport, rien n'est jamais acquis.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - TQO
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 13. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après les trois succès des Bleues à Xi'An, Iliana Rupert (1,94m, 23 ans) a dressé le bilan de ce Tournoi de Qualification Olympique, grandement réussi pour l'Equipe de France féminine.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
1

Vivement les Jeux

Corps: 

Une équipe automatiquement qualifiée face à une autre déjà éliminée, la dernière journée du Tournoi de Qualification Olympique avait tout du match d’entraînement. Et les Bleues ont de nouveau fait preuve d’un sérieux total en tuant la rencontre en cinq minutes chrono.

Elles auront donc transformé un interminable voyage chinois en délicieux détour. Trois matches. Trois victoires. 43,0 points encaissés, 88,0 points marqués et le plein de confiance.

Il n’a pas fallu longtemps pour comprendre que le face à face avec la Nouvelle-Zélande ne serait qu’une tranquille sortie dominicale. La Chine avait été étouffée par la pression défensive des Tricolores. Les Tall Ferns (les grandes fougères) ont rapidement explosé, parfois incapables de dépasser le milieu de terrain. Des balles perdues en pagaille qui offraient contre-attaque et paniers facile à la France, Gabby Williams en tête. Cette dernière marquait 13 des 17 premiers points à 6/6 aux tirs (!) et le tableau d’affichage s’affolait. +10, +20, +30, +40 avant même que la première mi-temps ne se termine.

La curiosité, dès lors, était de se plonger dans les archives pour trouver trace d’une telle orgie offensive. En 2002, lors du Championnat du Monde, en Chine déjà, l’Équipe de France avait signé un surréaliste 131-35 face à la Tunisie. Un massacre auquel avait participé Cathy Melain. L’actuelle assistante de Jean-Aimé Toupane a pu légitiment s’interroger si ce record allait tomber, ses contemporaines ayant atteint la barre des 61 points à la pause.

Un relâchement logique par la suite remisera la perspective d’un record au placard. Anecdotique tant les Bleues ont parfaitement exploité leur semaine ensemble, avant-première d’une préparation qui débutera en juin prochain pour les mener aux Jeux Olympiques de Paris.

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE FÉMININE - TQO
Date d’écriture: 
Dimanche, 11. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Équipe de France a bouclé son périple chinois sur un troisième succès, sur la Nouvelle-Zélande (94-39). Elle semble plus que jamais en ordre de marche en perspective de son grand rendez-vous olympique.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Transformer l'essai

Corps: 

Les mines néo-zélandaises ne sont pas au beau fixe ce dimanche matin au petit déjeuner en Chine. La veille, les Tall Ferns ont en effet vu s'envoler leur rêve olympique, la faute à une équipe de Porto Rico vainqueur dans les derniers instants (69-67). La Nouvelle-Zélande ne parvient plus à se qualifier pour la compétition olympique depuis Pékin 2008, et sa défaite de deux points hier contre des sud-américaines survoltées pourrait donc avoir laissé des traces, au moment d'affronter les Tricolores ce dimanche.

Qui plus est que les joueuses de Jean-Aimé Toupane sont dans une toute autre dynamique : séduisantes face à Porto Rico jeudi (victoire 88-40), les Bleues ont livré un récital hier contre les Chinoises. Une prestation au plus que parfait - une des plus belles de ces dernières années - en s'imposant sur le parquet de la Chine face aux vice-championnes du Monde en titre (82-50), pourtant si éclatantes lors de la dernière Coupe du Monde en Australie.

Défensivement éblouissantes, les Françaises voudront à tout prix terminer leur TQO en Chine par un nouveau succès probant, même face à une équipe sur le papier plus faible que les précédentes. Et faire un dernier plein de confiance avant de reprendre l'avion pour la France dans quelques heures.

France-Nouvelle Zélande à 9h30, en direct sur DAZN

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Xi'An (Chine), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 11. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour boucler leur TQO en Chine, les Bleues affrontent ce dimanche la Nouvelle-Zélande (9h30 en direct sur DAZN), une équipe déjà éliminée de la course aux Jeux.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Masterclass

Corps: 

Jean-Aimé Toupane avait choisi de modifier son cinq de départ pour la deuxième journée du TQO de Xi’An avec Valériane Ayayi et Alix Duchet alignées d’entrée. Deux joueuses qui ont donné le ton défensivement, affichant une intensité et une agressivité qui mettaient aux supplices des attaquantes chinoises gênées pour mettre en place leurs systèmes et incapables dès lors d’exploiter leur avantage de taille. Tout terrain, en contestation, dans les appuis, les Tricolores imposaient une dureté de tous les instants tandis que Jean-Aimé Toupane pianotait très vite sur son banc pour maintenir un niveau d’engagement constant. Onze joueuses foulaient le parquet lors du premier quart-temps, véritable masterclass défensive. Et lorsque Marine Johannès se fendait de trois inspirations géniales de l’autre côté du terrain avec deux tirs primés et une passe dans le dos pour Romane Bernies, les Bleues faisaient un premier break (17-10).

Contre la deuxième équipe mondiale, candidate déclarée à une médaille à Paris, la France envoyait un message et poursuivait son entreprise dès le début du deuxième quart-temps. Inutile de bouder son plaisir, le retour de Johannès en sélection apporte un danger extérieur de premier ordre et le staff technique ne s’en prive pas pour dessiner des formes de jeu destinées à libérer une joueuse qui n’a besoin que de quelques centimètres pour dégainer. Son 4/6 à longue distance lors du premier acte, le rythme donné par Bernies et les excellentes entrées de Dominique Malonga et de Sarah Michel Boury permettaient de creuser irrémédiablement l’écart. Gabby Williams enchaînait de son côté les slaloms face à une équipe débordée par l’intensité d’un adversaire qui rejoignait les vestiaires avec 20 longueurs d’avance (44-24).

Punies lors des qualifications à la Coupe du Monde en février 2022 (-33) et dominées lors de la compétition planétaire sept mois plus tard (-14) par les Chinoises, les Françaises avaient visiblement quelques comptes à régler et la démonstration de force se poursuivaient avec la même recette : une défense étouffante qui provoquait balle perdue sur balle perdue et alimentait un jeu rapide mortel. Sur une séquence surréaliste Johannès profitait à nouveau d’un système sur touche pour faire mouche puis volait un ballon dans les mains avant d’enchaîner sur un tir trois-points sur une jambe : 64-29 au tableau de marque !

Le sort du match clairement décidé, l’Équipe de France ne relâchait pourtant à aucun moment ses efforts. Les 12 joueuses inscrivaient au moins un panier et défensivement elle signait une performance exceptionnelle. Il reste désormais à finir ce superbe séjour asiatique face à la Nouvelle-Zélande dimanche matin.

France bat Chine : 82-50

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE FÉMININE - TQO
Date d’écriture: 
Samedi, 10. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
L’Équipe de France a signé une performance XXL en écrasant la Chine (82-50) lors de la deuxième journée du TQO. Un chef d’œuvre collectif qui envoie un message fort à moins de six mois des Jeux Olympiques.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Départ tonitruant pour les Bleues

Corps: 
Avec un ticket olympique en jeu pour les unes et un décalage horaire à digérer pour les autres, on pouvait penser que les premières minutes allaient être laborieuses. Et c'est exactement ce qui s'est passé avec une formation portoricaine obnubilée par le tir longue distance (1/10 dans le QT1) et des Tricolores pas encore connectées (6 balles perdues). Il fallait l'entrée en jeu de Marine Johannes, auteure de deux tirs primés consécutifs, pour dérider un premier quart-temps que la France terminait sur un 10-0 (6-15, 10').
 
La joueuse de l'ASVEL avait des fourmis dans les jambes et on la retrouvait au départ ou à la conclusion des actions françaises. D'un magnifique fadeaway, Dominique Malonga ouvrait son compteur de points en bleu alors que les partenaires de Jacqueline Benitez étaient en très grande souffrance avec seulement 10% de réussite à la mi-temps. Ce n'était pas le cas de l'Équipe de France qui, par Alix Duchet et Marine Johannes, prenait 17 unités d'avance (10-27, 15'). La traction arrière tricolore régalait avec respectivement 8 et 14 points à la pause pour la Berruyère et la Lyonnaise (13-37, 20').
 
La balade des joueuses de Jean-Aimé Toupane reprenait sans que Porto Rico ne puisse y faire grand-chose. Les Françaises se trouvaient les yeux fermés à l'image de cette action de grande classe conclue par le duo Ayayi - Chery (19-55, 25'). Gabby Williams, maladroite depuis le début, trouvait enfin le chemin du filet puis Janelle Salaün l'imitait dans la foulée. Romane Bernies concluait, d'une audacieuse pénétration au buzzer, un nouveau quart-temps à sens unique en faveur des Bleues (22-68, 30').
 
Ne restait plus qu'à bien terminer la rencontre et surtout préserver les organismes français encore en jet lag. La barre des 50 points d'écart était franchie sur un panier près du cercle signé Gabby Williams (25-76, 35'). Face à une équipe de Porto Rico d'une maladresse rarement vue à ce niveau (16% de réussite, 4/27 à 3-pts) et qui aura marqué deux fois plus de lancers-francs que de paniers dans le jeu, la France lançait idéalement son TQO avec une large victoire. Revenue aux affaires après avoir manqué l'Euro l'été dernier, Marine Johannes (17 points, 6 rebonds et 6 passes en 17') a répondu présente.
 
