Vincent Collet

Equipes de France
Vincent Collet et Valérie Garnier confirmés jusqu'en 2021
Le président de la Fédération Française de BasketBall, Jean-Pierre Siutat et le Directeur Technique National, Alain Contensoux, ont annoncé ce jour la prolongation des contrats de Vincent Collet et Va...
Les entraîneurs s’adaptent
Valérie Garnier et Vincent Collet ont réagi au report des Jeux Olympiques de Tokyo à l’été 2021.
Entraînement avant le grand départ
Ce 19 février, les 12 joueurs sélectionnés par Vincent Collet se sont réunis pour leur dernier jour d’entraînement avant leur premier match de qualification contre l’Allemagne...
Premier clinic entraîneurs NBA/FFBB
A l'occasion du match Charlotte / Milwaukee de vendredi prochain à l'AccorHotels Arena de Paris, la NBA et la FFBB organisaient le premier rendez-vous d'une semaine dédiée au basket dans la Capitale. Joe Prunty (coach NBA) et Vincent Collet (entraîneur de l'Equipe de Fr...
12 joueurs retenus
L’entraineur de l’Équipe de France masculine, Vincent Collet et le Général Manager des Bleus, Patrick Beesley, ont communiqué ce vendredi 17 janvier, les noms des 12 joueurs qui participeront aux matc...
Comment se qualifier pour l'EuroBasket 2021 ?
Le vendredi 21 février prochain en Allemagne l'Equipe de France débutera sa...
Plongés au coeur de la SIG
"Retirer l'idée que nous sommes déjà qualifiés"
"Avoir perdu nous oblige à réagir"

Pages

Une mise au point

Corps: 

Six jours après avoir raté dans les grandes largeurs son début de match contre la Finlande, l’Equipe de France avait visiblement à cœur de remettre les pendules à l’heure pour sa première sortie à domicile, bien aidée dans sa tâche par le retour de Nicolas Batum, Nando De Colo et Boris Diaw, absents à Tempere mais alignés dans le cinq majeur au côté de Tony Parker et Rudy Gobert. Un ensemble particulièrement séduisant qui va donner un aperçu du potentiel tricolore. Agressifs défensivement, rapides, altruistes, les Bleus font le show. L’écart va atteindre les 10 unités (19-9) avant que les médaillés d’argent ne haussent le ton dans la dureté, changeant radicalement la physionomie d’un match marqué par les nombreuses rotations utilisées par des entraîneurs qui avaient choisi d’aligner 14 joueurs de chaque côté. Indispensable également pour lutter contre la chaleur étouffante qui s’est abattue sur l’Est de la France.

Dans le sillage du brillant Bogdan Bogdanovic la Serbie va se reposer sur sa réussite de loin pour patiemment recoller au score. Le jeu de transition va peu à peu disparaître pour laisser place à un basket demi-terrain particulièrement pauvre en points. Lors des 7 premières minutes du deuxième quart-temps, le tableau d’affichage reste bloqué, ou presque (de 25-22 à 29-24). Un trois-points  de Bjelica répond à une pénétration de Nando De Colo et à la pause, la France a maintenu l’essentiel de son matelas (33-27).

Désireux de voir son groupe hausser le ton défensivement, Vincent Collet a été entendu. Les champions d’Europe ferment l’accès à leur cercle avec comme vigie Rudy Gobert. Le pivot de Utah s’offre deux contres monumentaux sur ses vis-à-vis au retour des vestiaires et ajoute, de l’autre côté du terrain, un alley-oop qui enflamme le palais des sports Jean Weille. Parker tranchant et efficace à la création, Batum sans déchet et Diaw omniprésent, l’Equipe de France maintient son emprise sur la rencontre. Un moment de flottement en début de quatrième quart-temps permet cependant aux troupes de Sasha Djodjevic de signer un 2-10 dans le sillage du bûcheron Miroslav Raduljica, qui impose sa puissance dans la raquette (64-59).

Vincent Collet choisit de relancer son cinq majeur et le duo Parker-De Colo se charge d'éteindre ce début d'incendie. Si la préparation est encore longue et que la Serbie est privée de son maître à jouer, Milos Teodosic, les Bleus, après leur revers finlandais, ont un message à envoyer à un adversaire direct pour le titre. Ils le délivrent avec efficacité et application avec un succès 78-65, à confirmer dès dimanche contre la Russie, à Villeurbanne.

France bat Serbie 78-65

Nicolas Batum : "Ce n’était pas une mauvaise chose de prendre un coup derrière la tête d’entrée. Cela s’est ressenti tous les jours par la suite à l’entraînement, l’intensité a vraiment monté. La bonne chose ce soir c’est que lorsque la réussite nous a abandonnés, nous avons continué à défendre très fort."

Vincent Collet : "Le début du match était l’inverse de la rencontre en Finlande. Nous avons eu beaucoup de réussite et nous savions que cela n’allait pas durer. En défendant tout terrain et en mettant de gros shoots, ils sont revenus. Nous avons subi leur agressivité et avons perdu notre fluidité. D’autant plus que nous avons cessé de courir. En revanche la constance était là en deuxième mi-temps avec un meilleur apport du banc. C’est avec le deuxième cinq que nous passons à +13. Florent Pietrus, par son engagement, a donné le ton défensivement. Mais à nouveau nous nous sommes arrêtés en attaque et il a fallu des exploits de nos joueurs majeurs pour refaire l’écart. Ce qu’il faut retenir c’est que c’est un pas en avant. Et qui nous promet un match retour particulièrement difficile à  Belgrade. Il y eu de bonnes choses même s’il y a encore de nombreux domaines à améliorer."

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE MASCULINE - PRÉPARATION À L'EUROBASKET 2015
Date d’écriture: 
Vendredi, 7. Août 2015
Vignette: 
Chapeau: 
L'Equipe de France a livré une prestation de qualité pour dominer la Serbie (78-65) à Nancy et enregistrer sa première victoire lors de sa préparation à l'EuroBasket.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

"Si on avait gagné, ça aurait été un hold-up"

Corps: 

Surtitre: 
Mémoires de coach - Episode 2
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Août 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Les Bleus retrouvent la Serbie ce vendredi à Nancy pour leur premier match de préparation sur le sol français. Le coach tricolore Vincent Collet se souvient de l'opposition face aux Serbes en demi-finale de la Coupe du Monde il y a un an.

"Nos adversaires ne savaient pas qui on était"

Corps: 

Surtitre: 
Mémoires de coach - Episode 1
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 1. Août 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Les Bleus sont opposés à la Finlande pour leur premier match de préparation à l'EuroBasket 2015 (du 5 au 20 septembre). Avant de débuter la rencontre à Tampere, retour avec le coach tricolore, Vincent Collet, sur le passé entre les deux équipes et notamment la rencontre en terre finlandaise en 2009.
crédit: 
FFBB

Des Bleus honorés

Corps: 
Vincent Collet, l'entraîneur de l'équipe de France et de Strasbourg a été désigné meilleur entraîneur de Pro A pour la troisième fois de sa carrière (2001, 2004).
 
Pour la première fois cette saison, un seul MVP, incluant à la fois les joueurs français et étrangers, était choisi. C'est l'intérieur du CSP Limoges Adrien Moerman qui a été élu. Il devance un autre joueur tricolore, le meneur de la SIG, Antoine Diot.
 
Cadre de l'Equipe de France, Florent Pietrus a reçu le Trophée de meilleur défenseur de Pro A.
 
Un trophée d'honneur a été remis à Nanterre, pour sa victoire en Eurochallenge, la première d'un club français messieurs en Coupe d'Europe depuis 2002.
 
ProA :
Meilleur joueur : Adrien Moerman (Limoges)
Meilleur entraîneur : Vincent Collet (Strasbourg)
Meilleur défenseur : Florent Piétrus (Nancy)
Meilleur contreur : Shawn King (Le Havre)
Meilleur sixième homme : Darnell Harris (Orléans)
Meilleur marqueur : Steven Gray (Dijon)
Meilleur jeune : Petr Cornelie (Le Mans)
Meilleure progression : Benjamin Sene (Nancy)
Meilleur arbitre : Joseph Bissang
 
ProB :
Meilleur joueur : Davante Gardner (USA/Hyères-Toulon)
Meilleur entraîneur : Laurent Legname (Hyères-Toulon)
Meilleure progression : Matthieu Wojciechowski (Le Portel)
 
Championnat espoirs :
Meilleur joueur : Anthony Labanca (Strasbourg)
Meilleur entraîneur de centre de formation : Lauriane Dolt (Strasbourg)
Surtitre: 
Soirée de Trophée LNB
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP
Date d’écriture: 
Lundi, 18. Mai 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Hier soir lors de la Soirée des Trophées organisée par la LNB, les Bleus ont été honorés.
crédit: 
©olivier Fusy

24 joueurs présélectionnés

Corps: 

Le Directeur Technique National, Patrick Beesley, et l’entraîneur de l’Équipe de France masculine, Vincent Collet, ont dévoilé la liste des 24 joueurs présélectionnés pour la préparation à l’EuroBasket 2015, qui débutera dans quatre mois.

Le groupe France 2015

Prénom

Nom

Taille

Naiss.

Sélec.

Club 2014-2015

Poste 1

Thomas

Heurtel

1,90

1989

37

Anadolu Efes Istanbul (Turquie)

Tony

Parker

1,85

1982

149

San Antonio Spurs (NBA)

Léo

Westermann

1,98

1992

5

Limoges CSP

           

Poste 2-1

Nando

De Colo

1,95

1987

111

CSKA Moscou (Russie)

Fabien

Causeur

1,95

1987

29

Vitoria (Espagne)

Antoine

Diot

1,90

1989

59

Strasbourg IG

Evan

Fournier

1,99

1992

21

Orlando Magic (NBA)

   

 

 

   

Poste 2-3

Nicolas

Batum

2,03

1988

96

Portland Trailblazers (NBA)

Nobel

Boungou-Colo

2,02

1988

2

Limoges CSP

Mickaël

Gélabale

2,00

1983

123

Limoges CSP

Edwin

Jackson

1,88

1989

29

FC Barcelone (Espagne)

Charles

Kahudi

1,99

1986

62

Le Mans SB

Jérémy

Leloup

2,02

1987

-

Strasbourg IG

           

Poste 4

Boris

Diaw

2,03

1982

192

San Antonio Spurs (NBA)

Adrien

Moerman

2,01

1988

1

Limoges CSP

Florent

Piétrus

2,01

1981

194

SLUC Nancy

           

Poste 4-5

Mouhammadou

Jaiteh

2,08

1994

-

JSF Nanterre

Joffrey

Lauvergne

2,09

1991

37

Denver Nuggets (NBA)

Kim

Tillie

2,11

1988

15

Vitoria (Espagne)

Ali

Traoré

2,06

1985

56

Strasbourg IG

           

Poste 5

Alexis

Ajinça

2,14

1988

28

New Orleans Pelicans (NBA)

Rudy

Gobert

2,17

1992

21

Utah Jazz (NBA)

Ian

Mahinmi

2,11

1986

32

Indiana Pacers (NBA)

Kevin

Séraphin

2,08

1989

37

Washington Wizards (NBA)

 

Surtitre: 
Equipe de France masculine - Préparation Eurobasket 2015
Date d’écriture: 
Samedi, 2. Mai 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Le Directeur Technique National, Patrick Beesley, et l’entraîneur de l’Équipe de France masculine, Vincent Collet, ont dévoilé la liste des 24 joueurs présélectionnés pour la préparation à l’EuroBasket 2015, qui débutera dans quatre mois.

Séminaire de la DTN à Strasbourg

Corps: 

Comme chaque mois, Patrick Beesley participera à des tables rondes en présence des entraîneurs nationaux afin d’échanger sur le domaine technique.

Vincent Collet, Entraîneur de l’Équipe de France masculine et de Strasbourg IG, interviendra lors de ce séminaire mercredi matin.

L’ensemble de la délégation sera réunie dès mardi soir pour assister à la rencontre d’Eurocup au Rhénus, opposant Strasbourg au Zenith Saint Petersbourg.

Catégorie: 
Surtitre: 
Direction Technique Nationale
Auteur: 
Service de Presse FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 10. Février 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Patrick Beesley, Directeur Technique National, sera présent à Strasbourg dans le cadre du séminaire de la DTN qui se déroulera le mercredi 11 février.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Mickaël Gélabale rejoint la SIG

Corps: 

L'ailier tricolore a été engagé pour un mois par le club alsacien dans l'optique de réaliser de réaliser un bon parcours en EuroCup et décrocher la première place du groupe.

« Il n’avait pas de club, besoin de jouer et de se montrer. Nos intérêts communs se rejoignaient et nous avons trouvé un terrain d’entente. Mais pour l’heure, nous n’avons pas les moyens de le garder au-delà du mois de décembre », souligne le président, Martial Bellon sur le site de la SIG.

Egalement sur le site du club, Vincent Collet a montré beaucoup d'anthousiasme à l'idée de diriger à nouveau Mike Gélabale : « C’est un joueur performant sur les deux postes (3/4). Il a la réputation d’être très adroit, une qualité fluctuante chez nous. Nous sommes en quête de la place la plus haute dans la poule et c’est un renfort de choix pour atteindre cet objectif . Il connaît très bien les systèmes et on va exploiter ses qualités sur des formes de jeu très précises. Il nous apportera des solutions supplémentaires aux postes d’ailier et d’ailier fort ».

Mike Gelabale devrait rejoindre sa nouvelle équipe très rapidement et disputer son premier match sous le maillot de la SIG mercredi prochain à Saragosse.

 

 

Plus d'informations sur www.sigbasket.fr

Surtitre: 
Transfert
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec communiqué SIG
Date d’écriture: 
Vendredi, 21. Novembre 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Sans club depuis le début de la saison, Mickaël Gélabale s'est engagé aujourd'hui en faveur de la SIG où il retrouvera un peu de l'Equipe de France avec Antoine Diot et Vincent Collet.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Pour continuer à rêver

Corps: 
Au lendemain d’une victoire historique sur le favori de la Coupe du Monde, dans son antre, l’Equipe de France a dû redescendre de son nuage pour se rendre à l’évidence. Malgré l’énormité de l’exploit, elle n’a encore aucune garantie de monter sur le podium dimanche soir à Madrid. Face à elle se présente la Serbie, qui rêve de reprendre le fil de son histoire et effacer les souvenirs douloureux du Mondial 2010. Vice-champions d’Europe à l’époque, les Serbes avaient livré un combat homérique face à la Turquie en demi-finale, ne cédant que d’un point, au buzzer, sur un panier entaché d’une monumentale erreur d’arbitrage (pied en touche de Kerem Tunceri). Un ressort s’était incontestablement brisé cet été là et la jeunesse serbe, promise aux sommets, avait ensuite enchaîné une 8e et une 7e place à l’EuroBasket. A 47 ans, Sasha Djordjevic (triple champion d’Europe et champion du Monde comme joueur) a reçu comme mission de rebâtir ce monument en péril et est déjà parvenu à redonner une âme et une ligne directrice à un ensemble qui regorge de joueurs estampillés Euroleague.
 
Milos Teodosic (CSKA) et Nemanja Bjelica (Fenerbahçe) sont au sommet de leur art tandis que la petite merveille du Partizan, Bogdan Bogdanovic (22 ans), drafté cet été par Phoenix mais finalement en partance pour Fenerbahçe, est "le plus grand talent serbe depuis 10 ans", d’après Teodosic. "C’est le renouveau du basket serbe après 2-3 années difficiles", analyse Vincent Collet. "Ce qui m’impressionne surtout c’est leur montée en puissance. Contre la Grèce d’abord puis le Brésil. La surprise c’est Miroslav Raduljica. Avec un Nenad Krstic revenu aux affaires, le poste 5 est très impressionnant. On sort des Gasol donc ça ne peut pas être pire. Mais c’est équilibré. Teodosic sort d’un match énorme et cela va être une problématique. On ne peut pas le laisser faire ce qu’il veut comme face au Brésil."
 
Depuis quelques années, les France-Serbie sont particulièrement disputés. A l’EuroBasket 2011 les Bleus s’étaient imposés en prolongation 97-96 au terme d’un match légendaire. L’an passé, à Ljubljana, les Serbes avaient en revanche dominé le match de poule (65-77) et ont fait de même à Pau lors de la préparation cet été (69-79). Il y a 12 jours, à Grenade, c’est sur un ultime coup de sifflet que la France était sortie vainqueur (74-73). "Psychologiquement ce sera facile pour mes joueurs de comprendre que nous étions à égalité", estime Vincent Collet. "Ce qui a pénalisé l’Espagne c’est qu’elle n’imaginait pas qu’elle puisse perdre face à nous. Contre la Serbie nous avons longtemps été dominés avant que nos jeunes nous ramènent dans le match. On sait que cette équipe est forte et on ne peut pas avoir de complexe de supériorité."


