Eurocoupe féminine

Coupes d'Europe féminines
Eurocoupe qui rit, Euroligue qui pleure
Première soirée contrastée sur le front européen pour les clubs français puique les trois représentants tricolores en Euroligue ont perdu alors que dans le même temps, en Eurocoupe, Basket Landes et C...
L'Europe ambitieuse
Bourges, Lattes Montpellier et Lyon en Euroligue, Basket Landes, Charleville-Mézières et Roche Vendée en Eurocoupe représenteront la France dans les deux compétitions européen...
Lattes Montpellier est passé à côté
Battu par Orenburg en finale retour de l'Eurocoupe (57-75), le BLMA a vu ses rêves de titre s'envoler malgré l'avantage du terrain et le succès de l'aller....
Le grand soir pour le BLMA
Vainqueur de quatre points lors du match aller à Orenbourg, le Basket Lattes Montpellier Association peut devenir la sixième équipe française à soulever une coupe d'Europe. Réponse ce soir à partir de 20h45, en direct sur RMC Sport, pour la finale retour de l'Eurocoupe.
Première bataille pour le BLMA
Aux commandes de la finale aller pendant 37 minutes, Lattes Montpellier est reparti d'Orenburg avec une très courte avance qui ne pèsera pas grand-chose dans une semaine (75-71). Les Gazelles aur...
Première manche en Russie
Ce mercredi (16h), Lattes Montpellier va vivre la première finale européenne de...
Une finale bien méritée
Le plus dur reste à faire
Un goût d'inachevé

Pages

Eurocoupe qui rit, Euroligue qui pleure

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 1

Kursk (RUS) - Lyon 79-64
En tête après 30 minutes de jeu (47-48), les Lionnes ont sombré dans le dernier quart-temps, notamment en défense (32pts encaissés). Nathalia Zhedik (19pts) et Dewanna Bonne (18pts) ont fait mal à Lyon. Helena Ciak, qui a passé deux saisons à Kursk, a terminé meilleure marqueuse de son équipe (14pts, 7rbds).

Venise (ITA) - Bourges 73-63
En panne sèche durant la première mi-temps (44-23), Bourges a eu le mérite de s'accrocher par l'intermédiaire du duo Yacoubou (14pts en 16') - Coleman (16pts). Côté italien, Elise Penna et Laura Macchi, en sortie de banc, on marqué 14 points chacune. Il faudra rectifier le tir dès la semaine prochaine face à l'USK Prague de Valériane Ayayi.

Lattes Montpellier - Sopron (HUN) 53-66
Comme les Tango, les Gazelles ont raté leur début de match (25-39 à la pause). Les 19 points de Gabby Williams sont la seule satisfaction d'une soirée compliquée pour le BLMA dont l'adresse (30% de réussite; 3/23 à 3-pts) et le collectif (seulement 5 passes décisives) ont été défaillant.

Eurocoupe féminine - Journée 1

Basket Landes - Cadi La Seu (ESP) 65-60
Auteur d'un départ canon (23-7, 10'), Basket Landes avait perdu son avance à la pause (35-31). Il a ensuite fallu batailler férocement face à une formation espagnole qui n'a rien lâché à l'image de Tinara Moore (14pts, 9rbds). Heureusement, les partenaires de Céline Dumerc (8pts, 5rbds, 4 passes) ont réussi à préserver l'essentiel, dans la douleur.

Charleville-Mézières - Liège (BEL) 81-48
Sans trembler, les Flammes ont idéaliement lancé leur campagne européenne. Avec 20 points d'avance à mi-parcours (44-24), les partenaires de Katie Lou Samuelson (16pts, 10rbds) n'ont pas tergiversé puisque l'écart n'a jamais cessé de grandir. Amel Bouderra (11pts, 10 passes) et Nadia Colhado (12pts, 15rbds) ont ausi réalisé un double-double.

Jeudi 17 octobre
Fribourg (SUI) - Roche Vendée / 19h30

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Date d’écriture: 
Jeudi, 17. Octobre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Première soirée contrastée sur le front européen pour les clubs français puique les trois représentants tricolores en Euroligue ont perdu alors que dans le même temps, en Eurocoupe, Basket Landes et Charleville-Mézières ont gagné. Ce soir, Roche Vendée entre en lice pour son bizutage continental (19h30 à Fribourg).