Porto Rico - France 40-88
Surtitre: 
Equipe de France féminine - TQO
Date d’écriture: 
Jeudi, 8. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En ouverture du Tournoi de Qualification Olympique de Xi'An (Chine), l'Équipe de France féminine emmenée par Marine Johannes (17 points) n'a connu aucune difficulté pour dominer une faible formation de Porto Rico (88-40). Prochain rendez-vous samedi face aux Chinoises (9h30).
crédit: 
Marine Johannes s'envole vers le cercle - Photo : FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Porto Rico pour entamer le TQO

Corps: 

À peine trois jours après avoir posé les pieds à Xi'An en Chine, les visages des Bleues sont encore marqués par un voyage éprouvant de près de 24 heures. Le décalage horaire entre Paris et Xi'An (7 heures) pas encore totalement digéré, les coéquipières de Sarah Michel devront pourtant faire abstraction de tout cela ce jeudi (9h30, heure française) face à Porto Rico, en ouverture d'un TQO à l'enjeu relatif. Déjà qualifiée pour Paris 2024, l'Equipe de France féminine se présente en Chine sans la moindre pression, et pourtant avec une équipe quasi complète qui devrait ressembler peu ou prou à celle de l'été prochain.

Les retours en bleu de Marine Johannes et Gabby Williams, ainsi que celui d'Alix Duchet pour la première fois depuis Tokyo 2021, vont permettre à Jean-Aimé Toupane et son staff d'en savoir un peu plus sur leur groupe en prévision des Jeux Olympiques de Paris 2024 qui débuteront dans un peu moins de 200 jours. Les premières minutes avec le maillot de l'Equipe de France de Dominique Malonga (1,97m, 18 ans) sont également attendues, après une première sélection à Roanne en novembre 2022 (pas entrée en jeu).

Arrivées fin janvier en Chine pour absorber au mieux le décalage horaire, les Portoricaines joueront leur ticket olympique lors de ce tournoi. Les Bleues les avaient déjà affrontées au TQO de Bourges en 2020 (victoire 95-48), un tournoi pendant lequel les sud-américaines étaient allées chercher leur billet pour Tokyo 2020 en éliminant le Brésil. En 2024, les coéquipières d'Arella Guirantes (2ème marqueuse de l'Americup l'été dernier avec 20,4 points) voudront rééditer cet exploit. Et un succès de prestige contre les Bleues leur faciliterait bien la tâche.

France - Porto-Rico, jeudi à 9h30 (heure française, en direct sur DAZN

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Xi'An (Chine), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 8. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À Xi'An (Chine), les Bleues débutent leur TQO ce jeudi à 9h30 (heure française) face à Porto Rico. Un tournoi sans enjeu véritable, puisque les Tricolores sont déjà qualifiées pour Paris 2024, mais que les joueuses de Jean-Aimé Toupane abordent tout de même avec détermination.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

La FIBA choisit DAZN

Corps: 

France-Porto Rico (jeudi 8 février, 9h30), Chine-France (samedi 10 février, 9h30), France-Nouvelle Zélande (dimanche 11 février, 9h30) chez les féminines, France-Croatie (vendredi 23 février, 20h30) et Bosnie-Herzégovine-France (lundi 26 février, 19h00) seront donc diffusés exclusivement sur DAZN.

Tous les matchs du mois de février seront disponibles gratuitement pour les pour les utilisateurs enregistrés sur DAZN et les chaînes partenaires, sans abonnement.

Surtitre: 
ÉQUIPES DE FRANCE A
Auteur: 
Service de Presse FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 7. Février 2024
Vignette: 
Chapeau: 
La FIBA a annoncé cette semaine avoir conclu un accord pour la diffusion des matches de l’Équipe de France féminine lors du Tournoi de Qualification Olympique et les deux rencontres de l’Équipe de France masculine pour l'EuroBasket FIBA 2025.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

"Ne pas me mettre une énorme pression par rapport à mon retour"

Corps: 

Après avoir manqué la Coupe du Monde 2022 (blessure) et l’Euro 2023 (WNBA), dans quel état d’esprit abordez-vous ce Tournoi de Qualification Olympique ?

Je suis très contente de retrouver le groupe, les filles et le staff. Je suis passé à autre chose, on a beaucoup parlé depuis l’été dernier avec Jean-Pierre Siutat (Président FFBB), Jean-Aimé et Céline. On a tous ensemble tourné la page. Il y a l’objectif des Jeux Olympiques dont on parle depuis de nombreux mois, et on est complètement tourné vers cela. Jean-Aimé est venu à Lyon il y a quelques temps, on a passé pas mal de temps ensemble à discuter, ça a aidé à avancer dans le bon sens, rapidement, et définitivement de passer à autre chose. Paris 2024 s’annonce tellement exceptionnel, les objectifs sont tellement grands, qu’on doit absolument se tourner vers l’avenir. Je suis très heureuse de faire partie de ce groupe qui travaille dans cette direction, car c’est vrai qu’il y a à peine un an, avec toutes les polémiques de l’été 2023, faire ce TQO et se projeter sur les Jeux Olympiques de Paris 2024, ce n’était pas évident.

Comment appréhendez-vous ces trois matches en Chine, alors que vous êtes déjà qualifié en tant que pays hôte pour les JO 2024 ?

On sait que ces rencontres sont importantes. Même si on ne joue pas notre qualification en Chine, elles vont nous servir à préparer cet été de manière sereine, sans la pression de l’enjeu. C’est un peu le début de notre préparation estivale, mais au mois de février : on se retrouve pour travailler, créer des connexions. Pour ma part, je ne veux pas me mettre une énorme pression par rapport à mon retour avec les Bleues. Je veux juste me faire plaisir avec les filles, je suis tellement contente d’être là avec le groupe que je veux en profiter.

À quel point votre absence et les polémiques autour de celle-ci vous ont-elles affecté ?

Au moment de la situation, j’étais tellement déçue de ne pas être avec les joueuses et de ne pas participer à l’Euro 2023. Tout cela m’a bien sûr impacté, ça m’a rendu triste. Ce n’était pas une situation facile. Je ne pouvais pas regarder tous les matches de l’Euro 2023 en direct, entre le décalage horaire et les obligations avec New York, mais je suivais de près ce qu’il se passait tout de même, en échangeant des messages avec les filles. Je sais que cette situation n’a pas non plus été évidente pour elles, ça a pesé dans le groupe.

Malgré tout, arrivez-vous à tirer du positif de cette situation rencontrée l’été dernier ?

On apprend vraiment de chaque situation. Celle-ci n’était pas évidente, mais je pense avoir été bien entourée par ma famille, mes amis. Je ne pensais pas me retrouver dans cette situation là un jour. Je sens que ça m’a fait grandir, c’est sûr. Le décalage horaire m’a presque aidé à gérer tout ça finalement : j’ai moins fait attention, j’ai moins regardé ce qu’il se passait sur les réseaux sociaux. Je ne pensais pas que j’étais autant suivie, et que les gens regardaient autant le basket féminin, on a pu constaté que c'était le cas. J’ai trouvé ça positif dans le malheur de cette situation. Des fois on ne se rend pas assez compte que le basket féminin possède un vrai public, et là ça l’a démontré.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Xi'An (Chine), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 7. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Marine Johannes (1,78m, 29 ans) est de retour avec les Bleues à l'occasion du Tournoi de Qualification Olympique (8 au 11 février à Xi'An en Chine). L'arrière tricolore s'est confiée à la veille de disputer un nouveau TQO avec le maillot tricolore (après ceux de Nantes en 2016 et Bourges en 2020), et a évoqué cette année 2023 compliquée pour elle, tout en se projetant sur Paris 2024.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

"On ne peut plus voir la salle, le ballon"

Corps: 

À deux jours du début de Tournoi de Qualification Olympique, bien que déjà qualifié, comment abordez-vous cette compétition avec les Bleues ?

On sait qu’on est qualifié, quoiqu’il se passe. Mais comme on en a parlé hier entre nous, c’est un TQO qui reste important en vue de l’été qui approche. D’un point de vue comptable car chaque match international a un impact sur le ranking mondial et donc le tirage au sort (ndlr, la France est actuellement 7ème au classement FIBA). Mais aussi dans le but de se préparer collectivement aux Jeux de Paris 2024. Il ne faut pas prendre ce tournoi à la légère, prendre les matches les uns après les autres, et se concentrer déjà sur le premier match contre Porto Rico.

À titre personnel, vous faites votre retour pour la première fois en bleu depuis le 7 août 2021, et la médaille de bronze olympique remportée à Tokyo, après avoir connu plusieurs forfaits et blessures. Quel a été votre sentiment au moment d’être appelée pour ce TQO ?

J’étais contente d’être dans la liste, d’avoir la chance de participer à ce Tournoi de Qualification Olympique. Après, je ne prends pas la tête. Je suis là pour apporter le meilleur de moi-même à l’Equipe de France. Je suis très heureuse de pouvoir être enfin là avec les Bleues, pourvu que cela continue. Je suis là pour prendre du plaisir, et kiffer avec le maillot bleu, car ça fait en effet longtemps que je ne l’ai pas porté.

Comment avez-vous vécu ces deux années et demie d’absence avec les Bleues ?

C’était dur. Les événements ont fait que je n’ai jamais pu revenir depuis : je me suis blessé aux ligaments croisés du genou pour la troisième fois, le ménisque… Et puis derrière, il y a le mental. Après tout ça, il n’y a pas que le physique, il y a aussi la tête qui fait qu’on ne peut plus. Qu’on n’y arrive plus. On ne peut plus voir la salle, le ballon. Il a fallu savoir accepter, pour revenir de la meilleure des façons et en bonne santé. C’est aussi important, c’est encore un peu tabou. Même si physiquement ça va, il reste que psychologiquement c’était compliqué pendant un moment.

Avez-vous malgré tout cela suivi les Bleues pendant votre absence ? Comment avez-vous vécu cette distance ?

J’ai connu une période où le basket, ce n’était plus possible pour moi. J’ai pris du recul et de la distance avec tout cela, je ne regardais pas trop les matches. C’était compliqué. Au fur et à mesure, j’ai repris à regarder les matches. Tu vois les filles jouer à la télévision, tu as forcément envie de jouer et d’en faire partie, et de pouvoir apporter mes qualités à l’Equipe de France. Avoir connu tout cela ces dernières années, me fait encore plus savourer le plaisir d’être présente aujourd’hui avec les Bleues. Je me dis que j’ai de la chance d’avoir été rappelée par le staff, d’être là aujourd’hui. Je ne veux rien regretter, profiter au maximum pour la première fois depuis près de trois ans, et pouvoir remettre le maillot tricolore.

Vous découvrez aussi pour la première fois ce nouveau staff, ayant pris la relève de celui dirigé à l’époque par Valérie Garnier.

Oui en effet c’est nouveau pour moi. On a participé à un seul entraînement pour le moment, donc c’est encore tout frais. Je suis encore dans un mode d’adaptation et de découverte, quand bien même j’avais déjà participé à des compétitions par le passé. C’est un nouveau staff mais aussi un nouveau groupe avec de nouvelles joueuses et des jeunes qui sont arrivées, un nouveau fonctionnement, que je n’ai pas connu depuis les Jeux de Tokyo en 2021.

La perspective des Jeux Olympiques de Paris 2024 doit aussi vous réjouir pour votre retour en bleu.

Forcément, les Jeux de Paris 2024, ça galvanise. Tout athlète rêve d’y participer. Après je ne me projette pas trop, je prends étape par étape, et la première c’est ce TQO en Chine et le plaisir de porter à nouveau les couleurs de la France. Pour la suite, on verra plus tard.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Xi'An (Chine), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Absente depuis les JO de Tokyo en 2021 en raison de plusieurs blessures, Alix Duchet (1,66m, 26 ans) fait son retour parmi les Bleues pour le Tournoi de Qualification Olympique, qui se déroule en fin de semaine à Xi’An (Chine). L’occasion pour la meneuse tricolore d’évoquer son come-back après avoir vécu des moments difficiles.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Arrivées à Xi'An

Corps: 

On avait promis aux Françaises, une année 2024 festive, avec des Jeux Olympiques à domicile. Les Bleues avaient sans doute omis de noter sur leur calendrier, qu'elles devraient d'aborder passer par les festivités du Nouvel An chinois, qui ont lieu en cette fin de semaine dans tout l'Empire du Milieu, et y compris à Xi'An où elles sont arrivées lundi en fin de journée.

Après un long périple depuis Paris et une escale à Pékin, les coéquipières de Sarah Michel Boury (capitaine et joueuse la plus capée avec ses 132 sélections) ont posé leurs valises dans leur gigantesque hôtel qui accueille les quatre nations de ce TQO. Elles ont ainsi croisé dans les couloirs leurs trois adversaires de cette fin de semaine (Porto Rico, Chine, Nouvelle-Zélande), qui à l'inverse des Bleues déjà qualifiées pour Paris 2024 en tant que pays hôte, doivent aller chercher l'un des deux sésames olympiques mis en jeu.

Ce mardi, les joueuses de Jean-Aimé Toupane vont prendre part à leur première séance d'entraînement, et découvrir le Shaanxi Provincial Gymnasium (8000 places). L'occasion de prendre ses marques pour être prêt pour le premier match dans deux jours contre Porto Rico (jeudi à 9h30, heure française).

Tournoi de Qualification Olympique
Jeudi 8 février à 9h30 : France – Porto Rico
Samedi 10 février à 9h30 : France – Chine
Dimanche 11 février à 9h30 : France – Nouvelle-Zélande
 

Les 12 joueuses retenues :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél. Pts Club 2023/2024
Valériane AYAYI 29/04/1994 1,84 3-4 137 857 USK Prague (Rép. Tchèque)
Marième BADIANE 24/11/1994 1,90 4-5 58 257 BLMA
Romane BERNIES 27/06/1993 1,70 1 41 119 BLMA
Alexia CHERY 05/09/1998 1,90 4 101 776 LDLC ASVEL Féminin
Alix DUCHET 30/12/1997 1,66 1 35 142 Bourges Basket
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,74 1 60 322 LDLC ASVEL Féminin
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,78 2 108 1047 LDLC ASVEL Féminin
Dominique MALONGA 16/11/2005 1,97 4-5 1 0 Tarbes GB
Sarah MICHEL BOURY 10/01/1989 1,80 2 132 591 Bourges Basket
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 4 61 278 Virtus Bologne (Italie)
Janelle SALAUN 05/09/2001 1,88 3-4 17 133 Villeneuve d’Ascq
Gabby WILLIAMS 09/09/1996 1,80 3 35 376 LDLC ASVEL Féminin

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane
Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Xi'An (Chine), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après plus de 24 heures de voyage, les Bleues ont enfin posé leurs bagages à Xi'An (Chine), 10ème ville du pays avec ses 13 millions d'habitants, et hôte du TQO auquel participe les Tricolores en fin de semaine.
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Les Bleues en partance pour la Chine

Corps: 

C’est à 8200km de Paris que les Bleues vont lancer leur année 2024. En plus de devoir participer à un Tournoi de Qualification Olympique, bien qu’elles soient déjà qualifiées pour les J.O. de Paris 2024 en tant que pays hôte, les Tricolores ont en plus hérité du gros lot lors du tirage au sort réalisé en octobre dernier : un TQO à l’autre bout du monde en plein milieu de la saison. « On connaissait ce schéma de compétition particulier. La seule chose qui est gênante, c’est en effet la distance, d’aller aussi loin » confirme Jean-Aimé Toupane, l’entraîneur des Bleues, tout en relativisant. « Il ne faut pas se focaliser uniquement là-dessus. On a l’opportunité de travailler, progresser, de faire une revue d’effectif, de voir où on en est. Ce contexte ne doit pas être un frein, mais une opportunité pour nous de faire face à une difficulté, peu importe laquelle ».

Travailler, progresser. Des mots répétés sans relâche par le nouveau staff des Bleues depuis son arrivée en novembre 2021. La perspective des Jeux Olympiques de Paris 2024 était encore lointaine à l’époque. Et si la ville de Xi’An (10ème plus grande ville de Chine avec plus de 13 millions d’habitants) est bien éloignée géographiquement de Paris, elle est en revanche une occasion unique pour rassembler des Bleues éparpillées dans les clubs de LFB et en Europe, à moins de 4 mois du début de la préparation estivale. « C’est une bonne répétition générale » confirme le sélectionneur, qui disputera sa première olympiade cet été. « C’est un peu comme si c’était le début de la préparation estivale, qu’on allait ensuite faire une pause, pour se retrouver ensuite dans quelques mois. On a la chance de n’avoir aucune pression sur ce tournoi, avec l’unique enjeu de se préparer, autant en profiter ». Les Bleues auront en tout cas la chance de pouvoir s’étalonner face à trois nations de trois continents différents, à la lutte pour composter leur ticket pour Paris 2024 : Porto Rico, la Chine et la Nouvelle-Zélande.

Si huit joueuses médaillées de bronze à l’Euro 2023 l’été dernier seront présentes, Marine Johannes (WNBA) et Gabby Williams (blessure) marqueront leur retour en bleu à l’occasion de ce TQO en Chine. La créativité et le talent offensif de la première, ainsi que la polyvalence et la puissance de la deuxième, apporteront des armes supplémentaires aux Bleues. Alix Duchet, qui n’a plus porté la tunique tricolore depuis le bronze olympique à Tokyo en août 2021, sera également de retour. « La volonté, c’était de faire la meilleure équipe du moment, en tenant compte des blessures et des états de forme de la saison en cours. On voulait constituer une équipe pour travailler, qui ressemblerait évidemment au groupe qui sera appelé en début de préparation cet été. Gagner chaque match, c’est le meilleur moyen de se préparer aux Jeux Olympiques de Paris 2024 ». Si l’enjeu du TQO est relatif, l’objectif des Bleues est pourtant clair. Gagner.

Tournoi de Qualification Olympique
Jeudi 8 février à 9h30 : France – Porto Rico
Samedi 10 février à 9h30 : France – Chine
Dimanche 11 février à 9h30 : France – Nouvelle-Zélande
 

Les 12 joueuses retenues :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél. Pts Club 2023/2024
Valériane AYAYI 29/04/1994 1,84 3-4 137 857 USK Prague (Rép. Tchèque)
Marième BADIANE 24/11/1994 1,90 4-5 58 257 BLMA
Romane BERNIES 27/06/1993 1,70 1 41 119 BLMA
Alexia CHERY 05/09/1998 1,90 4 101 776 LDLC ASVEL Féminin
Alix DUCHET 30/12/1997 1,66 1 35 142 Bourges Basket
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,74 1 60 322 LDLC ASVEL Féminin
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,78 2 108 1047 LDLC ASVEL Féminin
Dominique MALONGA 16/11/2005 1,97 4-5 1 0 Tarbes GB
Sarah MICHEL BOURY 10/01/1989 1,80 2 132 591 Bourges Basket
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 4 61 278 Virtus Bologne (Italie)
Janelle SALAUN 05/09/2001 1,88 3-4 17 133 Villeneuve d’Ascq
Gabby WILLIAMS 09/09/1996 1,80 3 35 376 LDLC ASVEL Féminin

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane
Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 3. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Déjà qualifiée pour Paris 2024, l’Équipe de France féminine s’envole ce dimanche pour Xi’An (Chine) pour disputer un TQO sans enjeu sportif véritable, mais avec la ferme intention de gagner pour se préparer au mieux à l’été olympique.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

12 joueuses retenues pour le TQO

Corps: 

Jacques Commères (Directeur des Équipes de France et de la Performance), Céline Dumerc (General Manager), et Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont annoncé ce vendredi la liste des 12 joueuses retenues pour participer au Tournoi de Qualification Olympique à Xi’An (Chine), du 8 au 11 février prochain. Les Tricolores se retrouveront à Paris le dimanche 4 février et décolleront dans la foulée pour la Chine.

Les 12 joueuses retenues :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél. Pts Club 2023/2024
Valériane AYAYI 29/04/1994 1,84 3-4 137 857 USK Prague (Rép. Tchèque)
Marième BADIANE 24/11/1994 1,90 4-5 58 257 BLMA
Romane BERNIES 27/06/1993 1,70 1 41 119 BLMA
Alexia CHERY 05/09/1998 1,90 4 101 776 LDLC ASVEL Féminin
Alix DUCHET 30/12/1997 1,66 1 35 142 Bourges Basket
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,74 1 60 322 LDLC ASVEL Féminin
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,78 2 108 1047 LDLC ASVEL Féminin
Dominique MALONGA 16/11/2005 1,97 4-5 1 0 Tarbes GB
Sarah MICHEL BOURY 10/01/1989 1,80 2 132 591 Bourges Basket
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 4 61 278 Virtus Bologne (Italie)
Janelle SALAUN 05/09/2001 1,88 3-4 17 133 Villeneuve d’Ascq
Gabby WILLIAMS 09/09/1996 1,80 3 35 376 LDLC ASVEL Féminin

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane
Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

Jacques Commères (Directeur des Équipes de France et de la Performance) : « Bien que nous soyons déjà qualifiés pour les JO de Paris 2024, ce TQO est une excellente occasion pour l’Équipe de France féminine de se réunir, de travailler et de progresser. À un peu plus de cinq mois des Jeux, et même si nous devons voyager à l’autre bout du Monde en plein milieu de la saison, ces trois rencontres doivent permettre aux Bleues de poursuivre leur travail et de monter en puissance en vue de l’été olympique qui les attend ».

Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) : « Nous avons constitué la meilleure équipe possible pour ce TQO, en tenant compte des états de forme physiques des joueuses qui sont en pleine saison avec leurs clubs. Même si l’enjeu sportif est relatif dans la mesure où nous ne jouons pas notre qualification contrairement aux autres nations, nous voudrons remporter ces trois rencontres. Gagner chaque match, c’est le meilleur moyen de se préparer aux Jeux Olympiques de Paris 2024 qui arrivent dans un peu plus de cinq mois désormais ».
 

TOURNOI DE QUALIFICATION OLYMPIQUE – XI’AN (CHINE)
Date Match Lieu
Jeudi 8 février à 9h30 (heure française) Porto Rico – France Xi’An (Chine)
Samedi 10 février à 9h30 (heure française) France – Chine  Xi’An (Chine)
Dimanche 11 février à 9h30 (heure française) Nouvelle-Zélande – France  Xi’An (Chine)


Plus d’infos sur le TQO de Xi’An (Chine) : https://www.fiba.basketball/oqtwomen/china/2024

Qualification pour les Jeux Olympiques de Paris 2024
Deux pays ont d’ores et déjà validé leurs tickets pour les JO de Paris 2024 : il s’agit de la France (pays hôte) et des États-Unis (champions du monde en titre). Ces deux nations participent tout de même aux TQO du 8 au 11 février 2024.
Quatre Tournois de Qualification Olympique auront lieu simultanément du 8 au 11 février prochain, pour délivrer les 10 autres places pour participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Ils auront lieu à Anvers (Belgique), Belem (Brésil), Sopron (Hongrie) et Xi’An (Chine). Pour se qualifier pour Paris, les nations devront terminer à l’une des trois premières places de leur TQO (excepté ceux d’Anvers et Xi’An, où seules les deux premières places seront qualificatives, en raison de la présence des États-Unis et de la France, déjà qualifiés).

TQO Anvers (Belgique) : Sénégal, États-Unis, Belgique, Nigeria
TQO Belem (Brésil) : Brésil, Allemagne, Serbie, Australie
TQO Sopron (Hongrie) : Espagne, Hongrie, Canada, Japon
TQO Xi’An (Chine) : Porto Rico, Chine, Nouvelle-Zélande, France

 

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 5. Janvier 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Bien que déjà qualifiée pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 (vendredi 26 juillet au dimanche 11 août prochain), l’Équipe de France féminine disputera tout de même un Tournoi de Qualification Olympique. Les Bleues de Jean-Aimé Toupane prendront la direction de Xi’An en Chine (8 au 11 février 2024), et y affronteront Porto Rico, la Chine et la Nouvelle-Zélande.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

La balade irlandaise

Corps: 

Il faut chercher loin, très loin, très très loin pour trouver trace de l’Irlande dans le ranking FIBA. Après avoir longuement creusé, dépassé le Rwanda, survolé Chypre ou les Bahamas, les adversaires des Bleues apparaissent à la 80e place. Un monde d’écart avec une équipe systématiquement candidate aux podiums mondiaux et européens.

Malgré les précautions d’usage, il paraissait donc peu probable que les locales soient en mesure d’offrir une grande résistance à l’Équipe de France. Sur le papier… Sur le terrain en revanche, les Irlandaises ont largement tenu tête à leur prestigieux adversaire pendant dix minutes. En fermant la raquette, elles obligeaient les troupes de Jean-Aimé Toupane à dégainer de loin. Un exercice dans lequel, après une réussite initiale de Marine Fauthoux, elles se révélaient totalement inefficaces (1/7). L’exact opposé de joueuses dont les qualités physiques ne leur permettaient pas de s’approcher du panier mais qui faisaient mouche à trois reprises de loin.

Jessica Scannell, passée il y a plus de 10 ans par la NCAA et joueuse semi-pro en Australie, poursuivait même le bombardement avant que les Françaises ne se décident à hausser le ton et à régler la mire pour s'éviter la moindre frayeur. La pression défensive de Migna Touré et l’activité de Maïa Hirsch donnaient le ton pour initier un violent 31-6. Cette fois, la différence de standing se ressentait fortement avec une équipe d’Irlande en grande difficulté pour franchir le milieu de terrain. En multipliant les balles perdues elle permettait aux Bleues de courir et de trouver du rythme pour faire un break déjà décisif.

Rassuré au moment de rentrer aux vestiaires, le staff technique pouvait se concentrer sur l’essentiel : faire tourner, maintenir un niveau d’intensité correct et éviter les blessures alors que le groupe a payé un lourd tribut à ces dernières. Opération réussie, alors que l’écart ne cessait de se creuser. Inutile cependant d’aller fouiller dans les livres d’histoire, la France ayant signé un +96 contre la Tunisie en 2002 ou encore un +86 face à l’Angleterre en 1970.

La France conclut son année 2023 sur une victoire. La 14e en 15 rencontres, son seul revers étant intervenu en demi-finale de l'EuroBasket contre la Belgique. Les qualifications pour l'EuroBasket 2025 ne reprendront que dans un an. En attendant, les Bleues peuvent se tourner vers le grand rendez-vous olympique.

France bat Irlande : 100-48

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE FEMININE
Date d’écriture: 
Dimanche, 12. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Comme prévu, l’Équipe de France a facilement disposé de l’Irlande (100-48) pour confirmer sa première place de sa poule dans des qualifications à l'EuroBasket 2025 qui ne reprendront que dans un an.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Enchaîner face à l'Irlande

Corps: 

Ce n'est forcément pas la première destination à laquelle on pense pour un match international de basket féminin. Dans un pays où le rugby est roi, c'est pourtant un face à face contre l'Irlande qui attend les Bleues ce dimanche (18h00, heure française, en direct sur live.lequipe.fr). Une équipe inconnue, jamais qualifiée pour la phase finale d'un Euro dans son histoire, classée à la 80ème place au ranking mondial, et dont 11 des 12 joueuses évoluent dans le championnat local.

Autant dire que les troupes de Jean-Aimé Toupane, vainqueurs jeudi de la Lettonie à Poitiers sur le score de 71 à 49, se concentreront d'abord sur elles mêmes. Cinglantes défensivement il y a trois jours face aux Lettonnes, les Tricolores devront reproduire leurs efforts défensifs et évidemment limiter le scoring irlandais. Dans une National BasketBall Arena de Dublin et ses 1500 places, dont certaines étaient encore disponibles à la vente hier, les Bleues devront montrer un visage sérieux pour s'imposer et valider cette semaine par un deuxième succès. Un résultat qui les ferait prendre tranquillement les devants de cette poule de qualification à l'Euro 2025.

Irlande-France, 18h00 (heure française), en direct sur live.lequipe.fr

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Dublin, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 12. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Face à l'Irlande ce dimanche (18h00, heure française), les Bleues ont l'occasion de faire un grand pas vers la qualification à l'Euro 2025 en cas de succès, après leur victoire jeudi contre la Lettonie (71-49).
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr">GAME DAY <br><br> Irlande <br> Dublin<br> 18h00 (heure française)<br> <a href="https://t.co/8lLBGfhtFZ">https://t.co/8lLBGfhtFZ</a><br> <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAIRL?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRAIRL</a><a href="https://twitter.com/hashtag/Passionn%C3%A9mentBleu?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#PassionnémentBleu</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/EuroBasketWomen?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EuroBasketWomen</a> <a href="https://t.co/jz8dUMogyK">pic.twitter.com/jz8dUMogyK</a></p>&mdash; Équipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1723611591210663989?ref_src=twsrc%5Etfw">November 12, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Salaün dans une nouvelle dimension

Corps: 

L’EuroBasket de l’été dernier avait servi de sommation. Alors qu’elle n’avait pas encore 22 ans, Janelle Salaun, pour sa première compétition internationale, ne s’était pas contentée de jouer les utilités. 19 minutes en moyenne et un impact déjà certain sur le jeu des Bleus, médaillées de bronze (6,3 pts, 3,2 rbds).

Près de cinq mois plus tard, dans le costume d’une titulaire, la joueuse de Villeneuve d’Ascq a confirmé jeudi soir à Poitiers, terminant plus gros temps de jeu et meilleure marqueuse de l’Équipe de France, reformant avec Iliana Rupert et Marine Fauthoux le trident champion d’Europe U16 en 2017. Par la suite, ses deux coéquipières avaient rapidement percé chez les professionnelles et s’étaient installées chez les Bleues. Salaün, dont le frère Tidjane n’en finit plus de faire tourner les têtes des scouts NBA avec Cholet, a, de son côté, dû patienter. "Je travaille énormément pour atteindre mes objectifs. Mais je n’ai pas eu un parcours facile. J’ai dû batailler", estime-t-elle. Après une première expérience ratée avec les Flammes Carolo à sa sortie du Pôle France, puis une saison sur le banc à Villeneuve d’Ascq, elle est devenue une joueuse majeure pour Rachid Meziane. "Je ne me suis jamais dit que je n’y arriverai pas. Mais j’avais de nombreux doutes."

Sur le parquet de l’Arena du Futuroscope c’est plutôt son assurance et son intensité, saupoudrés d’un soupçon de trash talking sur un premier panier plein de rage qui ont marqué les esprits. Si son tir à trois-points n’a pas trouvé la cible (0/3), les autres facettes de son jeu et notamment son impact défensif (4 interceptions) lui ont permis de ne rien manquer à l’intérieur de la ligne primée (6/6). "Le but c’était de les impacter avec notre cinq de départ. On a su imposer notre rythme et nos qualités physiques. Le job est fait", a-t-elle sobrement commenté, préférant évacuer les questions sur un futur olympique pourtant pas si lointain. "J’ai en tête les Jeux Olympiques. Mais je ne veux pas aller trop vite. Ce n’est pas comme ça que je fonctionne. Il y l’Irlande et la saison avec mon club."

Janelle Salaün ne cache cependant pas ses ambitions, consciente que son heure avec les Bleues n’est peut-être pas pour demain mais bien tout de suite : "Je me dis que je peux avoir un impact maintenant. Je suis réaliste, je sais que des joueurs ont un statut que je respecte. Mais je veux apporter ce que je sais faire. Sur une minute, cinq, quinze. Je les ai vues les finales perdues. C’est dur même si je ne peux pas pleinement partager leur sentiment. Moi j’ai à cœur de faire changer les choses et tout donner pour gagner l’or." Du caractère, souligné par Jean-Aimé Toupane en conférence de presse, qui pourrait rapidement faire de Salaün une incontournable.

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE FEMININE
Date d’écriture: 
Jeudi, 9. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Devenue une joueuse majeure de LFB, Janelle Salaün semble prête à assumer les mêmes responsabilités chez les Bleues.
crédit: 
Julien Bacot/FFBB
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

France-Lettonie : une classe d’écart

Corps: 

Une simple formalité les qualifications pour l’EuroBasket Women ? La victoire de la Pologne sur le parquet des championnes d’Europe belges mercredi soir ou le succès obtenu dans les dernières secondes par l’Espagne en Croatie pouvaient servir de mise en garde pour une Équipe de France privée de plusieurs cadres et qui intégrait, à Poitiers, trois joueuses qui fêtaient leur première sélection internationale. La formule resserrée (six matches) et la qualification automatique pour le seul premier de poule (et les quatre meilleurs deuxièmes sur huit groupes) oblige à ne pas traîner en route.

Les Bleues ne l’ont pas fait, imposant d’entrée une pression défensive qui a totalement étouffé une Lettonie incapable de trouver la moindre solution. Résultat des courses un panier inscrit au bout de 22 secondes de jeu, puis le néant. Cinq minutes interminables, sans son et sans image, un simple lancer-franc venant alimenter le tableau de marque alors que les troupes de Jean-Aimé Toupane développaient un passing game séduisant, qui leur permettait de s’éloigner irrémédiablement (16-3). Les 10 balles perdues des Baltes en un seul quart-temps soulignaient leur difficulté et cette assise défensive mettaient les Tricolores à l’abri lorsqu’elles connaissaient une légère baisse de régime dans leur expression offensive. Même les problèmes de fautes d’Iliana Rupert, qui poussaient les Bleues à pratiquer quelques instants de l’ultra small-ball, ne bouleversaient pas l’équilibre des forces.

Portées par le duo Fauthoux-Salaun, elles poussaient leur avantage jusqu’à +16 à la pause. La barre des 20 points sera atteinte dans la foulée malgré la volonté lettone de durcir les débats. Vaine tentative. Leurs variations défensives ne produisaient guère plus d’effets. Iliana Rupert prenait les choses en main de près comme de loin et la différence de standing entre les deux équipes ne laissaient guère de place au doute quant à l’issue des débats. Le staff technique en profitait pour poursuivre rotations et expérimentations. Seule ombre au tableau de cette soirée, la blessure à la cheville de Marie-Paule Foppossi. Un nouveau coup dur pour un groupe qui n'a pas été épargné mais qui, pour l'heure, parvient systématiquement à trouver les ressources pour répondre à l'adversité.

Vendredi matin les Bleues rejoindront Paris pour prendre l’avion pour Dublin. Elles y affronteront l’Irlande dimanche pour poser déjà fermement la main sur la première place du groupe.

France bat Lettonie : 71-49

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE FÉMININE
Date d’écriture: 
Jeudi, 9. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
A Poitiers, l’Équipe de France n’a pas tremblé pour écarter la Lettonie (71-49) et parfaitement lancer sa campagne de qualification pour l’EuroBasket Women 2025.
crédit: 
Julien Bacot/FFBB
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Preview France-Lettonie : nouvelle vague

Corps: 

Elles étaient 19 joueuses convoquées au Futuroscope par Jean-Aimé Toupane. Cinq ont dû déclarer forfait avant même de voir le Poitou. Avec l’absence du quintet Gruda-Ayayi-Chartereau-Badiane-Duchet, c’est un quasi cinq majeur et 556 sélections rayés de la carte. Les deux tarbaises Dominique Malonga et Carla Leite ont également été contraintes de quitter le groupe sur blessure, à la veille d’une rencontre qui marque le début des qualifications pour l’EuroBasket Women 2025. Six matches au programme répartis sur trois fenêtres, les deux prochaines étant prévu en novembre 2024 et février 2025.

C’est donc un rajeunissement à marche forcée auquel est contraint le staff des Bleues, Sarah Michel et Romane Bernies étant les deux seuls trentenaires d’une équipe qui alignera trois rookies et six joueuses de 22 ans et moins sur le parquet de la superbe Arena du Futuroscope. Jean-Aimé Toupane pourra cependant compter sur un noyau dur de huit médaillées de bronze au dernier championnat d’Europe pour aborder le match le plus périlleux du groupe : "Au féminin comme au masculin les équipes lettones ont tendance à prendre beaucoup de tirs à trois-points, avec des intérieurs qui s’écartent. L’été dernier elles ont battu l’Espagne, donc nous sommes prévenus." L’exploit des Baltes avaient été sans lendemain mais il démontre leur degré de dangerosité face à des Bleues new-look. "L’expérience est importante au plus haut niveau. Mais nous avons tous été jeunes", sourit l’entraîneur tricolore. "Celles qui sont ici le méritent. L’équipe est compétitive malgré les nombreuses défections. C’est un groupe enthousiaste avec des joueuses qui ont fait les Equipes de France jeunes. Donc c’est une suite logique que de les solliciter."

Pour les accompagner, la France comptera sur l’inséparable duo Marine Fauthoux-Iliana Rupert, cette dernière cherchant à laisser derrière elle un EuroBasket 2023 frustrant. Son rôle sera d’autant plus décisif que le secteur intérieur est particulièrement dépeuplé. La polyvalence des Bleues s’annonce donc déterminante pour prendre une première option sur la première place du groupe qui permettrait d’éviter tout calcul dans le futur.

France-Lettonie à 20h45, en direct sur La Chaîne L'Equipe

Les 12 joueuses pour France-Lettonie : Pauline Astier, Romane Bernies, Marine Fauthoux, Marie-Paule Foppossi, Maïa Hirsch, Leila Lacan, Lou Lopez Sénéchal, Sarah Michel Boury, Iliana Rupert, Janelle Salaun, Kadiaou Sissoko, Migna Touré.
Carla Leite (cheville) et Dominique Malonga (cuisse) ne disputeront pas la rencontre contre la Lettonie, ni la rencontre de dimanche à Dublin face à l'Irlande.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Poitiers, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 9. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
A Poitiers, dans une parenthèse olympique, l’Équipe de France lance jeudi soir à 20h45 (en direct sur L’Équipe) sa campagne de qualification à l’EuroBasket Women 2025 avec un match à haut risque face à la Lettonie.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">GAME DAY <br><br> Lettonie <br> Arena Futuroscope, Poitiers<br> 20h45<br> <a href="https://twitter.com/lachainelequipe?ref_src=twsrc%5Etfw">@lachainelequipe</a><br> <a href="https://twitter.com/hashtag/FRALET?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRALET</a><a href="https://twitter.com/hashtag/Passionn%C3%A9mentBleu?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#PassionnémentBleu</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/EuroBasketWomen?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EuroBasketWomen</a> <a href="https://t.co/avwRZ0GQeY">pic.twitter.com/avwRZ0GQeY</a></p>&mdash; Équipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1722513099021017569?ref_src=twsrc%5Etfw">November 9, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

14 joueuses réunies à Poitiers

Corps: 

Un groupe de 14 joueuses a pris part ce dimanche au premier entraînement de la semaine, à l’Arena Futuroscope de Poitiers. En effet, cinq joueuses initialement appelées pour ce rassemblement, se sont blessées avec leurs clubs respectifs ces dernières semaines, et ne seront pas en mesure de prendre part aux deux rencontres de qualification face à la Lettonie et l’Irlande. Il s’agit de Valériane Ayayi (USK Prague), Marième Badiane (BLMA), Alexia Chery (LDLC ASVEL Féminin), Alix Duchet (Bourges Basket) et Sandrine Gruda (LDLC ASVEL Féminin).
 

Les 14 joueuses retenues :

 

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél  Pts Club 2023 / 2024
Pauline ASTIER 15/02/2002 1,78 1-2 8 25 Bourges Basket 
Romane BERNIES 27/06/1993 1,7 1 39 112 BLMA
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,74 1 58 301 LDLC ASVEL Féminin
Marie-Paule FOPPOSSI 28/01/1998 1,84 3-4 11 20 Tarbes GB
Maïa HIRSCH 13/11/2003 1,96 4 - - Villeneuve d’Ascq
Leila LACAN 02/06/2004 1,8 1-2 11 52 Angers UFAB 49
Carla LEITE 16/04/2004 1,75 2-1 - - Tarbes GB
Lou LOPEZ SENECHAL 12/05/1998 1,85 2 - - Zabiny Brno (Rép. Tchèque)
Dominique MALONGA 16/11/2005 1,97 4-5 1 - Tarbes GB
Sarah MICHEL BOURY 10/01/1989 1,8 2 130 588 Bourges Basket
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 4 59 259 Virtus Bologne (Italie)
Janelle SALAUN 05/09/2001 1,88 3-4 15 100 Villeneuve d’Ascq
Kadiatou SISSOKO 25/01/1999 1,88 3-4 - - Flammes Carolo
Mamignan TOURE 19/12/1994 1,83 2-3 30 236 BLMA

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane
Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

Plus de 3000 places déjà vendues !
À moins d’une semaine du match France-Lettonie à l’Arena Futuroscope de Poitiers (86) du jeudi 9 novembre prochain à 20h45, plus de 3000 places ont déjà été vendues. Réservez vos places dès à présent pour venir encourager l’Équipe de France féminine sur http://billetterie.ffbb.com

France-Lettonie – Jeudi 9 novembre à 20h45
Places à partir de 20 euros / Offres clubs à partir de 10 places achetées
Toutes les informations sont sur http://billetterie.ffbb.com

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Poitiers, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 5. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Équipe de France féminine s’est réunie ce dimanche à Poitiers afin de préparer les deux prochaines rencontres de qualification à l’Euro 2025. La première d’entre elles se déroulera à l’Arena Futuroscope de Poitiers ce jeudi 9 novembre à 20h45 contre la Lettonie (en direct sur La Chaîne L’Équipe). Les Bleues prendront ensuite la direction de Dublin, où elles affronteront l’Irlande le dimanche 12 novembre à 18h00 (heure française, en direct sur le Live L’Equipe, disponible sur live.lequipe.fr).
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Sarah Michel & Pauline Astier se mettent au dessin

Corps: 

Pauline Astier et Sarah Michel se sont essayées au dessin, et le résultat est plutôt... à vous d'en juger !


 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 28. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
On les savait à l'aise un ballon de basket dans les mains. Découvrez les maintenant avec des crayons de couleurs entre les doigts.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

Les Bleues sur L'Equipe

Corps: 

La rencontre des Bleues contre la Lettonie étant retransmise en direct sur La Chaîne L’Équipe le jeudi 9 novembre prochain, le coup d’envoi aura lieu à 20h45 à l’Arena Futuroscope de Poitiers (au lieu de 20h00 initialement prévu).

La deuxième rencontre des Bleues dans ces qualifications face à l’Irlande, aura lieu à Dublin le dimanche 12 novembre à 18h00 (heure française). Cette rencontre sera également diffusée en direct et en clair par le groupe L’Équipe sur L’Équipe Live (accessible gratuitement sur www.lequipe.fr/live).

 

Plus de 3000 places déjà vendues à Poitiers !
À moins de 20 jours du match France-Lettonie à l’Arena Futuroscope de Poitiers (86) du jeudi 9 novembre prochain à 20h45, plus de 3000 places ont déjà été vendues. Réservez vos places dès à présent pour venir encourager l’Équipe de France féminine sur http://billetterie.ffbb.com

 

France-Lettonie – Jeudi 9 novembre à 20h45*
Places à partir de 20 euros / Offres clubs à partir de 10 places achetées
Toutes les informations sont sur http://billetterie.ffbb.com
 

Comment se qualifier à l’Euro 2025 (19 au 25 juin 2025) ?
L’Euro 2025 se déroulera dans quatre pays, d’ores et déjà qualifiés pour la compétition : la Grèce, l’Italie, la République Tchèque et l’Allemagne. La phase finale de l’Euro 2025 aura lieu à Athènes (Grèce).
Pour ces qualifications à l’Euro 2025, huit groupes de quatre équipes ont été constitués. Les équipes classées à la 1e place de chaque groupe, ainsi que les 4 meilleures équipes classées à la 2e place de chaque groupe, seront qualifiées pour l’Euro 2025.

  QUALIFICATIONS À L’EURO 2025
Dates Match Lieu
Jeudi 9 novembre 2023 à 20h45 France – Lettonie  Arena Futuroscope - Poitiers
Dimanche 12 novembre 2023 à 18h00 Irlande – France Dublin - Irlande
Jeudi 7 novembre 2024 France – Israël France
Dimanche 10 novembre 2024 Lettonie – France Lettonie
Jeudi 6 février 2025 France – Irlande France
Dimanche 9 février 2025 Israël – France Israël

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 23. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les deux prochains matches des Bleues en novembre, qui se dérouleront dans le cadre des qualifications à l’Euro 2025, seront à suivre en clair sur L’Équipe, La Chaine et/ou le Live. La première rencontre de l’équipe de France féminine à l’Arena Futuroscope de Poitiers (86) face à la Lettonie le jeudi 9 novembre prochain se déroulera à 20h45, et sera diffusée en direct et en clair sur La Chaîne L’Équipe (canal n°21 de la TNT).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
0

19 joueuses convoquées

Corps: 

Le Groupe France :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél  Pts Club 2023 / 2024
Pauline ASTIER 15/02/2002 1,78 1-2 8 25 Bourges Basket 
Valériane AYAYI 29/04/1994 1,84 4-3 137 857 USK Prague (Rép. Tchèque)
Marième BADIANE 24/11/1994 1,9 5 58 257 BLMA
Romane BERNIES 27/06/1993 1,7 1 39 112 BLMA
Alexia CHERY 05/09/1998 1,9 4-5 101 776 LDLC ASVEL Féminin
Alix DUCHET 30/12/1997 1,66 1 35 142 Bourges Basket
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,74 1 58 301 LDLC ASVEL Féminin
Marie-Paule FOPPOSSI 28/01/1998 1,84 3-4 11 20 Tarbes GB
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,93 5 225 2878 LDLC ASVEL Féminin
Maïa HIRSCH 13/11/2003 1,96 4 - - Villeneuve d’Ascq
Leila LACAN 02/06/2004 1,8 1-2 11 52 Angers UFAB 49
Carla LEITE 16/04/2004 1,75 2-1 - - Tarbes GB
Lou LOPEZ SENECHAL 12/05/1998 1,85 2 - - Zabiny Brno (Rép. Tchèque)
Dominique MALONGA 16/11/2005 1,97 4-5 1 - Tarbes GB
Sarah MICHEL BOURY 10/01/1989 1,8 2 130 588 Bourges Basket
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 4 59 259 Virtus Bologne (Italie)
Janelle SALAUN 05/09/2001 1,88 3-4 15 100 Villeneuve d’Ascq
Kadiatou SISSOKO 25/01/1999 1,88 3-4 - - Flammes Carolo
Mamignan TOURE 19/12/1994 1,83 2-3 30 236 Lattes-Montpellier

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

Gabby Williams, actuellement en phase de reprise progressive après sa blessure à la cheville contractée cet été en WNBA, ne sera pas en pleine possession de ses moyens et ne pourra pas participer au rassemblement avec les Bleues. Actuellement en finale WNBA avec New York, Marine Johannes ne sera de retour en France qu’à la fin du mois d’octobre. En accord avec le club de LDLC ASVEL Féminin et la joueuse, Marine Johannes ne participera pas à cette première fenêtre de qualification afin de pouvoir observer un temps de repos, avant d’entamer sa saison avec son club puis les échéances internationales de 2024. Les deux joueuses seront disponibles pour lÉquipe de France dès le mois de février pour le TQO (8 au 11 février en Chine), ainsi que pour la préparation pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Les 19 joueuses retenues se retrouveront pour le début du stage à Poitiers le dimanche 5 novembre prochain. Après quatre jours d’entraînement, les Tricolores disputeront le premier match de ces qualifications à l’Euro 2025 à l’Arena Futuroscope de Poitiers (5200 places), face à la Lettonie le jeudi 9 novembre (20h00*). Les Bleues prendront ensuite la direction de l’Irlande, pour une deuxième rencontre qui se jouera le dimanche 12 novembre à Dublin face aux Irlandaises (18h00, heure française).
 

