Vous êtes ici

Nationale féminine 1

Première défaite des Nantaises

08/10/2007
Alors que Nice assure difficilement à Marseille, Nantes chute à Armentières. Dunkerque, Basket Landes Strasbourg et Charleville l’emportent alors que Lyon, Marseille et le Centre Fédéral s’enfoncent un peu plus dans les profondeurs du classement.

 

Armentières / Rezé : 76-67
Rachel Coumba aura été le fer de lance des Armentiéroises samedi soir. Très présentes dans tous les secteurs (17 pts, 7 rbds et 6 int.), la recrue nordiste aura mis ses coéquipières sur la bonne voie. Leur collectif très complet a ensuite pris le relais pour conserver un écart tout au long de la partie. Avec 17 points d’avance à l’entame du dernier acte, le match était presque plié. Mais les tirs extérieurs des Nantaises et en particulier ceux de Ronot (3/3 à trois points) et d’Andreyeva (4/5) leur permirent de grappiller quelques points et de revenir à -6 à deux minutes de la fin. Hélas c’était bien trop tard pour espérer quoi que ce soit. Les Nordistes faisaient ansi chuter les co-leaders.

Marseille / Nice : 76-83
Avec trois quart-temps remportés sur les quatre possibles, les Marseillaises peuvent avoir des regrets tant leur entame de match fut médiocre (10-28 après 10 minutes). Morgan était intraitable samedi soir avec 25 points et 20 rebonds mais en face, Seguin (19 pts, 8 rbds et 5 int.) et Zubak (19 pts, 7 rbds) ne se laissaient pas impressionner. Une fois n’est pas coutume c’est toute l’équipe phocéenne qui se mettait au diapason pour causer des problèmes au leader du championnat. Cependant, en face, les inévitables Pognon (18 pts, 6 rbds et 10 pd) et Mirvic (16 pts, 6 rbds) faisaient parler tout leur talent. Petite victoire pour les Niçoises qui prennent seule la tête du championnat. Côté Marseillais,  ce match apporte beacoup d'espoirs pour la suite de la saison.

Charleville Mézières / Centre Fédéral : 80-69
En match avancé de la 3ème journée, les Ardennaises ont pris le dessus sur des Parisiennes bien emmenées par les cadres Tchatchouang (15 pts, 5 rbds) et Plagnard (20 pts). Mais les Carolomacériennes étaient supérieures dans tous les compartiments du jeu : 28 rebonds contre 22, meilleure adresse (56% à deux points et 75% à trois points alors que les parisiennes affichaient 46% à deux points et 50% à trois points), 12 interceptions contre 3, il n’en fallait pas plus au groupe de Yernaux pour s’imposer à domicile. Et si Herrscher retrouve son niveau (20 pts, 7 pd), plus rien n’est alors possible pour les jeunes pousses de l’INSEP. Victoire donc des Ardennaises qui se relancent après leur défaite de la semaine précédente dans les Landes.

Temple sur Lot / Basket Landes : 67-70
A n’en pas douter, le retour de Diouf fut la clé de la victoire samedi soir, à l’occasion du derby les opposant aux Lot et Garonnaises. Avec 15 points et 4 rebonds, Bineta fut très précieuse dans une équipe qui attendait son retour avec impatience tant le déficit de taille était important. Laborde et Le Gluher restaient fidèles à elles mêmes avec 17 points pour la première et 16 points pour la seconde. En face, Nedovic (15 pts, 9 rbds) et Martinez (21 pts, 5 rbds) tiraient leur épingle du jeu mais cela n’était pas suffisant face aux joueuses de Lafargue.

Roche Vendée / Pleyber Christ : 80-61
Dès les premières minutes, les Vendéennes poussent les bretonnes a mettre en place une zone pour contrer les différents assauts de Balat et Cie. Avec 10 points d’avance à la fin du 1er quart, les joueuses de Pouillot gèrent jusqu’au coup de sifflet final. Avec une Galland des grands jours (20 pts, 6 rbds, 8 int, et 7 pd), les joueuses de Simon manquent de réussite (0/13 à 3 pts) pour espérer l’emporter. Mbacka (19 pts, 6 rbds) une fois de plus, est bien présente, épaulée par Kernevez (14 pts, 5 rbds et 4 int.) mais le collectif vendéen tient bon avec Fouquez, Libicova (13pts chacune) ou encore Demortier (11 pts). A noter côté vendéen la blessure de Mylène Balat au genou et le retour de Coulibaly (championne d’Afrique avec le Mali) côté pleybérien.

Voiron / Dunkerque : 75-81
Face à une équipe de Dunkerque très solide physiquement, l’Etoile trop tendre a cédé dans un troisième quart temps fatal. Pourtant au début du match, les stellistes prenaient le match par le bon bout grâce à la percussion de Clémençon (8 pts) et aux contres menés par Recoura (22 pts). Mais en face Adler (12 pts) et Bal (14 pts) limitaient les dégâts. Voiron virait en tête à la pause grâce à une Nadrowska combative (45-40). De retour des vestiaires, Brumermane faisait étalage de son basket (25 pts) pour infliger un sévère 17-28 aux Voironnaises désorientées et désorganisées par la densité physique du match. Dans le dernier quart, les nordistes faisaient parler le métier pour conserver leur avance. Les voironnaises s’inclinent mais ont montré une fois de plus, de belles choses et un gros potentiel, face à une solide équipe de Nationale 1.

Strasbourg / Limoges : 56-53
Dans un match placé sous le signe de la maladresse (35% à 2 points et 21% à 3 points pour les strasbourgeoises contre 33 % à 2 points et 27% à 3 points pour les limougeaudes), ce sont les Alsaciennes qui s’en sont le mieux sorties. Grâce à l’activité de Fall (17 pts et 14 rbds), les joueuses de Loucif l’emportent de trois petits points face à Jomby (16 pts) and co qui enregistraient, le retour de leur africaine Diawara (9 pts et 11 rbds). Cela n’a pas suffit pour s’imposer et les partenaires de Donnez (seulement 5 pts) devront se ressaisir au plus vite de leur mauvais début de championnat (3 défaites pour 1 victoire).

Rennes / Lyon : 82-69
L’écart est flatteur pour des Rennaises qui ont dominé leur sujet que dans les dernières minutes. Elles ont pu s'appuyer sur la talentueuse Assilaméhou (23 pts et 8 rbds) qui n’a pas hésité pas à prendre ses responsabilités et sur une Fébrissy des grands jours (22 pts à 7/9), malgré son début de match chaotique (3 pertes de balles). Face à des Rennaises très combatives, l’équipe de Le Bris subissaient les assauts rennais (26 fautes au total). A l’image de Maurice (7 pts à 3/14) les Lyonnaises étaient bousculées et Legoupil, bien prise par Fébrissy, n’apportaient guère plus à son équipe (7 pts). La précieuse Morel faisait le travail au rebond (10 prises dont 8 offensifs) alors que Tchoumba prenait intelligemment ses responsabilités (12 pts et 9 rbds). Laskova (23 pts et 10 rbds) à elle seule, maintenait son équipe à flot. Et malgré un dernier sursaut d’orgueil orchestré par Gounon (13 pts), les sorties pour cinq fautes de Legoupil, Gounon et Maurice précipitaient les lyonnaises vers une 4ème défaite en autant de match. Côté rennais, la satisfaction était d’abord celle de l'avoir emporté sans l’intérieure titulaire Brisson (fracture de fatigue), et surtout de signer un succès important dans l’optique du maintien.

Audrey DUBRUNFAUT (FFBB)

Tags: