Vous êtes ici

Nationale Féminine 1 (9e journée)

Un fauteuil pour quatre leaders

12/11/2007
Dunkerque qui impose son physique et son jeu aux dépens de l’armada niçoise, tout comme Basket Landes qui fait chuter le leader nantais au terme d’une rencontre plus qu’indécise, c’est ainsi que quatre équipes (Dunkerque, Basket Landes, Charleville et Nantes) se retrouvent en pôle position. Pendant ce temps le promu rennais remporte un large succès à Marseille et Strasbourg assure face à Voiron. Limoges revient petit à petit dans ce championnat sonne, par la même occasion, le coup d’arrêt des jeunes pousses du CFBB. Charleville, Pleyber Christ et Armentières assure les points de la victoire. Lyon est seul dernier de NF1.

Centre Fédéral / Limoges : 51-61
Vendredi soir, en match avancé de cette 9ème journée, les Limougeaudes ont enregistré une quatrième victoire consécutive, aux dépens de parisiennes trop maladroites (29% à 2 points, 12% à 3 points et 57% aux lancers francs). Sans trop briller à l’image des 48 d’évaluation collective et malgré une certaine absence au rebonds (28 prises contre 50) les partenaires de Donnez (14 points) ont assuré l’essentiel.

Basket Landes / Rezé Nantes : 69-61
Le leader nantais, malgré une plus forte adresse (40% contre 38 à 2 points, 38% contre 30 à 3 points et 76% contre 58% aux lancers francs) et une plus grande présence au rebonds (41 contre 39) est tombé à Laboubère. Les partenaires d’Andreyeva (18 points, 7 rebonds) prenaient pourtant le meilleur départ en muselant parfaitement les intérieurs landaises (Lecoultre et Drozg : 6 points et Sylva : 3 points) déjà à la peine en l’absence de Diouf (34-38 à la mi-temps). Mais, comme à leurs habitudes, les Landaises ne baissent pas les bras et capitaine Le Gluher (20 points, 7 rebonds) montrait la voie à ses partenaires face à son ancienne équipe, malgré Vicente Santa Cruz qui dirigeait son équipe d’une main de maître (15 points, 6 rebonds et 6 passes décisives). Laborde (13 points, 6 rebonds) épaulait alors Le Gluher et en face, M’Bah soignait ses statistiques (13 points dont 4/6 à 3 points). Les nombreux supporters ont dû attendre les dernières minutes et tout le culot de la jeune Lafaye (3 tirs primés dans la dernière période) pour voir leur équipe empocher un précieux succès.

Dunkerque / Nice : 75-62
Nice est encore tombé ce week-end, la faute à des Dunkerquoises omniprésentes. Avec une énorme Brumermane (30 points, 19 rebonds pour une évaluation personnelle de 45), les Maritimes ont dominé le leader pendant 40 minutes. Impériales au rebond (54 contre 32), adroites sur la ligne de réparation (15/17), collectives en attaque (20 passes décisives), les joueuses de Devos ont fait le match qu’il fallait pour faire tomber l’armada niçoise. Même si Mirvic (22 points) et Morgan (16 points, 8 rebonds) sont dans leurs standards, cela est insuffisant face à Adler (22 points, 8 rebonds) et compagnie. Dunkerque s’empare ainsi de la première place avec trois autres formations.

Strasbourg / Voiron : 83-73
Voiron est tombé face à une belle équipe strasbourgeoise. Les dix joueuses alsaciennes ont répondu présentes samedi soir. Avec six joueuses à 8 points et plus Abdel Loucif a pu faire participer tout le monde à la fête, aux côtés des habituelles Radunovich (15 points, 4 rebonds), Fall (12 points, 9 rebonds) ou encore Drago (13 points, 5 int. et 4 passes décisives). Alors qu’en face, seules les intérieures Tarnai (24 pts, 7 rbds) et Nadrowska (18 pts, 7 rbds) étaient dans le coup. L’équipe de Clauss Lemarchand fait du surplace et n’a plus gagné depuis la 3ème journée.

