Ligue Féminine | Page 241 | FFBB

Ligue Féminine

Comité Directeur FFBB
Carole Force nouvelle Présidente de la LFB
Lors de la première réunion du nouveau comité directeur de la FFBB qui s’est tenue ce week-end à Paris, celui-ci a élu Madame Carole Force, Vice-Présidente de la Fédération en charge du Haut-Niveau. E...
Dumerc un peu plus dans la légende
Joueuse emblématique du basket français, la meneuse de Basket Landes et ancienne capitaine des Bleues Céline Dumerc atteindra samedi la barre des 500 matches joués en Ligue Fé...
Basket Landes - Bourges sur la chaîne L'Équipe
La chaîne L’Équipe diffusera le samedi 9 janvier 2021 la rencontre au sommet en Ligue Féminine entre Basket Landes et Bourges (coup d’envoi à 16h45). Une première diffusion hi...
Duel d'invaincus au Prado
Ce mercredi, trois rencontres des journées 8 et 11 vont se jouer : Charnay - Basket Landes et Lyon - Roche Vendée à 19h, Bourges - Charleville-Mézières à 20h30. Le match entre les Tango et les Flammes verra l'une des deux équipes perdre son invincibilité cette saison. Rendez-vous sur...
Elodie Naigre, femme de Breizh
Auteure d'un début de saison de feu (17,3 points de moyenne), Elodie Naigre a été la grande dame de la victoire de Landerneau contre Lattes Montpellier samedi soir. Sa coéquipière Luisa Geiselsöd...
Lyon déjà sous pression
Battu lors de ses deux premiers matches par Bourges puis Landerneau, Lyon reçoit...
"Dans la continuité de la saison dernière"
"Charleville, un nouveau challenge"
La grosse perf de Landerneau

Pages

"Le premier ""Open"" au Temple sur Lot"

Corps: 

Les 12 équipes de l’élite du basket français seront réunies du mercredi 9 Octobre au samedi 12 Octobre 2002, à la Base du Temple sur Lot (Lot et Garonne) située à 40 kilomètres d’Agen. Cet « Open » se déroulera la semaine précédant l’ouverture officielle du Championnat de France de L.F.B..

Les équipes classées de 5 à 10 (Aix en Provence, Mondeville, Reims, Villeneuve d’Ascq et les deux premiers du Groupe C) au cours de la saison 2001-2002 et les deux promues issues de la Nationale 1 Féminine, débuteront mercredi 9 et jeudi 10 octobre, tandis que les équipes classées de 1 à 4 la saison précédente (Valenciennes, Bourges, Tarbes et Bordeaux) entreront dans l’épreuve à partir du vendredi 11 octobre.

Le but de cet Open est de présenter les équipes qui vont se disputer le titre de Championne de France L.F.B., de faire la promotion de la Ligue Féminine et de participer à la préparation d’avant saison.



1er OPEN LFB, du 9 au 12 Octobre 2002:

Base du Temple sur Lot (Lot et Garonne)


47110 LE TEMPLE SUR LOT


Tel : 05.53.01.08.33


Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine, Nouveauté Saison 2002-2003
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mardi, 7. Mai 2002
Vignette: 
Chapeau: 
La Ligue Féminine de Basket organise son premier Tournoi de Pré-saison pour la période sportive 2002-2003. Cet événement majeur regroupera toutes les équipes évoluant en Ligue Féminine la saison prochaine.

Bourges d'un souffle à Tarbes

Corps: 

TOP 4:

L'armada de Valenciennes a facilement disposé (70-44) de la formation bordelaise entraînée par José Ruiz, nettement amoindrie par les absences combinées de sa meneuse Mijoule, ses deux ailières Internationales Boutet et Luptakova, et son intérieure Lopez. Avec 4 Espoirs dans l'équipe, Bordeaux ne pouvait pas vraiment lutter à armes égales. Une nouvelle fois, la Belge Ann Wauters a fait valoir son titre de Meilleure Joueuse du Final Four avec 16 points, à 7 sur 9 aux tirs, 9 rebonds et 1 contre, bien soutenue par Feaster (13 pts, 4 pds, 5 ints) et Le Dréan (10 pts, 7 rbds). VO affirme ainsi sa suprématie sur le Top 4 et la volonté de conserver son titre hexagonal. Dans l'autre rencontre, Bourges est finalement venu à bout de Tarbes, 65 à 61. Bien que menées de 12 points à l'issue de la première période (42-30), les coéquipières de Nicole Antibe (-notre photo- 21 pts, 7 rbds et 3 ints) ont su élever leur niveau défensif en seconde mi-temps pour reprendre les devants. Malgré le retour de Hill et Sarenac, les Berruyères l'emportent au final et se replacent idéalement derrière VO avant les deux dernières journées à domicile.

GROUPE B:

Dans cette poule intermédiaire, Aix en Provence a confirmé son invincibilité de la seconde phase, en battant largement la formation champenoise de Reims, 85 à 56. Les Aixoises sont désormais seules en tête devant Mondeville. Pour rappel, Mondeville avait gagné à Villeneuve d'Ascq 59 à 56, le mercredi 24 Avril. Le Mondeville-Aix de ce mercredi sera sans doute la finale de ce groupe.

GROUPE C:

L'équipe nordiste de Calais est venue s'imposer à Sceaux, 97 à 84, ravivant ainsi son espoir de maintien parmi l'élite. Sceaux est d'ores et déjà rétrogradé en Nationale 1. Enfin, Montpellier Lattes a encore marqué des points dans la course au maintien en s'imposant dans la salle Leyrit du Cavigal Nice, 63 à 62. La rencontre Calais-Nice de mercredi risque d'être capitale en vue du maintien. A suivre...

5ème et avant dernière journée, mercredi 8 Mai 2002, à 20 heures.

Catégorie: 
Surtitre: 
LFB, 2ème phase, 4ème journée
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 6. Mai 2002
Vignette: 
Chapeau: 
A l'issue de la 4ème journée, Valenciennes gagne facilement à Bordeaux, 70 à 44, et accroît son avance sur Bourges et Tarbes. Les Berruyères, pourtant menées de 12 points à la pause, sont allées chercher une victoire importante en Bigorre, 65 à 61, et remontent en deuxième position du Top 4.

Le Champion d'Europe a souffert

Corps: 

Le finaliste de la défunte Ronchetti, Tarbes, pourtant privé de son pivot Sarenac, comptait bien sur la fatigue post Final Four pour tenter de battre le nouveau Champion d'Europe. Mené de 3 points à la mi-temps, 34 à 31, devant composer sans Teresa Edwards retournée aux Etats Unis, Valenciennes a pourtant réussi à imposer son tempo (Sauret 14 pts, 7 rbds et 4 pds) et son adresse intérieure (Wauters -notre photo- 23 pts, 7 rbds) en deuxième période pour l'emporter au finish. Cette nouvelle victoire en terre bigourdane propulse les Nordistes seules en tête du Top 4, devant leur adversaire du soir. Mardi soir, en Gironde, Bourges avait aussi éprouvé des difficultés pour vaincre des Bordelaises particulièrement tenaces (67-61). Menée de 10 points à la pause, il a fallu un joli forcing offensif de toute la formation berruyère, notamment Ilona Korstine (17 pts, 6 rbds) pour creuser l'écart face à la redoutable paire Antonikova-Luptakova (32 pts, 12 rbds et 9 pds au total).

Dans le groupe B, Aix en Provence, conduite par sa feu follet Holland Corn (31 pts à 9 sur 14, dont 5 sur 7 à 3 pts, 3 ints et 3 pds) l'a largement emporté face à Mondeville, 86 à 53. Mardi soir, malgré une formidable Grgin (28 pts, 7 rebonds et 5 ints), Villeneuve d'Ascq encaissait un quatrième revers consécutif face à la formation rémoise de Philippe Sauret (83-74).

Enfin, dans le groupe C, sous l'impulsion d'une Farris en pleine possession de ses moyens (33 pts, à 15 sur 18, 11 rbds et 4 pds), Nice remporte son troisième succès de rang devant Calais, 86 à 75, et prend la tête de ce groupe. Quant à Montpellier, l'équipe languedocienne remporte une courte mais précieuse victoire, 78 à 73, chez les banlieusardes parisiennes de Sceaux pour lesquelles le sans faute est désormais devenu impératif pour espérer encore au maintien la saison prochaine parmi l'élite.

2ème phase, 4ème journée, Samedi 4 Mai 2002, à 20 heures.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine, 2ème phase, 3ème journée
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Jeudi, 2. Mai 2002
Vignette: 
Chapeau: 
A mi course dans cette seconde phase, Valenciennes, auréolée de son titre européen, a peiné pour battre Tarbes, l'outsider. Victorieuses 65 à 60, les Ch'ties n'en finissent plus de gagner et confortent leur première place dans le Top 4.

Valenciennes chavire de bonheur

Corps: 

On avait pleuré de joie, en septembre dernier, en voyant gagner les douze filles en Or de l’Equipe de France. Et bien hier soir on a remis ça avec les 10 filles du Nord !

Les Valenciennoises ont acquis le trophée suprême européen, sur ses terres, et devant son public, désormais comblé. L’année passée à Messine, il avait fallu un tir en course de Cathy Melain dans les dernières secondes, pour offrir ce trophée à Bourges, et priver ainsi les joueuses de Laurent Buffard du titre européen. Mais cette année les différences étaient nombreuses. Tout d’abord Bourges éliminé par Parme (Italie), habitué des Finales à Quatre ne participait pas hier grand rendez-vous européen. Hier soir les larmes qui coulaient sur les joues des filles du Nord avaient le goût salé du bonheur et de la joie collective contrairement à la saison précédente. La différence est aussi venue de ce public merveilleux, un public nombreux, (près de 5 000 personnes dans le Stade Couvert de Liévin) chaleureux, bruyant mais jamais vulgaire toujours bon enfant, un exemple pour beaucoup. Ce fut aussi hier, une confirmation du choix judicieux de la FIBA d’organiser ce Final Four chez l’un des quatre demi finalistes. Mais ce fut surtout une récompense pour les organisateurs locaux qui ont réussi en moins d’un mois à mettre en place une compétition Internationale d’envergure dans une salle complètement modifiée et qui de l’avis de tous avait « de la gueule » et un style très basket. Hier soir, ces supporters, qui vivent dans une région riche en exploits sportifs et qui pourraient être blasé, ne faisaient que chanter et danser sur la place d’Armes, face à l’Hôtel de Ville de Valenciennes, savourant ce titre au rythme de « on est les Champions…. ». Jusqu’à très tard dans la nuit les coéquipières de la capitaine Audrey Sauret ont fait la fête avec, comme il se doit, des bulles de champagne et de grands sourires illuminant leurs visages.

Mais comme le rappelait Laurent Buffard, « Il va falloir vite redescendre sur terre, car il faut reprendre la route du championnat de France et la deuxième phase. Dès mardi nous repartons pour Tarbes en avion et même si nous avons le droit à un faux pas grâce à nos deux victoires face à Bourges, je ne pense pas que les filles laisseront filer le match, au contraire. Mais pour l’heure savourons notre bonheur, les filles l’ont bien mérité. »

Championne d'Europe et MVP du tournoi, un week-end exceptionnel pour l'intérieur belge de l'USVO, Anne Wauters.

Laurent Buffard, l'entraîneur de Valenciennes, revient sur la victoire de son équipe.

Francis Decourrières a gagné son pari. L'USVO, après l'échec de l'an dernier face à Bourges, a remporté le titre de champion d'Europe. Il revient sur cette victoire et nous parle de l'avenir de l'équipe.

Ces interviewes sont réalisées au format Real Audio. Si vous ne disposez pas du plug-in, vous pouvez le télécharger à l'adresse suivante : www.france.real.com



Fabrice Canet (FFBB)

Catégorie: 
Surtitre: 
Euroligue Féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 29. Avril 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Après Bourges lors de l’édition 2001, c’est l’U.S.Valenciennes Olympique qui s’est emparé du trophée Européen au cours d’une finale électrique. Cette coupe brandit par Audrey Sauret, la capitaine de Valenciennes, consacre trois années de travail du club nordiste.

Valenciennes Champion d’Europe

Corps: 

Dans une salle euphorique et acquise à la cause valenciennoise, les joueuses nordistes ont entamé la partie « très crispées ». En face Chakirova réalise un match impeccable. Elle défend et impose sa masse physique scorant au total 23 points tout en captant 11 rebonds. Malgo Dydek très rapidement sanctionnée par les fautes doit sortir handicapant l’équipe Polonaise. Du côté de Valenciennes, c’est Wauters qui sort les griffes et qui score elle aussi 23 points mais avec un meilleur pourcentage de réussite (83%). La profondeur du banc nordiste fait son travail d'usure et l’expérience acquise par les coéquipières d’Audrey Sauret lors des derniers grands rendez-vous permettent aux françaises de tenir l’écart capitalisé dans le 2ème et 3ème quart temps. Valenciennes remporte le match de six points 72-78. La foule, et ses 5000 spectateurs, explose de joie. La fête va battre son plein sur Valenciennes dans les heures qui suivent.

Pour Laurent Buffard « c’est le travail de trois années de construction par le Président Decourrières qui aboutit aujourd’hui par ce titre. Les filles m’ont offert un très beau cadeau et je tiens ici à remercier ma femme et mon fils qui ne me voient pas beaucoup pendant la saison ».

Gdynia (Pologne) – Valenciennes : 72-78 (15-15 ; 20-23 ; 17-22)

Gdynia (Pologne)

Ferdinand : 10

Thorius : 0

Pantelejewa : 0

Dydek K. : 0

Grubin : 11

Smith : 11

Dydek M. : 10

Cuprys : 4

Bibrzycka : 3

Chakirova : 23

Valenciennes (France)

Tomaszewski : 0

Le Drean : 14

Feaster : 17

Lawson : 1

Sauret : 6

Lesdema : 5

Edwards : 0

Wauters : 23

Fijalkowski : 12

Beres : 0

Sur place à Liévin – Fabrice Canet

Catégorie: 
Surtitre: 
Euroligue Féminine : FINALE
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Dimanche, 28. Avril 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Dans un match très tendu, les joueuses de Laurent Buffard ont su tenir et remporter la première Coupe d’Europe du club. Valenciennes succède à Bourges dans ce palmarès prestigieux.

Parme sur la troisième marche du podium

Corps: 

Ruzomberok ne se sera pas remis du coup de massue asséné par Valenciennes vendredi soir à Liévin. Dominé dans le secteur intérieur, les Slovaques n’ont pas su rebondir et se sont inclinées logiquement face à des Parmesanes plus en jambes, et plus adroites. (47% contre 34% dans les tirs). Avec 9 points et surtout 15 rebonds, Griffith a enfin montré un meilleur aspect de son jeu après sa partie manquée face à Dydek vendredi.

Milton a fait preuve de beaucoup de réalisme en scorant 24 points et en captant 12 rebonds. Les Slovaques seront véritablement passé à côté de cette Finale à Quatre, un club pourtant habitué à ce type de rendez-vous. Les joueuses italiennes quant à elles savouraient cette 3ème place bien que déçu de ne pouvoir disputer LE match : la Finale.

Du côté des supporters il faudra noter le soutient des 80 supporters du SCP Ruzomberok qui n’ont cessé d’encourager leurs joueuses. Egalement un grand bravo aux Nordistes, présents dès 16h30 pour l’entame de cette finale des perdants, et qui ont donné de la voix pour soutenir les deux équipes.

Parme – Ruzomberok : 75 – 57 (17-9 ; 32-27 ; 56-44)

Parme (Italie)

Balleggi : 0


Magaddino : 0


Schiesaro : 6


Franchini : 0


Gardellin : 5


Nicosia : 14


Penicheiro : 13


Milton : 24


Costalunga : 4


Griffith : 9

Ruzomberok (Slovaquie)

Bielikova : 2


Cikosova : 4


Bogojevic : 10


Mandic : 10


Ciulisova : 0


Oliveira : 13


Laskova : 0


Libicova : 0


Pavlickova : 9


Vesel : 9




Sur place à Liévin – Fabrice Canet

Catégorie: 
Surtitre: 
Euroligue Féminine : Match 3ème place
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Dimanche, 28. Avril 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Dans le match pour la troisième place les Italiennes de Parme, plus volontaires que les Slovaques de Ruzomberok, ont fait la différence.

Valenciennes aux portes du sacre Européen

Corps: 

Laurent Buffard, l’entraîneur de Valenciennes s’est attelé depuis vendredi soir à maintenir la pression sur ses joueuses tout en les faisant redescendre sur terre. En effet les valenciennoises ont pratiqué un basket tellement complet et parfait en demi-finale face à Ruzomberok, que le coach français redoutait l’approche psychologique de ses joueuses dans cette finale « L’USVO sait gagner maintenant, et a apprit a être présent dans les grands rendez-vous. Il faut donc maintenant jouer ce match avec nos valeurs et nos forces, mais Dydek est une tellement dissuasive qu’il faudra très certainement faire quelques ajustements. »

Face à l’armada de Valenciennes, les polonaises proposent des joueuses du top niveau européen. L’incontournable Malgorzata Dydek et ses 2m13 (notre photo) est le point d’encrage du jeu intérieur de Gdynia. Elle a étouffé, en demi-finale, l’américaine de Parme, Griffith, et considérablement gêné le jeu intérieur adverse. Il faut également rappelé que cette dernière a joué il y a quelques années à Valenciennes. L’autre arme offensive de Gdynia, c’est Katie Smith, l’américaine. Cette joueuse de WNBA a réalisé une demi-finale brillante avec 22 points à 62% de réussite, avec un très jolie 4 sur 5 à trois points. La surprise est venu de la meneuse américaine Ferdinand, qui en scorant 16 points s’est mise en valeur sur cette rencontre. Il ne faut pas oublier l’intérieure russe Chakirova (31 ans, 1m90) qui impose sa masse physique et son expérience dans le jeu près du panier. Dans le cinq de départ on verra également la joueuse Croate, Grubin, qui est passé à côté de sa demi-finale (6 points et 2/6 dans les tirs) et qui aura très certainement soif de revanche.

Les joueuses du Nord sont prévenues, il faudra jouer avec autant d’application, et d’engagement que lors de la demi-finale. Bonne chance à elles !

Dimanche 28 avril 2002 :


16h30 : Finale pour la troisième place : Parme (Italie) – Ruzomberok (Slovaquie)


19h00 : FINALE : Gdynia (Pologne) – Valenciennes


Sur place à Liévin – Fabrice Canet (FFBB)

Catégorie: 
Surtitre: 
Finale Euroligue Féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Dimanche, 28. Avril 2002
Vignette: 
Chapeau: 
A quelques heures de la finale de l’Euroligue Féminine, qui débutera ce soir à 19h00 (en direct sur PathéSport), l’USVO se prépare à affronter la terrible équipe de Gdynia (Pologne). L’équipe française attend un soutient fort de son public pour atteindre la consécration suprême.

Valenciennes en finale ! Quelle démonstration !

Corps: 

Laurent Buffard, l’avait annoncé, il fallait prendre un départ canon, et ses consignes ont été appliquées à la lettre. Les coéquipières de la capitaine Audrey Sauret ont véritablement dominé de bout en bout les débats. Avec un pourcentage collectif impressionnant en première mi-temps, 67% pour toute l’équipe, c’est une leçon de basket qu’ont donné les nordistes, ce soir à Liévin. Il a fallu quelques minutes pour comprendre que l’U.S.V.O. n’allait pas prendre de pincette avec son adversaire. La défense de Fijalkowski(notre photo) sur son ancienne coéquipière de Côme (Italie), Oliveira, en était la preuve. L’Internationale française a également inscrit 17 points avec 100% de réussite tout en captant 5 rebonds. Les rotations de l’USVO ont été impressionnantes de rigueur et de réussite, puisque le cinq de départ a totalisé 59 points et les joueuses du banc 49. En deuxième période les françaises creusaient l’écart, ne laissant que quelques miettes aux Slovaques. Laurent Buffard se permettait des rotations pour faire souffler ses joueuses majeures, pas une valenciennoise ne dépassait les 25 minutes de temps de jeu.

Les marqueuses :

Ruzomberok (Slovaquie)


Bielikova : 9


Cikosova : 0


Bogojevic : 17


Mandic : 1


Oliveira : 13


Laskova : 3


Pavlickova : 8


Vesel : 9

US Valenciennes Olympic


Tomasczewski : 5


Le Drean : 23


Feaster : 2


Lawson : 15


Sauret : 17


Lesdema : 0


Edwards : 6


Wauters : 8


Fijalkowski : 17


Beres : 15

Sur place à Liévin – Fabrice Canet

Catégorie: 
Surtitre: 
Finale à Quatre Euroligue Féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 26. Avril 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Les valenciennoises, sans retenu, ont littéralement « explosé » les joueuses de Ruzomberok. Elles rencontreront en finale, dimanche à 19h00 les Polonaises de Gdynia. Les italiennes de Parme, joueront le match pour la troisième place à 16h30 face aux Slovaques.

Gdynia facilement en finale

Corps: 

Après un début de match au coude à coude, les joueuses de Gdynia ont rapidement pris la mesure de leur adversaire. Les Italiennes de Parme, qui avaient éliminé Bourges en quart de finale, n’ont pas tenu face au jeu axé sur la grande Dydek (2m13)(notre photo). L’adresse de l’américaine Smith, 8 sur 13 dont 4 sur 5 à trois points, totalisant 22 points, a littéralement écoeuré les joueuses de Parme. En face Griffith qui avait été le bourreau des berruyères le tour précédent est passé complètement à côté, ne trouvant pas les solutions face à la forteresse Dydek. (7 points et 3/18 aux tirs)

Les joueuses de Gdynia rencontreront en finale, le vainqueur du match opposant les Slovaques de Ruzomberok à Valenciennes, les favorites de cette deuxième rencontre.

Parme jouera dimanche après-midi à 16h00, le match pour la troisième place.

Sur place à Liévin – Fabrice Canet

Catégorie: 
Surtitre: 
Finale à Quatre Euroligue Féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 26. Avril 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Dans un match qui n’a été serré qu’au premier quart temps, les joueuses polonaises de Gydnia ont dominé de la tête et des épaules cette première demi-finale.

Valenciennes retient son souffle

Corps: 

Les entraîneurs des quatre équipes finalistes réalisent ce matin les ultimes réglages, et donnent les dernières consignes avant d’entrer de plein pied dans la Finale à Quatre de l’Euroligue Féminine. Gydnia, Parme, Valenciennes, puis Ruzomberok se sont succédés ce matin sur le parquet de Liévin pour une traditionnelle séance de « shooting ». Le Pas de Calais, qui se trouve désormais sous une pluie fine, attends plus de 4 500 personnes dans le Stade Couvert de Liévin. Régis Vercruysse, responsable de l’organisation pour l’U.S.V.O. semblait confiant ce matin sur les aspects logistiques d’une telle manifestation. Il faut rappeler que la FIBA a exprimé son choix sur le site final uniquement le 28 mars et qu’il a fallu un véritable tour de force des nordistes pour organiser en moins d’un mois un événement européen d’une tel importance. Il semble que ce pari soit réussi puisque la salle sera pleine et qu’il aura fallu seulement trois semaines pour vendre l’ensemble des billets pour les deux jours de compétition.

Ce soir à 18h00, Parme (Italie) affrontera Gydnia (Pologne) pour un ticket vers la finale. La rencontre sera arbitrée par MM. Philippe Leemann (Suisse) et Vicente Bulto (Espagne)

A 20h30, et en direct sur PathéSport, l’équipe française de Valenciennes rencontrera Ruzomberok (Slovaquie) au palmarès européen impressionnant. La rencontre sera arbitrée par MM. Christos Mastraftsis (Grèce) et Tolga Sahin (Turquie)

Dimanche 28 avril 2002 :


16h30 : Finale pour la troisième place


19h00 : FINALE


Catégorie: 
Surtitre: 
Finale à Quatre Euroligue Féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 26. Avril 2002
Vignette: 
Chapeau: 
A quelques heures du coup d’envoi du premier match de ce Final Four, Liévin est en ébullition. Derniers préparatifs !!!

Pages

S'abonner à RSS - Ligue Féminine