Equipe de France féminine | FFBB

Equipe de France féminine

Qualification Euro 2023
En novembre, venez supporter les Bleues !
En novembre l'Equipe de France féminine disputera deux matches en France dans le cadre des matches de qualification à l'EuroBasket 2023. Vous pouvez désormais réserver vos places pour venir...
Le quotidien des Bleues à quelques heures de la compétition
Installées depuis dix jours à Sydney, les Bleues sont à quelques heures du début de la compétition.
Le Palais porte les Bleues
La fête était belle ce soir à Pau pour le dernier match de préparation à la Coupe du Monde 2022 de l'Equipe de France féminine disputée sur le sol français. La victoire 7...
Les jeunes au pouvoir
L’absence cette année en Equipe de France de plusieurs joueuses cadres laisse de la place aux jeunes joueuses qui ont une belle occasion de se montrer, prendre leurs responsabilités et surtout de l’expérience. Un nouveau cycle est lancé et un vent de fraicheur souffle sur les Bleues.
Edith Tavert est décédée
L’Auvergnate Edith Tavert est décédée à l’âge de 93 ans. Elle a marqué l’histoire du basket français en tant que joueuse, entraineur et dirigeante.
16 joueuses appelées
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France), Céline...
Dans les coulisses de la victoire contre la Lituanie
Les Bleues avec autorité
Réagir

Pages

En novembre, venez supporter les Bleues !

Corps: 

En novembre, l'Equipe de France féminine coachée par Jean-Aimé Toupane vous donne rendez-vous dans la Loire.

Tout d'abord le jeudi 24 novembre à 2àH30 à l'Arena Saint Etienne Métropôle, où les Bleues affronteront la Finlande.

Puis face à l'Urkraine, le dimanche 27 novembre à 17h00, à la Halle Vacheresse de Roanne.

Les billetteries de ces deux matches sont désormais ouvertes alors ne perdez pas de temps, rendez-vous sur billetterie.ffbb.com

Surtitre: 
Qualification Euro 2023
Date d’écriture: 
Mardi, 11. Octobre 2022
Vignette: 
Chapeau: 
En novembre l'Equipe de France féminine disputera deux matches en France dans le cadre des matches de qualification à l'EuroBasket 2023. Vous pouvez désormais réserver vos places pour venir supporter Marine Fauthoux et ses partenaires.
Pour Newsletter: 

Le quotidien des Bleues à quelques heures de la compétition

Corps: 

<p>Entrez dans le quotidien de l'Equipe de France à seulement un jour de leur premier match dans cette compétition face au pays hôte, l'Australie. Les Tricolores au travail, à la musculation, les derniers matches de prépa', la sélection finale annoncée, le Media Day de la FIBA... Toutes les derniers instants y sont ! À tout de suite dans les coulisses des Bleues&nbsp;</p><p>&nbsp;</p>

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Sydney, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 21. Septembre 2022
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Installées depuis dix jours à Sydney, les Bleues sont à quelques heures du début de la compétition.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/tmjbDwn_VNg" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Le Palais porte les Bleues

Corps: 

Tous les ingrédients étaient réunis ce soir pour une belle soirée dans une salle mythique du basket français. A Pau, le public, venu en nombre pour applaudir l’enfant du pays, Marine Fauthoux (5 points, 4 passes, 3 rebonds) et ses partenaires, a poussé tout au long de la soirée les Bleus face à la Belgique désormais coaché par un ancien joueur de la maison paloise, Valéry Demory.

Dès les premières minutes de la rencontre, la vista de Touré (8 points 3/6 aux tirs) a trouvé tour à tour Michel (7 points, 3 rebonds, 2 passes) en périphérie et Tadic (14 ppints et 2 rebonds)  près du cercle pour lancer les hostilités. La future meneuse de Montpellier, Julie Vanloo (13 points et 7 passes), a maintenu son équipe au contact en profitant de quelques erreurs tricolores, Fauthoux et Cherry notamment ont du mal à canaliser leur énergie. La Belgique est toujours au contact (16-16, 10’).

Le retour de Chartereau (13 points et 6 rebonds) aux affaires a apporté de la sérénité au groupe. Avec son adresse, l’intérieure tricolore a fait payer cash la moindre erreur. L’écart enfle (37-24), le Palais donne de la voix porté par le kop France et la dynamique harmonie de Pomarez. Mais un nouveau passage à vide des joueuses de Toupane permet aux Belges grâce notamment à Hind Ben Abdelkader de réduire un peu l’écart avant de rejoindre les vestiaires (41-36).

Toujours portée par une Chartereau irrésistible, la France a infligé un terrible 10 à 0 à son adverse en l’espace de trois minutes dès le début de la seconde mi-temps. Valéry Demory remet alors de l’ordre dans la maison belge, Vanloo se chargeant de stopper l’hémorragie. L’écart s'est stabilisé sous la barre des dix points (53-45). Delaere et Ben Abdelkader se sont joués de la défense tricolore, heureusement Tadic était là pour leur répondre. La France est toujours devant mais rien n’est fait (58-49, 30’).

La fin de match est maitrisée par les Françaises qui continuent d'imposer leur physique dans la raquette et sur jeu rapide. Tout le monde peu apporter, seules Paget et Astier n'ont pas marqué, le collectif et la profondeur du banc a fini par faire la différence. La Belgique a craqué et la France s'est envolée vers la victoire (74-55). Le Palais peut alors chanté !

Les Bleues empochent donc la première manche de cette double confrontration dont le match retour est prévu dès dimanche en Belgique.

Surtitre: 
Préparation Coupe du Monde 2022
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Septembre 2022
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La fête était belle ce soir à Pau pour le dernier match de préparation à la Coupe du Monde 2022 de l'Equipe de France féminine disputée sur le sol français. La victoire 74 à 55 des Bleues face à une équipe de Belgique accrocheuse, qui s'est construite essentiellement en deuxième mi-temps, a ravi les 4 564 spectateurs présents au Palais. Les joueuses de Jean-Aimé Toupane retrouveront dimanche la Belgique à Courtrai pour clore ce second bloc de préparation avant de rejoindre l'Australie.
Pour Newsletter: 

Les jeunes au pouvoir

Corps: 

Jean-Aimé Toupane n’a pas l’intention de se cacher derrière les absentes pour trouver des excuses à son équipe. Il préfère louer les qualités de son groupe : "mon seul repère c’est de les voir investies, d’être là avec beaucoup d’envie avec la volonté d’avancer. Mais en tout cas l’ambiance est très bonne."

Du côté des joueuses, le son de cloche est un brin plus fataliste mais pas pour autant alarmiste comme le souligne Marie-Eve Paget : "Nous n’avons pas le choix on fait avec, nous nous concentrons sur nous. Ce sont des choses que l’on ne peut pas contrôler. Ce n’est pas facile de voir une de ses coéquipières avoir un pépin physique, mais voilà ça reste la vie d’une sélection. On sait que ça fait partie des choses qui peuvent arriver. On reste concentré sur ce que l’on sait faire et on continue à avancer."

En l’absence de ces joueuses cadres, 8 joueuses sur les 15 actuellement en stage affichent moins de 10 sélections en Equipe de France. Cette jeunesse et ce manque d’expérience n’effraie pas la nouvelle capitaine des Bleues, Sarah Michel : "C’est vrai que Sandrine est une joueuse cadre mais on a d’autres joueuses. D’autres joueuses de talents et de la jeunesse. On continue d’être dans le processus de reconstruction afin de bien figurer dans cette Coupe du Monde. On n’a pas envie d’aller là-bas et de ne rien faire. On va essayer de faire au mieux. C’est une opportunité pour les plus jeunes, une chance pour elles de montrer qu’elles ont leur place ici."

"Dans le sport de très haut niveau on voit que la précocité elle est là. Il faut les laisser oser et surtout tenter. Tous les champions ont tenté un jour et on est dans cette dynamique là. Mon staff et moi, on s’attache à les accompagner" renchérit Jean-Aimé Toupane

Et quand on en parle aux intéressées, Marine Fauthoux en tête revendique : "C’est vrai que notre génération, nous n’avons jamais eu peur de quoi que ce soit. On prend tellement de plaisir à jouer que l’on en oublie les responsabilités que cela représente. Je trouve que l’on aborde cela de la meilleure des façons. Après c’est l’Equipe de France, c’est le haut niveau, il faut que l’on élève notre niveau de jeu ce ne sont plus les jeunes. Nous on ne se prend pas la tête on fait ce que l’on pense qui est le mieux. Donc on performe de la meilleure des manières."

Même si le processus de sélection est encore en cours cela ne perturbe pas les joueuses comme l’explique Ana Tadic : "Sur les postes intérieures nous sommes assez complémentaires. Chaque joueuse a ses forces. Je trouve que c’est bienveillant, on est toutes là avec le même objectif. On donne chacune le maximum de ce que l’on peut apporter et après c’est au sélectionneur de voir ce qui est compatible. C’est une compétition saine."

Alors jeunes ou vieilles, peu importe, les Bleues sont tournées vers même objectif trouvé la meilleure alchimie possible comme le souligne le coach tricolore : "Ce n’est pas évident et il n’y a pas de recette, ça dépend beaucoup des individualités. Mais en tout cas l’ambiance est très bonne."

Surtitre: 
Préparation Coupe du Monde 2022
Auteur: 
À Pau, Sylvain Bourdois-Chupin (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 1. Septembre 2022
Vignette: 
Chapeau: 
L’absence cette année en Equipe de France de plusieurs joueuses cadres laisse de la place aux jeunes joueuses qui ont une belle occasion de se montrer, prendre leurs responsabilités et surtout de l’expérience. Un nouveau cycle est lancé et un vent de fraicheur souffle sur les Bleues.
Pour Newsletter: 

Edith Tavert est décédée

Corps: 

Lorsqu’Edith Tavert dut quitter son poste d’entraineur de l’AS Montferrand en 1964, plusieurs joueuses majeures abandonnèrent également l’équipe en soutien. La section féminine du Clermont Université Club fut créée pour les accueillir et ce fut le début de l’épopée des Demoiselles de Clermont. Madame Tavert entraina la section jusqu’en 1969 et permis à l’équipe de gravir les échelons jusqu’à l’élite et de conquérir les premiers titres de Champions de France (1968 et 1969). Elle est donc intimement liée à cette période cruciale du développement du basket féminin en France. Par la suite, elle renoua avec l’AS Montferrand en 1975, dont elle fut Présidente.

Avant même ces épisodes clermontois, elle était déjà une grande figure du basket français par sa carrière de joueuse. Capitaine d’une Equipe de France des années 1950 performante (63 sélections), elle participa à cinq championnats d’Europe et alla conquérir une brillante médaille de bronze mondiale au Chili en 1953. En Club, elle fut championne de France à trois reprises, en  1958, 1959 et 1962 et remporta deux Coupes de France, avec l’ASM.

Sa vie professionnelle fut entièrement dédiée au sport, en tant que professeur d’EPS puis de conseillère à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports du Puy-de-Dôme. Elle reçut les palmes académiques en 1986, fut admise dans l’ordre national du Mérite en 2002 et au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur en 2009.

Au sein de la famille du basket, la médaille d’or de la FFBB lui avait été décernée et elle était entrée à l’Académie du Basket en 2006. Elle était membre du Conseil d’Honneur de la FFBB.

Les obsèques d’Edith Tavert auront lieu le samedi 12 mars à 15h00 à l’église de Vic-Le-Comte (63).

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Patrimoine
Date d’écriture: 
Vendredi, 11. Mars 2022
Vignette: 
(Musée du Basket)
Chapeau: 
L’Auvergnate Edith Tavert est décédée à l’âge de 93 ans. Elle a marqué l’histoire du basket français en tant que joueuse, entraineur et dirigeante.
Pour Newsletter: 

16 joueuses appelées

Corps: 

L’Équipe de France féminine débutera son stage de préparation à l’INSEP (Paris) à partir du jeudi 3 février. Après quelques entraînements dans les structures du Pôle France BasketBall, les joueuses de Jean-Aimé Toupane prendront la direction de Belgrade (Serbie) le 6 février. Sandrine Gruda, qui doit jouer un match avec son club de Schio (Italie) le 5 février (dans le cadre des dates légales imposées par la FIBA), rejoindra la sélection directement en Serbie. Trois jours avant le début du tournoi de qualification, le lundi 7 février, les joueuses retenues pour Belgrade affronteront, lors d’un scrimmage (match d’entraînement), l’équipe d’Australie, qui joue également à Belgrade mais dans une autre poule de qualification. Le jeudi 10 février, les françaises débuteront le Tournoi de Qualification à la Coupe du Monde. Objectif : terminer à l’une des trois premières places, qualificatives pour Sydney.

Le Groupe France : Entraîneur : Jean-Aimé Toupane / Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

Prénom

Nom

Naissance

Taille

Poste

Sél

Pts

Club 2021 / 2022

Marième

BADIANE

24/11/1994

1,90

4-5

31

73

LDLC ASVEL Féminin

Alexia

CHARTEREAU

05/09/1998

1,91

4

74

501

LDLC ASVEL Féminin

Kendra

CHERY

16/07/2001

1,88

3

-

-

Basket Landes

Helena

CIAK

15/12/1989

1,97

5

116

650

LDLC ASVEL Féminin

Alix

DUCHET

30/12/1997

1,66

1

35

142

Bourges Basket

Olivia

EPOUPA

30/04/1994

1,65

1

97

488

BLMA

Marine

FAUTHOUX

23/01/2001

1,74

1

29

94

Basket Landes

Sandrine

GRUDA

25/06/1987

1,97

4-5

215

2784

Schio (Italie)

Caroline

HERIAUD

22/12/1996

1,65

1

2

6

Villeneuve d’Ascq

Marine

JOHANNES

21/01/1995

1,77

2

99

908

LDLC ASVEL Féminin

Assitan

KONE

23/04/1995

1,90

4-5

-

-

La Roche Vendée

Sarah

MICHEL

10/01/1989

1,80

2-3

104

457

Bourges Basket

Endy

MIYEM

15/05/1988

1,88

4

235

2157

Bourges Basket

Iliana

RUPERT

12/07/2001

1,94

4-5

39

112

Bourges Basket

Mamignan

TOURE

19/12/1994

1,83

2-3

2

18

BLMA

Gabby

WILLIAMS

09/09/1996

1,80

3

23

209

Sopron (Hongrie)

 

TOURNOI DE QUALIFICATION À LA COUPE DU MONDE 2022

Dates

Match

Lieu

Jeudi 3 février 2022

Début du stage

INSEP (Paris)

Dimanche 6 février 2022

Voyage

Belgrade (Serbie)

Lundi 7 février 2022

Match d’entraînement
France-Australie

Belgrade (Serbie)

Jeudi 10 février 2022

18h00 : France-Mali

Belgrade (Serbie)

Vendredi 11 février 2022

18h00 : Nigéria-France

Belgrade (Serbie)

Dimanche 13 février 2022

18h00 : France-Chine

Belgrade (Serbie)

 

Comment se qualifier pour la Coupe du Monde 2022 ?

Les équipes nationales se qualifient pour la Coupe du Monde Féminine FIBA (la compétition féminine phare de la FIBA) via plusieurs tournois mondiaux de qualification qui se dérouleront du 10 au 13 février 2022, organisés à Belgrade (Serbie, deux tournois), Osaka (Japon) et Washington D.C. (États-Unis).

Les trois premières équipes de chaque tournoi se qualifient pour la Coupe du Monde FIBA 2022, qui sera composée de 12 équipes au total.

L'hôte de la Coupe du monde féminine 2022, l'Australie, et le vainqueur des Jeux Olympiques de Tokyo, les États-Unis, sont d’ores et déjà qualifiés pour la Coupe du Monde. Ils participent néanmoins à ces tournois de qualification en février prochain. Seuls deux tickets pour la compétition mondiale seront donc distribués dans le groupe de l’Australie et des États-Unis.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Coupe du Monde 2022
Auteur: 
Service de presse FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 3. Janvier 2022
Vignette: 
Jean-Aimé Toupane a appelé 16 joueuses pour préparer la qualification à la Coupe du Monde 2022
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France), Céline Dumerc (General Manager) et Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont décidé de convoquer 16 joueuses afin de préparer le Tournoi de Qualification à la Coupe du Monde 2022, qu’elles disputeront à Belgrade (Serbie) du 10 au 13 février 2022.
crédit: 
Armand Lenoir / FFBB
Pour Newsletter: 

Dans les coulisses de la victoire contre la Lituanie

Surtitre: 
Equipe de France féminine - All access
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Défaite en Ukraine en ouverture des qualifs, l'Equipe de France féminine se devait de réagir à Villeneuve d'Ascq, devant son public, contre la Lituanie. Vivez en inside la réaction tricolore pour ce premier match à domicile de l'ère Toupane.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/kmovGnyuy0w" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Les Bleues avec autorité

Corps: 

Dans un Palacium rénové et plein à craquer, les Bleues comptent bien inaugurer de la meilleure des manières la salle villeneuvoise. Les Lituaniennes, vainqueurs jeudi de la Finlande (69-59) accrochent les Tricolores d'entrée par Labuckiene et la capitaine Petronyte. Les équipes se rendent coup pour coup dans les premières minutes : Paget aligne de loin, Johannes fait parler son adresse, mais les joueuses de Toupane ne parviennent pas à distancer les Baltes qui sont au contact après 10 minutes (22-17).

Appliquées en défense, les Bleues interceptent de nombreux ballons pour s'envoler vers du jeu rapide. Williams, en difficulté jeudi, score de loin pour faire lever les foules. Michel et Gruda, caviardisées par Johannes, font gonfler l'écart. Et les joueuses de Toupane rentrent au vestiaire avec une avance confortable (42-28).

De retour des vestiaires, la défense tricolore impacte les Lituaniennes. Williams et Gruda sur les lignes interceptent et partent en contre-attaque, et les Bleues signent un 8-0 d'entrée. La France déroule son basket et se rassure dans le jeu après sa prestation ukrainienne jeudi. Les deux jours supplémentaires de travail ont permis au staff de poursuivre dans les nouveaux repères offensifs et défensifs, et les Tricolores de jouer une partition quasi parfaite. À 10 minutes du terme, les Bleues sont solidement devant au tableau d'affichage (66-43).

Le dernier quart-temps permet au Palacium d'apprécier le jeu tricolore. Honorées en début de match, les médaillées de cet été à l'Euro et aux J.O. se régalent à l'image de Gabby Williams (14 points). Toutes les joueuses françaises participent à la fête et auront scoré dans cette partie. La France s'impose avec autorité à Villeneuve d'Ascq contre la Lituanie (83-56) et se relance dans la course à la qualification. La prochaine fenêtre de qualification pour l'Euro 2023 aura lieu en novembre 2022. D'ici là, les joueuses de Toupane disputeront, en février prochain, un tournoi de qualification à la Coupe du Monde 2022. Rendez-vous est pris.

France bat Lituanie : 83-56

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Villeneuve d'Ascq, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 14. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La France a corrigé le tir après son revers de jeudi en Ukraine. Les Bleues s'imposent avec sérieux et discipline à Villeneuve d'Ascq contre la Lituanie (83-56), et se relancent dans la course à la qualification à l'Euro 2023.
crédit: 
(Crédit : Lenoir/The Agency/FFBB)
Pour Newsletter: 

Réagir

Corps: 

Ce n'est certainement pas les débuts qu'avaient imaginé Jean-Aimé Toupane à la tête des Bleues. Face à l'Ukraine jeudi (défaite 90-71), les Bleues n'ont jamais existé ou presque. Dépassées en 1ère mi-temps  notamment défensivement, les coéquipières de Sandrine Gruda (nouvelle capitaine) ont bien tenté de revenir en 2ème période, sans succès. Alina Iagupova (33 points) anéantissant les espoirs tricolores.

Revenues en France dans la journée de vendredi, les Tricolores se sont remises au travail au Palacium de Villeneuve d'Ascq. Deux jours pendant lesquels le staff a réinsisté sur les repères défensifs et offensifs pour retrouver le chemin de la victoire contre la Lituanie. Les Baltes, ont fait le job lors du 1er match en s'imposant à domicile contre la Finlande (69-59), et se présentent à Villeneuve sans pression et en confiance (même si elles devront se passer de la lyonnaise Juste Jocyte, touchée à la cheville jeudi).

Dans un Palacium plein à craquer, les Bleues devront donc gagner impérativement.

France-Lituanie, à 16h30 en direct sur Sport en France

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Villeneuve d'Ascq, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 14. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Défaite en Ukraine jeudi (90-71), l'Equipe de France féminine n'a plus le choix. Il faut gagner ce dimanche à Villeneuve d'Ascq (16h30, en direct sur Sport en France) face à la Lituanie pour se relancer dans la course à la qualification à l'Euro 2023.
Pour Newsletter: 

Dans les coulisses du déplacement en Ukraine

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après quelques jours à l'INSEP, les Bleues ont pris la direction de Kiev et de l'Ukraine pour débuter leurs qualifications à l'Euro 2023, face aux coéquipières de l'une des meilleures joueuses d'Europe, Alina Iagupova.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/NS4oEUGc0Zw" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Tombées dans le piège ukrainien

Corps: 

C'est au Palais des Sports de Kiev que les Bleues de Jean-Aimé Toupane lancent leur campagne de qualification à l'Euro 2023. Le technicien tricolore, qui a dû composer une nouvelle mène avec les blessures d'Epoupa, Duchet et Fauthoux, appréciera sans doute les débuts de Paget auteur de deux tirs primés en début de match, puis d'Heriaud qui délivre deux caviars pour Rupert dès son entrée en jeu. La transition offensive et l'adresse ukrainienne posent néanmoins de gros problèmes à la défense bleue qui encaisse 31 points dans ce 1er-temps. Les Bleues sont menées après 10 minutes (31-23).

Le duo Filevych/Iagupova poursuit son récital dans le 2ème quart (respectivement 15 points et 18 points à la pause), que les Tricolores ne parviennent pas à stopper. Les locales, à 10/16 aux tirs derrière l'arc en première mi-temps ne laissent que des miettes aux Bleues, qui s'en remettent à Endy Miyem et Alexia Chartereau. À la pause, les Tricolores retournent aux vestiaires avec 17 points de retard (54-37).

Filevych n'a rien perdu de sa dynamique à la pause bien épaulée par Malashenko. Les Bleues, qui sont passées en zone, tentent de revenir dans le sillage d'Endy Miyem. Les ballons intérieurs sont rares, mais la berruyère en fait bonne usage malgré la rudesse ukrainienne. Deux paniers en fin de période de Touré (qui honore sa 1ère sélection comme Paget et Heriaud) puis Gruda permettent aux Bleues de limiter la casse à 10 minutes du terme (71-55).

Les Tricolores livrent toute leurs forces dans la bataille, à l'image de Miyem et Rupert qui paient de leur personne. Touré, Johannes puis Gruda relancent la machine bleue. Mais alors qu'elle avait fait jouer les autres dans le 3ème quart, Alina Iagupova (33 points au final) prend les choses en main pour parachever la succès ukrainien. D'un tir à 3pts dont elle a le secret, d'un drive puissant puis sur la ligne des lancers, l'arrière du Fenerbahçe anéantit les espoirs tricolores. Après ses deux médailles internationales cet été à l'Euro puis aux Jeux, l'Equipe de France tombe de haut. Il faudra réagir dès dimanche face à la Lituanie (vainqueur 69-59 de la Finlande) à Villeneuve d'Ascq, pour se relancer dans la course à la qualification.

Ukraine bat France : 90-71

Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l'Equipe de France féminine) : "L'Ukraine nous a pris à la gorge. C'est une équipe qui vit et meurt par les tirs à 3 points, on le savait, et on n'a pas été capables de les limiter là-dessus. On les a laissé en confiance au début du match, on a essayé de limiter la casse en 2ème mi-temps mais c'était trop tard. On a essayé de mettre des choses en place, peut-être que certaines n'ont pas encore été assimilées. On n'a pas été dans le rythme du tout. On va travailler pendant les deux jours qu 'ils nous restent avant le match contre la Lituanie, pour faire comprendre nos intentions. On est en phase de construction et quand on tombe contre une équipe comme celle-ci, c'est délicat".

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Kiev, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 11. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'Equipe de France s'est incliné à Kiev contre l'Ukraine en ouverture des qualifications à l'Euro 2023 (90-71). Les Bleues devront réagir face à la Lituanie dès ce dimanche (16h30) à Villeneuve d'Ascq.
crédit: 
(Crédit : Lenoir/The Agency/FFBB)
Pour Newsletter: 

Lancer la campagne

Corps: 

Dans le froid ukrainien, à quelques mètres du stade olympique de Kiev, les Bleues lancent un nouveau cycle. Valérie Garnier, en place depuis 2014, a laissé sa place à Jean-Aimé Toupane et un nouveau staff. Arrivées dans la journée de mercredi, les coéquipières de Sandrine Gruda ont découvert le vétuste Palais des Sports de la capitale.

Pour lancer la campagne de qualification à l'Euro 2023, les Tricolores affrontent l'Ukraine à 18h00 (heure française). Portée par la seule Alina Iagupova, passée par la LFB et qui fait les beaux jours du Fenerbahçe actuellement, les Ukrainiennes espèrent bien réaliser un coup à domicile face aux vice-championnes d'Europe en titre et médaillées de bronze aux Jeux. Caractérisé par son jeu de relance et son adresse extérieure, le jeu ukrainien sera un bon premier test pour ces Bleues, qui depuis le début de la semaine, sont reparties sous l'impulsion du nouveau staff, sur un nouveau plan de jeu plus en mouvement, et toujours guidé par une défense agressive.

À Kiev, les Françaises ont l'occasion de lancer leur campagne de qualification par un succès. Et de marquer les esprits d'entrée.

Ukraine-France à 18h00 (19h00, heure locale), en direct sur Sport en France

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Kiev, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 11. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'Equipe de France féminine ouvre un nouveau chapitre de son histoire. Avec un nouveau staff emmené par Jean-Aimé Toupane, les Bleues débutent leurs qualifications à l'Euro 2023 ce jeudi à Kiev à 18h00 (en direct sur Sport en France) contre l'Ukraine.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="ht" dir="ltr"> Les 12 pour <a href="https://twitter.com/hashtag/UKRFRA?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#UKRFRA</a> demain à Kiev : Bankolé, Chartereau, Gaye, Gruda, Heriaud, Johannes, Miyem, Paget, Pouye, Rupert, Touré, Williams.<br><br>Ciak &amp; Michel seront en civil<a href="https://twitter.com/hashtag/EDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EDFBasket</a></p>&mdash; Equipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1458530198350094339?ref_src=twsrc%5Etfw">November 10, 2021</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 

All-Access : l'INSEP

Corps: 

Prochain objectif : les qualifications à l'Euro 2023, et une histoire qui débute par un stage à l'INSEP (Paris). Plongez dans les coulisses des Tricolores.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Médaillées à l'Euro et aux Jeux cet été, les Bleues lancent un nouveau cycle avec Jean-Aimé Toupane et un nouveau staff à leur tête.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/reDPpuXuoIA" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Olivia Epoupa forfait et pas remplacée

Corps: 

Le Groupe France :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél Pts Club 2021 / 2022
Ornella BANKOLE 17/09/1997 1,81 3 10 10 La Roche Vendée
Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1,91 4 72 490 LDLC ASVEL Féminin
Helena CIAK 15/12/1989 1,97 5 115 646 LDLC ASVEL Féminin
Aby GAYE 03/02/1995 1,95 5 16 66 Sopron (Hongrie)
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,97 4-5 213 2768 Schio (Italie)
Caroline HERIAUD 22/12/1996 1,65 1 - - Villeneuve d’Ascq
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,77 2 97 883 LDLC ASVEL Féminin
Sarah MICHEL 10/01/1989 1,8 2-3 103 449 Bourges Basket
Endy MIYEM 15/05/1988 1,88 4 223 2138 Bourges Basket
Marie-Ève PAGET 22/12/1996 1,71 1 - - Basket Landes
Tima POUYE 07/04/1999 1,75 2-1 4 7 Flammes Carolo
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 4-5 37 99 Bourges Basket
Mamignan TOURE 19/12/1994 1,83 2-3 - - BLMA
Gabby WILLIAMS 09/09/1996 1,8 3 21 195 Sopron (Hongrie)

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane
Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

Quelques mois après leurs deux médailles à l’Euro 2021 (argent) et aux J.O. de Tokyo (bronze), les Bleues se lancent dans une nouvelle campagne : celle des qualifications à l’EuroBasket Women 2023. Pour ce premier rassemblement, les Bleues prendront d’abord la direction de l’Ukraine (jeudi 11 novembre, Kiev). De retour en France le vendredi 12 novembre, les Tricolores rejoindront Villeneuve d’Ascq pour y disputer leur deuxième match, face à la Lituanie (dimanche 14 novembre).

Comment se qualifier pour l’EuroBasket Women 2023 ?

Les 10 vainqueurs de chaque groupe et les quatre meilleures équipes classées deuxièmes se qualifieront pour l'EuroBasket Women 2023. Afin de déterminer les meilleures équipes classées deuxièmes, les résultats contre les équipes classées quatrièmes dans les groupes de quatre seront ignorés.
La Slovénie et Israël, hôtes de l’édition 2023, sont automatiquement qualifiés mais participeront tout de même à ces rencontres de qualification. Si l'un ou les deux hôtes de l’Euro 2023 terminent parmi les 14 places qualificatives, alors la ou les équipes suivantes, classées deuxièmes, seront également qualifiées.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Paris, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 7. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Blessée avec son club de Lattes-Montpellier, Olivia Epoupa (1,65m, 27 ans, BLMA) ne sera pas en mesure de participer au stage de l’Équipe de France féminine qui débute ce dimanche à Paris, dans le cadre des qualifications à l’Euro 2023. Le staff des Bleues a décidé de ne pas remplacer la meneuse tricolore. Le Groupe France est désormais composé de 14 joueuses.
crédit: 
(Crédit : Lenoir/The Agency/FFBB)
Pour Newsletter: 

Changer pour gagner

Corps: 

Jean-Aimé Toupane est devenu, le 7 octobre dernier, le 13e entraîneur de l’histoire de l’Équipe de France féminine. Certains ont connu des règnes éphémères (3 matches pour Paul Geist) voire carrément éclairs (1 rencontre pour Michael Ruzgis). Pierre Vincent et Valérie Garnier ont en revanche passé de longues années sur le banc des Bleues et installé les Tricolores au sommet du basket mondial. Entre-eux ils ont offert neuf médailles internationales à la France depuis 2009. "Le challenge est relevé, il le sait", a rapidement avancé Jean-Pierre Siutat. "C’est la première étape d’un long process pour préparer 2024. Et à Paris, on a envie de faire mieux que ce qu’on a fait."

L’été 2021 s’est conclu sur deux médailles mais également le sentiment que l’équipe nationale aurait pu espérer mieux, notamment à l’EuroBasket, conclu sur la deuxième marche du podium pour la cinquième fois de suite. La rentrée a donc donné lieu à un debriefing autour du Président Siutat, du DTN, Alain Contensoux, du directeur de l’Équipe de France et de la performance, Jacky Commères, et de la General Manager, Céline Dumerc. Décision a été prise d’offrir une nouvelle direction aux Bleues et les candidatures n’ont pas manqué d’affluer. "Notre souhait était de trouver un profil différent et celui de Jean-Aimé Toupane nous a semblé correspondre à cette attente pour atteindre nos objectifs de performance et franchir un cap au plus haut-niveau international", a remarqué Alain Contensoux. "Avec Cathy Melain comme première assistante, nous validons un binôme qui devrait fonctionner et une expertise dans les multiples champs de performance présents à ce niveau", a ajouté Jacky Commères.

À 63 ans, le natif de Kaolak, ancien international sénégalais, a connu une riche carrière de joueur et d’entraîneur. À son arrivée en France en 1980, en provenance de la Jeanne d’Arc de Dakar, il évolue au BAC Mirande (Excellence Région, 1980-82) puis à Villeneuve-sur-Lot (NM2, 1982-84) avant de découvrir l’élite à Monaco (1984-88). Sa carrière se poursuit, après une parenthèse d’un an sans jouer, à Mulhouse (1989- 91), Gravelines (1991-93), Mulhouse à nouveau (Pro B, 1993- 94), Lyon (1994-95) et Toulouse (Pro B, Pro A, 1995-98). JeanAimé Toupane devient directeur sportif du club de Toulouse à la fin de sa carrière de joueur puis entraîne l’équipe en N3 et N2 entre 1999 et 2001. Débute ensuite une aventure de sept ans avec Clermont-Ferrand qu’il mène de la Nationale 1 (2001-02) à la Pro A (2004-08), remportant au passage le titre de champion de France Pro B en 2004. En 2008-09 il débute la saison sur le banc de Pau-Orthez pendant 7 journées. En 2012-13 il dirige Hyères-Toulon (Pro B) puis Antibes l’espace de 9 rencontres en début de saison 2013-14.

À la rentrée 2014, après avoir effectué plusieurs missions pour la FFBB, Jean-Aimé Toupane prend en charge l’équipe masculine juniors du Pôle France qui évolue en Nationale 1. En 2017 il a remporté le tournoi de l’Euroleague juniors. Il est l’entraîneur le plus titré de l’histoire en Équipe de France de jeunes avec cinq médailles, toutes remportées dans la catégorie U20, devançant un autre ancien entraîneur du Pôle France, Richard Billant (quatre médailles).

En 2021, Toupane va donc découvrir un nouvel univers. Celui du basket féminin. Un monde qu’il fréquente malgré tout au quotidien au Pôle France depuis sept ans. "J’ai toujours observé le basket féminin. Et en matière de haute performance je pense que les leviers sont les mêmes", a-t-il commenté lors de sa prise de fonction. "Il faudra forcément une adaptation. Le basket féminin veut s’inspirer du basket masculin. Les Américaines qui sont la première nation au Monde ont cette tendance et ce sera notre volonté de se rapprocher de ce basket. Nous avons des joueuses avec un profil athlétique et physique et j’ai l’intention de m’appuyer sur ces points forts."

La révolution n’attend cependant pas le groupe France. Le noyau de l’équipe est parfaitement en place et devrait poursuivre l’aventure plusieurs années encore. "Je ne pars pas d’une feuille blanche. Valérie Garnier a fait un excellent travail depuis huit ans. Elle a placé la barre très haut et je suis presque obligé de poursuivre sur cette route", a d’ailleurs précisé le nouvel entraîneur. "J’aurai simplement ma touche personnelle. Les résultats ces dernières années ont montré que les filles avaient un certain niveau. Mais il faudra apporter quelque chose qui pourra nous amener sur la première marche du podium."

Avec cinq finales perdues consécutivement à l’EuroBasket, l’objectif est en effet limpide pour Jean-Aimé Toupane : l’or européen. "La pression ? Non. On fait ce travail pour ces sensations. Je suis surtout très honoré. Dire oui a été une évidence. Je suis un entraîneur fédéral à qui on a souvent confié des missions. Il m’a semblé important de relever ce défi. Ce n’est pas un défi individuel mais un défi collectif autour d’un projet commun de très grande envergure."

Un projet qui se nomme bien évidemment Paris 2024. Les Jeux Olympiques semblent déjà très proches mais Toupane, pragmatique, sait bien que les étapes intermédiaires revêtent une importance capitale compte tenu du standing de l’équipe nationale : "Paris 2024 est l’objectif ultime. Mais mes objectifs sont dans un premier temps tout ce qui arrive avant : une qualification pour l’Euro, une qualification pour la Coupe du Monde. Toutes ces étapes intermédiaires vont nous permettre de nous projeter vers Paris. La France est un acteur majeur de son sport et se doit de répondre présente sur toutes les compétitions." En février prochain, l’Équipe de France devra assurer sa place à la Coupe du Monde en Australie lors de tournois de qualification. Une compétition intercontinentale qui n’a jamais souri aux Bleues, médaillées à une seule reprise, en 1953, lors de la toute première édition. En 2002, 2006, 2010, 2014 et 2018 elles n’avaient pu franchir l’écueil du quart de finale.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Julien Guérineau (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 6. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Bleues sont réunies à partir de ce dimanche à Paris pour débuter les qualifications à l'Euro 2023, avec à sa tête un nouvel entraîneur : Jean-Aimé Toupane. Avec une feuille de route assez claire : faire gagner une équipe qui flirte avec les sommets depuis plusieurs années, sans parvenir à conclure
crédit: 
(Crédit : FFBB)
Pour Newsletter: 

Marie-Ève Paget remplace Alix Duchet

Corps: 

La meneuse de Basket Landes est appelée pour la première fois avec les Bleues, elle avait notamment participé aux Jeux Olympiques de Tokyo avec l’Équipe de France féminine 3X3 (4ème place).

Championne de France LFB avec les Landaises l’an dernier, elle a participé à plusieurs campagnes avec les Équipes de France jeunes et remporté plusieurs médailles (Or à l’Euro U20 2014, Argent à la Coupe du Monde U19 2013, Bronze à l’Euro U16 en 2010). Auxquelles on peut ajouter les nombreuses médailles remportées avec l’Équipe de France 3X3, dont notamment les deux titres de Champion d’Europe en 2018 et 2019.

Il y a quelques jours, Caroline Heriaud (1,65m, 24 ans, Villeneuve d’Ascq) avait remplacé Marine Fauthoux (1,76m, 20 ans, Basket Landes), dans la liste des 15 joueuses retenues pour ce rassemblement.

Le Groupe France :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél Pts Club 2021 / 2022
Ornella BANKOLE 17/09/1997 1,81 3 10 10 La Roche Vendée
Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1,91 4 72 490 LDLC ASVEL Féminin
Helena CIAK 15/12/1989 1,97 5 115 646 LDLC ASVEL Féminin
Olivia EPOUPA 30/04/1994 1,65 1 97 488 BLMA
Aby GAYE 03/02/1995 1,95 5 16 66 Sopron (Hongrie)
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,97 4-5 213 2768 Schio (Italie)
Caroline HERIAUD 22/12/1996 1,65 1 - - Villeneuve d’Ascq
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,77 2 97 883 LDLC ASVEL Féminin
Sarah MICHEL 10/01/1989 1,8 2-3 103 449 Bourges Basket
Endy MIYEM 15/05/1988 1,88 4 223 2138 Bourges Basket
Marie-Ève PAGET 22/12/1996 1,71 1 - - Basket Landes
Tima POUYE 07/04/1999 1,75 2-1 4 7 Flammes Carolo
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 4-5 37 99 Bourges Basket
Mamignan TOURE 19/12/1994 1,83 2-3 - - BLMA
Gabby WILLIAMS 09/09/1996 1,8 3 21 195 Sopron (Hongrie)

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane
Assistants : Cathy Melain, David Gautier, Grégory Halin

Quelques mois après leurs deux médailles à l’Euro 2021 (argent) et aux J.O. de Tokyo (bronze), les Bleues se lancent dans une nouvelle campagne : celle des qualifications à l’EuroBasket Women 2023. Pour ce premier rassemblement, les Bleues prendront d’abord la direction de l’Ukraine (jeudi 11 novembre, Kiev). De retour en France le vendredi 12 novembre, les Tricolores rejoindront Villeneuve d’Ascq pour y disputer leur deuxième match, face à la Lituanie (dimanche 14 novembre).

Comment se qualifier pour l’EuroBasket Women 2023 ?

Les 10 vainqueurs de chaque groupe et les quatre meilleures équipes classées deuxièmes se qualifieront pour l'EuroBasket Women 2023. Afin de déterminer les meilleures équipes classées deuxièmes, les résultats contre les équipes classées quatrièmes dans les groupes de quatre seront ignorés.
La Slovénie et Israël, hôtes de l’édition 2023, sont automatiquement qualifiés mais participeront tout de même à ces rencontres de qualification. Si l'un ou les deux hôtes de l’Euro 2023 terminent parmi les 14 places qualificatives, alors la ou les équipes suivantes, classées deuxièmes, seront également qualifiées.

 

Surtitre: 
Qualifs EuroBasket Women 2023
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 3. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Blessée la semaine dernière avec son club de Bourges face à Sassari (Italie) en Eurocoupe, Alix Duchet (1,63m, 23 ans, Bourges Basket) ne sera pas en mesure de participer au stage de l’Équipe de France féminine qui débute ce dimanche à Paris, dans le cadre des qualifications à l’Euro 2023. Pour pallier ce forfait, Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) et Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont décidé de convoquer Marie-Ève Paget (1,71m, 26 ans, Basket Landes).
crédit: 
(Crédit : Lecocq/FFBB)
Pour Newsletter: 

Les Bleues à guichets fermés à Villeneuve d'Ascq

Corps: 

Après un premier match en Ukraine le 11 novembre (à Kiev), les Bleues affronteront la Lituanie le dimanche 14 novembre (16h30). Les Tricolores évolueront au Palacium de Villeneuve d’Ascq, récemment rénové et dont les travaux pour porter la jauge de 1700 à 2116 places, se sont terminés en 2021. Une belle occasion pour les Bleues de l’inaugurer lors de ce match international, qui se déroulera à guichets fermés, toutes les places disponibles ayant déjà été vendues.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 2. Novembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le Palacium sera plein à craquer ! Toutes les places ont trouvé preneur à Villeneuve d'Ascq pour le 1er match à domicile des Bleues dans ces qualifications à l'EuroBasket Women 2023 (dimanche 14 novembre à 16h30 contre la Lituanie), après leur médaille de bronze cet été aux Jeux Olympiques de Tokyo.
crédit: 
(Crédit : Lenoir/The Agency/FFBB)
Pour Newsletter: 

Le staff dévoilé

Corps: 

 

 

Manager Général :                   Céline DUMERC

Entraîneur :                              Jean-Aimé TOUPANE

1er assistant coach :                  Cathy MELAIN

2e assistant coach :                   David GAUTIER

3e assistant coach:                    Grégory HALIN

Assistant vidéo:                        Christophe LEONARD

Préparateur Physique :             Fabrice SERRANO (ne sera pas présent sur le rassemblement de novembre)

Médecin :                                 Serge PETUYA

Masseur - Kinésithérapeute :     Pascal GOHIER

Masseur - Kinésithérapeute :     Stéphane STANOJCIC

Masseur – Kinésithérapeute :    Clémence HALLARD

Intendant :                                Thomas GORSKY

Attaché de presse :                   Kevin BOSI
 

Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) : « Je suis très heureux d’avoir pu construire le staff que je souhaitais. Je voulais sincèrement remercier Alain Contensoux (DTN) et Jacky Commères (Directeur de la performance et des Équipes de France) pour leur soutien dans cette élaboration. Je tiens également à saluer la collaboration active des dirigeants de club dans cette nouvelle organisation. Nous avons reçu un accueil positif et enthousiaste de la part des nouveaux membres appelés et nous sommes désormais tous concentrés vers nos nouveaux objectifs. ».


Matches de qualification à l’EuroBasket féminin 2023 en novembre

Jeudi 11 novembre 2021 - 18h00 :        Ukraine-France (Palais des Sports de Kiev)
Dimanche 14 novembre 2021 - 16h30 : France-Lituanie (Palacium de Villeneuve d’Ascq) – complet


Comment se qualifier pour l’EuroBasket Women 2023 ?

Les 10 vainqueurs de chaque groupe et les quatre meilleures équipes classées deuxièmes se qualifieront pour l'EuroBasket Women 2023. Afin de déterminer les meilleures équipes classées deuxièmes, les résultats contre les équipes classées quatrièmes dans les groupes de quatre seront ignorés.

La Slovénie et Israël, hôtes de l’édition 2023, sont automatiquement qualifiés mais participeront tout de même à ces rencontres de qualification. Si l'un ou les deux hôtes de l’Euro 2023 terminent parmi les 14 places qualificatives, alors la ou les équipes suivantes, classées deuxièmes, seront également qualifiées.

 

Surtitre: 
Équipe de France féminine
Auteur: 
Service de presse FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 28. Octobre 2021
Vignette: 
Jean-Aimé Toupane a dévoilé son staff
Chapeau: 
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France), Céline Dumerc (Général Manager) et Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont dévoilé ce jeudi la nouvelle composition du staff de l’Équipe de France féminine.
crédit: 
Fiba
Pour Newsletter: 

Toupane convoque 15 joueuses pour novembre

Corps: 

Le Groupe France :

Prénom

Nom

Naissance

Taille

Poste

Sél

Pts

Club 2021 / 2022

Ornella

BANKOLE

17/09/1997

1,81

3

10

10

La Roche Vendée

Alexia

CHARTEREAU

05/09/1998

1,91

4

72

490

LDLC ASVEL Féminin

Helena

CIAK

15/12/1989

1,97

5

115

646

LDLC ASVEL Féminin

Alix

DUCHET

30/12/1997

1,63

1

35

142

Bourges Basket

Olivia

EPOUPA

30/04/1994

1,65

1

97

488

BLMA

Marine

FAUTHOUX

23/01/2001

1,74

1

29

94

Basket Landes

Aby

GAYE

03/02/1995

1,95

5

16

66

Sopron (Hongrie)

Sandrine

GRUDA

25/06/1987

1,97

4-5

213

2768

Schio (Italie)

Marine

JOHANNES

21/01/1995

1,77

2

97

883

LDLC ASVEL Féminin

Sarah

MICHEL

10/01/1989

1,80

2-3

103

449

Bourges Basket

Endy

MIYEM

15/05/1988

1,88

4

223

2138

Bourges Basket

Tima

POUYE

07/04/1999

1,75

2-1

4

7

Flammes Carolo

Iliana

RUPERT

12/07/2001

1,94

4-5

37

99

Bourges Basket

Mamignan

TOURE

19/12/1994

1,83

2-3

-

-

BLMA

Gabby

WILLIAMS

09/09/1996

1,80

3

21

195

Sopron (Hongrie)

 

Entraîneur : Jean-Aimé Toupane

Assistants : Cathy Melain

Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) : « A quelques semaines du rassemblement de l’Équipe de France féminine (le dimanche 7 novembre prochain) j’ai souhaité m’appuyer sur une base de joueuses qui a déjà connu de grandes expériences en Bleu. Nous souhaitons dans le même temps mettre en place une forme d’émulation aux différents postes au sein du groupe France et ainsi permettre à chacune de mériter sa place. J’ai souhaité également convoquer Migna Touré, après en avoir discuté avec les entraîneurs de l’Équipe de France 3x3, car je pense qu’elle peut apporter au groupe France à son poste de jeu. »

Quelques mois après leurs deux médailles à l’Euro 2021 (argent) et aux J.O. de Tokyo (bronze), les Bleues se lancent dans une nouvelle campagne : celle des qualifications à l’EuroBasket Women 2023.

Pour ce premier rassemblement, les Bleues prendront d’abord la direction de l’Ukraine (jeudi 11 novembre, Kiev). De retour en France le vendredi 12 novembre, les Tricolores rejoindront Villeneuve d’Ascq pour y disputer leur deuxième match, face à la Lituanie (dimanche 14 novembre).

Les Tricolores évolueront au Palacium de Villeneuve d’Ascq, récemment rénové et dont les travaux pour porter la jauge de 1 700 à 2 116 places, se sont terminés en 2021. Une belle occasion pour les Bleues d’inaugurer ce nouveau Palacium avec ce match international, elles qui avaient déjà disputé un match de qualification à l’Euro 2019 dans cette même salle, face à la Roumanie le 15 novembre 2017.

La billetterie de cette rencontre ouvrira dans quelques jours.

Rendez-vous sur http://billetterie.ffbb.com pour s’inscrire à l’alerte billetterie.

QUALIFICATIONS EUROBASKET WOMEN 2023

Dates

Match

Lieu

 

Jeudi 11 novembre 2021 à 19h00

Ukraine-France

Kiev (Ukraine)

 

Dimanche 14 novembre 2021*

France-Lituanie

Villeneuve d’Ascq (France)

 

Jeudi 24 novembre 2022*

France-Finlande

À définir

 

Dimanche 27 novembre 2022*

France-Ukraine

À définir

 

Jeudi 9 février 2023*

Lituanie-France

À définir

 

Dimanche 12 février 2023*

Finlande-France

À définir

 

 

 

 

*horaire à déterminer

Comment se qualifier pour l’EuroBasket Women 2023 ?

Les 10 vainqueurs de chaque groupe et les quatre meilleures équipes classées deuxièmes se qualifieront pour l'EuroBasket Women 2023. Afin de déterminer les meilleures équipes classées deuxièmes, les résultats contre les équipes classées quatrièmes dans les groupes de quatre seront ignorés.

La Slovénie et Israël, hôtes de l’édition 2023, sont automatiquement qualifiés mais participeront tout de même à ces rencontres de qualification. Si l'un ou les deux hôtes de l’Euro 2023 terminent parmi les 14 places qualificatives, alors la ou les équipes suivantes, classées deuxièmes, seront également qualifiées.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Service de presse FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 11. Octobre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France), Céline Dumerc (Général Manager) et Jean-Aimé Toupane (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont dévoilé ce lundi la liste des 15 joueuses retenues pour participer aux qualifications à l’EuroBasket Women 2023 le mois prochain, et préparer les deux rencontres en Ukraine (jeudi 11 novembre) et contre la Lituanie à Villeneuve d’Ascq (dimanche 14 novembre).
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 

"J'aurai ma touche personnelle"

Corps: 

Nommé hier à la tête des Bleues pour prendre la succession de Valérie Garnier, Jean-Aimé Toupane s'est exprimé pour la première fois dans son nouveau costume, ce jeudi à l'occasion d'une conférence de presse organisée en visioconférence, depuis le siège de la FFBB à Paris. "Je suis très honoré. Dire oui a été une évidence. Je suis un entraîneur fédéral à qui on a souvent confié des missions. Il m’a semblé important de relever ce défi. Ce n’est pas un défi individuel mais un défi collectif autour d’un projet commun de très grande envergure" a confié le technicien, qui sera assisté de Cathy Melain.

 À la tête de l'Equipe de France U20 masculine depuis 2014 et de la NM1 du Pôle France Basketball à l'INSEP, il a aussi répondu aux étonnés de le voir prendre les rênes d'une équipe féminine. "J’ai toujours observé le basket féminin. Et en matière de haute performance je pense que les leviers sont les mêmes. Il faudra forcément une adaptation. Le basket féminin veut s’inspirer du basket masculin. Les Américaines qui sont la première nation au Monde ont cette tendance et ce sera notre volonté de se rapprocher de ce basket. Nous avons des joueuses avec un profil athlétique et physique et j’ai l’intention de m’appuyer sur ces points forts. Entraîneur on aspire à amener des groupes, garçons ou filles, au plus haut niveau" a analysé Toupane.

Dès novembre, les Tricolores entameront donc un nouveau cycle avec Jean-Aimé Toupane à leur tête, sans pour autant repartir de zéro après de nombreuses années passées dans le top niveau mondial. "Je ne pars pas d’une feuille blanche. Valérie Garnier a fait un excellent travail depuis huit ans. Elle a placé la barre très haut et je suis presque obligé de poursuivre sur cette route" a rendu hommage le nouvel homme fort des Bleues. "J’aurai ma touche personnelle. Les résultats ces dernières années ont montré que les filles avaient un certain niveau. Mais il faudra apporter quelque chose qui pourra nous amener sur la première marche du podium".

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Date d’écriture: 
Jeudi, 7. Octobre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À l'occasion d'une conférence de presse ce jeudi, au lendemain de sa nomination à la tête des Bleues, Jean-Aimé Toupane a livré ses premières impressions en tant qu'entraîneur de l'Equipe de France féminine, à un mois du prochain rassemblement tricolore dans le cadre des qualifications à l'EuroBasket Women 2023.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Jean-Aimé Toupane à la tête des Bleues, assisté de Cathy Melain

Corps: 

Le technicien tricolore succède à Valérie Garnier et aura comme première assistante, Cathy Melain (47 ans). Le reste du staff sera annoncé ultérieurement.

Jean-Aimé Toupane entame un nouveau cycle pour l’Équipe de France féminine avec en ligne de mire les Jeux Olympiques de Paris 2024. Il prendra officiellement ses fonctions lors des prochains matches des Bleues en novembre 2021, dans le cadre des qualifications à l’EuroBasket Women 2023.

 

Jean-Pierre Siutat (Président de la Fédération Française de BasketBall) : « L’Équipe de France féminine prend une nouvelle direction avec la nomination de Jean-Aimé Toupane à sa tête. Nous sommes convaincus qu’il pourra conduire les Bleues au plus haut-niveau, à la hauteur des ambitions qui sont les nôtres, à trois ans des Jeux Olympiques à Paris. Ancien joueur puis entraîneur, comme Cathy Melain qui l’assistera, Jean-Aimé a l’expérience, une parfaite connaissance du très haut-niveau et une culture de la gagne, indispensable à un tel poste. Il nous a semblé être un très bon profil pour succéder à Valérie Garnier, que je souhaite une nouvelle fois féliciter pour son magnifique palmarès. »

Alain Contensoux (Directeur Technique National) : « Depuis la fin des J.O. de Tokyo, nous avons énormément travaillé pour identifier nos besoins, élaborer nos objectifs et imaginer le profil du staff qui conduira l’Équipe de France féminine jusqu’aux J.O. de Paris 2024. Nous avons reçu de très nombreuses candidatures, très variées, françaises et étrangères et nous remercions tous les candidats pour l’intérêt porté à l’Équipe de France. Notre souhait était de trouver un profil différent et celui de Jean-Aimé Toupane nous a semblé correspondre à cette attente pour atteindre nos objectifs de performance et franchir un cap au plus haut-niveau international. Avec l’accompagnement de Cathy Melain, joueuse emblématique de l’Équipe de France féminine, qui a réussi sa reconversion en tant qu’entraîneur, nous pensons répondre parfaitement aux challenges que nous nous sommes fixés.»

Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) : « Au-delà de la personnalité de Jean-Aimé Toupane, que nous connaissons bien, c’est sa capacité à manager et à performer qui nous a séduits. Avec Cathy Melain comme 1ère assistante, nous validons un binôme qui devrait fonctionner et une expertise dans les multiples champs de performance présents à ce niveau. C’est un challenge qui doit permettre aux Bleues de se maintenir parmi les meilleures équipes du monde mais aussi réussir à accéder à la marche supérieure, notamment dans l’optique des Jeux Olympiques de Paris 2024. ».

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 6. Octobre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le président de la Fédération Française de BasketBall, Jean-Pierre SIUTAT, le Directeur Technique National, Alain CONTENSOUX et le Directeur de la Performance et des Équipes de France, Jacques COMMÈRES, ont annoncé, ce mercredi, la nomination de Jean-Aimé TOUPANE (63 ans) à la tête de l’Équipe de France féminine.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

20 ans des Filles en Or

Corps: 

8 matches 8 victoires et un dernier succès dans la salle d’Antarès, au Mans, sous les yeux du Premier Ministre de l’époque, Lionel Jospin. L’Equipe de France féminine n’avait pas raté son rendez-vous avec l’histoire lors de l’EuroBasket 2001 pour s’offrir son premier titre et un surnom pour l’éternité : 12 filles en Or. A leur tête, Alain Jardel, 55 ans à l’époque, ancien guide du BAC Mirande et qui avait pris en main en 1997 une équipe nationale au fond du trou. 20 ans plus tard, il revient sur un moment fort du basket français.

Une date spéciale
"Il se trouve que par don, j’ai la mémoire des chiffres. Le 23 septembre occupe bien sûr une place particulière. Ce mois avait commencé par un drame aux Etats-Unis puis par un autre qui nous avait touchés, les Occitans, puisque Toulouse avait été endeuillé. Et au milieu de tout cela une magnifique compétition à Orléans et au Mans."

Le soutien du public
"On me faisait croire que jouer à domicile était un inconvénient. Je n’y ai trouvé que des avantages. Nous étions dans nos repères avec notre cuisine et accueillis magnifiquement par le public français. J’ai un souvenir attendri d’Orléans où les gens étaient au petit soin pour nous. Nous n’avions plus qu’à envoyer le rouleau compresseur."

La certitude de gagner
"Notre confiance était immense. Il faut dire la vérité et savoir où est sa place. Nous avions une grande chance de remporter la victoire. D’ailleurs le matin de la finale nous avions fait des choses ordinaires sans regarder des vidéos à l’infini. Les joueuses se connaissaient jusqu’au quatrième prénom."

La Russie de Kapranov en finale
"On a joué un très grand match en finale. Avec des joueuses au sommet de leur art. Yannick Souvré était le chef d’orchestre attendu. Cathy Melain est au top de son niveau. Et nous avons le privilège d’avoir dans nos rangs, pour moi, la meilleure joueuse française de tous les temps. Isabelle Fijalkowski. Dans les jours qui suivent elle nous apprend d’ailleurs qu’elle arrête. Elle avait d’autres projets… à 29 ans. Audrey Sauret était en quelque sorte le quatrième mousquetaire pour reprendre une image éculée."

Un lien indéfectible
"J’en ai pris totalement conscience lors de la magnifique journée que nous a offert la FFBB à Strasbourg pendant l’EuroBasket. J’ai toujours entretenu des liens plus étroits avec certaines et plus distanciés avec d’autres. Des joueuses ne s’étaient pas revues en face à face depuis 20 ans. Mais on ne pouvait pas les faire sortir de table. Elles sont parties d’éclats de rire en anecdotes, en se racontant même leur détestation mutuelle. Aucun problème."

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Date d’écriture: 
Jeudi, 23. Septembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le 23 septembre 2001, au Mans, l’Equipe de France féminine remportait le premier titre européen de son histoire après avoir survolé la compétition, sous la houlette d’Alain Jardel.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/0sXd0CJQLxs" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Les Bleues à Villeneuve d'Ascq contre la Lituanie

Corps: 

Quelques mois après leurs deux médailles à l’Euro 2021 (argent) et aux J.O. de Tokyo (bronze), les Bleues se lancent dans une nouvelle campagne : celle des qualifications à l’EuroBasket Women 2023, qui se déroulera en Israël et en Slovénie.

Pour ce premier rassemblement, les Bleues prendront d’abord la direction de l’Ukraine (jeudi 11 novembre, lieu à définir). De retour en France le vendredi 12 novembre, les Tricolores rejoindront Villeneuve d’Ascq pour y disputer leur deuxième match, face à la Lituanie (dimanche 14 novembre).

Les Tricolores évolueront au Palacium de Villeneuve d’Ascq, récemment rénové et dont les travaux pour porter la jauge de 1700 à 2116 places, se sont terminés en 2021. Une belle occasion pour les Bleues d’inaugurer ce nouveau Palacium avec ce match international, elles qui avaient déjà disputé un match de qualification à l’Euro 2019 dans cette même salle, face à la Roumanie le 15 novembre 2017.

La billetterie de cette rencontre ouvrira dans le courant du mois d’octobre. Rendez-vous sur http://billetterie.ffbb.com pour s’inscrire à l’alerte billetterie.

QUALIFICATIONS EUROBASKET WOMEN 2023
Dates Match Lieu
Jeudi 11 novembre 2021 à 19h00 Ukraine-France À définir
Dimanche 14 novembre 2021* France-Lituanie Villeneuve d’Ascq (France)
Jeudi 24 novembre 2022* France-Finlande À définir
Dimanche 27 novembre 2022* France-Ukraine À définir
Jeudi 9 février 2023* Lituanie-France À définir
Dimanche 12 février 2023* Finlande-France À définir


Comment se qualifier pour l’EuroBasket Women 2023 ?
Les 10 vainqueurs de chaque groupe et les quatre meilleures équipes classées deuxièmes se qualifieront pour l'EuroBasket Women ​​2023. Afin de déterminer les meilleures équipes classées deuxièmes, les résultats contre les équipes classées quatrièmes dans les groupes de quatre seront ignorés.
La Slovénie et Israël, hôtes de l’édition 2023, sont automatiquement qualifiés mais participeront tout de même à ces rencontres de qualification. Si l'un ou les deux hôtes de l’Euro ​​2023 terminent parmi les 14 places qualificatives, alors la ou les équipes suivantes, classées deuxièmes, seront également qualifiées.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 21. Septembre 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Médaillée de bronze cet été aux Jeux Olympiques de Tokyo, quelques semaines après l’argent à l’Euro 2021, l’Équipe de France féminine fera sa rentrée en novembre prochain à l’occasion des qualifications à l’Euro 2023. Après un premier match en Ukraine le 11 novembre (lieu à définir), les Bleues prendront la direction du Palacium de Villeneuve d’Ascq (2116 places), où elles affronteront la Lituanie le dimanche 14 novembre.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 

Une classe au dessus

Corps: 

Après une grosse averse qui a décalé le match d’une trentaine de minutes, les Bleues pouvaient enfin entrer dans l’arène face à Israël. Oubliée la déception de Tokyo, Migna Touré, Marie-Eve Paget, Laëtitia Guapo et Soana Lucet n’ont qu’un seul objectif : conserver leur statut de double-championnes d’Europe devant leur public.

