FFBB | FFBB

FFBB

Un nouveau staff au Pôle France Basketball

Corps: 

Le PFBB accueille un nouveau directeur, en replacement de Gilles THOMAS, qui a fait valoir ses droits à la retraite, après une longue carrière à la FFBB. C’est Bernard FAURE, ancien entraîneur au Pôle France et des Équipes de France jeunes (U16 et U17), qui occupera désormais cette fonction.

L‘encadrement des équipes a été modifié :

LF2 : Entraîneur : Cathy MELAIN. Assistant Fabien FRYDRYZSAK

NF1 : Entraîneur : Arnaud GUPPILLOTTE. Assistant : Julien EGLOFF

NM1 : Entraîneur : François PERONNET. Assistant : David HERMINE

U18 M : Entraîneur : Nicolas ABSALON. Assistant : Christophe LEONARD

Jean-Aimé TOUPANE, actuel entraîneur de l’Équipe de France féminine, demeure le Directeur Sportif du PFBB.

Il est assisté dans ses fonctions par deux coordinateurs des Équipes de France jeunes :

  • Ruddy NELHOMME, actuel assistant de l’Équipe de France Masculine, pour les équipes masculines
  • Grégory HALIN, actuel assistant de l’Équipe de France féminine, pour les équipes féminines

 

Catégorie: 
Surtitre: 
PÔLE FRANCE BASKETBALL YVAN MAININI
Auteur: 
Service de presse FFBB / FCT
Date d’écriture: 
Vendredi, 19. Juillet 2024
Vignette: 
Pour la saison 2024-2025 le Pôle France BasketBall voit son staff évoluer
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le Directeur Technique National, Alain CONTENSOUX et le Directeur de la Performance et des Équipes de France, Jacques COMMERES ont dévoilé la nouvelle équipe d’encadrement du Pôle France BasketBall - Yvan Mainini (INSEP – Paris 12) pour la saison 2024-2025.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Le nouveau maillot des Équipes de France !

Corps: 

Nouveau maillot des Équipes de France et collection Jordan x FFBB, disponibles le 1er juillet sur le FFBB Store

 

Surtitre: 
FFBB STORE
Auteur: 
Clément Daniou
Date d’écriture: 
Mardi, 21. Mai 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dès le 1er juillet prochain, retrouvez le nouveau maillot des Équipes de France et la collection Jordan x FFBB sur le FFBB Store.
crédit: 
Corentin Cardon/FFBB
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Oui

L'Île-de-France Est et le Nord-Est remportent le TIZ

Corps: 
Après trois jours de compétition à Voiron, le TIZ 2024 a pris fin samedi soir avec l'ensemble des matches de classement.

En finale, l'Île-de-France Est a dominé le Nord 36-29 chez les féminines tandis que chez les masculins le Nord-Est a pris le dessus sur l'Es 54-49.

Classement F : 1- Île-de-France Est, 2- Nord, 3- Est, 4- Ouest, 5- Nord-Est, 6- Île-de-France Ouest, 7- Sud-Ouest, 8- Sud-Est
 
Classement M : 1- Nord-Est, 2- Est, 3- Sud-Ouest, 4- Sud-Est, 5- Île-de-France Est, 6- Nord, 7- Île-de-France Ouest, 8- Ouest
 

Catégorie: 
Surtitre: 
TIZ 2024
Date d’écriture: 
Dimanche, 12. Mai 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le Tournoi Inter Zones organisé à Voiron, avec le soutien du Youth Development Fund de la FIBA, a vu la victoire de l'Île-de-France Est sur le Nord chez les féminines et du Nord-Est sur l'Est chez les masculins.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Nouveau record de licenciés

Corps: 

Pour la deuxième année d’affilée, la Fédération Française de BasketBall a battu son record en dépassant les 725 000 licences. Premier sport collectif en salle et premier sport collectif féminin, le basket-ball français démontre une fois de plus toute sa popularité à un peu plus de 100 jours du début des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Jean-Pierre Siutat (Président de la Fédération Française de BasketBall) : « A quelques jours de l’ouverture des Jeux de Paris 2024, le basket français établit deux nouveaux records ; je souhaite évoquer celui du nombre de licenciés actifs au sein nos 3.800 clubs (613 000 à comparer au 456 000 de 2010). Nous sommes conscients d’avoir refusé près de 180 000 jeunes ces deux dernières saisons par manque de créneaux et d’encadrement ; le challenge reste entier après les Jeux qui seront un accélérateur extraordinaire pour le sport français. Je remercie l’ensemble des équipes dirigeantes de nos clubs qui sont les maillons essentiels de ces belles performances ».

 

Évolution du nombre de licenciés depuis 2010
Saison Nombre de licenciés
2023-2024 725 550*
2022-2023 725 009
2021-2022 678 482
2020-2021 514 776
2019-2020 668 367
2018-2019 710 970
2017-2016 681 584
2016-2017 661 025
2015-2016 641 367
2014-2015 600 169
2013-2014 578 207
2012-2013 491 271
2011-2012 468 166
2010-2011 461 057

*saison en cours, nombre non définitif

Catégorie: 
Surtitre: 
FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Avril 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À quelques semaines du début des Jeux Olympiques de Paris 2024, et alors que la saison 2023-2024 n’est pas encore terminée et que des licences continuent d’être enregistrées, la FFBB a battu un nouveau record du nombre de licenciés avec plus de 725 000 licences au 16 avril 2024. La Fédération Française de BasketBall conforte sa place de 3ème fédération sportive en France, derrière le football et le tennis.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Oui

-50 % sur votre abonnement à L’Équipe

Corps: 

Abonnement annuel à 72€ (au lieu de 144€), donnant accès à tous les articles de L’Équipe, aux contenus l'Équipe Explore ainsi qu’à L’Équipe numérique 7 jours sur 7 (le Journal, articles en illimité, magazine, hors-séries et tous les avantages abonnés) disponibles sur le site L'Équipe et son application mobile.

Pour bénéficier du tarif promotionnel, utilisez le code promo : FFBB2024

Pour profiter de l'offre, cliquez ici

Catégorie: 
Surtitre: 
Offre partenaire
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Avril 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La Fédération Française de BasketBall a conclu un accord de partenariat avec la chaine L’Équipe qui diffusera, le samedi 27 avril, en direct les Finales de la Coupe de France de Basket 2024. Dans le cadre de cet accord, profitez d’une offre spéciale licenciés FFBB : -50% sur votre abonnement annuel à L’Équipe.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Amel Dahra : "C’est juste incroyable"

Corps: 

Félicitations pour votre sélection aux Jeux-Olympiques de Paris 2024. Comment avez-vous appris la nouvelle ?
J’ai reçu un mail de la FFBB qui m’a transmis le listing de la FIBA. Quand j’ai reçu la nouvelle, j’ai reçu plein de messages avant-même de recevoir la convocation officielle et c’est quand j’ai vu tous ces messages que je me suis douté qu’il se passait quelque-chose puisque j’ai pu consulter mon téléphone qu’à la fin de mon service, j’avais la main dans la pâte jusqu’en début d’après-midi.

Arbitre olympique et travailleuse en boulangerie, comment allie-t-on les deux ?
On s’organise, c’est une vie qui est très millimétrée, ça demande une grande organisation et j’ai la chance de pouvoir allier les deux puisque je travaille en famille. Je travaillais déjà en famille avant mais j’ai dû changer de métier puisque je devais me rendre plus disponible pour officier au niveau international.

Existe-t-il des critères particuliers concernant la sélection des arbitres pour les Jeux Olympiques ?
J’imagine qu’on est jugé avant tout sur la compétence. Au-delà de ça il y a aussi des aspects de représentativité mondiale, entre les FIBA de chaque continent. On reste observé sur toutes nos compétitions, on a la chance aujourd’hui d’avoir un outil informatique qui nous permet d’avoir une meilleure visibilité, et cela contribue à affiner la sélection au cours d’une saison.

Comment s’est passé le processus de sélection ?
C’est le travail de plusieurs années, de régularité qui m’ont permis d’atteindre le très haut-niveau. J’ai eu la chance d’accéder à d’autres compétitions au préalable avec notamment mon premier championnat du monde U17 féminin à Debrecen, puis les U19 en championnat du monde féminin à Madrid, entre temps j’ai pu officier sur des qualifications de championnat du monde et EuroBasket féminins. Dernièrement j’étais au Tournoi de Qualification Olympique en Belgique. C’est un processus qui s’est fait crescendo sur les sélections des différentes compétitions.

Vous êtes sur la liste préliminaire, quelle est la suite de la préparation pour figurer dans la liste définitive ?
Je suis sur une pré-sélection de 40 arbitres, puis à l’issue de deux tournois qui auront lieu entre juin et juillet, 30 arbitres seront retenus. Il n’y a pas de certitude sur ma sélection olympique. Les deux prochains tests seront un tournoi de qualification olympique et un championnat d’Europe U17.

Le fait d’être une arbitre française pour des Jeux Olympiques à domicile, ça doit être quelque chose de spécial ?
Le fait d’être sur une liste potentielle pour aller sur des Jeux-Olympiques c’est juste incroyable. Si on m’avait dit que je serais là où je suis quand j’ai démarré l’arbitrage, j’aurais rigolé ou même pas écouté tellement ça me semblait inaccessible. Ensuite, au fur et à mesure des formations que j’ai suivies et par la concrétisation de certains objectifs, ce qui était de l’inaccessible s’est transformé en rêve et aujourd’hui ce rêve s’est transformé en objectif. Que ce soit en France ça a tout de même une saveur particulière puisqu’il y a la fierté de pouvoir représenter son pays à domicile, mais pour l’instant je ne peux qu’imaginer quelle sensation ce serait en attendant de rejoindre la sélection définitive.

Être sélectionné pour les Jeux-Olympiques, c’est l’aboutissement pour un arbitre ?
Les Jeux-Olympiques restent LA compétition, si l’on demandait à n’importe quel arbitre la compétition qu’il souhaiterait officier, la réponse serait unanime pour les Jeux-Olympiques.

Le tournoi de qualification olympique à Anvers en février était un bon avant-goût pour Paris 2024 ?
C’était génial. J’avais la chance d’être dans un groupe d’arbitres que je connais donc il y avait déjà des affinités avant la compétition. Sur ce type de compétition on a un travail préparatoire avec un certain nombre de visioconférences en amont où l’on travaille avec les collègues pour qu’avant même d’arriver sur le tournoi nous ayons une connaissance du groupe. Nous n’arrivons pas en terre inconnue puisque nous connaissons les équipes, nous faisons du scouting et c’est cet énorme travail préparatoire qui nous permet d’être opérationnel sur la compétition, d’arriver sans pression outre celle de vouloir bien faire. Nous avons vraiment des outils à disposition qui nous permettent d’arriver dans des conditions optimales à ces compétitions de très haut-niveau.

Comment votre entourage a-t-il réagi à votre nomination ?
Mon entourage très proche j’ai voulu leur dire immédiatement puisque je ne voulais pas qu’ils l’apprennent avant par les réseaux sociaux, j’avais envie de leur annoncer de vive voix. Ils m’ont dit qu’ils étaient très fiers, qu’ils n’étaient pas surpris et qu’ils continuaient de me soutenir quel qu’en soit l’issue. Avoir la fierté de mon entourage proche, c’est important et ça n’a pas de prix, si je n’avais pas eu ce soutien-là, je n’aurais pas pu percer là-dedans c’est une certitude. J’ai démarré l’activité et plus l’activité était prenante plus ils ont accepté de me libérer du temps, ils ont aussi accepté de me voir partir vers d’autres projets pour me lancer dans l’arbitrage à 3000% et en faire ma priorité. Aujourd’hui malheureusement, c’est une activité pour laquelle nous sommes indemnisés mais nous n’avons pas de statut professionnel et il faut savoir bien trouver l’équilibre au niveau professionnel pour être capable de bien rebondir si les choses ne se passent pas comme prévu puisque nous n’avons pas de garantie derrière.

Avec deux arbitres français sur ces Jeux Olympiques, peut-on dire que la France est une nation qui compte dans le monde de l’arbitrage ?
C’est certain ! Nous avons la chance d’avoir Yohan Rosso dans nos rangs, qui aujourd’hui est l’exemplarité dans l’arbitrage au niveau européen voire mondial puisqu’il a déjà fait de grandes compétitions où il a su montrer ce qu’était l’excellence de ce que pouvait être un arbitre français sur de très grandes compétitions. Lorsque j’ai démarré le cursus pour pouvoir accéder à l’international, je me rappelle bien de ce qu’il m’avait dit lors de son intervention dans un clinic : « le plus difficile ce n’est pas d’arriver au haut-niveau, c’est d’y rester ». Maintenant que j’ai les pieds dedans, je comprends à quel point ses paroles sont vraies et je le vis en ce moment. On peut faire un très bon match une fois, le plus difficile reste de répéter ces performances avec un niveau d’exigence toujours plus haut pour perdurer dans le temps. Nous avons la chance en France d’avoir une formation de qualité qui nous permet de pouvoir être très bien armé pour performer lors des compétitions internationales. Nous avons également la chance d’avoir un championnat autant masculin que féminin de très haut-niveau, nous sommes plutôt admirés je pense sur la façon de fonctionner en France.

Liste des arbitres français aux Jeux-Olympiques :

  • Roger CREUX (1936)
  • Edmond BIGOT (1948)
  • André Taris (1948)
  • Elie ARCHIMAUT (1948)
  • André SIENER (1948/1952)
  • Robert BLANCHARD (Finale 1956)
  • René BLACHOUIN (1976)
  • Yves MAININI (1980/1984/1988)
  • Philippe MAILHABIAU (1992)
  • Pascal DORIZON (1996/2000)
  • Bruno GASPERIN (2000)
  • Chantal JULIEN (Finale F 2004/Finale F 2008)
  • Carole DELAUNÉ-DAVID (2012)
  • Eddie VIATOR (Finale F 2016)
  • Yohan ROSSO (2021)

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Jeux-Olympiques 2024
Auteur: 
Propos recueillis par Gustave Pitet
Date d’écriture: 
Lundi, 11. Mars 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La jeune arbitre française s’apprête à rejoindre le cercle très restreint des arbitres olympiques après sa désignation préliminaire pour les Jeux de Paris 2024. Yohan ROSSO figure également sur la liste pour officier les deuxièmes de sa carrière.
crédit: 
Crédit photo : Hervé Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Oui

Roanne : la chambre d'appel confirme la décision

Corps: 
Conformément aux dispositions de l’article 924 des Règlements Généraux de la FFBB, la CHORALE DE ROANNE BASKET a régulièrement interjeté appel de la décision devant la Chambre d’Appel.
Les parties ont été auditionnées le 18 janvier 2024 au siège de la FFBB. 
Réunie le 9 février 2024, la Chambre d’Appel – section administrative a délibéré sur le dossier et décidé de : 
- Confirmer la décision du Comité Sanitaire de la Ligue Nationale de Basket.
 
Le club a la possibilité de contester cette décision auprès du Tribunal Administratif. Préalablement à cette saisine, un recours est obligatoire auprès du CNOSF, dans un délai de quinze (15) jours conformément à l’article R. 141-15 du Code du sport.
 
Ce relevé de décision est rendu public conformément à l’article L.132-2 alinéa 4 du Code du Sport.
 
Catégorie: 
Surtitre: 
Chambre d'appel FFBB - Section administrative
Date d’écriture: 
Lundi, 19. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Par une décision du 22 décembre 2023, le Comité Sanitaire de la Ligue Nationale de Basket a prononcé le report de la rencontre du 23 décembre 2023 opposant la CHORALE DE ROANNE BASKET au BCM GRAVELINES, comptant pour la J17 du championnat de BETCLIC ELITE.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Calendrier général 2024-2025

Corps: 

Le Comité Directeur de la FFBB, réuni ce vendredi 16 février au siège de la Fédération à Paris, a validé la première version du calendrier général de la saison 2024-2025.

Cliquer ici pour télécharger la première version du calendrier général FFBB de la saison 2024-2025

Catégorie: 
Surtitre: 
FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 19. Février 2024
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La première version du calendrier général de la saison prochaine est désormais disponible.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

L’Arbitrage au féminin

Corps: 

La période phare des Journées de l’Arbitrage La Poste 2023 vient de se terminer et le succès a été au rendez-vous dans les Comités et les Clubs sur la thématique « Recrutement et Fidélisation » menée depuis deux saisons et qui sera toujours d’actualité en 2024-2025.
73 Comités et Territoires Ultramarins ont participé à l’Opération Recrutement et ce ne sont pas moins de 2000 jeunes qui se sont essayés à l’arbitrage.
La Poste a également fait parvenir un Guide Pédagogique à chaque club pour les aider à mettre en place une formation d’arbitres en interne, que ce soit lors des entraînements ou de journées spécifiques de découverte de l’activité.

Trois vidéos ont pu être réalisées lors des Finales de la Coupe de France 2023 où des femmes arbitres témoignaient de leur expérience et comment les qualités d’arbitres peuvent développer des qualités requises dans la vie professionnelle de nombreux métiers : le travail d’équipe, la communication, ma connaissance des procédures, la stabilité émotionnelle, la rigueur, la gestion du stress, d’un conflit… Comptables, étudiantes, professeures, managers ; toutes parlent de ce lien fort entre le monde arbitral et le monde professionnel.

L’ensemble de ces ressources sont disponible pour les Ligues, les Comités et les Clubs qui souhaitent promouvoir l’arbitrage, particulièrement féminin, et qui ont la volonté de susciter la curiosité chez les licenciés en général pour tenter l’aventure de l’arbitrage.

Lien vers les clips vidéo : https://www.youtube.com/c/FFBBFormation

Catégorie: 
Date d’écriture: 
Jeudi, 30. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La Fédération Française de BasketBall est fière d’accompagner le développement de l’arbitrage féminin avec l’élan autour des Journées de l’Arbitrage La Poste 2023 et dans le cadre du Pacte Officiels 2024 #tousengagés.
crédit: 
Amel Dahra / Crédit Photo : Hervé Bellenger
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Le bilan d'une édition 2023 plus que réussie

Corps: 

Quel bilan sportif tires-tu de la compétition ?

C’est forcément une réussite puisqu’on fait notre meilleur résultat historique. On a déjoué tous les pronostics. On n’était pas forcément favori. Je suis très fier des joueurs pour le parcours. Ce qui a été génial durant cette compétition, c’est l’histoire qu’on a racontée. En demi-finale mondiale, on bat enfin la Turquie, notre bête noire. Et en finale, on tient tête aux Etats-Unis, la meilleure nation du monde.

