Vous êtes ici

Equipe de France féminine - Prépa Euroféminin

La France s'incline face à la Turquie

Fabrice Canet / FFBB sur place à Rennes - 14/06/2019
A Rennes, les joueuses de l’Equipe de France s’inclinent lors de leur 3e match de préparation, face à la Turquie 65-74. Maladroites et dominées défensivement les joueuses de Valérie Garnier devront réagir demain face à la Russie à 20h30 à la Glaz Arena de Cesson-Sévigné.

Les Tricolores connaissent une entame plus que délicate. En panne d’adresse et dominées au rebond, les joueuses de Valérie Garnier subissent et prennent un premier éclat dans le premier quart-temps : 13-21.

La défense de zone très agressive des Turques continue d’annihiler le jeu d’attaque des Bleues. Les nombreux changements sont sans effet immédiat et l’écart gonfle (15-32, 17 pts de retard à la 15e !). Il faut alors un tir à 3 pts de Marine Johannes pour stopper un fâcheux 0/8 à 3 pts, bien suivi par Sara Chevaugeon, pour ramener les françaises à 11 longueurs à 4’46 de la pause : 21-32. Plus en place défensivement et avec un meilleur rythme, la France fait enfin jeu égal et rejoint les vestiaires avec seulement 8 pts de retard, grâce notamment à un tir au buzzer, façon Marine Johannes (qui termine meilleure marqueuse de la rencontre avec 15 pts, 4 rebonds et 3 passes en 28 min), à 3 pts : 29-37.

En 3e période la défense turque est de nouveau en place et l’adresse semble de nouveau échapper aux Tricolores qui peinent à scorer alors que tout semble plus facile pour les coéquipières d’Alben, qui reprennent le large à la fin du 3e quart : (+14) 43-57.

Dans l’ultime période, malgré son retard au score conséquent, la France ne lâche rien. Les Bleues se battent sur toutes les balles à l’image d’Olivier Epoupa, auteure d’une action d’éclat sur interception. Malgré un rapprochement dans les dernières minutes la maîtrise est Turque ce soir et la France s’incline pour la première fois dans cette préparation sur le score de 65 à 74.

L’intérieure Turque, Kiah Stokes est élue MVP Pierre Lannier de cette rencontre (10 pts en 25 min - 5/7 aux tirs - 10 rebonds) 

France - Turquie : 65 à 74 (Glaz Arena : 3212 spectateurs)

Valérie Garnier, entraîneur de l'Equipe de France féminine : "Comme je l’ai dit aux joueuses, on a oublié nos valeurs ce soir. On n’a pas été efficace dans notre sélection de tirs. Ils faut retrouver notre identité, celle qu’on a essayé de mettre en place depuis le début de la préparation. Il faut retrouver des ressources défensives et notamment aux rebonds où Stokes nous a dominé. On a été gênée par leur alternance défensive. C’est la première fois depuis le début de la préparation qu’on est en difficulté. C’est un avertissement mais ce match doit rester une piste de travail intéressante."

Marine Johannès : "On a déjoué ce soir, ce n’était pas l’Ukraine en face. On n’a pas fait un bon match mais c’est mieux que ça arrive maintenant que pendant l’Euro.
Notre sélection de shoot n’était pas bonne, avec beaucoup de tirs compliqués, pas dans le bon timing. Les Turques font un bon match mais nous nous sommes mises toutes seules en difficulté."

 

Serbie - Russie : 67-76
Lors de la première rencontre du tournoi de Rennes, c’est la Russie qui l’emporte face à la jeune équipe Serbe : 76-67. Après avoir pris un bon départ les joueuses de Vladan Cubric se laissent remonter par la Serbie de Marina Maljkovic qui prend 7 longueurs d’avance à la pause sur un tir au buzzer : 42-35. En seconde mi-temps les Russes font la différence sur de l’adresse et sur l’agressivité offensive, qui offre un nombre important de lancers-francs (24/27) et permet à la Russie de l’emporter de 9 points.

Samedi 15 juin, la France jouera à 20h30 contre la Russie. 18h00 : Serbie / Turquie

Billetterie : cliquez ici

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'