France-Lettonie – Jeudi 9 novembre à 20h00*
Places à partir de 20 euros / Offres clubs à partir de 10 places achetées
Toutes les informations sont sur http://billetterie.ffbb.com
 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 10. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À l’occasion d’une conférence de presse organisée ce mardi au siège de la FFBB à Paris, Céline Dumerc (General Manager de l’Équipe de France féminine) et Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont dévoilé une liste de 19 joueuses convoquées pour le prochain rassemblement des Bleues en novembre, dans le cadre des qualifications à l’Euro 2025.
Pour Newsletter: 

Les Bleues en Chine pour le TQO en février 2024

Corps: 

La FIBA a procédé ce jeudi à Sopron (Hongrie) au tirage au sort des quatre Tournois de Qualification Olympique (TQO) qui se dérouleront du jeudi 8 au dimanche 11 février 2024. Automatiquement qualifiée en tant que pays hôte, au même titre que les Etats-Unis en tant que Champion du Monde 2022, l'Équipe de France féminine participera tout de même à cette échéance. Un regroupement d'une semaine et trois matches, sans enjeu direct pour les Bleues, mais qui leur permettra tout de même de travailler ensemble en vue de l'été 2024.

Ce jeudi, la France a hérité du Tournoi de Qualification Olympique qui se déroulera en Chine (ville à définir). Lors de ce TQO, les Tricolores affronteront trois équipes de haut-niveau qui se disputeront des tickets pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 : la Chine, la Nouvelle-Zélande et une équipe de la zone Amériques (qui sera connu après un pré-TQO disputé en novembre 2023).

TQO Chine (ville à définir) : 1 équipe Zone Amériques, Chine, Nouvelle-Zélande, France
TQO Anvers (Belgique) : Sénégal, Etats-Unis, Belgique, Nigéria
TQO Belem (Brésil) : Brésil, Allemagne, Serbie, Australie
TQO Sopron (Hongrie) : Espagne, Hongrie, 1 équipe Zone Amériques, Japon

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 5. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
D'ores et déjà qualifiée pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, en tant que pays hôte de la compétition, l'Équipe de France féminine participera tout de même au Tournoi de Qualification Olympique en février prochain.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 

La billetterie des Bleues à Poitiers est ouverte

Corps: 

Médaillées de bronze cet été à l’Euro 2023 à Ljubljana (Slovénie), les Bleus vont prochainement entamer une nouvelle campagne européenne. Pour débuter cette aventure, l’Équipe de France féminine accueille la Lettonie le jeudi 9 novembre 2023 (20h00*) à l’Arena Futuroscope de Poitiers (86). Inaugurée fin 2022, cette toute nouvelle salle peut accueillir jusqu’à 5200 spectateurs. Les supporters peuvent depuis aujourd’hui se procurer leurs places pour venir soutenir les Bleues, en se rendant sur le site officiel de la billetterie : http://billetterie.ffbb.com
 

Places à partir de 20 euros / Offres clubs à partir de 10 places achetées
Toutes les informations sont sur http://billetterie.ffbb.com

 

 QUALIFICATIONS À L’EURO 2025
Dates Match Lieu
Jeudi 9 novembre 2023 à 20h* France – Lettonie  Arena Futuroscope - Poitiers
Dimanche 12 novembre 2023 à 18h (heure française) Irlande – France Dublin - Irlande
Jeudi 7 novembre 2024 France – Israël France
Dimanche 10 novembre 2024 Lettonie – France Lettonie
Jeudi 6 février 2025 France – Irlande France
Dimanche 9 février 2025 Israël – France Israël

 

Surtitre: 
Qualifications Euro 2025
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 4. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Équipe de France féminine lance sa campagne de qualification à l’Euro 2025 le jeudi 9 novembre prochain (20h00*) à l’Arena Futuroscope de Poitiers (86). Les Bleues reçoivent la Lettonie pour ce premier match de qualification. La billetterie a ouvert ce mercredi, avec des places disponibles à partir de 20 euros.
Pour Newsletter: 

Les Bleues vous font découvrir la valise Jordan

Corps: 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 21. Septembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Qui n'a jamais rêvé de déballer la valise de dotation Jordan x Equipe de France que reçoivent les joueuses avant chaque début de préparation ? Marine Fauthoux et Iliana Rupert vous font découvrir l'intégralité de la valise Jordan. On en a aussi profité pour y glisser quelques surprises.
Pour Newsletter: 

Les Bleues à Poitiers en novembre

Corps: 
Médaillées de bronze cet été à l’Euro 2023 à Ljubljana (Slovénie), les Bleus vont prochainement entamer une nouvelle campagne européenne. La FIBA a ainsi procédé ce mardi à Mies (Suisse) au tirage au sort des groupes de qualification pour l’Euro 2025. Les joueuses de Jean-Aimé Toupane ont hérité du groupe E, en compagnie de la Lettonie (13e de l’Euro 2023), lsraël (16e de l’Euro 2023) et l’Irlande (non qualifié à l’Euro 2023).
Les premières rencontres de ces qualifications à l’Euro 2025 auront lieu dans quelques semaines. Pour son premier match, l’Équipe de France féminine accueillera la Lettonie le jeudi 9 novembre 2023 (horaire à définir) à l’Arena Futuroscope de Poitiers (86). Inaugurée fin 2022, cette toute nouvelle salle peut accueillir 5200 spectateurs. Les Tricolores prendront ensuite la direction de l’Irlande, qu’elles affronteront le dimanche 12 novembre (lieu et heure à déterminer).
 
La billetterie de la rencontre du jeudi 9 novembre 2023 à l’Arena Futuroscope de Poitiers ouvrira courant octobre. Pour être tenu au courant de la mise en vente des places, il est possible de s'inscrire sur l'alerting billetterie sur billetterie.ffbb.com
 
Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) : « Une nouvelle campagne européenne commence dans quelques semaines. Les deux premiers matches de novembre prochain seront très importants pour nous lancer de la meilleure des manières dans ces qualifications, avec deux victoires qu’il faudra absolument aller chercher. Nous savons que nous pourrons compter sur notre public à domicile le 9 novembre prochain face à la Lettonie à l’Arena Futuroscope de Poitiers. Nous devrons ensuite nous déplacer en Irlande trois jours plus tard, pour jouer une autre rencontre face à une équipe assez méconnue, que la France n’a plus affronté depuis 37 ans ».
 
Comment se qualifier à l’Euro 2025 ?
L’Euro 2025 se déroulera dans quatre pays, d’ores et déjà qualifiés pour la compétition : la Grèce, l’Italie, la République Tchèque et l’Allemagne. La phase finale de l’Euro 2025 aura lieu à Athènes (Grèce).
Pour ces qualifications à l’Euro 2025, huit groupes de quatre équipes ont été constitués. Les équipes classées à la 1e place de chaque groupe, ainsi que les 4 meilleures équipes classées à la 2e place de chaque groupe, seront qualifiées pour l’Euro 2025.
 
  QUALIFICATIONS À L’EURO 2025
Dates Match Lieu
Jeudi 9 novembre 2023 France – Lettonie  Arena Futuroscope - Poitiers
Dimanche 12 novembre 2023 Irlande – France Irlande
Jeudi 7 novembre 2024 France – Israël France
Dimanche 10 novembre 2024 Lettonie – France Lettonie
Jeudi 6 février 2025 France – Irlande France
Dimanche 9 février 2025 Israël – France Israël
 
Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 19. Septembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La FIBA a procédé ce mardi dans ses locaux à Mies (Suisse) au tirage au sort des qualifications à l’Euro 2025, dont les premières rencontres auront lieu jeudi 9 et dimanche 12 novembre prochain. L’Équipe de France féminine a été placée dans le groupe E, avec la Lettonie, Israël et l’Irlande. Pour leur premier match dans la course à la qualification, les Bleues évolueront à domicile face à la Lettonie, le jeudi 9 novembre 2023 (horaire à définir) à l’Arena Futuroscope à Poitiers (86).
crédit: 
(Crédit : Poitiers Basket 86)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr">Les Bleues dans le Groupe E pour les avec la Lettonie, Israël et l&#39;Irlande <a href="https://twitter.com/hashtag/Passionn%C3%A9mentBleu?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#PassionnémentBleu</a> <a href="https://twitter.com/EuroBasketWomen?ref_src=twsrc%5Etfw">@EuroBasketWomen</a> <a href="https://t.co/YZzdOMEJuR">pic.twitter.com/YZzdOMEJuR</a></p>&mdash; Équipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1704107522217361652?ref_src=twsrc%5Etfw">September 19, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 

Cathy Melain, chevalier de l'ordre national du Mérite

Corps: 

Juste avant de lancer un week-end consacré au basket féminin avec l'Opening LFB et le Match des Champions LFB, Cathy Melain a été honorée ce vendredi matin à Paris. Capitaine emblématique de l'Equipe de France féminine, elle a reçu des mains de Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB), l'insigne de chevalier de l'ordre national du Mérite. Une distinction qui vient récompenser l'exceptionnelle carrière de Cathy Melain, qui se poursuit désormais aux bords des terrains en tant qu'assistante de l'Equipe de France féminine, et entraîneur au Pôle France BasketBall (LF2) à l'INSEP.

