Vous êtes ici

4ème journée

Tarbes sur sa lancée

05/11/2001
Alors que Bourges et Valenciennes sont déjà dans le haut du classement, Tarbes s'accroche aux premières places et s'affirme comme un sérieux prétendant au sprint intermédiaire.

Sceaux - Tarbes 53-77

Paraissant quelque effacées au début de la rencontre, elles remportent le match contre la lanterne rouge sans connaître trop de difficultés. Peut être est ce dû à l'accumulation rapprochée des matchs en ce début de saison ? Toujours est il que Tarbes pointe dans le haut de tableau aux côtés de Bourges et Valenciennes et entend bien ennuyer les grosses écuries le plus longtemps possible. En tous les cas, elles peuvent compter sur l'apport considérable de leurs étrangères (58 points au total sur les 77 de l'équipe). On allait presque oublier l'absence importante de Tzekova qui s'est dépensée sans compter dans ce début de saison. De l'autre côté, les valeureuses scéennes continuent de s'accrocher tant bien que mal, malgré l'absence de Rigby, et finiront bien par trouver à l'avenir des failles exploitables chez leurs adverses.

Valenciennes - Mondeville 87-47

Dans le premier duel des européennes de cette journée, l'USVO a largement surclassé les filles du coach Groudine. Fort de son abondant effectif, Laurent Buffard fait tourner les 10 joueuses avec un certain succès. Résultat : l'équipe valenciennoise tourne globalement à 64 % de réussite à 2 points, contre 31 % aux mondevilloises, et assomme celles-ci dans la maîtrise de la raquette en dominant assez nettement le rebond avec 33 prises contre 20. Wauters retrouve des couleurs qui lui correspondent plus (21 pts, 3 rbds, 3 int, 3 pds, à 78 % !). Audrey Sauret se paie presque le luxe d'aligner 10 passes décisives, confirmant la polyvalence de son jeu. Côté Mondeville, la belge Deyaert signe 15 points à 57 %, tandis que Nikipolskaia et Lichnerova sont nettement diminuées par la défense adverse, avec respectivement 12 pts, 9 rbds, mais à 21 %, et 10 pts à 29 %. Le rouleau compresseur valenciennois semble bel et bien en marche...

Villeneuve d'Ascq - Calais 93-73

Les nordistes ont eu une adresse diabolique. A 79 % contre seulement 48 %, ce qui n'est déjà pas si mal, les calaisiennes ne pouvaient pas espérer grand chose. D'autant que leurs renforts étrangers semblaient complètement absents de la rencontre. Pour preuve, Rasmussen comptabilisait 6 petits points et Tuukanen signait une fiche stat très maigre (3 pts, 3 rbds et 1 balle perdue). Heureusement, elles pouivaient sur l'apport surprenant Fombonne (25 pts). Villeneuve d'Ascq avait pris le parti d'attaquer à outrance pour percer le rideau défensif adverse ; ça a plutôt bien marché, notamment dans le sillage de Iolovska qui signe la performance de la soirée avec 26 pts à 63 %. Bien épaulée, il faut dire par Moua (14 pt, 9 rbd), Coumba (15 pts), Bade (12 pts, 7 rbds) et Kpokpoya (10 pts). Il faut faire attention à cette équipe qui semble bien décidée à relever la tête bien haute.

Lattes-Maurin MP - Reims 63-76

L'équipe languedocienne semble marquer le pas ; en effet, après avoir battu Aix, elle retombe d'un cran en échouant à domicile contre Reims. Si Hirakova retrouve peu à peu la forme (18 pts), Francis et Pilyashenko n'apportent pas suffisamment de points pour élever le niveau offensif de l'équipe. Dos Santos se démène toujours autant (17 pts, 6 pd, 3int) mais en vain ! Du côté rémois, le duo d'américaines tirent l'équipe vers le haut ; elles sont véritablement impressionnantes. Starbird, la pigiste aligne 23 points, prend 7 rebonds et donne 6 passes décisives. Quant à Patrena Trice Hill, elle a des stats monstrueuses : 23 points à 91 %, et 16 rebonds ! Reims est pour le moment l'équipe surprise car on ne l'attendait certainement pas à ce niveau. Bravo !

Bordeaux - Aix en Provence 80-54

Dans le second duel opposant des européennes, Bordeaux vient porter un coup dur aux aixoises. Après leur petit échec à Pecs, pour le compte de l'Euroligue, Aix en Provence semble payer ses efforts européens. Sous le leadership de Boutet et Guerlitz, les étrangères bordelaises cartonnent. L'écart est surprenant (-26), même si Bordeaux effectue un bon début de parcours, sous la houlette de son équipe rafraîchie et menée par José Ruiz. Aix en Provence éprouve quelques difficultés en ce début de saison à prouver son nouveau standing européen et son rang national. Il faut dire également que l'équipe se cherche une cohésion, avec l'arrivée d'une bonne moitié d'effectif renouvelé. Lacroix aligne pourtant 16 points, 8 rebonds, et Kuklova, la slovaque apporte 13 pts, 5 interceptions et 3 passes décisives, mais les américaines n'apportent pas assez de points pour alimenter suffisamment l'attaque aixoise. En tous les cas, avant le duel franco-français les opposant à Bourges en Euroligue, ce résultat ne présage rien de bon. Mais nous sommes sûrs que le coach N'Diaye saura faire prendre la sauce à un effectif pourtant très riche.

Nice - Bourges 50-79

Nice s'est demené durant 3 quart temps complets pour inquiéter Bourges. Mais les rotations berruyères ont fini par tuer le match dans le dernier quart temps, devant un bon millier de spectateurs. Jouandon (19 pts, 5 rbds) et Farris (16 pts, 8 rbds) portaient les couleurs niçoises pendant la majeure partie de la rencontre. Côté berruyer, Korstine alignait encore 23 pts à 73 %. Melain marquait nettement la rencontre de son empreinte internationale avec une ligne de stat impresionnante, regardez plutôt : 18 pt, 9 rbds, 5 pds, 4 interceptions et 2 contres ! Ouf... Antibe aportait 15 pts et 5 rebonds tandis que Souvré passait à 7 reprises. Bourges s'affirme de plus en plus comme le plus sérieux candidat à la reconquête du titre perdu.