NM1

Feurs se donne de l’air

Corps: 

Feurs 89 - 85 Le Portel

Les Foréziens accueillent Le Portel avec en ligne de mire d’accrocher les barrages leur évitant une descente directe en Nationale 2. La performance de l’américain Zacharie Gourde auteur d’un double double (20 points et 11 rebonds) a permis à l’équipe de Christophe Servajean de s’imposer en conservant l’écart de 11 points acquis à l’issue du premier quart temps. Une victoire qui coïncide avec les défaites de deux concurrents au maintien, Poissy et Blois.

 

Poissy 86 - 105 Valence Condom

En recevant les avant-derniers au classement, les Yvelinois devaient impérativement s’imposer pour espérer rester dans le groupe des équipes qui joueront les barrages face aux clubs de NM2. Mais la formation de Jérôme Seailles ne compte pas finir la saison par une série de défaites, même si son sort sera d’évoluer en division inférieure l’année prochaine. Malgré un premier quart catastrophique où les visiteurs encaissent 30 points contre 18. Ils réagissent dans le second puis au retour des vestiaires en infligeant aux locaux un formidable 55 à 23 rédhibitoire. La défaite est logique pour Poissy qui n’a pas su contenir les assauts adverses, Leuly (23 pts) et Caskill (20 pts) ont d’ailleurs shooté a 60% sur cette rencontre.

 

Blois 60 - 73 Limoges

Les Blessants ont eu fort a faire en recevant le co-leader ce samedi, en effet les Limougeauds toujours à la lutte avec Potiers pour la place de seul leader n’ont pas longtemps fait espérer les promus. Seules les dix premières minutes ont laissé croire à l’exploit des locaux qui ont ensuite souffert en attaque face à la première défense du championnat (71 points encaissés en moyenne). La statistique clé de ce match est sans doute la domination des hommes d’Hugues Hoccanssey aux rebonds avec 35 prises contre 24, avec le Finlandais Kaunisto a 8 unités.

 

Poitiers 81 - 77 Saint Vallier

Dans le match de haut de tableau de la journée, Poitiers recevait le 3eme au classement dans son antre Lawson-Body. Emmené par un Michael Wallace omniprésent avec 25 points, 17 rebonds et 5 fautes provoquées en 30 minutes, les poitevins ont su remporter cette précieuse victoire dans un troisième quart temps décisif. Les protégés de Grégory Thielin sont restés solidaires pour maintenir l’indécision quant à l’attribution du titre de champion de
la Nationale 1. En effet, Poitiers et Limoges sont toujours au coude à coude à quatre journées de la fin du championnat.

 

Denek Bat Urcuit 107 - 87 Stade de Vanves

Les Bayonnais 5e au classement ont effectué un beau parcours cette saison et leurs efforts ont été une nouvelle fois récompensés à l’issue de la confrontation face au Stade de Vanves. Une attaque prolifique avec quatre joueurs a plus de 18 unités, dont Penuisic est le leader avec 26 points et une défense efficace provoquant les pertes de balles des stadistes (17 au total) a permis ce nouveau succès. La fin de saison des deux équipes se fera sans doutes sans pressions puisque la zone rouge est déjà loin derrière.

 

Liévin 94 - 92 Salon Lançon

Liévin s’impose à domicile et stoppe du même coup la série de 3 victoires consécutives de Salon qui lui avait permis de se sortir du bas de classement. Dans une partie équilibrée les deux formations se sont rendus coup pour coup, Liévin profitant sur le fil de sa bonne première mi-temps. A noter dans ce match, la performance de l’équipe locale aux lancers franc avec 95% de succès dans cet exercice contre 65% pour leur adversaire du soir. Nul doute que ce chiffre a pesé en fin de match au moment de la décision finale.

 

Golfe-Juan 75 - 68 Bordeaux

Les Golfe Juannais avait a cœur de battre les Bordelais ce samedi afin de ne pas être rejoint au classement. Après une première mi-temps délicate les partenaires de David Lesmond reprennent le contrôle du match en limitant leur adversaire du soir à 30 points inscrits en seconde période. Le gros match du meneur Yann Barbitch, 21 points dont 4/6 derrière l’arc, permet à sa formation de présenter un bilan positif à l’approche de la fin de la compétition.