CATHY MELAIN
Née le 19 mai 1974 à Rennes (35)
Assistante de l’Équipe de France féminine
Club actuel : Pôle France BasketBall (Coach LF2)

ASSISTANTE ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE 
Premier match : 11 novembre 2021 à Kiev contre l’Ukraine 
 
ENTRAÎNEUR ÉQUIPES DE FRANCE 
2008 – Assistant Équipe de France U16 féminine (Euro – 3e) 
2009 – Assistant Équipe de France U16 féminine (Euro – 3e)  
2010 – Assistant Équipe de France U17 féminine (Coupe du Monde – médaille d’argent) 
2012 – Assistant Équipe de France U18 féminine (Euro – médaille d’or) 
2013 – Assistant Équipe de France U19 féminine (Coupe du Monde – médaille d’argent) 
2014 – Entraîneur Équipe de France U16 féminine (Euro – 4e) 
2015 – Entraîneur Équipe de France U16 féminine (Euro – 6e)  
2016 – Entraîneur Équipe de France U17 féminine (Coupe du Monde – 8e)  
2017 – Entraîneur Équipe de France U18 féminine (Euro – médaille de bronze) 
2022 – Coupe du Monde (7e)   
2023 - Euro 2023 (médaille de bronze)
 
PARCOURS D’ENTRAÎNEUR 
2011-2013 : Centre de formation Bourges 
2013-2017 : Pôle France BasketBall (Assistante NF1) 
2017-2019 : Basket Landes (LFB) 
2020-2022 : Pôle France BasketBall (Assistante NM1) 
2022-… : Pôle France BasketBall (Coach LF2) 
 
PARCOURS DE JOUEUSE EN ÉQUIPE DE FRANCE 
241 sélections – 2439 points 
1991 – Euro U16 (8e)  
1992 – Euro U18 (4e)  
1993 – Coupe du Monde U19 (6e)  
1994 – Championnat du Monde (9e) 
1995 – EuroBasket Women (11e) 
1999 – EuroBasket Women (médaille d’argent) 
2000 – Jeux Olympiques (5e) 
2001 – EuroBasket Women (médaille d’or) 
2002 – Championnat du Monde (8e) 
2003 – EuroBasket Women (5e)  
2005 – EuroBasket Women (5e)  
2009 – EuroBasket Women (médaille d’or) 
 
PARCOURS DE JOUEUSE 
Avant 1984 : SC Le Rheu 
1984-1989 : Avenir de Rennes 
1989-1993 : Pôle France BasketBall 
1993-1994 : Tarbes GB 
1994-1995 : Aix en Provence 
1995-2003 : Bourges 
2003-2005 : Venise 
2005-2009 : Bourges 
 
PALMARÈS DE JOUEUSE 
Championne de France : 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2006, 2008, 2009 
Championne de France 2e division : 1992 
Coupe de France : 2006, 2008, 2009 
Tournoi de la Fédération 1996, 1999, 2000, 2001, 2006, 2007, 2008 
Euroligue : 1997, 1998, 2001 
 
DISTINCTIONS INDIVIDUELLES 
MVP Euro 2001 
MVP de la saison : 1997, 1998, 2001 
MVP Final Four Euroligue : 2000 
 
Surtitre: 
FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 15. Septembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Cathy Melain, illustre joueuse LFB et internationale à 241 reprises, double championne d'Europe avec les Bleues en 2001 et 2009, a reçu ce vendredi matin à Paris, l'insigne de chevalier de l'ordre national du Mérite, des mains de Jean-Pierre Siutat, Président de la Fédération Française de BasketBall.
crédit: 
(Crédit : Quentin Laborde/FFBB)
Pour Newsletter: 

Les Bleues bientôt fixées

Corps: 

Les joueuses de Jean-Aimé Toupane seront bientôt fixées sur leur prochaine échéance : les qualifications à l'Euro 2025. En novembre prochain, les Tricolores dipsuteront une nouvelle fenêtre de qualification internationale, qualificative pour l'Euro 2025. Les deux autres fenêtres de qualification auront lieu en novembre 2024 et en février 2025. 

La FIBA a donc révélé hier la composition des chapeaux pour ce tirage au sort, en plaçant les Bleues, médaillées de bronze cet été à l'Euro 2023, dans le chapeau 1 (voir plus bas). La FIBA a également précisé que les adversaires des Bleues se trouveraient dans les chapeaux 4, 5, et 8. Le tirage au sort se déroulera le mardi 19 novembre prochain au siège de la FIBA à Mies (Suisse).

L'Euro 2025 se déroulera dans quatre pays : Grèce, Italie, République Tchèque et Allemagne. La phase finale aura lieu à Athènes (Grèce).

Surtitre: 
Qualifs Euro 2025
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 14. Septembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La FIBA a placé les Bleues dans le chapeau 1 du tirage au sort des qualifications à l'Euro 2025, qui se déroulera le mardi 19 septembre prochain à Mies (Suisse).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 

Le sacre européen des U20F en vidéo

Corps: 

Les joueuses d'Elise Prodhomme ont dominé la compétition pour s'imposer largement en finale contre la Lettonie (85-69), dans le sillage d'une Carla Leite étincelante, logiquement élue MVP de la compétition. À leur retour au siège de la FFBB à Paris, les U20 féminines ont livré leur ressenti sur ce sacre européen.


 

Surtitre: 
Equipe de France U20 féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 16. Août 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À Klaipeda (Lituanie), les U20 féminines ont écrit une nouvelle page de l'histoire du basket français.
Pour Newsletter: 

Un deuxième carton

Corps: 

Sur leur lancée de leur victoire de la veille face à la Finlande (79-55), les Bleuettes commencent fort leur deuxième match de l'Euro contre la Lituanie. Face au pays hôte, les Tricolores emmenées par Carla Leite et Sara Roumy dans les 10 premières minutes (12 des 19 points inscrits pour le duo) étouffent défensivement leurs adversaires du jour. En encaissant seulement trois tirs primés dans le 1er acte dont un au buzzer, les U20 filles font la course en tête (19-9, 10').

La défense de zone proposée par la Lituanie ralentit la mise en place tricolore dans les premières minutes du 2ème quart, mais au fil des possessions, les joueuses d'Elise Prodhomme prennent leurs marques. Sara Roumy et Louise Preneau font notamment parler leur adresse, tandis qu'Oumou Diarisso sanctionne les oublis adverses dans la raquette. Face à une équipe lituanienne bien peu inspirée offensivement, les Bleuettes creusent l'écart au moment de rentrer aux vestiaires (40-20, 20').

Devant les yeux de Marine Fauthoux et Juste Jocyte, internationales A dans les deux pays et futures coéquipières à l'ASVEL la saison prochaine, ce sont bien les Françaises qui reviennent des vestiaires d'un meilleur pas. Toujours intraîtables défensivement, les U20 féminines continuent de dérouler leur jeu. La zone lituanienne ne semble pas une menace pour des Bleuettes efficaces, à l'image de Carla Leita qui termine meilleure marqueuse française (19 points). Les Tricolores gardent la tête au tableau d'affichage à 10 minutes de la fin (61-30, 30').

Le dernier acte est un long fleuve tranquille pour les Françaises. Le staff en profite pour faire tourner son effectif et travailler sur la défense de zone, une arme supplémentaire pour la suite de la compétition. L'écart s'envole pour atteindre les 47 unités au buzzer final (83-36). Après ces deux victoires en deux jours, les U20F ont désormais un jour de repos et de travail ce lundi, avant l'ultime match du 1er tour ce mardi 1er août à 12h00. Face à la Hongrie également invaincue après deux matches, les Bleuettes devront s'imposer pour valider la 1ère place de la poule et s'ouvrir un meilleur tableau final.

France bat Lituanie : 83-36

Surtitre: 
Equipe de France U20 féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 30. Juillet 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Et de deux ! La France a de nouveau dominé les débats dans ce premier tour de l'Euro U20F à Klaipeda (Lituanie). C'est cette fois le pays hôte de la compétition qui en a fait des frais, les Bleuettes s'imposant 83 à 36.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 

Le collectif a parlé

Corps: 

Avec un seul podium dans la catégorie sur les huit dernières éditions, les U20 féminines sont en mission. Pour sa première campagne à la tête des U20 filles, Elise Prodhomme espère bien aller chercher une médaille européenne, et cela passe évidemment par un premier tour réussi. Pour lancer la compétition, les Tricolores croisaient le fer avec la Finlande pour le premier match du tournoi. Impériales défensivement d'entrée, les Bleuettes ont immédiatement imposé leur rythme pour faire la course en tête (18-9, 10').

Portées par Axelle Merceron en début de match (9 points à la mi-temps), les U20 filles creusaient l'écart dans le 2ème acte. Dominatrices au rebond (24-15 à la mi-temps, donc 6 rebonds offensifs), le collectif tricolore faisait parler sa puissance et Elise Prodhomme pouvait déjà entrer dans ces rotations pour préserver ses troupes (45-21, 20').

Révélée à Tarbes en LFB cette saison, la meilleur espoir 2023 de Ligue Féminine, Carla Leite profitait de la 2ème mi-temps pour scorer et montrer tout son talent. Tantôt à la finition (14 points), tantôt à la distribution (6 passes), elle permettait aux siennes de gérer tranquillement leur avance au tableau d'affichage (62-44, 30').

Le dernier acte est une formalité pour les Bleuettes, investies défensivement et altruistes en attaque (17 passes décisives). Les U20 féminines s'imposent logiquement pour leur entrée dans la compétition face à la Finlande (79-55). Elles enchaîneront demain dimanche à 17h00 face au pays hôte, la Lituanie, lourdement défait cet après-midi par la Hongrie (34-72).

France bat Finlande : 79-55

Surtitre: 
Equipe de France U20 féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 29. Juillet 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les U20 féminines n'ont pas manqué leur entrée dans leur Euro ce samedi à Klaipeda (Lituanie). Les Tricolores n'ont fait qu'une bouchée de la Finlande en ouverture (79-55) avec onze marqueuses différentes.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France féminine