flux-rss-actus

Lien voir
Corps
Après une très bonne saison 2018-2019 et une qualification dans le groupe A, être dans le groupe B cette année est-ce une déception ?Oui et non. Oui, car on a très bien joué pendant la 2ème partie de première phase et on se dit que si on avait joué comme ça dès le début de la saison on aurait pu prétendre à finir dans le Top 5. Mais quand on voit le niveau de la poule, finir 6ème n’est pas une déception. Il ne faut pas oublier que à mi-chemin on était dans la zone des relégables, donc on aurait pu finir dans la poule C…Qu’est ce qui a manqué par rapport à la saison passée ?Je pense qu’il nous a manqué un peu d’expérience, notamment dans la gestion des fins de matchs. On a une équipe plus jeune avec 23 ou 24 ans de moyenne d’âge et c’est ce qui a dû faire la différence sur un ou deux matchs. Et c’est peut-être ces rencontres qui auraient pu faire changer la donne et nous permettre d’aller dans le groupe A.Quel est l’objectif dorénavant ? Aller chercher les playoffs et faire un beau coup par la suite ?L’objectif est déjà de garder la première place du groupe pour être le mieux classé possible et ainsi rencontrer une équipe au premier tour qui sera plus proche de nous au classement et donc éviter une équipe du Top 5 du groupe A.Au niveau du groupe, tout se passe bien cette saison ?On a un très bon état d’esprit, tout le monde s’entend très bien et c’est l’une des choses qui fait notre force. On a tous 23 ou 24 ans et on s’apprécie sur et en dehors du terrain donc c’est très positif. On a tous le sourire en arrivant à l’entrainement et c’est très agréable de jouer dans une ambiance comme ça.Vous avez étudié les équipes que vous allez rencontrer en 2ème phase ?On a commencé à travailler sur certains systèmes pour être au point, si elles sont dans le groupe B ça veut dire qu’elles méritent d’y être donc il faut se méfier de toutes les équipes. Mais le coach nous demande de prendre match après match, pour le moment on est concentrés sur GET Vosges.D’un point de vue individuel c’est une super saison pour toi … tu t’éclates dans cette équipe ?Je m’éclate oui ! Mes coéquipiers m’utilisent bien, je finis souvent les actions parce qu’ils me mettent dans les meilleures positions. Je m’éclate sur et en dehors du terrain, aussi. En dehors car il y a une super ambiance et sur le terrain le ballon vit beaucoup, tout le monde touche la balle et on contribue tous à la réussite de l’action. Mais je fais avant tout une bonne saison car ils me mettent dans les meilleures dispositions !
Auteur
Date de publication 03/11/2020 - 14:29
Nid 69452
Titre: Dos à dos
Lien voir
Corps
Euroligue féminine - Quarts de finale allerLa FIBA Europe a communiqué sur l'impact du Covid-19 dans les différentes compétitions de clubs qu'elle gère. Concernant l'Euroligue, les décisions sont les suivantes :- la première manche entre Ekaterinbourg et Lattes Montpellier est annulée suite à la décision du BLMA de ne pas se rendre en Russie. En vertu des règlements de la compétition, le cas sera traité par un juge unique;- la première manche entre Fenerbahce et Bourges se jouera normalement ; la deuxième à Bourges la semaine prochaine sera à huis clos;- la première manche entre Lyon et Orenburg se jouera normalement avec un maximum de 1000 personnes dans la salle.Mercredi 11 marsEkaterinbourg (RUS) - Lattes Montpellier / Annulé - En attente de décision du juge uniqueFenerbahce (TUR) - Bourges / 17h30 - FIBA TVPrague (CZE) - Schio (ITA) / 19hLyon - Orenburg (RUS) / 20h - FIBA TVRetour - Mercredi 18 marsLattes Montpellier - Ekaterinbourg (RUS)Orenburg (RUS) - LyonSchio (ITA) - Prague (CZE)Bourges - Fenerbahce (TUR)Belle - Mercredi 25 mars (si nécessaire)Ekaterinbourg (RUS) - Lattes MontpellierLyon - Orenburg (RUS)Prague (CZE) - Schio (ITA)Fenerbahce (TUR) - BourgesEurocoupe féminine - Quarts de finale allerCharleville-Mézières - Basket Landes 74-74Entrées dans le match avec une grande intensité, Basket Landes a rapidement pris le large au tableau d'affichage (14-28, 10'). Sauf que les partenaires de Miranda Ayim (12pts, 7rbds, 6 passes) n'ont pas réussi à capitaliser sur ce départ canon. Sans s'affoler, les Flammes ont rattrapé leur retard petit à petit (31-39 à la pause puis 57-58, 30') mais sont restées derrière leurs adversaires durant le dernier quart-temps. Les Landaises ont plusieurs fois creusé un trou (57-62, 32' ; 67-72, 37') que les Ardennaises ont rapidement comblé pour décrocher un étonnant match nul.Jeudi 12 marsKursk (RUS) - Salamanque (ESP) / Annulé - En attente de décision du juge uniqueVenise (ITA) - Girone (ESP) / Annulé par les autorités locales - Décision à venirBraine (BEL) - Valence (ESP) - 20h15Matches retourBasket Landes - Charleville-Mézières le 13 marsValence (ESP) - Braine (BEL) le 18 marsGirone (ESP) - Venise (ITA) le 19 marsSalamanque (ESP) - Kursk (RUS) le 19 mars
Auteur
Date de publication 03/11/2020 - 10:51
Nid 69451
Lien voir
Corps
Elle était attendue comme la pluie en pleine sécheresse. La première victoire de Roche Vendée en 2020 est arrivée samedi dernier, après 77 jours de jeûne forcé, face à Lattes Montpellier, un des favoris au titre. Un succès qui permettra peut être aux Vendéennes de faire retomber la pression et retrouver leur jeu du début de saison quand elles avaient pulvérisé Villeneuve d'Ascq au MAIF Open LFB (100-60) puis dominé Bourges.Entre temps, Landerneau s'est armé et performe depuis le début de l'année (5 victoires consécutives en janvier/février). Si les Bretonnes viennent de chuter à Lyon puis Nantes, elles vont retrouver leur salle de la Cimenterie où elles ont remporté 6 matches sur 8 cette saison en championnat. En course pour terminer dans le top 4, le LBB confirme sur le terrain la solidité de son projet et peut désormais rêver d'Europe.Ligue Féminine - Journée 17Mercredi 11 marsLanderneau - Roche Vendée / 20h - LFB TVSamedi 14 marsLattes Montpellier - Villeneuve d'Ascq / 18h30 - LFB TVBourges - Tarbes / 20h - LFB TVDimanche 15 marsLyon - Nantes Rezé / 15h30 - LFB TVMercredi 18 marsBasket Landes - Saint-Amand / 20h - LFB TVDéjà jouéCharleville-Mézières - Charnay 80-64
Auteur
Date de publication 03/11/2020 - 09:21
Nid 69448
Lien voir
Corps
Alors que le 3x3 débarque pour la première fois aux Jeux Olympiques cette année, la FFBB vous propose de faire connaissance avec les meilleurs joueurs français (et mondiaux) de la discipline qui composent nos Équipes de France féminine et masculine.En solo, en duo ou en trio, ils se sont posés devant la caméra pour répondre aux questions d’Ana Maria Filip ou de Charly Pontens, mais aussi pour partager leur expérience 3x3, balancer des dossiers sur les autres, gagner au blindtest… Des moments à voir et à revoir sur les comptes Facebook et Instagram du 3x3 FFBB et sur la chaîne YouTube de la FFBB, avec des nouvelles vidéos postées régulièrement.
Auteur
Date de publication 03/10/2020 - 17:46
Nid 69447
Lien voir
Corps
Euroligue féminine - Quarts de finale allerSuivant les conseils de l'Ambassade de France à Moscou, alertant sur une possible mise à l'isolement des voyageurs français arrivant sur le sol russe, Lattes Montpellier a renoncé à se rendre à Ekaterinbourg pour jouer le quart de finale aller. A cet instant, nul ne sait ce qu'il adviendra du résultat de cette série.Lyon, qui reçoit Orenburg mercredi, sera confronté à la même problématique dans une semaine quand il s'agira de jouer la manche retour en Russie. D'ici là, les Lionnes devraient jouer le premier match dans une salle Mado Bonnet qui ne contiendra que 1000 personnes.Enfin, Bourges, en déplacement à Istanbul, aura du pain sur la planche puisque Fenerbahce vient de remporter la Coupe de Turquie. La confiance des partenaires d'Alina Iagupova est au plus haut et il faudra une équipe Tango à son meilleur niveau pour rallier le Final 4. Mercredi 11 marsEkaterinbourg (RUS) - Lattes Montpellier / 15hFenerbahce (TUR) - Bourges / 17h30 - FIBA TVPrague (CZE) - Schio (ITA) / 19hLyon - Orenburg (RUS) / 20h - FIBA TVRetour - Mercredi 18 marsLattes Montpellier - Ekaterinbourg (RUS)Orenburg (RUS) - LyonSchio (ITA) - Prague (CZE)Bourges - Fenerbahce (TUR)Belle - Mercredi 25 mars (si nécessaire)Ekaterinbourg (RUS) - Lattes MontpellierLyon - Orenburg (RUS)Prague (CZE) - Schio (ITA)Fenerbahce (TUR) - BourgesEurocoupe féminine - Quarts de finale allerVainqueur de ses 11 derniers matches (7 en LFB, 4 en Eurocoupe), Charleville-Mézières enchaîne les bons résultats en 2020. Portées par un collectif désormais bien huilé depuis l'arrivée d'Evelyn Akhator, les Flammes devront passer l'obstacle landais. Une formation du Sud Ouest qui n'a perdu qu'une fois en 10 rencontres d'Eurocoupe et qui semble se transcender quand elle hume le parfum européen. L'avantage du terrain sera en faveur des partenaires de Céline Dumerc qui ne devraient compter que sur un millier de supporters vendredi à Mitterrand.Mardi 10 marsCharleville-Mézières - Basket Landes / 20h - FIBA TVJeudi 12 marsKursk (RUS) - Salamanque (ESP) - 17hVenise (ITA) - Girone (ESP) - 19h30Braine (BEL) - Valence (ESP) - 20h15Matches retourBasket Landes - Charleville-Mézières le 13 marsValence (ESP) - Braine (BEL) le 18 marsGirone (ESP) - Venise (ITA) le 19 marsSalamanque (ESP) - Kursk (RUS) le 19 mars
Auteur
Date de publication 03/10/2020 - 09:41
Nid 69443
Lien voir
Corps
Reims s’est fait peur mais a finalement assuré l’essentiel en venant à bout de Mondeville dans une bataille défensive. 66-64, difficile de croire que le match est allé jusqu’en prolongation ! Les pétillantes pensent être à l’abri après un excellent 3ème quart temps remporté 23-5 (50-33, 30’), mais l’USOM répond dans les 10 dernières minutes et force une prolongation. Margaux Okou-Zouzouo (18pts, 9rbds) et le RBF trouvent les ressources pour se relancer et valident leur 14ème succès de la saison. Une prolongation et une victoire de deux points ? et oui, le même scénario s’est produit à Toulouse samedi soir. Le TMB accueillait Chartres et dans un match plus offensif qu’à Reims (75-77 score final), c’est le CCBF de Kekelly Elanga (20pts, 9rbds) qui l’emporte. En difficultés depuis quelques semaines, cette victoire est un très bon résultat pour les joueuses de Benoit Marty face à l’une des équipes favorites pour la montée.Grosse performance pour La Tronche Meylan qui enchaine une 4ème victoire et qui pointe donc désormais à la 4ème place du classement. Succès solide ce week-end face à une équipe de Calais en difficulté cette saison. 19 points pour Rayte’a Long, 15 pour Ana Niksic, tout va pour le mieux au BCTM.La surprise du week-end a été réalisée par le Pôle France qui a remporté sa deuxième victoire de la saison ! Contre Rezé, les jeunes françaises réalisent un bon début de match et prennent vite l’avantage (15-11, 10’). Le PFBB s’appuie sur sa défense et gêne énormément les rezéennes, limitées à 30% de réussite aux tirs. Une seconde période bien contrôlée permet à Oumou Diarisso (10pts, 10rbds) de valider leur belle progression et de ramener un deuxième succès.Victoires plus larges pour Aulnoye et Angers. L’ASA s’est bien repris après un 1er QT compliqué à Strasbourg pour finalement s’imposer de plus de 20 points. Shanavia Dowdell, plus discrète depuis quelques matchs a tapé du poing sur la table : 29 points et 12 rebonds. Angers enchaine une 10ème victoire de rang sur le terrain de Montbrison !PFBB - Rezé : 56-49La Tronche Meylan - Calais : 75-59Reims - Mondeville : 66-64Montbrison - Angers : 60-72Strasbourg - Aulnoye : 51-72Toulouse - Chartres : 75-77
Auteur
Date de publication 03/09/2020 - 16:35
Nid 69442
Lien voir
Corps
Peux-tu revenir sur la première phase du championnat qui a été un peu compliquée pour ton équipe ?Oui comme tout le monde le sait, cela a été très compliqué. On perd beaucoup de matchs qui nous coûtent cher pour la suite, des matchs qui étaient à notre portée et que l’on a laissé filer. On a eu la chance d’avoir un renfort avec Jermel Kennedy qui est arrivé fin Novembre, mais on avait déjà pris pas mal de retard.L’équipe a donc dû très rapidement se projeter vers cette 2ème phase qui sera très importante ?Oui c’est sûr, on avait pour objectif de se maintenir en NM1, donc évidemment on aurait préféré aller chercher une place dans le groupe B et que ça soit réglé le plus rapidement possible. Mais maintenant on va avoir 8 matchs qui vont être tous très importants, ça va réellement être une guerre chaque week-end car aucune équipe n’a envie de descendre. On a l’avantage de partir en tête de la poule même si on sait que les équipes de la poule A devront jouer le Pôle France.Comment vit le groupe à l’entame de cette dernière ligne droite ?Il faut que l’on reste soudés, on sait ce qu’on a à faire, on sait où on doit aller, donc le groupe doit rester soudé. On se battra ensemble tous les week-ends avec le staff et le club pour décrocher le maintien en Nationale 1.Quelles seront les clés lors de ces 8 prochaines journées ?Je pense que les clés elles vont être hors basket. Ça va être de l’envie, du combat… je pense que ça va d’abord passer par là.Personnellement tu réalises une belle saison, quels sont tes objectifs pour la suite ?Comme je dis toujours, faire une saison « correcte » quand les résultats collectifs ne suivent pas ce n’est pas ce qui est le plus important. J’aurai préféré marquer moins et que l’équipe soit en meilleure position. Pour le moment je suis complètement focalisé sur l’objectif de maintenir le club en NM1 et donc sur les 8 matchs qui reste. D’un point de vue individuel on verra ce qu’il se passe par la suite, mais l’objectif premier est de gagner les matchs.
Auteur
Date de publication 03/09/2020 - 11:50
Nid 69438
Lien voir
Corps
#3 - Tima Pouye (Tarbes)Sur un nuage en première mi-temps (23 de ses 30 points et 8/9 aux tirs), l'arrière du TGB a permis à son équipe de compter jusqu'à 26 unités d'avance (38-12, 14'). Mais face au leader lyonnais, la formation tarbaise n'a pas tenu la distance avec seulement 6 joueuses. A l'image de ses coéquipières, Tima Pouye a été beaucoup plus discrète après le repos.30pts (10/20 aux tirs), 5rbds, 2 passes et 7 fautes pr. en 40' - Evaluation : 23Défaite 65-71 contre Lyon#2 - Gabby Williams (Lattes Montpellier)Deuxième la semaine dernière, la Franco-Américaine du BLMA a récidivé lors de la journée 16. Option offensive numéro 1, elle a assumé son statut, bien secondée par Cheyenne Parker qui n'a pas mis longtemps à se familiariser avec ses nouvelles partenaires (20pts). Sauf que les Gazelles sont tombées sur un os en Vendée.28pts (10/19 aux tirs), 7rbds, 2 passes, 2int et 8 fautes pr. en 24' - Evaluation : 24Défaite 74-81 contre Roche Vendée#1 - Jacinta Monroe (Nantes Rezé)Si le NRB a battu Landerneau, il le doit en grande mojorité au duo Merve Aydin (meilleure marqueuse du match avec 22pts) - Jacinta Monroe. La longiligne intérieure US des Déferlantes a encore fait parler sa polyvalence et son impact (8 fautes provoquées) pour se retrouver pour la sixième fois de la saison sur le podium des meilleures performances d'une journée de championnat.17pts (4/9 aux tirs, 9/10 aux LF), 11rbds, 2 passes, 2int et 8 fautes pr. en 33' - Evaluation : 25Victoire 70-64 contre LanderneauNB : le choix de la MVP se base uniquement sur des critères statistiques (évaluation) et privilégie une joueuse qui a fait gagner son équipe.
Auteur
Date de publication 03/09/2020 - 09:58
Nid 69437
Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 16Nantes Rezé - Landerneau 70-64 / Revoir le matchAprès un premier round d'observation (21-20, 10'), les Déferlantes sont passées à la vitesse supérieure. Porté par l'inévitable Jacinta Monroe (17pts, 11rbds), le NRB a rejoint les vestiaires avec une belle avance (43-31, 20'). Sonnées, les Bretonnes ont encore perdu du terrain au cours du 3è QT (56-43, 30'). Mais les efforts des partenaires d'Ezinne Kalu (18pts, 5 passes) ont enfin payé. Plus hautes en défense et agressives en attaque, elles n'avaient plus que 2 points de retard à 30 secondes du terme (66-64). Sous pression, Nantes Rezé n'a pas flanché sur la ligne, à l'image de Merve Aydin (22pts, 5rbds, 5 passes), pour décrocher une victoire très importante en vue du maintien. Côté Landerneau, le 3/20 à 3-pts mais surtout les 13 points laissés aux LF (17/30) ont couté très cher.Joué vendrediVilleneuve d'Ascq - Bourges 61-72 / Revoir le matchJoués samediTarbes – Lyon 65-71 / Revoir le matchSaint-Amand – Charleville-Mézières 76-79 / Revoir le matchCharnay – Basket Landes 69-74 / Revoir le matchRoche Vendée – Lattes Montpellier 81-74 / Revoir le match
Auteur
Arnaud Dunikowski
Date de publication 03/08/2020 - 17:47
Nid 69436
Lien voir
Corps
Ligue Féminine – Journée 16Tarbes – Lyon 65-71 / Revoir le matchAu Quai de l'Adour, le leader lyonnais a été bousculé par les tarbaises qui ont débuté la rencontre en fanfare avec un premier quart-temps remporté 27-8, avec notamment 16 points de Tima Pouye. En retard au score pendant plus de 30 minutes, l'ASVEL de Julie Allemand (17 points) est venue à bout du TGB dans ultimes instants de la partie pour s'imposer et reprendre seul la tête du classement de LFB devant Bourges.Saint-Amand – Charleville-Mézières 76-79 / Revoir le matchDans ce duel entre voisins, les Flammes ont confirmé leur bonne forme en s'imposant à Saint-Amand. En tête pendant la quasi totalité de la rencontre, Charleville-Mézières a profité de la réussite offensive du trio Sottana-Miyem-Akhator, auteur de 53 points. Dans le camp des Green Girls, les 21 points de Pauline Akonga n'ont pas été suffisants. Au final, les ardennaises se sont imposées sur le score de 79-76.Charnay – Basket Landes 69-74 / Revoir le matchEn Bourgogne, le début de rencontre a été fatal aux joueuses locales (QT1 : 9-17). Malgré une bonne performance collective avec sept joueuses à au moins sept points, les promues n'ont jamais pu rattraper leur retard face aux Landaises. Pour Céline Dumerc et ses coéquipières, ce nouveau succès permet de conforter leur position dans le haut du classement.Roche Vendée – Lattes Montpellier 81-74 / Revoir le matchA la Halle des Oudairies, les vendéennes ont peut-être obtenu le match référence recherché depuis des nombreuses semaines. Après dix minutes, la victoire était pourtant très loin pour le RVBC de Caroline Hériaud (12 pts) qui accusait 13 points de retard (QT1 : 7-20). Malgré les 48 points du duo Parker-Williams pour le BLMA, les joueuses d'Emmanuel Body ont fait preuve de caractère pour remonter leur retard et s'imposer après six défaites de rang.Dimanche 8 mars à 15h30Nantes Rezé – Landerneau / LFB TVJoué vendrediVilleneuve d’Ascq – Bourges 61-72 / Revoir le match
Auteur
Date de publication 03/07/2020 - 22:15
Nid 69434
Lien voir
Corps
Ligue Féminine – Journée 16Villeneuve d’Ascq – Bourges 61-72 / Revoir le matchEn ouverture de cette 16ème journée de Ligue Féminine, les Berruyères se déplaçaient dans le Nord pour une confrontation face à l'ESBVA, 7ème du classement avant la rencontre. Au cours des vingt premières minutes, les débats ont été serrés et la réussite offensive de Marissa Coleman (12 en première mi-temps) a permis aux berruyères de rejoindre le vestiaire à la pause avec un avantage de trois points (35-32). Si Keisha Hampton (17 pts) et les Guerrières ont parfaitement débuté le troisième quart-temps avec un 8-0, la rencontre a basculé en faveur des finalistes de la Coupe de France 2020 pour un cinquième succès de rang. Les joueuses d'Olivier Lafargue ont terminé la rencontre en trombes (QT4 : 24-16) pour s'imposer sur le score de 72-61. Cette nouvelle victoire permet à Bourges de prendre provisoirement la tête du classement avant le déplacement du leader lyonnais demain à Tarbes.Samedi 7 mars à 20h00Tarbes – Lyon / LFB TVSaint-Amand – Charleville-Mézières / LFB TVCharnay – Basket Landes / LFB TVRoche Vendée – Lattes Montpellier / LFB TVDimanche 8 mars à 15h30Nantes Rezé – Landerneau / LFB TV
Auteur
Date de publication 03/06/2020 - 22:02
Nid 69435
Lien voir
Corps
Trois équipes présentent aujourd’hui un bilan de 8 victoires et 8 défaites. La SIG, la Tronche Meylan et Montbrison ne se lâchent pas depuis le début de la saison et espèrent chacun avoir la meilleure place pour les playoffs. Ce week-end, ça sera compliqué pour Strasbourg qui reçoit le leader Aulnoye, mais pourquoi pas créer un exploit pour envoyer un vrai message à l’ensemble de la division.Face à Calais, La Tronche Meylan sera favori mais attention car le COB abattra ses dernières cartes pour ne pas se faire encore plus distancer dans la course au maintien. Enfin, Montbrison tentera de mettre fin à la folle série de l’UFAB et ses 9 victoires de rang. Le BCMF, 8è, est toujours sous la menace de Chartres, 9è avec 1 point de retard. Le CCBF qui aura fort à faire encore ce week-end, les filles de Benoit Marty se déplacent à Toulouse pour y défier des toulousaines en quête de rachat après 2 revers de rang.Le choc de la semaine opposera Reims à Mondeville. Les pétillantes veulent garder le rythme en tête du classement et pourquoi pas profiter d’un faux-pas d’Aulnoye pour récupérer la première place. De l’autre côté, l’USOM, actuellement 5ème vise plus haut et aimerait s’inviter à la course au podium avant les playoffs.Le dernier match de la journée oppose Rezé au Pôle France.Samedi 7 MarsLa Tronche Meylan - Calais (18h)PFBB - Rezé (19h)Montbrison - Angers (20h)Strasbourg - Aulnoye (20h)Toulouse - Chartres (20h)Dimanche 8 Mars Reims - Mondeville (15h45)
Auteur
Date de publication 03/06/2020 - 14:24
Nid 69430
Lien voir
Corps
Tous le monde le sait, il y a deux manières de monter en Pro B : être sacré champion en finissant premier du Groupe A à l’issue de la deuxième phase ou en remportant les playoffs d’accession par la suite. Le titre sera bien sûr l’objectif principal des 10 équipes engagées dans ce Groupe A, pour le moment Chartres (15pts) et Boulogne-sur-Mer (14pts) mènent la danse mais un groupe de 6 équipes (Pont de Cheruy, Angers, Tours, Le Havre, Rueil et Saint-Vallier) n’est pas loin et peut revenir très vite sur les clubs de tête. Ce sera plus dur pour Caen (10pts) et Avignon (9pts) qui n’ont pas fait le plein de victoires face à leurs adversaires directs. La place de leader ne sera pas la seule place courtisée ! Les places de 2 à 5 sont synonymes d’organisation de plateaux 1/8ème et ¼ de finale en playoffs et donc un vrai avantage pour les équipes concernées.Chartres (1er, 15 points)Tout simplement la meilleure équipe de cette première phase. Un bilan quasi parfait de 23 victoires et 3 défaites dont seulement une face à une équipe du Top 5, qui permet au CCMB d’être seul en tête du Groupe A. Avec un groupe expérimenté, les ambitions sont claires du côté de la Halle Cochet : on vise le titre de champion.Le joueur à suivre :  Du’Vaughn MaxwellLa division a vu débarquer un véritable ovni cette année ! Phénomène physique, le poste 4 américain peut tout faire sur un terrain et est aussi efficace en attaque qu’en défense. 15, 6 points de moyenne, il profite tous les week-ends des caviars d’Olivier Romain ou de Yann Siegwarth. Attendez-vous à le retrouver souvent dans le Top 10 Court Cuts…Boulogne-sur-Mer (2ème, 14 points)Peu de coaches de NM1 peuvent prétendre avoir un effectif aussi large que celui de Thibault Wolicki. Le coach du SOMB a le choix cette année et l’a prouvé en première phase. 17 victoires, la 4ème meilleure attaque et la 3ème défense de la poule A, les boulonnais ont été solides face aux autres équipes du top 5 du début à la fin. Stoppés en demi-finale l’an dernier, les supporters de Danrémont aimeraient fêter un titre cette saison !Le joueur à suivre : Ralph TemgouaLe capitaine et le joueur le plus utilisé par son coach à chaque rencontre. 30 minutes de temps de jeu pour le combo guard qui s’occupe de beaucoup de choses sur le terrain : 12,4 points, 2,5 rebonds et 3 passes décisives de moyenne. A lui de montrer la voie à ses coéquipiers lors des matchs les plus importants de la saison.Pont de Cheruy (3ème, 12 points)A ce stade de la saison, on ne peut plus considérer le SOPCC comme une surprise. Match après match, les promus ont prouvé qu’ils faisaient bien partie des toutes meilleures équipes de ce championnat. Intenses de la première à la dernière minute, les joueurs de Moatassim Rhennam ne laissent pas respirer leurs adversaires bien longtemps, et s’ils sentent l’odeur du sang… bon courage à vous.Le joueur à suivre : Marc-Antoine PellinLe métronome de cette équipe. C’est bien lui qui donne le ton en attaque et en défense. Ancien champion de France Pro A avec Roanne, il a l’expérience du haut niveau et des grands rendez-vous, un avantage certain face aux autres meneurs de la division. Avec 8,2 passes décisives par match, il régale ses coéquipiers tous les soirs.Angers (4ème, 12 points)Rageant pour Angers ! 1er presque tout au long de la première phase dans sa poule, l’EAB n’a pas pris d’avantages pour cette deuxième partie en raison de ses défaites face au Havre, Tours, Boulogne-sur-Mer. Il faudra malgré tout compter sur eux pour la lutte finale car avec 20 victoires en première phase, les angevins arrivent avec le plein de confiance.Le joueur à suivre : Jérémy BichardRéférencé comme un meneur scoreur ces dernières saisons, le poste 1 s’est mué en facilitateur cette année. 6,6 passes décisives de moyenne et moins de 3 balles perdues par match, il sera intéressant de le voir défier les meneurs de la poule B (Pellin, Racine, ou encore Olivier Romain).Tours (5ème, 12 points)Après un début de saison en dents de scie, l’UTBM a enchaîné 11 victoires de suite ce qui a replacé les hommes de Pierre Tavano aux avants postes. Toujours solides en défense, les tourangeaux peuvent compter sur Will Felder ou Ahmed Doumbia pour briller en attaque. Le club a de grosses ambition cette saison, une place dans les 5 premiers serait déjà un beau pas en avant pour la montée.Le joueur à suivre : Ahmed DoumbiaLa plaque tournante de cette équipe de Tours. Poste 2/3 capable de mener si besoin, il affiche cette saison des stats impressionnantes : 16 points, 5 rebonds et 5 passes décisive de moyenne. Capable de prendre feu en attaque, il sera un facteur déterminant pour le succès de l’UTBM en 2ème phase.Le Havre (6ème, 12 points)Finaliste malheureux des playoffs l’an dernier, le STB a commencé cette saison pied au plancher : 10 victoires lors des 12 premières journées. Toujours ambitieux, le club normand s’est bien renforcé l’été dernier et les arrivées de Jerrell Wright, Rokas Uzas et Hugo Suhard ont été une vraie plus-value. Ajoutez à cela le recrutement de Romain Duport et vous obtenez un groupe qui visera à nouveau les sommets.Le joueur à suivre : Hugo SuhardEncore un fort meneur de l’ancienne Poule A. De nature plutôt offensive, l’ancien pensionnaire de Pro B s’éclate en NM1 ! 13 points et 5,5 passes de moyenne et une entente avec Jerrell Wright qui fait des merveilles aux Docks Océane !Rueil (7ème, 12 points)Dans le haut du classement depuis quelques saisons maintenant, le RAC a encore une fois assumé son statut cette saison. Meilleure attaque de la Poule B, les franciliens disposent à nouveau d’un groupe de qualité : Steven Ricard, Gregory Thondique ou encore Nemanja Kovanusic assurent chaque week-end en attaque. L’éclosion du jeune Armand Mensah sera peut-être un facteur X en 2ème phase.Le joueur à suivre : Warren RacineDans un effectif avec de nombreux noms référencés, il est bel et bien le joueur le plus utilisé par Julien Hervy (32 minutes de moyenne). Souvent utilisé au poste 2 les années précédente il évolue à plein temps à la mène cette saison et drive son équipe de main de maître (6 passes décisives). Très rapide et avec un shoot en constante amélioration, il est une véritable menace pour les défenses adverses.Saint-Vallier (8ème, 12 points)Comme le RAC, Saint Vallier est présent chaque saison aux avants postes. L’arrivée de Demond Watt a dynamisé la raquette du SVBD et les cadres comme Karim Gourari, Ludo Chelle ou Rida El Amrani sont toujours aussi précieux. Si elle visera le titre, l’équipe de la Drôme aimerait au moins organiser un plateau de Playoffs comme la saison dernière.Le joueur à suivre : Demond WattIl est sans doute le MVP de cette première partie de saison. 22,5 d’évaluation de moyenne, dominant des deux côtés du terrain, l’intérieur fait sa loi dans les raquettes de la division. Bien accompagné par Desmond Quincy Jones, le SVBD peut viser haut si son leader ne baisse pas de régime.Caen (9ème, 10 points)Souvent cité dans les favoris pour la montée en début de saison, le CBC ne s’est pas forcément rassuré en première phase. 5ème de la poule A avec 15 succès et 11 défaites, les dirigeants caennais ont dû faire avec les blessures et un gros turnover de joueurs. Une équipe qui cherche encore son identité mais qui pourrait être redoutable si la mayonnaise prend rapidement.Le joueur à suivre : Gide NoëlArrivé en décembre en Normandie, il a de suite brillé par sa polyvalence. Joueur atypique au physique impressionnant mais avec une technique au-dessus de la moyenne, il a très vite trouvé sa place dans le groupe et réalisé de belles perfs (17 points face à Tarbes, 21 contre Dax).Avignon (10ème, 9 points)La belle histoire de la saison ! Constant tout au long de la première phase, les promus ont fini avec un très beau bilan de 16 victoires pour 10 défaites et ont assuré leur place dans le Top 5 à deux journées de la fin. L’objectif maintien en poche, la suite n’est que du bonus pour l’équipe de François Sence, et il n’est jamais bon de jouer une équipe qui est libérée de toute pression.Le joueur à suivre : Zarko RakocevicUne force brute dans la raquette de l’USAP. Sans être très « flashy » en attaque, le poste 5 est avant tout ultra efficace avec 79% aux tirs. Une assurance tout risques pour François Sence qui l’a parfaitement adapté dans son système de jeu depuis la saison dernière.
Auteur
Date de publication 03/06/2020 - 14:15
Nid 69429
Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 16Actuel septième du classement, l'ESBVA-LM espère bien accrocher le wagon du top 6 en fin de saison. La réception de Bourges vendredi soir peut permettre aux Guerrières de garder le contact avec la première partie du tableau.Samedi, le leader Lyon se rendra à Tarbes. Face à un TGB à la peine (5 défaites de suite) qui vient de perdre Valeriya Berezhynska (partie à...Lyon) et Laure Resimont (cheville), les partenaires de Marine Johannes seront favorites. En pleine bourre, Charleville-Mézières visera de son côté une 7è victoire d'affilée lors d'un déplacement à Saint-Amand où les locales ont perdu six fois sur sept cette saison.A la dérive, Roche Vendée n'a plus gagné en championnat depuis le 21 décembre et le RVBC regarde désormais vers le bas pour éviter les playdowns. Samedi, Lattes Montpellier sera de passage aux Oudairies. La tâche s'annonce compliqué pour les Tigresses mais pas impossible puisque le BLMA a des soucis d'effectif. Basket Landes va jouer les quatre derniers du classement lors des quatre prochaines journées de championnat. Une série qui débutera samedi à Charnay et qui peut permettre aux Landaises de remonter dans la hiérarchie.Enfin dimanche, les Déferlantes voudront capitaliser sur leur succès de la semaine dernière contre Tarbes. Face à Landerneau, qui reste sur une courte défaite à Lyon, Nantes Rezé comptera une fois de plus sur Jacinta Monroe pour faire la différence.Vendredi 6 marsVilleneuve d'Ascq - Bourges / 20h - LFB TVSamedi 7 marsTarbes - Lyon / 20h - LFB TVSaint-Amand - Charleville-Mézières / 20h - LFB TVCharnay - Basket Landes / 20h - LFB TVRoche Vendée - Lattes Montpellier / 20h - LFB TVDimanche 8 marsNantes Rezé - Landerneau / 20h - LFB TV
Auteur
Arnaud Dunikowski
Date de publication 03/06/2020 - 12:27
Nid 69428
Lien voir
Corps
La Coupe du Monde U17 masculine se déroulera du 4 au 12 juillet à Sofia en Bulgarie.[[{"fid":"109069","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false}},"attributes":{"height":270,"width":480,"class":"media-element file-default","data-delta":"1"}}]]Groupe A : Canada, Australie, Italie, EgypteGroupe B : Chine, République Dominicaine, France, BulgarieGroupe C : Turquie, Corée, Argentine, EspagneGroupe D : Russie, Etats-Unis, Mali, Japon ou Nouvelle-ZélandeLa génération 2003 emmenée par Bernard Faure avait réalisé un brillant parcours l'été dernier à l'Euro, se hissant jusqu'en finale et ramenant la médaille d'argent. Une performance qui peut laisser espérer des chances de médaille mondiale dans quelques mois en Bulgarie.
Auteur
Kévin Bosi (FFBB)
Date de publication 03/06/2020 - 11:25
Nid 69427
Lien voir
Corps
10 équipes et seulement 3 points d’écart entre le 1er, Bordeaux (14 points) et le dernier du groupe, La Charité (11 points), à l’entame de la deuxième phase. Si la JSA se place en favori fort de son bilan de 6 victoires et 2 défaites face à ses adversaires directs, rien n’est fait et la lutte pour aller chercher la meilleure place possible en playoffs sera intense. Pour le moment 6 équipes (Orchies, Mulhouse, Tarbes Lourdes, GET Vosges, Dax et La Charité) affichent 11 points, un classement qui va évoluer rapidement, les clubs sont donc prévenus, il ne faudra pas manquer le début de ce nouveau mini-championnat.Bordeaux (1er, 14 points)La JSA vit une saison plus compliquée que l’année dernière. Promue et véritable surprise en allant chercher le groupe A puis une place dans les 5 premiers synonyme d’organisation de plateau en 2018-2019, l’équipe girondine était attendue cette saison et a eu du mal face aux gros de la Poule A. 6è après 26 journées, Sébastien Cape et ses coéquipiers ont gagné les matchs qu’il fallait pour se positionner de la meilleure des façons pour le début de cette deuxième phase.Le joueur à suivre : Anthony PrugnièresDéjà précieux la saison dernière (9,5 d’évaluation de moyenne), il est cette année l’un des cadres de son équipe et peut être le joueur le plus régulier depuis le début de l’année. 12 points, 6 rebonds et 3 passes décisives de moyenne, l’ailier affiche surtout des pourcentages aux tirs plus que corrects : 48% à 2pts, 47% à 3pts.Vitré (2ème, 12 points)Après un début de saison compliqué (5 défaites lors des 7 premiers matchs), les bretons se sont bien relancés avant la trêve de Nöel et ont surtout très bien négocié le dernier mois de compétition. Avec 4 victoires en 5 matchs, Vitré arrive en pleine forme et pourra compter sur son serial scoreur, Robert Turner III.Le joueur à suivre : Robert Turner IIIQui d’autre que l’attraction offensive de l’année en NM1 ? L’arrière américain est le meilleur marqueur de la division avec 20,3 points de moyenne et a déjà marqué les esprits à plusieurs reprises cette saison : 38 points face à Tours ou 40 contre Challans. On imagine que les entraineurs de ses prochains adversaires concoctent déjà des « plans anti-Turner ».Andrézieux-Bouthéon (3ème, 12 points)Une des belles surprises de la saison. Après s’être battu pour le maintien la saison dernière, l’ALS a prouvé que sa place était bien en NM1 et aurai même pu prétendre à une place dans le Top 5. Bien lancés après un bon début de championnat, les joueurs de Sébastien Chérasse ont plus de mal depuis le début de l’année 2020. Aller chercher une place en playoffs est plus que possible, une performance qui serait historique pour le club.Le joueur à suivre : Pierrick MoukengaArrivé de NM2, il s’est de suite imposé comme l’un des tous meilleurs poste 4 de la Poule B. Avec 14,7 points et 5 rebonds de moyenne Pierrick Moukenga en bien l’homme fort d’Andrézieux et ses gros matchs sont souvent synonymes de victoire pour son équipe.Toulouse (4ème, 12 points)Qualifiés pour le Groupe B lors de la dernière journée malgré leur défaite face à Bordeaux, les toulousains commenceront cette deuxième phase en haut du classement grâce à leur bon bilan de 4 victoires et 4 défaites face à leurs adversaires directs. Le TBC a alterné le bon et le moins bon en première phase, et devra resserrer les rangs pour pouvoir prétendre à une place en playoffs (Toulouse était la 2ème moins bonne défense de la Poule A).Le joueur à suivre : Fayçal Sahraoui40 ans et toujours l’un des maîtres à jouer les plus réputés de la division. Après avoir fait les beaux jours de La Rochelle, la production du meneur n’a pas baissé à Toulouse : 9,2 points à 52% et surtout 7,2 passes décisives. Sa relation avec ses 2 intérieurs Bali Coulibaly et Mo Queta fait des ravages depuis le début de la saison.Orchies (5ème, 11 points)Avec 4 points de pénalité infligés pour raison administrative, le BCO n’est pas passé loin de jouer sa survie dans le Groupe C. Le très bon finish (6 victoires en 8 matchs) et donc un bilan de 15 victoires pour 11 défaites a permis aux hommes de Jimmy Ploegaerts de finir à la 10ème place de la Poule A et donc de se battre pour une nouvelle participation en playoffs.Le joueur à suivre : Jérémy Ricard-DorigoMeilleur marqueur de la Poule B en première phase avec 18 points de moyenne, il est le joueur à ne pas laisser seul du côté du BCO. Déjà auteur d’une belle saison l’année dernière, il fait encore mieux en 2019-2020. Il sera la principale menace pour les adversaires d’Orchies.Mulhouse Pfastatt (6ème, 11 points)Arrivés dans la division cette année, les alsaciens avaient comme objectif premier de se maintenir, c’est chose faite. Solides à domicile, les promus finissent la première phase avec un bilan équilibré : 13 victoires et 13 défaites.Le joueur à suivre : Guillaume Payen-BoucardQuelle saison pour le poste 3/4 de Jean-Luc Monschau, présent des deux côtés du terrain : 16,5 points, 8,5 rebonds pour 17,8 d’évaluation. Aérien et toujours très actif malgré son gros temps de jeu (presque 38 minutes de moyenne), il aura face a lui de sacrés clients à l’intérieur en 2ème phase.Tarbes Lourdes (7ème, 11 points)Voir l’Union dans ce Groupe B est presque miraculeux tant les pyrénéens avaient mal commencé la saison. Avec 2 victoires seulement en 3 mois de compétition, les dirigeants ont décidé de changer d’entraineur pour donner un nouvel élan au groupe. L’électrochoc a bien lieu et l’équipe remonte peu à peu au classement avant d’assurer son maintien lors de la dernière journée de championnat.Le joueur à suivre : Dylan Affo MamaDans une équipe composée principalement de jeunes, l’ancien espoir de Boulazac s’éclate cette saison. 25 minutes de temps de jeu, presque 10 points de moyenne et des highlights à n’en plus finir, il sera intéressant de voir s’il peut mener son équipe vers une qualification en playoffs.GET Vosges (8ème, 11 points)L’une des équipes les plus fun à voir évoluer cette saison. Une bande de jeunes joueurs talentueux sans complexes, accompagnée de quelques cadres qui apportent leur expérience. Malgré une fin de première phase compliquée, il ne faudra pas les oublier pour la course aux playoffs, et pourquoi pas aller faire un coup lors des plateaux 1/8ème et ¼ de finale.Le joueur à suivre : Shekinah MunangaUn jeune joueur prometteur qui est en train d’exploser cette saison. 12 points et 8 rebonds de moyenne en moins de 27 minutes de temps de jeu, il a toute la confiance de son coach et gagnera encore quelques minutes en 2ème phase.Dax (9ème, 11 points)Après un départ canon et avec le Top 5 dans le viseur, Dax est rentré dans le rang ces dernières semaines mais a tout de même assuré le maintien, son objectif principal en début de saison. Avec des joueurs comme Xane D’Almeida ou Auston Calhoun, il ne sera pas étonnant de les voir viser de plus en plus haut et pourquoi pas ne pas participer aux playoffs pour leur première année dans la division.Le joueur à suivre : Xane D’AlmeidaEn NM1 depuis 2015, il a très vite imposé son rythme avec sa nouvelle équipe et est l’une des principales raisons du succès des landais cette saison. Un poil moins impressionant statistiquement, il est toujours l’un des top meneurs : 12 points, 5 passes décisives pour 15,5 d’évaluationLa Charité (10ème, 11 points)« Show devant ! » est sûrement le slogan de La Charité cette année. Avec une équipe plus qu’offensive, les hommes de Fabien Anthonioz régalent leurs supporters chaque week-end. Akeem Williams, Juwan Howard et Moussa Camara sont tous capables de prendre feu et de retourner la dynamique d’une rencontre. Les équipes de la Poule A sont prévenues…Le joueur à suivre : Akeem WilliamsPour rappel, Akeem Williams est l’homme qui a réalisé cette ligne de stats : 41 points, 6 rebonds, 7 passes décisives pour 50 d’évaluation. Peu de choses à rajouter à cela, il est sans aucun doute le meneur le plus dangereux de la division. On a hâte de le voir à l’œuvre face à Robert Turner III !
Auteur
Date de publication 03/05/2020 - 17:05
Nid 69426
Lien voir
Corps
Le meneur du Mans a exprimé toute sa frustration sur Twitter à l’annonce du déplacement du TQO en raison de l’épidémie du virus COVID-19 qui touche le monde entier. Touché par la nouvelle et forcément déçu, il rêvait depuis longtemps de porter le maillot de l’Équipe de France. La dernière fois, c’était en 2008 avec l’Équipe de France U20 lors du Championnat d’Europe. Et Richard Billant était déjà son sélectionneur…[[{"fid":"109059","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false}},"attributes":{"height":301,"width":480,"class":"media-element file-default","data-delta":"1"}}]]Vous aviez impressionné pour vos débuts au 3x3 à Voiron lors du Big Twelve en juin 2019. Peut-on dire que l’aventure Jeux Olympiques a commencé à ce moment ?On a gagné et c’était vraiment énorme de battre les Américains. C’est marrant parce que c’est moi qui ai fait la démarche d’envoyer un mail à Richard Billant pour savoir comment ça fonctionnait, si ça pouvait l’intéresser. Je lui ai dit que j’avais envie de découvrir la pratique et il m’a invité à Voiron. Très vite il m’a dit que je devais faire des points pour être éligible aux Jeux Olympiques.D’ailleurs, porter le maillot Bleu est une obsession chez vous…C’est quelque chose de viscéral pour moi. Comme je le dis souvent en rigolant, si je pouvais le porter en faisant du twirling bâton, je le ferais. C’est une obsession car c’est le pays dans lequel j’ai grandi. N’ayant jamais été convoqué pour les fenêtres internationales avec les A, il fallait absolument que je trouve un moyen de porter ce maillot et ça a été l’occasion avec l’Équipe de France 3x3. Les Jeux Olympiques représentent un putain d’objectif.La ranking FIBA, le nombre de points pour être éligible aux Jeux Olympiques, tout cela peut paraître compliqué pour un joueur qui débute dans le 3x3. Avez-vous pris connaissance en amont de toutes ces subtilités ?J’ai été obligé. Ça a commencé avec Sammy Girma et Raphaël Wilson de la Team Blacklist avec qui j’ai fait quelques tournois. Richard Billant et Karim Souchu m’ont définitivement mis au parfum et je savais qu’il me fallait au minimum 5.400 points afin d’avoir une chance d’aller aux Jeux Olympiques. J’en ai obtenu plus de 10.000. Ce sont eux qui m’ont poussé à faire le plus de tournois possible afin de récolter le maximum de points parce qu’ils ont vu que ça me plaisait, que j’étais impactant.Comment s’est passé votre intégration express en Équipe de France 3x3 lors du stage de février. Ça n’a pas été une épreuve délicate de se retrouver avec des joueurs qui se côtoient déjà depuis plusieurs années ?L’intégration s’est très bien passée parce que  je suis resté moi-même. J’ai beaucoup échangé avec les gars. J’étais roommate avec Kevin Corre qui est quand même le numéro 1 français et qui joue sur le World Tour. C’était très intéressant. L’état d’esprit général était très bon mais ça reste une sélection donc on a quand même senti une certaine nervosité.Comment avez-vous abordé vos débuts dans la discipline ?J’ai abordé le 3x3 comme un rookie. Je me suis très vite dit que j’arrivais et que je n’étais personne. C’est une pratique vraiment différente, qui demande du cardio tout en étant  costaud et adroit. C’est comme si un mec qui fait de l’athlétisme se met subitement à faire du javelot. Maintenant, il va falloir que je m’adapte avec des joueurs de 3x3 encore plus forts. Je sais que j’ai de gros avantages sur les situations de 1 contre 1 ou dans la création mais je suis loin de connaître toutes les subtilités du 3x3. J’ai encore besoin de progresser mais j’apprends en regardant des joueurs comme Dominique Gentil, Charly Pontens, Lucas Dussoulier ou Kevin Corre.Vous allez rencontrer des équipes comme la Slovénie ou la République Dominicaine lors du TQO (dates encore méconnues suite à l’annonce du déplacement du TQO, ndlr). N’est-ce pas compliqué de se lancer à l’assaut d’une compétition à l’aveugle, avec des joueurs probablement méconnus pour vous ?Non parce qu’il faut respecter tout le monde. Je suis toujours parti du principe que peu importe l’adversaire, tu respectes et tu joues à fond. Ce n’est pas un problème au contraire.Votre club du Mans n’avait pas été difficile à convaincre ?C’est un club intelligent avec des personnes qui me connaissent par cœur. C’est un peu la famille. Mon Président et mon directeur sportif savent à quel point c’est dans les tripes pour moi. Je devais partir après le match face à Cholet le 14 mars pour Paris afin de décoller le lendemain. Même si ça ne va pas se faire, je tiens sincèrement à les remercier pour leurs efforts.Antoine Eïto et le 3x3 c’est déjà une histoire qui marche, que peut-on espérer pour le futur ?Une semaine après Voiron, j’ai travaillé sur mon shoot avec Steve Sir qui fait partie de l’équipe d’Edmonton, un des meilleurs shooteurs all-time en NCAA. J’ai même failli jouer avec eux au Hoopfest, un tournoi à Spokane (États-Unis) afin de faire un maximum de points. On peut dire que j’ai déjà cette possibilité et les gens ont vu ce qui s’est passé à Voiron, que j’avais été très performant pour ma première compétition internationale 3x3. Il devrait y avoir des opportunités. Le World Tour c’est 14 week-ends dans l’année. Je ne veux pas me cramer et je suis toujours sous contrat pendant trois ans avec Le Mans. Je ne partirai pas avant. J’ai trois enfants, une famille, il faut partir en vacances. Je vais avoir 32 ans donc il ne faut pas faire n’importe quoi.
Auteur
Clément Daniou (FFBB)
Date de publication 03/05/2020 - 14:13
Nid 69425
Lien voir
Corps
Les Équipes de France 3x3 devaient se rendre à Bangalore (Inde) du 18 au 22 mars pour tenter de décrocher une première qualification historique aux Jeux Olympiques de Tokyo. Mercredi, la FIBA a décidé de reporter le TQO pour des raisons de prévention quant à l'épidémie liée au COVID-19.Les matches de Ligue Féminine qui avaient été reportés pour permettre aux joueuses sélectionnées de participer au TQO ont été reprogrammés a annoncé la LFB ce jour : "Suite à l'officialisation de la FIBA de reporter le TQO 3x3 prévu en Inde du 19 au 22 mars, les rencontres des 17ème et 18ème journées qui avaient été modifiées pour permettre aux joueuses de participer à toutes les compétitions ont été reprogrammées."Aujourd'hui la FIBA n'a pas communiqué de date ou de lieu dans lequel pourrait se dérouler le TQO.Plus d'infos à venir...
Auteur
FFBB
Date de publication 03/05/2020 - 10:45
Nid 69424
Lien voir
Corps
Les matches concernés par ces modifications de dates sont les suivants :Journée 17 (14-15 mars)Landerneau – Roche Vendée (avancé au 11/03/2020 à 20h) est maintenu le 11/03/2020 à 20hBasket Landes - Saint-Amand (reporté au 15/04/2020 à 20h) se jouera le 18/03/2020 à 20hJournée 18 (21-22 mars)Charnay – Landerneau (reporté au 18/04/2020 à 20h) se jouera à la date initiale du 21/03/2020 à 20hTarbes – Basket Landes (reporté au 18/04/2020 à 20h) se jouera à la date initiale du 21/03/2020 à 20hRoche Vendée - Saint-Amand (reporté au 18/04/2020 à 20h) se jouera à la date initiale du 21/03/2020 à 20hLa Fédération Française de BasketBall et la Ligue Féminine de Basket suivent très attentivement l’évolution de la situation liée à l'épidémie de Covid-19 et communiqueront en temps voulu les décisions qui pourraient être prises par les autorités.
Auteur
Date de publication 03/05/2020 - 08:49
Nid 69423

Pages

S'abonner à flux-rss-actus
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'