Vous êtes ici

Euro U16 masculins

Double victoire

14/08/2019
FIBA
L'Equipe de France U16 a décroché son billet pour les demi-finales de l'Euro au terme d'un superbe match face à la Croatie (80-78 en prolongation). Elle est également qualifiée pour la Coupe du Monde U17 2020.

Face aux jumeaux Ivisic (2,12 m) l’Equipe de France avait l’occasion d’utiliser plus facilement ses centimètres pour le troisième quart de finale de la journée. Une rencontre pour continuer à lutter pour une médaille mais également un match qualificatif pour la Coupe du Monde U17 2020. Le staff technique avait décidé pour l’occasion de titulariser Naoll Balfourier (2,15 m), en difficulté depuis le début du tournoi, mais qui, comme un symbole, inscrivait les trois premiers points de son équipe. Des points qui se feront très rares pour des Bleuets scotchés à 5 en 5 minutes. Mais Bernard Faure trouvera sur son banc l’étincelle qui allait changer le cours des choses.

Adama Bal, auteur de son meilleur match en huitième, récidivait en faisant apprécier la pureté de son tir de loin. Ses trois tirs primés lors de la première mi-temps lançaient les Bleus face à la zone croate. Et sur un belle relation entre les tours jumelles Raynaud-Balfourier, l’écart grimpait à +11 (32-21). Une avance qui disparaissait aussi vite qu’elle était apparue à la faveur d’un 1-10 éclair et il fallait que Victor Wembanyama déploie ses interminables segments pour signer plusieurs séquences de grande classe dans la dernière minute et conserver la tête (37-33).

Wembanyama continuait de régner dans les airs dans le troisième quart-temps, bien épaulé par le meneur Nathan De Sousa. En face Tomislav Ivisic suppléait son frère Zvonimir, l’arme offensive numéro des Croates, laissée sur le banc par son coach. Un choix audacieux et payant, Tomislav, qui n’avait pas réussi un tir à trois-points du tournoi, se fendant d’un 3/3 meurtrier qui redonnait l’avantage aux siens (52-56, 32e). Un moment de flottement stoppé par la connexion Traore, Armel et Yohan attaquant le cercle avec agressivité et efficacité. Armel Traore poursuivait son festival durant tout le money-time. De près, de loin, aux lancers-francs, bien servi par De Sousa, l’ancien joueur de Charenton, profitant de la fabuleuse moisson au rebond de Wembanyama (21 prises !), semblait offrir la victoire à la France. Mais Tomislav Ivisic égalisait à une seconde du buzzer pour envoyer le match en prolongation (72-72).

Cinq minutes irrespirables marquées par l’audace et la hargne de De Sousa. Le meneur de Cholet prenait toutes ses responsabilités offensivement et à +2 et la possession dans les mains de la Croatie, Wembanyama, monumental, abattait en plein vol le meneur croate. Son huitième contre de la soirée offrait une magnifique victoire à la France.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'