Vous êtes ici

Coupe de France 2020

Tarbes défiera Bourges

A Clermont-Ferrand, Arnaud Dunikowski - 15/02/2020
Vainqueur du Petit Poucet toulousain, Bourges a été la première équipe du plateau de Clermont-Ferrand à se qualifier. Les Tango ont été rejoint un peu plus tard dans la soirée par Tarbes, tombeur de Landerneau dans un final haletant. Les deux équipes se retrouveront dimanche à 15h30 pour une place en finale.

Coupe de France féminine - Quarts de finale (à Clermont-Ferrand)

Bourges (LFB) - Toulouse MB (LF2) 89-60

Porté par l'adresse de Noémie Brochant, Toulouse joue sa chance sans complexe en début de rencontre (10-10, 5'). Les rotations berruyères, avec notamment Dabovic et Rupert, font leur effet puisque les Tango s'échappent au tableau d'affichage à la faveur d'un 15-0. Après 10 minutes de jeu, le score est de 27 à 15 pour le pensionnaire de LFB. Poussé par son public venu en nombre, Bourges a solidement la main sur le match à l'image d'une Alexia Chartereau bien en jambes (40-21, 15'). Isabelle Strunc puis Noémie Brochant permettent au TMB de réduire un peu l'écart (42-28, 17') mais à mi-parcours, le triple tenant du titre a repris ses aises (55-32).

Bien que dominé, Toulouse ne se laisse pas abattre et peut compter sur l'adresse de Sarah Halejian en attaque (65-39, 25'). Appliqué, Bourges continue d'avancer et passe la barre des 30 points d'avance sur une contre-attaque d'Elodie Godin (71-40, 27' puis 77-44, 30'). Le dernier quart-temps permet à Olivier Lafargue de faire tourner son effectif alors que côté toulousain,  Noémie Brochant saisit sa chance dès qu'elle le peut (81-55, 36'). Sans trembler, Bourges bat Toulouse et se qualifie pour la demi-finale.

Xavier Noguera (entraineur de Toulouse) : "Ca va nous servir car notre équipe est jeune. Elles vont prendre de l'expérience."
Lucie Carlier (joueuse de Toulouse) : "On a eu de belles séquences mais quand Bourges a acceléré, ça s'est compliqué."
Olivier Lafargue (entraîneur de Bourges) : "Il fallait être vigilant. Dès que Toulouse a fatigué, on a fait le trou. Il faudra êre meilleur demain."
Ana Filip (joueuse de Bourges) : "Dans l'ensemble, on a été supérieures. On a respecté l'adversaire."

Landerneau (LFB) - Tarbes (LFB) 69-71

Ashley Bruner et ses partenaires prennent rapidement les devants. Que ce soit en percussion ou à la passe, l'Américaine est dans les bons coups (16-9, 6'). Tarbes a du mal à mettre son jeu en place et la sortie précoce de Marine Fauthoux (2 fautes) n'a pas aidé. Laure Resimont, à la sirène et depuis le parking, permet au TGB de rester dans la course (22-19, 10'). Landerneau repart comme en début de rencontre et oblige François Gomez à rappeler ses joueuses (29-19, 13'). Alors que l'on pensait le LBB lancé, deux tirs lointains remettent les Violettes à l'endroit. Au buzzer, c'est au tour de Virginie Brémont de transpercer le filet de très loin (41-32, 20').

Si dans le jeu, Tarbes est toujours aussi approximatif, le tir à 3 points est lui au rendez-vous. Et quand la connexion Berezhynska-Halvarsson se met en route, le TGB va forcément mieux (44-42, 24'). A 10 minutes du terme, le suspense reste entier entre Bretonnes et Bigourdanes (53-50, 30'). Marine Fauthoux sort de sa boîte avec un 3+1 pour mettre son équipe devant mais Landerneau serre les rangs derrière Ashley Bruner et reprend sa marche. Le final s'annonce haletant (61-55, 34') d'autant que les fautes commencent à peser pour les deux équipes. Tarbes s'accroche grâce à Tima Pouye (68-68, 39'). Louice Halvarsson, de loin et après un système bien exécuté, donne 3 longueurs d'avance au TGB. Le club du Finistère ne s'en relèvera pas.

Stéphane Leite (entraîneur de Landerneau) : "On avait tout pour gagner ce soir. Le 16/33 aux lancers-francs c'est catastrophique. La déception est là."
Marie Butard (joueuse de Landerneau) : "On est décues, c'était un objectif du club. La logique n'a pas forcément été respectée ce soir."
François Gomez (entraîneur de Tarbes) : "C'est le basket ! La différence s'est faite sur le sang-froid. C'est bien pour la notoriété du club d'être en demi-finale."
Marine Fauthoux (joueuse de Tarbes) : "On voulait revenir mieux après une mauvais première mi-temps. On a surtout haussé notre niveau physique."

Dimanche 16 février

Demi-finale - 15h30
Bourges - Tarbes