Vous êtes ici

All Star Game 2004

Les Etoiles Françaises

30/12/2004
<P><STRONG>Pour la troisième édition qui se déroulait à Paris Bercy, le All Star Game a une nouvelle fois réussi son pari de remplir l’enceinte du POPB pour un spectacle détonnant qui a, à coup sur ravi les quelques 15 000 spectateurs fan de basket français. Cette soirée a été celle des français qui raflent l’ensemble des distinctions y compris le match des Etoiles remporté au prix d’un incroyable retour après la pause.<BR>Retour sur ces quatre heures de show…</STRONG></P>

Dès 18h45, des milliers de spectateurs étaient au rendez-vous pour assister au premier concours de la soirée, qui mettait aux prises dans un exercice spécifique quatre des meilleurs meneurs de jeu de la Pro A. Et au verdict du chronomètre, ce sont les deux représentants français qui ont tiré leur épingle du jeu en qualification : dans un parcours alliant vitesse, adresse et dextérité, le jeune Marc-Antoine Pellin de Roanne et Laurent Sciarra de Gravelines se sont montrés les deux plus rapides face à Terrell Lyday (Asvel) et Marques Green (Roanne). Dans une finale franco-française, c’est l’expérimenté meneur nordiste qui s’imposa grâce à un total de pénalité plus faible que Pellin. Cette nouvelle victoire vaut à Laurent Sciarra de conserver son trophée acquis l’an passé et qu’il est bien décidé à garder encore longtemps prouvant qu’il est un des tous meilleurs meneurs de jeu français.

Dans l’autre concours de la soirée, celui de tirs à trois points, le tenant du titre Eric Micoud (Dijon) remettait aussi son trophée en jeu face aux meilleurs spécialistes de l’hexagone que sont Ludovic Chelle (Roanne), Jermaine Guice (Le Havre) et Filip Videnov (Nancy). Encore une fois, ce sont les deux français qui ont brillamment remporté leur place en finale. Et là, surprise car jamais le jeune espoirs français n’avait battu le dijonnais et c’est cependant Ludovic Chelle qui l’emporte ne laissant pas le plaisir à Eric Micoud de doubler la mise.

Place ensuite à la présentation des équipes dans un Bercy rempli et chauffé à blanc par Eddy Bernard, Duke (joueur belge) et bien évidemment George Eddy qui ne se priva pas de faire monter l’ambiance au moment d’annoncer les acteurs du match des Etoiles.

Le All Star Game pouvait alors débuter et ce sont les étrangers qui ont pris le meilleur départ infligeant une véritable correction à des français trop timorés. Au cours du premier quart temps, l’écart grimpa même jusqu’à plus 22 pour la sélection d’Eric Girard. La réaction des français se fut longuement attendre et c’est la rentrée d’Amara Sy (Le Mans) qui sonna la réveil des joueurs d’Erman Kunter. Mais le premier quart se termina nettement à l’avantage des étrangers (30–18) qui accentuèrent leur avance dans la seconde période grâce au suisse Sefolosha auteur de 15 points en première période. Les français toujours en délicatesse avec leur adresse extérieure ne devait leur salut qu’aux performances athlétiques des Akpomedah (3 contres) et autre Vebobe (11 rebonds). A la pause l’avantage des étrangers était toujours conséquente et les supporters de la sélection française restaient septiques quant à un retour de leurs favoris.

La mi-temps était l’occasion pour le show de prendre une nouvelle dimension avec les qualifications du très attendu concours de dunks qui cette année voyait s’affronter des spécialistes étrangers (Ibrahim Cissé, Patrick Grossini et Hugo Sterk) et des joueurs de l’élite comme Maxime Zianveni (Nancy) ou Yannick Bokolo (Le Mans). Mais sans surprise c’est Steve Lobel déjà vainqueur en 2002 qui réalisa le meilleur total des qualifications en réalisant deux superbes smaches qui ont fait se lever les 14 700 spectateurs de Bercy. Avec lui, c’est le manceau Bokolo qui arracha sa place en finale. Celle-ci se déroula entre le troisième et le quatrième quart-temps et sous les yeux des joueurs du All Star Game, c’est Steve Lobel qui s’imposa pour la deuxième fois malgré une seconde tentative ratée.

La seconde mi-temps du match repris tambour battant pour les français autour de Sciarra et Mokongo (auteur respectivement de 11 et 12 passes décisives) qui servirent Foirest et son adresse retrouvée (5 paniers à 3 points en seconde période). Dès lors, la course poursuite était engagée et les étrangers prirent l’eau face à la bonne défense (rare dans un tel contexte) des français. Turner (24 points à 83 % et 10 rebonds) bien aidé par Green à la mène (8 passes) permettaient toutefois aux étrangers de conserver une maigre avance à l’entame de l’ultime période.

Ce dernier quart devait en outre permettre l’attribution du titre de MVP que se disputait Laurent Foirest et Amara Sy tout en tirant la sélection française vers la victoire. Finalement c’est le manceau qui tira le gros lot ce qui ne fut pas pour déplaire à la foule en grande partie acquise à sa cause. Dans une fin de match quelque peu débridée, la vitesse des français leur permettait de creuser l’écart pour accrocher une seconde victoire consécutive face à la sélection étrangère. Score final 105 – 94 dans un All Star Game qui restera malgré le spectacle un des moins prolifiques de l’histoire.

Mais la fête ne fut en rien gâchée et les quatre lauréats (tous français) ont pu recevoir leur trophée des mains du Directeur Marketing de Nike France, Monsieur Bail.

Le Palmarès 2004 :

Sélection française bat Sélections étrangère 105 – 94
M.V.P. du All Star Game : Amara Sy (Le Mans)
Concours des Meneurs : Laurent Sciarra (Gravelines) bat Marc-Antoine Pellin (Roanne) : 39 - 44
Concours de Tirs à Trois Points : Ludovic Chelle (Roanne) bat Eric Micoud (Dijon) : 17 – 15
Concours de Dunks : Steve Lobel bat Yannick Bokolo : 229 – 217

Français – Etrangers : 105 – 94 (18-30 ; 18-23 ; 35-22 ; 34-19)

Français : Sciarra (Gravelines) 7, Amagou (Le Mans), Mokongo (Chalon) 4, Diarra (Paris) 12, Bokolo (Le Mans), Foirest (Pau Orthez) 24, Sy (Le Mans) 26, Vebobe (Paris) 11, Zianveni (Nancy) 2, Akpomedah (Cholet) 6, Marquis (Cholet) 8, Koffi (Le Mans) 5

Entraineur : Erman Kunter (Villeurbanne) assisté de Yves-Marie Vérove (Brest)

Etrangers : Green (Roanne) 7, Price (Le Mans) 3, Lyday (Villeurbanne) 3, Guice (Le Havre) 8, Sefolosha (Chalon) 17, Kirksay (Nancy) 2, N’Dong (Dijon) 7, Wesson (Gravelines) 8, Fajardo (Starsbourg) 6, Besok (Villeurbanne) 9, Turner (Le Mans) 24

Entraîneur : Eric Girard (Strasbourg) assisté de Pascal Thibaud (Evreux)

Alexandre Boudet
Service de Presse FFBB

Tags: