Vous êtes ici

Entretien

Les archives de l'Alsace de Bagnolet

30/12/2019
L’Alsace de Bagnolet est un club qui a marqué l’histoire du basket-ball, aussi bien au niveau francilien que national. Ces derniers mois, l’Alsace a entrepris un travail remarquable de classement et de sauvegarde de ses archives. Claire Huchet, qui a été en charge de ce travail, nous a présenté le projet.

Pouvez-vous évoquer succinctement la naissance de l’Alsace de Bagnolet et l’histoire de sa section basket ?

Le club est né en 1908 sous le nom de patronage Saint-Léon. Son fondateur, l’abbé Justin Rouan, était alors âgé de 24 ans et avait été envoyé comme vicaire à Bagnolet, afin d’aider le curé de la paroisse, l’abbé Charles.
En plus de s’occuper de l’Eglise, il souhaitait aussi prendre soin des enfants des quartiers qui n’allaient pas à l’école. Pour ce faire, tous les jeudis et dimanches, il les emmenait en forêt, les amusait avec des jeux collectifs sur le tout premier terrain du patronage (rue de la Capsulerie), et leur donnait des cours de catéchisme. L’objectif de l’abbé Rouan était de faire "des enfants d’aujourd’hui, des hommes grands, forts et bien éduqués".
Le patronage connut un rapide succès et développa très vite différentes sections telles que le-main-à-main, la fanfare, le rallye-cor, la chorale, ou encore l’athlétisme, avec lesquelles il se fit connaître davantage à des concours et compétitions.

En 1918, pour célébrer la reconquête de l’Alsace et de la Lorraine, le président alsacien, Charles Keller, changea le nom du club : le patronage Saint-Léon devint l’Alsace. La section basket apparu au printemps 1924, six ans après que le patronage ait changé de nom pour devenir « l’Alsace de Bagnolet ». La première équipe masculine était composée des joueurs suivants : Adamy, Duchatel, Chauvin, Goussaire, Couppe. Les résultats furent lents au démarrage mais les progrès se firent sentir à partir de 1938 où l’équipe première masculine devint championne de France des patronages, pour ensuite devenir plusieurs fois champions F.S.F. entre 1950 et 1970 et enfin, champions de France en 1961, 1962, 1967. L’équipe première féminine fut créée en 1947 et fut championne de Paris L.P.B.B. (Ligue Parisienne de Basket-Ball) en 1959. En 1966 – 1968 – 1970, elles deviennent championnes F.S.C.F. L’équipe monta ensuite en Fédérale puis en Nationale 1 en 1971-1972 & 1972-1973. L’Alsace de Bagnolet est située rue Francisco Ferrer (ancienne rue des Petits Champs) sur un terrain que l’abbé Rouan, avec l’aide d’un ami, Charles Guillon, a acquis le 26 juillet 1926 à la suite de nombreuses démarches compliquées qui durèrent de 1925 à 1926.

Pouvez-vous raconter votre arrivée à l’Alsace de Bagnolet (engagement dans le cadre d’un service civique puis embauche) ? Quelle est votre mission ?

J’ai été embauchée par l’Alsace en service civique car le club désirait organiser ses archives et mettre en valeur son histoire et son patrimoine. Ayant toujours privilégié les valeurs de famille, partage, et soutien, le club a fait appel à un service civique pour réaliser son souhait. Ma mission est de récupérer toutes les archives qui se trouvent en différents endroits sous différents formats, à savoir : les lettres échangées tout au long des années, les photos des matchs et divers événements, des plans des travaux effectués à l’Alsace, des fanions des clubs rencontrés au cours de matchs… Mon objectif principal est ensuite de les trier, scanner et protéger et classer les documents qui en ont besoin.

Comment se compose le fonds d’archives de l’Alsace de Bagnolet ?

Les docuemnts sont très nombreux et très variés. Il peut s’agir de lettres manuscrites ou tapées à la machine, (internes et externes à l’Alsace), de photos, plans, fanions, drapeaux, tableaux, cahiers, affiches, affichettes, atblettes, programmes, petits films et même photogrammes. Dans les échanges de lettres, j’ai aussi des demandes de fans pour des photos signées, de cartes de félicitations et des documents variés, que je range dans des classeurs individuels. Les dates des archives toutes confondues s’échelonnent des années 1880 à aujourd’hui.

Comment procédez-vous pour classer et conditionner ? Quelles sont les étapes ? Où en êtes-vous ?

Pour classer, répertorier et mettre en valeur les archives je fais plusieurs tris. Je classe les photos par ordre chronologique et événements que je réunis dans des classeurs du même style, transformés en albums photos.
Chaque photo est numérotée, légendée et collée sur feuille canson. Puis, à l’aide d’outils numériques, je les scanne une par une et je les range sur ordinateur dans des dossiers, renommés aussi. Dans un fichier numérique sous forme de tableau Excel, j’inscris toutes les photos afin de tout répertorier. Cela permet à tout individu qui fait une recherche de photos, de la retrouver assez vite. Grâce à un système de filtrage que l’on peut utiliser sur Excel, la recherche peut fonctionner par mot clé, date ou numéro de photo. Je trie toutes les correspondances par villes en tenant compte du club, et par ordre chronologique pour chaque club.
Puis je les range dans des classeurs par ordre chronologique. L’idée est qu’à la fin, tout soit numérisé et rangé sur ordinateur dans des dossiers aux titres clairs et dans des classeurs où les documents papiers sont protégés.

Pour le moment je suis rendue à un classement d’environ 1000 photos en comptant celles qui sont déjà dans les albums, et celles que je n’ai pas encore pu faire développer, mais qui sont déjà renumérotées, mises dans le fichier Excel et rangées dans les dossiers de l’ordinateur. J’ai fait une petite pause photos pour me consacrer aux diverses correspondances entre les clubs que je souhaite finir au plus vite afin de continuer mon travail sur les photos. J’ai aussi commencé un tri des plans qui représentent les différents travaux de l’Alsace que j’ai rangé par bâtiments dans des classeurs et triés par ordre chronologique. J’envisage peut-être de les mettre dans des boîtes d’archives à plat, par bâtiment. Un projet a été lancé avec la F.S.C.F. concernant le drapeau du club que l’on souhaite réparer, et qui a désormais 100 ans. C’est une affaire qui est en cours et on ne sait malheureusement si elle aboutira, vu le coût de la réfection.

Des projets de valorisation sont-ils d’ores et déjà envisagés pour le fonds (mise à disposition de chercheurs, exposition, etc.) ?

Le projet est de réaliser un jour une exposition permanent à l’aide des archives du club. En attendant, les classeurs seront présentés lors de chaque réunion au club (repas amicaux, assemblées géénrales des sections et de l'association, etc.). Il est aussi envisageable de se fournir en matériel adéquat pour mieux protéger les archives.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'