Que penses-tu du nouveau format mis en place par la FIBA cette année ?

La FIBA a l’ambition de faire durer le format sur le long terme et que les gens prennent plaisir à regarder. Le format est bon et très intéressant avec des joueurs qui jouent le jeu et prennent du plaisir. C’est sûr qu’il y a toujours des choses à améliorer, peut-être au niveau du rythme et des horaires. On avait des grosses journées. On devait être sur place à 8h et on rentrait à 23h. Mais à part ça, c’était top.

Les finales mondiales se sont déroulées le week-end du 25 et 26 novembre devant un public à la DreamHack Winter en Suède. Comment était l’organisation sur place ?  

Pour une première édition dans ce format-là, c’était vraiment bon, très professionnel. Avec ma double casquette d’organisateurs, je mesure les contraintes auxquelles ils sont confrontées. On a été très bien accueilli et accompagné tout le long des finales. Le staff était disponible à la moindre question.

Comment était l’ambiance dans un des principaux évènements eSport au monde ?

Il faut bien comprendre que nous n’étions pas au même endroit le samedi et le dimanche. Le samedi, on était sur une petite scène. Mais pas mal de gens passaient nous voir parce qu’on était à côté de scènes beaucoup plus importantes. Sur le lieu global, c’est vraiment lors de ce premier jour où il y avait le plus de monde. On a croisé quelques français de la scène eSport qui sont venus nous soutenir de temps en temps. Le dimanche, il y avait moins de monde à l’évènement mais on était sur une grande scène. C’était plutôt sympa. Il y a même des jeunes qui sont venus prendre des photos avec les joueurs en leur demandant s’ils étaient des stars (rires).

Après votre défaite en finale contre les Etats-Unis, on a vu beaucoup de réactions sur place louant vos performances. C’est une belle reconnaissance ?

On a vraiment montré de belles choses et les autres nations ont vraiment respecté notre jeu. En en parlant avec les Américains, ils ont avoué être surpris de notre niveau en final. Pour eux, on aurait même dû remporter le game 1. Ils se sont rendu compte qu’il y avait des talents individuels qui n’étaient pas inférieurs aux leurs. En tant qu’équipe, ils sont encore meilleur parce que leurs conditions de travail est supérieur aux nôtres. C’est indiscutable, mais on leur a montré notre vrai visage.

Sur les réseaux sociaux aussi …

Pas mal de personnes ont analysé les performances des joueurs. Sur les réseaux sociaux, on a vu beaucoup de joueurs, de coach ou de GM de 2K League, comme Claude (Portland Trail Blazers Gaming) ou Fame (Miami Heat CheckGaming) qui ont loué nos performances et qui ont clairement découvert des joueurs. En fait, ils les connaissaient de nom mais là, ils les ont vu face à la sélection américaine, en finale mondiale. Ils se sont rendu compte qu’on pouvait leur tenir tête. Ils ont vu de leurs propres yeux que certains joueurs avaient clairement leur place dans la grande ligue.

 

            

Penses-tu qu’un Français, ou plusieurs, pourraient être draftés en NBA 2K League, le 11 janvier prochain, pour la première fois de l’histoire ?

Déjà, c’est la première fois qu’un français a une côte aussi haute, en la personne de Warnocks. On va continuer de se battre pour envoyer le premier français de l’autre côté de l’Atlantique. On a vraiment des signaux positifs donc on a vraiment envie d’y croire.

Le stream des finales mondiales est disponible en replay sur la chaîne Twitch et YouTube de la Fédération Française de BasketBall.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
EFIBA SEASON 2
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Jeudi, 30. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le week-end du 25 et 26 novembre dernier, l'Equipe de France NBA 2K est devenue vice-championne du monde après sa défaite en finale contre les Etats-Unis. Le sélectionneur Max LCT dresse le bilan d'une eFIBA saison 2 convaincante et dévoile un de ses principaux objectifs à court terme : envoyer le premier français en NBA 2K League.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Qui arrêtera Saint-Vallier ?

Corps: 

Huit, c’est le chiffre à retenir concernant cette équipe de Saint-Vallier. Il correspond au nombre de victoires de rang des hommes de Philippe Namyst. Après le Havre le week-end dernier, c’était au tour des jeunes joueurs du Pôle France de subir la loi des Dromois.

Saint-Vallier débute la rencontre de la meilleure des manières, dans le sillage d’un Jazzmarr Ferguson très adroit qui inscrit les six premiers points de son équipe, après deux tirs longues distances (8-0, 2’). Dominants dans le premier quart temps, les Rhônalpins prennent logiquement les commandes. Mais les pensionnaires du Pôle France s’accrochent et ne se laissent pas distancer. Mieux encore, ils remportent le second quart temps 19 à 15 pour recoller à six petits points à la pause (41-35, 10'). Au retour des vestiaires, Saint-Vallier a fait la différence pour s’imposer finalement 74-59. Le duo Ferguson / Geu (20 points chacun) aura mis à mal la défense du Pôle France. Si on ajoute à ça les 17 rebonds et les 10 passes décisives de Jérôme Cazenobe, la mission devenait impossible pour les jeunes espoirs malgré le nouveau match très complet de Nolan Traoré (23 points, 9 rebonds et 6 passes pour 29 d’évaluation).

Avec la manière, le club de Saint-Vallier s’empare de la première place dans le groupe B. Contre Besançon vendredi, il voudra poursuivre son incroyable série.

Les statistiques de la rencontre sont disponibles ici.

Catégorie: 
Surtitre: 
Nationale Masculine 1 - Journée n°4
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Mercredi, 29. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dans le cadre d'un match déplacé de la 4ème journée, le SVDB est venu à bout du Pôle France ce mardi 28 octobre. Il poursuit ainsi son incroyable série et s’empare de la première place du groupe B.
crédit: 
Saint-Vallier Basket Drôme
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les ambitions tricolores aux World Finals

Corps: 

- Dans quel état d’esprit êtes-vous avant de disputer les grandes finales mondiales de la eFIBA ?

On est très concentré. Après notre qualification, on s’était laissé deux ou trois jours pour redescendre et profiter un peu. Il y avait un double sentiment. Celui d’être satisfait de ce qu’on a montré contre l’Espagne mais aussi beaucoup de regrets après notre prestation ratée face à la Turquie en finale européenne. Mais très vite, depuis presque deux semaines, on se prépare vraiment pour performer en Suède. 

 - En phase de groupes, vous affronterez d’abord les Etats-Unis, le gros morceau de cette compétition. Comment on aborde un tel match ?

C'est très bien de les affronter en ouverture. On va pouvoir se jauger. En cas de victoires, on enverrait un message fort à toutes les autres équipes. Et en cas de défaites, on aurait encore deux autres rencontres à disputer pour terminer dans les deux premiers de notre groupe. Les Etats-Unis sont clairement favoris pour le titre final. Et ça s’explique en deux points. La sélection américaine a respecté la compétition en envoyant tout simplement leurs meilleurs joueurs. Ils ont un cinq majeur d’élite, composé exclusivement de garçons évoluant en NBA 2K League, la seule ligue professionnelle au monde. C'est aussi une équipe qui a l’habitude de jouer sur scène ensemble. Tout le format américain se joue de cette manière, en physique. Ils ont de l’avance sur ce point et sur toutes les autres équipes. En France, on en a déjà fait, mais beaucoup moins. C’est un gros avantage psychologique pour eux.

- Pour compléter ce groupe A, vous affronterez aussi le Brésil et la Nouvelle-Zélande. A l’instar des Etats-Unis, ce sont des sélections que vous ne connaissez pas, ou très peu. Expliquez-nous cette particularité.

On ne peut pas jouer contre des pays éloignés de l’Europe à cause de problèmes de serveurs. Quand tu te balades d’un serveur à un autre, il y a des lags et les deux équipes ne peuvent pas jouer à niveau équivalent donc ça n’a pas vraiment d’intérêt. En revanche, je suis ravi de ce scénario-là. Ça nous permet de profiter pleinement de l’expérience du championnat du monde en affrontant ces trois équipes de trois serveurs différents. On ne tombe pas tout de suite contre la Turquie ou le Maroc, qui sont dans l’autre groupe et qu’on affronte très régulièrement. Là, on va rencontrer d’autres personnes, d’autres style jeu et c’est ça tout l’intérêt des Worlds.

- Et sans aucun match d’entrainement contre ces nations, comment on se prépare à un évènement comme celui-ci ?

On a eu deux phases de préparation bien distinctes. L’essentiel du travail des joueurs a été de faire du scouting en regardant énormément de vidéos. Par exemple, les Brésiliens, on a analysé l'intégralité de leurs matches depuis le début de la compétition. Comme on ne peut pas les jouer, on doit s’adapter. Ça permet vraiment d’anticiper tactiquement le jeu proposé par nos futurs adversaires. D’un autre côté, on s’est entrainé contre des équipes avec le même serveur que nous. On a travaillé avec des formations européennes en réfléchissant tactiquement aux choses que l’on pourrait mettre en place pour performer contre les nations internationales. On a aussi remis en question certains aspects de notre jeu pour travailler sur nos points forts et nous améliorer en tant qu’équipes.

- Quel est l’objectif de l’Equipe de France dans ces grandes finales mondiales ?

On ne vise rien d’autres que le titre de champion du monde. On ne fait peut-être pas partie des deux grands favoris mais on est une équipe respectée. On n’a pas volé notre qualif, on est avec les huit meilleures nations du monde et à partir de là, on est là pour gagner. Je ne me vois pas dire autre chose aux joueurs de toute façon. On va jouer match après match et on verra où ça nous mène. On n’est pas venu pour faire de la figuration. On veut aller le plus loin possible et pourquoi pas chercher le titre.

Les finales se jouent pour la première fois en LAN, sur scène et devant du public. C’est quelque chose qui rajoute forcément une petite pression supplémentaire ?

Nos cinq joueurs français ont déjà joué sur scène, au moins une fois. Ils ont joué la LAN du championnat de France en disputant des matches à gros enjeux devant 200 personnes et avec les adversaires juste à côté. En Suède, pour ces finales, ce sera plus, mais ils ont déjà cette petite expérience. Il y a des émotions qu’ils ont déjà ressenties. C'est un petit plus pour nous.

Retrouvez toutes les informations sur les finales directement sur le site de la eFIBA et suivez l'intégralité des rencontres de l'Equipe de France 2K en direct sur les chaîne Twitch et YouTube de la Fédération Française de Basketball.

Catégorie: 
Surtitre: 
World Finals eFIBA Season 2
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Jeudi, 23. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le 25 et 26 novembre prochain, la ville de Jönköping (Suède) accueille les finales mondiales de la eFIBA Season 2. Maxime Lecat, aussi nommé "MaxLCT", le sélectionneur de l'Equipe de France NBA 2K, dévoile ses objectifs et revient sur les deux dernières semaines de préparation.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les Bleus aux manettes

Corps: 

Pas de surprise dans le roster choisi par Max LCT. Le sélectionneur, qui a pris les rênes de l’Equipe de France en septembre dernier, a logiquement sélectionné les cinq joueurs qui se sont illustrés ensemble depuis plusieurs semaines : Breaker, Zincs, Warnocks, Destiny et Mamba.

Une équipe qui se connait par cœur après avoir réalisé d’incroyables performances sur le chemin des qualifications pour les Worlds. Elle sera accompagnée du capitaine, Milso, qui jouera un rôle de coach durant toutes les finales mondiales.

Les statistiques moyennes joueur par joueur depuis le début de la compétition

Les grandes finales mondiales se dérouleront ce week-end en Suède, à l'occasion de la DreamHack Winter, un des principaux festival de eSport du monde. Dans la poule A, la France affrontera, le samedi 25 novembre, les Etats-Unis, la Nouvelle-Zélande et le Brésil. Les phases finales et les matches de classement se dérouleront le dimanche 26 novembre.  En demi-finale, le leader de la poule A affrontera le deuxième de la poule B, et inversement. Après les phases de groupe, toutes les rencontres se joueront au meilleur des trois matches (BO3).

Le programme des matches de l’Equipe de France

Poule A - Samedi 25 novembre

12h15 : France - USA
14h30 : France - Nouvelle-Zélande
16h30 : France – Brésil

 

Catégorie: 
Surtitre: 
World Finals eFIBA Season 2
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Mercredi, 22. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
A quelques jours des finales mondiales de la eFIBA Season 2, le sélectionneur de l’Equipe de France 2K a dévoilé la liste des cinq joueurs qui s’envoleront vers la Suède pour tenter de devenir les premiers champions du monde sur le jeu NBA2K.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Le bilan d'une édition 2023 réussie

Corps: 

 « Pour le jeu, passe en mode arbitre », voici le leitmotiv choisi par La Poste pour les Journées de l’arbitrage 2023, visant principalement un public jeune. A travers son programme Tous Arbitres, elle a mis en lumière les arbitres élites comme amateurs au service du football, du rugby, du handball et du basketball. Aujourd’hui confrontée aux problématiques du déficit de candidats à l’arbitrage ou le désengagement prématuré de nombreux arbitres, la Fédération Française de BasketBall a poursuivi son engagement dans la valorisation de la fonction arbitrale.

Le coup d’envoi des JNA a été donné le 10 octobre dernier à Issy-les-Moulineaux, à l’occasion d’une opération pédagogique auprès d’une centaine de collégiens. En compagnie de Céline Dumerc (ambassadrice basket) et Yohan Rosso (arbitre international), les adolescents ont pu échanger et s’initier à l’arbitrage à travers des quiz et des mises en pratique en situation de match. « Le monde de l’arbitrage est en plein développement mais aussi en pleine recherche », souligne Ebénézaire Larochel, jeune arbitre de 18 ans présent pour l’occasion. « Ces journées sont très importantes pour donner envie aux jeunes de se lancer dans l’aventure. Ça peut faire peur au début. Mais au fil des années, on prend de l’expérience et ça devient une véritable passion ».

Le lendemain (11 octobre), l’édition 2023 des Journées de l’arbitrage a été lancée institutionnellement, au Musée de la Poste à Paris. Avec la présence de personnalités comme la Ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra ou le PDG du Groupe La Poste Philippe Wahl, les premiers Trophées Tous Arbitres ont été remis lors de cette cérémonie.  Des récompenses qui mettent en lumière les personnes travaillant sur le développement de l’arbitrage au niveau local et amateur. Côté Basket, le trophée de la personnalité locale de l’année est attribué à Mathilde Grossias, arbitre et entraineuse d’équipes jeunes en Vendée, pour la création d’une école d’arbitrage au sein de son club. Elle y fait intervenir régulièrement des arbitres de haut niveau et participe ainsi à la valorisation de la fonction arbitrale. Le trophée de la meilleure initiative locale de l’année revient quant à lui à Patrick Rezaire, président de la Commission Départementale des Officiels (CDO) au Comité du Doubs, pour son projet de restructuration de l‘arbitrage sur le territoire. Depuis son lancement en 2017, on décompte quatre écoles d’arbitrage et plus de 30 arbitres officiels.

Un guide pédagogique a été distribué dans la foulée aux 3 800 clubs amateurs. Il permet d'aider les clubs à sensibiliser les jeunes licenciés à l’arbitrage. Chaque club a reçu ce guide par courrier qui fait partie d’un kit matériel pour faciliter la mise en œuvre d’ateliers de sensibilisation à l’arbitrage avec : 1 sifflet, 1 tour de cou et 1 chasuble. 

Les JNA ont été ensuite mises à l’honneur sur 24 matches professionnels entre le 13 et le 31 octobre. Un protocole spécial a été instauré en Betclic ELITE, PRO B et LFB.  L’organisation de ce protocole est une belle opportunité pour mobiliser l’ensemble des acteurs du sport et sensibiliser tous les publics autour du recrutement et de la fidélisation des arbitres. La fonction arbitrale est ainsi valorisée auprès des spectateurs et téléspectateurs. En parallèle, des opérations de recrutement auprès de 73 Comités départementaux ont également été menées entre le 21 octobre et le 4 novembre dernier. Au total, près de 120 opérations "recrutement" ont été organisées dans toute la France. 

On se donne rendez-vous en 2024 pour une nouvelle édition !

Toutes les informations sur les Journées de l’arbitrage La Poste sont à suivre sur ffbb.com et tousarbitres.fr

 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
JOURNÉES DE L'ARBITRAGE LA POSTE 2023
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Vendredi, 17. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Journées de l’arbitrage La Poste se sont déroulées aux quatre coins de l’hexagone du 10 au 31 octobre. Un mot d’ordre cette année : le recrutement et la fidélisation des arbitres. Une édition 2023 aboutie qui sera de retour l’an prochain.
crédit: 
CD59
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Voiron regarde vers le haut

Corps: 

« En tant que promu, si on nous avait dit avant la saison qu’on serait à trois victoires pour deux défaites après cinq rencontres, on aurait signé tout de suite », clame le coach de Voiron Quentin Buffard, satisfait des débuts de son équipe. Onze ans après, le club isérois a enfin retrouvé la LF2 cette année. Et pour l’instant, il n’y fait pas figuration et joue les yeux dans les yeux avec toutes les équipes de la division. « Forcément, on est dans la continuité du travail qui a été fait l’an dernier. On a surfé sur cette dynamique de montée, notamment en remportant nos deux premières rencontres », poursuit-il. « On s’est mis tout de suite au niveau de cette Ligue 2, avec un groupe qui a envie d’avancer ensemble et qui veut faire les choses bien. Ça facilite beaucoup de choses ».

Si Quentin Buffard se réjouit du début de saison de ses joueuses, il reste conscient qu’il faudra encore beaucoup de travail pour performer sur le long terme dans cette division si dense. « En tant qu’entraîneur, on n’est jamais satisfait à 100% », plaisante-t-il. « Sur le plan offensif, on partage bien le ballon mais on manque encore d’efficacité. En défense, avec un peu plus de précisions, on peut encore s’améliorer. Il faut surtout qu’on progresse sur notre constance. On est capable de faire de très bon passages mais de retomber ensuite dans nos travers et passer totalement à côté d’un quart-temps ». Le déplacement à la Tronche-Meylan, le 21 octobre dernier, en est le parfait exemple. A la pause, aucune équipe n’était parvenue à prendre l’ascendant sur l’autre (30-30, 20’). Et dans le troisième acte, Voiron s’est totalement écroulé en s’inclinant 26-9, sur cet unique quart-temps. Une rencontre qu’il perdra finalement 66-45. « On doit être performant sur toute la longueur d’un match et éviter ces passages à vide. C’est un de nos principaux axes de progression. »

Durant l’intersaison, le club avait frappé un grand coup en s’offrant les services d’Alexa Middleton, MVP de LF2 avec Feytiat lors de l’exercice 2022-2023. Blessée durant l’intersaison, elle n’est, aujourd’hui, pas encore revenue à son meilleur niveau. Cette saison, elle tourne à 7.8 points de moyenne par match, contre 19 l’an dernier. « Alexa a été arrêtée huit semaines cet été et n’a pas vraiment pris part à notre préparation », explique Quentin Buffard. « Quand une nouvelle joueuse arrive d’un nouveau club et qu’elle ne peut pas faire la préparation, c’est difficile de créer des automatismes. Mais d’un côté, on peut en tirer du positif. Malgré une Alexa amoindrie, on gagne quand même des matches et le collectif fonctionne très bien. On voit que d’autres joueuses sont capables de prendre le relais. C’est très important de ne pas se reposer sur une seule joueuse ».

Avec un retour d’Alexa Middleton à son meilleur niveau dans les mois à venir, Voiron pourrait être la belle surprise de cette saison 2023-2024 de LF2.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine 2 - Interview
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Jeudi, 16. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec un bilan de trois victoires en cinq rencontres, le promu Voiron pointe à la sixième place de LF2. Un départ très encourageant pour les joueuses de Quentin Buffard qui ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.
crédit: 
La Fabrique Visuelle - Toulouse Métropole Basket
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Irrésistibles Guerrières

Corps: 

Entre attaque de feu et défense de fer, Villeneuve d’Ascq ne pouvait pas rêver meilleur départ. Après six rencontres, le club nordiste, toujours invaincu, s’impose comme un candidat très sérieux pour le titre. « Notre début de saison est très positif avec des joueuses très ambitieuses », se satisfait le coach Rachid Meziane. « On est dans la continuité de la saison dernière. En conservant une bonne partie des joueuses à l’intersaison, on a pris une longueur d’avance. Dans les connections et les associations, on a gagné du temps dans notre préparation. Cet été, on s’est ajusté en rajoutant seulement quelques profils qui nous manquaient ».

Tous les voyants sont au vert pour les finalistes 2022-2023. En inscrivant 82.8 points par match, Villeneuve d’Ascq est, de loin, la meilleure attaque de la division. Mais le plus important, c’est que le danger puisse venir de partout, avec cinq joueuses scorant plus de 10 points par rencontre (Burke 16.7, Salaun 12, Smalls 12, Diaby 11 et Zellous 10.5). « C’est précisément comme ça que j’ai construit l’équipe », poursuit le technicien de 43 ans. « J’ai voulu faire en sorte que les responsabilités et le scoring soit partagés. Si on fait un all in sur une joueuse et qu’elle passe à côté sur un match, c’est compliqué et c’est un vrai risque pris, surtout quand on a l’ambition d’aller très loin ». Mais c’est bien sur le plan défensif que l’équipe a vraiment progressé. En ce début de saison, l’équipe de Rachid Meziane encaisse seulement 61.7 points par rencontre, contre 68.5 l’an passé. Pour l’instant, seul Basket Landes fait mieux. « La présence défensive, on l’a mise en place depuis trois ans.  C’est tout simplement ce qui nous fait gagner. C’est sur ce point-là que je vais chercher des certitudes. La partie offensive est satisfaisante mais il y a un facteur aléatoire que l'on ne contrôle pas ». Une identité défensive que les joueuses espèrent conserver d’ici la fin de la saison.

Malgré cette entame tonitruante, Rachid Meziane reste prudent en expliquant que la saison est encore très longue et que le championnat de France fait partie « des plus coriaces d’Europe ». Il admet aussi que son équipe a encore une marge de progression, notamment sur un point très précis : la gestion émotionnelle. « L’an dernier, il y a eu quelques situations où on a perdu pied, perdu le fil des rencontres. Ça nous a couté cher sur la fin . Sur les grands matches, il faut qu’on arrive à faire preuve de stabilité », conclue-t-il. « L’Euroleague, que l’on n’avait pas l’an dernier, va clairement nous servir. Cette expérience doit nous permettre de grandir encore, de monter en compétences et de murir ». 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Mercredi, 15. Novembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec un bilan de six victoires en six rencontres, la saison de Villeneuve d'Ascq ne pouvait pas mieux commencer. Un départ idéal pour un club à la recherche de son premier titre depuis 2017.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Landerneau s'enfonce

Corps: 

Emmenées par une Nancy Fora omniprésente (13 points, 8 rebonds, 5 passes et 4 interceptions), les Tarbaises ont rapidement pris les commandes de la rencontre pour compter jusqu’à 17 points d’avance au début du deuxième quart-temps. Les coéquipières de Marie Paule Foppossi (22 points et 9 rebonds) géraient la rencontre avant de baisser de pied en fin de match et de se faire peur dans le dernier quart-temps. Amy Okonkwo (20 points et 10 rebonds) allumait d’abord la mèche à 3 points à huit minutes de la fin de la rencontre, puis Barahman (9 points dans le dernier quart), inarrêtable, dynamitait la défense Tarbaise pour ramener les siennes à deux points en deux minutes, 59-61. Mais Isabelle Yacoubou (8 points, 8 rebonds et 3 passes) faisait parler son expérience dans la raquette pour stopper l’hémorragie et Foppossi et Fora terminaient le travail. Score final : 63-68.

La crise se prolonge dans le Finistère avec toujours aucune victoire au compteur cette saison.

Ligue Féminine - Journée 6

Vendredi 27 octobre

Landerneau - Tarbes / 63-68 - YouTube FFBB

Samedi 28 octobre

Villeneuve d'Ascq - Charleville-Mézières  / 19h00 - SKWEEK

Lyon - Bourges / 20h00 - Sport en France & YouTube FFBB

Dimanche 29 octobre

Basket Landes - Lattes Montpellier / 15h15 - YouTube FFBB

Charnay - Angers / 15h30 - YouTube FFBB

Saint-Amand - Roche Vendée / 15h30 - YouTube FFBB

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 6
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 27. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le réveil n’a pas eu lieu du côté de la Cimenterie à Landerneau. Les Bretonnes laissent échapper une occasion d’enregistrer une première victoire cette saison, qui plus est, face à Tarbes, un concurrent direct en bas de tableau.
crédit: 
Didier Appere / LFB
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

L'Equipe de France 2K dans le Top 3 Européen

Corps: 

Une semaine après leur brillante qualification en poule haute des qualifiers Europe, l’Equipe de France 2K affrontait, ce mardi soir, cinq formations du Top 12 européen. Le sélectionneur Maxime LCT a logiquement reconduit le cinq majeur qui avait performé lors de la dernière phase de qualification européenne, à savoir Breaker, Warnocks, Zincs, Destin et Mamba.

Pour ouvrir le bal, les Bleus ont livré un formidable spectacle contre une « dangereuse équipe de Belgique qui n’a jamais été aussi forte », selon les dires de Maxime LCT. Mais dans le sillage d’un Warnocks intenable (22 points, 4 passes et 8 interceptions), l’Equipe de France n’a pas tremblé et s’est largement imposée 71-46. Ce fut beaucoup plus compliqué contre la Grande Bretagne. Dans un match plus défensif, les Français se sont fait peur en première mi-temps mais ont réussi à renverser la vapeur grâce à un second acte bien plus maitrisé (49-41). Même scénario contre la Finlande avec une victoire finale des Tricolores 58-41, tout en gestion. 

Arrivait alors le "main event" de cette soirée, le match que tout le monde attendait contre la Turquie, invaincue depuis le début de la compétition et favorite de la conférence européenne. Une formation qui avait également éliminée les Français la saison dernière en finale sur un tir au buzzer venu d’ailleurs. Un scénario que personne ne voulait revivre. Et pourtant. Après une rencontre qui a tenue toute ses promesses, les pertes de balles, trop nombreuses, auront eu raison de la bande à Breaker qui s’inclinera dans le money time sur un tir à trois points exceptionnel à 4 secondes du terme (36-37). Pour terminer la soirée, les Français ont facilement battu Israël 71-54, petit poucet de ce Top 12 européen.  

Grâce à ses performances du soir,  l'Equipe de France se place pour l'instant à la troisième place continentale et aura un seul objectif en tête mardi 31 octobre prochain : terminer dans le Top 5 pour disputer les grandes finales européennes le jeudi 9 novembre prochain.

Les réactions du sélectionneur Maxime Lecat

"Il va falloir faire le bilan rapidement mais je ne suis pas catastrophé. On est évidement déçu de prendre un game winner de la sorte mais on est encore dans les clous. Contre la Turquie, on a couru après le score une bonne partie du match. On a raté les shoots importants alors qu'eux, les ont mis. Ils ont surement pris un peu le dessus mentalement en étant plus tueurs que nous. Je ne veux pas faire de l'optimisme à outrance mais je vois qu'on est la seule équipe à avoir emmené la Turquie à ce stade là du match. Donc ca reste très positif. La balle reste entre nos mains la semaine prochaine" 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
FFBB ESPORTS - EFIBA SAISON 2 - QUALIFIERS EUROPE NBA 2K
Auteur: 
Léo Gouttenoire
Date d’écriture: 
Mardi, 24. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Equipe de France 2K a remporté quatre de ses cinq oppositions du soir lors du premier round de la poule haute. Le revers sur le fil contre la Turquie laissera un goût amer aux joueurs tricolores qui devront s'employer mardi prochain pour espérer terminer dans le Top 5 européen.
Pour Newsletter: 
Mise en avant sur l'App mobile FFBB (heighlight): 
Non

Les inscriptions sont ouvertes

Corps: 

Comment fonctionne la Coupe de France 3x3 Entreprises ?
La Coupe de France 3x3 entreprise est divisée en 3 phases : départementale, régionale (entre octobre et avril) et nationale
La finale nationale prenda la forme d'une tournoi, qui se déroulera les 10, 11 et 12 mai 2024 à Lille.