Pleyber Christ / Lyon : 85-69
La voilà la 2ème victoire bretonne ! Grâce notamment à une adresse retrouvée (34/65 à 2 points et 16/20 aux lancers francs). Mbacka continue d’apporter tout son talent à son équipe (24 points, 7 rebonds) mais elle n’est plus seule… En effet, les recrues de cet été, jusque là décevantes, ont pris leurs responsabilités samedi du côté de la salle Jean Coulon. Ainsi Désert (16 points, 6 rebonds) et Coulibaly (20 points, 18 rebonds) réalisent une belle partie. Côté lyonnais, rien ne va plus, seules les intérieures Maurice (19 points, 7 rebonds) et Laskova (20 points, 5 rebonds) répondent aux assauts bretons. Lyon est désormais seul à la dernière place du championnat.

Charleville / Lot et Garonne UST : 66-52
Grâce à un excellent 3ème quart temps (21-5), les Ardennaises ne se sont pas fait surprendre à domicile. Avec Senghor qui capte quelques rebonds (9), Contessi qui retrouve son adresse (13 pts à 50%) et sa vista (5 passes décisives), et Herrscher qui a définitivement pris ses marques au sein du collectif carolomacérien avec 14 points et 4 rebonds, difficile alors pour les partenaires de Minart de rivaliser. L’absence au rebond (19 contre 37 pour les locales) et leur maladresse aux lancers francs (6/15) ne les aide guère plus. Malgré Nedovic (14 pts) et Baque (12 pts), les Lot et Garonnaises ont montré un bien triste visage samedi soir, à l’image du petit 35 d’évaluation collective. Charleville s’installe en haut du classement aux côtés de Dunkerque, Basket Landes et Nantes.

Marseille / Rennes : 67-79
Le jeu rennais est un jeu à risques. C’est pourquoi régulièrement, les partenaires de Gorjeu perdent de nombreux ballons. Mais samedi soir, même avec 25 balles perdues, les Bretonnes étaient bien trop adroites et bien trop supérieures aux Marseillaises, pour qu’Héliès et ses partenaires puissent y croire. Habituellement portée par Seguin (11 points), mais surveillée de près samedi soir, les phocéennes ont retrouvé une Verain (22 points) efficace. Mais les Rennaises étaient au dessus, en tirant à 57 % à 2 points, 50% à 3 points et 80% aux lancers francs, nul ne pouvait empêcher Rennes de repartir avec la feuille. Avec une meneuse qui pose son empreinte sur le match à la mode « Vicente » ( 23 points, 6 rebonds et 4 passes décisives), des extérieurs d’expérience qui font le métier (Fébrissy à 13 points), des jeunes qui répondent présentes à l’appel du coach comme Gaubert (13 points, 8 rebonds) et la précieuse Morel (12 points, 5 rebonds) qui continue son travail de sape, vous comprendrez comment l’équipe promue de Prud’homme a obtenu un bilan comptable très positif (6 victoires pour 3 défaites).

Armentières / Roche Vendée : 83-51
Appliquées et sérieuses dès les premières minutes de jeu, les Armentiéroises ont maîtrisé la rencontre de bout en bout. Emmenées par une Brémont très en verve (15 points à 80%, 4 passes décisives et 4 int.), les joueuses de Lalart n’ont jamais laissé d’espoirs à leurs adversaires du jour. Les Vendéennes ont manqué d’application (30 balles perdues) et d’adresse (36% à 2 points et 9 % à 3 points) pour espérer lutter à armes égales avec les Nordistes. D’autant plus lorsque le coach adverse, fait des changements sans que cela ne change la donne sur le parquet, comme le prouve la répartition des points des SOA (5 joueuses à 11 points et plus).

Audrey Dubrunfaut (FFBB)

Tags: