Espagne

Equipe de France U18 masculins
La défense comme clé du succès
Ce week-end en Espagne, l'Equipe de France U18 masculins a remporté le tournoi de Logroño. 3 victoires en 3 matches pour les Tricolores qui ont su faire la différence en s'appuyant sur une d...
Le Championnat d'Europe 2021 en France
La FFBB a présenté ce matin au board de la FIBA Europe sa candidature commune avec la Fédération Espagnole pour l’organisation du 38e championnat d’Europe de basket féminin. L...
Après France/Espagne
Dans les coulisses du vestiaire tricolore après la finale perdue face à l'Espagne. Les Bleues, finalistes de l'Euro 2019, reviennent tout de même de Belgrade avec un...
Les Bleues encore argentées
L'Equipe de France féminine s'est inclinée ce dimanche à Belgrade face à une Espagne intouchable (66-86). Les Bleues montent tout de même sur la deuxième marche du podium de cet Euro et repartent de Serbie avec l'argent autour du cou.
À 40 minutes de l'or européen
Il y a dix ans, l'Equipe de France féminine était sacrée championne d'Europe à Riga en Lettonie. Dix ans plus tard, seules Endy Miyem et Sandrine Gruda sont encore présentes dans l'équi...
La France et l'Espagne, candidats à l'organisation de l'Euro féminin 2021
À l’occasion d’une conférence de presse téléphonique ce mercredi, Jean-Pierre Si...
Les Bleues n'ont pas pris leur revanche
Une victoire longue à se dessiner
Un long voyage

Pages

La défense comme clé du succès

Corps: 

Pour leur premier match du tournoi de Logroño (Espagne), les Français étaient opposés à la Serbie. Une belle adresse à 3 points a parfaitement lancé les Bleuets mais une défense trop relâchée a permis aux Serbes de rester dans le match (Mi-temps +7, 36 à 29). Une erreur corrigée au retour des vestaires qui a permis au duo Begarin et Cazalon d'animer le jeu rapide. Les Tricolores n'ont ensuite pas connu de baisse de régime et se sont imposés largement 74 à 52.

Tombeurs des Espagnols en ouverture du tournoi, les Allemands se sont frottés samedi aux Français. Après un début de match raté, Lamine Kébé a remis de l'ordre dans ses troupes et les effets ne se sont pas faits attendre. A la mi-temps, la France avait repris les commandes de la rencontre (+9, 34 à 25). Après la pause, Diabaté et ses partenaires se sont montrés poussifs et l'Allemagne en a profité pour revenir dans le match. C'est une nouvelle fois en défense que les jeunes tricolores ont trouvé la solution. Une défense agressive a permis de voler quelques ballons et de développer un jeu rapide terriblement efficace. L'écart n'a alors cessé d'augmenter d'autant que les Allemands se sont montrés bien maladroits dans ce dernier acte. Victoire finale 72 à 54, un score peu révélateur de la physionomie de la rencontre.

L’Espagne, battue par l'Allemagne et la Serbie, avait à cœur de bien finir son tournoi devant son public. Dès l'entame de ce match, les Ibériques ont montrés beaucoup d'envie profitant du laxisme tricolore en défense pour faire la course en tête pendant trois quart-temps. Il a fallu un dernier acte très appliqué des jeunes français pour inverser complètement une situation bien mal embarquée. Victoire 68 à 67.

Résultats du tournoi de Logroño (Espagne)
Vendredi 12 juillet : France - Serbie : 74-52
Points des Français : Begarin 17, Cazalon 16, Gauzin 12, Oudraougo 9, Diabaté 7, Kamagate 4, Thirouard-Samson 4, Crusol 3, Miyem 2, Moujib 0, Billon 0, Ballou 0

Samedi 13 juillet : France - Allemagne : 72-54
Points des Français : Diabaté 14, Cazalon 14, Thirouard-Samson 11, Miyem 11, Begarin 8, Crusol 5, Gauzin 4, Barbitch 4, Kamagate 1, Billon 0, Carène 0, Moujib 0

Dimanche 14 juillet : France - Espagne : 68-67
Points des Français : Miyem 10, Oudraougo 9, Cazalon 9,  Crusol 8, Daibaté 8, Barbitch 7, Kamagate 6, Thirouard-Samson 5, Begarin 3, Gauzin 3, Moujib 0, Ballou 0

Surtitre: 
Equipe de France U18 masculins
Date d’écriture: 
Lundi, 15. Juillet 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Ce week-end en Espagne, l'Equipe de France U18 masculins a remporté le tournoi de Logroño. 3 victoires en 3 matches pour les Tricolores qui ont su faire la différence en s'appuyant sur une défense efficace.

Le Championnat d'Europe 2021 en France

Corps: 

Ce lundi 15 juillet à Munich (Allemagne), le président de la FFBB, Jean-Pierre Siutat, accompagné de la joueuse internationale, Sandrine Gruda (32 ans - 190 sélections), ont présenté devant le bureau de la FIBA Europe, la candidature de la France pour organiser conjointement avec l’Espagne le Fiba Women’s EuroBasket 2021.

Après avoir délibéré, la FIBA Europe a validé cette double candidature. Fort de ses succès populaires lors de l’organisation de l’Euro féminin en 2013 puis de l’Euro masculin en 2015, la Fédération Française de BasketBall va une nouvelle fois organiser sur son territoire une manifestation majeure européenne. Ce sera le 5e Championnat d’Europe féminin organisé par la France depuis la création de l’épreuve en 1938 (1962, 1976, 2001 et 2013).

Le format retenu pour cette compétition regroupera 16 équipes réparties en 4 poules de 4 équipes. Chaque site du 1er tour (1 site en France et 1 en Espagne) accueillera deux poules de 4 équipes. Les 2 premières équipes de chaque poule seront qualifiées pour les ¼ de finale qui se dérouleront sur les deux sites français et espagnol.

Les matches de classement, ainsi que les demi-finales, le match de la 3e place et la Finale se dérouleront à l’AccorHotels Arena à Paris.

Le Fiba Women’s EuroBasket se déroulera du 17 au 27 juin 2021.

Surtitre: 
FIBA Women's EuroBasket 2021
Date d’écriture: 
Lundi, 15. Juillet 2019
Vignette: 
Chapeau: 
La FFBB a présenté ce matin au board de la FIBA Europe sa candidature commune avec la Fédération Espagnole pour l’organisation du 38e championnat d’Europe de basket féminin. La France a été retenue et sera, avec l’Espagne, l’hôte de la plus grande compétition féminine européenne du 17 au 27 juin 2021. La phase de groupe avec l’Équipe de France et les phases finales se joueront en France.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Fier d&#39;avoir obtenu l&#39;organisation de l&#39;<a href="https://twitter.com/EuroBasketWomen?ref_src=twsrc%5Etfw">@EuroBasketWomen</a> 2021. Notre challenge sera de remplir <a href="https://twitter.com/AccorH_Arena?ref_src=twsrc%5Etfw">@AccorH_Arena</a> et préparer <a href="https://twitter.com/Paris2024?ref_src=twsrc%5Etfw">@Paris2024</a><br>Merci <a href="https://twitter.com/Sandrine_Gruda?ref_src=twsrc%5Etfw">@Sandrine_Gruda</a> Tu as été décisive <a href="https://twitter.com/ffbasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@ffbasketball</a> <a href="https://twitter.com/Sports_gouv?ref_src=twsrc%5Etfw">@Sports_gouv</a> <a href="https://twitter.com/RoxaMaracineanu?ref_src=twsrc%5Etfw">@RoxaMaracineanu</a> <a href="https://twitter.com/FranceOlympique?ref_src=twsrc%5Etfw">@FranceOlympique</a> <a href="https://twitter.com/Agence_du_Sport?ref_src=twsrc%5Etfw">@Agence_du_Sport</a> <a href="https://t.co/lLzCSwth6s">pic.twitter.com/lLzCSwth6s</a></p>&mdash; Jean-Pierre SIUTAT (@jpsiutat) <a href="https://twitter.com/jpsiutat/status/1150713396888817664?ref_src=twsrc%5Etfw">15 juillet 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Ans the winners are....<br>Welcome <a href="https://twitter.com/EuroBasketWomen?ref_src=twsrc%5Etfw">@EuroBasketWomen</a> 2021 in and <a href="https://twitter.com/BaloncestoESP?ref_src=twsrc%5Etfw">@BaloncestoESP</a> <a href="https://twitter.com/ffbasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@ffbasketball</a> <a href="https://twitter.com/jgarbajosa15?ref_src=twsrc%5Etfw">@jgarbajosa15</a> <a href="https://twitter.com/Sandrine_Gruda?ref_src=twsrc%5Etfw">@Sandrine_Gruda</a> <a href="https://t.co/Ay72wTXr60">pic.twitter.com/Ay72wTXr60</a></p>&mdash; Jean-Pierre SIUTAT (@jpsiutat) <a href="https://twitter.com/jpsiutat/status/1150703659686289409?ref_src=twsrc%5Etfw">15 juillet 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/gXSaTiJripo" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Après France/Espagne

Corps: 


 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Euro 2019
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 9. Juillet 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dans les coulisses du vestiaire tricolore après la finale perdue face à l'Espagne. Les Bleues, finalistes de l'Euro 2019, reviennent tout de même de Belgrade avec une médaille d'argent autour du cou.

Les Bleues encore argentées

Corps: 

Comme on se retrouve. Tricolores et Ibériques ne se quittent plus, et leur histoire dans la compétition est intimement liée. En finale il y a deux ans à Prague, pour la dernière de Dumerc et Skrela, l'Espagne avait gâché la fête et avait dominé de bout en bout une Equipe de France sans solution. En 2019, les Bleues veulent inverser l'histoire. Si Epoupa, stratosphérique sur la compétition, marque d'entrée, Marta Xargay aligne trois tirs primés et oblige Valérie Garnier à vite stopper l'hémorragie (8-17, 4'). Si Miyem et Gruda essaient de relancer la machine, l'Espagne poursuit son récital : Ouvina ou encore Ndour permettent à l'Espagne de mener après 10 minutes (21-32).

Les Bleues sont en difficulté tandis que rien ne semble arrêter l'armada espagnole. L'attaque française s'en remet à Chevaugeon, Gruda et Hartley quand elle ne perd pas des ballons (10 après 20 minutes), mais c'est surtout la défense bleue qui pêche, incapable de stopper le jeu tout en mouvement adverse et qui condède de nombreux rebonds offensifs (8 à la mi-temps). À la pause, la France est largement menée par les Espagnoles (36-50). 

Les Bleues reviennent fort du vestiaire sous l'impulsion de Gruda et Hartley, mais en face, Marta Xargay continue son festival offensif et porte son équipe dans ce troisième quart. Les Tricolores ont retrouvé du liant en attaque, mais à chaque oubli, chaque erreur, la Roja sanctionne de loin comme sur jeu rapide. Dominguez marque à l'ultime seconde du 3ème quart et l'Espagne continue sa route vers le titre européen (70-56).

Si la défense bleue est en place, les Bleues ne trouvent pas la faille offensivement et restent de longues minutes sans scorer. L'Espagne se rapproche inéluctablement d'un nouveau titre européen, le deuxième de suite après Prague en 2017. La France ne reviendra pas malgré des derniers assauts de Miyem et ses coéquipières. Les Bleues s'inclinent encore en finale de l'Euro (66-86), et remportent tout de même la médaille d'argent (la quatrième d'affilée dans la compétition continentale). Si la France peut se satisfaire de perdurer au plus haut-niveau (sixième médaille européenne de rang), l'amertume est grande et les larmes coulent sur les visages bleus ce dimanche soir à Belgrade.

Espagne bat France : 86-66

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Belgrade, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 7. Juillet 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'Equipe de France féminine s'est inclinée ce dimanche à Belgrade face à une Espagne intouchable (66-86). Les Bleues montent tout de même sur la deuxième marche du podium de cet Euro et repartent de Serbie avec l'argent autour du cou.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

À 40 minutes de l'or européen

Corps: 

L'épopée des Bleues à l'Euro 2019 ne pouvait se terminer que par un affrontement face à l'éternel rival espagnol. Vainqueur de la Serbie (71-66), pourtant soutenue par des milliers de fans à la Stark Arena, l'Espagne se dressera à nouveau sur le chemin des joueuses de Valérie Garnier ce dimanche à 20h30 (en direct sur W9 et Canal + Sport).

France-Espagne, le classico
C'est désormais une habitude, un grand classique du basket européen entre les deux nations les plus régulières de ces dernières années. Lors de la dernière édition à Prague en 2017, les Bleues avaient craqué en finale (71-55) face aux Ibériques, qui avaient mené tout au long de la partie et n'avaient laissé aucune chance aux Tricolores. Deux ans plus tôt, à l'Euro 2015 en Hongrie et Roumanie, la route des deux équipes s'était croisée en demi-finale. Un match épique que les Françaises avaient remporté (63-58) grâce notamment aux 16 points de Sandrine Gruda. Enfin, comment ne pas se souvenir de la finale de l'Euro 2013, disputé en France : l'Espagne était venue gâchée une fête populaire incroyable et était repartie d'Orchies avec l'or autour du cou (70-69). En 2019, l'issue est en tout les cas toute aussi incertaine à Belgrade.

Un collectif espagnol à éteindre
Depuis le début de la compétition, le collectif espagnol brille par sa justesse. Alors bien sûr, Astou Ndour domine le secteur intérieur ibérique (17,0 points, meilleure marqueuse de son équipe), mais elle sera accompagnée par Marta Xargay (12,4 points), Laura Nichols (10,2 points) et Anna Cruz (10,2 points). Deuxième meilleure attaque de l'Euro, l'Espagne a impressionné mais devra faire face à la défense française ce dimanche soir.

France-Espagne, ce dimanche à 20h30, en direct sur W9 et Canal + Sport

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Euro 2019
Auteur: 
À Belgrade, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 7. Juillet 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Il y a dix ans, l'Equipe de France féminine était sacrée championne d'Europe à Riga en Lettonie. Dix ans plus tard, seules Endy Miyem et Sandrine Gruda sont encore présentes dans l'équipe, mais les Bleues ont l'occasion ce dimanche contre l'Espagne à Belgrade (20h30 en direct sur W9 et Canal + Sport) de remporter leur troisième titre de leur histoire (après 2001 et 2009).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"><br> Euro 2019 - finale<br> 07.07.2019<br> 20h30<br> Belgrade<br> <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAESP?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRAESP</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/WeCanBeEuro?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#WeCanBeEuro</a> <br> <a href="https://twitter.com/W9?ref_src=twsrc%5Etfw">@W9</a> &amp; <a href="https://twitter.com/BasketAvecCanal?ref_src=twsrc%5Etfw">@BasketAvecCanal</a> <a href="https://t.co/wLyb4TLx7v">pic.twitter.com/wLyb4TLx7v</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1147769467537018881?ref_src=twsrc%5Etfw">July 7, 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

La France et l'Espagne, candidats à l'organisation de l'Euro féminin 2021

Corps: 

Forte de son expertise dans l’organisation d’événements majeurs en France, à l’image de l’EuroBasket Women 2013, l’EuroBasket 2015 ou encore du Tournoi de Qualification Olympique féminin en 2016, la Fédération Française de BasketBall a déposé mi-avril, en compagnie de la fédération espagnole (FEB), un dossier de candidature commun auprès de la FIBA afin d’accueillir l’EuroBasket Women 2021.

Si la France et l’Espagne étaient retenus, le premier tour de la compétition ainsi que les quarts de finale se dérouleraient sur deux sites différents : un premier en France, au Palais des Sports de Gerland à Lyon (6500 places) ; le deuxième site en Espagne, au Pavello Font de San Lluis à Valence (7700 places).
Enfin, le tour final (demi-finales et finale) se déroulerait en France, à l’AccorHotels Arena à Paris (15000 places).

Dans les prochaines semaines, la FIBA va visiter l’ensemble des pays et des sites candidats (la Suède et l’Ukraine ayant également déposé un dossier de candidature). La FIBA attribuera l’organisation de l’EuroBasket Women 2021 dans le courant du mois de juillet 2019.

Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération Française de BasketBall : « Avec cette candidature pour l’Euro féminin 2021, après celle de 2013, nous avons l’ambition d’organiser cet événement dans des métropoles dont les phases finales se dérouleraient à Paris. Nous nous sommes très vite rapprochés de nos collègues espagnols qui avaient la même ambition, et avec qui nous avons donc déposé une co-candidature auprès de la FIBA Europe. Notre projet est de nous rendre au Palais des Sports de Gerland à Lyon puis, si le format de compétition proposé est accepté, d’organiser le dernier carré à l’AccorHotels Arena à Paris. C’est un formidable défi et un challenge important pour le basket féminin français et européen ».

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 24. Avril 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À l’occasion d’une conférence de presse téléphonique ce mercredi, Jean-Pierre Siutat (président de la Fédération Française de BasketBall) a annoncé officiellement la candidature commune entre la FFBB et la fédération espagnole (FEB) afin d’organiser l’EuroBasket Women 2021 en France et en Espagne.

Les Bleues n'ont pas pris leur revanche

Corps: 

Lorsque deux équipes qui se connaissent bien se retrouvent, on rentre rapidement dans le coeur du sujet. Ce soir le ton a vite été donné entre les deux derniers finalistes de l'EuroBasket. Agressivité et comabtivité étaient bien présentes dans les deux camps, les défenses bien en place n'ont laissé que peu d'espaces. Sandrine Gruda  a réussi cependant à porter les premières attaques mais l'Espagne ne manquait pas de répondant. Sous l'impulsion de l'arrière berruyère Cristina Ouvina, les locales ont fait le break (7-12). 

Peu de points ont été marqués et les moindres erreurs se sont payées cash. La capitaine ibérique Laia Palau a sanctionné d'un triplé les approximations tricolores. Aux forceps, Valériane Ayayi a ensuite ramèné les siennes en marquant quatre points de suite. Le mano à mano s'est poursuivi, la France n'avait qu'un point de retard au moment de rejoindre les vestaires (23-24).

Après la pause, l'intensité n'a pas baissé, bien au contraire. Sandrine Gruda et Marine Johannes ont répondu coup pour coup aux percées espagnoles. Le jeu est haché, Sarah Michel a profité d'un moment de flottement dans la défense espagnole pour scorer à trois-points et remettre les compteurs à égalité (34-34, 25'). Aucune des deux équipes n'a voulu lâcher, pourtant poussées par leur public Laura Nicholls et ses partenaires ont bousculé les Françaises qui ont tenu bon et répondu au combat. Sarah Michel a multiplié les exploits pour placer la France devant 44-43 avant le dernier acte.

Une faute antisportive sifflée à Romane Berniès et un tir primé de Casas ont redonné de l'énergie à la Roja et son public venu en nombre pour la porter. Valérie Garnier a mis fin à l'hémoragie en demandant un temps-mort mais l'Espagne a déjà 5 points d'avance (49-44). La France est dans le dure, seule Sandrine Gruda a réussi à s'illustrer en attaque. Le public a poussé son équipe et l'écart a enflé en faveur des Espagnoles (53-46). Palau à deux points puis Ouvina à trois points ont assommé un peu plus les joueuses de Valérie Garnier qui comptaient 10 points de retard à moins de 4 minutes de la fin.

Malgré leurs efforts et le sursaut du duo Gruda-Ayayi les Françaises n'ont pas réussi à inverser la tendance. L'Espagne est resté solide et comme lors de leur dernière confrontation, à la finale de l'Eurobasket 2017, l'Espagne s'est imposé 65 à 54. Les Bleues devront encore patienter pour prendre leur revanche.

France - Espagne : 54-65

Surtitre: 
Equipe de France féminine - préparation Coupe du Monde 2018
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Samedi, 1. Septembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Au terme d'un combat très intense, l'Equipe de France s'est inclinée 54 à 65 ce soir à Valence face à l'Espagne, championne d'Europe en titre.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F230153867660999%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">La France s&#39;incline face à l&#39;Espagne en finale du Tournoi de Valence <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAESP?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRAESP</a> <a href="https://t.co/cYidHLp6AC">https://t.co/cYidHLp6AC</a> <a href="https://t.co/lZd5wfgsyo">pic.twitter.com/lZd5wfgsyo</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1035994630368706567?ref_src=twsrc%5Etfw">1 septembre 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Une victoire longue à se dessiner

Corps: 

Après ses deux larges victoires face à l'Italie à Anglet, la France avait rendez-vous ce soir à Valence avec un adversaire bien plus coriace, la Lettonie. En s'appuyant sur leurs forces respectives les deux équipes ont montré de belles choses. La puissance intérieure symbolisée par une Sandrine Gruda autoritaire près du cercle et une Alexia Chartereau intéressante en relais a permis aux Françaises d'entamer le match par le bon bout donnant rapidement plus d'une dizaine de points d'avance à leur formation (28-15, 10').

Malgré une défense très haute, les Lettones n'ont pas tardé à trouver la parade avec une efficacité redoutable dans les tirs longue distance (7/15 à la mi-temps). L'efficacité dans les duels de Sarah Michel et la vitesse du duo Johannes-Epoupa ont permis aux Françaises de grapiller quelques points afin de conserver 9 points d'avance au moment de rejoindre les vestiaires (45-36).

Peu à peu, le magnifique Palais des Sports de Valence s'est rempli, plus de 4000 supporters étaient attendus pour le match Espagne-Belgique. Cela n'a en rien perturbé les Lettones qui à l'image de Kitija Laksa ont continué d'enfiler les paniers à trois-points comme des perles (46-39). Sandrine Gruda sur le banc avec ses trois fautes, a contraint Valérie Garnier à trouver d'autres solutions mais elles ont tardé à venir. La Lettonie a alors pris ses aises dans la raquette grâce du duo Putnina-Steinberga qui a ramèné les Baltes au contact des Tricolores (48-45, 24'). Quelques minutes plus tard, les expérimentés Putnina et Basko ont même donné l'avantage à la Lettonie.

Le match a alors changé de ton, le combat était plus engagé même avec Gruda de retour aux affaires rien n'était facile. Heureusement, Valerianne Ayayi a assuré aux lancers (6/7) et Alexia Chartereau est sorti de sa boite au meilleur moment offrant ainsi deux points d'avance à la France à la fin du 3e quart-temps (56-54). Ayayi de loin, puis Gruda près du cercle ont redonné de l'air à la France mais Babkina, désormais appélée Dikaioulaku, n'abdiquait pas. La menace était toujours présente et c'est au culot qu'Alix Duchet a défié les joueuses lettones en inscrivant deux paniers coup sur coup (67-60, 35'). Les Tricolores à l'image de Johannes ont profité des erreurs adverses pour assommer leurs adversaires en fin de match et finalement s'imposer 82 à 66.

France - Lettonie : 82-66

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - préparation Coupe du Monde 2018
Auteur: 
A Valence, Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Vendredi, 31. Août 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En venant à Valence pour disputer ce tournoi, Valérie Garnier voulait "sortir son équipe de sa zone de confort", la coach tricolore a été servie. Ce soir, face à la Lettonie, les Françaises ont dû batailler pour s'imposer 82 à 66. Demain, la France jouera à 21h00 contre le vainqueur du match opposant ce soir la Belgique à l'Espagne
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F313086526119400%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F687397868288273%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Victoire ! Les Bleues s&#39;imposent à Valence face à la Lettonie <a href="https://t.co/7Tcl0tTahh">https://t.co/7Tcl0tTahh</a> <a href="https://t.co/yLuraLN2Ak">pic.twitter.com/yLuraLN2Ak</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1035591612963930113?ref_src=twsrc%5Etfw">August 31, 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Un long voyage

Corps: 

"Nous sommes partis de Lyon ce matin, nous avons fait une escale à Barcelone et nous venons d'arriver à Valence", en quelques mots l'intérieure tricolore Laëtitcia Kamba a résumé la journée des Bleues. Le départ de cette journée de transfert entre Lyon et Valence a été donné ce matin à 9h30 à l'hôtel des tricolores.

 

En attendant leur vol pour Barcelone à l'aéroport Saint Exupéry de Lyon, les Françaises ont comme à leurs habitudes, multiplié les activités : jeux de cartes (Uno, Tarot...), musique, film... Lisa Berkani, Diandra Tchachouang et Olivia Epoupa ont même pris quelques minutes pour répondre à des interviews par téléphone. Une fois le déjeuner avalé, il était temps d'embarquer.

Après une escale d'une heure et demie, les Françaises sont arrivées en début de soirée à leur hôtel à Valence. Même si la délégation n'a pas rencontré de problème lors de cette journée de voyage, "c'est une journée très fatigante" souligne Laëtitia Kamba avant d'enchainer "personnellement j'ai dormi dans l'avion pendant tout le trajet."  A leur arrivée à l'hôtel, les Bleues ont croisé une vieille connaissance du championnat LFB, l'ailière lettone, Gunta Basko.

Afin d'effacer un peu de fatigue, Sandrine Gruda et ses partenaires ont ensuite rejoint le Jardin du Turia, situé à quelques mètres de l'hôtel pour effectuer une séance de décrassage sous la houlette de Sabine Juras et Ivano Ballarini.

Demain, les filles retrouveront le ballon avec le matin un entrainement puis un match en début de soirée. Les Bleues affronteront la Lettonie à 18h30 en ouverture du tournoi de Valence.

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - préparation Coupe du Monde 2018
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 30. Août 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce soir après 9 heures de voyage, l'Equipe de France féminine est arrivée à Valence en Espagne. Pas le temps de se poser, demain la France affronte la Lettonie à 18h30.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Toujours un plaisir de retrouver cette ville, cette salle <a href="https://twitter.com/ASVEL_Feminin?ref_src=twsrc%5Etfw">@ASVEL_Feminin</a><br>Maintenant, direction Valence <a href="https://twitter.com/hashtag/TeamGruda?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#TeamGruda</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/TeamFranceBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#TeamFranceBasket</a> <a href="https://t.co/bnwHUpW3tU">pic.twitter.com/bnwHUpW3tU</a></p>&mdash; Sandrine Gruda EM (@Sandrine_Gruda) <a href="https://twitter.com/Sandrine_Gruda/status/1035165207792943105?ref_src=twsrc%5Etfw">30 août 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Direction Valence pour le tournoi avec <a href="https://twitter.com/FRABasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@FRABasketball</a> <a href="https://t.co/jgLGC1r9V0">pic.twitter.com/jgLGC1r9V0</a></p>&mdash; Olivia Epoupa (@OliviaEpoupa) <a href="https://twitter.com/OliviaEpoupa/status/1035164811741593600?ref_src=twsrc%5Etfw">30 août 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Les U20 enchaînent à Istanbul

Corps: 

Avec un bilan d'une seule victoire en Espagne face à l'Allemagne, les Bleuts de Jean-Aimé Toupane devront rectifié le tir dès demain lors du Tournoi d'Istanbul. En Turquie, Jean-Aimé Toupane s'appuiera sur un groupe de 14 joueurs. Absent en Espagne, le limougeaud Timothée Bazille retrouvera le groupe France alors qu'Adam Mokoka et Joshua MBalla ne sront pas du voyage.

Le groupe U20 masculins pour le tournoi d'Istanbul

NOM

Prénom

Date de naissance

Taille

Poste

Club

BAZILLE Timothée 15/05/1999 207 4-5 Limoges CSP

BLANC

Yanik

11/06/1999

189

2

POITIERS BASKET 86 (Pro B)

DESSEIGNET

Thibault

15/09/1998

182

1

JL BOURG BASKET

DIAWARA

Digué

03/10/1998

204

3 - 4

ASVEL LYON VILLEURBANNE

FEVRIER

Ivan

08/02/1999

204

4

LEVALLOIS METROPOLITANS

FLOSSE Matthias 06/12/1998 209 5 BCM GRAVELINES

GOUDOU-SINHA

Enzo

26/11/1998

183

1

SLUC NANCY BASKET (Pro B)

GOULMY Quentin 15/01/1998 207 4 SIG STRASBOURG
LORNG Christian 14/09/1998 203 4 HARGRAVE (HS, USA)

NDOYE

Abdoulaye

09/03/1998

199

2

CHOLET BASKET

RAMBAUT

Jules

06/04/1998

200

4 - 5

CHALONS-REIMS BASKET

TCHOUAFFE

Bathiste

19/05/1998

196

2

NANTERRE 92

VAUTIER

Bastien

15/11/1998

210

5

SLUC NANCY (Pro B)

WOGHIREN Warren 23/10/1998 213 5 CHOLET BASKET
Entraîneur: Jean-Aimé Toupane
Assistants: Laurent Vila, Dounia Issa
 
Tournoi de Barakaldo (Espagne) du 29 juin au 1er juillet 2018
Vendredi 29 Juin - 18h00 : France - Espagne : 48-54
Samedi 30 Juin - 20h00 : Sélection du Pays Basque - France : 74-60
Dimanche 1er Juillet - 10h30 : Allemagne - France : 50-72
 
Tournoi à Istanbul (Turquie) du 3 au 7 juillet 2018
Mardi 3 juillet - 14h00 : France -  Monténégro
Mercredi 4 juillet - 16h30 : Lituanie - France
Jeudi 5 juillet - 19h00 : Turquie - France
Vendredi 6 juillet -16h30 : France - Italie
Samedi 7 juillet - 13h00 : France - Serbie

Matches à suivre en live sur Youtube

Stage à Chemnitz (Allemagne) du 11 au 13 juillet 2018

 
Championnat d'Europe à Chemnitz (Allemagne) du 14 au 22 juillet 2018
Samedi 14 juillet à 20h15 : France - Croatie
Dimanche 15 juillet à 15h45 : Espagne - France
Lundi 16 juillet à 13h30 : Ukraine - France
Mercredi 18 juillet : Huitièmes de finale
Jeudi 19 juillet : Quarts de finale
Samedi 21 juillet : Demi-finales
Dimanche 22 juillet : Finale
Surtitre: 
Equipe de France U20 masculins
Date d’écriture: 
Lundi, 2. Juillet 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Tout juste revenue après avoir disputé un tournoi en Espagne en demi-teinte, l'Equipe de France participera à partir de demain au tournoi international ''Turgut Atakol'' à Istanbul. Au programme : 5 matches en 5 jours face à des équipes européennes de premier ordre : Turquie, Italie, Monténégro, Lituanie et Serbie.
crédit: 
FIBA

Pages

S'abonner à RSS - Espagne
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'