Equipe de France masculine

Team France Basket - Préparation Coupe du Monde 2019
WEB-SERIE | L'intégrale
Déjà un mois que l'Equipe de France a décroché la médaille de Bronze de la #FIBAWC 2019. L'occasion parfaite de revivre en 8 épisodes l'odyssée des Bleus du premier stage à Paris jusqu...
Rudy Gobert remporte le Trophée Alain Gilles 2019
Le nom du vainqueur du Trophée Alain Gilles, récompensant le meilleur basketteur français de l’année, a été dévoilé ce jour lors de l’Assemblée Générale de la FFBB à Vittel. R...
Episode 8 : les Bleus en bronze
L'épisode final : de la joie, des sourires, le succès contre les Etats-Unis, la demi-finale contre l'Argentine et du bronze mondial pour terminer en beauté cette mag...
14 joueurs pour la Chine
À la suite du Tournoi de Lyon qui s’est terminé ce samedi à l’Astroballe par un succès des Bleus face à l’Argentine, l’entraîneur de l’Équipe de France masculine Vincent Collet a annoncé la liste des 14 joueurs tricolores retenus pour la suite de la préparation à la Coupe du Monde 2019 (qu...
Elie Okobo appelé
Suite au forfait de Thomas Heurtel (blessé au genou) pour la préparation à la Coupe du Monde 2019, Patrick Beesley (General Manager du Team France Basket) et Vincent Collet (entraîneur de l’Équipe de...
Thomas Heurtel forfait pour la Coupe du Monde
Le meneur de jeu de l’Équipe de France, Thomas Heurtel (1,88m, 30 ans, 75 sélect...
Thomas Heurtel ménagé face à la Tunisie
Le premier épisode de la web série est en ligne
De Colo et Toupane préservés

Pages

France - Algérie : match plus accroché

Corps: 

France – Algérie : 95-84 - Jeudi 8 août 2002 - Temple sur Lot (47)

Arbitres : Jean-Charles Roman et David Chambon.

Dans cette deuxième rencontre face à l’Algérie la France n’a pas vécu la même soirée que la veille. Les algériens, piqués au vif après la déconvenue de mercredi (plus de 50 points d’écart), ont réagi avec beaucoup d’orgueil et de panache. Les adversaires des français ont dès le début de la rencontre surpris par leur agressivité défensive. Ils commettent beaucoup de fautes plaçant les Bleus devant la ligne de lancer-francs. Emmenés par un Bill Phillips convaincant (15 points et meilleur marqueur) les Tricolores souffrent malgré tout en première mi-temps dans le secteur intérieur puisque les A’ ne marquent que 6 points dans la raquette en 20 minutes. Les joueurs d’Alain Weisz arrivent à la pause avec du retard. L’adresse des algériens qui avait fait défaut hier est revenue. Mais à la sortie des vestiaires après la pause, les visages des français sont différents et l’intensité physique monte d’un ton. Après quelques réglages offensifs les Bleus prennent peu à peu le large. Ils comptent même jusqu’à 15 points d’avance avant de terminer la partie avec 11 points d’écart. Pacellis Morlende et Vincent Masingue n’ont pas pris part à la partie. Les français affronteront dimanche la Nouvelle Zelande une autre équipe qualifiée pour le Championnat du Monde aux Etats-Unis.




Prochain matches de l’Equipe de France :

Dimanche 11 août 2002 : 17h30 : FRANCE – NOUVELLE ZELANDE


Arbitres : MM. Carlos Mateus et David Chambon

Lundi 12 août 2002 : 20h00: FRANCE – NOUVELLE ZELANDE


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et David Chambon

Vendredi 16 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Carlos Mateus et Rémy PERIER

Samedi 17 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Carlos Mateus et Rémy PERIER

Dimanche 18 août 2002 : 17h30 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et Rémy PERIER




Les marqueurs français































































































































Prénom - Nom Points
Yann MOLINARI 12
Paccelis MORLENDE NPJ
David GAUTIER 1
Karim SOUCHU 5
Cédric FERCHAUD 3
Tariq ABDUL-WAHAD 12
Fabien DUBOS 8
Florent PIETRUS 3
Thierry RUPERT 5
Sacha GIFFA 7
Vincent MASINGUE NPJ
Bill PHILIPPS 7
Maxime ZIANVENI 13




Sur place au Temple sur Lot - Fabrice CANET (Service de Presse FFBB)

Surtitre: 
Equipe de France masculine A'
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 9. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Les français dans ce deuxième match face à l’Algérie au Temple sur Lot a été beaucoup plus équilibré que la veille (95-84). Tariq Abdul-Wahad a foulé le parquet du complexe sportif sous le maillot de l’Equipe de France et a joué 27 minutes rassurant tout le monde sur son état de santé. Alain Weisz profitera des prochains jours pour affiner les réglages de la machine A' avant d'affronter la Nouvelle Zelande.

Les français déroulent au Temple

Corps: 

France – Algérie : 95-42 (41-23) - Mercredi 7 août 2002 - Temple sur Lot (47)

Arbitres : Jean-Charles Roman et David Chambon.

En première mi-temps les joueurs d’Alain Weisz affichent leur jeunesse mais montrent le manque de vécu collectif. Les Français accumulent les pertes de balles, le plus souvent dans des relances hasardeuses (11 balles perdues en première mi-temps). Comme annoncé, le coach fait tourner son effectif et tous les joueurs entrent en jeu dès les 20 premières minutes du match. En face, l’équipe nationale d’Algérie abuse des tirs à 3 points sans connaître une grande réussite (2/12, 16%). Les erreurs des tricolores permettent aux adversaires en vert de ne pas perdre pied. Les Bleus atteignent la fin du premier quart temps avec 10 points d’avance (24-14) grâce notamment à l’aide malencontreuse d’un des pivots de la sélection algérienne qui contre en phase descendante un tir désespéré de Yann Molinari et donne trois points de plus aux Français.

Sur le banc Tariq Abdul-Wahad, au repos ce soir, donne de la voix pour aider ses coéquipiers, et Alain Weisz, lui, distille ses consignes afin de recadrer ses troupes lors des différents temps-morts. Les joueurs A’ arrivent à la mi-temps avec 18 points d’avance (41-23)

En deuxième mi-temps les algériens perdent pied rapidement face à la densité physique des Tricolores. Maxime Zianvéni illumine le Palais des Sports avec un Dunk « énorme » au dessus de toute la défense Algérienne. Florent Pietrus, de son côté, est incontrôlable, et la salle réagit avec des « Ahh » et des « Ohh » à chacune de ses envolés. Avec la réussite en plus, (un panier miracle à trois points de Fabien Dubos au buzzer), les Bleus survolent la rencontre dès la fin du 3ème quart-temps (73-34)

Les joueurs tentent d’appliquer les systèmes de jeu « jusqu’au bout » comme demande le sélectionneur français. Les supporters algériens de leur côté ne baissent pas les bras et encouragent à grand renfort de chansons les troupes de l’entraîneur Bilal Faïd. Mais l’issue est déjà connue, l’Algérie ne dépassera pas les 50 points dans cette rencontre. Score final : 96 -42

Du côté de la France c’est Florent Piétrus avec 20 points qui termine meilleur marqueur avec surtout un remarquable 9 sur 9 dans les tirs.

Les joueurs rencontreront de nouveau demain soir à 20h00, les algériens, qui de leur côté préparent le Championnat du Monde d’Indianapolis.




Prochain matches de l’Equipe de France :

Jeudi 8 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ALGERIE


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et David Chambon

Dimanche 11 août 2002 : 17h30 : FRANCE – NOUVELLE ZELANDE


Arbitres : MM. Carlos Mateus et David Chambon

Lundi 12 août 2002 : 20h00: FRANCE – NOUVELLE ZELANDE


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et David Chambon

Vendredi 16 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Carlos Mateus et Rémy PERIER

Samedi 17 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Carlos Mateus et Rémy PERIER

Dimanche 18 août 2002 : 17h30 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et Rémy PERIER



Les marqueurs français



















































































































Prénom - Nom Points
4 Yann MOLINARI 12
5 Paccelis MORLENDE 7
6 David GAUTIER 0
7 Karim SOUCHU 9
8 Cédric FERCHAUD 7
9 Maxime ZIANVENI 2
10 Fabien DUBOS 11
11 Florent PIETRUS 20
12 Thierry RUPERT 4
13 Sacha GIFFA 11
14 Vincent MASINGUE 6
15 Bill PHILIPPS 7





Sur place au Temple sur Lot - Fabrice CANET (Service de Presse FFBB)

Surtitre: 
Equipe de France masculine A’
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 7. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
L’Equipe de France jouait mercredi soir son premier match d’une série de sept rencontres amicales. Sans Tariq Abdul-Wahad (au repos) les français encore trop imprécis dans le jeu placé ont montré des qualités individuelles intéressantes et du sérieux.

Des A pas si prime que ça !

Corps: 

Depuis samedi dernier les « A’ », comme on les appelle, sont réunis dans le Lot-et-Garonne afin de préparer les 7 matches amicaux qui vont se présenter à eux (2 fois l’Algérie, 2 fois Nouvelle Zélande et 3 fois Israël - voir programme plus bas).

Dans le cadre champêtre de la base de plein air du Temple sur Lot (47), les tricolores travaillent durement dans un double objectif. Ils souhaitent, d’une part, prouver aux yeux d’Alain Weisz leur valeur individuelle, qu’ils pourraient intégrer à un collectif exigeant de l’Equipe de France A, et d’autre part se préparer physiquement, pour la saison qui arrive à grand pas, dans leur club respectif.

Les joueurs réalisent entre 5 et 6 heures d’entraînement par jour, avec un accent particulier sur la préparation physique. C’est Patrick Ester qui est en charge de cette partie spécifique, souvent redoutée et même parfois détestée par nos champions.

Avec une grande rigueur, Alain Weisz impose avec tact, son style si personnel tout en finesse et en pédagogie. Les joueurs adhèrent et « foncent » les yeux fermés, tous très fiers, semble-t-il, de porter le maillot France.

Dans cette équipe on retrouve de jeunes joueurs qui découvrent le cadre particulier de l’Equipe de France, on pense à Karim Souchu (Furman University – USA), à Maxime Zianveni (Nancy) ou Bill Philipps (St Joseph’s University – USA), mais aussi des joueurs « cadres » comme Fabien Dubos (Nancy), David Gautier (Strasbourg) ou Thierry Rupert (Paris Basket Racing) plus habitués aux rouages de l’équipe Nationale. Enfin on ne peut pas parler de cette équipe « A’ » 2002, sans parler de Tariq Abdul-Wahad qui depuis 1999 n’avait plus porté le maillot tricolore. Miné par les blessures cette saison, le joueur labellisé NBA, des Dallas Mavericks, a vécu une année 2001-2002 « frustrante » et profite de ce stage pour, d’une part, remettre un pied dans le groupe France qui participera au prochain Championnat d’Europe en Suède en 2003, et pour se refaire une santé avant de reprendre la route des USA pour une pré-saison très importante pour lui.

Pas de blessé...ou presque

Aymeric Jeanneau (Cholet) a dû quitter le stage dès lundi, en raison d’une blessure à la main gauche contractée à la fin de la saison professionnelle. Les deux équipes médicales de l’Equipe de France et de Cholet Basket se sont entendues afin de rapatrier les jeune meneur à Cholet dans le but d’effectuer des examens complémentaires, avant un retour éventuel au Temple.

Le Staff au complet

Patrick Beesley (assistant), lui, est arrivé seulement mardi au Temple sur Lot. L’assistant d’Alain Weisz était en Lituanie pour suivre les exploits des jeunes joueurs de l’équipe de France masculine des 20 ans et moins, médaillés de bronze au Championnat d’Europe à Vilnius.

De son côté Vincent Collet (assistant), tout nouvel arrivant dans ce staff, prend ses marques, au sein d’une équipe technique et médicale qui a déjà fonctionné ensemble durant le championnat d’Europe 2001 en Turquie. Mais l’actuel coach du Mans a gardé certaines habitudes passées, puisqu’il fut il y a quelques années l’assistant d’Alain Weisz lorsque ce dernier coachait lui même l’équipe du Mans.

Les Médias très présents

La Presse Régionale a suivi assidûment ce début de stage, puisque mardi les trois quotidiens « Sud Ouest », « La Dépêche du Midi » et « le Petit Bleu d’Agen » avaient fait chacun une page pleine sur le stage des français. Les Télévisions sont également présentes, avec l'Equipe TV et France 3.




Le Groupe France





























Nom Naissance Taille Sél. A Points Club 2001-2002
Tariq ABDUL- WAHAD 03.11.1974 1.98 30 400 Dallas
Fabien DUBOS 10.11.1977 2.07 35 186 Nancy
Cédric FERCHAUD 15.07.1980 1.95 - - Mulhouse
David GAUTIER 08.07.1980 2.02 8 36 Strasbourg
Sacha GIFFA 14.06.1977 1.97 1 0 Chalon/Saône
Aymeric JEANNEAU 10.10.1978 1.85 - - Cholet
Vincent MASINGUE 31.01.1976 2.04 - - Nancy
Yann MOLINARI 22.03.1975 1.87 - - Antibes
Paccelis MORLENDE 19.04.1981 1.90 - - Dijon
Bill PHILIPPS 18.03.1979 2.06 - - St Joseph’s
Florent PIETRUS 19.01.1981 1.99 5 35 Pau-Orthez
Thierry RUPERT 23.05.1977 2.02 10 47 Paris
Karim SOUCHU 30.03.1979 1.98 - - Furman Un.
Maxime ZIANVENI 29.12.1979 1.98 - - Nancy


Chef de délégation : Philippe LEGNAME


Entraîneur : Alain WEISZ


Assistants : Patrick BEESLEY et Vincent COLLET


Médecin : Vincent CAVELIER


Kinésithérapeutes : Hervé PLUNIAN et Marc ORLU


Préparateur physique : Patrick ESTER


Intendant : Frédéric HUFNAGEL

Le programme :

LES MATCHES (Base de Plein Air - Le Temple sur Lot (47))

Mercredi 7 août 2002 20h00: FRANCE – ALGERIE


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et David Chambon

Jeudi 8 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ALGERIE


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et David Chambon

Dimanche 11 août 2002 : 17h30 : FRANCE – NOUVELLE ZELANDE


Arbitres : MM. Carlos Mateus et David Chambon

Lundi 12 août 2002 : 20h00 : FRANCE – NOUVELLE ZELANDE


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et David Chambon

Vendredi 16 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Carlos Mateus et Rémy Perier

Samedi 17 août 2002 : 20h00 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Carlos Mateus et Rémy Perier

Dimanche 18 août 2002 : 17h30 : FRANCE – ISRAEL


Arbitres : MM. Jean-Charles Roman et Rémy Perier

Surtitre: 
Equipe de France Masc. A'
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 7. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Actuellement en stage à la base de plein air du Temple sur Lot (47), l’Equipe de France masculine A’ prépare consciencieusement ses sept rencontres amicales qui l’attendent en ce début du mois d’août. Alain Weisz, entouré de tout son staff, effectue ici une véritable « revue d’effectif ».

DES BLEUS DE BRONZE

Corps: 

Le dernier match des Tricolores dans ce Championnat d’Europe pourrait laisser quelques regrets à l’Équipe de France masculine. Après la défaite en demi-finale contre la Grèce (79-70), nos jeunes joueurs ont donné une véritable leçon à leurs homologues russes (95-78) lors du match pour la troisième place. Leur domination, dimanche, a été telle que l’on ne peut faire autrement que de penser à la fin de match manquée face aux Hellènes samedi. Mais les joueurs étaient tellement contents de leur médaille que la fête fut très belle.

D’entrée, les Français mettaient le feu dans la ligne défensive adverse et se montraient plutôt adroits au moment du shoot (63 % contre seulement 42 % pour les Russes). Derrière un Ilian Evtimov déchaîné (19 points dont 17 en première mi-temps, 8/10 au tir, 8 rebonds, 3 passes, notre photo), les Bleus, en blanc pour l’occasion, en faisaient voir de toutes les couleurs aux joueurs de Vladomir Rodionov. Ce dernier n’allait pas être d’une grande aide à ses protégés puisqu’il fut rapidement expulsé par le duo arbitral pour avoir jeté une chaise sur le parquet. Son équipe perdait pied et atteignait la fin du premier quart-temps menée de 11 points (26-15).

La reprise n’allait pas mieux s’annoncer pour les Russes. Les Français continuaient leur baroud d’honneur en démontrant leur habileté et leur sens collectif. Le ballon circulait vite et donnait l’impression que cette formation était intouchable. Boris Diaw se faisait remarquer par son adresse (5/6 dont trois dunks, 10 points, 12 rebonds, 5 passes au total). A la mi-temps, la France survolait les débats (52-31).

Dans la deuxième partie de la rencontre, les Tricolores faisaient plus actes de présence qu’autre chose, tant l’avance acquise était conséquente. Ils géraient tranquillement la fin de la rencontre avant d’obtenir une médaille de bronze amplement méritée. Ronny Turiaf soignait ses stats (15 points, 6 rebonds) et Noël Nijean rattrapait le temps perdu à cause d’un problème à la cheville (12 points, 5/5 à deux points, 3 rebonds, le tout en seulement 11 minutes !).

Au final, les Français l’emportaient (95-78) et décrochaient le bronze, comme la génération de 1992. La troisième marche du podium reste donc à ce jour la meilleure place obtenue dans un Championnat d’Europe de la catégorie. Richard Billant peut être fier du travail accompli.

Le cinq de départ : Chelle 8, Diaw 10, Pietrus 2, Evtimov 19, Turiaf 15

Puis : Tillon 5, Szaczczak 3, Yango 4, Nijean 12, Diawara 12, Mouillard 3, Doreau 2

Bilan de la compétition

En finale, la Grèce a pris le dessus sur l’Espagne (77-73) et s’est donc adjugé le titre de Champion d’Europe des 20 ans et moins. Déjà tombeurs des Bleus en demi-finale, ils ont été maîtres de leur sujet jusqu’au bout malgré une préparation en dent de scie où la France les avait battu à deux reprises (78-74 en Italie, 85-83 à Paris).

Le Croate, Marko Popovic, termine le tournoi avec le titre de meilleur marqueur de la compétition. L’arrière de Zadar obtient une moyenne de 25 points par rencontre. Le Français le mieux placé est Michaël Piétrus. Il termine à la sixième position avec 16.88 points par match. Son total aurait pu être un peu meilleur s’il n’avait pas commis quatre fautes très rapidement face à la Russie, l’obligeant à lever le pied.

Nenad Krstic est quant à lui le meilleur rebondeur (11.25 reb/match). L’intérieur yougoslave aura eu de la concurrence jusqu’au bout, notamment celle de Ronny Turaif. Impérial sous les panneaux, l’ancien pensionnaire du Centre Fédéral finit troisième de la compétition avec la très honorable moyenne de 9.88 rebonds par match.

Le classement final de la compétition :

1 – Grèce


2 – Espagne


3 – France


4 – Russie


5 – Lituanie


6 – Slovénie


7 – Yougoslavie


8 – Croatie


9 – Turquie


10 – Israël


11 – Italie


12 – Ukraine

Surtitre: 
EURO 20 ANS ET MOINS MASCULIN
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 5. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Les jeunes Bleus de Richard Billant ont finalement décroché la troisième place du Championnat d’Europe en battant la Russie (95-78). Après avoir mené une très belle compétition, ils n’ont laissé aucune chance à leur adversaire lors de la petite finale.

ILS LE MERITENT TANT

Corps: 

On les savait capables de tout et ils ont su nous donner raison. Les Jeunes Bleus emmenés par Richard Billant ont su aller au bout d’eux-même pour arracher leur billet pour les demi-finales. Les Slovènes, pourtant annoncés comme favoris avant la rencontre, ont bien tenté de résister, mais face à eux, le groupe France s’est montré solidaire et intraitable (84-73).

Le début de la rencontre était plutôt équilibré. Aucune des deux équipes ne prenait vraiment de risques et attendait l’adversaire. Les Français paraissaient cependant tendus par l’enjeu et Ilian Evtimov commettait deux fautes lors des trois premières minutes. Ronny Turiaf (15 points, 12 rebonds) et Uros Slokar se livraient un duel à distance passionnant (respectivement 11 et 12 points dans les dix premières minutes), l’un répondant du tac au tac à l’autre. Imposant leur physique en défense, les Tricolores prenaient cependant un léger avantage en fin de quart-temps (22-16).

Erazem et Domem Lorbek prenaient alors les choses en main. Cinquième meilleur marqueur de ce Championnat d’Europe (17 points par match en moyenne), le premier allait se montrer décisif, bien appuyé par le soutien du second. Lors de ces dix minutes, ils inscrivaient 13 points et permettaient aux leurs de se replacer dans la course. Plus présents, ces derniers provoquaient un peu plus et obtenaient de nombreuses fautes. Le score était de parité à la mi-temps (38-38).

Au retour des vestiaires, les Slovènes prenaient pour la première fois l’avantage au score grâce à un panier à trois points de l’intenable Domem. Le Choletais Guillaume Yango (9 points, 7 rebonds, 3 contres) se révélait très précieux dans ce quart-temps. Avec l’aide d’un Boris Diaw précis (7/11 à 2 points, 16 points, 9 rebonds, 4 passes, 2 contres), il permettait aux siens de maintenir la tête hors de l’eau et de ne pas sombrer sous l’effet des Slovènes en confiance. A 10 minutes de la fin, la France était tout de même menée (57-56).

Très volontaires, les hommes de Richard Billant étaient héroïques dans le dernier quart-temps. Guillaume Yango, toujours lui, et surtout Michaël Piétrus impérial (23 points, 13 rebonds) montraient l’exemple. Ce dernier, meilleur marqueur tricolore depuis le début de la compétition (18.67 points par match), se montrait l’âme d’un véritable leader et poussait les siens à tenter leur chance et aller de l’avant. Ce dernier quart-temps était une véritable démonstration des Français qui, avec un sens collectif extraordinaire et une maîtrise parfaite de leur sujet, s’imposaient finalement (85-73).

Les Bleus gagnent donc le droit de participer au prochain Championnat du monde de la catégorie. En attendant, l’Euro reste la priorité du groupe qui devra affronter la Grèce le samedi 3 août à 21h pour parvenir en finale. Maintenant qu’ils ont la tête dans les étoiles, il voudront sûrement décrocher la lune …

Les points des Français : Tillon 2, Diawara 0, Piétrus 23, Doreau 2, Nijean 2, Turiaf 15, Chelle 0, Yango 9, Mouillard 0, Diaw 16, Evtimov 2, Szaszcak 13

Toutes les infos sur les championnats d'Europe des 20ans et moins

Surtitre: 
EURO 20 ANS ET MOINS MASCULIN
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Au terme d’une superbe performance, l’Équipe de France s’est magistralement qualifiée pour les demi-finales du Championnat d’Europe. Les Bleus ont su se sortir du piège tendu par des Slovènes accrocheurs (84-73) et ont gagné le droit de poursuivre leur rêve. Prochaine étape : la Grèce.

UN QUART EN BLEU

Corps: 

Après l’avoir emporté face à l’Ukraine (84-72) en fin d’après-midi, l’Equipe de France s’était rassurée quant à ses possibilités dans cet Euro 2002. Les victoires, un peu plus tard, de la Russie contre Israël (84-59) puis de la Croatie contre l’Espagne (83-78) ont finalement permis aux Tricolores de se qualifier avant la dernière journée.

En effet, les Bleus comptent désormais deux victoires et deux défaites. Trois équipes, devant elle, se partagent la tête du classement. L’Espagne, la Russie et la Croatie ont toutes trois victoires et une défaite. Derrière la France, l’Ukraine compte un seul succès pour trois revers et ne peut plus rejoindre celle-ci puisque battue mardi soir par les coéquipiers de Ronny Turiaf (notre photo). Loin derrière, Israël n’a plus rien à espérer avec ses quatre défaites en autant de matches.

L’Equipe de France est donc qualifiée pour les quarts de finale de la compétition. Elle terminera la première phase à la deuxième, troisième ou quatrième position de son groupe. Son match face à Israël, demain à 16h30, ne sera qu’un match de classement. Pour connaître son adversaire, elle devra attendre les résultats de la dernière journée de la poule A.

Toutes les infos sur les championnats d'Europe des 20ans et moins

Surtitre: 
EURO 20 ANS ET MOINS MASCULIN
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 31. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Au vue des résultats de l’avant-dernière journée de la poule B, l’Equipe de France, entraînée par Richard Billant s’est qualifiée pour les quarts de finale du Championnat d’Europe des 20 ans et moins. L’ultime match contre Israël, demain, ne sera qu’une rencontre de classement.

UNE BRILLANTE VICTOIRE

Corps: 

L’Équipe de France est loin d’avoir dit son dernier mot dans ce Championnat d’Europe. S’étant mise en danger après les trois premières rencontres (1 victoire, 2 défaites), elle se devait de réagir contre l’Ukraine sous peine d’élimination prématurée. Et c’est ce qu’elle a fait à Alytus (Lituanie) mardi soir en s’imposant assez nettement (84-72).

D’entrée, les jeunes Bleus imposaient leur rythme et se montraient agressifs dans le bon sens du terme. La défense étouffait les attaques des Ukrainiens, souvent impuissants à l’approche de la zone décisive et trop imprécis (18/47, soit 38 % de shoots à deux points réussis au total contre 53 % aux Français). Après dix minutes de jeu, la France avait déjà une confortable avance de neuf points (26-17). Dès la reprise Boris Diaw (8 pts, 5 passes) et les siens appliquaient toujours aussi bien les consignes de Richard Billant et faisaient étalage de tout leur potentiel. La mi-temps était sifflée avec un avantage plutôt conséquent en faveur de nos Tricolores (50-31).

Sous l’influence d’un Michaël Piétrus (notre photo) en état de grâce (27 pts avec un 10/17 au tir, 7 rbs, 4 int. en 32 minutes), les Français géraient tranquillement leur match. Certes le leader adverse, Serhiy Lishchuk, faisait apprécier sa force de caractère et son adresse en inscrivant 21 points et en prenant 9 rebonds. Avec à ses côtés, Oleksiy Onufriyev (21 pts, 8 rbs), les Ukrainiens revenaient et ne comptaient plus que 13 unités de retard avant la dernière période (62-49). Mais il était dit que les Bleus ne pouvaient pas perdre ce match. Impérial dans le dernier quart-temps, Ronny Turiaf concluait sa partie – sur une cinquième faute - de manière magistrale et finissait à 13 points et 21 rebonds ! La France, plus présente au rebond (48 contre 29 aux Ukrainiens), profitait également du manque de réussite adverse au lancer franc (53%) et s’imposait finalement (84-72).

Les hommes de Richard Billant peuvent désormais croire très sérieusement en leurs chances. Avant de disputer leur dernière rencontre face à Israël demain à 16h30, ils peuvent être directement qualifiés en fonction des résultats des deux autres matches de la soirée. Affaire à suivre …

Les points des Français :

Tillon 6, Diawara 2, Piétrus 27, Doreau 5, Nijean 2, Turiaf 13, Chelle 4, Yango 4, Mouillard 3, Diaw 8, Evtimov 8, Szaszcak 2

Toutes les infos sur les championnats d'Europe des 20ans et moins

Surtitre: 
EURO 20 ANS ET MOINS MASCULINS
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mardi, 30. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Les hommes de Richard Billant se sont imposés contre l’Ukraine (84-72). La France a fait un grand pas vers les quarts de finale et peut être directement qualifiée dès ce soir en fonction des résultats de Russie-Israël et Croatie-Espagne.

LES CHOSES SE COMPLIQUENT

Corps: 

Qui peut arrêter Marko Popovic (1,85m) le meilleur marqueur de ce championnat d’Europe avec une moyenne supérieure à 33 points par rencontre? Personne dans l’Equipe de France qui a du concéder 37 points à la star croate ! Ses chiffres ? 9 paniers à deux points sur 11 tirs, 3 sur 7 à trois points, 10 sur 13 aux lancers francs…Il n’y a pas grand chose à dire.

Le plus rageant est que Boris Diaw (notre photo) avait choisi ce match contre la Croatie pour sortir le grand jeu et se montrer, enfin, offensif. Avec 21 points (à 8 sur 14 dont 4 sur 6 à trois points) et 12 rebonds, on ne peut pas reprocher grand chose au leader tricolore. Malheureusement les autres Français étaient beaucoup moins adroits puisque l’ensemble de l’équipe tourna à 31 sur 81 (contre 30 sur 59 à la Croatie). C’est vrai, la France, avec Diaw et Turiaf (10 rebonds) domina aux rebonds (52 à 28), mais l’adresse dans les tirs des Croates ne leur laissait que peu d’occasion de se montrer présent au rebond offensif.

Cette rencontre, la France l’a perdu pendant le troisième quart temps, alors qu’elle menait d’un point au repos. Car les 6 points d’avance que comptait la Croatie après 30’ de jeu s’avéraient finalement décisifs.

Maintenant, la France se trouve au pied du mur quant à la qualification pour les quarts de finale. Normalement, nos joueurs semblent avoir les moyens de prendre le meilleur sur l’Ukraine et Israël. Mais les Slaves sont capables d’exploits, tandis qu’Israël est un pays qui ne réussi jamais très bien à la France.

Les points des Français

Tillon, Diawara 4, M.Pietrus 14, Doreau, Nijean 1, Turiaf 21, Chelle 8, Yangoo 4, Mouillard, Diaw 21, Evtimov 65, Szaszcak 5.

Surtitre: 
EURO 20 ANS ET MOINS MASCULIN
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Dimanche, 28. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
En dépit d’un match plein, la nouvelle défaite contre la Croatie (84-91) place l’Equipe de France masculine des 20 ans et moins dans une situation difficile. La qualification pour les quarts de finale se jouera mardi et mercredi contre l’Ukraine et Israël.

