Equipe de France masculine

Team France Basket - Episode 6
La réaction face à la Finlande
Après la Bulgarie, les Tricolores ont pris la direction de Montpellier pour y affronter la Finlande dans le cadre des qualifications à la Coupe du Monde 2019. Une rencontre à suivre en inside.
Championnes d'Europe !
Sur le toit de l'Europe ! En battant largement les Pays-Bas (21 à 5), l'Équipe de France féminine de 3x3 a décroché l'or à la Coupe d'Europe 3x3. Une très...
"Avoir perdu nous oblige à réagir"
A moins de 24h du match de qualification pour la Coupe du Monde contre la Finlande, Vincent Collet exprime son ressenti sur la défaite face à la Bulgarie et sur la rencontre q...
Dans les coulisses des Bleus en Bulgarie
Après le Tournoi de Paris, les Bleus ont pris la direction de la Bulgarie pour lancer le deuxième tour de ces qualifications à la Coupe du Monde 2019. Un déplacement périlleux face à une équipe bulgare qui attendait les Tricolores de pied ferme.
" On veut rattraper ce faux pas"
Suite à la défaite surprise en Bulgarie jeudi, Andrew Albicy évoque l'état d'esprit des Bleus à la veille de leur second match de qualification de cette fenêtre contre la Finlande à 17h00.
Arrivés à Montpellier
Partis ce matin de Bulgarie, les Bleus sont arrivés dans la journée à Montpellie...
L'épisode 4 est en ligne !
Retour en vidéo sur une carrière d'exception
La FFBB et la MAIF présentent le nouveau maillot des Équipes de France

Pages

La réaction face à la Finlande

Surtitre: 
Team France Basket - Episode 6
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 19. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Après la Bulgarie, les Tricolores ont pris la direction de Montpellier pour y affronter la Finlande dans le cadre des qualifications à la Coupe du Monde 2019. Une rencontre à suivre en inside.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/qZsaNvBP4wA" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

Championnes d'Europe !

Corps: 

Tableau masculin

Quart de finale masculin
13h05 : Russie - France : 18-16

L'aventure européenne s'arrête pour les Bleus. En tête pendant presque tout leur quart de finale, ces derniers se sont finalement inclinés contre la Russie 18-16, malgré une dernière possession pour revenir à égalité. Avec une adresse retrouvée en fin de match, les Russes ont réussi à piéger les Tricolores dans le money time en inscrivant un tir primé décisif à 30 secondes de la fin. 

Tableau féminin

Quart de finale féminin
13h50 : France - Belgique : 20 - 11

Ça passe pour les Françaises ! A l'image des matches de poules, Jennny Fouasseau et ses coéquipières se sont facilement imposées, en s'appuyant à la fois sur une très grosse défense et sur un bon jeu offensif. Direction les demi-finales pour les Bleues à 16h05 contre la Roumanie, pays hôte, ou l'Ukraine

Demi-finale féminine
16h05 : France - Ukraine : 18-14

Au terme d'un match extrêmement disputé, les Françaises ont tenu bon face aux expérimentés ukrainiennes. En débordant la défense et marquant le panier avec la faute à une minute de la fin, Marie-Eve Paget a assuré le succès tricolore. La france disputera ce soir face au Pays-Bas sa première finale européenne 3X3 senior de l'histoire.

Finale féminine
18h40 : France - Pays-Bas : 21 - 5

Les Bleus n'ont fait qu'une bouchée des joueuses néerlandaises ! En s'imposant 21 -5, Marie-Eve Paget, Mamignan Touré, Ana-Maria Filip et Jenny Fouasseau sont devenues Championnes d'Europe 3x3 à Bucarest. Une très belle performance pour les Bleues qui ont survolé la compétition et qui décrochent la première médaille d'or européenne de l'histoire du 3x3 tricolore féminin. 

Les matches sont diffusés en direct sur le site Youtube de la FIBA

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe d'Europe 3x3
Auteur: 
Fantine Tessereau
Date d’écriture: 
Dimanche, 16. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Sur le toit de l'Europe ! En battant largement les Pays-Bas (21 à 5), l'Équipe de France féminine de 3x3 a décroché l'or à la Coupe d'Europe 3x3. Une très belle performance pour les Bleues qui ont survolé la compétition et qui décrochent la première médaille d'or européenne de l'histoire du 3x3 tricolore féminin. Autre succès aujourd'hui, la victoire d'Angelo Tsagarakis au concours de shoots à 3-points.
crédit: 
frbaschet.ro / Alina Cojocaru
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">.<a href="https://twitter.com/actsagarakis?ref_src=twsrc%5Etfw">@actsagarakis</a> on in Bucharest! <a href="https://twitter.com/hashtag/3x3Europe?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#3x3Europe</a> <a href="https://t.co/iBu6bHGrRf">pic.twitter.com/iBu6bHGrRf</a></p>&mdash; FIBA3x3 (@FIBA3x3) <a href="https://twitter.com/FIBA3x3/status/1041333744450396161?ref_src=twsrc%5Etfw">16 septembre 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

"Avoir perdu nous oblige à réagir"

Corps: 

Après deux bons matches le week-end dernier à Paris, vous vous êtes faits surpendre par la Bulgarie jeudi. Comment expliquez cette défaite ? 

La différence entre les matches du week-end dernier et celui de jeudi, c’est notre exigence défensive qui s’est évaporée en quelques jours. Notre adresse n’était pas bonne mais on marque quand même 44 points en première mi-temps. Le plus marquant, c’est que l’on s’est pris 26 points au premier quart-temps, alors qu’on en avait pris 30 contre la Grèce en une mi-temps. On a laissé une équipe moins forte s’installer et prendre confiance, ce qui est dangereux à ce niveau-là. On a manqué de solidité générale et de concentration. Beaucoup de choses n’étaient pas à notre niveau et on n’a pas su réussir les possessions qui auraient pu nous permettre de l’emporter malgré un mauvais match.

Comment abordez-vous la rencontre face à la Finlande ? 

C’est une équipe difficile à manœuvrer et bien préparée. Ils sont ensemble depuis le 20 août parce que la qualification est vraiment leur objectif et qu’ils sont quatrièmes de la poule pour l'instant. Ils étaient à la Coupe du Monde en 2014, c’est pourquoi ce match va être compliqué. Mais le fait d’avoir perdu nous oblige à réagir : notre niveau de vigilance est relevé. Notre position est toujours avantageuse, mais il faut gagner demain pour ne pas se mettre dans une situation compliquée.

C’est une équipe formée de jeunes joueurs, très mobiles. Ils ont des pilliers, à l’image de Koponen, mais aussi des nouveaux jeunes et bons joueurs. Leu jeu est basé sur le mouvement et il faut être réactif face cette mobilité pour éviter les tirs extérieurs. Ils jouent énormément là-dessus, ils marquent plus de la moitié de leurs points à 3 points, ce qui est énorme. Il faut aussi que l’on se prépare à leurs spécificités défensives. Ils sortent beaucoup sur les pick and roll pour masquer le déficit de taille et font beaucoup de prises à deux.

 

 

Surtitre: 
Equipe de France masculine
Date d’écriture: 
Samedi, 15. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
A moins de 24h du match de qualification pour la Coupe du Monde contre la Finlande, Vincent Collet exprime son ressenti sur la défaite face à la Bulgarie et sur la rencontre qui attend les Tricolores.
crédit: 
FIBA

Dans les coulisses des Bleus en Bulgarie

Corps: 

Embarquez avec les Bleus dans les coulisses de l'Equipe de France et vivez de l'intérieur les matches de qualifications pour la Coupe du Monde 2019.

 

 

Surtitre: 
Team France Basket Episode 5
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 15. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Après le Tournoi de Paris, les Bleus ont pris la direction de la Bulgarie pour lancer le deuxième tour de ces qualifications à la Coupe du Monde 2019. Un déplacement périlleux face à une équipe bulgare qui attendait les Tricolores de pied ferme.

" On veut rattraper ce faux pas"

Corps: 

 

Après le match en Bulgarie, quel est l’état d’esprit de l’équipe ? Dans quelle optique vous placez-vous pour le match de demain ?

On est revanchards, on veut vraiment rattraper ce faux pas. Tout le monde est concentré pour faire un bon match devant notre public, c’est vraiment important.

Vous avez regardé les erreurs commises lors du match contre la Bulgarie. Quels points faudra-t-il corriger contre la Finlande demain ?

IIl faut que l'on impose notre défense, ça a toujours été notre force depuis des années, surtout depuis le début des qualifs. Il faut remettre ça en place, jouer toujours à fond notre jeu et ne jamais sous-estimer l’adversaire.

La Finlande est une équipe un peu particulière, qui shoote dans tous les sens. Comment vous y êtes-vous préparés ?

