Vous êtes ici

EQUIPE DE FRANCE A MASCULINE

"Ce match demande confirmation"

par Julien Guérineau, à Rio - 09/08/2016
Bellenger/IS/FFBB
Satisfait du visage affiché par ses joueurs contre la Chine, Vincent Collet reste néanmoins prudent et souhaite voir confirmer cette embellie face à la Serbie.

Avez-vous retrouvé l’Equipe de France contre la Chine ?

C’était la réaction qu’on attendait. On ne pouvait pas rester sur cette impression de l’Australie. Ce soir on s’est réveillé et maintenant il faut enchaîner. En termes d’état d’esprit, de détermination, d’attitude, c’était le jour et la nuit

Etiez-vous plus attentif aux attitudes qu’au basket pour ce deuxième match ?

Hier nous avons fait une vidéo très symbolique. On a associé des images de l’Australie avec des images de ces quatre dernières années pour leur montrer que c’était les mêmes joueurs mais pas la même équipe. J’ai dit samedi que je n’avais pas d’équipe et que j’en voulais une. A condition de poursuivre dans la même lignée, ce match de l’Australie aura peut-être servi de déclencheur.

Malgré l’écart vous avez offert un temps de jeu conséquent à Nicolas Batum et Tony Parker. Pour quelles raisons ?

Je les ai refaits jouer car ils ont besoin de rythme, tout en les préservant quand même. Tony a fourni un effort défensif important et cela va lui permettre de retrouver ses sensations d’autant qu’il est déjà pas mal. Nicolas s’est libéré ce soir, tout comme Rudy Gobert.

Quels sont vos principaux motifs de satisfaction ?

Le point négatif ce sont les balles perdues. On joue encore trop en première intention, on force un peu les actions alors qu’il faut jouer avec plus d’espace. Mais cela va venir. En revanche ce qui me fait très plaisir c’est que nous avons écrasé le rebond alors que nous étions systématiquement dominés depuis le début de la préparation. Avec Batum et Gobert comme fers de lance. La conquête dans notre sport est un élément essentiel.

Le profil de la Chine qui souffre dès que la pression défensive augmente pousse-t-il à rester prudent ?

Je sais très bien que ce match demande confirmation contre une forte équipe. Dans 36 heures, contre la Serbie, nous devons effectuer un match de haut niveau. On ne peut plus espérer que la 3e ou la 4e place ce qui signifie croiser une très forte équipe avec la nécessité d’hausser notre niveau. Aujourd’hui on ne peut pas déterminer le classement de l’autre poule et voir plus loin que les quarts serait dangereux. 

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'