Les Bleus attaquent la rencontre pied au plancher et imposent leur rythme avec une adresse redoutable. 6-1 après moins de deux minutes de jeu. « Lokosso » en feu fait danser les israéliennes qui ne peuvent tenir la comparaison. A l’amorce des cinq dernières minutes de jeu l’équipe d’Israël tente de recoller au score grâce à un tir à 2 points (10-6), mais les espoirs sont immédiatement douchés par Marie-Eve Paget derrière l’arc. Nouvelle accélération des joueuses de Richard Billant qui finissent le travail sans trembler et s’offre même une victoire par KO, 22-10.

Le tournoi est lancé pour l’Equipe de France féminine, qui a d’ores-et-déjà un pied en quart de finale samedi.

Pour leur deuxième match de poule, les Françaises sont opposées à l'Allemagne. Privées de leur joueuse WNBA, Satou Sabally, celles-ci présentent un visage moins dangereux qu’au TQO à leur entrée sur le terrain. Contrairement au premier match, les Bleues mettent quelques instants à entrer dans le match et il faut attendre une passe magique de Guapo pour Lucet pour lancer la machine. Les françaises sont relâchées, « MEP » apporte son écot à longue distance et « Lokosso » fait vibrer le public avec un cross dont elle a le secret. 5-3 après deux minutes de jeu.

Les Allemandes s’accrochent mais la France durcit sa défense et après quelques minutes en panne d’adresse, Lucet montre la voie à ses coéquipières qui s’y engouffrent. Alternant les tirs à longue distance et les pénétrations, la France fait exploser la défense allemande, 17-9 à deux minutes de la fin. Les jeux sont faits et Migna Touré en fusion tue le match avec un game winner. 21-12.

L’Equipe de France est qualifiée pour les quarts de finale dimanche.

 

Vendredi 10 septembre :

18h25 : France vs Israël (féminin) – 22-10
20h15 : France vs Allemagne (féminin) – 21-12

Samedi 11 septembre :

20h15 : France vs Autriche (masculin) – la chaine L’Équipe
22h30 : Lituanie vs France (masculin) – la chaine L’Équipe

Dimanche 12 septembre :

14h15 : début des quarts de finale (féminin et masculin) – la chaine L’Équipe
18h25 : début des demi-finales (féminines et masculines) – la chaine L’Équipe
21h40 : finale femmes – la chaine L’Équipe
22h05 : finale hommes – la chaine L’Équipe

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Europe Cup FIBA 3X3 présentée par la Caisse d'Epargne
Auteur: 
Guillaume KARLI / FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 10. Septembre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
L’Europe Cup FIBA 3X3 présentée par la Caisse d’Epargne a pris ses quartiers sur le plus beau playground du monde ce weekend dans le parc du Trocadéro en face de la Tour Eiffel à Paris (10-12 septembre). Ce vendredi c’est l’Equipe de France féminine qui entre en lice avec deux matchs de poule contre Israël et l’Allemagne.
crédit: 
Armand Lenoir / FFBB
Pour Newsletter: 

Face à l'Ukraine, la Lituanie et la Finlande

Corps: 

Double médaillée cet été, en argent à l’Euro 2021 en juin dernier à Valence (Espagne), puis en bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo début août, l’Équipe de France féminine est fixée quant à ses adversaires pour les qualifications à l’Euro 2023, qui débutent en novembre prochain. Le tirage au sort, effectué ce vendredi matin par la FIBA (fédération internationale), a placé les Bleues dans un groupe composé de l’Ukraine, la Lituanie et la Finlande.

Groupe A : Belgique, Bosnie-Herzégovine, Allemagne, Macédoine du Nord
Groupe B : France, Ukraine, Lituanie, Finlande
Groupe C : Espagne, Hongrie, Roumanie, Islande
Groupe D : Turquie, Slovénie, Pologne, Albanie
Groupe E : Serbie, Croatie, Bulgarie
Groupe F : Russie, Monténégro, Danemark, Autriche
Groupe G : Grèce, Grande-Bretagne, Portugal, Estonie
Groupe H : Italie, Slovaquie, Luxembourg, Suisse
Groupe I : Biélorussie, République Tchèque, Pays-Bas, Irlande
Groupe J : Suède, Lettonie, Isräel

Les rencontres auront lieu le jeudi 11 novembre 2021, dimanche 14 novembre 2021, jeudi 24 novembre 2022, dimanche 27 novembre 2022, jeudi 24 février 2023 et dimanche 27 février 2023. Ordre des matches et horaires à définir.

Comment se qualifier pour l’EuroBasket Women 2023 ?
Les 10 vainqueurs de chaque groupe et les quatre meilleures équipes classées deuxièmes se qualifieront pour l'EuroBasket Women 2023. Afin de déterminer les meilleures équipes classées deuxièmes, les résultats contre les équipes classées quatrièmes dans les groupes de quatre seront ignorés.
La Slovénie et Israël, hôtes de l’édition 2023, sont automatiquement qualifiés mais participeront tout de même à ces rencontres de qualification. Si l'un ou les deux hôtes de l’Euro 2023 terminent parmi les 14 places qualificatives, alors la ou les équipes suivantes, classées deuxièmes, seront également qualifiées.

Surtitre: 
Qualifs EuroBasket Women 2023
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 20. Août 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La FIBA a procédé ce vendredi matin au tirage au sort des groupes de qualification à l’EuroBasket Women 2023, qui se déroulera en Slovénie et Israël. L’Équipe de France féminine a été placée dans le groupe B, en compagnie de l’Ukraine, la Lituanie et la Finlande, et débutera sa campagne de qualification à l’Euro 2023 en novembre prochain.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Pas le temps de souffler

Corps: 

8 août 2021, l'Equipe de France féminine monte sur la 3ème marche du podium des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Douze jours plus tard, ce vendredi 20 août à 11h00, les Bleues seront devant leurs écrans pour suivre le tirage au sort des qualifications à l'EuroBasket Women 2023.

Trois fenêtres de qualification attendent les Tricolores, en novembre 2021, novembre 2022 et février 2023. Vice-championne d'Europe en 2021 à Valence (Espagne) quelques semaines avant les Jeux, les Tricolores seront bien entendu têtes de série dans ce tirage au sort, en compagnie de l'Espagne, la Belgique, la Serbie et la Turquie, qu'elles ne pourront donc pas affronter dans ces qualifications (cliquer ici pour connaître les chapeaux)

Comment se qualifier pour l'EuroBasket Women 2023 ?
Dix groupes seront constitués à l'issue du tirage au sort. Israël et la Slovénie, pays hôtes de l'édition 2023 et d'ores et déjà qualifiés, participeront tout de même aux qualifications. Les équipes classées à la 1ère place de chaque groupe, ainsi que les 4 meilleures deuxièmes, seront qualifiés pour l'Euro 2023.

Pour suivre le tirage au sort des qualifs à l'EuroBasket Women 2023 en direct, rendez-vous sur la chaîne YouTube FIBA.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 19. Août 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les festivités du bronze olympique à peine retombées, que les Bleues doivent se tourner vers les qualifications à l'EuroBasket Women 2023 qui débuteront en novembre prochain et dont le tirage au sort des poules se déroule ce vendredi 20 août à 11h00.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 

"On a montré de belles choses"

Corps: 

Fêtez-vous la défaite ou plutôt le passage en quarts ?

C’est vrai que c’est particulier d’être heureuse après un match perdu, néanmoins je prends et je pense qu’il faut fêter la qualification. On est toujours dans la bonne dynamique de réaction qu’on a engrangé après le match face au Japon. Donc voilà, c’est pas mal de choses positives qu’il faut qu’on garde, après est-ce qu’on a vraiment besoin du négatif ? Pas forcément. On va garder le positif pour la suite.

Vous meniez d’un point au début du quatrième quart-temps. Qu’est-ce qui se passe à ce moment-là ? Sentez-vous l'enclenchement de quelque chose, ou est-ce vous qui craquez un peu avec la fatigue ? Qu’est-ce qui fait que ça bascule de l’autre côté ?

Alors là comme ça, je ne suis pas sûre que mon analyse soit très juste mais je dirais que de notre côté il y avait surement un peu de fatigue, un petit manque de lucidité qui fait que parfois sur certaines situations, on ne fait pas la petite rotation, on ne change pas forcément au bon endroit alors qu’on devrait et contre ces joueuses-là, on le paye cash. Donc voilà, un petit manque de lucidité.

Par rapport à votre ressenti sur le terrain, au-delà de la victoire, les Américaines n’avaient rien d’autre à jouer, elles n’avaient aucun intérêt à « jouer les quarts ». Est-ce que vous avez senti qu’elles étaient à 100 % du début jusqu’à la fin du match ?

J’ai envie de dire oui et juste faire remarquer qu’on a fait un bon match. Après je pense que les Américaines n’ont jamais envie de perdre, donc dans tous les cas quand on les mène, je ne suis pas sûre que c’était un choix de leur part.

Quand vous vous projetez sur le quart, comment pensez-vous que votre expérience que vous avez accumulée sur ces Jeux Olympiques puisse vous servir ?

Je pense que justement, la défaite contre le Japon nous a forcé à avoir une réaction, à parler, à essayer de comprendre. Comment est-ce qu’on devrait réagir, comment est-ce qu’on pouvait améliorer notre jeu. Donc en soit, je pense que c’est déjà bien. Ça nous a forcé à avoir une belle réaction, on a montré un nouveau visage contre le Nigeria. Aujourd’hui encore on fait un beau match, on n’a pas la victoire mais je pense que c’est quand même un beau match, on a montré de belles choses. Donc, en cela je pense qu’on a engrangé pas mal de confiance, et on s’est remis un petit peu sur les bons rails. J’espère qu’on va continuer sur cette lancée pour la suite.

Surtitre: 
Équipe de France féminine
Date d’écriture: 
Lundi, 2. Août 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La capitaine des Bleues, Endy Miyem, revient sur la défaite contre les États-Unis mais surtout sur la qualification de l’Equipe de France pour les quarts de finale et l’avenir des Tricolores dans cette compétition olympique
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 

Résistance et qualification

Corps: 

En pénétrant sur le parquet de la Saitama Super Arena, l’Equipe de France avait déjà vu une de ses options de qualification s’envoler. Le Japon, impressionnant depuis le début de la compétition, n’a fait qu’une bouchée du Nigeria, s’assurant sa place en quarts de finale.

Ne restait plus désormais qu’à gagner ou à limiter largement la casse. Mais trois minutes après l’entre-deux initial, la France pointait déjà -7 (2-9) et Sandrine Gruda avait regagné le banc avec deux fautes. Pour sonner la révolte les Bleus ont compter sur la cavalerie… US. Gabby Williams, après avoir entonné la Marseillaise à plein poumons, a affiché l’agressivité indispensable face à Team USA. Endy Miyem prenait ensuite le relais et en un éclair les joueuses de Valérie Garnier avaient recollé. Et bien plus que ça. Quasiment pas utilisé à l’EuroBasket et depuis le début des Jeux Olympiques, Iliana Rupert sortait du banc et multipliait les bons choix. Au rebond, dans les tirs extérieurs elle alimentait la marque alors que les Américaines, dominatrices près du cercle, peinaient à trouver la distance.

Lorsqu’elles finirent par régler la mire, la rencontre s’est transformée en une orgie offensive particulièrement plaisante à regarder mais pas forcément du goût des Tricolores. Marine Johannès à la distribution et Miyem à la finition ont pourtant continué de faire feu de tout bois. Mais en face Breanna Stewart livrait un impressionnant récital offensif. La quadruple championne NCAA, championne olympique, championne du Monde, championne WNBA et vainqueur de l’Euroleague a vécu une saison blanche en 2019/20 suite à une rupture du tendon d’Achille. Elle a visiblement retrouvé l’intégralité de ses moyens et a découpé chirurgicalement la défense française en signant 14 points à la pause. Les quatre dernières minutes de la mi-temps s’avéraient pénible pour la France qui encaissait un 2-11 et se voyait peu récompensée de son excellente prestation (44-50).

Déterminées les Bleues ne lâchaient rien. Plus durs en défense en dépit de la difficulté à arrêter l’immense Brittney Griner, elles retrouvaient avec soulagement Sandrine Gruda active dans la peinture et une Johannès inspirée. Toujours aussi élégante la joueuse de l’ASVEL passait de la création au scoring pour maintenir son équipe à distance respectable. L’Equipe de France prenait même un instant la tête sur un lay-up main gauche de Valériane Vukosavljevic (72-71). Dans la foulée elle interceptait un ballon qu’elle redonnait immédiatement. Une action a priori anodine mais qui marquait un tournant. Bousculées, les Américaines réagissaient en championnes. Un violent 5-16 faisait transpirer à grosse gouttes les supporters tricolores ayant bravé les 7h de décalage horaire pour suivre la rencontre à la télévision (77-87).

Courageuses, les Françaises résistaient malgré tout jusqu'au bout, grâce notamment à un trois-points décisif d'Alexia Chartereau, pour préserver l'essentiel : leur point-average positif et une qualfication en quarts de finale.

Etats-Unis bat France : 93-82

Les réactions
Valérie Garnier :
"Quand on joue les Etats-Unis et qu’on sait qu’il faut perdre de moins de 14 points c’est compliqué. Mais on l’a fait. Et maintenant on veut continuer. Et c’est un nouveau tournoi qui commence désormais. Il fallait alterner les rythmes ce soir et j’avais demandé à jouer vite quand l’opportunité se présentait et sinon de les pousser à défendre longtemps. A la fin nous avons fait preuve à la fois de lucidité mais également de combativité. Il faudra se souvenir de ce qu’on a fait contre le Nigeria et les Etats-Unis : notre volonté physique, notre détermination, notre engagement. C’est ce qui nous a permis d’atteindre nos objectifs. Et il faudra conserver ces valeurs de l’Equipe de France féminine."

Sandrine Gruda : "C’est de la joie après ce match qu’on a pu maîtriser. C’est une équipe qui aurait pu nous mettre 20 points dès le premier quart-temps. On a répondu face à leur défi physique mais aussi en exploitant leur faille défensive. Me retrouver sur le banc au bout de deux minutes ce n’était pas un moment très joyeux pour moi. Je voulais être là pour l’équipe. Ce sont les aléas du jeu. Ce qui est important c’est que des joueuses ont répondu présentes derrière, notamment Iliana. On peut compter les unes sur les autres. Nous sommes sur une belle lancée avec un peu plus de constance. J’aime beaucoup ce que l’on présente au niveau de l’énergie."

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Tokyo, Julien Guérineau (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 2. Août 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Equipe de France féminine a assuré sa qualification pour les quarts de finale en tenant tête aux Etats-Unis (défaite 82-93). Elle connaîtra son adversaire dans la soirée : l'Espagne ou la Chine.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Les 12 joueuses retenues pour Tokyo

Corps: 

L’Équipe de France féminine de basket – 12 joueuses*

Nom Prénom Naissance Taille Poste Sélections Points Club 2020-2021
CHARTEREAU Alexia 05/09/1998 1,91 4 63 432 Bourges Basket
CIAK Helena 15/12/1989 1,97 5 105 609 LDLC ASVEL Féminin
DUCHET Alix 30/12/1997 1,63 1 26 82 Bourges Basket
FAUTHOUX Marine 23/01/2001 1,74 1 19 29 LDLC ASVEL Féminin
GRUDA Sandrine 25/06/1987 1,97 4-5 203 2647 Schio (Italie)
JOHANNES Marine 21/01/1995 1,77 2 87 782 LDLC ASVEL Féminin
MICHEL Sarah 10/01/1989 1,8 2 93 414 Bourges Basket
MIYEM Endy 15/05/1988 1,88 4 223 2019 Flammes Carolo
RUPERT Iliana 12/07/2001 1,94 5 27 57 Bourges Basket
TCHATCHOUANG Diandra 14/06/1991 1,89 3 99 527 BLMA
VUKOSAVLJEVIC Valériane 29/04/1994 1,85 3 115 705 Basket Landes
WILLIAMS Gabby 09/09/1996 1,8 3 11 91 Sopron (Hongrie)

*En cas de blessure, une joueuse de cette liste pourra être remplacée jusqu’à la veille de chaque compétition (sous réserve qu’il ou elle soit accrédité(e) et puisse accéder au Village Olympique).

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 5. Juillet 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour la première fois de son histoire, la FFBB va présenter trois équipes aux Jeux Olympiques. Le Directeur Technique National, Alain Contensoux, et le Directeur de la Performance et des Équipes de France, Jacques Commères, ont validé les listes des joueurs et des joueuses qui représenteront la France et le basket français au sein de l’Équipe de France olympique lors des Jeux de Tokyo qui se dérouleront du 23 juillet au 8 août 2021. Découvrez la liste des Bleues pour Tokyo.
Pour Newsletter: 

La liste des Bleues 3x3 pour Tokyo !

Corps: 

Après une brillante qualification lors du TQO de Graz en Autriche, il y a plusieurs semaines, l’Équipe de France féminine de 3x3 a entamé sa préparation pour Tokyo. A moins d’un mois de la première rencontre, un groupe de 6 joueuses dont 2 remplaçantes a été annoncé pour prendre part aux Jeux Olympiques de Tokyo. Les 2 joueuses supplémentaires sélectionnées pour palier à un éventuel forfait rejoindront le Japon en même temps que l’équipe, mais devront quitter Tokyo avant que les Jeux ne débutent. Pour continuer de préparer cette échéance dans les meilleures conditions, l’Équipe de France féminine 3x3 rejoindra l’INSEP du 7 au 15 juillet, avant de s’envoler pour Oshino (Japon), le 16 et rejoindre dans leur camp d’entraînement les Équipes de France 5x5.

Liste des joueuses sélectionnées pour les Jeux Olympiques de Tokyo

Prénom

Nom

Naissance

Club 2020 / 2021

Ana-Maria

FILIP

20/06/1989

Basket Lattes Montpellier (LFB)

Laëtitia

GUAPO

25/10/1995

Tango Bourges Basket (LFB)

Marie-Eve

PAGET

28/11/1994

Basket Landes (LFB)

Mamignan

TOURE

19/12/1994

Basket Lattes Montpellier (LFB)

 

 

 

 

 

Liste des joueuses remplaçantes pour les Jeux Olympiques de Tokyo

Prénom

Nom

Naissance

Club 2020 / 2021

Caroline

HERIAUD

22/12/1996

Roche Vendée BC (LFB)

Marie

MANE

12/12/1995

Nantes Rezé Basket (LFB)

 

 


 

Richard Billant (Sélectionneur des Équipes de France 3x3) : « Le choix fut difficile tant le niveau du groupe est élevé. Nous avons dû trancher, non sans mal, entre le maintien de l’équipe qui s’était qualifiée pour Tokyo et une adaptation au regard des équipes que nous allons rencontrer aux Jeux. Nous avons décidé de partir avec une équipe qui se connaît bien et qui a déjà fait de très bons résultats en compétitions officielles. J’aimerais remercier toutes les joueuses qui se sont impliquées depuis le début de ce projet. Elles seront 4 sur le terrain à Tokyo mais elles joueront pour tout le groupe France. C’est un rêve qui se réalise de jouer les Jeux Olympiques et nous ferons tout pour revenir avec une médaille. Nous sommes tous très fiers de cette première participation historique. »

Jacques Commères (Directeur Technique National adjoint et Directeur du Pôle Haut Niveau, de la performance et des Équipes de France) : « Nous avons réussi à nous qualifier aux Jeux Olympiques au terme d’un parcours remarquable. Au regard du contexte sanitaire international, la préparation conçue en amont du voyage au Japon requiert une adaptabilité permanente et une vigilance de tous les instants. Le Tournoi Olympique concentrera une très forte densité de talents et je suis convaincu que notre équipe très compétitive a les moyens de réaliser de très belles choses à Tokyo. ».

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France 3x3 féminine
Auteur: 
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
À l’occasion d’une visioconférence organisée ce vendredi 2 juillet, les Sélectionneurs 3x3, Richard Billant et Karim Souchu, ont dévoilé la liste des 4 joueuses et 2 remplaçantes retenues pour les Jeux Olympiques de Tokyo.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France féminine