 

Longwy 72 - 82 Centre Fédéral

Première victoire à l’extérieur pour le CFBB cette saison et deuxième consécutive. Antoine Diot revient en forme dans cette fin de championnat comme en atteste ses 7 interceptions et 18 points de la rencontre. En face les 23 points de l’intérieur Rafaël Berumen non pas suffit à compenser la faible adresse extérieur de son équipe sur ce match (1/19 à 3points).

Guillaume Mesnival

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 19. Avril 2006
Vignette: 
Chapeau: 
<P class=MsoNormal style="MARGIN: 0cm 0cm 0pt"><FONT face="Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif">Les défaites à domicile de Poissy et de Blois respectivement face à Valence Condom et à Limoges, conjuguées à la victoire de Feurs permet à l’équipe du Forez de compter à présent une victoire d’avance sur ces poursuivants directs.</FONT></P>
Tags: 

Le All Star Game à Limoges

Corps: 

Le CSP Elite sera le maître d’œuvre de cet événement en collaboration avec la FFBB.

Le système d’élection, le programme, ainsi que les différents détails sur cet événement seront communiqués dans les prochains jours.

Service de Presse FFBB / FC

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 14. Avril 2006
Vignette: 
Chapeau: 
<P>La Fédération Française de BasketBall (FFBB) est heureuse de vous annoncer que l’édition 2006 du All Star Game de NM1 se déroulera le mercredi 24 mai à Limoges au Palais des Sports de Beaublanc.</P>&#13; <P><EM>Photo : Le Palais des Sports de Beaublanc (LNB)</EM></P>
Tags: 

L’homme aux quatre prénoms

Corps: 

Tout d’abord, une mise au point. Son prénom est Michel. Son nom de famille Jean-Baptiste Adolphe. &quot;Même sur le site de la fédé, ils sont un peu perdus, mais ne ce n’est pas un souci, j’ai l’habitude&quot;, rigole le principal intéressé. Son patronyme pourrait cependant rapidement ne plus être aussi souvent écorché. Car en un peu plus d’un an en Métropole, cette force de la nature (2,06 m, 115 kilos) s’est construit une belle réputation à l’issue d’une étonnante saison 2004/05 avec Liévin (13,3 pts, 6,2 rbds), au point d’intéresser bon nombres de formations de l’élite, dont Cholet. &quot;Il y avait des propositions alléchantes c’est vrai&quot;, reconnaît-il. &quot;Mais c’était l’aspect sportif et le temps de jeu qui priment. J’ai longuement réfléchi à tout ça pour savoir ce que je voulais vraiment pour moi. Je souhaitais progresser au niveau de l’expérience et donc j’ai décidé de rester.&quot;

Une aubaine pour Liévin, déjà tout heureux de pouvoir recruter Jean-Baptiste Adolphe à l’été 2004. Car il fallait avoir du nez pour recruter cet illustre inconnu déjà âgé de 24 ans et qui évoluait toujours en Guadeloupe, avec le club d’Avenir 2000. &quot;Je suis arrivé ici parce qu’en fait, il n’y a que Liévin qui acceptait de me payer mon billet d’avion.&quot; Le retour sur investissement est incontestablement très positif d’autant plus que Michel la trouvaille est resté fidèle au club lui ayant donné sa chance. &quot;L’ambiance m’a plus et je me suis dit, pourquoi chercher ailleurs ?&quot;, remarque le joueur.

Une attitude rare dans le basket moderne mais qui colle bien à un personnage au parcours atypique et qui commence simplement à prendre conscience de ses possibilités. &quot;En fait, j’ai commencé très tard. A 18 ans. Il a fallu rattraper le temps perdu et c’est ce que j’ai essayé de faire avec Félix Courtinard aux Antilles.&quot; L’ancien pivot de l’Équipe de France avait repéré ce grand gabarit footballeur pour le convaincre de tâter de la balle orange : &quot;Être professionnel ne m’avait pas effleuré l’esprit. Le basket c’était pour le loisir. Mais au fil du temps on m’a fait comprendre que j’avais le potentiel pour le haut niveau.&quot;

Reste désormais à confirmer face à des équipes qui attendent l’intérieur nordiste au tournant. Ses stats en légère baisse attestent d’ailleurs de ce régime de faveur (8,4 pts, 5,9 rbds). &quot;Je sens la différence avec l’an passé. Les équipes me connaissent et font plus attention à moi. Ce n’était pas le cas en début de saison dernière. Il va falloir s’adapter. Je le savais et c’est également pour cette raison que je voulais rester encore un an.&quot; Avant sans doute de se faire définitivement un nom… ou un prénom.

Rencontres de la 29ème journée (8 avril 2006)
20h00 : Saint Chamond – Feurs
20h00 : Le Portel – Poitiers
20h00 : Saint Vallier – Golfe Juan
20h00 : Bordeaux – Denek bat Urcuit
20h00 : Salon Lançon – Poissy
20h00 : CFBB – Blois
20h00 : Vanves – Lievin
20h00 : Valence Condom – Longwy Rehon
20h30 : Limoges - Challans

Julien Guérineau – Service de Presse FFBB

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 7. Avril 2006
Vignette: 
Chapeau: 
Révélation de la dernière saison de NM1, Michel Jean-Baptiste Adolphe, aurait pu succomber aux sirènes de Pro A. Il a pourtant décidé de poursuivre l’aventure avec Liévin. Longtemps blessé cette saison, il tentera ce week-end face au Stade de Vanves de retrouver son meilleur niveau afin de ramener des points précieux pour le maintien.
Tags: 

Valence-Condom condamné

Corps: 

Le formidable match de l’américain de Blois Troy Nesmith auteur de 37 points et d’une évaluation de 46 a permis à son équipe de remporter un précieux succès face à des valenciens qui joueront en Nationale 2 l'an prochain. Une victoire 90-83 acquise en fin de rencontre suite à un dernier quart-temps qui a vu les locaux prendre le pas défensivement sur leur adversaire du soir en n’encaissant que 9 points et en continuant d’harceler le panier adverse avec 22 points. Ce succès relance Blois dans la course au maintien puisque les joueurs de Gilles Versier rejoignent Poissy et Feurs à 10 victoires.

Pas de miracle pour Feurs qui recevait Limoges (81-62), ni pour Poissy en déplacement à Liévin (94-74). Ces deux équipes ne sont pas à l’abri de la relégation puisque quatre sièges sont synonymes de descente  directe dans ce championnat.

Saint-Vallier poursuit sur sa bonne dynamique qui lui permet d’occuper seul la troisième place du championnat en s’imposant à Bayonne face à Denek Bat Urcuit sur le score de 105 à 90. A/> noter dans ce match les 24 points de l’intérieur  Mantcha Traoré, record personnel de points cette saison. Traoré bien aidé par le régulier Wright qui ajoute 22 points au compteur de son équipe dans ce match. L’équipe de
la Drôme/> réalise une deuxième partie de championnat de toute beauté puisqu’elle est actuellement sur une série de huit succès consécutifs. La troisième place lui semble donc promise.

Bordeaux, un temps dans la course pour l’accession à
la Pro/> B semble avoir tiré un trait sur ses ambitions depuis la prise de pouvoir des Limougeauds et des Poitevins en tête du classement. Une nouvelle défaite ce week-end pour les Bordelais qui s’inclinent à Vanves 81-73, et leur enlève même tout espoirs de troisième place. Belle performance dans ce match de Sami Driss, le meilleur scoreur français du championnat (16.8 pts/match) qui avec ses 24 points permet  au stade de Vanves de prendre la neuvième place et de présenter un bilan honorable pour un promu.

Dans les autres rencontres Golfe Juan s’impose sans encombre à domicile face au Portel, victoire 103 à 92. Gros match pour Sebag, le meneur Golfe-Juanais avec 12 passes décisives et 19 points à 8/9 aux tirs.

Poitiers et Salon Lançon s’imposent tous les deux de belles manières. Victoire de 15 points à domicile pour le leader de la division face à Saint-Chamond (99-84) et succès des provençaux contre Longwy 96-87, pourtant loin de leur base. Côté Salon on notera la belle répartition de la marque avec 5 joueurs à plus de dix points sur ce match.

Enfin, à noter la lourde défaite du Centre Fédéral qui s’incline en Vendée sur le score de 90 à 69.

Guillaume Mesnival

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 3. Avril 2006
Vignette: 
Chapeau: 
La victoire de Blois ce week-end 90-83 à domicile face a Valence Condom condamne l’équipe du Gers à évoluer la saison prochaine en NM2. Dans les autres rencontres il n’y a pas eu de réelles surprises si ce n’est la nouvelle déconvenue des Bordelais en terre parisienne.
Tags: 

Produit régional

Corps: 

Sans faire de bruit, Nicolas Gayon a grappillé les places. Et après avoir tourné à plus de 20 points de moyenne depuis début novembre et avoir laissé une ardoise de 32 unités face à Feurs, le natif de Mont-de-Marsan est actuellement le deuxième meilleur marqueur français de N1 (16,7 pts), au coude à coude avec Sami Driss de Vanves (16,8 pts). Une place d’honneur qui s’accompagne également d’un parcours brillant avec Denek-bat, habitué des bas fonds de la division depuis quelques années et qui occupe la cinquième place du championnat après 27 journées. &quot;Le fait d’avoir gagné dès le début de saison, et des matches difficiles, nous a mis en confiance&quot;, estime Nicolas Gayon. Après une fessée mémorable lors de la première journée à Challans (-41), les hommes de Fabrice Calmon ont renversé la vapeur et sont largement en avance sur le plan de marche prévu devant les mener au maintien. Un état de fait qui a visiblement libéré les esprits : &quot;C’était pesant de jouer sa peau chaque week-end comme ces deux dernières saisons. C’est une grosse pression. Surtout lorsque l’on vient d’un centre de formation sans pression du résultat.&quot;

A Pau-Orthez, Nicolas Gayon, avait pourtant découvert la culture de la victoire en remportant trois fois consécutivement le championnat de France espoirs. Elément moteur en Béarn (14,7 pts, 5,2 rbds, 3,3 pds en 2002, 12,0 pts, 5,8 rbds, 3,5 pds en 2003), il s’est contenté d’une seule apparition chez les pros. Une situation qui ne lui laisse aucun regret : &quot;J’étais conscient d’entrée qu’il ne me serait pas possible de jouer avec les pros. Mais je n’étais pas loin de chez moi, je continuais mes études. Donc savoir que je ne jouerais pas en Pro A ne me frustrait pas vraiment. J’étais déjà surpris d’avoir été pris au centre de formation.&quot;

Repéré à Mongaillard où il évoluait en cadets région, Gayon n’a pas effectué un parcours classique mais a profité de l’œil des recruteurs palois à l’heure de recruter des talents régionaux pour se faire une place au soleil. A l’heure de quitter le cocon béarnais, c’est à nouveau le facteur géographique qui a pesé dans sa décision : &quot;Mon choix était régional. Je souhaitais rester dans le coin parce que je suis des Landes.&quot; En fin de contrat cette saison, l’arrière landais est désormais prêt à élargir son horizon. &quot;A moyen terme, mon objectif c’est de jouer en Pro B&quot;, annonce-t-il. Et rien de tel qu’un titre de meilleur marqueur français de N1 pour attirer les clubs professionnels.

Programme de la 28ème journée :
AC Golfe Juan Vallauris – ESSM Le Portel Côte d’Opale
Denek bat Urcuit – Saint-Vallier BD
BC Longwy Rehon – Salon Lançon Basket 13
Stade de Vanves – JSA Bordeaux Basket
Feurs EF – Limoges CSP
USA Liévin BB – Poissy Yvelines Basket
Union Poitiers Basket 86 – Saint Chamond Basket
ADA Blois – Valence Condom Castera RGB
Vendee Challans Basket – Centre Fédéral BB

Julien Guérineau

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 31. Mars 2006
Vignette: 
Chapeau: 
<P>Triple champion de France espoirs avec Pau-Orthez, Nicolas Gayon (1,91 m, 23 ans) est actuellement le second marqueur français de Nationale 1 avec la surprenante équipe de Denek-bat Urcuit. Ce week-end, Nicolas Gayon et ses partenaires accueillent l’équipe en forme du moment, Saint-Vallier, pour le duel au sommet de cette 28ème journée.</P>
Tags: 

Plus de NM1 en course

Corps: 

16ème de finale de la Coupe de France masculine – Trophée Robert Busnel

Mardi 7 mars 2006 :
Limoges CSP (N1) - Levallois SCB (Pro B) : 81-85

Mercredi 22 mars 2006 :
Stade Clermontois (Pro A) - Paris Basket Racing (Pro A) : 73-44

Vendredi 24 mars 2006 :
Aix Maurienne SB (Pro B) - Strasbourg IG (Pro A) : 63 – 88
JA Vichy (Pro B) - Saint-Quentin BB (Pro B) : 90 – 56
Hermine de Nantes (Pro B) - Entente Orléanaise (Pro B) : 70 – 82
JSA Bordeaux Basket (N1) - STB Le Havre (Pro A) : 65 – 94

Samedi 25 mars 2006 :
UJAP Quimper 29 (Pro B) - Le Mans SB (Pro A) : 61 - 83
Etoile Charleville Mézière (Pro B) - Cholet Basket (Pro A) : 66 - 88
Tours Joué Basket (N2) - JDA Dijon (Pro A) : 71 - 107
Châlons en Champagne (Pro B) - SPO Rouen (Pro A) : 62 - 57
Andrézieux Basket ALS (N2) - Sluc Nancy (Pro A) : 66 - 93
Saint Vallier BD (N1) - Hyères Toulon Var Basket (Pro A) : 83 - 91
FC Mulhouse (Pro B) - Elan Chalonnais (Pro A) : 81 - 92
JL Bourg-en-Bresse (Pro A) - Gravelines-Dunkerque (Pro A) : 63 - 78
Golfe Juan Vallauris (N1) - Reims CB (Pro A) : 80 - 86
EB Pau-Orthez (Pro A) - Adecco ASVEL (Pro A) : 83 - 82

FINALE : Dimanche 7 mai 2006 au Palais Omnisports de Paris Bercy
Toutes les informations sur les finales à Bercy : cliquez ici

Service de Presse FFBB  - SBC

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France, Trophée Robert Busnel
Poids: 
-994
Auteur: 
Presse FFBB - SBC
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Mars 2006
Vignette: 
Chapeau: 
Aucun club de Nationale 1 n’a réussi à passer le stade des 16ème de finale de la Coupe de France 2006. Limoges s’est incliné 81 à 85 face à Levallois (Pro B), et face à des clubs de Pro A Bordeaux, Saint-Vallier et Golfe Juan n’ont pas créé l’exploit.
Tags: 

Limoges en Patron !

Corps: 

D’entrée les poitevins mettait la pression sur la défense des locaux avec une réussite insolente aux tirs primés (8/12 à trois points à la pause) Pendant ce temps, les hommes d’Hugues Occansey éprouvent toutes les peines à servir leurs joueurs intérieurs. A la pause le score est logiquement à l’avantage des joueurs de Poitiers 44-34.

Au retour des vestiaires c’est une toute autre équipe de Limoges qui revient, conquérante au rebond avec Erroyl Bing, 17 prises dans ce match et percutante en attaque notamment avec Jacques Wampfler auteur de 8 points, le CSP recolle au score dans le troisième quart temps. Dans une ambiance extraordinaire, les deux formations sont au coude à coude 57-55 pour Limoges avant le dernier quart. Les défenses haussent leur niveau et de chaque côté on s’en remet au meneur de jeu pour trouver la solution en attaque. Cédric Gomez, en pénétration plus la faute mais David Thévenon lui répond en provoquant la défense adverse (8 fautes provoquées au total) et en ne fléchissant pas sur la ligne de réparation (9/12). Sur une dernière faute de Sylvain Maynier qui se blesse en retombant sur David Thévenon, le CSP peut sceller le sort du match en transformant les deux lancés francs. David Thévenon ne tremble pas, permettant à Limoges de remporter ce match 72-68. Le leader Poitiers s’incline mais conserve le point avérage face à leur adversaire du jour malgré un Pierre-Yves Guillard qui a tout tenté dans ce match, 18pts 7rbs pour le jeune intérieur. Beaublanc attend désormais avec impatience de retrouver la Pro B et les joutes de haut niveau.

Dans les autres rencontres de cette 27ème journée de NM1, notons que la JSA Bordeaux a stoppé sa série noire en s’imposant à domicile face à Liévin 74-65. Soulignons la performance du Bordelais Aurélien M’Boup qui marque 26 points.

Saint-Vallier poursuit sa marche en avant en « laminant » le Stade de Vanves à domicile, un score sans appel 104 à 69, avec 37 points de l’américain Rasheed Wright, le meilleur marqueur du championnat.

Les deux duels du ventre mou nous ont proposé un contenu bien différent. L’attaque a pris le pas sur la défense au Portel qui s’impose de trois points face à Denek Bat Urcuit 105 à 102 dans un match où les deux adversaires ont fait preuves d’une adresse impressionnante 60% contre 53%. Enfin à St Chamond, les locaux se sont imposés sur le score de 70 à 67 contre Golfe Juan.

Les équipes en difficultés se sont toutes inclinées que se soit Valence à domicile contre Challans (89-81) ou encore Blois dans la salle de Salon Lancon (71-66) et le Centre Fédéral face à Feurs (84-63). Poissy recevra Longwy samedi 25 mars dans le match en retard de cette journée.

Notons que les matches en retard de la 20e journée, St Chamond contre Limoges et St Vallier contre Valence Condom auront lieu ce samedi 25 mars.

Guillaume MESNIVAL

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 20. Mars 2006
Vignette: 
Chapeau: 
Dans une salle Beaublanc pleine comme un œuf et devant les caméras de France 3 Limousin Poitou-Charentes pour une première en direct télévisé pour la NM1 ; le CSP Limoges accueillait ce dimanche à 15h00, le leader Poitiers dans un duel au sommet pour la première place. <BR><BR><EM>Pierrick Lazare - FFBB/Stadium</EM>
Tags: 

Limoges - Poitiers à guichets fermés et à la télé

Corps: 

Match décisif dans la course au titre, le choc entre Limoges et Poitiers s’annonce palpitant. Si les deux formations sont d’ores et déjà bien placées pour accéder à la Pro B, ce derby s’annonce très chaud. Toutes les places ont été vendues et nul doute que Beaublanc va vibrer comme lors des plus grandes heures du CSP.

Battus à l’aller, les hommes d’Hugues Occansey tenteront de garder leur salle inviolée. En effet, aucune équipe de Nationale 1 n’en est sortie les bras levés, enivrée par le parfum de la victoire.

Les 4500 places de l’écrin limougeaud ayant déjà trouvé preneur, les supporters retardataires pourront suivre le match devant leur poste de télévision sur France 3 Limousin Poitou-Charentes et pour ceux qui n’habiteraient pas la région rendez-vous sur le net. La rencontre sera retransmise en direct et en intégralité sur le site internet de France 3 Limousin Poitou-Charentes.

Les rencontres de la 27ème journée de NM1 :
- Samedi 18 mars 2006 :
16h00 : CFBB – Feurs
20h00 : Saint Chamond – Golfe Juan
20h00 : Le Portel – Denek bat Urcuit
20h00 : Saint Vallier – Stade de Vanves
20h00 : Valence Condom – Challans
20h00 : Bordeaux – Liévin
20h00 : Salon Lançon – Blois

- Dimanche 19mars 2006 :
14h30 : Limoges – Poitiers

- Samedi 25 mars 2006 :
Poissy – Longwy-Rehon

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Samedi, 18. Mars 2006
Vignette: 
Chapeau: 
<P>Le match au sommet de la NM1 entre le Limoges CSP Elite et l’Union Poitiers 86 se jouera ce dimanche 19 mars 2006 à 14h30 à guichets fermés et sera retransmis en direct sur France 3 Limousin Poitou-Charentes. Pour la première fois en France, une rencontre de Nationale 1 sera diffusée en direct à la télévision.<BR><BR><IMG src="video.gif" align=left> <A class=corps onclick="window.open('http://www.france3.fr/STATIC/php/common/video/lpc/index2-fr.php','','width=640,height=450,top=10,left=10,scrollbars=yes,resizable=1')" href="javascript:;">Revivez le match en vidéo</A><BR><br><br><BR><EM>Hugues Occansey (Limoges) - FFBB/Stadium</EM></P>
Tags: 

Dupont se fait un nom

Corps: 

Il est arrivé à Vanves jeune cadet tout juste sorti du centre de formation du Racing. Six ans plus tard, Vincent Dupont drive avec efficacité une formation banlieusarde promue cette saison en Nationale 1. Un parcours sans soubresaut. Celui d’un joueur ayant franchi avec une certaine aisance les différents paliers au point de s’imposer aujourd’hui comme l’un des meneurs les plus performants de l’antichambre professionnelle (13,5 pts, 2,9 pds, 2,6 ints). A la base de cette montée en puissance, Sylvain Mousseau, entraîneur du Stade de Vanves. En charge des cadets parisiens avant de rejoindre le club, alors en N3, ce dernier avait convaincu Dupont de le suivre dans l’aventure. &quot;On m’avait dit que le niveau de N3 était au moins aussi bon que celui d’espoirs, donc ce n’était pas une mauvaise chose en soi. En plus, Paris n’était pas vraiment intéressé pour que je reste et à la base, jouer en pro n’a jamais été objectif&quot;, explique le joueur.

Sa vision des choses a désormais quelque peu évolué : &quot;Aujourd’hui, c’est sûr que ça me dirait bien. En ayant goûté au haut-niveau, ça motive pour aller plus haut.&quot; Logique puisque, avec son compère Sami Driss, Vincent Dupont formait la paire d’arrières la plus redoutée de N2 et qui continue à faire quelques étincelles à l’étage supérieur. Cette réussite a d’ailleurs suscité quelques convoitises, mais, comme la plupart de ses coéquipiers, Dupont a préféré rester fidèle à un club qui table principalement sur des valeurs d’amitié très fortes : &quot;Je n’ai jamais connu d’autres équipes. Mais je sais ce qu’on me dit. C’est vrai que nous sommes quelque peu atypiques. Nous sommes tous potes et on se voit en dehors de la salle pour passer des soirées ensemble. J’aimerais rester à Vanves le plus longtemps possible. Donc je fais le maximum pour que l’on puisse se maintenir. Je suis ici depuis que j’ai 18 ans et je reconnais également que c’est la facilité. Mais des amis sont partis et ça s’est mal passé, donc…&quot; Le statu quo est pour l’instant de rigueur à condition bien évidemment que Vanves maintienne son nouveau standing. Après des débuts équilibrés (4-4), le Stade a ensuite marqué le pas (1-6). Mais avec un Vincent Dupont qui commence à retrouver un shoot quelque peu déréglé pendant plusieurs semaines, les hommes de Sylvain Mousseau restent en course pour le maintien et pour poursuivre leur longue aventure commune.

Julien Guérineau - FFBB

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 15. Mars 2006
Vignette: 
Chapeau: 
<P>Pas facile de se faire un nom quand on s’appelle Dupont. Mais Vincent (1,90 m, 24 ans), le meneur de Vanves est en passe de réussir son pari en franchissant avec patience tous les paliers vers le haut niveau. Le week-end dernier face au Portel, il a même réussi le tour de force d’inscrire 32 points, le record de la journée.</P>
Tags: 

Limoges maintient le rythme

Corps: 

Les Stadistes de Vanves doivent leur victoire notamment à la prestation individuelle de très haut niveau de son jeune meneur Vincent Dupont (24 ans). Il est l’auteur du carton du week-end avec 32 points (10/17 aux tirs) et 5 interceptions en 38 minutes et a bien été épaulé par Silvye Turkovic (15pts et 9rbds) et Sami Driss (17pts). Dans ces conditions, Vanves s’impose 103 à 91 face au Portel et cela malgré les 46 points du duo Pierre Joseph – Sénégal.

