San Antonio Spurs

Playoffs NBA
Saison terminée pour Tony Parker
Blessé lors du deuxième match contre Houston, Tony Parker ne refoulera plus les parquets de NBA de cette saison. Le meneur souffre d’une rupture du tendon du quadriceps gauche.
Parker et les Spurs confirment
Cette nuit les Spurs ont remporté avec difficultés leur deuxième match de la série face aux Memphis Grizzlies (96-82). Dans l'autre match de la nuit, Cleveland a égalemen...
Parker et les Spurs engrangent
Seul français sur les parquet cette nuit en NBA, Tony Parker et les Spurs ont pris le meilleur sur les Memphis Grizzlies (97-90)
Parker et les Spurs en démonstration
Cette nuit en NBA, les Spurs à l'image de Tony Parker ont brillé face aux Sacramento Kings (118-102). Timothé Luwawu-Cabarrot et Philadelphie ont créé la surprise face à Boston (105-99).
Luwawu-Cabarrot seul français sur les parquets
Cette nuit, seul Timothé Luwawu Cabarrot a joué en NBA. Philadelphie s'est incliné après prolongation à Portland (108-114). Après neuf matches sans défaite, les Spurs sont tombé à Oklahoma City (...
8 à la suite pour Parker et les Spurs
San Antonio enchaîne les matches et les victoires, dernière victime les Houston...
Gobert et Parker en leaders
Un record pour Luwawu-Cabarrot
Un Batum complet mais pas de victoire

Pages

Reprise difficile pour les Spurs

Corps: 

La coupure du All Star Game n'est pas toujours bénéfique. Si d'un point de vue collectif, les Spurs ont perdu cette nuit. Ce match révèle de nombreuses satisfactions pour le Champion en titre. A Los Angeles, les Texans ont vendu chèrement leur peau. L'axe Duncan-Parker a fonctionné à plein régime, Tim Duncan treminant même meilleur marqueur de la rencontre avec 30 unités auxquels il a ajouté 11 rebonds. Tony Parker n'a pas été inactif bien au contraire avec 21 points et 13 passes en 35 minutes. Mais cela n'a pas suffi pour contrer les Clippers bien emmenés par le trio Paul-Crawford-Jordan.

Pour sa part Boris Diaw s'est montré plus discret avec 3 points, 3 rebonds et 1 passe en 16 minutes.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Vendredi, 20. Février 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Après une semaine de break en raison du All Star Game, les San Antonio Spurs se sont inclinés cette nuit face aux LA Clippers malgré un Tony Parker très offensif (21 points et 13 passes).
crédit: 
Presse Sports

Ajinça profite bien de la situation

Corps: 
Cette nuit face à Indiana, Ajinça a cumulé 14 points, 7 rebonds, 2 passes en 25 minutes. Insuffisant cependant pour offrir la victoire aux Pelicans (93-106). Pour Indiana, Mahinmi s'est contenté de 2 points et 8 rebonds en 19 minutes.
 
Orlando s'impose 89-83 face à New York et Evan fournier retrouve sa place dans le cinq du magic. Pourtant lors de cette rencontre, le Français n'a pas vraiment brillé avec 5 points, 3 rebonds, 1 passe en 28 minutes.
 
A Detroit, les Spurs ont déroulé à l'image d'un Parker bien inspiré : 17 points (6/10 aux tirs), 3 rebonds, 6 rebonds en 32 minutes. Boris Diaw a été plus discret (2 points, 6 rebonds, 1 passe en 14 minutes).
 
John Wall manque d'arracher la prolongation face aux Raptors, et Washington s'incline 95 à 93 en terre canadienne. En sortie de banc, Kévin Séraphin a apporté 6 points, 5 rebonds et 1 passe en 17 minutes.
 
A quelques jours d'honorer sa sélection au rising stars, Rudy Gobert s'est montré discret (2 points, 5 rebonds, 1 passe en 26 minutes) face à Dallas (87-82). Le Jazz s'est incliné 82 à 87 dans le Texas.
 
Enfin, Portland s'est imposé 102 à 86 face à Los Angeles. Nicolas Batum a réalisé un match très complet 7 points (2/6 aux tirs), 8 rebonds, 6 passes en 33 minutes.
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 12. Février 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Si le forfait d'Anthony Davis bénéficie à Dirk Nowitzki pour le All Star Game, en club c'est bien le français Alexis Ajinça qui profite de la situation.
crédit: 
DR

Duel de frenchies, les Spurs s'imposent face à Orlando

Corps: 

Malgré la victoire de son équipe 114 à 109 à Detroit, la soirée de Ian Mahinmi a été gâchée en se faisant une entorse à la cheville droite après seulement 4 minutes de jeu (1 point, 0/1 aux tirs, 2 rebonds). Washington et Kevin Séraphin (2 points, 5 rebonds en 18 minutes) se sont inclinés à Atlanta 96 à 105.

Comme Séraphin, Ajinça (6 points, 3 rebonds en 9 minutes) n'a pas permis à son équipe, New Orleans Pelicans de s'imposer face à Oklahoma City (91-102) emmené par un Russell Westbrook déchainé (45 points, 18/31 aux shoots, 6 rebonds et 6 passes).

Monstreux au rebond (19 dont 6 offensifs), Joakim Noah s'est en revanche montré très maladroit en attaque (1 point à 0/8 aux tirs) et les Bulls se sont inclinés 90 à 101 face à Houston.

Face à l'un des meilleurs pivots de NBA, Marc Gasol, Rudy Gobert n'a pas démérité (8 points, 6 rebonds, 2 interceptions et 2 contres en 25 minutes) mais n'a pas pu empêcher la défaite du Jazz face aux Grizzlies 100-90.

A San Antonio, les Spurs ont pu compter sur un Tim Duncun bien inspiré pour dominé le Magic d'Orlando emmené par le duo Vucevic-Harris. Trois français ont participé à cette rencontre et les trois ont débuté dans le 5 de départ. Evan Fournier a profité de son temps de jeu pour montrer toute sa polyvalence (10 points, 6 passes et 2 rebonds en 32') pour le Magic alors que côté Spurs, Parker s'est montré complet en cumulant 15 points et 3 passes en 30 minutes, tandis que Boris Diaw s'est montré plus discret avec seulement 4 points, 3 passes et 2 rebonds en 19 minutes.

Ce match a été l'occasion pour les trois joueurs français de se retrouver et de se "chambrer" sur les réseaux sociaux, extrait :

 

 

 

 

Surtitre: 
Français de NBA
Poids: 
1000
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 5. Février 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit, Evan Fournier et le Orlando Magic a rendu visite aux San Antonio Spurs de Tony Parker et Boris Diaw. Les Texans se sont imposés 110 à 103.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Diaw s'engage pour le basket féminin au Sénégal

Corps: 
Diaw sera impliqué dans le projet par le biais de sa fondation Babac'ards qui travaillera en collaboration avec le SEED Project, une structure fondée en 2002 qui a recours aux valeurs du sport pour éduquer et développer la jeunesse sénégalaise.
 
"Cela m'a toujours tenu à coeur d'aider dans un sens ou dans un autre le Sénégal, il fallait juste trouver le projet le plus adéquat", a-t-il expliqué lors d'une conférence téléphonique.
 
"On avait commencé à faire des stages de basket avec la SEED Academy (l'un des programmes du SEED Project, ndlr). Ce qui ressort c'est le sérieux, j'ai vu des jeunes de 10 ans à la SEED Academy qui sont maintenant en NBA, c'est la référence en termes de garçons au Sénégal", a rappelé le capitaine de l'équipe de France médaillée de bronze de la Coupe du monde 2014.
 
L'un des "diplômés" de la SEED Academy est Gorgui Dieng, le pivot des Minnesota Timberwolves, à 25 ans l'une des révélations de la saison NBA avec des moyennes de 10 points et 8,7 rebonds par match.
 
"On va commencer par une première équipe de filles, entre dix et douze joueuses, cela sera de plus en plus important", a précisé Diaw, qui n'a pas donné le coût de cette opération, précisant toutefois que "les joueuses retenues n'auront rien à payer à la fois pour le basket et pour leur scolarité".
 
Pour sélectionner cette première promotion, les responsables du projet considéreront "leur niveau en basket, leur potentiel aussi": "On veut qu'elles puissent intégrer des équipes universitaires aux Etats-unis ou des clubs professionnels, avoir une carrière dans le basket, en Europe aussi", a résumé Diaw.
 

"Des stages auront également lieux aux Etats-Unis mais aussi en France grâce à un partenariat entre la FFBB et la Fédération Sénégalaise afin de permettre une transfert de connaissance avec les éducateurs et ainsi créer des passerelles."

 

 

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP
Date d’écriture: 
Vendredi, 30. Janvier 2015
Vignette: 
Chapeau: 
L'international français des San Antonio Spurs Boris Diaw va participer à la construction d'une structure de développement du basket-ball féminin au Sénégal, le pays de son père.
crédit: 
Tony Voisin/FFBB

Chicago domine les Spurs sans Noah

Corps: 
Emmené par Derrick Rose (22 pts), Chicago s'est rassuré en épinglant à son tableau de chasse le champion en titre, après avoir perdu six de ses huit précédents matches. La réunion de crise organisé à l'instigation de Rose a fait du bien aux Bulls qui se sont montrés intraitables en défense alors qu'ils avaient concédé plus de 100 points par match lors de cinq précédentes sorties. Les Bulls conservent la 4e place de la conférence Est avec 28 victoires et 16 défaites. Les Spurs, eux, ont manqué cruellement d'adresse (37%) et de sérénité: ils restent 7e de la conférence Ouest (27 v-17 d).
 
"Remboursez-moi mon argent!", a lancé, pince-sans-rire, Gregg Popovich après la lourde défaite de ses Spurs à Chicago (104-81). "Le niveau de basket qu'on a produit est embarrassant", a ajouté l'emblématique entraîneur de San Antonio. Les Spurs ont craqué lors du 3e quart-temps où ils ont concédé un cinglant 31-20, dont ils ne sont pas remis. La défense très agressive des Bulls les a particulièrement gênés avec un taux de réussite médiocre (30 sur 81, 37%, dont 28,6% à trois points). Les Spurs ont été dominés aussi au rebond (39 à 46). Le "Big Three" formé de Tim Duncan (6 pts), Tony Parker (9 pts) et Manu Ginobili (2 pts) est passé à côté de son match où seul Kawhi Leonard a surnagé avec 16 points et quatre rebonds.
 
Rudy Gobert est euphorique: encore titulaire face à Milwaukee, Gobert a marqué 14 points (5 sur 7 au tir) et capté 10 rebonds pour son cinquième double double du mois de janvier. Utah s'est imposé 101 à 99 mais 13e de la conférence Ouest. A signaler la sortie sur blessure au poignet droit de Nicolas Batum (Portland).
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Vendredi, 23. Janvier 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit, les Chicago Bulls, toujours privés de Joakim Noah, blessé à une cheville ont infligé aux champions en titre les San Antonio Spurs leur plus lourde défaite de la saison sur le score sans appel de 104 à 81. Pendant ce temps, Rudy Gobert est toujours euphorique avec le Jazz.
crédit: 
Presse Sports

Séraphin et Washington gâchent la fête des Spurs

Corps: 
"Je l'admets, je suis un fan des Bulls (de Chicago). Mais je dois dire qu'il est difficile de ne pas aimer les Spurs", a déclaré M. Obama, grand amateur de basket-ball, en recevant Tim Duncan et ses coéquipiers.
 
"Tout d'abord, ils sont vieux. Cela me fait du bien de voir que des gars d'un âge avancé peuvent encore réussir dans un sport de jeunes", a poursuivi, tout sourire, M. Obama.
 
"Mais c'est aussi une équipe très internationale", a-t-il ajouté à propos de cette équipe qui compte dans ses rangs des joueurs originaires de France (Tony Parker et Boris Diaw), mais aussi d'Australie, d'Italie, d'Argentine ou encore du Brésil.
 
"C'est les Nations unies du basket-ball. Cela montre à quel point ce sport fantastique est devenu international", a ajoute le président américain, avant d'évoquer l'incroyable saison régulière 2013-14 des Spurs, conclue avec 62 victoires et 20 défaites, avant une démonstration en finale contre le double tenant du titre, Miami.
 
M. Obama a ensuite souhaité bonne bonne chance à la star française Tony Parker et à ses coéquipiers. Actuellement septièmes de la conférence Ouest, les Spurs ont connu un début de saison difficile.
 
"Je vais vous dire un truc: si vous avez besoin de conseils pour enchaîner deux titres consécutifs, vous savez où me trouver", a ajouté M. Obama, élu en 2008 puis réélu en 2012.
 
Les Spurs ont ensuite remis à M. Obama un maillot de leur équipe frappé du numéro 1, ainsi qu'un ballon dédicacé, avant de poser avec le président pour la photographie officielle.
 
Après son moment convivial, les Spurs ont souffert sur le parquet du Verizon Center où les prestations des Frenchies des Spurs Tony Parker (14 points, 2 passes en 31') et Boris Diaw (8 points, 2 rebonds, 3 passes en 18') ont été éclipsé par le passage décisif de Kevin Séraphin (17 points et 8 rebonds en 20') dans le Money Time portant son équipe à la victoire 101-93.
 
Un autre français s'est illustré cette nuit, Rudy Gobert qui a réalisé son meilleur match en carrière en compilant 16 points, 11 rebonds, 4 passes et 3 contres en 32 minutes, mais cela n'a pas suffi le Jazz s'est incliné 105-116 face à Golden State.
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP
Date d’écriture: 
Mercredi, 14. Janvier 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Le président Barack Obama a reçu lundi à la Maison Blanche l'équipe des San Antonio Spurs pour célébrer leur titre de champions NBA 2013-2014. Mais cette nuit, Kévin Séraphin et les Wizards ont battu les champions en titre 101-93.

Les Spurs ont accueilli la 3e promo du DES-JEPS

Corps: 
Ce voyage a eu lieu du 2 au 9 janvier 2015. Les stagiaires ont pu échanger pendant un long moment avec Gregg Popovic, Ettore Messina, Chip Englland, RC Buford (General Manager des Spurs) et Becky Hammon, seule cadre féminine de toute la NBA.
 
La visite des installations (salle d’entraînement, AT&T Center), la présence à deux rencontres NBA (contre Washington et Detroit), ainsi que la visite d’une université de San Antonio ont complété le séjour qui restera longtemps dans les mémoires des stagiaires.
 
Catégorie: 
Surtitre: 
Formation des cadres
Auteur: 
Pôle formation
Date d’écriture: 
Mardi, 13. Janvier 2015
Vignette: 
Chapeau: 
La troisième promotion du DES-JEPS a eu la chance de pouvoir vivre pendant six jours une expérience exceptionnelle : partager la vie quotidienne des joueurs et du staff des San Antonio Spurs.

Tony Parker is back

Corps: 
Les champions NBA en titre ont dominé les Clippers pour compter jusqu'à 17 points d'avance, avant de se faire une petite frayeur en fin de rencontre en laissant leurs adversaires revenir à trois longueurs.
 
Mais l'équipe de Greg Popovich, dans sa meilleure configuration avec Parker qui avait manqué huit des neuf derniers matches à cause d'une contracture à la cuisse gauche, était bien trop forte pour les Clippers.
 
Elle a stoppé une série de quatre revers de suite, inédite pour elle depuis mars 2011 et signé sa 18e victoire de la saison pour onze défaites (7e à l'Ouest).
 
La blessure à la cuisse gauche qui empoisonnait Tony Parker  depuis trois semaines, ne semble plus qu'un mauvais souvenir: pour son premier match depuis le 12 décembre, il a terminé meilleur réalisateur de la soirée avec 26 points et 11 sur 18 au tir. Coïncidence ou non, le retour de "TP" a permis aux Spurs de mettre à une série de quatre défaites, ce que la franchise texane n'avait plus connu depuis mars 2011.
 
Boris Diaw a lui aussi été déterminant avec ses 23 points, trois passes et six rebonds. Mais sa meilleure soirée de la saison a failli mal se finir à cause de trois lancers francs ratés en fin de match alors que les Clippers étaient revenus à trois points.
 
A signaler également les 16 rebonds captés, nouveau record personnel par Rudy Gobert, lors de la victoire d'Utah à Memphis (97-91).
 
Enfin Nicolas Batum et Portland n'ont rien pu faire pour stopper un James Harden de feu (44 points, 14/26 aux tirs, 7 passes, 3 rebonds, et 5 interceptions). Victoire 110-95 pour Houston.
Surtitre: 
Français de NBA
Date d’écriture: 
Mardi, 23. Décembre 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Les San Antonio Spurs ont renoué, après quatre défaites consécutives, avec la victoire lundi face aux Los Angeles Clippers (125-118) malmenés notamment par Tony Parker, auteur de 26 points pour son retour de blessure.
crédit: 
Presse Sports/Hahn

Pages

S'abonner à RSS - San Antonio Spurs