Les conditions pour participer sont :    
1 – Constituer son équipe entre collègues d'une même entreprise
2 – Être en possession d’une licence 5x5 ou prendre un Pass/licence 3x3
3 – Avoir un profil le site "play fiba 3x3"

Inscriptions :
Pour inscrire une équipe, il suffira ensuite de se rapprocher d'un comité départemental ou d'une Ligue Régionale, organisatrices des différents tournois qui auront lieu partout sur le territoire.

Pour plus d’informations, contacter : 3x3@ffbb.com ou le 01.53.94.27.63

  

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 3x3 Entreprises 2024
Auteur: 
Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 11. Octobre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La Coupe de France 3x3 Entreprises est de retour. Les inscriptions pour la phase départementale sont ouvertes avec en point mire une qualification pour la finale nationale qui se déroulera à Lille du 10 au 12 mai 2024.
crédit: 
Crédits : Thomas Neveu / FFBB
Pour Newsletter: 

L'ancien entraîneur de l'Équipe de France, Jean Galle est décédé

Corps: 

Jean Galle était né le 17 mars 1936 à Calais. Joueur au BAC Calais, il devient entraineur à la fin des années 1960. Quand il arrive à l’AS Berck, avec son frère Pierre sur le terrain (voir photo), s’ouvre la période dorée du club (accession à l’élite, titres nationaux en 1973 et 1974, demi-finale de Coupe d’Europe des Champions en 1974 et 1975). Il fut une figure parmi les entraineurs du championnat de France pendant des décennies, à Caen, Cholet, Mulhouse, Vichy ou Gravelines. Il fut d’ailleurs élu entraîneur de l’année en 1988. Sa capacité à mener les hommes et à faire évoluer les techniques d’entrainement et de coaching a ainsi été saluée. Il a également entraîné l’Équipe de France au milieu des années 1980. Il était une grande figure du coaching et plus largement une grande figure du basket français.

La Fédération Française de BasketBall tient à présenter à sa famille et ses proches ses plus sincères condoléances. 

Palmares
Championnat de France 1973 et 1974 avec Berck
Finaliste du championnat de France 1988
Finaliste du tournoi des As 1988, 1989
Entraîneur de l'année 1988

Parcours
1957-1966 : Joueur-entraîneur au BAC Calais, US Dunkerque, Grand-Fort-Philippe
1967-1976 :  AS Berck (Nationale 1)
1976-1981 :  Caen BC (Nationale 1)
1981-1983 :  Mulhouse (Nationale 1)
1983-1987 :  Vichy (Nationale 1)
1985-1988 :  Équipe de France
1987-1989 :  Cholet Basket (N 1 A)
1989-1995 :  Gravelines (N 1 A et Pro A)
1995-1997 :  Cholet Basket (Pro A)

Catégorie: 
Surtitre: 
Disparition
Auteur: 
Service de presse FFBB & Patrimoine
Date d’écriture: 
Vendredi, 29. Septembre 2023
Vignette: 
Jean et son frère Pierre GALLE ensemble à Berck dans les années 70
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Entraineur de l'Équipe de France de 1985 à 1989, de son Nord natal avec Berck où il a tout connu jusqu'à Cholet où il gagnera le surnom du "Sorcier des Mauges", Jean Galle fait partie des personnages marquants du basket français. Il est décédé ce vendredi 29 septembre 2023 à l'âge de 87 ans.
crédit: 
Musée du basket
Pour Newsletter: 

L'Espace muséal FFBB ouvert au public

Corps: 
L’Espace muséal sera ouvert le samedi 16 septembre entre 10H00 et 18H00, en visites libres ou commentées (inscription recommandée pour ces dernières). Si vous ne savez pourquoi le panier de basket est à 3m05, si vous avez un doute sur l'origine du basket-ball, si vous vous demandez pourquoi on dribble en basket-ball, si vous voulez savoir pourquoi on tire à 3 points, si vous avez dansé sur YMCA sans jamais savoir ce que c'est, alors il est peut-être temps de nous rendre visite...
 
Inscriptions et renseignements : 01 53 94 25 23 – patrimoine@ffbb.com
 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Journées du Patrimoine 2023
Date d’écriture: 
Mardi, 12. Septembre 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
"Patrimoine du Sport" : un thème sur mesure pour les Journées européennes du Patrimoine 2023. Ce week-end, la FFBB ouvrira son Espace muséal aux visiteurs dans le cadre des JEP 2023.
Pour Newsletter: 

Signature d'une convention avec Orléans Métropole

Corps: 

Juste avant le coup d'envoi de la rencontre France-Venezuela, la FFBB et Orléans Métropole ont signé une convention pour 2023 et 2024, portant sur l'accueil d'événements 5X5 pendant deux années, avec notamment la venue de l'Equipe de France. Une signature en présence de Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB), Thomas Renault (vice-président en charge des sports à la Métropole d'Orléans), et Boris Diaw (General Manager de l'Equipe de France masculine).

Catégorie: 
Surtitre: 
FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 7. Août 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La rencontre de l'Equipe de France masculine ce lundi à Orléans entre l'Equipe de France et celle du Venezuela a été l'occasion pour la FFBB et Orléans Métropole de signer une convention pour deux années.
crédit: 
(Crédit : Armand Lenoir/The Agency/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr"> Signature d&#39;une convention ce lundi avec <a href="https://twitter.com/metro_orleans?ref_src=twsrc%5Etfw">@metro_orleans</a> sur 2 ans pour l&#39;accueil d&#39;événements 5X5 <br> La réception de <a href="https://twitter.com/FRABasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@FRABasketball</a> en 2023 et 2024<a href="https://twitter.com/hashtag/FFBB?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FFBB</a> <a href="https://twitter.com/jpsiutat?ref_src=twsrc%5Etfw">@jpsiutat</a> <a href="https://twitter.com/ThomasRenaultOF?ref_src=twsrc%5Etfw">@ThomasRenaultOF</a> <a href="https://twitter.com/theborisdiaw?ref_src=twsrc%5Etfw">@theborisdiaw</a> <a href="https://t.co/jvVzMHVtsN">pic.twitter.com/jvVzMHVtsN</a></p>&mdash; Fédération Française de BasketBall (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1688612610483068928?ref_src=twsrc%5Etfw">August 7, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 

Parution du calendrier NF3 2023/2024

Corps: 

La Commission Fédérale 5x5 a conscience du contexte économique actuel et l’a donc pris en compte dans la constitution des poules tout en conservant une vision globale visant à conserver tout l’intérêt des Championnats de France.

 

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AU CALENDRIER NF3 2023/2024

 

Le calendrier NF3 2023/2024 est d'ores et déjà disponible sur FBI.

 

Le calendrier général de la saison 2023-2024 est téléchargeable sur le site internet : http://www.ffbb.com/ffbb/calendriers

 

Catégorie: 
Surtitre: 
FFBB
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 1. Août 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La Commission Fédérale 5x5 a le plaisir de vous annoncer que le calendrier particulier de Championnat de France Nationale Féminine 3 pour la saison 2023-2024 est disponible dans FBI.
Pour Newsletter: 

Les Boston Celtics du Collège Brunet sont Champions 2023 !

Corps: 

La NBA (National Basketball Association), la Fédération Française de BasketBall (FFBB) et l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS) ont à nouveau organisé en 2023 la Jr. NBA League FFBB UNSS. Ils étaient accompagnés dans l’organisation par le club du SMUC Marseille, le Comité des Bouches-du-Rhône et la Ligue Régionale Sud de BasketBall.

Les résultats des finales de l’édition 2023 de la Jr. NBA League FFBB UNSS

Demi-finale 1 : Detroit Pistons (Collège Raspail - Carpentras) 9 // Boston Celtics (Collège Brunet - Avignon) 15

Demi-finale 2 : Oklahoma City Thunder (Collège François Mitterrand – Simiane-Collongue) 23 // Los Angeles Clippers (Collège Thiers - Marseille) 9

Match pour la 3ème place : Los Angeles Clippers (Collège Thiers - Marseille) 4 // Detroit Pistons (Collège Raspail - Carpentras) 25

Finale : Boston Celtics (Collège Brunet - Avignon) 24 // Oklahoma City Thunder (Collège François Mitterrand – Simiane-Collongue) 11



A propos du programme Jr. NBA

La Jr. NBA est le programme de basket-ball mondial de la ligue NBA destiné aux jeunes, garçons et aux filles, pour enseigner les compétences fondamentales et les valeurs essentielles du jeu - le travail d'équipe, le respect, la détermination et le vivre ensemble - dans le but de contribuer à la croissance et à l'amélioration de l'expérience du basket-ball pour les joueurs, les entraîneurs et les parents.

Catégorie: 
Surtitre: 
Jr NBA League FFBB UNSS
Date d’écriture: 
Mercredi, 14. Juin 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les finales de la Jr. NBA League FFBB UNSS 2023 se sont déroulées le mercredi 14 juin au Technosport de Marseille-Luminy en présence de Mickael PIETRUS (plus de 600 matchs joués en NBA, 44 sélections en Équipe de France, Médaillé de Bronze avec les Bleus à l’EuroBasket 2005). Après deux mois de compétition entre les collèges des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse inscrits avec leur AS (Association Sportive UNSS), c’est le Collège Brunet d’Avignon (84), représentant les Boston Celtics, qui a remporté le titre de Champion !
crédit: 
FFBB / Randy MOUANGA
Pour Newsletter: 

Colloque entraîneurs avec Ruddy Nelhomme

Corps: 
Voici les informations au sujet du colloque entraîneurs, proposé dans le cadre du programme Jr NBA, par Ruddy Nelhomme (8 médailles remportées avec les Bleus dont la médaille d’argent aux JO de Tokyo et la médaille d’or à l’EuroBasket 2013) :
- Mercredi 21 juin - 19h30 – 21h00 au Gymnase Jean Jaurès (87 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris) – accueil à partir de 19h00
- Colloque gratuit et ouvert à tous
- 1 polo NBA offert à tous les participants
 

Pour s’inscrire, merci d’envoyer un mail avec nom et prénom à l’adresse nbaparis@ffbb.com.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Jr NBA
Date d’écriture: 
Mardi, 13. Juin 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La NBA organise la semaine prochaine à Paris une série d’animations Jr NBA au Gymnase Jaurès et sur le TEP Alexandre Luquet. Dans le cadre de cette semaine, un colloque entraîneurs, animé par Ruddy NELHOMME (assistant-coach de l’Equipe de France Masculine) sur les contenus en attaque et en défense en Equipes de France Jeunes (U16 à U20), est organisé le mercredi 21 juin.
Pour Newsletter: 

La rentrée 2023/24 se prépare dès maintenant !

Corps: 

Depuis 2021, la FFBB s’est liée à HelloAsso, la première plateforme numérique gratuite dédiée aux associations ! Cette collaboration permet à tous les clubs de pouvoir proposer le paiement en ligne par carte bancaire de toutes leurs activités gratuitement et simplement. Ce partenariat se concrétise depuis 2 ans notamment par la connexion entre HelloAsso et FBI. Cette connexion entre la solution de paiement HelloAsso et l'outil de gestion des licences de la FFBB permet à tous les clubs de proposer le paiement en ligne à tous leurs licenciés.

Plus de 570 clubs étaient déjà inscrits sur HelloAsso et utilisaient les outils de paiement en ligne avant la mise en place de ce partenariat. En mai 2023, ils sont presque 3 700 à être inscrits sur HelloAsso  et 44 % d’entre eux ont déjà récolté au moins 1 paiement grâce aux outils HelloAsso, c’est-à-dire plus de 1 600 clubs !

"Cette connexion a été un véritable gain de temps pour le club puisque le nombre de permanences habituelles pour la gestion des licences a été considérablement réduit. De plus, cela nous permet d’avoir un suivi en temps réel des renouvellements de licences. D’un point de vue comptable et de trésorerie, cela fait également beaucoup moins de paiements et de transactions à gérer, ce qui est aussi un plus en terme de gestion."

Retrouvez l'interview complète du Vendée Challans Basket ou ici

Pour les licences, mais pas seulement !

Le partenariat entre la FFBB et HelloAsso a pour objectif de faire gagner du temps aux bénévoles qui gèrent la prise de licences dans leurs clubs en début de saison mais aussi de simplifier la relation entre les licenciés et leurs clubs lors de cette période dense. Mais ce n’est pas le seul avantage de cette collaboration !

Tout au long de la saison, les clubs, mais aussi les ligues et les comités, utilisent et peuvent utiliser l’ensemble des outils de paiement HelloAsso gratuitement. La billetterie pour les entrées des matchs, les inscriptions aux tournois, aux camps de vacances, aux formations, aux événements conviviaux, à des tombolas en ligne,... La boutique pour créer la vitrine du club avec les équipements à son effigie (sweats, tee shirts, gourdes, chaussettes, etc.) ou pour créer des ventes éphémères lors de la saison des calendriers ou des chocolats par exemple. Les structures affiliées peuvent créer un nombre illimité de campagnes et les personnaliser à leur image.

"HelloAsso est simple d’utilisation, et surtout très pratique ! C’est un gain de temps pour nous en tant que club sportif, mais également pour nos licenciés. Avec HelloAsso, on est certain d’avoir le paiement à une date fixe !"

Retrouvez l'interview complète du Basket Club Aizenay ici

Avec HelloAsso, simplifiez la gestion de vos activités d’été et anticipez votre rentrée sportive !

Catégorie: 
Surtitre: 
Passion Club
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Juin 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Bien anticiper sa rentrée, c’est aussi s’outiller pour toutes les éventualités ! Plus de 1 600 clubs ont déjà collecté des paiements en ligne grâce au partenariat entre la FFBB et HelloAsso, première solution de gestion et de paiement en ligne des associations. Grâce à l’outil connecté à FBI mais aussi par le biais de boutiques et de billetteries en ligne.
Pour Newsletter: 

Le Nord et le Sud-Est vainqueurs

Corps: 
Les résultats des phases finales
 
Masculins
Match 7e place OUEST 50-SUD EST 26 
Match 5e place IDF OUEST 45- EST 34 
Match 3e place IDF EST 35- SUD OUEST 42
Finale NORD 53-NORD EST 45 
 
Classement : 
1. Nord 
2. Nord est 
3. SUD ouest 
4. IDF est 
5. IDF Ouest 
6. Est
7. Ouest 
8. SUD est 
 
Féminines 
Match 7e place SUD OUEST 43- IDF OUEST 30 
Match 5e place OUEST 41 - NORD EST 44 
Match 3e place IDF EST 43-EST 55 
Finale NORD 37- SUD EST 41 
 
Classement : 
1. SUD est 
2. Nord
3. Est 
4. IDF est 
5. Nord est 
6. Ouest 
7. SUD ouest 
8. IDF Ouest 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
TIZ U13 2023
Date d’écriture: 
Dimanche, 21. Mai 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après trois jours de compétition, le TIC U13, organisé avec le soutien du programme FIBA Europe Youth Development Fund, a livré son verdict avec la victoire de la zone Nord chez les masculins et de la zone Sud-Est chez les féminines.
Pour Newsletter: 

Kendra Chery, une boursière du Club en Équipe de France A

Corps: 

En 2018, le Club des Internationaux t’avait remis une bourse*, que retenez-vous de ce moment ?
C’était y’a longtemps, je ne vous cache pas que je ne me souviens pas trop. Ce que je me rappelle c’est que c’était à un match où j’étais blessée, j’étais donc contente de recevoir du soutien à ce moment-là. Cela m’a fait franchement plaisir. J’ai trouvé ça vraiment bien que le Club des Internationaux soutienne les jeunes joueurs. C’est gratifiant au-delà de l’argent de voir que des gens se sont intéressés à moi.  L’argent à ce moment-là n’était pas une priorité pour moi, je n’avais pas vraiment de charge à cette époque, je pense vraiment que c’est le geste qui m’a touché. Quand je voyais d’autres filles recevoir ça, je trouvais ça vraiment bien qu’il y ait cette entraide envers les jeunes.

Pensez-vous que cela crée un lien entre les générations ?
Oui complètement, cette transmission entre les anciens et les jeunes ça crée un lien. Mon chèque m’a été remis par Alain Vincent, un monsieur que je voyais souvent au match de l’ASVEL garçons. Et aujourd’hui, quand je le recroise, il y a toujours ce lien entre nous. C’est un plaisir de le voir. Plus que la transmission d’argent, c’est ce lien qui a été créé et c’est vraiment ça qui est cool. On rentre ainsi un peu dans la même famille.

Tu véritablement rentrée dans cette famille le 10 février 2022 lors de ta première sélection avec l’Equipe de France A face au Mali. Comment as-tu vécu ce moment ?
J’avais déjà été partenaire d’entrainement, mais en fait ce n’est pas la première sélection qui m’a marqué en tant que telle c’est un peu avant quand j’ai su que je faisais partie de l’équipe. Avant l’annonce de la sélection c’est tellement de stress, c’est vraiment super stressant. C’est au moment de l’annonce que j’ai vraiment ressenti de la fierté. Je me suis ça y est, je suis dans l’équipe. Après je suis une personne qui reste toujours sérieuse, je sais que ce n’est jamais une finalité d’être dans l’équipe. Il faut que je continue à apporter, ce que je peux apporter à l’équipe. Je dirai qu’au moment de ma première sélection, j’étais assez détendue. J’aime bien être dans la joie et je pense que je n’ai pas eu de stress particulier car j’étais tellement dans l’admiration et l’euphorie que je ne me mettais pas de pression. J’étais vraiment heureuse d’être là.

Comment s’est passé le match pour vous ?
Je suis rentré au deuxième quart-temps, j’étais dans l’euphorie malgré l’enjeu important qui planait sur ce match (qualification à la Coupe du Monde). Je m’étais préparée à avoir un rôle avec un temps de jeu réduit (3 minutes) mais j’étais heureuse de pouvoir apporter ce que je pouvais que ce soit sur le banc ou sur le terrain. Comme c’était le début, je n’étais pas encore entrée dans cette cohésion de groupe. Cela est allé très vite, mais c’est quand même une belle expérience, une belle découverte. C’est vrai que ce n’était pas facile mais du fait que c’était ma première sélection j’ai vécu ce match d’une manière différente.

Vous avez dû attendre votre troisième match avec les Bleues pour marquer vos premiers points, c’était contre la Chine, qu’avez-vous ressenti ?
C’est bizarre sur le coup car on perd le match (70-103) mais je reste tout le temps prête. C’est toujours une opportunité de rentrer, de pouvoir découvrir un autre style de jeu. Au moment où j’ai marqué mes premiers points, nous étions dans une bonne dynamique, nous faisions une bonne fin de match malgré l’écart important. C’est très difficile de savoir ce que je ressentais, car sur le terrain je suis concentré que je ne laisse pas trop mes émotions s’exprimer. C’est plutôt après le match que j’ai réalisé ce que j’ai fait. C’est bien pour un premier tournoi de mettre ses premiers points. C’est toujours une fierté.

Qu’est-ce qui vous a marqué lors de la Coupe du Monde, qui était votre première grande compétition avec les A ?
Ce qui m’a le plus marqué, c’est que le haut niveau ce sont des détails. Avec les bases du basket, on peut faire de grandes choses. Maitriser les bases est la plus grande force. J’ai vu que les grandes joueuses ou les joueuses qui performaient maitrisaient bien les bases.

Vous êtes désormais installée en Équipe de France ?
J’ai vraiment la vision que l’Équipe de France est quelque chose qui n’appartient à personne, qui appartient à la France. Donc s’installer ce n’est pas le mot je dirai que j’ai été appelée plusieurs fois depuis et c’est vrai. Je ne suis plus une nouvelle, mais je suis toujours une jeune joueuse qui doit encore apprendre. Hier, j’étais en Équipe de France, demain, on verra bien comment ça sera.

Vous avez retrouvé en Équipe de France des joueuses, comme Marine Fauthoux et Iliana Rupert que vous avez côtoyées en jeunes, est-ce plus facile pour s’intégrer ?
Il y avait Marine et Iliana mais aussi Alexia Chartereau (compagne de Valentin Chery, frère de Kendra) qui est désormais une personne de ma famille maintenant. Donc c’était vraiment un tout. Dans l’équipe je m’entends bien avec plusieurs filles, et en plus des filles de ma génération permet d’être plus à l’aise. Quand ce sont des joueuses que l’on apprécie c’est toujours mieux.

*Les bourses
Le Club des internationaux de basket, en collaboration avec la FISF, offre des bourses à de jeunes espoirs qui méritent notre soutien. 1 à 2 bourses par an, d’une somme de 600 euros, chacune

Les candidatures doivent être recommandées par un membre du Club qui transmet Nicole Pierre-Sanchez qui répondra aux questions et adressera le dossier.
Nicole Pierre-Sanchez : 06 71 90 12 24 - sanchez29@orange.fr

Date d’écriture: 
Mardi, 16. Mai 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Equipe de France féminine a débuté hier à l’INSEP sa préparation au FIBA Women’s Eurobasket. Récipiendaire d’une Bourse du Club des Internationaux en 2018, Kendra Chery qui a connu en 2022 sa première sélection en Equipe de France fait partie de ce groupe réunit à Paris. Que de chemin parcouru pour la Guadeloupéenne en moins de quatre ans, elle revient pour nous sur cette nouvelle vie en Bleu, Blanc, Rouge.
Pour Newsletter: 

Découvrez les finalistes 2023 !

Corps: 
Secteurs Finalistes
Alpes Juliette MONTEZ
Nathan CAIDO
Alsace Luna WURSTER
Jamil MOKBI
Aquitaine Orianna GAYON
Aaron AKEHURST
Pays de la Loire Coline REMIGEREAU
Lilian GUILLEUX
Auvergne Alix FAVE
Cian GEORGES
Bourgogne Noemie GONCALVES
Thomas LEGRIS
Bretagne Kimberly KANAYAN N'SIMBA
Nathan LANDAIS
Centre Léa DEPLAIX
Jeremy FAYE
Champagne Ardenne Sarah RANGGEH
Louis MIGNATON
Côte d'Azur Manon JEDBANI
Sasha DIDELOT
Nord / Pas de Calais Zoé DORP
Amine BENHAMIDA
Franche-Comté Lilou GUERRA HILL
Céleste PLADYS
Languedoc-Roussillon Maïna MARTICHE
Aylan CHIKKI
Limousin Océane GIRY
Mathieu CHABROL
Lorraine Anais GOCEL
Noam KLIPPEL
Lyonnais Maëlys VIEIRA ROSA
Alexis DAUDEL
Haute-Normandie Apolline LEPLAT
Noa LEMENUEL
Basse-Normandie Allyson BOKRA
Liham ELEKA
Ile-de-France Emmie BLANCHOT
Wadal KAMOUGUE
Picardie Louane DELBAMT
Lorys DERAMBURE
Poitou-Charentes Auxane NEUILLY
Antonin MARTINEAU
Provence Sofia ALLEMAND
Dorian ROUX
Pyrénées Lucie BARREJOT-DAUBA
Léo HOURNE-RAUBET
Corse Loane HERROU
Noam DYREIT-DONNEN
Polynésie Vaea AUMERAN
Tahitoa LUCAS
Nouvelle-Calédonie Yoannie CHACUN
Novak NGUYEN
Guyane Eloann EGALGI
Leïann ELFORT THIAM
Réunion Emma BARRET
Charlie ORLANDO
Mayotte Tanisha MADI
Madi HOUMADI
Guadeloupe Kanelle HODIN
Axel MADO
Martinique Eva FERCOT
Raphael ROBINOT

Pour tout savoir du Challenge Benjamin(e)s.

Catégorie: 
Surtitre: 
CHALLENGE BENJAMIN(E)S
Date d’écriture: 
Lundi, 17. Avril 2023
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
14 800 jeunes licenciés FFBB de 11 et 12 ans ont participé cette année au Challenge Benjamin(e)s, organisé par la FFBB en partenariat avec le programme Jr. NBA. Découvrez la liste des 62 finalistes nationaux, qui ont franchi les étapes clubs, départementales puis régionales, en Métropole et en Outre-Mer, et qui se retrouveront vendredi au Pôle France BasketBall Yvan Mainini à l'INSEP (Paris) pour les 16èmes finales du Challenge ! Les vainqueurs s'envoleront aux Etats-Unis pour assister à un match NBA !
Pour Newsletter: 

La FFBB poursuit la mise en place de son plan de féminisation

Corps: 

Depuis de plusieurs années, la Fédération s’engage pour permettre à plus de femmes de pratiquer le basket mais également de prendre des responsabilités en dehors du terrain. En effet, dans une enquête réalisée par la FFBB en 2018, 32% des femmes dirigeantes déclaraient être victimes de sexisme dans leurs fonctions. Afin de lutter contre ce phénomène, mais également de préparer la mise en œuvre de la parité dans les instances dirigeantes , la FFBB a lancé son programme « Dirigeantes 2024 ».

Ce sont déjà 40 femmes accompagnées au niveau national tout au long de l’année afin de leur permettre d’accéder à des postes à responsabilités. Au niveau local, après les ligues régionales du Grand Est et de Nouvelle-Calédonie qui ont déjà lancé leur déclinaison, les ligues de Bretagne et d'Occitanie vont se lancer dans cette aventue. Ce mardi 7 mars, une trentaine de structures ont participé au 1er Comité de Pilotage de la Déclinaison Territoriale de Dirigeantes 2024 ce qui laisse présager la création de nouvelles initiatives locales.

Afin de valoriser toutes les actions en faveur de la féminisation de notre sport, les Trophées Femmes sur tous les terrains ont évolué et permettent désormais à des structures qui s’engagent à développer la pratique sportive des femmes ou leurs prises de responsabilités d'être récompensées.

La Fédération travaille au développement d’un baromètre de la mixité afin de relever les statistiques clés de la féminisation de nos activités destiné à nourrir la réflexion de nos différentes instances et enrichir leurs actions

Enfin, les enjeux de la pratique en mixité étant de plus en plus d’actualité, la Fédération a mené une expérimentation sur une pratique de 3x3 en mixité avec Play International, le laboratoire LVIS et trois clubs franciliens Stade Multisports Montrouge (92), Cosm Arcueil (94) et The Phoenix Academy (93).

Pour plus d’informations sur le plan de féminisation de la Fédération, vous pouvez écrire à citoyenne@ffbb.com

La page FFBB Citoyen de la FFBB : http://www.ffbb.com/ffbb/programme-ffbb-citoyen

Catégorie: 
Surtitre: 
Journée Internationale des droits des femmes
Auteur: 
FFBB Citoyen
Date d’écriture: 
Mercredi, 8. Mars 2023
Vignette: 
Opération Femmes sur Tous les Terrains lors des finales de la Coupe de France 2022
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec près de 200 000 licenciées le Basket-Ball est reconnu comme le premier sport collectif pratiqué par les femmes en France.
crédit: 
Bellenger / is / FFBB
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - FFBB