Vous êtes ici

Programme Equipes de France 3x3

Karim Souchu : "On va être attendu"

Léo Brabet - 29/08/2019
Alors que les Equipes de France de 3x3 sont encore sur tous les fronts à travers l’Europe et le monde, l’entraîneur adjoint des Equipes de France masculine et féminine de 3x3, Karim Souchu, nous parle des objectifs des équipes de 3x3 engagées dans de nombreuses compétitions.

Les U18 masculins et féminins ont brillamment remporté le Qualifier pour l’Euro à Voiron les 3 et 4 août. Quel va être l’objectif affiché des deux équipes pour le Championnat d’Europe (à Tbilissi, Géorgie, du 6 au 8 septembre) ?

Le but est d’aller le plus haut possible, en gardant à l’esprit que plus ces équipes obtiendront des résultats, plus elles nous rapporteront des points au Ranking Fiba 3x3 pour la qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo. Il y a deux belles équipes, les filles ont fini 3èmes au Championnat du Monde et les garçons ont vraiment un gros potentiel, bien que l’équipe n’ait été constituée que récemment.

Au niveau de l’Equipe de France seniors féminine (vainqueur de trois World Series d’affilée, à Ekaterinbourg, La Rochelle et Voiron) qui reste sur un podium mondial et qui a remporté les Jeux Européens, l’objectif à l’Euro à Debrecen (30 août – 1er septembre) est la médaille d’or ?

On va être attendu, puisqu’elles sont championnes d’Europe en titre. Depuis le début de la préparation, les filles ont répondu présent, notamment sur la Women’s World Series où elles sont performantes. Après on sait que dans une compétition comme un Championnat d’Europe, il y a toujours des surprises. Arriver avec l’étiquette de favori, ce n’est pas toujours facile, donc on essaiera de faire au mieux encore une fois et de rééditer les performances de l’année dernière.

Avec les masculins, vous restez sur deux défaites en quart de finale de compétitions majeures (Coupe du Monde et aux Jeux Européens). Quelle est l’ambition pour l’Euro ?

Si on peut passer les quarts, parce qu’avec cette équipe on bute un peu dessus… Mais on doit faire face à des équipes qui se connaissent très bien et qui jouent ensemble depuis un moment. Notre particularité est d’avoir des joueurs qu’on récupère à la fin de la saison de 5x5, et avec qui l’on doit travailler une ou deux semaines avant de partir sur des compétitions, ce qui est relativement court. On va essayer de passer les quarts, parce qu’être dans le dernier carré est toujours positif.

Lors des Women’s World Series à Voiron, l’équipe des U23 était invitée et a fini 4ème en battant notamment les Etats-Unis seniors. C’est une génération très prometteuse ?

C’est une catégorie qui me tient à cœur parce qu’avec mon collègue Yann Julien, le coach, on a créé les premières équipes U23. C’est vraiment une très belle génération, c’est le futur, éventuellement pour Tokyo mais surtout pour Paris 2024. C’est notre réservoir de jeunes. Et quand on voit les résultats de ce week-end-là, c’est encore plus encourageant pour la suite.

L’objectif pour la Nations League à Budapest (13-15 septembre) et pour la Coupe du Monde à Xi’An (2-6 octobre) est donc de faire une médaille ?

Si on peut faire une médaille, la meilleure médaille possible ! L’an dernier nous avons eu une grosse déception avec les filles à la Coupe du Monde, éliminées en poules alors qu’on avait dominé toute la saison de Nations League. Il y a une revanche à prendre par rapport à ça.

Il reste aux U23 masculins à disputer la Nations League à Budapest et les World Beach Games à San Diego (9-14 octobre) avec les filles. Quelles sont vos attentes envers cette jeune équipe ?

C’est vrai que c’est une équipe jeune qui apprend à se connaître, avec un nouveau coach, Sylvain Maurice, qui a fait de bons résultats cet été. Elle a un vrai potentiel même si c’était parfois un peu moins régulier en termes de podium, mais elle a toujours répondu présent. Elle est très prometteuse, avec de très bons joueurs, dont certains déjà présents l’année dernière. Il y a donc une continuité intéressante et, en plus, on découvre chaque année de nouveaux joueurs.

Vous parliez tout à l’heure de l’avenir. L’objectif, dans un an, ce sont les JO de Tokyo. Quelles sont les ambitions affichées ?

Il faut déjà se qualifier ! L’objectif est de se qualifier directement avec les filles. On le saura le 1er novembre 2019 (date de publication du ranking FIBA 3x3, ndlr), d’où l’importance de toutes les compétitions de l’été, que ce soit U23, seniors, U18. Une fois qualifié, l’objectif sera de figurer le mieux possible à Tokyo. Pour les garçons, c’est un peu différent, on va essayer d’accrocher un TQO (Tournoi de Qualification Olympique, ndlr). Je pense que c’est possible, avec les efforts que l’on est en train de fournir, à la fois le haut niveau, mais aussi le service de développement du 3x3. Je pense que l’on est tous dans un objectif commun, celui de qualifier nos deux équipes. Ce serait vraiment magique.

 

Tableau récapitulatif des compétitions des différentes Equipes de France 3x3 :

  Masculins Féminins
U18 Euro (Tbilissi, 6-8 septembre) Euro (Tbilissi, 6-8 septembre)
U23 Nations League (Budapest, 13-15 septembre), World Beach Games (Doha, 9-14 octobre) Nations League (Budapest, 13-15 septembre), Coupe du Monde (Xi'An, 2-6 octobre), World Beach Games (Doha, 9-14 octobre)
Seniors Euro (Debrecen, 30 août-1er septembre), World Series Euro (Debrecen, 30 août-1er septembre), Women's World Series

 

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'