flux-rss-actus

Lien voir
Corps
Euroligue Féminine- LDLC ASVEL Féminin- Bourges Basket- Basket Landes (certainement tour préliminaire)Eurocoupe féminine- Charleville-Mézières- Roche Vendée BC- Landerneau BB- ESB Villeneuve d’Ascq-LM- Saint-Amand
Auteur
Fabrice Canet / FFBB
Date de publication 07/03/2020 - 18:55
Nid 70372
Lien voir
Corps
[[{"fid":"111536","view_mode":"wysiwyg","fields":{"format":"wysiwyg"},"link_text":"3 QUESTIONS A LAETITIA GUAPO | Joueuse #1 mondial 3x3","type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"wysiwyg"}},"attributes":{"class":"media-element file-wysiwyg","data-delta":"1"}}]]
Auteur
Guillaume Karli/FFBB
Date de publication 07/03/2020 - 17:03
Nid 70362
Lien voir
Corps
C'est une anecdote encore présente dans la mémoire de l'une des actrices principales, Isis Arrondo. Au cours d'un 1/16è de finale de Coupe de France largement dominé par le pensionnaire de LFB face à Colomiers (NF1), la meneuse tarbaise se trouve sous le cercle, encadrée par Isabelle Yacoubou et Liz Moeggenberg, alors que son équipe effectue une remise en jeu en ligne de fond. "Je n'ai pas un grand souvenir de la rencontre mis à part cette petite touche qu'on avait répétée dans la semaine. Je ne sais plus d'où c'est parti mais c'est sûrement Isa (Yacoubou) et François Gomez. On s'était entraînés et j'ai dû être choisie parce que j'étais la plus légère" plaisante Arrondo."Flore Perotto (passée par Lattes Montpellier), qui jouait à Colomiers, m'avait dit que ça n'était pas possible, que je ne pouvais pas sauter aussi haut". Mais que s'est-il passé au juste ? Rien de moins qu'un hommage du TGB à la culture rugbystique locale puisque, soulevée par ses acolytes Yacoubou et Moeggenberg, Isis Arrondo se saisit du ballon en haute altitude et tente de conclure une action jamais réalisée sur un parquet. Devant une foule médusée, les hommes en gris mettent rapidement fin à la tentative bigourdane : "Ils ont sifflé avant même que j'ai eu le temps de tirer" se rappelle celle qui n'avait jamais vu le cercle d'aussi près. "On leur a demandé ce qu'ils sifflaient. Ils nous ont dit « on ne sait pas mais ce n'est pas du basket ». Même eux étaient dépassés. Ca avait fait rigoler tout le monde. C'était sympa".Eric Sans, qui officiait ce soir-là, s'en souvient comme si c'était hier : "Pour moi c'était un match important car je n'avais pas l'habitude de siffler à ce niveau. C'était déjà déstabilisant. (Sur l'action) On reste figé l'espace d'une seconde avec mon collègue, la salle est figée, un silence se fait. Tout le monde est sidéré par ce qui vient de se passer, la meneuse de jeu est morte de rire et mon collègue prend la décision tout de suite d'annuler. Je suis à côté de François Gomez et très théâtralement, avec un sourire complice, il me dit : alors il se passe quoi maintenant ?". Les hommes en gris doivent se justifier : "J'ai cru bon de lui répondre qu'il y avait un vide réglementaire mais que si mon collègue a annulé, c'est qu'il a une bonne raison. Je n'avais aucun argument à lui opposer. François Gomez nous a eus, on a subi sa malice de plein fouet". "Ce qui était cool, c'est qu'elles n'ont pas pris ça comme un manque de respect" indique Arrondo. Une version confirmée par l'homme au sifflet : "Tout ça s'est déroulé dans une ambiance très bon enfant".Le pire dans l'histoire, c'est qu'Isis Arrondo a raté sa tentative. "J'étais trop loin et je n'ai pas pu m'approcher. J'ai dû faire un petit tir à la con. Quel dommage ! Bon les arbitres avaient sifflé avant mais j'aurais trop aimé m'approcher, rester accrochée et leur dire que j'avais marqué" s'enflamme la meneuse. Une chose est sûre, la joueuse comme l'arbitre sont encore dans le flou. "Je ne sais pas si c'est autorisé et si ça ne l'est pas, pourquoi. Je suis curieuse de savoir la violation exacte" pour Arrondo; "si ça devait se reproduire, je pense que les arbitres refuseraient le panier mais pourquoi..." s'interroge Sans. Bruno Vauthier, responsable de la formation des officiels à la FFBB, siffle la fin avec un code de jeu à la main : "A la suite de cette action et d'une autre similaire en NM3, nous avons alerté la FIBA. Si à l'époque il n'y avait rien, la règle a évolué. L'article 25-7 du règlement indique qu'il est interdit de soulever un partenaire pour jouer le ballon".Désormais en LF2 à Angers, "une équipe qui a beaucoup d'ambition", Isis Arrondo ne regarde pas ses années en Ligue Féminine avec nostalgie. "La LFB ne me manque pas, j'ai eu des supers années à Tarbes et Nantes. Je prends beaucoup de plaisir avec Angers pour chercher cette montée. J'ai vécu une descente avec Mourenx à l'époque, il faut que j'équilibre mon ratio donc j'aimerais bien vivre une montée et je pourrais partir à la retraite le coeur léger". Une autre histoire d'ascenseur...
Auteur
Par Arnaud Dunikowski
Date de publication 07/03/2020 - 10:26
Nid 70327
Titre: Colloque 3x3
Lien voir
Corps
 Le staff des Equipes de France sera mobilisé pour l’occasion avec Karim Souchu (entraîneur des Equipes de France), Yann Julien (entraîneur de l'Equipee de France U23 féminines) et Thibaud Pinson (préparateur physiques Equipes de France) pour aborder les exercices de tirs spécifiques au 3x3, les principes de défense et la préparation physique. Les inscriptions sont possibles sur https://bit.ly/3giCDgH 
Auteur
Date de publication 07/02/2020 - 18:58
Nid 70320
Lien voir
Corps
Des kilomètres et des kilomètres en bus. Des heures et des heures. Ensemble. Pas le choix. De la campagne serbe à Bucarest, en Roumanie. Un road trip de huit heures qui peut terminer en crêpage de chignon ou en union sacrée. "8 heures dans un bus, ça crée des souvenirs, on a vraiment traversé des paysages idylliques. Mais c’est ce que je voulais, qu’on soit un peu confiné, j’étais précurseur", sourit Jérôme Fournier, l’entraîneur des U18 féminines en 2012. C’est sa deuxième campagne avec la catégorie. La précédente, trois ans plus tôt, s’est conclue sur une médaille d’argent à l’issue d’une finale perdue contre l’Espagne. "Je fais ce métier pour plein de raisons. Une des raisons qui m’amine c’est la compétition. Et la compétition pour moi n’a de sens qu’à partir du moment où il y a victoire. Je ne sais pas qui a inventé les podiums en se disant que ça serait bien de récompenser le deuxième, le troisième. Une compétition soit tu la gagnes soit tu la perds."Et en U18, la France a plutôt l’habitude la perdre. En 1981, 2002, 2009 et 2011 elle trébuche sur la dernière marche. Alors, en 2012, faute d’une connaissance précise de la génération 94-95, Jérôme Fournier mise sur une longue préparation à l’étranger et une vie en communauté qui doit permettre aux talents tricolores de performer le jour J. La méthode fonctionne et le 26 juillet l’Equipe de France débute son Euro par une victoire sur l’Espagne. Elle enchaîne sur trois nouveaux succès, cale contre la Russie, avant de reprendre sa marche terminant première de sa poule. La Croatie et les Pays-Bas sont écartés en quart et en demi-finale pour s’offrir une deuxième chance contre la Russie, "la meilleure équipe du tournoi" selon Jérôme Fournier.Les Bleues s’appuient dans le tournoi sur une rotation assez limitée et sur le talent de deux futures internationales chez les A, Olivia Epoupa et Valériane Ayayi. L’ailière est la meilleure scoreuse du groupe mais va vivre une mauvaise soirée en finale. 1/6 aux tirs et un passage par l’infirmerie en cours de rencontre : "Elle fait son plus mauvais match de la compétition. Mais à sa décharge elle se fait péter la lèvre, part dans le vestiaire se faire recoudre et revient finir le match. Valériane est souvent considérée comme une princesse mais les gens ne la connaissent pas vraiment." Le dernier acte est particulièrement tendu. A 10 minutes du buzzer, la Russie mène encore 44-46. Mais une puce d’1,64 m va faire basculer la rencontre. Olivia Epoupa se démultiplie. Elle se fend de 20 points, 12 rebonds, 5 passes décisives et 2 interceptions pour ponctuer une phase finale de rêve et faire main basse sur le titre de MVP, deux ans après avoir obtenu pareil honneur dans la catégorie U16. "Olivia surprend en permanence. Quand elle était jeune elle était même à se surprendre elle-même. En 2010 à l’Euro U16 elle avait raté un lay-up à 1 contre 0 face aux Russes en demi-finale qui avait sans doute coûté le match à l’équipe. Elle avait fini en pleurs. Et sa force c’est qu’elle ne fait jamais deux fois la même erreur."Au bout du suspense, la France s’impose 65-61 pour monter sur la plus haute marche du podium. Jérôme Fournier retrouvera cette génération en 2014 en U20 pour une nouvelle médaille d’or et un nouveau titre de MVP pour Epoupa, la seule joueuse européenne à avoir été élu meilleure joueuse dans trois catégories d’âge différentes. De quoi recevoir les louanges de son entraîneur : "Personne dans notre histoire ne fait ces choses-là… C’est une championne. Et qui n’a pas besoin des autres. Qui n’a pas besoin du système pour la porter."[[{"fid":"111472","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false}},"attributes":{"height":320,"width":480,"class":"media-element file-default","data-delta":"1"}}]]
Auteur
Julien Guérineau
Date de publication 07/02/2020 - 16:48
Nid 70313
Lien voir
Corps
Ce dimanche 5 juillet, dans le parc Saint-Paul (Oise), la Superleague 3x3, toujours présentée par GRDF, posera ses bagages dans le célèbre pac d'attractions.A moins de 100 kms de Paris, ce parc qui comptabilise près de 400 000 visiteurs par an et une trentaine de manèges sera le théâtre du 2ème Open Plus cette année. Ce sont 16 équipes, à nouveau, qui se retrouveront sur les deux terrains installés pour l'occasion. Elles se livreront une bataille acharnée pour tenter de décrocher le dernier ticket qualificatif à l'Open de France, qui se déroulera à Nantes le 1er août 2020, ainsi que les 2000€.C'est pour cette occasion qu'Angelo Tsagarakis a décidé de faire son grand retour sur le devant de la scène 3x3. Accompagné d'Antoine Eïto, Jordan Aboudou et Johan Passave-Ducteil, ils formeront la Team Paris et tenteront de se dresser sur le chemin de la team Blacklist, qui elle aussi sera de la partie à Saint-Paul et pourrait confirmer son statut de grand favori à l'Open de France. Très actives sur le circuit l'année dernière, la team Fever qui a terminé 6ème au ranking Open Plus 2019, la team Geneva qu'on a aperçu à Cap d'Ail et la team Tchaff, rookie dont il faudra se méfier, seront également du voyage !Des mesures ont bien évidemment été prévues pour que l'évènement se déroule sous le respect de certaines conditions sanitaires obligatoires.Retrouvez le détail de toutes les équipes présentes
Auteur
Ulysse Chedhomme (FFBB)
Date de publication 07/02/2020 - 15:03
Nid 70312
Lien voir
Corps
Ce protocole, mis en place sur la période du 22 juin au 11 juillet, ne peut être mis en œuvre qu’en cas d’accord préalable de l’utilisation de l’espace public par la collectivité territoriale, propriétaire de l’équipement sportif.CiblesJoueuses et joueurs de tous niveaux (hors secteur professionnel), pratiquantes et pratiquants, encadrantes et encadrants participant à des activités de basketball dans un cadre fédéral.Pour les zones orangesA date, Mayotte et Guyane : merci de bien vouloir se reporter au protocole diffusé pour la période du 2 au 22 Juin qui est prolongé jusqu’au 11/07/2020.Pour les zones vertesLa pratique collective du basketball (entrainement et compétition) est autorisée sous la responsabilité de l’organisateur et selon le protocole ci-dessous.Lieux de pratiqueLes pratiques de sports collectifs (dont le basketball) sont mises en œuvre après autorisation préalable : - De la collectivité territoriale et/ou du propriétaire de l’équipement sportif pour l’utilisation de l’espace public ; - Du Préfet pour les manifestations ou évènements sur la voie publique ou les lieux ouverts au public (Etablissements Recevant du Public de type X ou PA au-delà de 1500 personnes).- Les vestiaires sont fermés, les pratiquants et intervenants arrivent et repartent en tenue- L’entrée et la sortie sont différentes (pas de croisement possible d’individus)- Le sens de circulation, pour éviter tout croisement, doit être visible de tous- La restauration sur place est interdite ; les salles de convivialité ou de bien-être sont fermées.Conditions de pratiqueDistanciation :La règle des deux mètres entre pratiquants ne s’impose qu’en dehors de la pratique. Elle est assouplie (les 2m ne s’imposent pas) lorsque la pratique, par sa nature même, ne le permet pas.Règles d’hygiène joueur/pratiquant/encadrant/public : - Lavage des mains avec savon ou solution hydro alcoolique avant et après la pratique- Nettoyage des ballons entre chaque séquence- Lavage des chasubles après chaque utilisation- Règles de distanciation appropriées pour les joueurs et pratiquants entre les exercices, les séquences- Règles de distanciation de 2m pour l’encadrant- Port du masque recommandé pour l’encadrant- Règles de distanciation ordinaires pour le publicProtocole d’hygiène du matériel :Lorsque la pratique s'organise avec un matériel personnel, ce dernier ne doit être ni échangé ni partagé, quelle que soit sa nature. Si le cadre de l'activité impose un matériel à usage collectif, ce dernier fait l'objet d'un protocole d'hygiène écrit et contrôlé par le responsable de la structure remis à l'usager ou affiché.Ce protocole devra comporter :- La désinfection et le nettoyage des ballons, tables de marque, bancs et autres équipements à usage collectif avant chaque match- L’obligation, pour le réfèrent COVID, de veiller à l’exécution de ces tâches systématiques et d’assurer une traçabilité.Suivi des pratiquant(e)sAuto diagnosticLes encadrants en lien avec le manager Covid-19 devront refuser l’accès aux personnes présentant certains de ces symptômes :- Fièvre- Frissons, sensation de chaud/froids- Toux- Douleur ou gène à la gorge- Difficulté respiratoire au repos ou essoufflement anormal à l’effort- Douleur ou gène thoracique- Orteils ou doigts violacés type engelure- Diarrhée- Maux de tête- Courbatures généralisées- Fatigue majeure- Perte de gout ou de l’odorat- Élévation de la fréquence cardiaque de repos- Autres : …Tenir un listing des personnes présentes sur chaque temps de pratique, permettant d’identifier et prévenir les personnes ayant potentiellement été en contact avec une personne contaminée. Il est rappelé que les entrainements se déroulent sans public.Managers COVID-19 et référents COVID-19Jusqu’à nouvel ordre, chaque structure fédérale affiliée doit désigner un Manager COVID-19 connu de tous les encadrants. Ses missions sont les suivantes :- Organiser et coordonner les mesures d’hygiène, y compris le protocole d’hygiène du matériel- Collecter les différents listings établis lors de la pratique- Vérifier que la signalisation pour les déplacements sur le site respecte les directives sanitaires- Rappeler l’ensemble des préconisations sanitaires dans l’enceinte sportive- Celui-ci peut être appelé par les encadrants pour des informations concernant la santé de ses pratiquants, pour le contenu d’une séance.Le Manager COVID-19 ne pouvant être présent sur tous les entrainements ou tous les temps/lieux de pratiques des structures, il a toute latitude pour organiser l’action de « Référents COVID-19 » qui peuvent assurer leurs missions sur un lieu et un laps de temps donné. Le Référent COVID 19 intervient sous la responsabilité/coordination du Manager COVID-19.RecommandationsLa reprise d’activité physique doit être progressive.Rappel importantClubs amateurs (donc hors LNB et LFB) employant des joueuses ou des joueurs professionnels (ex. LF2, NM1, NM2, etc.) : Il est rappelé que l’article A. 231-5 du Code du Sport impose, dans les deux mois suivants l’embauche, puis annuellement, l’obligation de soumettre ceux-ci aux examens suivants :1 - Un examen médical réalisé par un médecin du sport comprenant :- Un examen clinique avec interrogatoire et examen physique selon les recommandations de la Société française de médecine de l'exercice et du sport- Un bilan diététique et des conseils nutritionnels- Un bilan psychologique visant à dépister des difficultés psychopathologiques pouvant être liées à la pratique sportive intensive- La recherche indirecte d'un état de surentraînement via un questionnaire élaboré selon les recommandations de la Société française de médecine de l'exercice et du sport ;2 - Un électrocardiogramme de repos.Il est fortement recommandé de faire réaliser ces examens avant les compétitions / la reprise collective et régulière des entrainements.Télécharger le protocole de reprise basket amateur et vivre ensemble
Auteur
Date de publication 07/01/2020 - 17:09
Nid 70272
Lien voir
Corps
La formation menant au diplôme d'assistant vidéo 5X5 existe depuis plusieurs années déjà et l'édition 2020 est déjà complète.En revanche, il reste quelques places pour la session spécifiquement organisée autour de la pratique du 3X3. Le contenu des enseignements a été conçu grâce au retour d’expériences des coaches des équipes nationales engagées lors des différentes compétitions, notamment celles de l’été 2019. L'approche pédagogique prévoit une immersion dans le rôle d’un assistant vidéo d’une équipe professionnelle grâce aux mises en situation sur le terrain et aux échanges avec des intervenants experts - entraineurs nationaux et analystes vidéos - et par le biais de cours d’initiation et de perfectionnement aux différents outils et logiciels, à des travaux pratiques, et de la formation à distance.Les formations - organisées par module de 3 ou 4 jours tout au long de la saison - sont ouvertes aux personnes qui remplissent les conditions ci-dessous :- Être âgé(e) de 18 ans au moins à l’entrée en formation.- Justifier d'une expérience professionnelle ou un projet professionnel d'encadrement dans une ou plusieurs équipes évoluant en championnat de France seniors (Jeep Elite, ProB, NM1, LFB, L2 et Centres de Formation) ou dans des équipes de niveau similaire en championnat étranger.- Être titulaire au minimum du BEES 1er degré en basket-ball ou DEJEPS, mention basket-ball- Etre en possession d’un ordinateur Mac (IOS MOJAVE).Inscription à faire en ligne avant le 15 août 2020 : http://www.ffbb.com/formationsRenseignements complémentaires : davb@ffbb.com
Auteur
Karine GUIBERT
Date de publication 06/30/2020 - 09:10
Nid 70220
Lien voir
Corps
Bonjour Aurélie, que deviens-tu ?Lors de ma dernière saison de joueuse j'ai passé mon DE (Diplôme d'État) pour entraîner, préparer ma reconversion. Depuis j'entraîne, je reste au bord des parquets mais de l'autre côté de la ligne. Quand j'ai arrêté, je suis partie au club de Vichy-Clermont, chez les garçons. J'ai fait trois ans là-bas avec la prénationale, les U18 Élite et un peu la Pro B avec Guillaume Vizade. Maintenant je suis salariée du club de Beaumont, à côté de Clermont-Ferrand. J'entraîne l'équipe première qui est en NF3 et aussi des équipes jeunes.Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?Je suis, j'ai encore des amies qui y jouent. Je ne suis pas au top du top, notamment en début de saison sur les transferts, mais une fois que le championnat est lancé je dirais 7/10. Je regarde les résultats de Calais sur la LF2, Lyon parce que c'est pas loin de chez moi et que mon amie Paoline Salagnac y jouait jusqu'à cette année. Je me tiens au courant de qui performe ou pas.Quelle est l'adversaire la plus coriace que tu as rencontrée ?Il y en a eu pleins. Sur mon poste de jeu il y a forcément Céline Dumerc, il n'y a pas mieux en France. Et si je remonte un peu plus il y a Ana Belen Alvaro (internationale espagnole passée par Valenciennes) et Ticha Penicheiro (internationale portugaise aux 15 saisons WNBA, vue à Valenciennes). J'étais jeune donc je pense que je les regardais avec des étoiles dans les yeux.La coéquipière la plus fantasque...Lauren Neaves. Sur le terrain une énorme battante et en-dehors, qu'est-ce qu'on a pu rigoler.Quel match aimerais-tu rejouer ?Je vais prendre un match qu'on a perdu, avec l'Équipe de France U20. C'est la finale du championnat d'Europe, en France (2004), on joue contre la Russie qu'on a battue en poule de 1 point. En finale on se fait ramasser (64-80) et c'est dommage car c'était chez nous. On aurait voulu finir mieux que ça. Pour les émotions il y a la première médaille au championnat d'Europe avec la génération 85/86 (Euro U16 en 2001), coachée par Francis Denis. C'était un match extraordinaire, on gagne de je ne sais plus combien (68-66 contre la Russie). Les émotions que l'on a eues sur ce match là sont tellement énormes.Et celui que tu ne voudrais pas rejouer ?Quand je me suis blessée à l'épaule mais je ne sais plus contre qui. C'est toujours des mauvais souvenirs. Je crois que c'était à Calais contre Saint-Amand, je veux passer un écran et mon épaule reste dans Tiffany Stansbury, un beau bébé. Je ne voudrais pas revivre ça. J'étais out un moment, c'était pas cool.Quelle coéquipière aimerais-tu revoir ?J'aimerais revoir celles avec qui j'ai eu ma première médaille à l'Euro, on pourrait se réunir toutes ensemble, l'équipe. Pour reparler de tout ça, être dans la nostalgie mais sympa. On vit toutes un peu à 200 à l'heure, on bouge en permanence. J'en ai pas une en particulier.Quelle personne a marqué ta carrière ?Je dirais Alicia Lopez Verdu qui a joué avec moi à Saint-Amand. J'avais une vingtaine d'années et elle était déjà expérimentée, elle avait vécu des campagnes internationales avec l'Espagne. Je pense qu'elle m'a beaucoup appris dans la maturité, la gestion de certaines choses. Ca m'a marquée. On se contacte parfois brièvement pour savoir comme ça va. Au niveau de ma carrière elle m'a aidée à passer un cap.Son parcours2000-2001 Centre Fédéral Toulouse2002-2005 Clermont-Ferrand (LFB-NF1)2005-2007 Saint-Amand-les-Eaux (LFB)2007-2015 Calais (LFB-NF1)Son palmarèsChampionne d’Europe U20 en 2005Médaillée d’argent à l’Euro U20 en 2004Championne d’Europe U16 en 2001
Auteur
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date de publication 06/30/2020 - 08:54
Nid 70188
Lien voir
Corps
Ce sont 16 équipes qui se sont présentées samedi à Cap d'Ail avec un seul objectif : le ticket pour l'Open de France et les 1000€ ![[{"fid":"111375","view_mode":"wysiwyg","fields":{"format":"wysiwyg"},"link_text":"[SUPERLEAGUE 3X3 FFBB] OPEN PLUS DE CAP D'AIL | Le retour du 3x3","type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"wysiwyg"}},"attributes":{"class":"media-element file-wysiwyg","data-delta":"1"}}]] Parmi toutes les équipes présentes, des visages semblent familiers. En effet, certains habitués avaient fait le déplacement jusque sur la côte d'Azur : Ballistik (Eddy Steiner, Alex Vialaret, Sébastien Cape et Thomas Séguela), Blacklist (Raphaël Wilson, Elio Sadiku, Meredis Houmounou et Sammy Girma), Team Paris (Franck Séguela, Jules Rambaut, Stephan Gauthier et Timothée Vergiat). Une team, inconnue jusqu'à aujourd'hui sur le circuit, va attirer l'attention. Composée de Benjamin Monclar, Florian Terreni, Isaïa Cordinier et Thomas Durand, l'équipe Antibe Enzo va rentrer dans le vif du sujet rapidement puisqu'ils seront les premiers à se présenter sur le terrain principal, pour y affronter la Team Paris. Sous le soleil du sud (et la châleur qui va avec), les hostilités sont lancées en début d'après-midi avec un très beau duel pour débuter cette Superleague 3x3 2020 ! Dans un match serré, les néophytes du 3x3 décrocheront leur première victoire sur le circuit Open Plus, avant de buter sur le match de poule suivant.Les teams Blacklist et Menton (Malik Hoffmann, Gilson Mendes Landim, Nicolas Pereire et Rémi Martinez) sortent de ces phases de poule invaincues et rejoignent les quarts. Ballistik, Antibes Enzo, Team Paris, Vauban Nice (Hugo Voulfor, Abdallah Bah, Brandon Dasilva et Leopold Ca), Croatie Marseille (Thomas Mobisa, Houssni M'Linde, Jordan Oloron et Allan Maudet) et la team locale Toulon Riviera (Thomas Laurent, Alexis Racine, Benoit Motteau et Daryl Neree) complèteront les phases finales. Le plus beau quart de finale opposera la team Blacklist, finaliste de l'Open de France à La Rochelle l'année dernière, à Ballistik, première au classement des Opens Plus en 2019. Dans un duel à haute intensité, dans lequel les deux équipes se sont illustrées par leur défense, Blacklist validera son ticket pour les demis en s'imposant 10 à 7. Les favoris (Menton, Team Paris et Antibes Enzo) se partageront les trois places restantes pour le carré final.Le parcours des talentueux rookies de ce tournoi, menés par le joueur du Team France Basket Isaïa Cordinier, s'arrêtera en demi. Et devinez qui est venu à bout de cette équipe en 21 points ? Blacklist again ! Un calendrier bien difficile, mais très bien géré, pour Raphaël Wilson et ses coéquipiers dans ce premier tournoi du circuit Superleague 3x3. Ils seront rejoints par la Team Paris quelques minutes plus tard, qui se défera de la team Menton suite à une démonstration technique contrôlée de A à Z (21-7).Belle finale à Cap d'Ail, qui oppose deux teams qui se connaissent bien. Ce sont pas moins de quatre joueurs sur les huit présents dans ce derniel duel qui ont pris part au rassemblement de l'Equipe de France 3x3 à l'INSEP en février. Et c'est l'expérience qui va parler. Merenis Houmounou, médaillé d'argent au premier championnat du Monde 3x3 en 2012, et Raphaël Wilson, vice-champion d'Europe 2019, mèneront Blacklist à la victoire (17-11). Ils valident ainsi leur participation à l'Open de France 2020, qui se déroulera à Nantes le 1er août, et remportent également la somme de 1000€. Raphaël Wilson termine MVP Caisse d'Epargne de l'Open Plus de Cap d'Ail.
Auteur
Ulysse Chedhomme (FFBB)
Date de publication 06/29/2020 - 12:21
Nid 70187
Lien voir
Corps
"C’était la première année qu’on faisait ça donc on ne connaissait pas trop. Le Championnat du Monde m’avait vraiment plu, donc je me suis dit que j’allais en refaire un."  Médaillé de bronze au Championnat du Monde en Hongrie en juin 2015, Timothé Vergiat n’a pas hésité lorsqu’on lui a proposé de participer au Championnat d’Europe à Minsk en Biélorussie deux mois plus tard. À l’époque joueur du Pôle France BasketBall à l’INSEP, où il va entamer la dernière année de son cursus de quatre ans, il passe un été studieux entre 3x3 et 5x5. Au point d’être présélectionné avec la génération 97 pour le Championnat d’Europe 5x5, en compagnie de ses acolytes Killian Tillie et Baptiste Tchouaffé. "J’ai fait la prépa mais je n’avais pas été gardé jusqu’au bout. J’avais fait une bonne campagne juste avant avec l’Équipe de France 3x3 et on m’a proposé assez rapidement d’enchaîner sur le Championnat d’Europe 3x3."En 2015, Timothé Vergiat et ses coéquipiers font alors figure d’explorateurs dans la discipline. Pas encore installé comme il peut l’être actuellement sur la planète basket, le 3x3 commence tout juste à passionner les foules et entreprendre son développement. "C’était vraiment la première année où les jeunes y allaient. C’est Richard Billant qui nous avait proposé d’aller faire le Championnat du Monde. Tout le monde se demandait ce que c’était, on ne savait pas trop. En plus c’était l’année du bac. Entre les matchs on révisait avec les gars, c’était super drôle. La preuve que ce n’était pas encore aussi important que maintenant." Pour l’actuel joueur de Souffel, la rencontre avec le 3x3 va provoquer chez lui un coup de foudre immédiat. "Dès que j’y ai joué, je me suis tout de suite dit que tous les joueurs aimeraient ça. On s’est tous dit que c’était génial parce qu’on enchaînait les matchs, l’ambiance était dingue. Après je ne pensais pas que ça allait devenir aussi important. On ne pensait pas que ça allait durer dans le temps mais juste après on a commencé à voir des gens qui ne faisaient que ça."[[{"fid":"110817","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false}},"attributes":{"height":320,"width":480,"class":"media-element file-default","data-delta":"1"}}]]Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’été 2015 se classe aujourd’hui comme la période la plus prolifique de la jeune carrière de Timothé Vergiat. À Minsk, en Biélorussie, pour le Championnat d’Europe, il fait équipe avec Quentin Goulmy, Valentin Chery  et Arvin Baal et même s’il n’a pas véritablement coupé avec le basket depuis un an, la fatigue ne l’inquiète nullement. "Les compétitions de 3x3 ne durent jamais très longtemps, même si c’est intense sur trois jours et que ce n’est pas le même basket. C’est du spectacle donc ce n’est vraiment pas une contrainte de jouer au 3x3. Avec le public, l’ambiance, la fatigue ne se ressent pas." Lancés comme des fusées avec trois victoires en autant de matchs lors de la phase de poule, malgré deux matchs accrochés face à la Lituanie et la Pologne, les jeunes Bleus continuent leur tour de force en corrigeant la Russie en quart de finale. En demi-finale, les Bleuets disposent facilement du pays hôte et arrivent en finale face à la Turquie avec l’intime conviction que la médaille d’or leur tend les bras. "Malheureusement on fait un mauvais match, on passe à côté et on perd. Je me rappelle que la déception était immense parce qu’on pensait qu’on pouvait gagner. On s’est fait avoir mais au 3x3 tout peut arriver. Dès que tu es un peu trop confiant, tu le payes cash."  Depuis, Timothé Vergiat continue de mettre ses qualités au profit de l’Équipe de France 3x3. L’été dernier, il a participé à plusieurs étapes de la Nations League U23, toujours avec succès. Une habitude désormais pour le joueur de 22 ans.Le replay de la finale :[[{"fid":"110904","view_mode":"default","fields":{"format":"default"},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"3":{"format":"default"}},"attributes":{"height":270,"width":480,"class":"media-element file-default","data-delta":"3"}}]]
Auteur
Clément Daniou (FFBB)
Date de publication 06/26/2020 - 16:34
Nid 69851
Lien voir
Corps
C'est donc dans le sud que le 3x3 fêtera son grand retour en France ! Après des mois d'attente, le circuit Open Plus débutera à Cap d'Ail aujourd'hui.Les festivités sont lancées ce matin, sur le très joli site situé à quelques mètres de la mer, avec la découverte du 3x3 par les écoles scolaires locales. Des animations diverses sont prévues tout au long de la journée.Demain, 16 équipes seront au rendez-vous pour le tournoi final. Une lutte acharnée se déroulera toute la journée afin de décrocher le golden ticket, mais également les prize money mis en jeu : 1000 euros pour les vainqueurs. La team finaliste aura la chance de recevoir 600 euros et les demi-finalistes recevront 200 euros chacun. Le grand vainqueur de cet Open Plus remportera sa qualification directe pour l’Open de France qui se déroulera à Nantes le 1er août 2020.Certaines teams qui participeront au tournoi 3x3 ont été annoncées par Anthony Christophe, organisateur de l'Open Plus de Cap d'Ail, lors du live sur l'Instagram 3x3FFBB. On retrouvera notamment : Ballistik (1er au ranking des Opens Plus l'année dernière), Blacklist (finaliste du dernier Open de France à La Rochelle), French Riviera 3x3 (team bien connue sur le cirucit), etc. Des mesures ont bien évidemment été prévues pour que l'évènement se déroule sous le respect de certaines conditions sanitaires obligatoires.La page du tournoi
Auteur
Ulysse Chedhomme (FFBB)
Date de publication 06/25/2020 - 18:04
Nid 70098
Lien voir
Corps
Retour au jeuL’Open de France 3x3 présenté par GRDF sera la première compétition officielle organisée par la FFBB depuis l’arrêt des championnats fédéraux le 13 mars dernier. Il s’inscrit dans le cadre du programme « Retour au jeu » lancé par la Fédération. Discipline olympique pour la première fois à Tokyo l’été prochain, le 3x3 ne cesse de monter en puissance partout dans le monde et plus particulièrement en France. C’est un axe de développement majeur de la Fédération dans le cadre de son plan FFBB 2024. La saison dernière près de 200 équipes masculines et féminines ont participé au circuit Open Plus de la Superleague 3x3 FFBB, pour tenter de se qualifier à l’Open de France.Les meilleurs joueurs et joueuses de 3x3 français seront réunis à NantesCompte-tenu des circonstances exceptionnelles dues à l’épidémie de Covid-19, le format de l’Open de France a été modifié cette année pour maintenir le niveau de jeu élevé des éditions précédentes. Le tournoi regroupera les meilleures équipes au ranking du circuit Open Plus 2019 et les vainqueurs des trois derniers Opens de France seront invités à participer. Le plateau sera complété par des équipes issues du tournoi de qualification la veille de l’événement, de l’Open Plus de Cap d’Ail qui aura lieu ce samedi 27 juin et des Opens Plus qui pourraient avoir lieu en juin et juillet.Jean-Pierre Siutat, Président de la FFBB : « Maintenir l’Open de France 3x3 cet été, est un signal fort : cela marque le retour du basket dans le paysage sportif français. Après les moments particulièrement difficiles que nous venons de traverser, nous pouvons à nouveau nous tourner vers l’avenir et nous concentrer sur le retour à la pratique compétitive. Cet événement s’inscrit pleinement dans le programme « Retour au jeu » lancé par la Fédération pour encourager et accompagner les structures dans la reprise d’activité liée au basket sur tout le territoire. Du 30 juillet au 1er aout à Nantes, le coup de projecteur dont va bénéficier le 3x3, dans ces circonstances exceptionnelles, permettra d’accélérer le développement de cette discipline d’avenir. Je tiens à remercier nos partenaires de la Superleague 3x3 FFBB présentée par GRDF, ainsi que les collectivités et nos structures qui ont permis le maintien de cet événement de haut-niveau. »Edouard Sauvage, Directeur Général de GRDF : « Partenaire majeur du basket 3x3 en France depuis 2014, GRDF est particulièrement heureux que l'Open de France 3x3 ait pu être maintenu et nous nous réjouissons que ce soit l'événement qui marque le retour de la pratique du basket après cette période de confinement. Le 3x3 confirme ainsi, année après année, qu’il occupe une place grandissante dans le paysage du basket français et GRDF est ravi d’apporter sa contribution en accompagnant le développement de cette pratique conviviale, spectaculaire et accessible au plus grand nombre.Je suis confiant dans la capacité des joueurs, des organisateurs et de la ville de Nantes de nous offrir un spectacle de qualité et de faire de cet événement une belle fête de reprise du basket, dans le respect des normes sanitaires en vigueur actuellement bien entendu. »[[{"fid":"111110","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false}},"attributes":{"height":66,"width":480,"style":"height: 83px; width: 600px; float: left;","class":"media-element file-default","data-delta":"1"}}]]
Auteur
Guillaume Karli/FFBB
Date de publication 06/25/2020 - 10:53
Nid 70067
Lien voir
Corps
Tu es à l’ABLS depuis de nombreuses années, quel bilan tires-tu de cette courte saison 19/20 ?Sur la saison on a eu un peu de mal au démarrage, après vers le milieu de la première phase on a fait des belles performances. On a gagné à Saint Vallier par exemple c’est une victoire qui nous a bien relancé. Sur la fin de la saison on s’écoule un peu à nouveau, c’est dû au fait que l’on voulait mettre un nouveau principe de jeu pour préparer la 2ème phase. Le coach a tenté des choses sur la fin de la première phase pour lancer au mieux la 2ème partie de saison. On était impatient d’essayer d’aller chercher une place en playoffs.C’est un bilan mitigé, on a eu des hauts et des bas, un peu de frustration par rapport à l’arrêt de la saison et le fait de ne pas pouvoir aller plus loin mais cela fait partie des aléas de la vie et il était nécessaire d’arrêter la saison.Tu as été formé au club, peux-tu nous parler de ton parcours et de l’évolution du club ?J’ai commencé le basket tout petit dans le club de mon village, je suis arrivé à Andrézieux en Cadet France, puis junior où le club était en union avec La Pontoise. Il y avait un projet jeune déjà très important pour les former et par la suite pouvoir alimenter les équipes 1. C’est ce que j’ai eu la chance de faire. J’ai commencé par de la Nationale 3, puis j’ai vite intégré le groupe de Nationale 2. Ce processus, c’est ce que je mets souvent en avant car ce n’est pas partout qu’on laisse la chance aux jeunes de cette manière. Les 2 clubs se sont séparés et moi j’ai continué avec Andrézieux en N2, l’objectif était de monter en N1 et d’avoir une équipe réserve constituée de jeunes en N3.J’ai connu la montée en N1, j’ai disputé une saison puis j’ai dû prendre un peu de recul car je faisais des études de kiné mais je suis quand même resté proche du groupe pour palier à certaines blessures. L’année d’après j’ai basculé à nouveau à fond avec l’équipe, et cette saison aussi.Le club a-t-il les moyens de s’installer durablement en N1, voir d’aller chercher plus haut ?Sur du court terme le club veut vraiment avoir des bases solides, la différence entre N2 et N1 est assez importante en terme de niveau mais aussi en terme de structure. Depuis 5 ans le club a bien réussi cette première étape, maintenant il faut se structurer encore plus autour de l’équipe N1. Le projet à court terme c’est de viser des places plus hautes que la poule intermédiaire évidemment, donc le Top 5, et à long terme pourquoi ne pas viser la Pro B.Le club à la chance d’avoir un palais des sports qui est dédié uniquement au basket ce qui n’est pas le cas partout.Tu es kiné à côté du basket, comment réussis-tu à t’organiser ?Je travaille dans un cabinet en libéral, j’ai une collègue qui est très souple par rapport à mon organisation et mes horaires donc cela facilite les choses. En tant que kiné, on est « livré à nous même » mais il y a de la place pour faire autre chose aussi.Ma semaine type en général ressemble à cela : le lundi je fais les 2 entrainements, un le matin, un le soir et je vais au cabinet entre les deux. Le mardi et Jeudi matin ce sont plus des entrainements individuels (shooting, muscu) et donc le coach ne me les imposait pas. Après on était sur du collectif le mardi soir, mercredi et vendredi, ceux-là je ne les rate pas évidemment.Le rythme a été un peu dur à prendre mais on s’y habitue très vite. Quand on jouait le samedi à l’extérieur, je savais que je ne travaillerai pas au cabinet le vendredi pour faire l’entrainement du matin et après partir avec le groupe.En tant que kiné et basketteur, comment se maintenir en forme pendant cette période pour le basket ?Notre corps c’est notre outil de travail donc c’est important de continuer l’activité physique. Pouvoir faire des petits footings, il ne faut pas hésiter. Attention à la surcharge de travail car ce ne sont pas les mêmes appuis que dans une salle de basket. J’aime bien faire un peu de course et un peu de renforcement musculaire même sans matériel.Il faut se maintenir en forme car sinon à la reprise le risque de blessure sera plus important mais ne pas y aller trop fort trop vite.
Auteur
Date de publication 06/25/2020 - 09:21
Nid 70057
Lien voir
Corps
A 10 ans, Ornella Bankolé découvre le basket à Monéteau dans l'Yonne. Repérée pour ses qualités d'appuis et de vitesse, elle intègre le pôle espoirs de Dijon puis le Pôle France en 2012. A sa sortie, le club de Calais alors en LFB lui offre son premier contrat professionnel : "J'étais super contente de signer à Calais, dans un projet qui était intéressant pour moi". Membre de l'Équipe de France U18 durant l'été, elle se blesse au genou (ligament croisé) dès l'ouverture du tournoi face à l'Italie et voit ses rêves de Ligue Féminine s'eloigner. "Ca a été très dur mentalement, je me suis dit "tout mais pas maintenant", j'avais beaucoup d'appréhension de devoir revenir de blessure sur une première saison pro. J'étais très inquiète" se rappelle l'arrière.Après une rééducation menée à un rythme effréné, elle retrouve le terrain et le maillot jaune et bleu du COB avec lequel elle dispute sept rencontres en fin de saison (6,0 points). "J'ai repris assez tôt, il fallait que je me remette en confiance pour faire quelques matches et être apte mentalement à démarrer la saison d'après. Ca m'a mis en confiance de voir que mon genou tenait, de pouvoir faire quelques minutes". Dans son malheur, elle peut compter sur le staff calaisien qui l'aide à remonter la pente : "Dans la rééducation, l'accompagnement, ils ont été au top. J'ai eu une prépa de ouf tout l'été. Ils m'ont remise sur pied". Relégué en LF2, Calais s'appuye sur une Ornella Bankolé à 100% de ses moyens (11,7 points) mais ne parvient pas à retrouver l'élite contrairement à leur jeune ailière qui tape dans l'oeil de Lattes Montpellier, finaliste des playoffs LFB. "Quand Rachid Meziane m'a proposé le projet j'étais très contente de retrouver un club de Ligue Féminine et en plus au BLMA qui a une belle image" confie-t-elle.Mais le sort semble s'acharner sur l'Icaunaise qui, après sept matches, est touchée à l'autre genou. "La blessure est plus grave parce que les croisés sont touchés mais aussi un autre ligament et le ménisque. Comme j'avais déjà eu ça, je l'ai beaucoup mieux vécu et j'ai basculé tout de suite. Je savais ce qui allait se passer, ce qu'il fallait faire et ne pas perdre de temps. Mentalement j'étais prête". De nouveau sur pied, elle repart avec détermination sous les couleurs lattoises non sans appréhension : "J'étais un peu inquiète. Est-ce que ça va tenir ? Puis j'étais revenue dans un effectif XXL au BLMA, autour de joueuses fortes et expérimentées". Elle réalise pourtant la meilleure saison statistique de sa jeune carrière (7,5 points et 8,3 d'évaluation en 30 matches), obtient ses premières sélections en Équipe de France lors de l'été 2019 et décroche la médaille d'argent à l'Euro. Mesure-t-elle au chemin parcouru depuis sa blessure quatre ans plus tôt ? "J'y pense quand on m'en parle. C'est derrière moi mais je me dis que je suis passée par pas mal d'épreuves, je suis heureuse d'en être arrivée là même si ce n'est pas la fin".En septembre, Bankolé intégrera une nouvelle équipe puisqu'elle s'est engagée en faveur de Roche Vendée. Avec le RVBC, celle qui porte le numéro 3 en hommage à ceux qui l'inspirent (LeBron James, Maya Moore, Drazen Petrovic) espère franchir un nouveau palier et devenir une joueuse majeure : "Je pars là-bas pour avoir un autre rôle que celui que j'avais à Montpellier, celui d'une remplaçante qui devait apporter. A Roche Vendée j'y vais pour être titulaire, avoir du temps de jeu et montrer de quoi je suis capable".
Auteur
Par Arnaud Dunikowski
Date de publication 06/25/2020 - 08:45
Nid 70007
Lien voir
Corps
Le trajet sera plus court pour nos joueurs français ! Le TQO qui devait avoir lieu à Bangalore (Inde) en mars 2020, se déroulera finalement en Autriche du 26 au 30 mai 2021. Nos Equipes de France 3x3 féminine et masculine tenteront d'y décrocher leur qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo.Première compétition officielle de 3x3 qui se tiendra en Autriche, le TQO regroupera 20 équipes féminines et 20 équipes masculines (40 au total) qui tenteront de remporter les 6 tickets qualificatifs aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021 (3 par catégorie). L'évènement, qui se déroulera sur un terrain extérieur, pourra accueillir jusqu'à 2 000 spectateurs.Pour rappel la FIBA a annoncé le 1er novembre 2019 les huit équipes qualifiées d'office aux JO via leur classement au ranking mondial FIBA 3x3 (les quatre meilleures équipes par catégorie, sachant que seules deux équipes par continent peuvent être qualifiées directement) :Chez les femmes : la Russie, la Chine, la Mongolie et la Roumanie.Chez les hommes : la Serbie, la Russie, la Chine et le Japon.Le tournoi olympique 3x3  8 équipes de chaque catégorie (féminine et masculine) tenteront de décrocher les premières médailles olympiques de la discipline :- 8 ont été qualifiées via le classement au ranking FIBA 3x3,- 6 le seront suite au tournoi Olympique 3x3 se déroulant à Graz,- 2 (un par catégorie) derniers tickets seront distribués suite au tournoi Olympique de l'universitalité.
Auteur
Ulysse Chedhomme (FFBB)
Date de publication 06/24/2020 - 10:41
Nid 70008
Lien voir
Corps
Pour bénéficier de l'offre : https://bit.ly/37UDIrX.[[{"fid":"111059","view_mode":"wysiwyg","fields":{"format":"wysiwyg","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"wysiwyg","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false}},"attributes":{"height":251,"width":480,"class":"media-element file-wysiwyg","data-delta":"1"}}]]
Auteur
Date de publication 06/23/2020 - 17:55
Nid 70004
Lien voir
Corps
La Journée Olympique marque l'anniversaire de la création du Comité international olympique, le 23 juin 1894 à Paris. Depuis plus de 60 ans, le Comité International Olympique (CIO) invite les comités nationaux olympiques du monde entier à célébrer cet événement par le biais de l’organisation d’une course grand public. Depuis quelques années, la Journée olympique, associée depuis 2019 à la Fête du Sport, a pris en France la forme d'une action de large mobilisation du grand public, des licenciés, des scolaires et des centres de loisirs pouvant être organisée dans les territoires autour des valeurs olympiques et sportives. De fait, impliquant au niveau national ou territorial CROS, CDOS, CTOS, fédérations, clubs, le concept de la Journée Olympique a dépassé la recommandation initiale d'une unique course pour se décliner au travers d’activités physiques et sportives, d'ateliers de travaux manuels ou culturels, de conférences, de démonstrations sportives ou de rencontres avec des athlètes ayant participé aux Jeux Olympiques.MARDI 23 JUIN - #DÉFI2024M : CRÉONS ENSEMBLE LA FRESQUE DE LA JOURNÉE OLYMPIQUE 2020 !Participez au #Défi2024m ! Tout au long de la journée, le Comité national olympique et sportif français vous invite à parcourir la distance symbolique de 2024 mètres. Seul ou à plusieurs, mais toujours dans le respect des règles de distanciation physique en vigueur, prenez part au défi en marchant, en courant ou encore en utilisant votre vélo, trottinette ou rollers préférés…Inscrivez-vous dès maintenant pour télécharger votre dossard gratuitement.Après avoir relevé le défi, prenez-vous en photo et partagez-la sur les réseaux avec les hashtags #JournéeOlympique #Défi2024m et la mention @FranceOlympique afin d’alimenter la fresque dynamique du défi et faire vivre cette Journée Olympique 2020 !DU MERCREDI 24 AU VENDREDI 26 JUIN - EXCELLENCE, AMITIÉ, RESPECT !Les trois jours qui suivront la Journée olympique seront déclinés autour des trois valeurs olympiques que sont l'excellence, l'amitié et le respect.Le CNOSF vous invite en effet à partager quotidiennement un moment de sport en lien avec la valeur du jour, sous forme d’une photo, un texte, une citation… et à inciter votre communauté à faire de même en partageant le souvenir d’un moment fort vécu grâce au sport.Chaque jour, le CNOSF partagera du contenu autour de la thématique et des débats en live auront lieu, à 19h, associant athlètes en activité et anciens Olympiens.LES ÉTABLISSEMENT SCOLAIRES PARTICIPENT À LA JOURNÉE OLYMPIQUE !Découvrez les activités proposées pour cette Journée Olympique 100% digitale, à réaliser en présentiel et/ou avec les élèves à la maison, sur une journée ou sur l’ensemble de la semaine.A L'INTERNATIONALNe ratez pas l'ocassion de vous entraîner avec les meilleurs athlètes au monde, en direct ou en différé ! Johanne Defay (surf) animera une séance de sport en direct sur le compte Instagram de l'Olympic Channel (@olympicchannel) à 11h, tandis que Martin Fourcade (biathlon) a participé à une séance de sport spéciale Journée Olympique, entouré d'athlètes issus des quatre coins du monde !Toutes les infos sur la journée olympique sur le site franceolympique.fr
Auteur
Date de publication 06/23/2020 - 09:42
Nid 69991
Lien voir
Corps
Bonjour Sandra, que deviens-tu ?Depuis que j'ai arrêté ma carrière, je me suis formée. J'avais déjà préparé un petit peu ma reconversion. J'ai réussi mon DE JEPS et dans le même temps j'ai été embauchée au Comité Départemental du Calvados où je suis CTF (Cadre Technique Fédéral). J'ai énormément de missions : je m'occupe de la sélection départementale féminine U13, depuis deux ans j'ai lancé le championnat 3x3, j'entraîne la section scolaire départementale dans un collège à Caen, il y a la formation de cadres. Mes journées sont bien remplies.Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?On va dire 8. J'essaye de suivre pratiquement tout le monde, filles ou garçons ça n'a pas d'importance. Aujourd'hui je suis coach d'une équipe garçons à Douvres en R2. Il n'y a pas plus la LFB, je suis la JeepELITE, la Pro B. Peu importe le sexe, la catégorie, je trouve toujours du plaisir à regarder le basket.Quelle est l'adversaire la plus coriace que tu as rencontrée ?En début de carrière c'est Malgorzata Dydek qui est malheureusement décédée. J'arrivais, j'étais toute nouvelle en sélection et voir quelqu'un a plus de 2m (2m18) c'était impressionnant. Et sur la fin de ma carrière c'est Brittney Griner contre qui j'ai pu jouer quand j'étais à Bourges lors de ma dernière année.La coéquipière la plus fantasque(Rires) Il y en a plein ! Il y a Virginie Brémont, Gaëlle Skrela, Fati Sacko... Il y en a eu une mutlitude.Quel match aimerais-tu rejouer ?La finale de 2001 du championnat d'Europe. J'étais la rookie de l'Équipe de France. Je me rappelle que j'étais en pleurs à deux minutes de la fin, la victoire était quasi acquise. J'aurais été incapable de jouer, j'étais vraiment en larmes. J'aimerais aussi rejouer une demi-finale du championnat de France avec Montpellier, si c'était à refaire je le rejouerais et changerais forcément le score.Et celui que tu ne voudrais pas rejouer ?Je pense que c'est celui qui a plus ou moins mis fin à ma carrière. C'est le dernier match de championnat de NF3 juste avant les playoffs pour la montée (avec Douvres), je me pète la cheville. C'est la première grosse blessure de ma carrière et qui a signé la fin totale. Malgré ça, j'ai quand même joué, strappée, le match de la montée. J'étais censée jouer 3 minutes et j'en ai joué 35 avec une douleur indescriptible. La passion a pris le dessus, je ne regrette pas.Quelle coéquipière aimerais-tu revoir ?J'ai perdu de vue Laure Savasta. J'aimerais bien la revoir parce que j'ai presque revu toutes celles qui ont fait partie de l'équipe en 2001, je garde le contact avec tout le monde.Quelle personne a marqué ta carrière ?C'est la coach d'Istres, Joëlle Belmonte. Je suis arrivée à Istres après une grossesse, hors de forme. Elle a toujours cru en moi et elle savait que j'allais réussir, devenir une basketteuse professionnelle. Elle m'a accompagnée, encouragée, engueulée comme une maman. Elle était un coach hors normes avec un tempérament terrible mais elle m'a transmis cette passion et cette combativité que j'ai eues sur le terrain dès le départ.Son parcours (133 sélections en Équipe de France)1992-1995 Effort du Morne Vert1995-1998 Bourbaki Pau1998-2001 Istres (NF1 puis LFB)2001-2004 Bourges2004-2006 Puig d'en Valls (Espagne)Eté 2006 Shinshan (Corée du Sud, WKBL)2006-2008 Lattes Montpellier2008-2009 Cesis (Lettonie)2009-2012 Lattes Montpellier2012-2013 Arras2013-2015 MondevilleOct-Nov 2015 BourgesSon palmarèsChampionne d'Europe en 2001Championne de Lettonie en 2009Vainqueur de la Coupe de France en 2011Championne de France NF1 en 2000
Auteur
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date de publication 06/22/2020 - 10:34
Nid 69933
Lien voir
Corps
3 QUESTIONS A EDDY STEINER | Le Bad Boy
Auteur
Guillaume Karli/FFBB
Date de publication 06/19/2020 - 18:54
Nid 69915

Pages

S'abonner à flux-rss-actus