Vous êtes ici

EQUIPE DE FRANCE A FEMININE

"Leur rentrer dedans en premier"

Bellenger/IS/FFBB
par Julien Guérineau, à Rio - 16/08/2016
Endene Miyem, meilleure marqueuse de l’Equipe de France lors de la première phase (11,2 pts) s’attend à un combat physique en quart de finale face au Canada dans la nuit de mardi à mercredi (3h15).

Qu’attendez-vous du duel face au Canada en quart de finale ?

Ça va être intense. Maintenant en quart de finale, Canada, Espagne ça allait forcément être dur. J’espère qu’elles se disent la même chose. A nous d’être présentes. Leur dureté est leur marque de fabrique. Ce qui est bien c’est qu’on les connaît. On ne sera pas surprises et dès le début ça serait bien qu’on leur rentre dedans en premier. Depuis 2010 on les joue chaque été et on sait que c’est un match où on aura mal quand on va ressortir. Elles ont un jeu avec beaucoup d’écrans, beaucoup de mouvements et c’est toujours bien de jouer contre elles, ça nous force à beaucoup communiquer.

Dans quel état d’esprit avez-vous bouclé votre phase de poule ?

Nous sommes plutôt confiantes. La phase de poule ne s’est pas trop mal déroulée même si le match contre le Japon n’était pas forcément le meilleur. On a montré un bel esprit d’équipe et une envie de faire les choses ensemble.

A quel point avez-vous ressenti l’absence de Céline Dumerc lors des Jeux ?

Céline c’était le chef d’orchestre de cette équipe. Comme elle nous l’a souvent dit personne n’est irremplaçable. Elle faisait les choses d’une certaine façon. Olivia Epoupa et Amel Bouderra essayent de palier à son absence et le font très bien. Avec leurs atouts. Peut-être nous a-t-elle manqué dans sa connaissance du jeu. Elle pouvait être comme un deuxième coach sur le terrain.

Etes-vous surprise de l’impact d’Olivia Epoupa, meilleure joueuse de l’équipe à l’évaluation jusqu’à présent ?

Oui et non. C’est vrai qu’elle est jeune. Mais elle a aussi l’habitude de mener des équipes. Elle l’a fait dans les catégories de jeunes et n’est donc pas novice dans ce registre. Tout ce qu’elle a réalisé en U16, U18, U20 en étant MVP sont des choses qui lui permettent d’être là où elle est aujourd’hui et de gérer la situation aussi bien qu’elle le fait.

Avez-vous dans un coin de la tête une pensée pour un potentiel face-à-face avec les Etats-Unis en demi-finale ?

Franchement non. Je suis entièrement concentrée sur le Canada. Ou plutôt entièrement concentré sur le repos. Ce serait une erreur de déjà penser aux Etats-Unis.

Tags: 
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'