flux-rss-actus

Lien voir
Corps
Auteur
Kévin Bosi (FFBB)
Date de publication 09/19/2018 - 19:09
Nid 66289
Lien voir
Corps
L'Espace muséal FFBB, en partenariat avec le Musée du Basket et le Club des Internationaux de Basket, a ouvert ses portes au public dans les cadre des Journées européennes du Patrimoine. La journée a notamment été marquée par la conférence donnée par monsieur Michel Merckel intitulée : « Le sport, un héritage inattendu de la Grande Guerre ». En cette année du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, le lien entre le développement du sport en France et du basket-ball en particulier et la Grande Guerre a été exploré.[[{"fid":"95364","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":"Michel Merckel - Photographie Ann-Dee Lamour"},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":"Michel Merckel - Photographie Ann-Dee Lamour"}},"attributes":{"title":"Michel Merckel - Photographie Ann-Dee Lamour","height":320,"width":480,"class":"media-element file-default","data-delta":"1"}}]]Il s'agissait de la 4ème ouverture de l'Espace muséal au public dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine. La tradition s'installe petit à petit et permet au public d'apprécier certaines pièces remarquables issues des collections du Musée du Basket. Il s'agit également d'une manière de découvrir l'histoire du basket et les spécificités de son développement en France en bénéficiant des visites animées par les membres de la Commission Patrimoine & Légendes et du Club des Internationaux. [[{"fid":"95367","view_mode":"default","fields":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":"Au centre Isabelle Fijalkowski - Présidente du Club des Internationaux de Basket et Championne d'Europe 2001 - Elle est entourée d'élèves de la section sportive du collège Evariste Galois et de Francis Dane, membre de la Commission Patrimoine & Légendes - Photographie : Ann-Dee Lamour"},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"2":{"format":"default","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":"Au centre Isabelle Fijalkowski - Présidente du Club des Internationaux de Basket et Championne d'Europe 2001 - Elle est entourée d'élèves de la section sportive du collège Evariste Galois et de Francis Dane, membre de la Commission Patrimoine & Légendes - Photographie : Ann-Dee Lamour"}},"attributes":{"title":"Au centre Isabelle Fijalkowski - Présidente du Club des Internationaux de Basket et Championne d'Europe 2001 - Elle est entourée d'élèves de la section sportive du collège Evariste Galois et de Francis Dane, membre de la Commission Patrimoine & Légendes - Photographie : Ann-Dee Lamour","height":320,"width":480,"style":"font-size: 13.008px; width: 480px; height: 320px;","class":"media-element file-default","data-delta":"2"}}]]  
Auteur
Date de publication 09/19/2018 - 15:06
Nid 66285
Lien voir
Corps
 
Auteur
À Tenerife, Kévin Bosi (FFBB)
Date de publication 09/19/2018 - 12:59
Nid 66283
Lien voir
Corps
Après une escale à Madrid, les Tricolores ont embarqué pour un deuxième vol direction Tenerife, lieu de la compétition qui débute ce samedi 22 septembre 
Auteur
À Tenerife, Kévin Bosi (FFBB)
Date de publication 09/18/2018 - 23:00
Nid 66282
Lien voir
Corps
L'histoire retiendra que le Paris Basketball a disputé sa première rencontre en Coupe de France. Avec un effectif encore expérimental le nouveau pensionnaire de Pro B a quitté immédiatement la scène, éliminé par Lorient malgré un rapproché dans les dernières secondes.Pensionnaire de Pro B, Gries a souffert pour mettre Récy au pas grâce à son shooteur Antony Labanca (19 pts). Boulogne a mis le feu à son parquet face au SQBB en inscrivant 15 tirs primés dans une victoire de 20 points.Si la logique a souvent été respectée, Challans a éliminé une équipe de Pro B, Chartres, avec un feu d'artifice offensif. 100 points dont 29 pour Paul Turpin.Autre "surprise", les JSA Bordeaux ont maîtrisé Nantes avec l'apport capital de l'ancien international Ludovic Vaty auteur de 10 points, 6 rebonds et 5 passes décisives.Le rôle du petit poucet sera tenu par Oullins, club de NM2, toujours en course après son succès. Les vétérans Sami Driss et Harry Disy ont passé 25 points à la défense de Feurs. DENAIN VOLTAIRE  (PRO B) bat *GET VOSGES (NM1)    95-71SOUFFELWEYERSHEIM BC (NM1) bat *BESANCON AC (NM1)   85-56GRIES (PRO B) bat *RECY SAINT MARTIN BASKET (NM1)   74-70*S.O.M BOULOGNE (NM1) vs SAINT QUENTIN (NM1)   99-79LILLE (PRO B) bat *KAYSERSBERG (NM1)   89-76VICHY CLERMONT (PRO B) bat *LA CHARITE (NM1)   87-69ORCHESIEN BC (NM1) bat *CHARLEVILLE MEZIERES (NM1)  81-62SLUC NANCY (PRO B) bat *PRISSE MACON (NM2)   90-53AIX MAURIENNE (PRO B) bat *AUBENAS US (NM1)  75-65ST CHAMOND (PRO B) bat *SAINT VALLIER (NM1)   91-74ROANNE (PRO B) bat *ANDREZIEUX (NM1)  79-56SORGUES BC (NM1) bat *LE CANNET  (NM2)    93-69POITIERS BASKET (PRO B) bat *LA ROCHELLE (NM1)    74-62*TOULOUSE BC (NM1) bat TARBES LOURDES (NM1)   96-83ADA BLOIS (PRO B) bat *BRISSAC (NM1)   72-61ORLEANS (PRO B) bat *PAYS DES OLONNES (NM2)    88-74*LORIENT BASKET (NM1) bat PARIS BASKETBALL (PRO B)    77-75SPO ROUEN (PRO B) bat *RUEIL (NM1)    101-66*CHALLANS (NM1) bat C'CHARTRES (PRO B)   100-89EVREUX (PRO B) bat *VITRE (NM1)    70-63CAEN (PRO B) bat *LE HAVRE (NM1)   77-68UJAP QUIMPER (PRO B) bat *PAYS DE FOUGERES (NM2)    70-69*JSA BORDEAUX (NM1) vs L'HERMINE NANTES ATLANTIQUE PRO (PRO B)   85-79*IE - OULLINS STE FOY BASKET BALL (NM2) vs FEURS EF (NM1)   69-67*UNION TOURS BASKET METROPOLE (NM1) vs ETOILE ANGERS BASKET (NM1)
Auteur
Service presse FFBB
Date de publication 09/18/2018 - 22:30
Nid 66281
Lien voir
Corps
De l'envie et de l'application animent les Françaises dès l'entame du match. Nullement impressionnées par leur prestigieux adversaire du jour, les Bleues à l'image de Sandrine Gruda (12 points, 5 rebonds, 1 interception), qui marque les premiers points, ont haussé le ton par rapport à leurs dernières sorties. Elles peuvent alors jouer les yeux dans les yeux avec Taurasi (16 points, 5 rebonds et 6 passes) and co. Si la capitaine américaine est bien secondée par sa meneuse Kelsey Plum (12 points et 5 passes), l'impressionnante intérieure (2.03m), Brittney Griner, n'est pas à son aise face à Endy Miyem (6 points, 9 rebonds, 4 passes) en ce début rencontre. La France en profite un peu pour rester au contact. Alix Duchet (2 points, 3 passes et 3 rebonds) vient même déposer le ballon sous le cercle après avoir littéralement enrhumé la défense américaine juste avant le buzzer du premier quart-temps (15-15, 10'). Le mano-à-mano se poursuit et c'est étonnament à l'intérieur que les Bleues trouvent les solutions, Helena Ciak (11 points et 3 rebonds) et Alexia Chartereau (8 points et 2 rebonds) sont servies (19-19). La moindre erreur se paye cash, les américaines infligent un 7 à 0 aux Françaises. Brittney Griner ((11 points et 6 rebonds) signe son premier panier du match (21-29, 18'), l'affaire parait alors bien mal embarquée pour les joueuses de Valérie Garnier, sans véritable solution. Le retour aux affaires de Sandrine Gruda, et deux actions d'éclats de Marine Johannes (11 points, 2 rebonds et 3 passes) dont une interception suivie d'un tir primé relancent totalement les débats juste avant la mi-temps (27-30, 20').Alexia Chartereau lance parfaitement les Bleues en marquant deux paniers de suite. mais rapidement l'intérieure tricolore et ses partenaires vont être pénalisées par les fautes. Les Américaines en profitent pour se détacher un peu (34-42, 24'). Après près de 5 minutes sans avoir marqué le moindre le point, Endy Miyem puis Helena Ciak  débloquent la situation. Les Tricolores sont de nouveau au contact (41-47) après un panier de Diandra Tchatchouang (4 points et 3 rebonds). Romane Bernies (3 points, 2 rebonds et 2 passes) débordante d'énergie perturbe la défense pendant que Sarah Michel (2 points, 2 passes et 3 rebonds) vole un nouveau ballon pour filer seule au cercle. La France n'est qu'à 4 points (46-50) avant d'attaquer le dernier acte.Face à Griner et ses partenaires, le moindre espace est exploité et malgré une Héléna Ciak  héroïque notamment au rebond offensif (14 contre 4 pour les USA), la France est reléguée à neuf points (50-59). Les Etats-Unis tiennent bien le match en main et il est difficile pour les Françaises de recoller au score malgré les efforts de Marine Johannes etses partenaires. L'écart augmente encore en faveur de Diana Taurasi (MVP Pierre Lannier de la rencontre) et ses partenaires, le score final est bien sévère et peu révélateur du spectacle offert ce soir. L'Equipe de France a relevé le dernier défi de sa préparation et est désormais prête pour débuter samedi sa Coupe du Monde à Ténérife.France - Etats-Unis : 56-74
Auteur
Date de publication 09/17/2018 - 22:13
Nid 66280
Lien voir
Corps
Les résultats du week endVendredi 14 septembreAraski (ESP) - Tarbes 61-51Charleville-Mézières - Villeneuve d'Ascq 91-95Samedi 15 septembreLyon - Basket Landes 48-42Roche Vendée - Caceres (ESP) 77-73Landerneau - Mondeville 81-65Dimanche 16 septembreLointek Bizkaia (ESP) - Tarbes 65-67Pour voir le programme de préparation des clubs LFB, cliquez ici.
Auteur
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date de publication 09/17/2018 - 11:32
Nid 66276
Lien voir
Corps
Cette formation répond aux exigences des entraîneurs de très haut niveau. Sa qualité repose non seulement sur l’expertise des intervenants mais également sur l’expérience des candidats, leur investissement et leur motivation.Elle s'adresse aux entraîneurs et assistants ayant l’objectif d’intervenir :- sur les plus hauts niveaux des championnats français seniors (Pro A / Pro B / LFB)- sur les championnats européens : Euroligue et Euro-Coupe- sur les centres de formation- sur les championnats de NM1Pour plus d'informations sur cette formation, cliquez ici
Auteur
Sylvain Bourdois Chupin
Date de publication 09/17/2018 - 11:22
Nid 66275
Lien voir
Corps
On s'attendait à un combat, on a été servi ! Si à l'entame du match les Françaises se sont montrées timides subissant les assauts répétés de Nurse (25 points, 5 rebonds) and co. Le déclic se fait sous l'impulsion d'une Sarah Michel opportuniste (9 points et 7 rebonds) et d'une Johannes irrésistible (11 points, 3/3 à 3 points à la mi-temps). Les arrières tricolores ont peu de place pour s'exprimer mais profitent du moindre espace pour garder la France au contact. Sous les panneaux, le Canada profite de nombreuses secondes chances pour mener les débats grâce notamment au duo Raincock-Nurse (38-36).Dans la raquette, Sandrine Gruda (10 points) se montre combative mais n'est pas en réussite (4/10 aux tirs), heureusement Marine Johannes et Sarah Michel ont bien réglé la mire à 3 points et donnent 4 points d'avance à la France (48-44, 26'). Le Canada n'abdique pas et reste dans le match, les rotations se multiplient et à l'image de la jeune Alix Duchet (3 points, 1 rebond, 1 passe), les Bleues sont opportunistes. L'écart monte jusqu'à 7 points. Miranda Ayim (13 points et 5 rebonds) puis Kia Nurse ramènent le Canada.C'est le moment que choisissent les jeunes intérieures Marième Badiane (2 points, 2 rebonds) et Alexia Chartereau pour se montrer en marquant 7 points de suite. La France se détache enfin (64 à 56). Un avantage que la France a bien du mal à conserver, la faute notamment à deux tirs primés de l'intenable Kia Nurse qui remettent les deux équipes à égalité 68-68 à une minute de la fin. Deux lancers de Sarah Michel, redonnent un peu de couleurs aux tricolores. Un  dernier ballon brulant volé par Epoupa et la France peut célébrer la victoire 72-68. Alexia Chartereau (11 points à 100% aux tirs, 3 rebonds, 3 passes) est élue MVP Pierre Lannier de la rencontre.France - Canada : 72-68 
Auteur
Sylvain Bourdois Chupin à Antibes
Date de publication 09/16/2018 - 20:54
Nid 66274
Lien voir
Corps
Ne pas se mettre au niveau de son adversaire mais imposer son style, sa force ou son talent. C’est ce que l’Equipe de France n’avait pas su faire jeudi soir en Bulgarie. C’est ce qu’elle a corrigé dimanche dans la superbe Sud de France Arena, garnie de 6.634 spectateurs. L’écrin où les Bleus avaient lancé, dans la douleur, l’EuroBasket 2015, face à ces mêmes Finlandais. Oublié le fantasme de terminer ces fenêtres invaincus, les troupes de Vincent Collet devaient retrouver concentration et sérieux pour ne pas envisager une qualification pour la Chine tirée par les cheveux.Nicolas Batum, que l’on ne reverra pas en sélection avant le rendez-vous asiatique, s’est chargé de placer les siens sur de bons rails. L’ailier des Hornets était ainsi directement impliqué sur les 10 premiers points tricolores avec deux paniers de grande classe et deux passes décisives pour Charles Kahudi, un récent centenaire (102 sélections) particulièrement fringant. Lorsqu’elle ne nourrit pas un léger complexe de supériorité cette Equipe de France peut virer au rouleur compresseur. Parfaitement en place offensivement, intelligents et altruistes, les Bleus ont étouffé leur adversaire, débutant par un autoritaire 19-9 avant de poursuivre leur démonstration de force lors d’une première mi-temps à sens unique. 25-13, 41-19, 48-24 à la pause, le déséquilibre était évident et ne laissait guère de place au doute quant à l’issue finale.L’écart atteignait même les 30 unités quelques secondes après le retour des vestiaires, Kahudi en profitant au passage pour signer son record de points en sélection (14). Difficile dans ces conditions de ne pas lever inconsciemment le pied et s’exposer à quelques flèches primées, spécialité finlandaise jusqu’alors invisible. Une frayeur bien moins grande que celle suscitée par la glissade de Nicolas Batum, contraint de rejoindre le banc en compagnie du staff médical. Un moment de flottement qui semblait couper les jambes à des Bleus soudain plus statiques et moins attentifs défensivement. La Finlande signait un 27-11 heureusement stoppé par un panier au buzzer du quart-temps de Vincent Poirier.Un temps résignés les hommes de l’éphémère coach strasbourgeois Henrik Dettmann avaient cependant retrouvé tout leur mordant et leur réaction un temps anecdotique devenait réellement problématique en milieu de quatrième quart-temps (69-58). Deux interceptions signées Lacombe et Lessort puis deux tirs primés de Batum évitaient cependant tout stress supplémentaire. La France trône toujours en tête du groupe K et vise plus que jamais la première place synonyme de tête de série à la Coupe du Monde.France bat Finlande  83-67Vincent Collet : "Le plus important c’est l’attitude. Le rappel à l’ordre a été entendu par tous. On gagne de 16 points et même si, en tant que coach, on espère ne pas se relâcher c’est presque inévitable. Et la Finlande est une bonne équipe même si elle n’a pas pu exploiter ses points forts en première mi-temps. Elle n’a jamais abdiqué."
Auteur
Date de publication 09/16/2018 - 18:54
Nid 66273
Lien voir
Corps
Tableau masculinQuart de finale masculin13h05 : Russie - France : 18-16L'aventure européenne s'arrête pour les Bleus. En tête pendant presque tout leur quart de finale, ces derniers se sont finalement inclinés contre la Russie 18-16, malgré une dernière possession pour revenir à égalité. Avec une adresse retrouvée en fin de match, les Russes ont réussi à piéger les Tricolores dans le money time en inscrivant un tir primé décisif à 30 secondes de la fin. Tableau fémininQuart de finale féminin13h50 : France - Belgique : 20 - 11Ça passe pour les Françaises ! A l'image des matches de poules, Jennny Fouasseau et ses coéquipières se sont facilement imposées, en s'appuyant à la fois sur une très grosse défense et sur un bon jeu offensif. Direction les demi-finales pour les Bleues à 16h05 contre la Roumanie, pays hôte, ou l'UkraineDemi-finale féminine16h05 : France - Ukraine : 18-14Au terme d'un match extrêmement disputé, les Françaises ont tenu bon face aux expérimentés ukrainiennes. En débordant la défense et marquant le panier avec la faute à une minute de la fin, Marie-Eve Paget a assuré le succès tricolore. La france disputera ce soir face au Pays-Bas sa première finale européenne 3X3 senior de l'histoire.Finale féminine18h40 : France - Pays-Bas : 21 - 5Les Bleus n'ont fait qu'une bouchée des joueuses néerlandaises ! En s'imposant 21 -5, Marie-Eve Paget, Mamignan Touré, Ana-Maria Filip et Jenny Fouasseau sont devenues Championnes d'Europe 3x3 à Bucarest. Une très belle performance pour les Bleues qui ont survolé la compétition et qui décrochent la première médaille d'or européenne de l'histoire du 3x3 tricolore féminin. Les matches sont diffusés en direct sur le site Youtube de la FIBA. 
Auteur
Fantine Tessereau
Date de publication 09/16/2018 - 13:04
Nid 66272
Lien voir
Corps
Résultats des fillesVendredi 14 septembreFrance-Bielorussie : 22-5République Tchèque-France : 10-22Dimanche 16 septembre13h50 - Quarts de finale :  France - BelgiqueRésultat des garsSamedi 15 septembre17h00 : France-Suisse : 21-1419h00 : Slovénie-France :22-12Dimanche 16 septembre13h05 : Russie - France
Auteur
Fantine Tessereau
Date de publication 09/15/2018 - 23:54
Nid 66271
Lien voir
Corps
Un début de match manqué par les Bleues a suffi pour mettre les Sénégalaises en confiance. Agressives, les joueuses africaines à l'image de Bintou Dieme (5 points et 8 passes) et Astou Traoré (17 points et 3 rebonds) portent les premières attaques (10-3). En difficulté les Françaises peinent à répondre. Un éclair venu d'Héléna Ciak (11 points et 3 rebonds) remet la France dans le bon sens mais le Sénégal mène toujours la danse et montre qu'il ne faut pas le sous-estimé. Il faut toute la vivacité et le talent de la ligne arrière Duchet-Michel pour voir les Françaises enclencher une nouvelle dynamique et revenir à hauteur de leur adversaire (24-24). Malgré quelques coups d'éclats, les Françaises restent à la traine et ne parviennent pas à prendre le dessus. A la mi-temps, les filles de Valérie Garnier ont toujours 5 points de retard (32-37).Alors que l'on pouvait s'attendre à une révolte des Françaises après la pause, il faut attendre 3'12 pour voir le premier panier tricolore, un lancer de Sandrine Gruda (34-40). Quelques instants plus tard, c'est au tour de Marine Johannes (6 points, 1 rebond et 1 passe) de se faufiler dans la défense. Les cadres tricolores prennent leurs responsabilités. Le Sénégal s'appuie toujours sur une belle adresse pour continuer leur course en tête (37-45, 26') tandis que les Françaises se montrent bien maladroites près du cercle.Valérie Garnier continue, malgré tout, de multiplier les rotations. Une technique payante puisque Sarah Michel (9 points, 4 passes et 4 rebonds), tout juste de retour sur le parquet, insuffle une nouvelle dynamique pour l'Equipe de France qui revient à trois-points de son adversaire (43-46, 28'). Rapidement les Françaises passent même brièvement devant au tableau d'affichage sur un panier de Valériane Ayayi (49-48). Mais Yacine Diop (10 points et 2 rebonds) et ses partenaires veillent et ne laissent pas s'envoler les Françaises. La fraicheur des françaises finit par faire la différence Valeriane Ayayi (1à points et 4 rebonds) puis Olivia Epoupa (6 points et 2 passes) en profitent pour porter l'avance des Bleues à +7 (59-52) avant qu'un panier de Alexia Chartereau (9 points et 6 rebonds) enterre définitivement les derniers espoirs des Sénégalaises. Les dernières minutes sont à sens unique, la France s'impose finalement 67 à 54 et peu pousser un grand ouf de soulagement. Le faux-pas n'était pas loin.France - Sénégal : 67-54 
Auteur
Sylvain Bourdois Chupin à Antibes
Date de publication 09/15/2018 - 20:52
Nid 66270
Lien voir
Corps
Après deux bons matches le week-end dernier à Paris, vous vous êtes faits surpendre par la Bulgarie jeudi. Comment expliquez cette défaite ? La différence entre les matches du week-end dernier et celui de jeudi, c’est notre exigence défensive qui s’est évaporée en quelques jours. Notre adresse n’était pas bonne mais on marque quand même 44 points en première mi-temps. Le plus marquant, c’est que l’on s’est pris 26 points au premier quart-temps, alors qu’on en avait pris 30 contre la Grèce en une mi-temps. On a laissé une équipe moins forte s’installer et prendre confiance, ce qui est dangereux à ce niveau-là. On a manqué de solidité générale et de concentration. Beaucoup de choses n’étaient pas à notre niveau et on n’a pas su réussir les possessions qui auraient pu nous permettre de l’emporter malgré un mauvais match.Comment abordez-vous la rencontre face à la Finlande ? C’est une équipe difficile à manœuvrer et bien préparée. Ils sont ensemble depuis le 20 août parce que la qualification est vraiment leur objectif et qu’ils sont quatrièmes de la poule pour l'instant. Ils étaient à la Coupe du Monde en 2014, c’est pourquoi ce match va être compliqué. Mais le fait d’avoir perdu nous oblige à réagir : notre niveau de vigilance est relevé. Notre position est toujours avantageuse, mais il faut gagner demain pour ne pas se mettre dans une situation compliquée. C’est une équipe formée de jeunes joueurs, très mobiles. Ils ont des pilliers, à l’image de Koponen, mais aussi des nouveaux jeunes et bons joueurs. Leu jeu est basé sur le mouvement et il faut être réactif face cette mobilité pour éviter les tirs extérieurs. Ils jouent énormément là-dessus, ils marquent plus de la moitié de leurs points à 3 points, ce qui est énorme. Il faut aussi que l’on se prépare à leurs spécificités défensives. Ils sortent beaucoup sur les pick and roll pour masquer le déficit de taille et font beaucoup de prises à deux.   
Auteur
Date de publication 09/15/2018 - 19:50
Nid 66269
Lien voir
Corps
Embarquez avec les Bleus dans les coulisses de l'Equipe de France et vivez de l'intérieur les matches de qualifications pour la Coupe du Monde 2019.  
Auteur
Kévin Bosi (FFBB)
Date de publication 09/15/2018 - 15:52
Nid 66267
Lien voir
Corps
 Après le match en Bulgarie, quel est l’état d’esprit de l’équipe ? Dans quelle optique vous placez-vous pour le match de demain ? On est revanchards, on veut vraiment rattraper ce faux pas. Tout le monde est concentré pour faire un bon match devant notre public, c’est vraiment important. Vous avez regardé les erreurs commises lors du match contre la Bulgarie. Quels points faudra-t-il corriger contre la Finlande demain ? IIl faut que l'on impose notre défense, ça a toujours été notre force depuis des années, surtout depuis le début des qualifs. Il faut remettre ça en place, jouer toujours à fond notre jeu et ne jamais sous-estimer l’adversaire.La Finlande est une équipe un peu particulière, qui shoote dans tous les sens. Comment vous y êtes-vous préparés ?C’est une équipe de shooters, ils n’ont pas forcément des big men avec des gros physiques. Mais ils jouent bien ensemble et depuis longtemps. Ils ont eu une préparation plus longue que la notre donc ils sont bien rodés. Il  faudra être vigilants et jouer sur nos forces, comme la défense, pour les empêcher de mettre leur jeu en place parce que c’est comme ça qu’ils prennent feu. La salle va être quasiment pleine. Qu’est-ce que ça fait de jouer devant autant de supporters français ? C’est toujours un plaisir de jouer à la maison. On a toujours eu le soutien du public pour nous pousser et c’est très important pour nous. Ça montre que le public français est fan de basket et ça c’est cool. C'est une très belle Arena et qu'elle soit pleine comme ça c'est génial. 
Auteur
Date de publication 09/15/2018 - 12:43
Nid 66266
Lien voir
Corps
Résultats des fillesVendredi 14 septembreFrance-Bielorussie : 22-5République Tchèque-France : 10-22Dimanche 16 septembre13h50 - Quarts de finale :  France - BelgiqueProgramme des garsSamedi 15 septembre17h00 : France-Suisse19h00 : Slovénie-FranceSuivez toute l'actualité du 3x3 sur Facebook 
Auteur
Sylvain Bourdois Chupin
Date de publication 09/14/2018 - 23:52
Nid 66265
Lien voir
Corps
Les Tricolores ont effectué aujourd'hui deux entrainements à l'Azurarena pour peaufiner leur jeu avant le prestigieux tournoi d'Antibes pendant lequel les Bleues affronteront successivement le Sénégal, le Canada et les Etats-Unis. L'occasion pour les Bleues "de s'évaluer à quelques jours du début du Mondial et de se confronter à des équipes très fortes comme le Canada et les Etats-Unis" a souligné Valérie Garnier.En début d'après-midi, Sandrine Gruda et ses partenaires ont participé à une animation avec des enfants sur le port organisée par la ville d'Antibes Juan-les-Pins et la Ligue Régionale de basket de la Côte d'Azur. Devant ce public complètement acquis à leur cause, les Tricolores se sont prêtées au jeu des dédicaces et des selfies avec beaucoup de plaisir. Certaines comme Olivia Epoupa ont même joué les coaches d'un jour pour ses enfants qui avaient des étoiles plein les yeux.[[{"fid":"95200","view_mode":"wysiwyg","fields":{"format":"wysiwyg","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"wysiwyg","field_file_image_alt_text[und][0][value]":false,"field_file_image_title_text[und][0][value]":false}},"attributes":{"height":480,"width":324,"style":"float: left; margin-left: 5px; margin-right: 5px; height: 370px; width: 250px;","class":"media-element file-wysiwyg","data-delta":"1"}}]]Tournoi à Antibes du 15 au 17 septembre 2018 - Réservez vos placesSamedi 15 septembre16h30 : Canada / Etats-Unis19h00 : France / SénégalDimanche 16 septembre16h30 : Etats-Unis / Sénégal19h00 : France / CanadaLundi 17 septembre18h00 : Sénégal / Canada20h30 : France / Etats-Unis Suivez l'Equipe de France sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat
Auteur
Sylvain Bourdois Chupin à Antibes
Date de publication 09/14/2018 - 22:55
Nid 66264
Lien voir
Corps
Pas le temps de tergiverser, de s'attarder. Les Bleus, après leur défaite hier à Botevgrad face à une surprenante Bulgarie (74-68), ont rapidement pris la direction de la France et Montpellier où ils affronteront la Finlande dimanche soir (17h). Les hommes de Vincent Collet, arrivés dans la journée dans le Sud de la France, ont d'abord pris par à une séance vidéo pour revenir sur la défaite bulgare de la veille. Les Tricolores sont ensuite montés dans le bus et ont rejoint la Sud de France Arena pour un premier entraînement. Demain samedi, les coéquipiers de Nicolas Batum poursuivront leur travail pour aborder dans les meilleures conditions la rencontre de dimanche soir face à des Finlandais, vainqueur de la Bosnie (85-81).
Auteur
À Montpellier, Kévin Bosi (FFBB)
Date de publication 09/14/2018 - 19:12
Nid 66262
Lien voir
Corps
L'Equipe de France U23 masculineNomPrénomDate de naissanceClubFORTAS Florian06 / 02 / 2000Nanterre 92PONTENSCharly13/07/1995ADA Blois Basket 41SEGUELAFrank30/05/1997Cognac Charente Basket BallSEYMOURJim29 / 05 / 1998CEP PoitiersL'Équipe de France U23 FéminineNomPrénomDate de naissanceClubHERIAUDCaroline22 / 12 / 1996Roche Vendée BCKONEAssitan23 / 04 / 1995USO MondevilleMAJEKODUNMIVictoria30 / 12 / 1996Landerneau Bretagne BasketManeMarie12 / 12 / 1995 Entraineurs : Karim Souchu, Yann JulienNation League finale à Hyderabad (Inde) du 21 au 23 septembre 2018Coupe du Monde à Xi'an (Chine) du 3 au 7 octobre 2018
Auteur
Date de publication 09/14/2018 - 11:14
Nid 66259

Pages

S'abonner à flux-rss-actus
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'