C’est une équipe de shooters, ils n’ont pas forcément des big men avec des gros physiques. Mais ils jouent bien ensemble et depuis longtemps. Ils ont eu une préparation plus longue que la notre donc ils sont bien rodés. Il  faudra être vigilants et jouer sur nos forces, comme la défense, pour les empêcher de mettre leur jeu en place parce que c’est comme ça qu’ils prennent feu.

La salle va être quasiment pleine. Qu’est-ce que ça fait de jouer devant autant de supporters français ?

C’est toujours un plaisir de jouer à la maison. On a toujours eu le soutien du public pour nous pousser et c’est très important pour nous. Ça montre que le public français est fan de basket et ça c’est cool. C'est une très belle Arena et qu'elle soit pleine comme ça c'est génial. 

Surtitre: 
Equipe de France masculine
Date d’écriture: 
Samedi, 15. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Suite à la défaite surprise en Bulgarie jeudi, Andrew Albicy évoque l'état d'esprit des Bleus à la veille de leur second match de qualification de cette fenêtre contre la Finlande à 17h00.
crédit: 
FIBA

Arrivés à Montpellier

Corps: 

Pas le temps de tergiverser, de s'attarder. Les Bleus, après leur défaite hier à Botevgrad face à une surprenante Bulgarie (74-68), ont rapidement pris la direction de la France et Montpellier où ils affronteront la Finlande dimanche soir (17h). Les hommes de Vincent Collet, arrivés dans la journée dans le Sud de la France, ont d'abord pris par à une séance vidéo pour revenir sur la défaite bulgare de la veille. Les Tricolores sont ensuite montés dans le bus et ont rejoint la Sud de France Arena pour un premier entraînement. Demain samedi, les coéquipiers de Nicolas Batum poursuivront leur travail pour aborder dans les meilleures conditions la rencontre de dimanche soir face à des Finlandais, vainqueur de la Bosnie (85-81).

Surtitre: 
Equipe de France masculine
Auteur: 
À Montpellier, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 14. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Partis ce matin de Bulgarie, les Bleus sont arrivés dans la journée à Montpellier et ont participé à une première séance d'entraînement à la Sud de France Arena.
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)

L'épisode 4 est en ligne !

Corps: 

 

Surtitre: 
Team France Basket
Date d’écriture: 
Mardi, 11. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Avant de jouer le deuxième tour des qualifications, les Bleus se sont retrouvés pour un tournoi exceptionnel à Paris, réunissant les deux Equipes de France. Un regroupement marqué par l'annonce de la retraite de Boris Diaw, capitaine tricolore emblématique.

Retour en vidéo sur une carrière d'exception

Surtitre: 
Equipe de France masculine
Date d’écriture: 
Vendredi, 7. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Retour en vidéo sur la carrière d'exception de Boris Diaw, capitaine emblématique des Bleus.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/qsQoMJjCEUI" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

La FFBB et la MAIF présentent le nouveau maillot des Équipes de France

Corps: 

Quelques semaines seulement après la signature du partenariat entre la FFBB et la MAIF,  les deux Équipes de France, masculine et féminine, sont réunies pour un tournoi de préparation du vendredi 7 au dimanche 9 septembre 2018 à Paris, au Stade Pierre de Coubertin. 
Une occasion idéale pour présenter officiellement la nouvelle tunique tricolore, en présence de Jean-Pierre Siutat, Président de la FFBB, de Dominique Mahé, Président du Groupe MAIF, mais également des deux entraîneurs des Équipes de France, Vincent Collet et Valérie Garnier, accompagnés de leur capitaine respectif, Nicolas Batum et Endy Miyem.

En tant que partenaire majeur de la FFBB et des Équipes de France masculines et féminines, le logo de la MAIF prend naturellement place sur la face avant du maillot tricolore, et ce jusqu’en 2022. Ce nouveau blason accompagnera ainsi les joueuses et joueurs français lors des prochaines échéances majeures, à savoir la Coupe du Monde 2018 à Ténérife pour les Bleues, et les rencontres de qualification à la Coupe du Monde 2019 pour l’équipe masculine.

Au-delà de la visibilité maillots, la MAIF accompagne également la FFBB sur le développement des pratiques urbaines avec le 3×3, nouvelle discipline olympique, et plus généralement sur l’ensemble des actions fédérales à destination du grand public, notamment le programme « FFBB Citoyen ». De plus, la MAIF, premier assureur du monde associatif en France, porte les risques d’assurance de la FFBB sur les champs de la responsabilité civile, de la garantie dommage aux biens et de l’assistance.