 
Lors des huitièmes puis des quarts de finale, la Serbie a impressionné grâce à une rotation plus limitée, un secteur intérieur dominant et des arrières en pleine réussite de loin. "Si la Serbie a d’autres caractéristiques que l’Espagne, la façon de faire au niveau de l’abnégation et de la discipline doit être reproduite", met en garde le coach des Bleus. "On a été capables de le faire une fois. Ne croyez pas que ce soit notre niveau. Pour que ça le soit il faut le refaire vendredi… Et je n’en suis pas certain. Mais c’est le challenge qui se présente à nous."
 
Un challenge avec, au bout, la perspective d’une première médaille historique dans la compétition intercontinentale pour des Bleus qui n’avaient jamais atteint les demi-finales d’une Coupe du Monde. Leur 4e place acquise en 1954 l’était dans le cadre d’un tour finale à 8 équipes. 14 ans après la finale des Jeux Olympiques de Sydney, l’occasion est également unique de retrouver dans un match pour l’or les Américains. "La finale éventuelle contre les Etats-Unis est un élément de motivation. Dans la vie d’un basketteur, c’est forcément quelque chose d’exceptionnel", sourit Vincent Collet. "Quand j’avais dix ans et que je jouais sur mon panier tout seul, je m’imaginais jouer contre les Etats-Unis en finale des Jeux Olympiques ou de la Coupe du Monde."

 

Surtitre: 
Coupe du Monde FIBA 2014
Auteur: 
Julien Guérineau (à Madrid)
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Septembre 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Après sa victoire retentissante sur l’Espagne, l’Equipe de France dispute une place en finale de la Coupe du Monde à la Serbie. Battus d’un point en phase de poule, les Serbes, déjà demi-finalistes de la compétition en 2010, ont survolé la phase finale, étrillant coup sur coup la Grèce (+18) et le Brésil (+28).
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

La France rêve de l’EuroBasket

Corps: 
"L’EuroBasket 2015 nous fait saliver. Joueurs ou staffs, tout le monde en rêve." En plus d’avoir son esprit entièrement tourné vers le quart de finale de la Coupe du Monde de mercredi soir, Vincent Collet va suivre avec intérêt la décision que prendra le Board de la FIBA Europe lundi après-midi. Ce dernier doit en effet désigner quels pays accueilleront la compétition continentale, qui délivrera deux places pour les Jeux Olympiques de Rio. Après la décision du mois de juin dernier de retirer l’organisation à l’Ukraine, un nouveau processus de candidatures a été lancé.
 
La France s’est positionnée pour accueillir une des poules du premier tour de l’EuroBasket 2015 ainsi que le tour final, qui se disputerait dans le Stade Pierre Mauroy de Lille dont la capacité, en configuration basket, dépasse les 27.000 places. Une perspective qui fait beaucoup parler au sein du groupe France : "Nous espérons tous ce grand moment", reprend Collet. "Comme la génération espagnole bénéficie aujourd’hui de cette Coupe du Monde à la maison, notre génération de joueurs mériterait de pouvoir défendre son titre européen chez elle. On voit ce que ça représente dans les pays qu’on a traversés ces dernières années. On imagine disputer une phase finale dans un cadre incroyable."
 
Le board de la FIBA Europe se réunira lundi à 12h00. Les pays candidats auront ensuite cinq minutes pour présenter leur dossier avant la phase des votes. C’est le capitaine des Bleus en personne, Boris Diaw, qui prendra la parole pour la France. L’annonce de la décision est attendue vers 17h30 à Madrid.
Surtitre: 
EuroBasket 2015
Auteur: 
Julien Guérineau (à Grenade)
Date d’écriture: 
Dimanche, 7. Septembre 2014
Vignette: 
Chapeau: 
C’est lundi dans l’après-midi que la FIBA Europe dévoilera l’identité des pays qui accueilleront l’EuroBasket 2015. La délégation de la FFBB et Boris Diaw ont préparé, dimanche, leur présentation.
crédit: 
Canet/FFBB

Pages

S'abonner à RSS - Vincent Collet