Privé de nombreux joueurs majeurs (Diot, Vaty, Ajinça…), le CFBB n’a pas pesé bien lourd à Poitiers malgré une très bonne partie de la part d’Oliver Romain (14pts en 38’). Du côté Poitevin ce sont les incontournables Sylvain Maynier (20pts) et Michael Wallace (16pts et 9rbds) qui ont alimenté la marque assurant ainsi le succès de leur formation (94 à 58).

Avec un David Thévenon à la mène qui multiplie les caviars (8 passes) pour les artilleurs de service Erroyl Bing (20pts) et Camille Delhorbe (23pts), le CSP a largement dominé (83-63) Golfe Juan Vallauris. Une équipe où Yann Barbitch et Olivier Lebrun-Dideron étaient trop seuls (18pts chacun).

Petite sensation du week-end à Blois, où l’équipe locale a pris la mesure de Poissy. Cette victoire (87-70) permet à Souleymane Coulibaly (15pts dont 5/8 à trois-points) et ses coéquipiers d’accrocher la 13ème place de NM1 juste devant Poissy. Dans cette rencontre la valeur collective de Blois a eu raison de l’équipe francilienne pourtant bien emmenée par Robert Swain (21 points).

Comme on pouvait s’y attendre, Bordeaux toujours dans une mauvaise passe n’a pas réussi à répondre au défi proposé par Saint Vallier. Cette défaite relègue le club girondin à la quatrième place juste derrière leur adversaire du week-end. Les joueurs de la Drôme se sont imposés 83 à 67 à Bordeaux grâce, une nouvelle fois, à l’efficacité offensive de Rasheed Wright (24pts dont 6/8 à 3 points pour 29 d’évaluation).

Dans le match entre deux équipes mal classées, Feurs (15ème) et Valence Condom (17ème), ce sont les premiers qui s’en sont le mieux sortis (84-79). Ce court succès est dû à la nouvelle performance offensive du « shooteur maison » Dragan Stipanovic (27pts) bien épaulé par son meneur de jeu Benjamin Tillon (18pts). A valence, seul l’Israëlien Dani Hazut (23pts et 6rbds) a été en mesure de répondre aux locaux.

Bien emmenée par son duo Judith-Maleyran (37pts pour 51 d’évaluation), plus habitué à jouer les seconds rôles, l’équipe vendéenne de Challans a rapidement fait la différence face à Salon. Les 30 points de Joseph Williams n’ont pas suffit aux troupes d’Olivier Garry pour masquer la différence entre les deux équipes. Aux rebonds (36 à 17) les joueurs provençaux n’ont véritablement jamais vu le jour.

Dans la dernière rencontre de la journée, les valeurs collectives de Denek bat Urcuit, cinq joueurs à plus de 10 points, ont eu raison de Saint Chamond où seuls Aaron Coombs (18pts et 10rbds) et Moustafa Diallo (19pts) ont semblé surnager.

Résultat de la 26ème journée (11 mars 2006)
Liévin – Longwy Rehon : 73-76
Vanves – Le Portel : 103-91
Poitiers – Centre Fédéral : 94-58
Golfe Juan – Limoges : 63-83
Blois – Poissy : 87-70
Bordeaux – Saint Vallier : 67-83
Feurs – Valence Condom : 84-79
Challans – Salon Lançon : 95-78
Denek bat Urcuit – Saint Chamond : 87-78

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Mars 2006
Vignette: 
Chapeau: 
<P>Très peu de surprises sont à noter lors de la 26ème journée de NM1, les leaders Poitiers et Limoges continuent leur petit bout de chemin vers la Pro B. La seule véritable sensation du week-end est venue du Stade de Vanves (9ème) à domicile, qui s’est imposé face au Portel (6ème).<BR><BR><EM>David Thevenon maître à jouer du CSP face à Golfe Juan - FFBB/Stadium</EM></P>
Tags: 

Pages

S'abonner à RSS - NM1