Vous êtes ici

LFB - BILAN 2019-2020

Tarbes restait serein

Arnaud Dunikowski - 28/04/2020
Après Charnay et Nantes Rezé, place au bilan 2019-2020 de Tarbes. Finaliste des playoffs en 2018, le club bigourdan glissait dangereusement vers le bas du classement avant l'arrêt définitif de la saison le 10 avril dernier.

Si la saison du TGB avait bien démarré avec 3 victoires lors des 4 premiers matches, la suite aura été bien plus difficile. Cinq défaites de rang pour terminer 2019, un succès face à Charnay, puis la rechute avec une série de six revers consécutifs que la pandémie de Covid-19 a stoppée. Un mauvais bilan nuancé toutefois par François Gomez, l'entraîneur tarbais : "On a eu trois occasions de se positionner dans ce championnat très intense. On passe à quelques points d'une victoire à Roche Vendée, on perd en prolongation contre Lattes Montpellier et on domine Lyon lors de la dernière journée pour s'effondrer sur la fin". Les six défaites de suite n'ont pas entamé le moral des troupes bigourdanes selon leur tacticien : "On avait l'état d'esprit, l'engagement, on se préparait à ce mini-championnat des playdowns. Mentalement tout allait bien. Margaux Galliou-Loko l'a d'ailleurs récemment dit, les filles étaient prêtes à gagner les matches qu'il fallait pour s'en sortir".

En difficulté au classement, le technicien planchait sur l'arrivée de deux joueuses pour remplacer Valeriya Berezhynska, partie à Lyon, et Laure Resimont, blessée pour 6 semaines. "On envisageait de recruter deux étrangères pour finir la saison et assurer un maintien qui aurait été mérité. On n'était pas spécialement inquiet mais on aurait aimé le faire sur le terrain" confesse le coach.

Depuis quelques saisons, le TGB revendique sa politique de recrutement vers les joueuses en devenir. Une identité que le coach souhaite mettre en avant : "On offre de la qualité, du temps de jeu et des perspectives à des jeunes joueuses. On peut nommer Marine (Fauthoux) et Tima (Pouye). On reste un club formateur mais on veut aussi faire de la compétition, faire un peu mieux pour se positionner plus aisément dans les 8 premières places et ne pas avoir à lutter. Au milieu de cette performance d'équipe, on fait émerger des talents et on est fier du travail que l'on réalise".

La saison prochaine, le palais des sports tarbais sera orphelin de ses deux pépites. L'éclosion est particulièrement flagrante pour Tima Pouye qui a plus que doublé ses moyennes de points (de 5.4 en 17/18 à 14.4 en 19/20) et d'évaluation (de 4.7 à 11.2) en trois saisons au pied des Pyrénées. Et la native de Tulle reste sur un récital lors de la dernière journée face à Lyon : 30pts, 5 rebonds et 7 fautes provoquées.

Trois joueuses françaises seront toujours sous contrat pour 2020/2021 : Margaux Galliou-Loko, Ana Tadic et Marie Pardon. L'intérieure suédoise Louice Halvarsson a prolongé son bail sur les rives de l'Adour que rejoindront sa compatriote Regan Magarity (6.3 d'évaluation en 7 matches à Villeneuve d'Ascq), la jeune Serena Kessler (Pôle France Basket) et l'Américaine Jazmine Jones (formée à Louisville et récemment draftée en 12ème position par New York en WNBA). Enfin, Kristen "KB" Sharp entamera sa quinzième saison en Ligue Féminine (377 matches joués), le TGB sera son 7ème club. François Gomez accueille avec plaisir la meneuse née dans l'Ohio et qui compte une sélection avec les Bleues : "Elle avait envie de venir à Tarbes, c'est important d'avoir des gens motivés pour rejoindre notre équipe en sachant où ils mettent les pieds. Elle apportera son expérience et son talent". Et ne lui parlez pas de l'âge de la Franco-Américaine (39 ans) : "Si certains y font référence, qu'ils viennent faire un footing ou un sprint avec elle. Elle fait encore partie des meilleures athlètes de la Ligue" prévient-il.

Tarbes Gespe Bigorre (10ème)

Bilan : 4 victoires - 12 défaites
Meilleure marqueuse : Tima Pouye (14.4 pts/match)
Meilleure passeuse : Marine Fauthoux (3.2 pds/match)
Meilleure rebondeuse : Louice Halvarsson (6.4 rbds/match)
Meilleure évaluation : Louice Halvarsson (13.2 /match)

Les autres bilans
Episode 1 - Charnay attendait son heure 
Episode 2 - Nantes dans le creux de la vague