L'Europe ambitieuse

Corps: 

Euroligue féminine

Groupe A : Braine (BEL), Prague (CZE), Cukurova (TUR), Venise (ITA), Bourges, Orenburg (RUS), Riga (LAT), Ekaterinbourg (RUS)
Groupe B : Lyon, Fenerbahce (TUR), Gdynia (POL), Lattes Montpellier, Sopron (HUN), Schio (ITA), Girone (ESP), Kursk (RUS)

La formule

Saison régulière : 2 groupes de 8 équipes, les 4 premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les 1/4 de finale. Les équipes classées 5 et 6 sont reversées en 1/4 de finale de l'Eurocoupe.
Playoffs : 1/4 de finale en deux manches gagnantes avec matches 1 et 3 chez le mieux classé au rankig puis Final 4 dans un lieu déterminé en cours de saison par la FIBA.

Tenant du titre : UMMC Ekaterinbourg (RUS)

Les chances françaises : placé dans un groupe relevé avec les vainqueurs 2019 de l'Euroligue (Ekaterinbourg) et de l'Eurocoupe (Orenburg), Bourges croisera aussi la route de Prague. L'expérience à ce niveau des recrues (Yacoubou, Eldebrink, Dabovic) sera un plus indéniable pour des Tango qui peuvent viser le top 4 en fin de saison. Dans le groupe B, Lattes Montpellier et Lyon ont les armes pour finir dans la première moitié du classement. Plus homogène, ce groupe où tout sera possible pour les Gazelles et les Lionnes est composé d'un poids lourd (Kursk) et de valeurs sûres (Schio, Sopron, Fenerbahce).

Journée 1

Mercredi 16 octobre
Kursk (RUS) - Lyon / 18h00 - FIBA TV
Venise (ITA) - Bourges / 19h30 - FIBA TV
Lattes Montpellier - Sopron (HUN) / 20h00 - FIBA TV

Eurocoupe féminine

Groupe A : Gorzow (POL), Botas (TUR), Ramla (ISR), KP Brno (CZE)
Groupe B : Spartak Moscou (RUS), MBA Moscou (RUS), Pristina (KOS), Besiktas (TUR)
Groupe C : Umea (SWE), Polkowice (POL), Kayseri (TUR), Orman Genclik (TUR)
Groupe D : WBC Enisey (RUS), Hatay (TUR), Minsk (BLR), Ruzomberok (SVK)
Groupe E : Bydgoszcz (POL), Galatasaray (TUR), Lulea (SWE), Spesci (ROM)
Groupe F : Salamanque (ESP), Györ (HUN), Olivais (POR), Gernika (ESP)
Groupe G : Olympiacos (GRE), Cegled (HUN), Valence (ESP), Namur (BEL)
Groupe H : Miskolc (HUN), Basket Landes, Cadi La Seu (ESP), PEAC Pecs (HUN)
Groupe I : Szekszard (HUN), Keltern (GER), Herner (GER), Wavre Ste-Catherine (BEL)
Groupe J : Charleville-Mézières, Fribourg (SUI), Roche Vendée, Liège (BEL)

La formule

Saison régulière : 10 groupes de 4 équipes, les 2 premiers de chaque groupe et les 2 meilleurs troisièmes de chaque conférence sont qualifiés pour le premier tour des playoffs.
Playoffs : les qualifiés sont classés de 1 à 24. Les 8 premiers vont en Top 16, les 16 autres jouent un tour de playoffs. Tous les tours se font en matches aller/retour avec prise en compte du goal average particulier. Le match retour se joue chez le mieux classé au ranking. En quarts de finale, intégration de 4 équipes issues de l'Euroligue.

Tenant du titre : Orenburg (RUS)

Les chances françaises : sur le papier, les trois représentants tricolores ont les moyens de terminer à l'une des deux premières places de leur groupe. La suite de leur parcours dépendra du ranking effectué à l'issue de la première phase. Basket Landes aura du pain sur la planche avec notamment deux clubs hongrois habitués de l'Eurocoupe. Pour sa première campagne européenne, Roche Vendée devrait se battre avec Charleville-Mézières pour sortir en tête du groupe J.

Journée 1

Mercredi 16 octobre
Basket Landes - Cadi La Seu (ESP) / 20h00 - FIBA TV
Charleville-Mézières - Liège (BEL) / 20h00 - FIBA TV

Jeudi 17 octobre
Fribourg (SUI) - Roche Vendée / 19h30

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Date d’écriture: 
Mardi, 15. Octobre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Bourges, Lattes Montpellier et Lyon en Euroligue, Basket Landes, Charleville-Mézières et Roche Vendée en Eurocoupe représenteront la France dans les deux compétitions européennes de clubs qui débutent mercredi. Six formations qui peuvent nourrir de belles ambitions cette saison sur la scène continentale.

Lattes Montpellier est passé à côté

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale retour

Lattes Montpellier - Orenburg (RUS) 57-75 (16-18; 11-17; 12-19; 18-21)
Dans une ambiance brûlante, Orenburg montre dès les premières secondes qu'il est bien venu pour jouer les trouble-fête. La deuxième faute de Helena Ciak (2') et une formation russe très présente au rebond offensif confirment le début de match piano des Gazelles (9-8, 5'). Taylor Wurtz puis Endy Miyem, de loin, lancent un premier assaut (15-8, 7') mais Brionna Jones (12pts dans ce quart-temps) et ses copines y répondent immédiatement (16-18, 10').

A chaque panier lattois, la réponse adverse est quasi instantanée. Symbole de cette guerre des tranchées, le temps mort pris par Thibaut Petit alors que le BLMA ne pointe qu'à -4 (20-24, 14'). Lattes Montpellier semble marquer le pas et Erica Wheeler, en déséquilibre, trouve le cercle au buzzer (23-29, 18'). La fin de la première mi-temps est compliquée pour un BLMA qui subit l'agressivité russe et regagne les vestiaires avec du retard (27-35).

La pause n'a visiblement pas changé les choses côté lattois, Orenburg continue sur sa lancée avec une défense imperméable (27-39, 22'). L'énergie de Romane Bernies et Ornella Bankolé redonne du rythme aux Gazelles qui reviennent (35-41, 24') mais la quatrième faute de Ciak risque de compliquer l'équation pour le BLMA. En manque de réussite et sans sa tour de contrôle, Lattes Montpellier est au bord du K-O (39-54, 30').

Porté par une Ornella Bankolé déchaînée, Lattes Montpellier ne veut pas rendre les armes (46-57, 33'). Sami Whicomb profite du flottement dans le camp russe pour ramener son équipe sous la barre des 10 points (51-60). Wheeler, encore elle, climatise la salle d'un gros shoot dans le corner (53-66, 36'). Les Gazelles jettent leurs dernières forces dans la bataille mais de manière désordonnée. Dominé au rebond (52 dont 18 offensifs pour Orenburg), sans adresse et avec une Helena Ciak ciblée, le BLMA s'incline logiquement dans cette finale retour et voit le trophée lui filer entre les doigts. Rageant !

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale retour
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Avril 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Battu par Orenburg en finale retour de l'Eurocoupe (57-75), le BLMA a vu ses rêves de titre s'envoler malgré l'avantage du terrain et le succès de l'aller. Les partenaires d'Ornella Bankolé (15pts) n'ont jamais réussi à résoudre leur défaillance au rebond et stopper le duo Jones-Wheeler.

Le grand soir pour le BLMA

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale retour

Mercredi 10 avril à 20h45
Lattes Montpellier - Orenburg (RUS) - RMC Sport 4
En Russie il y a une semaine, le combat avait duré 40 minutes. Et si les Gazelles l'avaient globalement dominé (37 minutes devant au score, 0 pour Orenburg), elles n'ont jamais réellement pris l'ascendant et sont donc restées sous la menace des Russes. Solides en défense, les partenaires de Helena Ciak (18pts, 12rbds) ont résisté héroïquement pour ne pas se faire doubler. Symbole d'une finale aller d'une extrême intensité et alors que l'on pensait voir les deux équipes se quitter sur le plus petit des écarts, Samantha Whticomb est sortie du bois pour planter, au buzzer, un missile dont elle seule a le secret. Trois points de plus qui pourraient être d'une grande importance ce soir.

Aller : Lattes Montpellier 75-71

Le chiffre : 5
Il s'agit du nombre d'équipes féminines françaises ayant remporté au moins une coupe d'Europe dans l'histoire. Bourges (3 Euroligue, 1 Eurocoupe, 1 Coupe Ronchetti), Valenciennes (2 Euroligue), Villeneuve d'Ascq (1 Eurocoupe), Pays d'Aix (1 Eurocoupe) et Tarbes (1 Coupe Ronchetti) espèrent bien voir Lattes Montpellier les rejoindre dans ce cercle très fermé.

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale retour
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Avril 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur de quatre points lors du match aller à Orenbourg, le Basket Lattes Montpellier Association peut devenir la sixième équipe française à soulever une coupe d'Europe. Réponse ce soir à partir de 20h45, en direct sur RMC Sport, pour la finale retour de l'Eurocoupe.

Première bataille pour le BLMA

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale aller

Orenburg (RUS) - Lattes Montpellier 71-75 (22-28; 16-14; 18-17; 15-16)
Parmi les meilleures attaques de la compétition, Lattes Montpellier est logiquement entré avec détermination dans cette finale aller. En s'appuyant sur le trio Helena Ciak - Taylor Wurtz - Diandra Tchatchouang (6pts chacune dans le 1er QT), le BLMA a pris les commandes. Côté Orenburg, Brionna Jones s'est illustrée en permettant à son équipe d'être au contact après 10 minutes (22-28). Le chantier de l'intérieur américaine (10pts à la pause) a un temps perturbé les Gazelles (30-31, 13') avant qu'Ana Dabovic ne sorte de sa boîte pour donner un peu d'air à son équipe (32-42, 17'). Mais un 6-0 russe en fin de quart-temps a sonné comme un avertissement avant de rejoindre les vestiaires (38-42).

Sur sa lancée, Orenburg a rapidement recollé en profitant des largesses défensives lattoises (42-42, 22'). La réaction des Gazelles n'a pas tardé et une belle présence au rebond offensif les a remis dans la bonne direction. Dans la dernière minute, un rush de Wheeler puis un 3pts signé Medvedeva ont préservé le suspense avant le dernier acte (56-59, 30'). Un quatrième quart-temps débuté tambour battant par les deux équipes avec Wheeler et Jones pour Orenburg, Bankolé et Ciak côté BLMA (66-66, 34'). Plusieurs fois, le club russe a eu l'opportunité de passer devant mais la défense des Gazelles a tenu bon durant de longues minutes. Au buzzer, Samantha Whitcomb, plutôt discrète jusque là, a trouvé le cercle de loin offrant quatre points d'avance au BLMA au terme d'une finale aller intense et engagée.

Match retour le mercredi 10 avril (20h45 en direct sur RMC Sport 4)

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale aller
Auteur: 
Arnaud DUNIKOWSKI
Date d’écriture: 
Mercredi, 3. Avril 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Aux commandes de la finale aller pendant 37 minutes, Lattes Montpellier est reparti d'Orenburg avec une très courte avance qui ne pèsera pas grand-chose dans une semaine (75-71). Les Gazelles auront l'avantage de jouer à domicile avec, au bout, la possibilité de soulever le premier trophée européen de leur histoire.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">That’s how you call GAME <a href="https://twitter.com/SamBam32?ref_src=twsrc%5Etfw">@SamBam32</a> !! <a href="https://twitter.com/BasketLMA?ref_src=twsrc%5Etfw">@BasketLMA</a> will return home with a -point advantage! <a href="https://twitter.com/hashtag/EuroCupWomen?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EuroCupWomen</a><a href="https://twitter.com/BasketballAus?ref_src=twsrc%5Etfw">@BasketballAus</a> <a href="https://twitter.com/seattlestorm?ref_src=twsrc%5Etfw">@seattlestorm</a> <a href="https://twitter.com/basketlfb?ref_src=twsrc%5Etfw">@basketlfb</a><br><br> <a href="https://t.co/Kk1sRiJNYs">https://t.co/Kk1sRiJNYs</a> <a href="https://t.co/D4DETsL70D">pic.twitter.com/D4DETsL70D</a></p>&mdash; EuroCup Women (@EuroCupWomen) <a href="https://twitter.com/EuroCupWomen/status/1113469591148044288?ref_src=twsrc%5Etfw">3 avril 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Première manche en Russie

Corps: 

