Vous êtes ici

Eurocoupe féminine - Finale retour

Lattes Montpellier est passé à côté

Arnaud Dunikowski (LFB) - 10/04/2019
Battu par Orenburg en finale retour de l'Eurocoupe (57-75), le BLMA a vu ses rêves de titre s'envoler malgré l'avantage du terrain et le succès de l'aller. Les partenaires d'Ornella Bankolé (15pts) n'ont jamais réussi à résoudre leur défaillance au rebond et stopper le duo Jones-Wheeler.

Eurocoupe féminine - Finale retour

Lattes Montpellier - Orenburg (RUS) 57-75 (16-18; 11-17; 12-19; 18-21)
Dans une ambiance brûlante, Orenburg montre dès les premières secondes qu'il est bien venu pour jouer les trouble-fête. La deuxième faute de Helena Ciak (2') et une formation russe très présente au rebond offensif confirment le début de match piano des Gazelles (9-8, 5'). Taylor Wurtz puis Endy Miyem, de loin, lancent un premier assaut (15-8, 7') mais Brionna Jones (12pts dans ce quart-temps) et ses copines y répondent immédiatement (16-18, 10').

A chaque panier lattois, la réponse adverse est quasi instantanée. Symbole de cette guerre des tranchées, le temps mort pris par Thibaut Petit alors que le BLMA ne pointe qu'à -4 (20-24, 14'). Lattes Montpellier semble marquer le pas et Erica Wheeler, en déséquilibre, trouve le cercle au buzzer (23-29, 18'). La fin de la première mi-temps est compliquée pour un BLMA qui subit l'agressivité russe et regagne les vestiaires avec du retard (27-35).

La pause n'a visiblement pas changé les choses côté lattois, Orenburg continue sur sa lancée avec une défense imperméable (27-39, 22'). L'énergie de Romane Bernies et Ornella Bankolé redonne du rythme aux Gazelles qui reviennent (35-41, 24') mais la quatrième faute de Ciak risque de compliquer l'équation pour le BLMA. En manque de réussite et sans sa tour de contrôle, Lattes Montpellier est au bord du K-O (39-54, 30').

Porté par une Ornella Bankolé déchaînée, Lattes Montpellier ne veut pas rendre les armes (46-57, 33'). Sami Whicomb profite du flottement dans le camp russe pour ramener son équipe sous la barre des 10 points (51-60). Wheeler, encore elle, climatise la salle d'un gros shoot dans le corner (53-66, 36'). Les Gazelles jettent leurs dernières forces dans la bataille mais de manière désordonnée. Dominé au rebond (52 dont 18 offensifs pour Orenburg), sans adresse et avec une Helena Ciak ciblée, le BLMA s'incline logiquement dans cette finale retour et voit le trophée lui filer entre les doigts. Rageant !

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'