UN REVEIL TONITRUANT

Corps: 

Les jeunes Français avaient une revanche à prendre par rapport à leur prestation de la veille devant l’Espagne et ce sont les Russes qui ont fait les frais du réveil de Boris Diaw et de ses amis.

Ainsi très concentrés en défense dés les premiers échanges, ils prenaient rapidement la mesure d’un adversaire qui ne s’attendait certainement pas à être mangé de cette façon.

Résultat ? Après dix minutes de jeu, la France menait de 12 points (29-17), un avantage passé à +15 à la mi-temps (49-34). La France avec une bonne adresse dans les tirs, le réalisme de Michael Pietrus et de Ronny Turiaf (notre photo) ce dernier très présent sous les panneaux (il capta 11 rebonds dans le match et marqua 20 points) avec Ilian Evtimov, s’était mise hors de portée des Russes.

Bien sûr les adversaires des Tricolores, derrière Serguei Bykov (23 pts) et Aleksei Zozouline (15 rebonds) se lancèrent à l’assaut de la défense française avec beaucoup de réalisme.

Mais dans cette deuxième mi-temps, la Russie ne pouvait finalement marquer que deux points de plus que la France qui s’imposait nettement (88-75) .

Un détail ? Boris Diaw auteur d’un match très plein, inscrivait 7 points dans cette rencontre. Ce qui peut expliquer la performance des Français.

Ce dimanche, la France rencontrera la Croatie, dans un match qui va sentir la poudre puisque les deux équipes ont besoin d’une victoire. Comme les Croates avant de battre Israël (+19 pts) s’étaient inclinés de 7 points contre la Russie, bien malin est celui qui peut parier sur le nom du vainqueur.

Les points des Français : Tillon 2, Diawara 7, M.Pietrus 21, Doreau, Nijean4, Turiaf 20, Chelle 4, Yango 6, Mouillard, Diaw 7, Evtimoc 13, Szaszcak 4.



Toutes les infos sur les championnats d'Europe des 20ans et moins

Surtitre: 
EURO 20 ANS ET MOINS MASCULINS
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Samedi, 27. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Après son faux pas face à l’Espagne, l’Equipe de France des 20 ans et moins, s’est parfaitement reprise en s’imposant face à la Russie (88-75). Un résultat qui rassure sur les possibilités des Tricolores et qui leur permet de croire en l’avenir dans une compétition très ouverte.

AU FOND DU TROU

Corps: 

On espérait beaucoup de l’Equipe de France masculine des 20 ans et moins, même en l’absence de son leader naturel Tony Parker. Certes au récent tournoi de Paris, les jeunes Tricolores avaient montré certaines limites en particulier sur le plan de l’adresse dans les tirs et dans leur présence sous les panneaux. De là à penser qu’ils allaient débuter le championnat d’Europe en s’inclinant de 36 points contre l’Espagne, il y a un fossé que personne n’aurait osé franchir. Pourtant …


Après 10 minutes de jeu, la messe était dite puisque l’Espagne menait déjà 24-9. Le sursaut attendu ? Les Espagnols avec Ion Kortaberria (30 points) et Albert Miralles (21 points) enfonçaient le clou pour mener … 47-18 à la mi-temps.


La réaction des Tricolores à la reprise n’était qu’un feu de paille parfaitement contrôlé par les Ibériques puisqu’ils ne lâchaient qu’un point de leur avance. Il ne restait plus qu’à attendre la fin d’une rencontre qu’il faudra vite oublier. A commencer dès ce samedi face à la Russie qui, elle, a disposé de la Croatie dans son match d’ouverture. Mais face à des garçons comme Victor Khriapa (2,05m), Sergui Monia (2,05m) et Denis Karpov (2,06m) la tâche s’annonce bien difficile.

Les points des Français

Tillon, Diawara 4, M.Pietrus 14, Doreau 2, Nijean 2, Turiaf 12, Chelle 2, Yango 5, Mouillard, Diaw, I.Evtimov 11, Szaszcak 1.

Surtitre: 
EURO 20 ANS ET MOINS MASCULIN
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Samedi, 27. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
L’Equipe de France des 20 ans et moins a très mal débuté son championnat d’Europe à Alytus (Lituanie) en s’inclinant largement face à l’Espagne (53-89). Un écart énorme qui semble trop important pour représenter la véritable différence de valeur entre les deux formations, mais qui ne peut pas s’expliquer par la seule absence de Tony Parker.

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France masculine
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'