Eurocoupe féminine - Finale aller

Mercredi 3 avril

Orenburg (RUS) - Lattes Montpellier / 16h
Comme toujours dans les matches couperets d'Eurocoupe, il faudra soigner la manche aller pour ne pas hypothéquer ses chances au retour surtout qu'un trophée est au bout de ces deux fois 40 minutes. Les Gazelles auront certes l'avantage du terrain mais il faudra d'abord gérer un délicat déplacement en Russie. Côté Orenburg, le danger viendra principalement de l'axe 1-5 américain composé d'Erica Wheeler et Brionna Jones. Les joueuses de Thibaut Petit sont être dans une grande forme, à l'image de leur demi-finale retour contre Girona la semaine dernière (+29), et prêtes à aller au combat. Pour écrire leur histoire.

Le chiffre : 2
Elles sont deux lattoises à avoir déjà soulevé l'Eurocoupe dans leur carrière. Il s'agit de Diandra Tchatchouang et Helena Ciak, vainqueurs en 2016 lorsqu'elles évoluaient à Bourges. Blessée de longue date, Marielle Amant ne participera pas à la finale 2019 mais elle pourra donner quelques précieux conseils à ses partenaires puisqu'elle en a joué 3 (2011 avec Arras, 2015 et 2016 avec Villeneuve d'Ascq) et gagné une (2015).

Match retour le mercredi 10 avril

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Finale aller
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mardi, 2. Avril 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce mercredi (16h), Lattes Montpellier va vivre la première finale européenne de son histoire. Les partenaires de Diandra Tchatchouang se rendent en Russie, à Orenburg, avec l'ambition d'y faire un coup. Avant de recevoir la finale retour, dans une semaine, à Lattes.

Une finale bien méritée

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale retour

Lattes Montpellier - Girona (ESP) 98-69
Aux commandes d'entrée de match, Lattes Montpellier s'est appliqué à ne laisser aucune chance à son adversaire (25-17, 10'). L'adresse (10/16 à 3-pts à la pause) des partenaires d'Ornella Bankolé (19pts) a permis aux Gazelles de faire la différence dans le deuxième quart-temps (55-30, 20'). La pause n'a pas coupé les ailes du BLMA qui, au contraire, a accentué son avance (79-46) en s'appuyant sur Endy Miyem (15pts, 6rbds), Ana Dabovic (14pts), Taylor Wurtz (13pts) ou encore Samantha Whitcomb (13pts). A l'abri, les joueuses de Thibaut Petit ont pu savourer pleinement la fin de match et leur qualification pour la finale de l'Eurocoupe.

Lattes Montpellier qualifié 167-135

Orenburg (RUS) - Schio (ITA) 67-62
Orenburg qualifié 134-123

Programme de la finale

Lattes Montpellier est la cinquième équipe française à jouer une finale d'Eurocoupe (Pays d'Aix 2003 & 2006, Arras 2011, Villeneuve d'Ascq 2015 & 2016 et Bourges 2016).

Mercredi 3 avril
Orenburg (RUS) - Lattes Montpellier

Mercredi 10 avril
Lattes Montpellier - Orenburg (RUS)

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 29. Mars 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Contrairement au match aller, Lattes Montpellier n'a pas tremblé et a, devant son public, décroché sa place en finale de l'Eurocoupe. Coriace chez lui, Girona n'a tenu que 10 minutes avant de rendre les armes devant la supériorité des Gazelles. Le BLMA affrontera Orenburg pour le titre les 3 et 10 avril prochains et en ayant l'avantage du terrain.

Le plus dur reste à faire

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale retour

La courte victoire en terre catalane la semaine dernière doit pousser les partenaires d'Endy Miyem à la prudence, surtout en raison du scénario du match qui a vu les Gazelles passer de +18 (57-39, 30') à +1 en même pas 10 minutes. L'essentiel avait finalement été préservé mais le BLMA est prévenu, Girona ne lâchera pas. Devant son public, la formation lattoise doit faire le boulot comme lorsqu'il avait fallu remonter 19 points à Venise en janvier dernier. A la clé, une place en finale de l'Eurocoupe que seuls quatre clubs français ont réussi à atteindre* depuis la création de la compétition en 2003.

*Pays d'Aix (2003, 2006), Arras (2011), Villeneuve d'Ascq (2015, 2016) et Bourges (2016)

Jeudi 28 mars

Schio (ITA) - Orenburg (RUS) / 15h - FIBA TV
Aller : Orenburg 67-61

Lattes Montpellier - Girona (ESP) / 20h - FIBA TV et France TV Sport
Aller : Lattes Montpellier 69-66

Finale les mercredis 3 et 10 avril

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 27. Mars 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En ballottage favorable après sa victoire de trois points sur le parquet de Girona la semaine dernière, Lattes Montpellier n'a fait que la moitié du chemin. La fin du match aller en Catalogne a sonné comme une alerte pour le BLMA qui devra rester concentré jusqu'au bout.

Un goût d'inachevé

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale aller

Girona (ESP) - Lattes Montpellier 66-69
Les partenaires de Helena Ciak (10pts, 6rbds) doivent encore se demander comment elles ont pu dilapider une si grosse avance, sur un terrain qui n'avait jamais connu la défaite cette saison. Menées après 10 minutes (19-17), les joueuses sudistes ont réalisé deux quart-temps de haute volée pour mettre Girona et Laia Palau (8pts) dans les cordes (39-57, 30'). Chose rare, aucune Gazelle n'est sortie du lot offensivement (12pts pour Ana Dabovic, meilleure marqueuse) et c'est en équipe que le BLMA a pris le large. Et si le plus dur était fait, encore fallait-il tenir histoire d'envisager sereinement le match retour. Le show Keisha Hampton a alors démarré. L'Américaine (32pts au compteur) en a planté 15 dans le dernier QT et installé le doute dans les têtes lattoises, au fur et à mesure que l'écart se réduisait (45-57, 33' puis 52-60, 36'). Si le score final est resté en faveur des Gazelles, elles sont désormais prévenues qu'il faudra être concentré pendant 40 minutes pour décrocher une place en finale.

Schio (ITA) - Orenburg (RUS) 61-67

Match retour le 28 mars.

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 22. Mars 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec 18 points d'avance et 10 minutes à jouer, la messe semblait dite et Lattes Montpellier avait quelques orteils en finale. Mais les Gazelles ont déjoué dans le dernier quart-temps, la faute à une équipe de Girona qui n'a rien lâché malgré l'écart, et le score final (69-66 pour le BLMA) va offrir une manche retour à suspense dans une semaine.

A l'assaut d'une forteresse

Corps: 

Eurocoupe féminine - Demi-finale aller

Outre la légende ibérique Laia Palau, Girona a de solides atouts à faire valoir comme la pivot brésilienne Nadia Colhado et l'Américaine Keisha Hampton, meilleure marqueuse de l'équipe. Surtout, le Pavellon Fontajau est une forteresse imprenable. Cette saison, les joueuses d'Eric Sursis sont invaicues dans leur antre toutes compétitions confondues (6 matches en Eurocoupe, 10 en championnat) et s'y imposer serait une belle performance pour les Gazelles. Si la victoire est un objectif, les partenaires de Helena Ciak devront garder en tête que la qualification se jouera au retour la semaine prochaine et qu'il ne faudra pas prendre un éclat en Catalogne.

L'autre demi-finale opposera deux équipes issues du même groupe d'Euroligue : Schio et Orenburg. La formation italienne comptera comme toujours sur l'apport de Sandrine Gruda à l'intérieur pour creuser le plus gros écart en vue de la deuxième manche. Lors de la dernière journée d'Euroligue, les filles de Pierre Vincent avaient dominé Orenburg au Pala Campagnola (+32) et cet avantage psychologique sera sans doute un plus.

Jeudi 21 mars
Girona (ESP) - Lattes Montpellier / 20h00 - FIBA TV
Schio (ITA) - Orenburg (RUS) / 20h30 - FIBA TV

Match retour le jeudi 28 mars

Catégorie: 
Surtitre: 
Eurocoupe féminine - Demi-finales
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 21. Mars 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Meilleure équipe de la première phase, le BLMA joue sa demi-finale aller d'Eurocoupe ce soir à Girona. Le déplacement des Gazelles en Catalogne sera bref puisque seulement 250 kilomètres séparent Lattes de la cité catalane. Il s'annonce surtout compliqué puisque l'équipe où évolue l'ex-Tango Laia Palau est invaincue dans sa salle cette saison.

Pages

S'abonner à RSS - Eurocoupe féminine
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'