Surtitre: 
Partenaires
Auteur: 
Service de Presse FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
A la veille du coup d’envoi du Tournoi International de Paris, la Fédération Française de Basketball et la MAIF, nouveau partenaire fédéral majeur, ont dévoilé ce jour le nouveau maillot officiel des Équipes de France, à l’occasion d’une conférence de presse au Stade Pierre de Coubertin.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Merci Capitaine

Corps: 

Jean-Pierre Siutat, Président de la Fédération Française de BasketBall :
« C’est une immense page qui se tourne pour le basket et le sport français. Nous tenons tous à féliciter Boris Diaw pour l’ensemble de sa carrière, à la fois en club et en Équipe de France. Son attachement sans faille au maillot bleu pendant près de 20 ans, ainsi que son exemplarité sur et en dehors du terrain, font de Boris Diaw un exemple formidable pour notre jeunesse. Je le remercie à nouveau, très sincèrement, pour tout ce qu’il a apporté à notre sport, à la fois au niveau de ses performances sportives qui lui ont permis de porter à 247 reprises le maillot de l’Équipe de France, égalant ainsi le record de sa mère Elisabeth Riffiod, et de remporter cinq médailles internationales, que par les valeurs qu’il a su transmettre tout au long de ces années au plus haut-niveau ».

 

Patrick Beesley, General Manager du Team France Basket :
« On savait bien que viendrait un jour l’annonce de la fin de carrière de Boris Diaw en Équipe de France. On ne se sépare pas d’une telle figure emblématique sans peine et nostalgie… Le fait qu’il ait égalé les 247 sélections en Équipe de France d’Elisabeth Riffiod, est symbolique de l’admiration qu’il porte à sa mère, et prouve aussi combien son amour pour le maillot tricolore est incommensurable.
La carrière sportive de Boris est exceptionnelle, mais le rôle qu’il occupait au sein de la sélection en fait un être unique, car il était bien plus qu’un joueur. Au fil des ans et des sélections, Boris était reconnu comme le leader de l’Équipe de France et il assurait à ce titre le lien entre les générations, sa légitimité imposant le respect de tous.  Joueur atypique Boris n’a jamais cherché à se mettre en valeur, et sa satisfaction était de faire briller les autres : il aimait à dire qu’il se voulait être un facilitateur du jeu. Et le mot altruisme prenait avec lui tout son sens.
Sa personnalité était précieuse également pour le staff, et il aimait participer chaque jour à l’heure du café, au débriefing quotidien du staff, apportant sa vision avec humour et pertinence.
Le parcours de Boris force le respect et l’admiration. Personnellement, je lui suis reconnaissant de m’avoir permis de partager durant ces 16 années, les 247 matchs internationaux à ses côtés ».

 Vincent Collet, Entraîneur de l’Équipe de France masculine :
« Boris Diaw fait partie d’un petit groupe de joueurs dont l’impact qu’il aura eu sur l’Équipe de France restera gravé à jamais dans la mémoire collective. Pour les fans, il y a bien sûr le grand joueur et l’homme généreux, sympathique. Pour nous membres du staff, et moi en tant qu’entraîneur, il représente l’incarnation du capitaine au quotidien, toujours tourné vers les autres pour les aider à performer et se sentir à l’aise dans un groupe. Nul n’est indispensable mais nous allons vite nous apercevoir de son absence. Pour toutes ces années ensemble, plutôt que le remercier, je dirais juste que c’était génial ! »


La fiche de Boris Diaw sur www.TeamFranceBasket.com

 

 

Surtitre: 
Equipe de France masculine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Septembre 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Capitaine emblématique de l’Équipe de France, Boris Diaw (2,03m, 36 ans) a annoncé sa retraite ce jeudi 6 septembre sur ses réseaux sociaux. Champion d’Europe 2013 avec les Bleus, Diaw a porté le maillot tricolore à 247 reprises, égalant le nombre de sélections de sa mère avec les Bleues en juillet dernier, et a inscrit 2090 points en bleu. Formé au Centre Fédéral, il a remporté cinq médailles internationales avec l’Équipe de France au cours de sa carrière, marquée également par un titre de Champion NBA avec San Antonio en 2014.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/i9ujf-2M3Ps" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France masculine
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'