Vous êtes ici

Nationale Féminine 1 (10e journée)

Les pronostics chamboulés

19/11/2007
Le basket est un sport où les pronostics y sont difficiles. Dunkerque nous le prouve en allant s’incliner chez les Lyonnaises, dernières du championnat. Nice subit son quatrième revers d’affilés alors que Charleville domine les débats à Rennes. Nantes impose son rythme et son jeu au Centre Fédéral. Contre Marseille, La Roche réalise une bonne opération et se détache quelque peu de la zone des reléguables.


Roche Vendée
/ Marseille : 87-61
Ce sont deux équipes combatives qui prennent place sur le terrain de Courtaisière, samedi soir. Deux équipes qui ont grandement besoin de points, le match est alors très engagé mais la réussite choisit rapidement son camp. Les Yonnaises prennent alors confiance, comme le montre le 3 points sur le buzzer avant la mi-temps de Balat (17 points, 6 rebonds). Au retour des vestiaires, Marseille revient avec de meilleures intentions et met en place une press tout terrain qui permet de récupérer quelques ballons de contre-attaque. Malheureusement pour les phocéennes, les partenaires de Guillot (11 points) se montrent plus adroites (53% c/ 37%) et plus présentes au rebonds (36 à 17). Libicova (18 points, 8 rebonds) et Galand (16 points, 5 rebonds) font le métier et permettent ainsi de distancer définitivement Marseille.

Lyon / Dunkerque : 86-82
Le duel des extrêmes a tenu toutes ses promesses et Dunkerque s’est pris les pieds dans le parquet lyonnais. Malgré un premier quart convaincant (16-29) dirigée par Duquesne (19 points, 7 passes décisives), les Dunkerquoises ont laissé petit à petit les Lyonnaises revenir dans le match, sous l’impulsion d’une Maurice déchaînée (30 points à 73% et 10 rebonds) qui répondait à une Brumermane (25 points, 8 rebonds) toute aussi douée. A la 33ème minute, Lyon prenait l’avantage pour la première fois du match (62-60) pour ne plus jamais le laisser. Au coude à coude, les deux équipes se rendaient les paniers chacune leur tour mais Lyon prenait finalement l’avantage sur un dernier rebond de Gounon (10 points, 4 rebonds) et remportait finalement une deuxième victoire face à une grosse écurie.

Nice / Basket Landes : 76-83
En l’absence de Diouf et Le Gluher, les Landaises se rendaient à huit sur la Côte d’Azur. C’est donc sans pression qu’elles s’apprêtaient à rencontrer une équipe niçoise composée des plus belles joueuses du championnat. Mais ce ne sont pas les Morgan (20,8 points/matches et encore 22 points samedi soir), Gérard (18 points) ou encore Pognon (14 points, 6 rebonds et 8 passes décisives) qui vont impressionner les joueuses de Lafargue. Avec une Laborde (26 points, 8 rebonds) des grands jours et six joueuses (sur huit) qui scorent huit points et plus, Basket Landes a lutté avec ses armes et a empoché un probant succès face à une armada niçoise qui ne veut toujours pas défendre (77,2 points encaissés/match). Depuis un mois, Nice perd, il est désormais urgent de réagir.

Rennes / Charleville Mézières : 55-63
A égalité parfaite à l’entame de la dernière période (46-46), les Rennaises dominées au rebond et particulièrement maladroites, ont laissé les Ardennaises s’octroyer le match. Et pourtant, pendant de longues minutes, les Bretonnes ont rivalisé avec ce qu’il se fait de mieux dans le championnat grâce notamment à sa meneuse de jeu Fromholz (17 points), comme le souligne son entraîneur : « Céline est un modèle d’expérience et de rigueur. Elle montre le chemin à suivre à chacune de ses partenaires. » Malheureusement pour Rennes, Charleville retrouvait son adresse dans les dix dernières minutes sous l’impulsion de Mpacka (14 points), Behey (11 points) ou encore de l’inévitable Ouerghi (10 points, 10 rebonds). Malheureusement pour les locales c’est justement ce domaine qui allait pêcher (4 paniers inscrits en 10 minutes). Les Carolomacériennes prouvent une fois de plus, qu’il faudra compter sur elles jusqu’à la fin du championnat.

Nantes Rezé / Centre Fédéral : 83-57
Ce sont des Nantaises blessées qui sont entrées sur le terrain samedi soir, et c’est donc le Centre Fédéral qui en a fait les frais. En effet, les protégées de Guillon ont dominé de bout en bout la rencontre, avec une évaluation collective de 103 et cinq joueuses à 13 points et plus. Les partenaires de Brossais (13 points, 12 rebonds) n’ont laissé aucune chance à Medenou et compagnie malgré une Datchy (31 points) très en verve. Les filles de Gomez sont complètement passées aux travers (38 d’évaluation collective). Le Centre Fédéral devra se ressaisir avant d’accueillir les Niçoises samedi prochain.

Limoges / Pleyber Christ : 71-55
Diawara (22 points, 15 rebonds) a parfaitement guidé ses partenaires face à son ancien club, et Limoges remporte ainsi un quatrième succès consécutif. Les vaincues du jour ont pris un bien trop mauvais départ (20-6 à l’issue du premier acte) pour espérer autre chose. Malgré un sursaut d’orgueil orchestré par les recrues bretonnes de l’été (Mbacka 13 points, 7 rebonds - Désert 15 points et Coulibaly 11 points, 8 rebonds), les Limougeaudes ne se sont pas laissées surprendre pour autant, et ont su relever la tête dans un dernier quart de maîtrise (20-12). Limoges rééquilibre son bilan comptable (5v-5d) alors que le PCBC se retrouve de nouveau dernier en compagnie de Lyon, Marseille et Voiron.

Voiron / Armentières : 66-72
Les Voironnaises ne sont pas passées loin samedi soir. Malgré une grosse domination au rebond (47 c/34 pour les locales), les promues se sont battues jusqu’au bout à l’image de Recoura (15 points), Elong-Epée (10 points) ou encore Clémencon (7 points mais 6 rebonds et 5 passes décisives). En face, l’intenable Coumba (14 points, 10 rebonds) montrait la voie à Capelle (13 points, 7 rebonds et 4 passes décisives) and Co. Finalement les six petits points d’avance acquis dès l’entame du match (13-19 après 10 minutes de jeu), seront tout juste suffisant pour se défaire de solidaires voironnaises. Les joueuses de Clauss Lemarchand devront s’appuyer sur cette belle combativité pour leur suite de championnat.

Lot et Garonne / Strasbourg : 62-61
Dans un match où l’issue semblait s’ouvrir sur une victoire strasbourgeoise (33-41 à la mi-temps), c’est finalement les Lot et Garonnaises qui l’ont emporté. Les joueuses de Garnier n’ont jamais rien lâché et petit à petit elles ont grignoté leur retard (44-50 à l’entame du dernier acte). En rentrant enfin leurs lancer-francs dans les toutes dernières minutes, elles se sont octroyées un succès qui aurait très bien pu tomber dans les mains strasbourgeoises.

Audrey Dubrunfaut (FFBB)

Tags: