flux-rss-actus | FFBB

flux-rss-actus

Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 16Lyon - Basket Landes 70-71Lyonnaises et Landaises se sont livrées le combat tant attendu. Menées après 10 minutes (23-15), les partenaires de Valériane Vukosavljevic (18pts) ont réalisé un grand deuxième quart-temps pour prendre les commandes à la pause (35-39). Elles ont accentué leur avance (55-61, 30') et ont su résister aux tentatives du trio Clark (14pts) - Raincock (14pts) - M. Plouffe (22pts) qui a tout mis en oeuvre pour ramener Lyon (68-67, 37'). Au terme d'un money time à suspense, ce sont finalement les coéquipières de Céline Dumerc (9pts) qui ont levé les bras qaund le buzzer a sonné.Tarbes - Nantes Rezé 73-68 / Revoir le matchOn attendait beaucoup de ce duel de bas de tableau et on a été servi. Devant à la pause (39-45, 20'), les Déferlantes de Kaleena Lewis (17pts) ont perdu peu à peu le fil. C'est le duo Regan Magarity (29pts, 8rbds) - Jamie Scott (22pts, 7rbds) qui a porté le TGB sur ses épaules. Le NRB est bien revenu très près à 30 secondes du terme (71-68) mais les Bigourdanes ont serré les rangs pour éviter la défaite.Villeneuve d'Ascq - Saint-Amand 62-85 / Revoir le matchC'est au cours d'un 2e QT de folie que les Green Girls ont fait la différence. Devant de deux unités après 10 minutes de jeu (20-22), elles ont dynamité leurs voisines avec un improbable 28-4 sur la période (24-50, 20'). Bien au chaud, les partenaires de Jasmine Bailey, stratosphérique avec 25pts, 11rbds et 6 passes à son compteur, ont pu gérer leur matelas après le repos. Lisa Berkani (24pts) et Johannes Gomis (20pts) ont sauvé les apparences côté ESBVA-LM.Roche Vendée - Charnay 66-75 / Revoir le matchEn tête à mi-parcours (45-37, 20'), les Vendéennes et Tiffany Clarke (17pts) sont tombées en panne sèche par la suite. Charnay, porté par une grande Olivia Epoupa (14pts, 8rbds, 7 passes et 6int), a repris les commandes (53-57, 30') pour ne plus les lâcher jusqu'à la fin. Sixtine Macquet (16pts) et Meighan Simmons (16pts) ont aussi apporté leur pierre à l'édifice. Côté RVBC, Océane Monpierre (8pts, 6rbds, 4 contres) ou encore Ornella Bankolé (12pts) n'ont pas pu sauver leur équipe.Landerneau - Charleville-Mézières 57-67 / Revoir le matchBattues mercredi à domicile par Roche Vendée, les Flammes Carolo ont bien rectifié le tir en s'imposant sur le terrain de Landerneau. Après un début timide (19-13, 10'), les partenaires d'Endy Miyem (24pts, 7rbds) ont pris la mesure de leur adversaire (31-39, 20'). Luisa Geiselsöder (16pts) et Ezinne Kalu (15pts) ont tenté de ramener le LBB mais Charleville-Mézières n'a pas flanché en terminant la rencontre à +10.Dimanche 28 févrierLattes Montpellier - Bourges / 16h30 - LFB TV
Auteur
Date de publication 02/27/2021 - 22:12
Nid 77476
Lien voir
Corps
C'est un week-end charnière qui attend les 12 équipes de Ligue Féminine avec des oppositions entre concurrents directs à tous les niveaux. En haut de tableau, Lyon - Basket Landes mais aussi Landerneau - Charleville-Mézières et Lattes Montpellier - Bourges pourraient modifier la hiérarchie. En effet, si les Lionnes venaient à s'imposer, elles reviendraient à hauteur de Basket Landes. Battues à cinq reprises, les Gazelles devront effectuer un parcours parfait jusqu'à la fin de la saison pour intégrer le top 4. La réception de Bourges s'annonce appétissante.Avec un bilan similaire, Landerneau (7-6) et les Flammes Carolo (7-5) visent les places 5 à 8 dans une lutte intense avec Roche Vendée et Villeneuve d'Ascq. Chaque confrontation directe vaudra cher et celle de samedi en Bretagne pourrait accoucher d'un beau spectacle.Les Tigresses recevront Charnay qui reste sur une solide victoire contre l'ESBVA-LM alors ques les Guerrières accueilleront leurs voisines de Saint-Amand dont l'avenir en LFB s'assombrit de plus en plus (1-13). Juste au-dessus des Green Girls, le duel entre Tarbes et Nantes Rezé devrait voir son vainqueur se mettre à l'abri d'une relégation.Ligue Féminine - Journée 16Vendredi 26 févrierLyon - Basket Landes / 21h - La chaîne L'ÉquipeSamedi 27 févrierTarbes - Nantes Rezé / 20h - LFB TVVilleneuve d'Ascq - Saint-Amand / 20h - LFB TVRoche Vendée - Charnay / 20h - LFB TVLanderneau - Charleville-Mézières / 20h30 - LFB TV et TébéoDimanche 28 févrierLattes Montpellier - Bourges / 16h30 - LFB TV
Auteur
Date de publication 02/26/2021 - 09:47
Nid 77472
Lien voir
Corps
L’objectif est d’alerter les pouvoirs publics, le gouvernement en premier, sur la situation actuelle des fédérations de sport de salle et des conséquences de la crise sanitaire sur leur écosystème respectif.Depuis plusieurs mois, les sports de salle font face à des restrictions qui affaiblissent leurs clubs, notamment sur la perte de licenciés : entre -15% et -57% en fonction des fédérations. Aujourd’hui, au CNOSF, face aux manques de visibilité et de moyens, ils ont souhaité exprimer la détresse de leurs équipes dirigeantes, de leurs clubs, de leurs licenciés et de l’ensemble des bénévoles qui font la richesse de leur sport.Avec la fermeture des gymnases et l’activité sportive en suspens, il leur est impossible de faire des prévisions sur le report ou l’annulation de leurs championnats et doivent faire face à la gronde croissante et puissante de leurs licenciés, à qui ils ne peuvent apporter de réponse ; il leur est également impossible d’anticiper, seuls, à un plan ambitieux de reprise pour les saisons à venir qui seront très périlleuses, juste avant le grand rendez-vous de Paris 2024.D’un point de vue financier, les aides proposées par le Ministère en charge des Sports ne pourront couvrir tous les manques à gagner des clubs, de plus en plus en danger.Les présidents ont donc souhaité des réponses concrètes, en particulier :- Un retour des pratiquants dans les clubs dès que possible (surtout les jeunes) selon des protocoles sanitaires adaptés ; un soutien significatif pour doter les clubs de masques sportifs ; un « certain » accueil de partenaires et public (dito : la culture) ;- Un fonds de soutien direct pour les fédérations de sports de salle beaucoup plus touchées que les sports en extérieur ;- Une défiscalisation des licences pour les sports de salle qui n’ont pas pu être pratiqués cette saison ;- Une visibilité immédiate sur le Pass’Sport, un dispositif simple et efficace au service du monde fédéral qui permet de préparer la saison 2021-22 ;- La création d’emplois aidés au sein des fédérations pour accompagner les clubs en vue d’une relance dès cet été 2021 ;- Une campagne de communication nationale quand tous les sports seront autorisés.L’initiative de regrouper tous les sports de salle autour de ce message commun a permis à chacun de se faire entendre. Aujourd’hui, les président.es des fédérations qui ont pris parole, d’une même voix, espèrent faire écho auprès du Ministère en charge des Sports et surtout, espèrent faire changer les choses. L’ambition est de faire prendre conscience de l’impact sanitaire, sportif, économique et social dans lequel les clubs et les licenciés se trouvent à ce jour. Mais surtout, d’ouvrir le débat avec tous les acteurs pour trouver des solutions, communes, rapides et efficaces.Eric Tanguy, Président de la Fédération Française de Volley-Ball : "Nous sommes réunis aujourd’hui pour partager une problématique commune et nos constats. Nous sommes inquiets pour la survie de nos fédérations, nous ne voyons pas le bout du tunnel. La reprise des compétitions et des entraînements est plus que compromise et nous sommes dans une situation très inconfortable vis-à-vis de nos clubs et de nos licenciés. Il est impossible de les satisfaire et ils nous demandent de trouver des solutions. Nous étudions toutes les solutions possibles mais un grand nombre de licenciés ne veulent plus reprendre. Ils ont perdu la volonté et la passion, tandis que certains voient l’œuvre d’une vie disparaître. Il est question de la survie des fédérations, mais il est surtout question de la survie de nos clubs et de nos sports."Philippe Bana, Président de la Fédération Française de Handball : "Le sport amateur est en danger et en souffrance. Nous sommes très inquiets et nous comprenons la colère de nos licenciés. Nous sommes réunis ici pour dire stop ; il y a un danger que personne ne voit sur les licenciés et les clubs. L’angoisse est surtout autour de la reprise et de son équilibre financier qui est très instable. Nous avons mis un place un plan de soutien de 5 millions d’euros et nous sommes également en train de sécuriser un plan de reprise, de développement éducatif, sur lequel nous nous mettrons en danger, nous fédération, mais c’est notre rôle. Nous serons solidaires de nos clubs et nous souhaitons le crier devant tout le monde."Jean-Pierre Siutat, Président de la Fédération Française de BasketBall : "Certains sports n’ont pas vu l’ombre d’une compétition depuis près d’un an. Nous représentons, tous ensemble, plus de deux millions de licenciés et plus de 27 000 clubs en souffrance. Nous avons très peu soutien de l’Etat, aucun sur le plan financier. J’estime que 50% de nos bénévoles ne reprendront pas le chemin de nos clubs dans l’avenir. Nous sommes très inquiets pour la saison prochaine malgré un plan de relance que nous essayons de mettre en place."Les fédérations présentes à cette conférence :Fédération française de badminton, Fédération française de basket-ball, Fédération française de boxe, Fédération française de bowling et sports de quille, Fédération française de gymnastique, Fédération française de handball, Fédération française de hockey sur glace, Fédération française de judo, Fédération française de karaté, Fédération française de kick boxing, Fédération française de lutte, Fédération française de savate, Fédération française de sports de glace, Fédération française de tennis de table, Fédération française de volley, Fédération française de taekwondo.
Auteur
Date de publication 02/25/2021 - 15:39
Nid 77471
Lien voir
Corps
#3 - Meighan Simmons (Charnay)On n'avait plus vu l'Américaine à pareille fête depuis son premier match sous les couleurs du CBBS début janvier contre Nantes Rezé (22pts). L'arrière des Pinkies était en feu mercredi soir, notamment en première mi-temps durant laquelle elle a marqué 17 points et permis à Charnay de remporter une victoire importante en vue du maintien.24pts (8/15 aux tirs), 4 rebonds, 1 passes et 1 contre en 27' - Evaluation : 22Victoire 76-55 contre Villeneuve d'Ascq#2 - Napheesa Collier (Lattes Montpellier)La rookie de l'année 2019 de WNBA n'a pas eu besoin de temps d'adaptation avec les Gazelles. Avec 14 puis 15 points marqués lors de ses deux premières sorties, Pheese monte doucement en température et Saint-Amand en a fait les frais. On a hâte de la voir dimanche contre Bourges.20pts (9/17 aux tirs), 12 rebonds et 1 passe en 27' - Evaluation : 23Victoire contre 71-52 Saint-Amand#1 - Pauline Astier (Bourges)Du haut de ses 19 ans, la meneuse des Tango n'a pas eu peur de prendre ses responsabilités. Elle a joué juste (1 balle perdue) et fait tourner son équipe en véritable patronne. Adroite et altruiste, Pauline Astier a su rendre la confiance qu'Olivier Lafargue avait placée en elle sur ce match. On a peut-être assisté à l'éclosion d'une nouvelle pépite du basket français.15pts (7/8 aux tirs), 7 rebonds, 4 passes et 1 interception en 33' - Evaluation : 25Victoire 83-48 contre Tarbes
Auteur
Date de publication 02/25/2021 - 09:30
Nid 77469
Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 15Saint-Amand - Lattes Montpellier 52-71 / Revoir le matchUne fois encore à la peine en attaque, Saint-Amand n'a jamais existé contre le BLMA (19-41, 20'). Emmenées par Napheesa Collier (20pts, 12rbds) et Migna Touré (15pts), les Gazelles ont fait grimper l'addition après le repos (29-61, 30') avant de logiquement ralentir la cadence. Cette baisse de régime lattoise a permis aux Green Girls de faire réduire l'écart dans des proportions acceptables. Elin Gustavsson (13pts) et Pauline Lithard (12pts) ont été les meilleures marqueuses nordistes.Bourges - Tarbes 83-48 / Revoir le matchAprès 10 minutes, les jeux étaients faits puisque le départ canon des Tango les a mises à l'abri (30-8, 10'). Dans le 5 de départ en l'absence d'Elin Eldebrink, la jeune Pauline Astier (19 ans) a répondu présente au coeur du jeu berruyer (15pts, 7rbds, 4 passes). Laetitia Guapo (17pts) et Alexia Chartereau (15pts, 7rbds) l'ont bien épaulée. Après trois victoires de suite, les Tarbaises d'Ana Tadic (11pts) rentrent dans le rang mais gardent une bonne marge au classement dans l'optique du maintien.Charnay - Villeneuve d'Ascq 76-55 / Revoir le matchEn léger retard après les dix premières minutes (17-21), Charnay a pris la mesure de son adversaire en s'appuyant sur l'adresse de Meighan Simmons (24pts) pour se retrouver à +10 à la pause (38-28). Sur leur lancée, les Pinkies ont poursuivi leur effort après le repos (58-38, 30'). Côté nordiste, Haley Peters (15pts) et Sandra Ygueravide (11pts) ont tenté de sonner la révolte mais bien dans ses baskets, le CBBS n'a pas lâché un centimètre. Cette victoire est une bouffée d'oxygène pour Charnay dans sa mission maintien.Charleville-Mézières - Roche Vendée 59-68 / Revoir le matchPorté par ses intérieures Tiffany Clarke (15pts, 10rbds) et Marielle Amant (14pts, 7rbds), Roche Vendée s'est imposé sur le parquet des Flammes Carolo. Les Vendéennes ont bien démarré (15-19, 10') et ont sur tenir le score en s'appuyant sur une grosse défense (45-50, 30'). Les Ardennaises d'Evelyn Akhator (12pts, 14rbds) auraient pu inverser la tendance dans le dernier quart-temps (57-54, 36') mais Océane Monpierre, avec deux tirs primés, a remis le RVBC sur les rails de la victoire.Joués hierBasket Landes - Landerneau 75-59 / Revoir le matchNantes Rezé - Lyon 49-87 / Revoir le match
Auteur
Date de publication 02/24/2021 - 21:48
Nid 77468
Lien voir
Corps
Le meilleur joueur de la meilleure équipe. Difficile dans ces conditions d’imaginer que les entraîneurs NBA n'allaient pas retenir Rudy Gobert parmi les 14 remplaçants du All Star Game qui se déroulera cette année à Atlanta (7 mars). Mais à lire les noms des snobés, on mesure la portée de la sélection du pivot français pour le rendez-vous étoilé : Devin Booker, Brandon Ingram, Bam Adebayo ou encore Domantas Sabonis devraient, sauf blessures des élus, regarder la rencontre depuis leur canapé.Alors que le Jazz trône au sommet du classement et vient d’enchaîner 20 victoires en 22 rencontres, Gobert est une machine à double-double qui présente les meilleurs chiffres de sa carrière aux rebonds (13,5 prises) et aux contres (2,8 blks). De quoi envisager un troisième sacre de défenseur de l’année. Le plus bel hommage quant à son impact vient sans doute de Joe Ingles, son coéquipier australien : "Il est énorme tous les soirs. Ça ressort plus quand il fait 20 points et 20 rebonds, mais on sait ce qu’il fait pour nous tous les soirs. Il a fait des matches où il n’était pas à 10 points mais où son impact défensif était colossal. Il nous met en valeur de par son jeu. Ça fait des années que je passe pour un bon défenseur grâce à lui."C'est le 3 mars que LeBron James (L.A. Lakers) et Kevin Durant (Brooklyn Nets) choisiront à tour de rôle, sans tenir compte de la conférence dont sont issus les joueurs, les quatre titulaires qui composeront le cinq majeur de leur équipe, puis les remplaçants.The 2-time DPOY is now a 2-time All-Star ✌️#NBAAllStar pic.twitter.com/a614o0sMyb— utahjazz (@utahjazz) February 24, 2021
Auteur
Par Julien Guérineau
Date de publication 02/24/2021 - 11:55
Nid 77466
Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 15Basket Landes - Landerneau 75-59 / Revoir le matchLes Landaises ne sont pas tombées dans le piège breton. Emmenée par Aby Gaye (16pts), la formation du Sud Ouest a contrôlé la rencontre du début à la fin en augmentant son avance à chaque point d'étape (21-15, 10' puis 39-31 à la pause et 59-47 au bout de 30 minutes). Ancienne de maison landaise, Hortense Limouzin a terminé meilleure marqueuse de Landerneau (12pts). Le LBB pourra regretter sa maladresse de loin (3/20) et sur la ligne (14/24).Nantes Rezé - Lyon 49-87 / Revoir le matchLes Lionnes n'ont pas fait la même erreur que samedi dernier à Saint-Amand. Plus concentrées, elles ont pris les choses en mains dès les premières minutes (17-23, 10'). Marine Johannes (17pts) et Sara Chevaugeon (14pts) ont montré le chemin à suivre. Le NRB a résisté jusqu'à la pause (37-49, 20') puis a lâché prise (45-70, 30'). Leia Dongue (16pts) s'est illustrée pour les Déferlantes qui ont un grand défi sur leur feuille de route pour le maintien samedi à Tarbes.Mercredi 24 févrierSaint-Amand - Lattes Montpellier - 19h00 / LFB TVBourges - Tarbes - 20h00 / LFB TVCharnay - Villeneuve d'Ascq - 20h00 / LFB TVCharleville-Mézières - Roche Vendée - 20h00 / LFB TV
Auteur
Date de publication 02/23/2021 - 21:13
Nid 77465
Lien voir
Corps
Première placeAvec 4 victoires et 2 défaites, l’Equipe de France a terminé en tête du groupe G. Deux équipes présentent un meilleur bilan : Israël et la Bosnie, qui ont conclu l’exercice avec 5 victoires et 1 défaites. L’Espagne, la Serbie, la France battue à deux reprises, la Lituanie sauvée des eaux par la grâce d’un ultime contre face au Danemark, le calendrier des qualifications FIBA continue d’affaiblir les meilleures équipes du monde. Avec le risque, qu’un jour, un cador qui n’en a que le nom sur le maillot, ne tombe pour de bon.18 joueurs utilisés lors des qualificationsVincent Collet a de nouveau dû puiser dans le vivier du Team France Basket pour s’adapter à un calendrier qui a privé systématiquement la France de ses joueurs NBA et Euroleague. Six éléments ont ainsi connu leurs premières sélections lors de cette campagne : Isaïa Cordinier, David Michineau, Guerschon Yabusele, Nicolas Lang, Maxime Roos et Jerry Boutsiele.Un noyau dur de 7 joueursParmi les 18 joueurs utilisés, 7 ont participé aux trois phases de qualification en février 2020, novembre 2020 et février 2021. Yakuba Ouattara, Isaïa Cordinier, Amath M’Baye, Lahaou Konate, Axel Julien, Axel Bouteille et Alexandre Chassang étaient disponibles et systématiquement retenus pour les rencontres.Curiosités statistiquesL’Equipe de France est la moins adroite à trois-points des 32 équipes ayant participé aux qualifications ! 28,9% de réussite seulement. Un déficit qui la pénalise face à des défenses qui cadenasse la raquette. Elle est en revanche deuxième aux contres et troisième aux interceptions, preuve que sa défense reste sa planche de salut.Equilibre offensifGabriel Lundberg, la star danoise tout juste signée par le CSKA Moscou, a tourné à 25,3 points de moyenne lors des quatre matches auxquels il a participé. Une armée d’Américains naturalisés (Shane Larkin, Jacob Wiley, Dee Bost, AJ Slaughter, Thaddus McFadden) ont également affolé les compteurs. La France, elle, ne compte pas sur un homme providentiel. 9 joueurs ont ainsi tourné à plus de 7,0 points de moyenne lors des qualifications.Record de participationsLe 41e EuroBasket se tiendra en Allemagne, Géorgie, République Tchèque et Italie. La France participera pour l’occasion pour la 39e fois à la compétition continentale. Un record d’Europe, l’Italie suivant de près avec une future 38e participation. L’Espagne, qui complète le podium, en sera à 32. C’est en 1969 et en 1975 que les Bleus ont manqué leur qualification.
Auteur
Par Julien Guérineau
Date de publication 02/22/2021 - 22:10
Nid 77463
Lien voir
Corps
Embarrassing. Shoking. Au choix. Reprenez d’urgence vos formations d’anglais, la perfide Albion ne se contente plus de maîtriser le ballon rond ou ovale, elle se met également au basket. Après 17 minutes de jeu, l’Equipe de France pointait à -23 face à la Grande-Bretagne. Surréaliste malgré l’absence d’enjeu de la dernière rencontre des qualifications de l’EuroBasket 2022. Les Bleus ont raté leur première mi-temps dans les grandes largeurs. Dépassés d’entrée par l’agressivité de leur adversaire, dominés sur les un-contre-un, pas dans les timings dans les aides défensives, ils ont irrémédiablement été décrochés et ont même coulé à pic suite au festival d’Ovie Soko. Auteur de 14 points à 5/6 aux tirs et 4/4 aux lancers-francs en 10 minutes seulement, l’intérieur du Mans a survolé les débats.En encaissant 52 points en une seule mi-temps, la France avait oublié les principes défensifs qui font sa réussite depuis l’échec de l’EuroBasket 2017. On pouvait dès lors s’imaginer qu’au retour des vestiaires, la nature des débats serait radicalement modifiée. Elle l’a été avec des échanges musclés, traduisant la volonté des troupes de Vincent Collet de durcir le ton mais également sa frustration de ne pouvoir ralentir une machine britannique trop vite mise en confiance et qui, après un court moment de flottement, recommençait à enfiler les paniers comme des perles. Et de l’autre côté du terrain, elle restait fidèle à son choix de fermer la raquette.Revenus un instant à -12 (42-54) puis à -11 (62-73) les Bleus peinaient à contrôler Luke Nelson. Le meneur de Göttingen avait la réponse à toutes les tentatives de rapproché de la France. Héros de la rencontre face à l’Allemagne avec un panier au buzzer synonyme de qualification pour son pays, il multipliait les bonnes inspirations pour systématiquement relâcher la pression sur son équipe. Myles Hesson, le costaud de Chalon prenait ensuite le relais, alternant tirs de loin et jeu dos au panier.Contrairement au match de vendredi, il n’y aura pas cette fois d’incroyable remontada. "On a cru que ce serait facile après les avoir battus de 23 à Pau. Mais ça ne marche pas comme ça. Nous n'avons pas mis l'intensité habituelle et on le saura pour la prochaine fois", a regretté Andrew Albicy à la sortie du match. "On s'est fait marcher dessus", pestait de son côté Mathias Lessort. Vincent Collet, de son côté, ne cachait pas sa déception malgré l'absence de conséquence de cette ultime défaite."Le basket progresse partout et quand on ne vient pas avec la bonne attitude, nous n'avons pas de marge... Je suis déçu parce que ce n'est pas le visage que l'on veut montrer."L’Equipe de France est passée à côté de sa rencontre mais elle a assuré l’essentiel avec le billet pour l’EuroBasket. Sa perspective se nomme désormais Tokyo.
Auteur
Par Julien Guérineau
Date de publication 02/22/2021 - 18:50
Nid 77462
Lien voir
Corps
En effet, il faudra faire les choses dans l'ordre pour les partenaires de Marine Fauthoux qui auront un déplacement pas simple chez les Déferlantes qui restent sur deux matches convaincaints. Landerneau se rendra dans les Landes avec l'ambition d'y faire un coup. Le LBB se devra d'être à 200% car Céline Dumerc et ses coéquipières sortent d'une victoire avec la manière contre Roche Vendée.Mercredi, on suivra de près Charnay qui a fait trembler le BLMA dimanche dernier et dont la mission maintien ne fait que commencer. Les Pinkies recevront Villeneuve d'Ascq. Les Gazelles iront elles dans le Nord pour y affronter Saint-Amand. On verra si la frayeur vécue contre le CBBS a servi de leçon puisque Lattes Montpellier sera de nouveau opposé à un mal classé.En difficulté depuis la trève internationale (2 défaites par 17 et 32 points d'écart), Roche Vendée voyagera dans les Ardennes pour y défier les Flammes Carolo. Amel Bouderra et ses copines ne comptent pas faire de cadeaux au RVBC car elles sont toujours en course pour le top 4. Enfin, Bourges devrait recevoir Tarbes mais on attend de savoir si les Tango pourront aligner une équipe complète dans un Prado réouvert.Ligue Féminine - Journée 15Mardi 23 févrierBasket Landes - Landerneau - 19h00 / LFB TVNantes Rezé - Lyon - 20h00 / LFB TVMercredi 24 févrierSaint-Amand - Lattes Montpellier - 19h00 / LFB TVBourges - Tarbes - 20h00 / LFB TVCharnay - Villeneuve d'Ascq - 20h00 / LFB TVCharleville-Mézières - Roche Vendée - 20h00 / LFB TV
Auteur
Date de publication 02/22/2021 - 09:59
Nid 77456
Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 14Lattes Montpellier - Charnay 79-77 / Revoir le matchL'exploit est passé tout proche pour Charnay. Avec un visage totalement différent d'il y a quatre jours à Tarbes, les partenaires de Mikaela Ruef (17pts, 8rbds, 6 passes) ont démarré pied au plancher (18-29, 10') et ont longtemps tenu tête au BLMA (58-60, 30'). Michou Milapie (17pts, 7rbds, 6 passes) et Myisha Hines-Allen (15pts, 13rbds) ont permis aux Gazelles de prendre le contrôle au début du dernier QT mais la menace bouguignonne a plané jusqu'à l'ultime seconde et ce tir lointain de Promise Amukamara. L'internationale nigériane a vu sa tentative échouer sur le cercle et Lattes Montpellier a pu pousser un ouf de soulagement.Villeneuve d'Ascq - Charleville-Mézières 65-74 / Revoir le matchA l'exception des cinq premières minutes, les Flammes Carolo ont toujours mené au score. Amel Bouderra (15pts, 7rbds, 8 passes et 3int) a été le moteur de son équipe avec une présence dans tous les secteurs du jeu. Les Guerrières sont bien revenues sur les talons de Charleville (45-49, 30') grâce à l'activité de Haley Peters (15pts) ou encore Sandra Ygueravide (13pts) mais les rotations ont fait la différence en faveur de Charleville-Mézières (10pts pour le banc nordiste, 27 côté ardennais).Joués samediRoche Vendée - Basket Landes 54-86Tarbes - Saint-Amand 63-57Landerneau - Nantes Rezé 80-69Reste à jouerLyon - Bourges
Auteur
Date de publication 02/21/2021 - 17:35
Nid 77455
Lien voir
Corps
En prenant une part importante à la qualification à la Coupe du Monde 2019, Andrew Albicy, Paul Lacombe, Mathias Lessort et Amath M’Baye avaient marqué des points aux yeux de Vincent Collet et leur aventure en bleu s’était prolongée en Chine avant de se conclure sur une médaille de bronze. Parmi les membres du Team France qui ont contribué à la qualification pour l’EuroBasket 2022 certains peuvent légitimement ambitionner à leur tour poursuivre avec la sélection.Isaïa Cordinier faisait partie de ceux-là avant le début de la bulle de Podgorica. Quatre matches avec les Bleus et un début de saison éblouissant avec Nanterre ont suffi pour le placer sur les radars des plus grands clubs européens et sur celui de Vincent Collet, séduit par l’intensité d’un joueur impactant des deux côtés du terrain. "On a vu qu’il avait augmenté son volume de jeu et on le considère comme un leader sur les fenêtres FIBA. Et j’ai pu dire qu’on le regardait au-delà de celles-ci", ne cachait d’ailleurs pas l’entraîneur lors de sa première conférence de presse monténégrine.Samedi soir, pourtant, Cordinier a souffert pendant de longues, très longues minutes. A l’image de toute l’Equipe de France. Mais comme elle, il n’a jamais baissé les bras et dans le dernier quart-temps, c’est bien lui qui a renversé la tendance. Son monumental dunk renversé à cinq minutes de la fin a lancé une remarquable séquence individuelle et collective qui a abouti à une victoire synonyme de qualification pour l’EuroBasket 2022. "J’ai essayé de rester concentré malgré mes problèmes de fautes. Je sais que je dois m’améliorer sur ce point", a sobrement commenté le héros du soir à sa sortie du parquet.Mais l’ancien élève du centre de formation d’Antibes sait qu’il a encore une fois marqué des points pour solidifier son statut en bleu. "Ce que je peux dire c’est que je me sens de plus en plus confortable. Je suis en confiance. J’essaye d’apprendre auprès de ceux qui sont ici depuis plus longtemps que moi." Drafté en 44e position en 2016, Isaïa Cordinier avait ensuite été ralenti par des douleurs aux genoux. Désormais parfaitement remis il a repris sa marche vers le plus haut niveau. 6e évaluation de la saison en EuroCup il valide ses excellents choix de carrière et commence, timidement, à ambitionner de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo. "Au vue de ma saison je pense que je peux jouer ma chance", sourit-il. 
Auteur
Par Julien Guérineau
Date de publication 02/20/2021 - 23:46
Nid 77454
Lien voir
Corps
Le format condensé de ces qualifications à l’EuroBasket 2022 en aurait presque fait oublier que l’Equipe de France pouvait se retrouver en danger. La victoire à la dernière seconde de la Grande-Bretagne sur l’Allemagne, qualifiée d’office et qui a visiblement décidé de traiter ces fenêtres comme un vulgaire divertissement, a rappelé que la menace était bien réelle. Face à une équipe du Monténégro qui n’avait plus d’autre option que de s’imposer, la rencontre de la soirée prenait donc une tournure bien plus tendue.Et la première mi-temps des Tricolores n’a rien fait pour apporter un peu de légèreté aux débats. Totalement à côté de leur basket, les Bleus ont livré 20 minutes catastrophiques. Vincent Collet frisait rapidement l’apoplexie sur son banc en voyant ses intérieurs multiplier les marchers (12 balles perdues à la pause) tandis que toute la troupe faisait preuve d’une décevante maladresse à trois-points (1/10), comme aux lancers-francs (8/14). La vitesse attendue pour déstabiliser les grands gabarits adverses n’était pas au rendez-vous et la France commettait un nombre incalculable de fautes, envoyant à 23 reprises les Monténégrins sur la ligne. Dans ces conditions ne pointer qu’à -6 à l’heure de regagner les vestiaires apparaissait comme un moindre mal.Pour tenter de trouver du rythme, le staff technique choisissait d’associer Thomas Heurtel et Andrew Albicy. Tentative sans effet notable, Alexandre Chassang parvenant tant bien que mal à éviter que la France ne soit totalement décrochée (35-46, 24’). Sa réussite puis celle de son compère de la JDA Dijon, Axel Julien, changeaient le momentum du match. Les Bleus retrouvaient tout à coup de l’élan et signaient un 10-0 qui rééquilibrait les débats et promettait un money-time de tous les possibles (50-53).Un dernier quart-temps mal engagé à coup de 2+1 concédés. Mais alors que l’affaire semblait terriblement mal embarquée (57-64), Isaïa Cordinier faisait souffler un vent de révolte à la Bemax Arena. Un spectaculaire dunk renversé ligne de fond puis un contre monumental en défense provoquaient un 8-0 éclair qui voyait la France repasser en tête. Le suspense était total. A 68-68, Cordinier encore lui, prenait ses responsabilités et réussissait un superbe floater avec la faute. Clin d’œil du destin c’est Thomas Heurtel, privé de compétition depuis deux mois, qui assurait ensuite, aux lancers-francs, la qualification de l'Equipe de France. Première de son groupe, elle qualifie également la Grande-Bretagne pour la compétition continentale et pourra jouer totalement libérée face aux Anglais lundi en fin d'après-midi.
Auteur
Par Julien Guérineau
Date de publication 02/20/2021 - 22:42
Nid 77453
Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 14Roche Vendée - Basket Landes 54-86 / Revoir le matchD'entrée de jeu, les Landaises ont mis Roche Vendée dans les cordes (2-16, 5'). Si les partenaires de Ornella Bankolé (13pts) ont fait illusion en revenant au contact (14-23, 10'), elles ont totalement coulé par la suite (32-53, 20'). L'écart n'a jamais cessé de gonfler en faveur des filles du Sud Ouest qui ont pu s'offrir un fin de match tranquille (38-68, 30'). Céline Dumerc (12pts, 3int) et Miranda Ayim (15pts) ont assuré la marque landaise.Tarbes - Saint-Amand 63-57 / Revoir le matchEn tête au premier temps de passage (14-15, 10'), Saint-Amand a été lâché par une attaque une nouvelle fois en berne. Les filles du Nord on vu Tarbes prendre le large (33-22, 20' puis 58-33, 30') sans pouvoir réagir sur le moment. Sans doute grisées par cette avance, les Bigourdanes de Margaux Galliou-Loko (15pts) ont baissé la garde dans le dernier quart-temps et Saint-Amand est revenu sous les 10 points à une minute du terme (62-53). Plus de peur que de mal au final pour le TGB qui décroche une troisième victoire consécutive.Landerneau - Nantes Rezé 80-69 / Revoir le matchC'est un beau combat qu'ont livré Landerneau et Nantes Rezé à la Cimenterie. Si les Bretonnes d'Elodie Naigre (18pts) et Virginie Brémont (10pts, 10 passes) ont constamment mené au score, elles ont été sous la menace du NRB jusqu'au bout (73-66, 37'). Leia Dongue et Kaleena Lewis (19pts chacune) ont emmené les Déferlantes dans leur sillage mais n'ont pas pu réaliser le hold up en terre finistérienne. Avec ce succès, le LBB reprend sa marche en avant et reste à proximité du podium.Dimanche 21 févrierLattes Montpellier - Charnay / 15h30 - LFB TVVilleneuve d'Ascq - Charleville-Mézières / 15h30 - LFB TVReste à jouerLyon - Bourges
Auteur
Date de publication 02/20/2021 - 22:37
Nid 77452
Lien voir
Corps
Suite aux difficultés rencontrées par le club de Bourges Basket et au regard des dernières déclarations du Ministre de la santé (jeudi 18 février) concernant l’évolution de la pandémie, le Bureau Fédéral, après consultation des deux clubs et leur retour favorable, valide le report de la rencontre prévue le samedi 20 février entre Lyon Asvel Féminin et Bourges Basket.Il demande également que le protocole LFB en vigueur (version 12) soit actualisé, après consultation des instances gouvernementales, et en concertation avec les 12 présidents et 12 capitaines de clubs LFB, signataires de l’actuel protocole.
Auteur
Date de publication 02/19/2021 - 19:52
Nid 77450
Lien voir
Corps
En février 2020, l’Equipe de France débutait ses qualifications à l’EuroBasket 2022 par une défaite en Allemagne. Un faux-pas qui avait placé les Bleus dos au mur alors même qu’ils jouaient le premier de leurs six matchs. Absents, dominés de la première à la dernière minute, cette sortie de route avait été largement analysée par Vincent Collet et son staff afin qu’elle ne se reproduise plus. Mais ces Bleus ont du cœur et une force de caractère sans doute au-dessus de la moyenne. Depuis la France a enchaîné trois victoires et n’a plus besoin que d’un succès pour assurer sa 39e participation à un EuroBasket.Si les Monténégrins auront pour eux le confort d’évoluer à domicile ils ne pourront compter sur aucun soutien populaire. Ils en auraient eu l’utilité pour rattraper leur gigantesque bévue commise face à la Grande-Bretagne à Pau. Une double défaite avec la perte du point-average, alors qu’ils avaient semblé faire le plus dur en prenant le dessus sur l’Allemagne deux jours plus tôt. La preuve que tous les baskets ne sont pas faits pour s’entendre, la dimension athlétique des Britanniques ayant, ce jour-là, fait quelques dégâts.Le Monténégro se retrouve donc dans une situation compliquée même s’il a encore son destin en main en cas de victoire sur la France puis l’Allemagne. Les Bleus sont prévenus, ils auront face à eux une équipe surmotivée. Qualifié eu dernier EuroBasket et à la Coupe du Monde en Chine, le pays ne veut pas briser cette série.Il y a un an, à Mouilleron-le-Captif, La France avait eu besoin d’une mi-temps avant de prendre largement le dessus (85-66). La composition de l’équipe monténégrine devrait tenir du copier-coller mais le dominateur duo d’intérieurs Guerschon Yabusele-Moustapha Fall (27 pts, 10 rbds à 11/14) est lui absent côté français. Une présence dans la raquette indispensable pour contrer des gabarits immenses (5 joueurs à plus de 2,08 m) mais en difficulté quand le jeu s’accélère. "Ils ont des grands qui peuvent s'écarter. Il faudra que l'on soit capable en amener de l'agressivité, de la vitesse, de courir et jouer vite on peut leur poser de vrai difficultés", estime Vincent Collet. "Défensivement, mettre beaucoup de pression dès la montée de balle pour tenter de les user." Dans le viseur tricolore, les deux arrières Justin Cobbs et Nikola Ivanovic (26,5 pts, 7,5 pds) sont étiquetés créateurs en chef. Cobbs avait été rayé de la carte il y a un an et la France a les spécialistes défensifs pour le contrôler à nouveau.Après une semaine d’entraînement particulièrement intensive, les choses sérieuses commencent pour les Bleus (samedi 20h45, en direct sur Canal + Sport). En route vers l’EuroBasket 2022 ?
Auteur
Julien Guérineau
Date de publication 02/19/2021 - 15:14
Nid 77449
Lien voir
Corps
A la lutte pour le maintien, Saint-Amand (1-11) a une longueur de retard sur Charnay (2-10) et deux sur la paire Tarbes - Nantes Rezé (3-9). Autant dire que la rencontre de samedi entre les Green Girls et le TGB vaudra très cher. Côté Pinkies, il faudra se relever de la défaite de mercredi contre Tarbes et la tâche s'annonce particulièrement difficile puisque les partenaires d'Olivia Epoupa se rendent à Lattes Montpellier. Après sa belle victroire dans le derby face à Roche Vendée, Nantes Rezé se déplace sur le terrain de Landerneau.Les Vendéennes reçoivent Basket Landes et la déconvenue du derby devra être digérée pour pouvoir rivaliser avec la formation du Sud Ouest. Enfin, l'opposition entre Villeneuve d'Ascq et Charleville-Mézières, deux équipes battues en milieu de semaine, permettra à son vainqueur de rester au pied du podium alors que le perdant s'en éloignera.Ligue Féminine - Journée 14Samedi 20 févrierLyon - Bourges - ReportéRoche Vendée - Basket Landes / 20h - LFB TVTarbes - Saint-Amand / 20h - LFB TVLanderneau - Nantes Rezé / 20h30 - LFB TVDimanche 21 févrierLattes Montpellier - Charnay / 15h30 - LFB TVVilleneuve d'Ascq - Charleville-Mézières / 15h30 - LFB TV
Auteur
Date de publication 02/19/2021 - 14:12
Nid 77448
Lien voir
Corps
C'est à l'INSEP, il y a un an pile, que les Bleus 3x3 ont disputé leur dernier match face à une sélection étrangère. La Croatie, la Belgique, le Qatar et la République Tchèque s'étaient rendus à Paris pour y disupter un tournoi de préparation en vue du Tournoi de Qualification Olympique qui devait se dérouler en Inde fin mars. Après plus d'un an sans opposition internationale à cause de la pandémie, l'Equipe de France 3x3 masculine retrouve la compétition cet après-midi pour un tournoi de 2 jours.Après une arrivée tardive mercredi, les Français ont pu effectuer des tests physiques, s'entraîner et jouer un scrimmage mercredi dans le cadre de la suite de leur préparation au TQO de Graz (Autriche) fin mai.Ils s'opposeront ce jour, vendredi 19 février, à la Russie à 15h00, puis à 15h20 face à l'Allemagne, à 16h00 contre les Pays-Bas et enfin à 16h20 face au pays hôte du TQO, l'Autriche. Le tournoi d'aujourd'hui ne sera pas diffusé en live.Demain, samedi 20 février, pour le deuxème jour de compétition, les joueurs français rencontreront en poules :14h00FranceBelgique14h20FranceAllemagne15h20RussieFrance16h00FrancePays-Bas Les rencontres seront diffusées en live sur Youtube :
Auteur
Ulysse Chedhomme/FFBB
Date de publication 02/19/2021 - 13:28
Nid 77447
Lien voir
Corps
Ligue Féminine - Journée 2Lattes Montpellier - Charleville-Mézières 96-58 / Revoir le matchA la faveur d'un excellent départ, les Gazelles se sont rapidement mises à l'abri (23-11, 10'). Mamignan Touré (14pts) s'est particulièrement illustrée au cours du deuxième quart-temps qui a vu le BLMA prendre le large (50-27, 20'). La domination des partenaires de Myisha Hines-Allen (16pts, 11rbds et 5 passes) n'a pas faibli après le repos, l'écart prenant de plus en plus d'ampleur au fil des minutes (71-35, 30'). Comme souvent Evelyn Akhator s'est démenée (11pts, 11rbds) mais la prestation globale des Flammes n'a pas été à la hauteur pour espérer une meilleure issue. Pour son premier match avec le BLMA, Napheesa Collier a fait étalage de toute sa polyvalence : 14 points, 6 rebonds, 3 passes décisives et 3 interceptions.Déjà jouésVilleneuve d'Ascq - Basket Landes 65-68Roche Vendée - Nantes Rezé 86-75Landerneau - Bourges 75-87Lyon - Saint-Amand 89-55Tarbes - Charnay 56-59
Auteur
Date de publication 02/18/2021 - 21:30
Nid 77445
Lien voir
Corps
Nouvelle discipline olympique dès les JO de Tokyo cet été, les CPJ 3x3 identifiés pour Paris 2024 permettront aux territoires d’accueillir les délégations du monde entier le temps d’un stage de préparation, comme base arrière pendant les Jeux et ainsi offrir les conditions optimales aux athlètes.Les CPJ 3x3 répondront à des caractéristiques techniques précises concernant les équipements sportifs de Basket 3x3 en extérieur, correspondant aux conditions réelles de compétition lors des Jeux, ainsi que leurs services d’accueil (hébergement, restauration, transport, sécurité, etc..).La Fédération Française de Basketball (FFBB) donnera un avis technique sur chaque candidature présentée pour un CPJ 3x3.Un catalogue recensera les CPJ 3x3 dans lesquels les équipes internationales olympiques et paralympiques pourront venir s’entrainer en France, pendant l’olympiade 2020-2024. Les Comités Nationaux Olympiques et Paralympiques seront libres de choisir où ils souhaitent envoyer leurs athlètes.Le calendrier de cette phase de candidature :- Phase de candidature pour les sports additionnels et le basket 3x3 débute jeudi 18 février 2021- Fin de la phase de candidature pour l’ensemble des disciplines : Mercredi 31 mars 2021- Analyse des dossiers de candidature : entre avril et août 2021- Annonce de la sélection : septembre ou octobre 2021[[{"fid":"122390","view_mode":"wysiwyg","fields":{"format":"wysiwyg","field_nom_wysiwyg[und][0][value]":"Télécharger le cahier des charges 3x3"},"link_text":"Télécharger le cahier des charges 3x3","type":"media","field_deltas":{"1":{"format":"wysiwyg","field_nom_wysiwyg[und][0][value]":"Télécharger le cahier des charges 3x3"}},"attributes":{"class":"media-element file-wysiwyg","data-delta":"1"}}]]Pour recevoir un dossier de candidature à compléter, les collectivités intéressées doivent envoyer un mail à l’adresse mail suivante : CPJ@Paris2024.org 
Auteur
Date de publication 02/18/2021 - 18:17
Nid 77444

Pages

S'abonner à flux-rss-actus